Conseil délivrabilité : Comment éviter le piège des points de contact inactifs ?

Mais qu’est-ce qu’un inactif ? On peut définir ce terme par une adresse email n’ayant plus réagi depuis un certain temps. Le problème avec les inactifs, c’est leur influence négative sur votre réputation d’expéditeur d’email. En effet, plus vous aurez d’inactifs dans vos listes email moins bon sera le taux de réactivité de vos abonnés … qui est une valeur déterminante de votre réputation.

Conseil délivrabilité - Comment éviter le piège des points de contact inactifs ?
Cela étant dit, les marketeurs n’aiment pas supprimer de points de contact dans leurs listes ! Pourtant, cette perte de potentiel peut engendrer une amélioration significative de la délivrabilité (sur le reste des adresses) et donc des résultats de campagnes.

Après combien de temps peut-on considérer une adresse comme étant inactive ?

C’est une question qui n’a pas de réponse définitive. Du point de vue des FAI, on parle souvent de six mois, mais c’est une donnée qui peut bouger entre 3 mois et 9 mois suivant les besoins du business. Dans les secteurs B2B, vu la valeur d’un point de contact et des cycles d’achat souvent plus longs, il n’est pas rare que l’on considère une adresse comme étant inactive seulement un ou deux ans après la dernière réaction. Mais attention aux résultats potentiellement désastreux de telles pratiques.

Afin de comprendre les raisons de l’inactivité de vos abonnés, il est intéressant d’analyser ceux qui après de nombreux mois d’inactivité redeviennent actifs ! Quel est l’évènement qui a déclenché cette réactivation ? Si vous possédez les données nécessaires, il pourrait être intéressant de voir si c’est une action hors email qui a déclenché la réactivation, par exemple un contact téléphonique, une visite en point de vente physique ou une campagne réalisée via un autre canal.

Les différentes stratégies à mettre en place :

  • Segmentation : Il est important de traiter différemment vos abonnés inactifs ! Cela vous permettra de tester les meilleures tactiques de réengagement vis à vis de votre offre.
  • Programme de désactivation : Si les différentes stratégie de réengagement ont échoué, il est peut-être temps de vous séparer de certains de vos inactifs. Mais il n’est pas nécessaire de les supprimer du jour au lendemain ! Mettre en place un programme de dernière chance est une bonne technique afin de tenter une dernière fois d’intéresser l’abonné. Cela donne des objets du style : “On ne vous a plus vu depuis longtemps ! Devons-nous vous dire au revoir ?”
  • Nettoyage de vos listes : C’est l’ultime, mais inévitable solution, cesser de communiquer avec vos consommateurs inactifs.
  • Autres stratégies : Ces autres stratégies sont à mettre en place avant que votre destinataire ne soit devenu inactif … et même avant son inscription. Par exemple : améliorer la promesse faite lors de l’inscription, mettre en place une procédure de double optin, mettre en place un programme de bienvenue, analyser les sources de recrutement, rendre le bouton de désinscription plus visible, …

Comme souvent en emailing, l’engagement doit rester le maître mot, plus vos abonnés seront passionnés par vos emails, moins vous aurez de soucis. Plus vous serez honnête depuis le début de la relation et plus ils vous feront confiance.

En conclusion : Ne laissez jamais dormir vos adresses email pendant plusieurs mois sans les utiliser ! Il y a un très grand risque de blocage : d’abord, parce vu que vous n’aurez pas eu l’occasion de nettoyer les bounces, ensuite, parce que certains abonnés pourraient avoir “oublié” s’être inscrits et signaleraient vos emails comme spams.

 

 

 

Les seuils : Une mine d’idées pour créer de nouvelles campagnes transactionnelles

L’email transactionnel est généralement limité aux emails de bienvenue, aux confirmations et aux réactivations. Mais se restreindre à ces différentes catégories de messages serait regrettable !

Les seuils - Une mine d’idées pour créer de nouvelles campagnes transactionnelles

Quelles sont les autres pistes à suivre ?

