L’art de raconter votre histoire par mail

Les grands concepts du marketing s’inspirent tous de simples principes psychologiques. Ce n’est pas pour rien que la technique du storytelling est à la mode : c’est dans notre nature d’aimer les histoires, et ce depuis notre plus tendre enfance.
Les histoires nous aident à mieux comprendre le monde qui nous entoure. Les enfants apprennent les règles sociales ou morales dans les contes, nous retenons les concepts scientifiques par analogie, et les histoires nous aident à développer notre empathie.

Avec une stratégie de storytelling réussie, vous fidélisez vos clients à long terme en leur permettant de mieux connaître la personnalité et la mission de votre marque, et de se sentir personnellement concernés par votre réussite. 80 % des consommateurs souhaitent que les marques leur racontent leur histoire, mais n’ont pas de bon exemple en tête. Alors, quelle est la recette miracle ? Il n’existe évidemment pas de règles absolues, mais voici quelques conseils pour vous aider à raconter l’histoire de votre marque par email.

 

Élaborez votre histoire

Le storytelling consiste essentiellement à vendre une histoire. Démarquez-vous des concurrents en mettant en avant votre personnalité et partez à la conquête du coeur de vos consommateurs en brandissant ce qui vous rend unique.

Pour cela, définissez l’image que vous souhaitez véhiculer avec votre histoire. Votre marque propose-t-elle une rupture, une innovation ? Veut-elle représenter une alternative plus saine ou moins coûteuse ? Souhaite-t-elle incarner une image excentrique et fun ?

La distillerie Jack Daniels maîtrise l’art du storytelling. L’image qu’elle renvoie est celle d’une marque intemporelle, qui restera toujours au goût du jour et pleine d’humour.

Capture d’écran 2016-06-10 à 16.10.16
Dans toutes ses publicités, Jack Daniels célèbre son histoire et fait l’éloge de ses traditions. Malgré un thème historique, ses histoires sont toujours pertinentes. L’entreprise évoque souvent ses collaborateurs pour montrer le côté humain de la marque et cultive un humour percutant pour être proche de son public.

 

Commencez par le début

L’introduction est très importante pour toute histoire. Plantez le décor à l’aide d’emails automatiques de bienvenue. Insérez une petite vidéo pour présenter à l’utilisateur la mission et les offres de votre entreprise.

Chez TOMS, l’utilisateur peut personnaliser sa relation avec la marque en choisissant dès le départ les histoires qui l’intéressent. La marque se décrit comme un « mouvement » et une « famille », et non une simple entreprise comme les autres. Son histoire est celle d’une communauté qui poursuit une mission importante.

Capture d’écran 2016-06-10 à 16.10.24

 

Toute la vérité, rien que la vérité

Si vous avez suivi Greg le Millionaire (ça marche aussi avec Marjolaine), vous avez forcément constaté à quel point le mensonge peut nuire voire détruire une belle relation sincère. Prenez-en de la graine : si vous voulez construire une relation de confiance avec vos abonnés, n’utilisez pas de banques d’images. Illustrez vos communications avec de vraies photos professionnelles de votre équipe. Reconnaître un sourire forcé ou artificiel n’est pas très compliqué. Dans les campagnes de témoignages, utilisez la photo d’un client qui est réellement satisfait de vos produits et services.

Prenez l’exemple de cette campagne d’Uber. L’entreprise s’appuie sur une histoire vraie – celle d’un de leurs chauffeurs qui a sauvé la vie de quatre personnes – pour raconter la sienne. Elle mise sur l’émotion en mettant l’accent sur l’héroïsme de leur chauffeur plutôt que sur l’entreprise elle-même. Elle implique également les clients en les encourageant à évaluer la prestation du chauffeur. Un chauffeur qui vous a sauvé la vie mérite sûrement plus que 5 étoiles, mais c’est déjà un début.

Capture d’écran 2016-06-03 à 14.29.48

Assurez-vous de faire de vos clients votre histoire

Chaque conte a besoin d’un héros. Dans votre histoire, le héros doit être votre client. Célébrez avec lui les événements importants (qu’ils concernent le client ou l’entreprise), et vos emails ne seront plus ignorés. L’une des stratégies d’American Express est de présenter des histoires de clients qui ont utilisé leurs récompenses pour réussir – une variante de la campagne de témoignages classique.  

