Guide : l’Automatisation Email

L’email, ça vous connaît : vous êtes incollable sur les campagnes marketing, et vous vous améliorez à vitesse grand V sur les emails transactionnels. Vous pensez maîtriser l’art de concevoir une stratégie marketing imparable… Pas si vite ! Avez-vous pensé à y inclure l’automatisation email ?

Eh oui : l’email automation est un outil marketing formidable qui peut vous doter de superpouvoirs (rien que ça). Elle vous permet entre autres de renforcer vos relations avec vos clients et elle accroît votre retour sur investissement tout en vous facilitant la vie… à condition que vous sachiez vous en servir.

Vous voulez en savoir plus ? Vous êtes au bon endroit : ce guide contient les conseils essentiels pour se lancer, assortis d’exemples nombreux et variés pour optimiser votre stratégie d’automatisation.

Alors, prêts à automatiser votre stratégie d’emailing ? 

 

CouvFR_EmailAutomationBestGuides (1)

Emailing et services publics : la sécurité en question

Il y a un peu plus d’un mois, le lancement de la campagne de déclaration des revenus 2015 a marqué le début de la déclaration en ligne obligatoire pour certains foyers. Progressivement, cette mesure va s’appliquer à de plus en plus de foyers fiscaux, jusqu’en 2019, où elle s’appliquera à la quasi-totalité des contribuables.

Avec ce nouveau système, Bercy veut évidemment réduire les frais de fonctionnement de l’administration fiscale : chaque année, ce sont près de 200 millions d’euros qui sont dépensés en frais postaux. Surtout, cette décision fait partie de la volonté de l’Etat d’accélérer le processus de numérisation des tâches administratives.

L’email a évidemment un rôle important à jouer dans ces démarches : avec près de 70 millions de comptes email actifs et plus de 80% de la population disposant d’un accès Internet en France, l’email semble être le canal de communication le plus approprié pour ces échanges. Cependant, de nombreux chantiers subsistent pour que cette transition numérique se fasse sans problème.

La sécurité des données : la question principale

La question principale reste, indéniablement, celle de la sécurité des données. Si les tâches administratives doivent être simplifiées, il est impératif que les différents acteurs publics assurent aux utilisateurs la sécurité maximale des données envoyées. En effet, dans la plupart des cas, les documents communiqués peuvent contenir des informations privées et sensibles : déclaration de revenus, mots de passe, justificatifs de domicile… Ces documents ne doivent pas tomber entre de mauvaises mains.

Si les acteurs gouvernementaux – notamment les Finances Publiques ou les services du Casier Judiciaire National – ont sécurisé au maximum leurs communications, d’autres structures (dans la sphère sociale, par exemple) ne sont pas encore aussi exemplaires. Or, un chiffrement en SSL ou en TLS serait un minimum.

ameli

Cet email de renouvellement de mot de passe envoyé par l’Assurance Maladie n’est pas crypté

 

Dans l’exemple ci-dessus, le service en ligne Ameli de l’Assurance Maladie envoie un message de renouvellement de mot de passe à un usager. Le fait que le message ne soit pas crypté est, en soi, problématique, d’autant que le nouveau mot de passe est affiché en plein corps de texte (dans la partie droite du message, pixélisé).

Si la sécurité des données est aussi cruciale, c’est également lié aux nombreuses tentatives de phishing dont sont victimes les usagers. Il n’est pas rare de voir dans sa boîte de réception des messages dont l’expéditeur se fait passer pour le service des impôts en espérant récupérer vos coordonnées bancaires. Vous les connaissez, ces messages qui vous offrent un ascenseur émotionnel fugace, envoyés par “le Ministère des Finances” et qui parlent d’un “Remboursement de 3 000 euros suite à erreur dans votre dernier impôt sur le revenu”.

Côté utilisateur, face à ce risque, il est impératif de vérifier la provenance d’un email litigieux. Les services d’Etat ont tous une adresse en .gouv.fr. En outre, en aucun cas il ne peut vous être demandé de fournir des informations personnelles, financières ou autre par email. Chaque service dispose désormais d’une plateforme en ligne sécurisée. Aussi, si ce type vous est demandé par email, ne répondez pas : il s’agit d’une tentative de phishing.

email_finances_publiques

Collectivités locales et délivrabilité

En plus des questions de sécurité, de nombreuses collectivités locales se sont mises, à raison, à envoyer des campagnes d’emails. C’est une bonne initiative, car l’email peut constituer un excellent levier de communication pour se rapprocher de leur public.

