Redéfinissez vos objectifs en matière d’emails pendant les fêtes de fin d’année

Le mois de décembre est déjà bien avancé. Plus Noël approche, plus vous observez avec appréhension le décompte des jours, ainsi que vos statistiques emailing ? Nous avons tous des objectifs à atteindre en fin d’année, mais ne laissez pas ces objectifs prédéfinis régner en maître.

Prenez du recul et abordez votre définition du succès avec souplesse. Voici quelques conseils à garder à l’esprit lors de l’évaluation de vos performances pour aborder sereinement la nouvelle année.

 

Analyse concurrentielle

Mettez-vous à la place de vos consommateurs et observez attentivement les campagnes lancées par vos concurrents en ces fêtes de fin d’année. Quelle tranche démographique de clients est laissée pour compte ? Quels mots sont employés de manière excessive ? A quel moment les concurrents sont-ils moins enclins à transmettre un message ? Dressez une liste de tendances et identifiez les opportunités.

Screen Shot 2014-12-02 at 3.56.29 PM

En effectuant une simple recherche d’emails dans ma propre boîte de réception, j’ai remarqué que les termes « Aujourd’hui seulement », « Dernières heures » et « Surprise » avaient été fréquemment utilisés dans les titres d’objet d’emails au cours des dernières semaines.

Cet exercice vous aidera à regarder vos objectifs selon un angle plus large et à redéfinir votre stratégie. Plutôt que de vous concentrer uniquement sur l’utilisation du marketing par email afin de stimuler votre retour sur investissement, tirez pleinement parti de votre stratégie emailing pour différencier votre produit et de vous démarquer sur un marché extrêmement saturé.

 

Un engagement à travers différents canaux

Le marketing email est plus ou moins une science. Si nous avons de la chance, nous commençons souvent par des hypothèses reposant sur d’anciennes données ou des informations précédemment éprouvées. Si vous commencez à partir d’une intuition, Facebook constitue le canal le plus efficace pour votre activité et pour laisser vos données s’exprimer : adaptez-vous aux profils de vos fans.

Il est possible que vos clients passent plus de temps sur Linkedin. Identifiez quels points de contact ces derniers visitent après avoir reçu vos emails.

Enfin, si vous utilisez Google Analytics, vous pouvez paramétrer des objectifs afin de définir des pages spécifiques, des téléchargements ou des actions que vous souhaitez suivre.

N’ayez pas peur de laisser vos clients diriger votre stratégie marketing. Adaptez-vous intelligemment lors des derniers jours avant les fêtes en concentrant vos ressources et efforts dans l’optimisation des canaux ou dispositifs de réseaux sociaux les plus en vogue.

 

Ne tirez pas de conclusions hâtives

Enfin, ne vous laissez pas décourager par un faible taux d’ouverture. Vous pourriez en effet négliger d’autres outils pour mesurer le succès de vos campagnes. Par exemple, les nombres de clics constituent un meilleur indicateur de performance, puisqu’ils permettent de suivre le nombre d’abonnés ayant ouvert l’email, le nombre de personnes ayant cliqué sur un lien et choisi votre produit. Le taux d’ouverture d’un email peut sembler bas, mais si le pourcentage d’ouverture par clic est élevé, ceci signifie que vos clients sont engagés. Refocalisez-vous sur vos objets de message (qui sont responsables des ouvertures) et observez vos statistiques augmenter alors que Noël approche.

Quels objectifs vous êtes-vous fixés en cette période de fêtes de fin d’année ? De quelle manière cherchez-vous à les réévaluer avant la nouvelle année ? Faites-nous part de vos astuces dans les commentaires ci-dessous !

BUBS : Votre nouveau partenaire d’envoi d’emails

La guerre qui fait rage entre les spammeurs et les FAI se poursuit depuis des années déjà. Mailjet s’est battu aux côtés des FAI pour garantir délivrabilité et réputation aux expéditeurs légitimes qui essayent de passer à travers les balles. Avec 30 millions d’emails envoyés chaque jour par le biais de nos serveurs, ce n’est pas une tâche facile. Voici le contexte dans lequel arrive BUBS.

