La personnalisation pour gagner les cœurs et les esprits (et les portefeuilles !)

Imaginez que vous receviez un email intitulé « Le cadeau dont vous avez toujours rêvé ». Vous cliquez et découvrez un lien personnalisé qui vous mène vers une page sur laquelle vous pouvez acheter ce cadeau que vous désirez tant pour les vacances. Le seul hic c’est que vous n’avez parlé à personne de ce cadeau et vous ne l’avez pas cherché sur Internet. L’algorithme marketing du site e-commerce était tellement au point qu’il a lu dans vos pensées à travers votre comportement d’acheteur.

Rassurez-vous, le marketing par email n’est pas encore aussi performant (ou effrayant). Cependant, il existe déjà des exemples de personnalisation des messages ressentis comme envahissants par les consommateurs. C’est un outil précieux lorsqu’il est utilisé correctement – les emails avec un titre personnalisé ont 22,2 % de plus d’être ouverts, mais il y a une ligne qu’il ne faut pas franchir entre contenus pertinents et Big Brother.

Ne soyez pas un voyeur ! Ne faites pas peur à vos destinataires !

Au cours de l’année passée, vous avez probablement recueilli une quantité importante de données sur vos clients depuis plusieurs sources : formulaires opt-in, données d’achat, activité de recherche sur votre site. Les informations recueillies à partir des formulaires opt-in sont des données frontales (front-end data) et sont données consciemment et volontairement par vos clients. Ces données sont leur date de naissance, leur code postal, leur couleur préférée. Il y a également les données d’arrière-plan (back-end data) qui sont recueillies à partir des interactions d’un client avec votre site Web ou avec un produit : suivi de panier abandonné, suivi des produits que les clients ont passé du temps à regarder.
Personnalisez votre message avec des informations plus générales – un rappel amical qu’ils ont laissé quelques articles dans leur panier – et évitez les messages contenant des informations plus spécifiques, dont le client pourrait avoir du mal à comprendre la provenance (à partir des données extraites grâce à leur adresse IP, par exemple).

Connaissez vos clients

Si vous utilisez la personnalisation dans vos campagnes, vous avez déjà une longueur d’avance. Vous savez et valorisez le fait que chaque client soit unique. Toujours selon cette logique, tous les clients ne répondent pas de la même façon à un contenu personnalisé.
Testez de nouvelles techniques de personnalisation avec de petites parties de votre liste de contacts. Plus les clients connaissent les outils technologiques modernes, plus ils sont susceptibles d’être familiers avec les cookies et les publicités ciblées. Ils seront donc plus à l’aise avec les contenus personnalisés. Les clients moins avertis peuvent tout simplement jeter un email dont le titre contient leur nom ! Tout est question de tests et il faut garder à l’esprit les préférences de vos clients.
La personnalisation pour gagner les cœurs et les esprits (et les portefeuilles !)
Bien sûr, vous voulez vous distinguer de vos concurrents qui personnalisent déjà les contenus de leurs emails. C’est ici que les données psychographiques (goûts, intérêts et préférences de vos contacts que vous aurez collectés grâce à votre formulaire en ligne) et les intérêts comportementaux (la façon dont les clients se comportent sur votre site) entrent en jeu.
En connaissant bien les préférences de vos clients, vous pouvez facilement prévoir les autres types de produits/services par lesquels ils seront intéressés. L’un de vos clients a acheté des tétines, un berceau et des vêtements pour bébé l’année dernière ? Un an plus tard, il serait judicieux de lui proposer des jouets éducatifs et vêtements pour bambin.

Faites un peu de psychologie

Un dernier conseil pour la route : lorsque vous personnalisez des offres, ne submergez pas votre destinataire d’informations. Quelques offres choisies avec précision peuvent s’avérer plus efficaces que d’essayer de tout faire en un seul message. Avec de petits trucs relevant du bon sens, vous pouvez garder une relation chaleureuse et familiale avec vos clients, pour qu’ils sentent toujours qu’ils peuvent trouver exactement le produit ou le cadeau qu’ils cherchent.
Montrez à vos destinataires que vous vous souciez d’eux. Comprenez leurs besoins. En procédant par petites étapes et en n’étant pas trop insistant, vous construirez une relation solide et durable.
Restez à l’écoute pour plus de conseils sur les e-mails de e-commerce pour les vacances ! La prochaine fois, nous vous parlerons de la façon dont vous pouvez optimiser vos contenus avec un deuxième, un troisième et un quatrième écran !

