Mailjet améliore Passport pour faciliter la création d’emails

Comme vous l’avez probablement observé, nous apportons régulièrement des améliorations à Passport, notre outil de création et d’édition d’emails. L’équipe en charge de Passport est toujours ravie de connaître votre opinion, de savoir ce qui rend Mailjet moins agréable à utiliser et de mettre en place de nouvelles idées grâce à vos retours. Voici quelques améliorations dont vous pouvez profiter dès maintenant :

 

Une galerie de templates simplifiée

Lorsque nous avons lancé Passport, nous avons conçu des templates performants  pour mettre en avant la puissance de cet outil, et nous vous avons invités à laisser parler votre créativité. Nous souhaitions séparer les modèles en deux catégories : d’un côté, les templates de base, faciles à utiliser, simples et efficaces ; de l’autre, les templates plus riches et complexes, comportant plus d’images. Après avoir discuté avec nos utilisateurs, nous avons pu mieux cerner la façon dont ils voudraient utiliser ces templates, et nous avons revu la conception de notre galerie pour coller à ces attentes.

 

Cette nouvelle galerie de templates offre un accès rapide aux templates Mailjet prêts à l’emploi, une galerie avec vos modèles personnalisés, et l’option de concevoir vos propres emails en HTML.

 

1-EN-Gallery

 

Annuler/refaire les dernières actions

Nous faisons tous des erreurs, et ce n’est pas grave. Il arrive même parfois que nous nous trompions par erreur… vous me suivez ?

 

En bref, nous savons qu’il peut être très frustrant pour un utilisateur de ne pas pouvoir annuler les dernières modifications réalisées dans un message. Nous avons travaillé sur ce point suite à vos retours : vous disposez désormais d’une fonction « Annuler », liée au raccourci clavier CTRL + Z (pour Windows et Linux) ou CMD + Z (pour Mac). Et parce que nous savons qu’avec la fonction « Annuler » vient aussi le besoin d’annuler l’annulation, nous avons également créé la fonction « Rétablir », liée à CTRL + MAJ + Z (pour Windows et Linux) ou CMD + MAJ + Z (pour Mac).

 

Un sélecteur de couleur intelligent

Nous avons reçu énormément de retours positifs sur notre sélecteur de couleur. Il permet aux utilisateurs de Mailjet de choisir la couleur qui leur plaît et de personnaliser leurs textes et leurs éléments graphiques, sans les contraintes d’une palette de couleurs fixe. Cependant, nous comprenons qu’indiquer plusieurs fois les mêmes codes couleur lors de l’édition d’un email peut être fastidieux.


Pour plus de simplicité, vous pouvez désormais utiliser notre sélecteur de couleur intelligent. Il va apprendre les couleurs que vous utilisez pendant le processus d’édition d’email et mémoriser les plus communes, pour que vous puissiez les retrouver plus facilement par la suite !

 

2-Color Palette

 

N’hésitez pas à nous donner votre avis, et à nous dire ce que nous pouvons faire pour simplifier votre expérience avec Mailjet !

Nos newsletters responsives françaises préférées

Vous l’avez compris au fil de nos derniers articles : le design responsive est devenu un standard du webdesign. Site, application, emails (évidemment)… sont désormais d’abord consultés sur mobile. Nous avons d’ailleurs déjà disséqué ce que nous considérons comme un des meilleurs emails responsives du moment, à savoir la newsletter de Courrier International. Mais beaucoup d’autres messages responsives sortent du lot. Voici une sélection des emails responsives hexagonaux que nous préférons.

Les newsletters informatives : clarté et concision

Depuis un peu plus d’un an maintenant, la newsletter informative revient sur le devant de la scène. Par son format et par la qualité de la curation effectuée par certains acteurs du secteur, elle tend à devenir une alternative intéressante à l’information en continue qui peut rapidement nous inonder. Qu’il s’agisse de médias traditionnels qui tentent l’expérience ou d’experts souhaitant partager leurs connaissances, ce support revient donc en force, et il y en a pour tous les goûts.

Evidemment, certains de ces acteurs ont bien compris les enjeux que représente la mobilité et donc la nécessité d’avoir un design responsive adapté. Les deux exemples de newsletter ci-dessous, celle de Curaterz et des Jours, reprennent les caractéristiques d’une newsletter responsive à valeur informative telle qu’on aimerait en voir plus souvent.

(cliquez sur les images pour voir des newsletters)
curaterz_extraitLes Jours_extrait
 

Dans les deux cas, l’aspect visuel de l’email est bien pensé : images claires qui permettent au texte de respirer, codes couleurs bien identifiés, « call-to-action » visibles et facilement cliquables. Surtout, le volume de texte écrit est calibré pour que la lecture sur écran mobile (donc plus petit) ne soit pas pénible. Dans le cas de l’email de Curaterz, c’est lié à l’aération entre les paragraphes. Chez Les Jours, c’est la construction similaire à celle de Courrier International, consistant en une image, un titre et deux phrases de description qui rend la lecture agréable.