Durant ces dernières années, les consommateurs ont appris à identifier les spams, ce qui a poussé les spammeurs à modifier leurs pratiques. Nous continuons à étudier ces tendances et travaillons à améliorer nos algorithmes en conséquence. Récemment, nous avons conçu une nouvelle Politique d’envoi Mailjet, un guide pratique qui résume un ensemble de règles améliorées que notre Équipe Délivrabilité appliquera afin d’aider l’identification des expéditeurs qui suivent les meilleures pratiques de ceux qui ne le font pas. Avec cette nouvelle politique d’envoi, nous aimerions également vous présenter votre nouveau partenaire d’envoi, BUBS. Comme avec la plupart des tâches exigeantes, il est toujours plus facile de gérer vos envois avec l’aide d’un ami. Qui est-il, et comment peut-il vous aider ? Lisez la suite et nous vous dirons tout à son propos.

 

Qu’est-ce que BUBS ?

À Mailjet, nous appelons BUBS les différents statuts d’emails que vous voulez éviter lorsque vous réalisez une nouvelle campagne : Non délivré (Bounced), Désinscrit (Unsubscribed), Bloqué (Blocked) et marqué comme SPAM (Signaled as SPAM).

  • Les emails non délivrés (ou Bounced) peuvent être vus comme la version email du fameux « ne réside plus à cette adresse » : si un email ne peut atteindre la boîte de réception d’un contact, il sera renvoyé à l’expéditeur et considéré comme « non délivré ».
  • Les emails désinscrits (ou Unsubscribed) parlent d’eux-mêmes : tout destinataire se désabonnant de vos emails rejoindra la catégorie « désinscrit ».
  • Les emails bloqués (ou Blocked) sont les messages qui sont d’abord revenus (en tant que Bounce), car non délivrés parce que l’adresse email n’existe plus ; cependant, vous n’avez pas retiré cette adresse de votre liste de contacts et vous avez à nouveau essayé de leur envoyer un email. Mais Mailjet a identifié cette adresse email comme n’existant plus. Donc votre email à cette adresse ne quittera pas nos serveurs, et sera affiché comme « bloquée ».
  • Les spams (ou Signaled as Spam) parlent également d’eux-mêmes : si l’un de vos contacts marque l’un de vos emails comme « spam », les messages futurs que vous envoyez à cette personne atterriront directement dans son dossier spam. Comme vous pouvez le deviner, cela générera de mauvaises statistiques, puisque votre pourcentage de « spams » augmentera. Nous pouvons également ajouter à cette catégorie les messages qui sont envoyés à des pièges à spams ou spamtraps (fausses adresses email que les entreprises d’identification de spam utilisent pour déterminer les mauvais expéditeurs), et les fausses plaintes d’abus (lorsqu’un destinataire signale un email légitime en tant que spam).

Ces différentes statistiques traduisent le comportement global des FAI, clients email, et bien sûr, de vos destinataires. Plus vos statistiques BUBS sont basses, et mieux sont votre liste de contacts et votre message. Sinon, si vos taux BUBS sont plus élevés qu’attendu, il pourrait être judicieux de revoir votre stratégie d’envoi d’emails et vos listes de contacts. Et, oui, votre compte peut être mis en quarantaine.

 

Pourquoi BUBS est-il important ?

Nous avons mis en place les standards BUBS de sorte qu’ils intègrent les éléments essentiels pour garantir un taux de délivrabilité optimal. En suivant les statistiques BUBS de chaque client de Mailjet, nous pouvons aider nos utilisateurs à comprendre les meilleures pratiques concernant l’envoi d’emails. Cela nous aide aussi à identifier rapidement une mauvaise utilisation d’un compte ainsi que les spammeurs, afin de prendre les mesures appropriées. De la sorte, nous pouvons garder nos serveurs propres plus facilement et garantir une meilleure délivrabilité pour tous nos clients suivant les bonnes pratiques.

Nous pensons également qu’il est important d’être ouverts et transparents sur la façon dont nous évaluons la qualité des emails qui sont envoyés par le biais de nos serveurs et de les utiliser pour identifier les mauvaises pratiques. Nous partageons nos standards BUBS afin que vous puissiez, vous, utilisateurs, vous familiariser aux lignes de conduite afin d’éviter d’être signalé comme mauvais expéditeur d’emails.

 

En quoi BUBS peut-il vous concerner ?

Si, comme la plupart de nos utilisateurs, vous vous conformez à notre politique d’envois et aux réglementations en vigueur concernant les spams lors de vos envois de mails, vous ne serez probablement jamais affecté. Vous enverrez des emails aux adresses emails qui ont spécifiquement demandé à les recevoir, et vos statistiques BUBS resteront dans les limites raisonnables.

