1,7 milliard d’euros perdus par an en France à cause des fausses mises en spam

Avec 15 à 20% des emails légitimes (voir article complet ici) directement placés en courrier indésirable voire carrément supprimés (par les webmails, les filtres anti-spam, les fournisseurs d’accès Internet…), ce qui peut sembler comme quelque chose d’anodin s’avère en fait lourd de conséquences financières. En effet, chaque jour, en France, près de 4,5 millions d’euros sont ainsi perdus, soit 1,7 milliard d’euro sur une année. Ce manque à gagner souligne l’importance de la délivrabilité des emails.

Pour réaliser cette étude, les équipes de Mailjet a recoupé les nombreuses données d’acteurs reconnus dans le monde de l’emailing (Return Path, Radicati Group, Vade Retro,CIA World Fact Book). Les résultats de l’analyse de ces « défauts de délivrabilité » sont édifiants :

  • 1,7 milliard d’euros disparaissent tout simplement de l’économie française chaque année en raison de ces fausses mises en spam. Ce chiffre correspond à l’aide accordée par le FMI à la Grèce en juillet 2013 ou aux recettes générées par les PV et radars français en 2012.
  • Dans l’Union Européenne, le manque à gagner annuel est de 19,42 milliards d’euros. 
  • A l’échelle mondiale, ce chiffre monte jusqu’à 106 milliards d’euros.

Les fausses mises en spam, responsables d’1,7 milliard d’euros perdus par an en France
En prenant en compte le nombre d’emails commerciaux envoyés chaque jour en France (1,09 milliard) et en évaluant la proportion d’emails marketing, transactionnels et de notifications, nous avons pu déterminer les différents taux de placement en boîte de réception, de mise en spam et d’emails manquants. L’intégralité de l’étude est disponible en ligne, dans la section Documents de notre espace presse.

Le coût de la mise en spam de ces emails légitimes est alarmant. Le manque à gagner est énorme pour les entreprises, en France, en Europe et dans le monde. L’arrivée des emails transactionnels et marketing dans les boîtes de réception est un paramètre que les chefs d’entreprise et les managers doivent prendre en compte. La délivrabilité est devenu un enjeu économique majeur.

N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Nous serons heureux de répondre à vos questions et de lire vos suggestions sur research@mailjet.com.

 

Affichage des images par défaut dans Gmail : quel impact pour nos clients ?

Il y a quelques jours, certains observateurs ont noté que Gmail mettait désormais en cache les images contenues dans les emails. Hier, une annonce officielle de Google a fourni des explications  : le célèbre webmail affichera désormais les images par défaut. Ce changement est une excellente nouvelle pour l’email marketing. Il y a néanmoins quelques inconvénients dont il faut être conscient. Un souci se posait, notamment pour le suivi des ouvertures multiples, mais nos équipes ont immédiatement réagi ;)

Les nouveaux onglets de Gmail, quelles conclusions en tirer ?
 

En quoi consiste ce changement ?

Vous souvenez-vous de ce message ci-dessous ? C’est ce que Gmail affichait par défaut, pour chaque email contenant des images. Le destinataire devait cliquer pour afficher l’entièreté du message. Ceci est terminé. Les images sont désormais toutes chargées par défaut.

Affichage des images par défaut dans Gmail - quel impact pour nos clients ?2
Si Google n’affichait pas les images, c’était dans l’objectif de protéger les utilisateurs contre de potentiels virus. Afin de contourner ce risque, Gmail a décidé de copier sur ses propres serveurs, toutes les images présentes dans les emails ; cela afin de pouvoir en contrôler la sécurité. Bien sûr, cela ne va pas sans conséquences.

La fin de la géolocalisation et du suivi des user agents

Beaucoup de services (Mailjet en fait partie) proposent de visualiser les zones géographiques où les destinataires se trouvent quand ils consultent leurs emails.

Pour obtenir cette information, nous nous basons sur l’adresse IP depuis laquelle les images sont téléchargées. Comme désormais toutes les images sont aspirées par Google, tous les utilisateurs de Gmail et Google Apps semblent être à Mountain View, en Californie…

Nous indiquons aussi quel User-Agent a été utilisé pour accéder à l’email : comme pour la géoloc, le fait que Google se mette entre nous et le destinataire final nous empêche d’obtenir cette information pour tous les destinataires Gmail.