Du côté des newsletters promotionnelles

Le coeur de l’email marketing reste tout de même l’email de promotion. Là encore, le design responsive a un rôle à jouer : dès lors que la majorité des emails sont ouverts sur plateforme mobile et que près de la moitié des utilisateurs mobiles déclarent qu’ils ne liront pas d’email s’affichant mal sur smartphone ou tablette, vous comprenez l’importance de la bonne adaptabilité de vos messages aux différents écrans. De plus en plus d’acteurs du marketing prennent conscience de ce fait. Parmi eux, Uber, le groupe IAM et Foodchéri.

(cliquez sur les images pour voir des newsletters)
Uber_extraitFoodcheri_extraitIAM_extrait
 

Ici encore, la lisibilité prime. Les blocs de texte sont suffisamment concis pour être lus rapidement sur petit écran et des visuels clairs illustrent correctement le message. Mais on notera tout particulièrement l’attention apportée aux « call-to-action ». Leur message est clair (le lecteur sait tout de suite vers quoi il va être redirigé, allant même plus loin avec une tarification annoncée à l’avance dans le cas de Foodchéri) et les boutons sociaux sont facilement cliquables (mention spéciale à IAM sur ce point).

Les points clés à retenir

Lisibilité, aération, visuels attractifs, « call-to-action » efficaces… la conception d’un bon email responsive repose sur des concepts finalement assez basiques. Surtout, notez que le point commun de ces 5 messages est leur construction sur une seule colonne. Loin d’être simpliste, cette structure permet une bonne hiérarchisation de l’information à distribuer, et s’adaptera correctement à tous les écrans.

En suivant ces exemples et recommandations, la conception d’emails responsive devient un jeu d’enfant, d’autant plus que des outils comme Passport ou encore, en allant un peu plus loin, le MJML, vous permettent de les créer sans difficulté.

A quoi ressemblent vos emails responsives ? Comment les concevez-vous ? Dites-nous tout dans les commentaires ou sur notre forum.

De nouvelles améliorations pour MJML ?

Il y a un mois et demi, nous avons lancé MJML avec une promesse ambitieuse : faciliter la création d’emails responsives. Comme à chaque lancement, nous ne savions pas comment la communauté allait réagir, mais MJML a reçu un accueil plus que chaleureux !

Avec un tel accueil, nous ne pouvions pas nous arrêter là. Ainsi, avec l’aide précieuse de notre communautés great help, nous continuons à améliorer MJML et nous l’enrichissons avec tout un écosystème d’outils, de kits, de modèles et de composants.

 

Les nouveautés

Des modèles riches

Vous avez maintenant accès à une galerie de modèles (comprenant des modèles de newsletters, des confirmations de commandes…) pouvant être utilisés tels quels ou entièrement personnalisés. Certains templates comme Arturia et Proof ont d’ailleurs été développés par des membres de la communauté. Un grand merci à celles et ceux qui nous aident à agrandir notre collection de modèles ! Si vous souhaitez apporter votre contribution à notre galerie, n’hésitez pas à partager vos modèles sur Twitter ou par email.

 

templates

Des composants de plus haut niveau

Nous savons que les composants font la force de MJML. Outre les éléments classiques, de tout nouveaux composants sont à présent disponibles pour vous aider à créer rapidement des emails responsive : <mj-invoice> & <mj-item>, <mj-location> and <mj-table>. Avantage de taille : avec ces nouveaux composants, plus besoin de créer des dizaines et des dizaines de lignes. Vous souhaitez créer un email de facture qui soit esthétique ? Utilisez simplement <mj-invoice> et le tour est joué !

 

Screen+Shot+2016-03-22+at+16.28.36 2



Et ensuite ?

Beaucoup d’éléments de MJML peuvent encore être améliorés, alors travaillons main dans la main ! N’hésitez pas à proposer vos idées et à contribuer en ouvrant un sujet sur GitHub, et donnez votre avis sur les futures fonctionnalités dans les sujets avec le label RFC !

Plus on est de fous, plus on rit, n’est-ce pas ? Alors, parlez de MJML autour de vous, et suivez @mjmlio pour connaître les dernières nouveautés !

Comment booster vos ventes grâce aux emails de confirmation de commande

Selon une étude récente, 38 % des responsables marketing ne profitent pas des revenus potentiels des emails transactionnels. Lorsqu’on sait que ces emails bénéficient de taux d’ouverture près de deux fois supérieurs à ceux des emails marketing, il s’agit d’une source de revenus considérables.