Par contre, si vous vous adonnez à une mauvaise utilisation, quelle qu’elle soit (acheter des listes de contacts à des tiers ou envoyer du contenu illégal, par exemple) vos statistiques BUBS grimperont probablement. En conséquence, quelqu’un de l’équipe Mailjet vous contactera afin de vous faire savoir que nous surveillerons de près votre compte jusqu’à ce que vos statistiques s’améliorent.

 

Que puis-je faire pour garder basses mes statistiques BUBS ?

C’est très simple – suivez ces bonnes pratiques d’envoi d’email après chaque campagne d’envoi :

  • Nettoyez soigneusement votre liste de contacts.
  • Retirez les adresses des utilisateurs qui se sont désinscrits.
  • Retirez également les adresses bloquées, et ceux qui ont marqué votre message comme spam.

Vous pouvez ensuite modifier votre contenu pour vous conformer à ce que vos destinataires attendent de vos envois. Adaptez vos taux d’envoi à votre audience. Fournissez un contenu pertinent. Ne soyez pas trop invasif… Vous trouverez beaucoup de bons conseils dans notre guide de délivrabilité.

En suivant ces astuces, votre taux de délivrabilité devrait augmenter, votre taux BUBS décroître et vous serez sur la bonne voie concernant vos envois d’emails.

Vous avez encore des questions à propos de BUBS ou de notre politique d’envoi ? N’hésitez pas à contacter notre équipe support, toujours prête pour répondre à vos questions. Envolez-vous avec Mailjet !

Fhacktory 2014 : toujours pas de bullshit !

Les Hackathons sont des événements au cours desquels les développeurs, les concepteurs et les entrepreneurs se réunissent pour collaborer sur des projets. Le but de Fhacktory est de permettre aux hackers de s’exprimer par eux-mêmes en se basant uniquement sur leurs hacks. Ici, les visuels ou les discours ne sont pas la clé du succès. Tout ce dont vous avez besoin, c’est d’une bonne connaissance du code, d’avoir des idées et d’être terriblement passionné ! Ceci explique la devise : 100 % HACK, 0 % BULLSHIT ! Les deux dernières éditions de l’événement ont eu lieu en octobre dernier, à Lyon et Paris. Évidemment, Mailjet était de la partie !

Fhactory + Mailjet : une longue histoire d’amour

Mailjet a été impliqué dans ce mouvement dès le premier jour. Nous sommes heureux de faire partie de la communauté des hackers et des startups : c’est comme ça qu’a commencé l’histoire de Mailjet (consultez notre tout premier article sur Fhacktory). Ces hackathons sont des lieux où les hackers ne sont pas mis au défi par les investisseurs pour créer des modèles d’entreprise ou pour valider leurs idées, mais uniquement pour relever des défis techniques. Et en France, il n’y a pas tant d’événements de ce type que ça.
Mailjet soutient l’événement depuis la première édition en tant que sponsor. À chaque édition, au moins un « développeur évangéliste » de Mailjet était présent pour aider les hackers à utiliser les API Mailjet.

Déroulement d’une session classique

Fhacktory et le choix des équipes.
Tout commence avec un quiz de connaissances techniques générales pour s’échauffer un peu. Savez-vous quand votre langage de programmation préféré a-t-il été créé ? Quel est le modèle de conception utilisé dans Django ? Si vous connaissez le jeu « Question pour un champion », c’est exactement le principe de ce quiz, à la différence que les questions portent sur la technologie.
Après le quiz, la composition des équipes commence. Certaines personnes ont déjà une idée, mais pas tout le monde. Les organisateurs laissent un peu de temps pour que les embryons d’équipe réfléchissent à leurs idées afin « d’engager » les membres de leur équipe. Pour finir, les équipes sont composées, comprenant 2 à 6 membres.
Puis la magie opère, les équipes commencent à se former et juste après le déjeuner le gong retentit. Et c’est parti pour 24 h de hacking ! Les hackers mettront toute leur énergie pour rester sur leur première idée et la faire vivre.