Cependant, les campagnes sont souvent envoyées sans grande connaissance en matière d’emailing. Faute de mise en application des bonnes pratiques, leur délivrabilité n’est donc pas toujours optimale. Or, des paramétrages comme la mise en place de SPF et DKIM pourraient, dans de nombreux cas, suffire à résoudre ces soucis. Mais à l’heure actuelle, il semblerait que la communication des petites communes et des localités rurales soit encore souvent assurée par des services s’occupant d’autres tâches, qui n’ont donc pas les ressources ou le temps de réaliser cette intégration. Les résultats des campagnes restent insatisfaisants, voire parfois décourageants.

C’est d’autant plus dommage que les campagnes contiennent potentiellement des informations qui sont susceptibles d’intéresser directement les destinataires, dans la mesure où il y est question de vie publique locale.

Par ailleurs, cette problématique ne concerne pas exclusivement les collectivités locales : la délivrabilité est un enjeu-clé pour toutes les administrations dans leur utilisation de l’email. Il est essentiel que les confirmations de paiement d’impôt ou de l’enregistrement d’un changement d’adresse pour les prestations de la CAF parviennent bel et bien dans la boîte de réception des administrés.

Quelles solutions ?

Pour améliorer ou parfaire la pratique emailing de l’administration, il est avant tout question d’acquisition de compétences techniques et d’application de bonnes pratiques.

En fonction de l’importance et des moyens de l’entité publique ou administrative concernée, le premier point doit être résolu soit en interne, par les équipes techniques, soit en collaboration avec le prestataire de service qui a mis en place l’infrastructure utilisée (notamment pour les collectivités locales de taille réduite). Si ces paramétrages peuvent sembler pénibles à première vue, ils sont réellement essentiels pour assurer une sécurité et une délivrabilité optimales.

Concernant la mise en place des bonnes pratiques, bonne nouvelle : c’est une question d’apprentissage et de mise en pratique. Les règles de l’emailing sont globalement simples, et les ressources à disposition pour les comprendre sont nombreuses et faciles d’accès.

Notez enfin qu’en tant qu’expert en matière d’emails, Mailjet peut accompagner les services publics et collectivités dans la mise en place de leur stratégie d’emailing. Nos services sont compatibles avec SSL/TLS, nous disposons de nombreux outils accessibles pour créer et envoyer des emails en toute facilité, nous assurons évidemment une délivrabilité optimale de vos emails, et nous acceptons les mandats administratifs. N’hésitez pas à nous essayer gratuitement !

Mailjet devient le premier service d’emailing européen de Google Cloud Platform

Tenez-vous prêts ! A partir d’aujourd’hui, Mailjet devient le premier service d’emailing européen – c’est-à-dire respectant la législation européenne sur la protection des données – disponible sur Google Cloud Platform. Avec sa solution d’emailing complète, Mailjet est un partenaire idéal pour Google et ses clients à travers le monde, la gestion collaborative en réseau étant un des atouts majeurs de Google Cloud Platform.

Qu’est-ce que Google Cloud Platform ?

Google Cloud Platform est une des principales plateformes cloud dans le monde. Il s’agit d’un ensemble de différents services modulables, basés dans le cloud, vous permettant de créer ce que vous voulez, du simple site internet aux applications les plus complexes. Généralement, les utilisateurs se servent des produits mis à disposition par Google Cloud Platform pour intégrer des services tels que Cloud Apps (applications mobiles ou sociales), Cloud Storage (sauvegarde et restauration de données), Large-Scale Computing (traitement en lots ou traitement des données) et Big Data (détection des tendances, tableaux de bord de BI).

Comment Google Cloud Platform fonctionne-t-il avec Mailjet ?

Mailjet est disponible dans les catégories Google App Engine (pour la création d’applications Web ou mobiles) et Google Compute Engine (machines virtuelles) de Google Cloud Platform. Cela signifie que les développeurs utilisant ces produits bénéficient des API REST, des relais SMTP et de la délivrabilité optimisée de Mailjet pour envoyer et recevoir à temps leurs messages et alertes, pour mener des campagnes de marketing automatisées, pour analyser et trier les messages entrants et pour suivre leurs envois en temps réel.

Qu’est-ce que j’ai à y gagner ?