 

Les outils destinés à permettre aux  équipes marketing et aux développeurs de collaborer pour créer leurs emails transactionnels sont de plus en plus nombreux. Dès lors, aucune raison pour les entreprises, quelle que soit leur taille,  de ne pas chercher à booster leurs ventes via les traditionnels reçus ou confirmations de commande.

 

Les emails de confirmation de commande classiques

 

Généralement, les confirmations ou reçus de commande par email sont conçus par les développeurs pour répondre à un besoin précis (par exemple, pour réinitialiser un mot de passe, indiquer les détails d’une transaction, etc.). Nous ne connaissons que trop bien ce type d’emails.

 

EscapeEntertainment

L’expéditeur passe à côté d’un certain nombre d’éléments clés : il ne demande pas au destinataire de recommander l’entreprise à ses amis ; il ne propose pas de bon de réduction valable pendant un mois par exemple pour inciter à l’achat et il ne met pas en avant les autres services de son offre.

 

Les emails transactionnels dernière génération

 

Comme on pouvait s’y attendre, ce sont les leaders du e-commerce comme Amazon qui ont, les premiers, tenté de booster leurs ventes via les reçus ou confirmations par email. Nous vous avons présenté ici différentes entreprises qui créent de la valeur ajoutée ou bénéficient de revenus supplémentaires en faisant passer leurs emails transactionnels à la vitesse supérieure.

 

Si vous souhaitez suivre le mouvement et optimiser les emails de confirmation transactionnels destinés à vos clients, voici quelques astuces simples :

 

  • Appuyez-vous sur les bons outils – De nombreux outils sur le marché vous permettent de travailler de façon collaborative sur vos emails transactionnels. Chez Mailjet, nous avons récemment lancé une nouvelle fonctionnalité qui permet aux marketeurs (ou à quiconque) d’utiliser Passport, notre outil simple et intuitif en glisser-déposer, pour l’emailing transactionnel.  

 

 

  • Définissez des objectifs – Vous devez identifier les objectifs à atteindre en modifiant vos emails transactionnels. Vous souhaitez attirer plus de followers pour le compte de votre marque sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ne pas proposer une offre du type : « Likez notre page Facebook et bénéficiez de 10 % de remise lors de votre prochaine commande » ? Si vous souhaitez augmenter votre part de marché, essayez de lancer un programme de recommandation pour que vos clients récents vous aident à en attirer d’autres. Vous voulez maximiser vos revenus ? Proposez des offres incitatives en fonction du dernier achat de votre client.

 

 

 

  • Allez droit au but – Plus de la moitié des emails sont ouverts sur des appareils mobiles. Optez pour une présentation simple et soyez direct. Ne multipliez pas les offres et surtout, veillez à ce que vos emails soient responsive.

 

 

  • Offrez toujours de la valeur ajoutée – Même si vous souhaitez avant tout atteindre vos objectifs en optimisant vos emails transactionnels, n’oubliez pas d’apporter avant tout une valeur ajoutée à vos clients. Par exemple, si vous souhaitez booster les ventes incitatives, adaptez les produits proposés en fonction du comportement d’achat de chaque client. Ici, la personnalisation dont vous ferez preuve est source de valeur ajoutée. Cet aspect est essentiel afin de ne pas décevoir vos clients et d’éviter de mettre à mal votre communication et vos objectifs.

 

Vous pouvez étendre le champ des emails transactionnels bien au-delà des confirmations de commande et des reçus.  Ces messages peuvent rappeler un événement, servir à réinitialiser un mot de passe ou répondre automatiquement aux demandes d’assistance des clients. Quel que soit le but de votre email, vous bénéficiez certainement d’une certaine marge de manœuvre pour l’optimiser et proposer de la valeur ajoutée à vos clients, qui permet au passage de créer une nouvelle source de revenus pour votre entreprise.

 

Si vous souhaitez découvrir plus d’astuces et de techniques, n’oubliez pas de faire un tour et de prendre la parole sur notre Community Forum !

Petite histoire des débuts de MJML

MJML, notre langage de template innovant permettant de créer des emails responsive en toute simplicité, fête ses 1 mois aujourd’hui. Nous vous l’avions fièrement présenté il y a quelque temps en espérant que vous alliez l’apprécier. Il est temps maintenant de prendre du recul pour vous en dire plus sur ce premier mois.

 

Il était une fois…

MJML est un projet très spécial pour Mailjet. Nous y avons consacré beaucoup d’efforts, de ses débuts lorsque nous travaillions encore sur Passport (notre outil en glisser-déposer pour la création d’emails) à son lancement en open source. Nous voulions créer un nouvel outil pour faciliter le processus de création d’emails responsive pour les développeurs et les intégrateurs d’emails. mjml.io est le résultat de notre expérience en la matière : il s’agit du premier langage open source dédié à la création d’emails responsive.

 

Les résultats sont là !