 

 

 

 

 

Le jury

Les membres du jury sont chargés de suivre et de surveiller chaque équipe, de faire en sorte que les participants ne rencontrent pas de problèmes techniques, de leur donner quelques idées pour avancer et de s’assurer que qu’ils n’utilisent pas de codes pré-écrits trouvés sur le Web. Si vous avez 700 lignes de code dans votre projet, vous avez de grandes chances d’obtenir de mauvais points.
À la fin, chaque équipe doit préparer une présentation sans support et présenter leur hack en direct sur écran. Or, après une nuit sans sommeil, ça n’est pas toujours facile : comme vous pouvez le voir sur ce vine, Charles fait une petite sieste.
Merci donc aux boissons énergisantes et aux repas fournis par les organisateurs pour aider les participants à hacker dans les meilleures conditions.
Fhacktory 2014 - toujours pas de bullshit !

Bilan des deux hackathons

Récemment, deux hackathons Fhacktory ont eu lieu. Un à Lyon le 11 et 12 octobre et à Paris la semaine du 18 et 19 octobre. Voici les deux gagnants des deux sessions.

Gagnant de Lyon – CocktailMaker

 

 

 

 

 

Le meilleur projet du hackathon de Lyon était CocktailMaker. Ce programme a pour but d’aider à la création de cocktails. Il est basé sur une cooked scale qu’ils ont amélioré avec des composants Arduino et la technologie Bluetooth. Ils ont ensuite développé une application mobile dédiée qui intègre un catalogue de cocktails où vous pouvez sélectionner celui de votre choix et suivre étape par étape la recette.
À chaque étape, CocktailMaker émet un son dans l’application mobile et un signal LED à l’avant de l’objet connecté lorsque l’étape est terminée. Enfin, vous pouvez partager avec vos amis sur Twitter et Facebook le cocktail que vous avez réalisé. Ils ont également travaillé sur un site Web front-end pour les personnes qui n’ont pas encore l’application.

Gagnant Paris – Rainbow Plume

 

 

 

 

 

Le vainqueur de l’édition de Paris est Rainbow Plume, un stylo connecté « basique » qui vous permet d’écrire et de dessiner sur une tablette en différentes couleurs. Ce stylo est totalement autonome et communique via Bluetooth. Le principe est simple : il suffit de tourner le bouton du stylo pour changer de couleur et de toucher la tablette pour écrire ou dessiner.

Alors Lyon ou Paris ?

Je ne suis pas lyonnais d’origine et je dirais que j’ai été très surpris de voir un si grand nombre de hackers vraiment impliqués dans l’événement. L’ambiance était vraiment sympa et j’y ai rencontré beaucoup de gens. Il est vraiment difficile de comparer le côté technique, car tous les hackers de Lyon et de Paris étaient vraiment qualifiés. Un large éventail de technologies a été utilisé tant pour le backend que le frontend. Des hacks ont été faits avec Node.js, Ruby, Java, Python, Firebase, Backbone, Angular et certains avec Arduino, Rasberry Pi ou des robots. Pour moi, ce fut aussi l’occasion de voir une technologie que je ne connaissais pas, Firebase, dont je suis fan aujourd’hui. Il y avait aussi une très bonne ambiance , tout le monde a pu se défouler grâce aux pistolets Nerf lorsqu’on ne trouvait pas un bug dans son code.
À Paris, de nombreux hackathons se déroulent chaque année, certains développeurs ne sont donc pas vraiment réceptifs aux événements annoncés aujourd’hui. Ils se disent parfois que c’est juste un moyen pour les entreprises ou les investisseurs de faire créer leurs projets gratuitement et d’embaucher des développeurs. À Paris, l’ambiance et l’excitation étaient différentes.
Je commence à aimer la communauté de dév de Lyon et je dirais que j’ai une préférence pour Lyon : Fhacktory a commencé à Lyon et qu’à chaque nouvelle édition me rappelle le premier hackathon. Si vous étiez à la seconde édition du Blend Web Mix, vous avez pu vous rendre compte que Lyon est aujourd’hui une ville très active et bien ancrée dans les tech en France.
En tant que développeurs, nous savons tous que le travail sur les technologies que nous n’utilisons pas tous les jours est difficile, et que d’être coupé de son travail, de ses amis et d’être loin de chez soi vous donne l’occasion de travailler avec des langages ou des technologies que vous n’aviez jamais essayés avant, juste pour acquérir des compétences ou tout simplement pour le plaisir.
À mon avis il devrait y avoir plus d’événements autour du thème 100 % hacks, car ils participent à la vie de la communauté des développeurs uniquement basée sur la technologie.
Il est clair que ces événements ont été couronnés de succès. D’où ma question aux organisateurs : à quand le prochain ?