Les développeurs et entreprises utilisant Google Cloud Platform bénéficieront d’une solution d’emailing pensée à l’échelle globale et, pour la première fois, respectant les normes européennes. En fournissant un service de délivrabilité flexible et facile à utiliser, Mailjet permet aux équipes techniques et aux développeurs de se focaliser sur le développement de leurs produits plutôt que sur l’entretien – compliqué – d’une infrastructure d’emailing. Et si vous utilisez déjà Mailjet et envisagez de passer sur Google Cloud Platform, ne vous inquiétez pas : l’intégralité de Mailjet est bien disponible sur ce service. Vous pouvez essayer Google Cloud Platform gratuitement ici.

Vous souhaitez avoir davantage d’informations ou tester ce nouveau service dès maintenant ? Voici tous les détails sur notre intégration.

Comme d’habitude, vos commentaires sont précieux ! Laissez-nous vos messages à l’adresse plugins@mailjet.com, pour nous poser vos questions, idées, commentaires, propositions de partenariat ou tout simplement pour nous dire bonjour :) !

Publicités à formulaire Facebook : facilitez l’accès à votre newsletter

Si le formulaire d’inscription à votre newsletter est intégré à votre site, cela signifie que vos utilisateurs doivent d’abord se rendre sur votre site pour s’abonner. Pourquoi ne pas leur faciliter la vie en leur permettant d’accéder à ce formulaire directement depuis un réseau social ? Les publicités à formulaire Facebook (Facebook Lead Ads) font de ce rêve une réalité : en facilitant l’accès à votre newsletter, vous pourrez considérablement augmenter le nombre d’abonnements.

 

Comment cela fonctionne-t-il ?

Les publicités à formulaire ont la même apparence que les publicités Facebook classiques, mais lorsque vous cliquez dessus, vous accédez à un formulaire pré-rempli à l’aide des données de votre profil Facebook (adresse email, numéro de téléphone, etc.). Il suffit ensuite de modifier les informations (si nécessaire), puis de valider le formulaire en 2 clics seulement pour s’inscrire afin de recevoir un devis, une démo ou une newsletter (c’est là que Mailjet intervient !).

 

Quels sont les avantages ?

Ce système de formulaire n’est peut-être pas une révolution, mais les publicités Facebook ont l’avantage énorme de vous permettre de trouver facilement des utilisateurs intéressés par votre newsletter et de leur proposer un abonnement instantané. Le plus ? Ces publicités sont compatibles avec les écrans de smartphones. Selon Facebook, les formulaires en ligne classiques sont 38,5 % fois plus longs à remplir que leurs équivalents logiciels, d’où l’avantage des publicités à formulaires, qui accélèrent et simplifient le processus d’inscription de manière significative.

Picture1

Image: Adweek

 

Super ! Mais comment utiliser ces publicités avec Mailjet ?

Commencez par créer la publicité à formulaire depuis votre compte Facebook. Assurez-vous que les champs de la publicité correspondent aux champs de votre liste de contact Mailjet pour faciliter la synchronisation des données. Ensuite, vous n’avez plus qu’à laisser Zapier faire son travail. Cet outil vous permet de relier vos applications préférées à plus de 500 autres logiciels. Pour vous faciliter la tâche (pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?), nous avons créé un Zap Facebook + Mailjet ici tout spécialement pour vous. En quelques étapes simples, vous pouvez choisir la page Facebook à laquelle vous ajouterez votre publicité, ainsi que la liste Mailjet qui y sera associée et récupérera les contacts qui s’inscrivent. Synchronisez les données de vos abonnés. Et voilà, le tour est joué ! Voici un exemple dans Zapier :

Picture2

Prêt pour le décollage ?

 

Accédez directement au Zap. Pour en savoir plus sur les publicités à formulaire Facebook, rendez-vous sur cette page. Vous découvrez Zapier ? Voici toutes les informations dont vous avez besoin.

8 choses à faire et ne pas faire avec l’email automatisé

Lorsqu’il s’agit d’emailing, les faits parlent d’eux-mêmes : cette technologie va rester en place, quoi qu’en disent ses détracteurs, et surtout elle va continuer à s’améliorer. Traditionnellement, on sépare l’email marketing en deux catégories : les newsletters, et les offres promotionnelles de masse.

Mais cette catégorisation appartient au passé ! Il est temps de passer à la vitesse supérieure en prenant en mains l’email marketing automatisé. « Mais Chris, qu’est-ce donc que l’email automatisé ? » me demanderez-vous.

C’est une excellente question, merci de me l’avoir posé !