Segmenter votre liste de contacts : et si le père Noël était email marketeur…

La clé d’une campagne e-mail réussie, c’est votre liste de contacts. Mais ne vous contentez pas d’une liste générique pour vos campagnes emailing pour les prochaines vacances. Prenez exemple sur un personnage des fêtes de fin d’année : le père Noël. Après tout, il ne donne pas des cadeaux à tous les enfants : il a une liste d’enfants sages et une liste de vilains enfants. Il ne leur donne pas les mêmes cadeaux. Il doit aussi s’intéresser aux différentes listes de souhaits qu’il reçoit des enfants du monde entier et sélectionner les cadeaux qu’il apportera à chacun selon ses intérêts et ses préférences.

Grâce à notre précédent article, vous avez déjà fait votre ménage de vacances. Dans cet article, nous allons franchir une nouvelle étape et nous concentrer sur une fonctionnalité qui peut vous aider à maximiser le retour sur investissement de votre liste de contacts : la segmentation. Au lieu d’envoyer le même message à tous vos clients, segmentez votre liste pour affiner votre public cible et envoyer des campagnes d’email plus ciblées. Les vacances sont l’occasion idéale de tirer parti de la segmentation pour obtenir le meilleur parti de vos emails.
En mettant en ordre votre liste de contacts pour les vacances, pensez à la façon dont vous pouvez utiliser les informations que vous avez sur vos clients pour créer vos propres listes de « gentils » et de « méchants » clients. Mettez-vous dans les bottes du père Noël : que feriez-vous si vous deviez envoyer des cadeaux différents à des milliards d’enfants dans le monde entier, en fonction du comportement qu’ils ont eu cette année ?

Commencez à chercher des données

Il existe essentiellement deux types de données que vous pouvez utiliser pour la segmentation : les données déjà recueillies sur les utilisateurs et les données utilisateurs existantes, vous pouvez utiliser chaque type de données différemment pour la segmentation :
Données recueillies sur les utilisateurs : Ce type de données est récupéré grâce aux formulaires opt-in sur votre site, au moment où vos clients donnent leur adresse email lorsqu’ils s’inscrivent à votre newsletter. Vous utilisez probablement déjà un formulaire pour saisir les adresses email sur votre site Web. Allez un peu plus loin en demandant aux clients de saisir des informations plus précises et personnelles au cours de leur inscription. Le type d’informations que vous devez collecter sont des données démographiques et psychographiques qui peuvent vous aider à comprendre les intérêts de vos clients et leurs traits de personnalité.
Données existantes sur les utilisateurs : Si vous êtes dans le e-commerce, il y a de bonnes chances que vous soyez déjà assis sur une mine d’or de données clients que vous pouvez utiliser pour la segmentation. Chaque client qui s’inscrit et effectue un ou plusieurs achats laisse derrière lui des informations précieuses comme le type d’achats qu’il fait, à quelle fréquence et pour quel montant. Exploitez également ces données comportementales.

Créez vos segments

L’autre question à laquelle vous devez répondre concerne le type de données que vous souhaitez utiliser pour la segmentation. La réponse à cette question n’est pas universelle, car elle dépend de votre entreprise et de la façon dont vous souhaitez regrouper vos contacts pour vos campagnes email. Donc, pour déterminer le type de données à utiliser, pensez à ce dont votre entreprise a besoin. Demandez-vous s’il existe des façons évidentes pour regrouper vos clients selon des caractéristiques différentes. Pour vous donner un peu d’inspiration, voici quelques exemples du genre de données que vous pouvez utiliser :
Segmenter votre liste de contacts - et si le père Noël était email marketeur...
Avec ce type d’informations vous pouvez identifier quels segments vous voulez créer. Si vous voulez être encore plus précis sur vos segments, vous pouvez combiner différents types de données et créer des groupes encore plus précis. Par exemple, vous pouvez cibler uniquement les femmes qui préfèrent acheter des chaussures et qui ont fait au moins 5 achats au cours des 6 derniers mois.
Une fois que vous avez différents groupes de clients avec des caractéristiques, intérêts ou habitudes similaires, il vous sera plus facile de comprendre chaque segment et de leur envoyer des messages sur mesure qui leur correspondront.