Il y en a une qui vous fournira de nombreuses idées. Cette piste, c’est l’utilisation des “seuils”. Mais qu’est-ce qu’un seuil ? Un seuil est une valeur limite au delà de laquelle un évènement se produit. Dans le cas de l’email transactionnel, l’évènement est évidemment l’envoi d’un email. Les deux utilisations les plus classiques sont les dates anniversaire (inscription, premier achat, …) et le nombre de points atteint sur une carte de fidélité.

L’utilisation des seuils en email transactionnel permet d’attirer l’attention du destinataire sur un évènement qu’il a lui-même généré et autour duquel il est possible de construire une histoire forte. Forte, parce qu’elle implique de manière intime la relation qu’entretiennent expéditeur et destinataire.

Exemples :

Dans le cadre d’une compagnie aérienne, un seuil peut-être atteint lorsqu’un passager a volé plus de 40.000 km, soit le tour de la terre. Dans ce cas, l’objet de l’email pourrait être : “Jonathan, savez-vous que nous avons fait le tour du monde ensemble ?”. C’est une excellente occasion de proposer au client une offre, pour par exemple adhérer à un programme de fidélité réservé aux VIP.

Autre exemple, si vous incitez vos clients à partager de l’information sur les réseaux sociaux, vous pourriez par exemple les récompenser après un certain nombre de partages. Pour l’objet de l’email, cela donnerait par exemple : “Merci. C’est grâce à vous que nous existons !”

L’utilisation des seuils peut réellement s’appliquer à tous les domaines ! Pensez au coeur de votre activité, aux services que vous délivrez à vos clients et il ne faudra pas longtemps pour que vous trouviez de l’inspiration !

 

 

 

Conseil délivrabilité : Testez le rendu de vos emails !

Demandez à un intégrateur html ce qu’il pense de l’emailing … la réponse sera rarement élogieuse ! En effet, l’intégration html d’un email est un art complexe. Là où dans le développement web classique il faut déjà tester et retester avec les différents navigateurs, le problème est encore plus complexe avec l’email. En effet, il n’est pas rare que vos campagnes emails soient ouvertes avec plus d’une dizaine de clients email différents. Ceux-ci ayant chacun un support très variable des normes html … de vieux souvenir pourraient refaire surface. On dit souvent que coder un bon email … c’est produire du code html comme on le faisait en 1999 (même si je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette affirmation) !

Conseil délivrabilité - Testez le rendu de vos emails !
Malgré cette complexité, il est indispensable de s’assurer que tout email envoyé soit correctement affiché. Sans cela vous risquez d’endommager votre réputation d’expéditeur email.

Heureusement, il existe des outils pour vous faciliter la vie !

Les plateformes de prévisualisation email ! Ces plateformes vous permettent de générer une capture d’écran dans différents clients email et webmails !

Comment ça fonctionne ? En général, les outils de prévisualisation email proposent simplement d’envoyer un email de test à la plateforme. Quelques minutes plus tard vous pouvez visualiser les différentes captures d’écran. Certaines plateformes proposent aussi une intégration de leurs services via une API.

Les deux plateformes de prévisualisation email les plus connues sont Litmus et Returnpath(qui est partenaire de Mailjet), mais il existe de nombreux autres acteurs sur ce marché.

Conclusion : Afin de garantir un niveau d’interaction maximum, il faut que vos emails soient parfaits ! Et comme chaque client email possède ses bugs et astuces d’affichage, il faut absolument tester son rendu sur chacun d’entre eux.

 

 

 

Notre service n’est pas impacté par Prism

Nous n’avions jamais communiqué publiquement sur ce sujet (sauf quand quelqu’un nous le demandait). Mais en raison des dernières informations sur Prism, nous pensons qu’il est utile de faire savoir à notre communauté (près de 15.000 clients dans 129 pays – dont les États-Unis, notre 2ème plus grand marché) que notre service n’est concerné ni par Prism ni par le Patriot Act.

Notre service n’est pas impacté par Prism
 

L’intégrité des données email est stratégique pour votre entreprise

Nous hébergeons donc nos serveurs dans des pays où la gestion de la confidentialité des données vise à être transparente, fiable et stable. Si nous communiquons des informations à une autorité gouvernementale, la règle de droit est toujours appliquée: une comission rogatoire émise par un juge indépendant est nécessaire.