Affichage des images par défaut dans Gmail - quel impact pour nos clients ?
Il n’y a aucun moyen de contourner ces deux conséquences fâcheuses. Bien sûr, nous creusons pour une éventuelle solution, mais les espoirs sont maigres et tout le monde fait face au même problème.

Attendez-vous donc à ce que la proportion “autre”/”other” augmente, et à ce que le nombre de destinataires apparaissant comme basés en Californie grimpe aussi…

Le suivi des ouvertures : avec Mailjet tout fonctionne comme avant

Les statistiques d’ouvertures sont aussi calculées grâce à une image : un pixel transparent et unique est placé au sein du message. À chaque fois que le destinataire ouvre l’email, l’image est téléchargée ce qui nous permet de compter les ouvertures.

Le caching que Gmail effectue n’empêche pas de détecter les ouvertures uniques, puisque le pixel doit bien être téléchargé une fois, à un moment donné. Pas de souci de ce côté donc.

Par contre, certains services emailing ne sont plus en mesure de suivre les ouvertures multiples : en effet, une fois que le pixel est dans le cache de Google, il n’y a plus moyen de voir s’il est re-chargé ou non.

Notre équipe délivrabilité a immédiatement déployé une solution pour contrer ce problème, les ouvertures multiples sont donc bien suivies avec Mailjet.

La solution pour suivre les ouvertures multiples

Le “truc” consiste à implémenter un header HTTP particulier pour ce fameux pixel transparent : “Content-Length:0”. Cela force Gmail à ne pas stocker le pixel en cache, et à aller chercher la ressource à chaque réouverture.

Affichage des images par défaut dans Gmail - quel impact pour nos clients ?4
Cette solution a pour conséquence de générer un lien qui produit une erreur 500 côté Google. Rien ne garantit donc que Gmail ne fera de nouvelles modifications pouvant mettre à mal notre solution… Mais en attendant : ça fonctionne chez nous !

Conclusion : le positif l’emporte

Dans tous les cas : le suivi des ouvertures uniques n’est pas impacté et rien n’indique que ce sera le cas un jour. Le fait que les images soient affichées par défaut est quelque chose de formidable pour l’email marketing.

De façon plus large, cela montre à quel point l’email est un terrain mouvant et en pleine évolution : c’est passionnant.

 

 

Emailing transactionnel

Emailing transactionnel : comment augmenter votre chiffre d’affaire sans importuner vos clients ?

Souvent négligés par les décideurs marketing ou directement pris en charge par le SI, les emails transactionnels sont un point de contact indispensable avec le client et offrent de nombreuses opportunités :

 
  1. La réduction du travail du support client. Plus un email offre de possibilités de modifications, d’annulation ou d’accès au site, moins le client aura besoin de recourir au service client.
  2. Le renforcement de l’image de marque. Un email est un point de contact entre le client et la marque. Il doit donc intégrer parfaitement la charte graphique ainsi que les codes d’identification de la marque.
  3. Une meilleure expérience de l’utilisateur. Un client préférera toujours utiliser les services d’une entreprise dont la communication transactionnelle est claire et intuitive.
  4. La génération de ventes additionnelles. Un email transactionnel est un événement attendu par le client, qui lui porte par anticipation beaucoup d’attention. C’est donc le parfait moyen de lui proposer une offre additionnelle tout en gardant la transaction en message principal.
  5. Une meilleure délivrabilité. Un email transactionnel bénéficie, d’après le point précédent, d’une attention particulière et donc d’une ouverture rapide par définition. Le taux de réactivité de ces emails leur confère une réputation élevée et donc une mise en spam très limitée.

 

Dans ce livre blanc, Mailjet a réuni tous les conseils et toutes les astuces qui vous permettront de tirer le maximum de ces emails transactionnels et de renforcer l’engagement de vos clients et utilisateurs vis-à-vis de votre marque.