Personnalisez votre message

Maintenant que vous avez vos segments, il est temps de les mettre en œuvre. Tout en commençant à planifier votre campagne, pensez à la façon dont vous pouvez créer un message correspondant aux segments que vous avez créés. Fondamentalement vous voulez que votre campagne corresponde au segment auquel vous l’envoyez, vous devez donc toujours garder votre public cible à l’esprit.
Pour suivre les différents types de données suggérées ci-dessus, voici quelques idées sur la façon dont vous pourriez adapter votre message à chaque segment :
Segmenter votre liste de contacts - et si le père Noël était email marketeur...2
En faisant correspondre chaque segment avec un message approprié, vos campagnes seront beaucoup plus ciblées et prendront en compte les caractéristiques, les préférences et les besoins de vos clients.
La segmentation est un outil puissant, car il vous permet de diviser une liste de contacts en plus petites listes, plus précises. De plus, vous pourrez réagir en fonction du comportement et des préférences de vos clients, créant ainsi une expérience bien plus personnalisée et adaptée.

 

 

Spam : le cadeau dont personne ne veut

Il y a certains cadeaux dont personne ne veut : le pull orange qui gratte que votre tante a tricoté pour vous, le dernier album de Nickelback ou encore un paquet de 12 rouleaux de papier toilette. Mais voici un cadeau dont nous sommes sûrs que personne ne voudra en cette période de vacances : les spams. Alors que vous commencez à faire vos listes de courses et vos listes de diffusion pour les fêtes de fin d’année, n’oubliez pas les centres d’intérêt de vos destinataires. Comme pour les cadeaux, adapter vos campagnes d’e-mails en tenant compte du FAI et des préférences des clients peut engendrer de meilleurs résultats. Jusqu’à présent vous avez appris à construire une liste de contacts fiables et à établir vos objectifs avant d’envoyer votre campagne. Cette semaine, nous allons passer en revue quelques points pour envoyer vos e-mails en toute sécurité et atteindre la boîte de réception.

Un mot clé : Délivrabilité

En tant qu’expéditeur et destinataire d’emails, vous pourriez penser que les spams appartiennent au passé, grâce aux efficaces algorithmes de régulation et d’envoi direct dans la boîte à spam. Cependant, malgré tout le travail fourni par les FAI et webmails pour créer de bons filtres anti-spam, les spams demeurent un réel problème. Pour mieux comprendre pourquoi, vous devez tout d’abord comprendre un mot clé : la délivrabilité. La délivrabilité est la quantité ou le taux d’e-mails qui atteint avec succès la boîte de réception. Selon le dernier Rapport Benchmark sur le placement en boîte de réception, réalisé par Return Path, environ 18% des e-mails commerciaux légitimes n’arrivent jamais dans la boîte de réception. Ils atterrissent dans le dossier « courrier indésirable » ou pire encore, ils sont signalés « manquants ».
Pourquoi tant de vrais e-mails sont marqués comme spam ? La fin des années 90 a vu une augmentation du nombre de spam, qui a amené les FAI et webmails à collaborer pour concevoir des filtres anti-spam plus puissants. Si le nombre de spams atteignant votre boîte de réception a diminué, en revanche, ces filtres sont si efficaces que de vrais e-mails sont souvent classés comme spam aussi.
Vu que vous envoyez plus d’e-mails durant les vacances, vous enverrez vos messages à plus de clients, ou vous enverrez vos messages plus souvent (voire les deux). Suivre les bonnes pratiques de la délivrabilité devient donc plus important que jamais. En fonction du changement de vos habitudes d’envoi, il se peut que certaines choses nouvelles arrivent : vos clients peuvent se désengager et marquer vos emails comme spam, ou vous pourriez envoyer des messages à d’anciens clients qui ont cessé d’ouvrir vos emails. Ces réactions peuvent avoir un impact négatif sur votre réputation d’expéditeur. Voici quelques astuces à suivre pour vous assurer une délivrabilité optimale.
Spam - le cadeau dont personne ne veut