« Le Patriot Act ne me concerne pas ! » En êtes-vous vraiment sûr ?

Pour promouvoir leurs services, les entreprises européennes du cloud avaient critiqué la façon dont le gouvernement américain gère la confidentialité des données. La réponse avait néanmoins été immédiate.

Des études ont été financées pour démontrer que vos données étaient au fond mieux protégées aux Etats-Unis qu’ailleurs dans le monde. «L’étude d’un cabinet d’avocats affirme que les autres pays (que les États-Unis) peuvent aussi obtenir des données personnelles stockées dans le cloud” pouvait-on lire sur CIO.com.

Bien sûr qu’ils peuvent ; mais encore une fois, il y a toujours une étape intermédiaire où un juge indépendant est nécessaire pour valider le bien fondé de la demande. Un tiers est impliqué pour contrôler la façon dont les données sont obtenues. Ce n’est pas du tout ce qu’il se passe aux États-Unis, d’où le scandale de Prism : un quasi libre accès à toutes vos données – sensibles ou non. Surtout si vous n’êtes pas américain.

« Je n’ai rien à cacher. » Donc vos données sont publiques ?

Les bons développeurs savent que les données qu’ils manipulent sont très précieuses. Que vous ayez oui ou non quelque chose à cacher ne change rien. Le coeur du problème est le suivant : un gouvernement peut accéder à toute information sans mesures de contrôle appropriées.

Si aucun juge indépendant n’est impliqué, personne n’est en mesure de garantir que l’espionnage des données s’arrête juste à un e-mail spécifique. Surtout, personne ne peut garantir que l’agent n’utilise pas ces informations pour son intérêt personnel.

Le meilleur des deux mondes: Mailjet a des serveurs en Europe et au Canada!  

Mailjet a d’excellentes relations avec OVH (le service d’hébergement n°1 en Europe) qui a récemment levé 180 millions de dollars pour financer son expansion en Amérique du Nord via le Canada.

Nous avons donc eu le privilège d’être parmi les premiers à utiliser leurs nouveaux serveurs canadiens. Cela nous permettra de fournir une très haute qualité de service à nos nombreux clients, des deux côtés de l’Atlantique, tout en protégeant vos intérêts !

N’hésitez pas si vous avez des questions sur tout cela :)

 

 

 

Pourquoi investir dans votre emailing transactionnel ?

L’email transactionnel offre des taux de réaction (ouverture et clic) largement supérieurs à ce qu’il est possible d’obtenir avec une newsletter ou un email promotionnel. Pourtant c’est l’une des opportunités marketing les moins bien exploitées par les marketeurs !

Pourquoi investir dans votre emailing transactionnel ?

Pourquoi ce manque de considération ? Sans doute parce que l’email transactionnel est rarement géré par les équipes marketing et qu’il est bien souvent envoyé depuis le CMS de l’entreprise et pas par une infrastructure dédiée à l’email marketing.

Néanmoins, lorsqu’il est mis en valeur, l’email transactionnel peut devenir une source de revenus additionnels et être un catalyseur de votre délivrabilité.

Outre la génération de ventes additionnelles et son avantage sur le front de la délivrabilité, l’email transactionnel offre d’autres avantages :


Réduit le travail du support client

En fournissant des informations et des outils utiles dans vos emails transactionnels, il est possible de réduire drastiquement le nombre de recours à votre service client. C’est sans doute le bénéfice le plus percutant d’un emailing transactionnel de qualité. À lui seul, ce point peut justifier la refonte complète de votre stratégie transactionnelle.

Renforcement de l’image de marque

Tout contact avec vos consommateurs est une occasion de consolider votre image de marque. L’email transactionnel a la chance d’obtenir un taux d’ouverture et de clic supérieur à la moyenne, mais aussi d’être l’un des socles de votre business (confirmation de paiement, confirmation d’inscription, avis de réception, …). Il est donc indispensable de traiter celui-ci avec soin, l’identification de votre marque et l’intégration de votre charte graphique doivent être parfaites.