Nous sommes extrêmement heureux d’avoir reçu un très grand nombre de retours positifs. En quelques jours seulement, les résultats ont largement dépassé nos attentes ! Cet accueil chaleureux par la communauté s’est traduit par des chiffres impressionnants dans les deux jours qui ont suivi le lancement :

 

  • Plus de 800 votes sur Product Hunt ;
  • Plus de 1 200 étoiles sur GitHub ;
  • une multitude de mentions sur Twitter.

Capture d’écran 2016-03-11 à 17.17.11
MJML a d’ailleurs figuré dans la newsletter de Product Hunt dans la semaine de son lancement, grâce au grand nombre de votes reçus en quelques heures seulement.

 

Tout cela était déjà très impressionnant et palpitant -mais la meilleure partie, c’est que c’était loin d’être fini ! Nous avons reçu encore plus de retours positifs ces dernières semaines.
Voici quelques chiffres à date :

  • Plus de 86 000 vues uniques sur le site MJML.io depuis son lancement ;
  • Plus de 3 200 téléchargements, avec une croissance accélérée de 30 % par semaine ;
  • Plus de 2 800 étoiles sur GitHub
  • Plus de 900 votes sur Product Hunt avec un passage en page d’accueil du site.

MJML a également été mentionné dans HackerNews, Litmus et d’autres blogs ou sites comme Silicon.fr, L’informaticien et Le Blog du Webdesign. Sur les réseaux sociaux, nous avons reçu de nombreux commentaires positifs sur la facilité d’utilisation de MJML, en particulier concernant les emails responsive.

 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 


 

 

 

Et ce n’est pas tout. Notre communauté ne se contente pas de transmettre ses retours positifs sur MJML,  elle l’améliore aussi au quotidien ! En l’espace d’un mois, nous avons reçu de nombreuses contributions, des modèles aux outils en passant par des kits de démarrage et des composants.

 

MJML est utilisé partout dans le monde : nous avons reçu des contributions d’utilisateurs basés en Europe (France, Royaume-Uni, Espagne, Belgique, Italie, Portugal, etc.), mais aussi en  Russie, en Corée, en Inde, au Brésil ou encore aux Etats-Unis.

 

Mailjet a besoin de vous !

 

L’adoption rapide de MJML montre bien que le secteur de l’emailing a besoin de solutions innovantes et conviviales. MJML n’est pas encore parfait, c’est pourquoi nous comptons sur vous pour l’améliorer au fil du temps grâce à vos retours, vos suggestions ou vos contributions sur GitHub. Vous pouvez également nous envoyer vos modèles ou composants pour publication ! N’hésitez pas à nous contacter sur Twitter et GitHub ou par email. MJML est un outil gratuit qui offre des possibilités infinies, alors n’hésitez pas à l’utiliser extensivement !

Et ensuite ?

Nous allons continuer à travailler en collaboration avec notre communauté pour optimiser MJML en ajoutant de nouveaux modèles et composants. Vous aurez ainsi de plus en plus de choix !

Nous tenons à vous remercier pour votre accueil chaleureux, votre enthousiasme et votre soutien quotidien.

Longue vie à MJML, qui vous aidera à créer des emails responsive jusqu’à la fin des temps !

 
 

Cinq astuces pour personnaliser votre communication par email

Vinyles, salopettes et crop tops à nouveau en haut de l’affiche : la mode est un éternel recommencement et les tendances se répètent décennie après décennie…

GIF Time is a flat circle
Les tendances professionnelles n’échappent pas à ce phénomène. L’explosion d’Internet au début du XXe siècle a transformé les liens jusque-là intimes des petites entreprises avec leurs clients en des relations adaptées à de nombreux destinataires, beaucoup plus impersonnelles. Les heures d’entretien en face à face ont été remplacées par de simples clics.
Plusieurs années se sont écoulées depuis et les équipes marketing ont pris conscience de l’importance de bien connaître leurs clients et d’instaurer un climat d’intimité avec eux pour renforcer l’impact des communications. Les clients ont à disposition une quantité d’informations plus importante que jamais et une multitude d’outils pour les aider à prendre leurs décisions d’achat. Le seul moyen de se démarquer dans la profusion inhérente à l’espace numérique est de tenir ses promesses et de fournir des informations pertinentes.

 

Voici quelques raisons qui justifient le retour à une communication de proximité :

  • La personnalisation est omniprésente (et n’a jamais été aussi essentielle)
    Avec les technologies actuelles, il devient de plus en plus facile de suivre les activités en ligne, d’identifier les habitudes et les intérêts, et de proposer du contenu personnalisé. Dans ce contexte, la personnalisation s’est imposée comme une norme.
    Les clients ne sont plus surpris de voir leur prénom apparaître dans l’objet des messages, ni de recevoir des publicités réorientées. Aujourd’hui, les clients attendent beaucoup plus. Ils veulent une expérience personnalisée, privilégiée et authentique au niveau de chaque point de contact.
  • Tous les points de contact entre les clients et votre entreprise doivent influencer les futures expériences des utilisateurs avec vous. Suivez les données collectées au fil du temps. Vous pourrez ainsi personnaliser chaque interaction à venir de manière spécifique pour les clients.