Préparez la piste avant le décollage

Avant de commencer à propulser vos emails de promotion de vacances, vous devez être sûr d’envoyer d’« authentiques » emails. Travaillez avec votre équipe technique pour vous assurer d’avoir tous les paramètres de base qui aident les FAI et webmails à vous reconnaître en tant qu’expéditeur honorable. Paramétrer des systèmes de validation comme SPF ou DKIM aidera à valider votre légitimité en tant qu’expéditeur aux yeux des FAI et réduire le nombre d’e-mails manquants ou marqués comme spam.
Aussi, assurez-vous de nettoyer consciencieusement votre liste de contacts, si vous ne l’avez pas déjà fait. Utilisez une campagne de réengagement pour filtrer toutes les adresses email inactives et assurez-vous également de supprimer celles qui se sont désinscrites ou ont été renvoyées en « bounce ». Souvenez-vous que chaque campagne emailing se doit toujours d’avoir un bouton ou un lien « se désinscrire » bien visible. Ces étapes simples peuvent vous emmener très loin. Elles montreront aux FAI et à vos clients qu’il vous importe de construire une relation sérieuse avec vos eux. En contrepartie, vous serez récompensé par un taux de délivrabilité élevé et une bonne réputation d’expéditeur.

Envoyez des cadeaux et des offres, pas des spams !

Après avoir paramétré votre compte, il est temps de se concentrer sur le contenu de votre email. Si vous ne voulez pas être considéré comme un spammeur, n’agissez pas comme tel (mais pensez comme tel !) Apprenez comment les algorithmes reconnaissent les spammeurs et éviter ces pratiques.
Le plus important, c’est que vos clients vous reconnaissent immédiatement comme expéditeur de chaque email que vous envoyez. Indiquez clairement le nom de votre entreprise comme expéditeur ou dans l’adresse e-mail.
Dans l’objet, évitez le vocabulaire usuel des spams : majuscules, utilisation de mots tels que « URGENT », « GRATUIT », ou tout autre industrie que spammeurs et adeptes du phishing aiment copier (luxe, médicaments, transfert d’argent…)
Et n’oubliez pas l’adaptabilité à tous les écrans. Créez plusieurs versions de vos e-mails (HTML et texte brut), pour vous assurer qu’une des versions de votre e-mail arrive même si un navigateur ne peut pas afficher de message en HTML.
Ayez un bon ratio texte/image dans le corps de vos messages (20% d’images et 80% de texte devrait être équilibré.) Les emails constitués uniquement d’images sont une vieille pratique des spammeurs les aidant à dissimuler leurs messages, échappant ainsi aux filtres anti-spam qui recherchent certains mots-clés suspicieux dans le texte. Depuis lors, les FAI et webmails ont tendance à signaler les emails contenant trop d’images.
Le plus important est de faire passer vos clients en premier. Mettez-vous à leur place : quels cadeaux (ou contenu) seraient-ils heureux d’ouvrir ? Quand les clients s’abonnent, les ICP seront plus élevés, il est plus probable qu’ils vous ajoutent à leur carnet d’adresses et qu’ils vous traitent comme un ami. Non seulement ils auront confiance en vous, mais les FAI vous feront également plus confiance.
En gardant ces conseils à l’esprit, vous devriez partir du bon pied ! Si vous voulez creuser plus et devenir un pro de la délivrabilité, consultez notre livre blanc contenant 34 conseils qui peuvent augmenter votre délivrabilité.
Revenez nous vois pour plus d’informations sur la façon d’atteindre les boîtes de réception pendant cette période de vacances !

Fixer les objectifs qui feront exploser votre campagne emailing

La période des fêtes est très proche. Cela signifie qu’il est temps de vous préparer et de mettre en place votre campagne de marketing emailing en vue du trimestre le plus chargé de l’année. Vous ne savez pas par où commencer ? Voici un conseil : examinez vos objectifs et fixez-vous des cibles spécifiques afin d’identifier avec précision ce que vous souhaitez obtenir de cette campagne. Les fêtes de fin d’année sont une période chargée, mais avant que la panique ne s’installe et que vous ne vous étouffiez avec votre bonhomme en pain d’épices, respirez profondément : Mailjet est là pour vous aider à déterminer les bonnes cibles.