Consolidation de l’expérience utilisateur

La satisfaction de vos clients est un combat de tous les jours ! De plus en plus, c’est un élément de différenciation face à vos concurrents. Cette satisfaction se joue tout au long du processus d’achat, mais aussi après celui-ci. En offrant les bons outils et une hiérarchie de l’information cohérente (voir “Structure de l’email transactionnel”) il est possible d’améliorer de manière significative l’expérience utilisateur de vos transactions.

 

 

Mailjet : “un outil technique mais très facile d’implémentation”

Chez Mailjet, nous suivons de très près l’actualité de nos clients … et souvent … ils nous le rendent bien ! Nous avons posé quelques questions à Nicolas Chaunu, fondateur deTuto.com, mais aussi ancien actionnaire de Mailjet.

Mailjet aime ses clients ! Interview de Tuto.com - “un outil technique mais très facile d’implémentation”


Pourriez-vous nous décrire en quelques mots le business model de Tuto.com ?

Tuto.com est une marketplace d’e-learning dédiée à l’apprentissage de l’informatique. Chacun peut venir s’y former ou vendre ses propres vidéos en rapport avec les thématiques suivantes : retouche et photographie numérique, bureautique, programmation, 3D et effets spéciaux, montage vidéo, l’emarketing et le ecommerce… Bref, si vous souhaitez apprendre à développer un PHP ou à retoucher une photo sous Photoshop vous trouverez très certainement votre bonheur grâce à nos 32 000 vidéos disponibles sur tuto.com (il y en a même une poignée sur Mailjet ^^).

Quel type d’emails envoyez-vous avec Mailjet ? Marketing ou Transactionnel ?

Les 2, depuis le début. Confirmation d’inscription, alertes nouveautés, abandon de panier, rappel de mot de passe, newsletters (…) tout passe par Mailjet.

Avez-vous rencontré un défi particulier qui vous a fait changer de prestataire d’envoi d’email ?

Nous sommes passés par différents prestataires (dont Emailvision pour ne citer qu’eux) et nous avons à chaque fois rencontré des problèmatiques contraignantes pour le quotidien : délivrabilité, coûts de setup, options payantes, contrat ferme sur 3 ans, et même API payante (si si ça existe !)

Pourquoi avoir choisi Mailjet ? Qu’est-ce que Mailjet vous a apporté ?

J’ai fait partie des actionnaires du projet à ses débuts, justement car Mailjet apportait une réponse à toutes les problématiques que je rencontrais en tant qu’ecommercant, le tout avec une politique de prix très agressive. À mes yeux, le projet avait donc tout pour plaire.

Pourriez-vous nous dire quelques mots, d’un point de vue technique, sur la manière dont vous avez implémenté Mailjet ?

L’implémentation est totale. Nous travaillons directement avec l’API et avons créé au sein de notre backoffice un outil de génération de newsletters et de gestion d’emails transactionnels automatisés. Je ne vais que très rarement sur l’interface de Mailjet car nous avons adaptés l’outil à nos besoins, sans sortir de notre backoffice.

Quels sont les effets bénéfiques Mailjet a apporté à votre business ?

Cette implémentation me permet du coup de générer une newsletter en 2 minutes chrono (test compris) : voilà où se situe mon bénéfice : le gain de temps ! Comme souligné plus haut, nous avons aujourd’hui une meilleure délivrabilité, même sur un volume d’emails en million.

Dernière chose, si vous vous retrouviez face à un quelqu’un cherchant une nouvelle solution pour la gestion de ses emails. Comment décririez vous Mailjet ?

Comme un outil technique mais très facile d’implémentation. L’outil est adaptif, vous pouvez rapidement envoyer vos premiers emails et campagnes depuis Mailjet, et ce, en quelques clics ; mais dès que vous creusez un peu, vous et votre équipe de développeurs pouvez réellement vous faire plaisir. Vous pouvez enfin, vous concentrer sur vos scénarios d’emails transactionnels (les plus complexes soient-ils), sans avoir à vous poser la question du coût et de la faisabilité.