Pour faire simple, l’email automatisé est constitué d’une série de messages préparés qui seront envoyés lorsque vos contacts effectueront certaines actions. Plutôt que d’envoyer ces messages à la main – ce qui peut vite s’avérer fastidieux – vous pouvez ainsi automatiser des campagnes entières. Cela vous laissera plus de temps pour essayer de nouveaux filtres Snapchat.

Mais n’oubliez pas : « De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ». C’est pourquoi nous avons créé pour vous cette vidéo contenant 8 choses à faire et ne pas faire lorsque vous utilisez l’email automatisé :

Star Wars Day : de l’usage des emails dans l’espace

Si la saga Star Wars prend place il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine (très lointaine), les moyens de communication employés par les différents protagonistes sont loin d’être primitifs. Mais qu’en est-il des emails ? Nous sommes allés fouiller dans le wiki de Star Wars (Wookiepedia, vous connaissez ?) pour étayer cet article. Dans un univers où les fouets électriques et les prothèses robotiques sont monnaie courante, on pourrait s’attendre à ce que les communications électroniques tombent sous le sens, n’est-ce pas ?

sw_speedlight

Allez Chico ! On met la gomme !

Super ! C’est vrai que les emails sont bien pratiques. Pourquoi n’en voit-on pas plus souvent dans Star Wars ?

Nous sommes aussi perplexes que vous. Avec toutes les technologies développées par les différentes nations ou races de l’univers Star Wars, il serait logique que les messages électroniques fassent partie du quotidien, au même titre que le verre de lait de Bantha que votre maman vous apportait le soir sur Tatooine. En effet, nous savons maintenant que les droïdes communiquent en binaire, et que les équipements et réseaux informatiques font partie intégrante de cet univers : c’est tout ce qu’il faut pour envoyer des emails, non ?

Pas tout à fait. Sur notre planète (et dans notre univers connu), personne n’a découvert (pour l’instant) de moyen pour voyager à la vitesse de la lumière et aller coloniser les contrées lointaines de notre galaxie. Le problème, c’est qu’à mesure que l’empire se développe au-delà des frontières connues, la communication sur les longueurs d’onde (vous imaginez bien qu’il est impossible de communiquer en filaire) devient de plus en plus difficile.

Tout d’abord, comme pour d’autres types d’ondes, les fréquences utilisées finissent par se disperser lorsqu’elles restent trop longtemps dans un espace vide. Vous l’aurez compris, établir des communications nettes et stables entre deux planètes ou systèmes n’est pas une mince affaire, et il n’est donc pas étonnant de voir certains personnages utiliser des coursiers droïdes comme dans Un Nouvel Espoir (nous en reparlerons plus tard) pour transmettre des messages de manière plus efficace.

sw_hologram

Quand les emails ne suffisent plus, on peut toujours compter sur les droïdes et les hologrammes

Ensuite, il faut également tenir compte de la multitude de longueurs d’onde et du bruit qu’elles génèrent dans tout l’univers, ce qui finit par influer sur le canal utilisé et sur la qualité du message lui-même. Vous vous souvenez sûrement des communications holographiques de mauvaise qualité en provenance de l’Empire. Eh bien, ce phénomène est dû à ces interférences.

Vous comprenez maintenant que l’email est un moyen de communication à faible portée, qui ne fonctionnera correctement qu’à l’échelle d’une planète, et non d’un système à un autre.

Mais vous nous connaissez, nous n’abandonnerons jamais notre canal de communication préféré. D’ailleurs, nous serions ravis d’expédier les campagnes de l’Alliance rebelle, c’est pourquoi nous avons mis au point deux solutions (qui ont chacune leurs avantages et leurs inconvénients) :

  • Connecter tous les systèmes et planètes de l’univers en filaire à l’aide de grands câbles traversant l’espace, le problème étant que l’on se retrouverait rapidement empêtrés dans un labyrinthe de fils pas forcément faciles à détecter à la vitesse de la lumière (autrement dit, attention danger !)
  • Placer des satellites-relais partout dans l’espace, pour régler le problème des communications à courte portée : ainsi, vos emails arrivent à bon port, car les satellites sont suffisamment rapprochés ! Mais encore une fois, cette solution prendrait de la place. Autre inconvénient : le prix ! Avec notre budget satellites, nous pourrions construire une nouvelle Étoile noire. Nous vous laissons deviner la décision de l’Empire… Il faut avoir le sens des priorités !

sw_landlines

Les dangers des connexions filaires dans l’espace

Voilà pourquoi les emails ont fait un flop magistral dans l’univers Star Wars, à la grande joie des droïdes reconvertis en coursiers pour transmettre les messages holographiques de leurs propriétaires.