 

Voici quelques-uns des avantages liés à la personnalisation de l’expérience client tels qu’ils sont perçus par les consommateurs et les entreprises :

  • Confiance accrue : 83 % des consommateurs désignent « des pratiques transparentes et honnêtes » comme le facteur le plus important lorsqu’il s’agit de créer un climat de confiance autour de la marque. En outre, 77 % des clients en ligne déclarent être plus susceptibles de procéder à un achat auprès d’un détaillant dont les emails sont personnels (Harris Interactive, 2010).
  • Augmentation des taux de conversion : dans une étude menée par Adobe, les entreprises ont déclaré que le recours à la personnalisation donnait lieu à un taux de conversion multiplié par 1,7 par rapport au taux obtenu avec du contenu générique. Un autre chiffre tout aussi impressionnant : HubSpot a analysé ses données sur une période de 12 mois et a pu déterminer que les CTA ciblant l’utilisateur présentaient un taux de réponse supérieur de 42 %.

Nous savons maintenant pourquoi la personnalisation est une stratégie si importante. Découvrons comment il est possible d’en tirer parti dans la communication avec les clients.

Les cinq principaux moyens de personnaliser votre communication

 

Arrêtez d’utiliser votre page d’accueil comme une page de destination

En matière de personnalisation, la règle de base est la suivante : faire preuve de pertinence. Il n’y a rien de plus désastreux pour votre entreprise que de proposer un appel à l’action à votre client et de le renvoyer via un lien vers une page d’accueil générique comportant un message qui n’a rien à voir.

En procédant ainsi, vous passez à côté d’opportunités de conversion et vous donnez une piètre image de votre marque avec une expérience utilisateur médiocre, pour les raisons suivantes :

  • Risque de dispersion : la page d’accueil recèle de distractions. Elle comporte généralement divers appels à l’action et liens orientant les visiteurs vers des entonnoirs de conversion qui ne correspondent pas à leurs attentes.
  • Message incohérent : les visiteurs arrivent sur votre page d’accueil, où ils s’attendent à découvrir un message mais où il est très probable qu’ils se retrouvent face à un tout autre message.

Utilisez des pages de destination dédiées

Fournissez aux visiteurs les informations qu’ils recherchent en les orientant vers des pages de destination spécialement adaptées à leurs attentes. Vous serez ainsi en mesure de faire baisser les taux de rejets et surtout de favoriser les conversions.
En plus de personnaliser les contenus en fonction de ce que vous dites dans vos publicités, pensez également à qui est votre public.
Par exemple, si vous rédigez un article de blog pour une autre entreprise, le lien dans votre biographie d’auteur ne doit pas renvoyer vers votre page d’accueil. Créez une page de destination avec un message qui concerne directement les lecteurs de ce blog et partagez un lien permettant d’accéder à cette page.
Si vos pages de destination sont suffisamment ciblées, vous attirerez peut-être même du trafic de recherche organique, autrement dit des visiteurs ciblés qui recherchent exactement ce que vous proposez.

 

À retenir : les gens consultent votre site Web pour savoir comment votre produit peut les aider. Ne les embarquez pas dans une expérience générique, où ils devront eux-mêmes rechercher ces informations.

 

Instaurez un climat d’intimité

L’efficacité associée à l’utilisation du prénom du destinataire dans l’objet des emails a été largement débattue. Si l’on en croit une étude de MarketingSherpa, le fait d’utiliser le prénom du client dans l’objet pourrait entraîner une augmentation de 17,36 % du taux de clics par rapport à la moyenne. Parallèlement à cela, une étude réalisée par ReturnPath suggère que ce type de personnalisation peut nuire à la délivrabilité des emails.

Notre conseil ? Effectuez un test A/B afin de voir ce qu’il en est pour votre activité spécifique. Et ne vous contentez pas de cela.
Essayez de saluer la personne à qui vous vous adressez tout au long de son expérience avec votre entreprise, que ce soit dans le contenu des emails (et pas uniquement dans l’objet), en lui souhaitant la bienvenue quand elle se connecte à votre site, etc.
Pour renforcer la relation personnelle avec vos clients, spécifiez également votre nom. Au lieu d’utiliser le nom de votre entreprise comme nom d’expéditeur dans vos emails, indiquez le nom d’une vraie personne.
À qui êtes-vous plus susceptible de répondre ? À une entreprise sans visage ou à une véritable personne prête à répondre à vos questions ?
Geckoboard va encore plus loin en intégrant une photo de l’expéditeur en bas de ses emails afin d’ajouter une touche plus personnelle.