Fixer vos objectifs dès maintenant va vous aider à mettre en place une campagne ciblée et mettre au clair les résultats que vous souhaitez obtenir. Ces objectifs vont également vous aider à évaluer votre performance une fois les fêtes passées, puisque vous pourrez les comparer à vos résultats effectifs et donc évaluer le succès de vos efforts. Voici quelques conseils qui vont vous aider à déterminer les objectifs permettant à votre campagne de n’oublier aucun foyer :

Commencez large, devenez plus précis

Vos objectifs déterminent la raison d’être de votre campagne, c’est-à-dire ce que vous souhaitez exactement accomplir. Aussi, il est important d’être aussi précis que possible quand vous les fixez. Demandez-vous quel est le but général de votre campagne : Augmenter votre taux d’ouverture ? Votre taux de clics ? Mettre en avant une promotion spéciale fêtes ?
Une fois le but général établi, découpez-le en objectifs spécifiques mesurables. Plus ils seront ciblés, mieux ce sera. Avec des objectifs précis et mesurables, il sera plus facile de structurer votre campagne de façon à les atteindre, puis d’en évaluer les résultats par la suite afin d’en analyser le succès.
Par exemple, si votre objectif est d’augmenter votre taux de clics, fixez le pourcentage précis vers lequel vous souhaitez le voir augmenter. Vous pouvez également envisager pour votre campagne ces autres objectifs :
  • Augmentation de 15 % du taux d’ouverture
  • 30 % des abonnés ont utilisé votre code promotionnel spécial fêtes
  • Augmentation de 50 % du trafic d’une page spécifique

Il n’y a pas deux campagnes pareilles, alors déterminez des objectifs à la fois pertinents et importants pour votre entreprise. Lorsque vous fixerez vos objectifs, utilisez le concept S.M.A.R.T pour vous orienter dans la bonne direction et démarrer votre campagne du bon pied.

Déterminez vos ICP majeurs et surveillez-les de près

Nous avons déjà discuté sur notre blog de quels ICP tout spécialiste du marketing par e-mail devrait mesurer. Utilisez-les comme lignes directrices pour fixer les objectifs de votre campagne des fêtes. Mettez le doigt sur les ICP les plus importants et les plus pertinents pour votre campagne et gardez-les à l’œil.
En matière de marketing par e-mail, les indices courants à suivre sont les taux d’ouverture, de clics, de désabonnement et de bounce. Ces indices devraient toujours être contrôlés afin de vous aider à comprendre à quel degré votre message est transmis à vos abonnés et comment les lecteurs réagissent à vos créations.
Mais pour les campagnes de fêtes, d’autres indicateurs vont venir compléter les ICP classiques du marketing par email. Vous avez peut-être une page de vente dédiée aux fêtes sur votre site web, ou un code promotionnel spécial. Dans ce cas, les ICP à suivre pourraient être le nombre de visites sur votre section de vente pour les fêtes, le nombre de ventes issues de ces visites ou le nombre de fois que le code promotionnel a été utilisé. Assurez-vous que les résultats de chacune de vos offres soient mesurés avec précision, de façon à pouvoir en analyser les performances une fois votre campagne terminée.

Tirez les leçons de votre (Noël) passé

Pour mettre les choses en perspective et fixer des objectifs réalistes, pouvant être atteints, plongez-vous dans vos archives pour examiner les données de vos campagnes de fêtes des années précédentes. Voyez comment vos performances ont évolué au fil des mois à l’approche des fêtes, afin d’avoir une idée de comment vos ICP vont se développer.
Pour cela, vous pouvez utiliser des repères qui vous aideront à comparer facilement les résultats des campagnes précédentes et vous donneront des éléments précieux pour fixer de nouveaux objectifs et comprendre comment la saison des fêtes impacte vos performances. Par exemple, notre outil de comparaison de campagnes vous permet d’obtenir une vision d’ensemble des ICP de vos campagnes passées, ainsi que de comparer les résultats et de créer des repères.
Fixer les objectifs qui feront exploser votre campagne emailing
Analysez les résultats de votre campagne des fêtes de l’an dernier et montez la barre d’un cran cette année.
Gardez à l’esprit les chiffres de vos campagnes passées et fixez de nouveaux objectifs qui écraseront vos anciens résultats !
Définir vos objectifs est la clef pour déterminer le but général de votre campagne, pour identifier les ICP à suivre et à utiliser pour évaluer les résultats, et en tirer des leçons. C’est une étape cruciale dans la mise en place d’une campagne d’e-mailing couronnée de succès, alors assurez-vous de prendre le temps et de bien la penser. Nous espérons que nos conseils vous aideront à fixer des objectifs forts, et feront décoller votre campagne, poussée par le vent d’hiver.
Fixer les objectifs qui feront exploser votre campagne emailing

Dépoussiérez votre liste de contact pour la période des fêtes

Les fêtes de fin d’année approchent à grands pas vous. En tant qu’acteur du e-commerce, vous cherchez des moyens de prendre de l’avance sur la concurrence cette saison. Mais avant de parler stratégie et de cibler des ICP, il nous faut en revenir à un principe de base : la liste de contacts. À un mois à peine du coup d’envoi, c’est un bon moment pour faire le ménage dans votre liste et vous organiser pour la campagne des fêtes.