Dommage… les rebelles auraient vraiment pu profiter de ces emails !

Eh oui, quel gâchis… Avec les emails, nos personnages préférés auraient pu se sortir des situations les plus épineuses.

Il aurait par exemple suffi à Watto d’envoyer un email à Anakin pour lui dire que sa mère avait été affranchie, s’était mariée, puis qu’elle avait été kidnappée. De son côté, Anakin aurait pu contacter son beau-père, pour arriver à Tatooine à temps. Ainsi, il n’aurait pas eu de rêve prémonitoire bizarre, il aurait pu sauver sa mère, et n’aurait pas basculé du Côté obscur !

sw_mother_son

Une bien belle relation mère/fils

Idem pour Leïa qui cherchait Obi-Wan Kenobi dans l’épisode IV : au lieu d’envoyer deux droïdes en mission sur une planète déserte au milieu de nulle part et de les mettre en danger (soldats de l’Empire à leur recherche, contrebandiers, sable dans leurs systèmes…), elle aurait pu se contenter d’envoyer un email sur un canal sécurisé, ce qui aurait donné aux rebelles davantage de temps pour organiser leur résistance.

Vous l’aurez compris, les emails auraient pu s’avérer utiles dans bien des situations : Dark Vador aurait pu envoyer une e-card « Ton papa, c’est moi » à Luke, Obi-Wan aurait pu configurer l’envoi automatique post-mortem des coordonnées de la planète Dagobah pour que Luke puisse rejoindre Yoda, et Anakin aurait pu mettre le Conseil Jedi en copie cachée de ses conversations avec le sénateur Palpatine.

sw_father_son

Une bien belle relation père/fils

En fin de compte, la vie aurait été beaucoup plus simple avec les emails. Mais on aurait perdu en intensité dramatique et le scénario aurait été vite plié.

MJML se décline désormais en application !

GENESE

Vous vous en souvenez très certainement : nous avons récemment lancé MJML, le seul langage de développement qui permet de créer facilement des emails responsive.

Notre outil propose une interface intégrant une ligne de commande, une bibliothèque Node.js et une page qui permet d’effectuer des tests en ligne sur le site officiel. Plébiscité par la communauté emailing sur Reddit, Product Hunt et GitHub, MJML s’enrichit de nouvelles fonctionnalités à chaque nouvelle version.

Nous souhaitons que MJML soit accessible à tous : nous avons donc décidé de lancer un éditeur local pour que les personnes n’ayant pas de connaissances particulières en développement puissent utiliser notre outil sur leur ordinateur.

L’application MJML fournit une liste de modèles prêts à l’emploi et un éditeur personnalisable, qui vous permet d’expérimenter et de gérer vos emails transactionnels et marketing. Elle est disponible pour OSX, Linux et Windows et peut être téléchargée gratuitement.

Picture1

FONCTIONNALITÉS

L’application MJML vous permet d’optimiser votre travail lors de la création d’emails : du développement au design et au rendu final, tout est fait directement dans l’éditeur.

L’application propose à la fois une galerie de modèles gratuits et la possibilité de créer de nouveaux modèles de A à Z et de les enregistrer pour un usage ultérieur. Vous pouvez par ailleurs exporter le rendu final sous forme de gist GitHub. Si vous souhaitez vérifier à quoi ressemble votre email dans une boîte de réception, vous pouvez envoyer un test directement depuis l’application, à l’aide de l’API Mailjet.  

Picture2

Extrêmement rapide et agile, l’éditeur applique vos changements au fur et à mesure que vous écrivez le code de votre template, pour mettre à jour automatiquement son aperçu, sur la droite de l’écran.

Cerise sur le gâteau, l’application est exécutée localement et fonctionne donc en mode hors ligne.

En bref: coder des emails n’a jamais été aussi simple et fun !

 

OPEN SOURCE

L’application MJML est un projet open source et toutes les contributions sont les bienvenues : lancez-vous et rejoignez la communauté !

Si vous avez envie d’ajouter une nouvelle fonctionnalité, n’hésitez pas à faire une Pull Request sur Github. Si votre fonctionnalité est opérationnelle, elle sera certainement intégrée à la prochaine version.

Vous avez hâte de tester l’application MJML ? Rendez-vous ici pour la découvrir. Une fois que vous l’aurez testée, on vous garantit que vous ne pourrez plus vous en passer ?