Newsletter Geckoboard
Vous pouvez faire la même chose sur Twitter. Lorsque vous répondez à des demandes de support entrantes, à des commentaires et à diverses autres mentions sur Twitter, ajoutez vos initiales (« ^DC », par exemple) à la fin du tweet afin que les utilisateurs aient la sensation d’être pris en charge par une personne réelle de l’autre côté de l’écran.
À retenir : identifiez les opportunités permettant de montrer aux clients que de véritables personnes sont à leur écoute et que vous souhaitez établir une relation privilégiée avec eux. Le fait de communiquer en utilisant le nom des clients constitue un bon début.

Segmentez encore et encore

Selon une étude de DMA datant de 2014, les emails segmentés ont généré une augmentation de 760 % des revenus issus des emails en 2013. En triant les clients dans des listes segmentées, il est plus facile de personnaliser la communication en quelques clics.
Il existe différentes façons d’envoyer des emails ciblés aux bonnes personnes et au bon moment. Vous pouvez segmenter ces emails selon les critères suivants :

  • Lieu : envoyez un email concernant des pelles à neige aux clients habitant dans le nord-est des États-Unis juste avant une tempête de neige.
  • Age : les consommateurs âgés de 25 à 34 ans ont davantage tendance à accéder à Internet sur leur téléphone. Envoyez un email aux clients âgés de 25 à 34 ans avec un contenu mobile spécial.
  • Intérêt : identifiez les clients qui s’intéressent à la course à pied afin de leur envoyer une promotion sur des chaussures de running par email.
  • Utilisation du produit : envoyez un email à un client qui utilise régulièrement votre produit et invitez-le à vous aider à promouvoir votre produit sur les réseaux sociaux en ajoutant votre page Facebook à ses mentions « J’aime » ou en tweetant sur son expérience.

Cette technique vous fera par ailleurs gagner du temps. En effet, vous disposerez ensuite de segments sauvegardés qui vous permettront d’envoyer des emails à des listes individuelles ou de combiner plusieurs éléments pour viser une clientèle plus ciblée, au lieu de devoir élaborer de nouvelles listes à chaque fois que vous créez une campagne.
À retenir : organisez vos données client sous forme de listes segmentées afin d’envoyer le contenu approprié aux personnes appropriées en deux fois moins de temps.

Déployez du contenu contextualisé

Essayez de créer une expérience client transparente et toujours cohérente. Là encore, les clients doivent avoir l’impression d’interagir avec des personnes qui les écoutent et qui s’occupent d’eux, et non d’avoir affaire à une entreprise sans visage.
Quelques pistes pour vous aider :

  • Pensez à détecter automatiquement la progression
    Netflix a mis en place ce processus. La partie supérieure de votre écran de connexion fait apparaître tous les programmes en cours de visionnage. Il vous suffit de cliquer pour reprendre la lecture.

Netflix Screenshot

Photo extraite de TechCrunch

 

  • Sachez à qui vous parlez
    Les clients prenant désormais des décisions d’achat en une fraction de seconde et en un clic, une personnalisation authentique est essentielle. Moins l’expérience client ou le processus d’achat est interrompu, plus l’efficacité est grande.
    Les clients attendent des entreprises qu’elles sachent qui ils sont et quelles ont été leurs interactions antérieures.
    Les enseignes du marché de la pizza sont un très bon exemple en la matière. Si vous mangez beaucoup de pizzas (comme moi), vous savez qu’en tant qu’habitué, votre numéro de téléphone est enregistré. Ainsi, le magasin n’a aucun mal à identifier votre garniture de pizza préférée et votre adresse avant même que vous ne commenciez à passer votre commande.
    Gilt utilise aussi les informations contextualisées de manière intelligente. L’entreprise rappelle aux utilisateurs le solde de leur compte en l’affichant bien en évidence dans l’en-tête de son site Web. Cette méthode incite les clients à faire des achats lorsqu’ils voient des crédits restants sur leur compte.
    Si l’information est utile pour les clients, elle est également susceptible d’entraîner une augmentation des ventes pour Gilt.

Gilt Newsletter
 

À retenir : faites en sorte que les clients n’aient pas l’impression d’être des inconnus à chaque fois qu’ils utilisent votre service. Aujourd’hui, les clients veulent que vous connaissiez leurs habitudes et leurs préférences et que vous vous y adaptiez.