Voici quelques conseils qui vous aideront à accroître la valeur de votre liste de contacts et à vous préparer pour les fêtes :

Nettoyez votre liste de contacts

Programmez une campagne de réengagement, si ce n’est pas déjà fait. Repérez les clients qui n’ont ni ouvert, ni cliqué sur vos e-mails durant les 4 à 6 derniers mois et envoyez leur un e-mail promotionnel spécial « Vous Nous Manquez ». L’objectif est double : cela va vous permettre d’être à l’esprit de ceux de vos clients qui se réengageront, et cela vous aidera également à identifier quels clients inactifs vous pouvez supprimer de votre liste. Souvenez-vous, ici, la qualité prime sur la quantité. Votre réputation auprès des FAI peut être endommagée si vous envoyez des messages à trop de clients qui ignorent vos e-mails.

Repérez vos clients

Collectez-vous déjà des informations sur vos clients ? La façon dont un client surfe ou interagit avec vos produits peut en dire long. Repérer les clients en fonction de leur comportement s’appelle la Segmentation. Les spécialistes du marketing récoltent ou ont accès à ces informations sur leurs clients, mais ne trouvent pas forcément le temps de les organiser. Mais travailler sur ce point peut vous permettre d’améliorer votre retour sur investissement, surtout au moment des fêtes !
Le premier contact de votre client avec votre programme d’e-mailing marketing, c’est le formulaire d’abonnement. Vous lui demandez peut-être déjà des informations démographiques telles que son âge, son sexe ou sa ville de résidence. Assurez-vous de les intégrer correctement à votre liste de contacts. Remplissez clairement chaque colonne à côté de l’adresse e-mail et vérifier que le formatage reste le même. Il y a d’autres points de contacts, comme l’historique d’achat du client ou la fréquence d’interaction avec vos produits, que votre équipe informatique peut récupérer dans le système. Prenez le temps de vous asseoir avec vos informaticiens pour comprendre de quelles données vous pourriez déjà disposer. Vous pourriez être surpris en découvrant qu’ils récoltent davantage d’informations que vous !
Et ne vous inquiétez pas si vous ne récoltez pas ces données, commencez à le faire dès maintenant ! Les clients étant plus actifs durant la période des fêtes, c’est une bonne opportunité pour commencer et voir quelles informations vous pourriez récupérer. Ci-dessous, un bon exemple de comment Nordstrom a utilisé à bon escient ses listes segmentées. Ils ont envoyé des e-mails à tous leurs clients masculins ou acheteurs de vêtements masculins sur les derniers produits d’automne.
Dépoussiérez votre liste de contact pour la période des fêtes
Ici, Tumblr suit les interactions clients avec leurs produits. Ils félicitent un utilisateur qui a publié 10 billets. Ce système de récompense donne au client l’impression d’être spécial et l’encourage à continuer de blogguer.
Dépoussiérez votre liste de contact pour la période des fêtes2

Essayez !

Enfin, donnez-vous le temps pour vous familiariser avec les outils de segmentation lors du processus de mise en place d’une campagne. Commencez par un ou deux segments simples. Essayez de viser des utilisateurs masculins et féminins avant de vous lancer sur des groupes plus spécifiques comme les femmes de plus de 50 ans résidant dans la région de Lyon.
Si vous envoyez déjà des e-mailings segmentés et que vous êtes un pro de la segmentation, replongez-vous dans les résultats de vos anciennes campagnes pour analyser quels groupes de clients répond le mieux à certains types de messages et partez de là pour raffiner encore davantage. Il est possible que des clients féminins soient plus à même d’ouvrir un e-mail avec une ligne de sujet plus long, ou que les hommes aient davantage tendance à cliquer sur des images GIF. Gardez l’œil ouvert sur ce type de schémas, et bonne expérimentation.
Restez en ligne pour d’autres conseils sur l’e-commerce en période de fêtes !