Ayez toujours un temps d’avance

Veillez toujours à avoir un temps d’avance sur le client en déterminant la prochaine action qui leur permettra de tirer le meilleur parti de votre produit ou service.
Chez Mailjet, nous profitons des téléchargements de livres blancs pour proposer une inscription à la diffusion de notre newsletter par email. Notre newsletter hebdomadaire fait office de plateforme complémentaire et permet de réorienter du trafic vers notre blog. Sensibilisez les clients actuels sur la question de l’optimisation des envois et encouragez l’inscription d’essai (étape suivante).
Une fois les clients inscrits, quelle est la meilleure chose à faire pour eux afin d’exploiter pleinement le potentiel de votre service ? L’utiliser, sans aucun doute ! À ce stade, mettez en avant le contenu qui aidera vos clients à mieux utiliser le service, en fonction de leur comportement jusqu’ici.
Et ne vous limitez pas aux interactions en ligne. Si une opportunité d’exposer l’étape suivante au client se présente dans le cycle de vie du client, décrochez le téléphone et appelez-le ! Le client appréciera cette attention personnelle et le fait que vous le contactiez pour l’aider à optimiser la valeur (et pas seulement dans le cadre d’une vente incitative).

À retenir : veillez à toujours avoir une étape d’avance sur vos clients. Proposez-leur en permanence de nouveaux moyens de tirer le meilleur parti de votre produit.

 

Conclusion

En résumé, pensez d’abord au client lorsque vous créez du contenu. Recueillez des données à chaque point d’interaction, apprenez à connaître votre client et concentrez-vous sur la manière dont vous pouvez l’aider à décupler la valeur ajoutée. Cette boucle de rétroaction ouverte contribuera à une satisfaction accrue des clients et à une amélioration des produits.
« Prenez l’habitude de recueillir des données lors de chaque interaction avec le client et de vous appuyer sur ces informations pour déterminer comment augmenter la valeur ajoutée. »
Dans ce cadre, n’hésitez pas à revenir à une communication intime qui crée un sentiment de proximité.

À quoi doit ressembler un email responsive efficace ?

Aujourd’hui, il est essentiel de proposer des emails et des sites Web responsive. Notre quotidien est en effet régi par la mobilité. En 2015, 51 % des consommateurs ont déclaré préférer les appareils mobiles au détriment des ordinateurs classiques pour leurs activités numériques. On observe également que 53 % des emails sont aujourd’hui ouverts à partir d’un appareil mobile. Avoir un design responsive (qui s’adapte automatiquement à la taille de l’écran de lecture) est un élément clé de l’expérience utilisateur : si vous n’en tenez pas compte, vous perdrez à coup sûr la moitié de vos prospects.

Tout cela est bien beau, mais en quoi consiste un email responsive ? En tant que lecteurs assidus du blog de Mailjet, vous savez quelles erreurs éviter lors de la création d’un email responsive. Pour vous aider à mettre tout cela en pratique, nous avons disséqué un excellent spécimen d’email (le newsletter quotidienne envoyée par Courrier International), en illustrant les éléments dont vous devez tenir compte quand vous créez vos emails.

Vous ne distinguez peut-être pas de différences significatives entre les deux emails. Nous allons donc étudier ces versions en détail.

InfogResponsiveFR
Ce sont tous ces petits détails qui font la différence. Avec des outils comme Passport et les nombreux templates d’emails proposés, il est facile de créer des emails responsive et efficaces. Pour aller plus loin et atteindre l’excellence en matière d’email responsive, tenez compte des détails exposés ci-dessus, vous offrirez ainsi à vos destinataires une expérience optimale de consultation et de lecture. En bref, faites bonne impression !

Conseils et exemples d’emails transactionnels

Nous savons tous à quel point les emails transactionnels peuvent sembler repoussants et ennuyeux. Bien sûr, vous avez besoin de savoir que votre paiement a bien été traité ou que le nouveau jean que vous avez commandé a été expédié. Pourtant, la plupart du temps, aussi importants et attendus qu’ils soient, ces messages sont ternes et sans personnalité. En règle générale, les entreprises utilisent les emails transactionnels simplement pour transmettre des informations importantes (facturation, confirmation, envoi de commande, renouvellement de mot de passe, etc.) de la manière la plus simple possible, la plupart du temps avec du texte uniquement

Nous avons analysé quelques emails transactionnels créatifs pour démontrer que ce type de message n’est pas nécessairement ennuyeux et qu’il est même possible de l’exploiter dans le cadre de votre stratégie marketing, comme un canal de conversion supplémentaire.

Exemples Email transactionnel – une question d’apparence

Premier élément que les entreprises peuvent facilement mettre en place dans leur stratégie d’email transactionnel : la création de messages pertinents et intéressants bien présentés. Il s’agit là de la mesure la plus simple à prendre concernant les emails transactionnels : pas de code compliqué à créer ou de base de données à lier à vos relais SMTP. Tout ce qu’il vous faut, c’est une belle présentation et une personne capable de l’intégrer à vos emails.

Un email transactionnel bien conçu aura bien évidemment plus d’impact. Une structure bien définie, plutôt qu’un email ne comprenant que du texte et ressemblant à un ticket de caisse de supermarché, permettra au destinataire de repérer facilement les informations dont il a besoin. Cette expérience utilisateur rehaussera votre image de marque.

Notre exemple : un email de confirmation d’achat de place dans les salles de cinéma MK2. On repère immédiatement toutes les informations nécessaires : adresse du cinéma, film sélectionné, identifiant du fichier (pour obtenir le ticket réel) et, bien entendu, informations relatives à l’achat. Si l’on met de côté les informations contextuelles (informations relatives au film et code QR) plus compliquées à intégrer techniquement, l’email est lisible, conçu de manière adéquate et rappelle l’identité visuelle de la marque. Voilà ce que veulent vos clients.

mk2

Utilisez les données déjà en votre possession

Comme le montre l’exemple précédent, l’entreprise a intégré les données que l’utilisateur a saisies pour le paiement. Il s’agit là d’un moyen intelligent de transmettre au destinataire les informations qu’il attend (en l’occurrence, une confirmation) et de lui rappeler son achat.

Puisque vous disposez déjà des informations nécessaires, n’hésitez pas à les ajouter à vos emails transactionnels. Cette valeur ajoutée apporte un plus indéniable à un message qui, autrement, serait assez fade. Dans le cas présent, l’application de VTC Chauffeur Privé ne se contente pas de vous envoyer un reçu pour le trajet que vous venez d’effectuer, elle vous adresse également une synthèse de ce trajet, indiquant l’heure et la date auxquelles le chauffeur est venu vous chercher. Toutes ces informations sont pertinentes pour l’utilisateur, en particulier pour la tenue de dossiers ou pour savoir où vous vous êtes rendu la veille, au cas où vous auriez bu un peu plus que de coutume.

chauffeur_prive

Plus sur l’email transactionnel

Comme le montrent les exemples précédents, les emails transactionnels sont un moyen efficace d’améliorer l’expérience utilisateur et de renforcer la reconnaissance de la marque. Ils peuvent également s’avérer de remarquables outils marketing. Comme vous le savez peut-être, les emails transactionnels bénéficient de taux d’ouvertures et de clics 4 à 8 fois plus élevés que les emails marketing. Ces emails étant très demandés (et consultés), il s’agit d’une occasion en or d’insérer un message promotionnel. Attention toutefois : l’email envoyé par vos serveurs est un email transactionnel et doit respecter cette identité. Évitez de vous montrer trop insistant. S’il doit être efficace, votre contenu à caractère promotionnel doit rester discret pour ne pas être jugé envahissant.

Amazon a été à l’avant-garde de ce type d’envoi de messages. La plate-forme utilise largement les confirmation d’achat et les fatures pour y ajouter des touches marketing intelligentes, avec des produits susceptibles d’intéresser le destinataire (que ce soit parce qu’ils ont un rapport avec l’objet acheté ou parce que le destinataire s’y est intéressé dans le passé).

amazon


Dans le même ordre d’idées, la SNCF propose à ses clients de multiples services après la réservation de leur billet. Voici un email récapitulatif envoyé après une réservation. La synthèse du voyage constitue, bien entendu, le cœur de l’email. Mais en faisant défiler le message, plusieurs services directement liés à l’arrivée sont affichés. Des services de location de véhicule, des restaurants ou diverses activités recommandés dans la région. Pour cette société de transport de passagers, ces informations sont très utiles aux clients.

voyages-sncf

L’email transactionnel et l’Internet des objets : un aperçu de l’avenir ?

Pour finir, projetons-nous dans le futur. Avec l’avènement de l’« Internet des objets », l’email transactionnel semble avoir de nouveaux débouchés. Le concept des appareils connectés consiste à échanger des données en ligne avec vous. Pour ce qui est des notifications, l’email semble être le meilleur outil, car tout le monde dispose d’une adresse électronique et il est très vraisemblable que le propriétaire d’appareils connectés possède également un smartphone (permettant de recevoir et de lire lesdites notifications envoyées par les appareils).

Ainsi, Fitbit, société connue pour ses vêtements et accessoires connectés, avertit le porteur par email lorsque le niveau de la batterie de son bracelet Fitbit Flex est faible, et lui indique comment le recharger. L’utilisateur peut ainsi mettre son dispositif en charge. Simple, mais efficace ! En outre, Fitbit fournit un lien de désinscription lisible pour l’utilisateur qui ne souhaiterait plus être dérangé par de telles notifications.

fitbit


Ce qu’il faut retenir : les emails transactionnels ennuyeux ne sont plus une fatalité. Il suffit d’un minimum de créativité. Pour ce qui est du reste, des outils tels que Passport pour l’emailing transactionnel permettent de tirer le meilleur parti de ces messages. Dites adieu aux messages ternes, entrez dans l’ère de l’email transactionnel à forte valeur ajoutée et mettez en place de nouveaux moyens de générer du chiffre d’affaires !