 

Exploitez tous vos canaux

Il fut un temps où les histoires se transmettaient par le bouche à oreille. De nos jours, il existe de nombreux canaux de diffusion : l’email en fait partie, mais vous pouvez également y intégrer d’autres supports ou ajouter des liens.

Racontez votre histoire en vidéo. En combinant mouvement, visages et musique, les vidéos ont tout pour attirer l’attention de l’utilisateur. Elles ont également plus de chance que les liens et les textes d’être partagées en masse sur les réseaux sociaux. Il n’est pas difficile d’intégrer une vidéo : voici toutes les astuces.

Diffusez votre histoire via les réseaux sociaux. Maximisez la portée de votre marque en combinant emails et réseaux sociaux et en lançant des campagnes de parrainage. Un plus grand nombre de prospects et de clients seront ainsi exposés à votre histoire, et cela aidera votre entreprise à développer une image cohérente et forte qui rendra votre marque plus attirante.
Maintenant que vous savez tout sur le storytelling par email, il ne vous reste plus qu’à le mettre en pratique. Testez jusqu’à 10 versions différentes d’un email grâce aux Tests A/X et segmentez vos listes de contacts pour bien cibler votre public. Vos lecteurs seront tellement captivés par votre histoire qu’ils ne jureront plus que par vous.

giphy-2
À votre tour de nous raconter votre histoire : le storytelling fait-il partie de votre stratégie de marque et de marketing ? Partagez vos astuces avec nous sur Twitter !

Analysez les profils de vos utilisateurs : l’intégration Mailjet x Segment

Vous n’avez jamais entendu parler de Segment ?

Lorsque vous jetez un oeil à l’envers du décor de votre site web ou votre appli, vos en-têtes et pieds de pages vous font plus penser à des lignes de codes tout droit sorties de Matrix qu’à autre chose? Si oui, bonne nouvelle : vous utilisez probablement les bons outils pour suivre l’activité de vos visiteurs.

Le problème, c’est que gérer tous ces extraits de codes est un véritable enfer, et qu’en plus, le temps de chargement de votre page web ou application tourne au ralenti.

C’est là que Segment intervient. Segment est une API unique qui permet de collecter des données sur vos clients et utilisateurs et de les envoyer directement à des centaines d’outils destinés à faciliter l’analyse, le marketing et le stockage de données. Vous n’avez qu’à remplacer votre base Matrix d’extraits de codes avec un seul et unique code Segment, et à connecter vos outils de suivi avec Segment. Et le tour est joué ! Plus d’accumulation de codes sur vos en-têtes et pieds de pages, et le chargement repart à vitesse grand V.

Mobile-User-Lifecycle

Pas mal… Mais qu’est-ce que ça m’apporte ?

Excellente question : l’intégration entre Segment et Mailjet permet de réaliser deux actions puissantes.

    1. Recevoir les données de Segment : Grâce aux données qui sont collectées par Segment depuis vos applis et sites webs, vous pouvez créer de nouveaux contacts Mailjet ou compléter les profils des contacts que vous avez déjà avec des caractéristiques supplémentaires (nom, sexe, ville/pays, historique d’achat, …). Sur l’interface Segment, cette fonctionnalité s’appelle l' »Intégration ». Son intérêt ? Elle vous permet de filtrer votre liste de contacts afin que vos campagnes d’emailing atterrissent uniquement dans les boîtes de ceux qu’elles pourraient potentiellement intéresser.


      Exemple : Vous avez une ligne de vêtements que vous vendez sur internet. A l’occasion du tournoi de l’Euro 2016, vous lancez une série de t-shirts aux couleurs de chacun des pays participants. Grâce aux données de géolocalisation obtenues depuis vos autres sources (ajoutées à vos contacts via Segment), vous pouvez envoyer une campagne mail ciblant uniquement les résidents des pays participant au tournoi.

    2. Envoyez des données vers Segment : Avec l’intégration, vous pouvez aussi transférer les statistiques de suivi de vos emails (taux d’ouvertures, de clics, bounces…) depuis Mailjet vers plus de 200 autres outils SaaS intégrés avec Segment. Sur l’interface Segment, cette fonctionnalité s’appelle « Source ». Son intérêt ? Elle permet d’analyser l’impact réel de vos campagnes.


      Exemple : Revenons à nos t-shirts Euro 2016. Une fois votre campagne mail envoyée, vous n’avez qu’à rentrer les résultats dans votre outil e-commerce (via Segment) pour obtenir une mise en corrélation du nombre d’achats qui ont fait directement suite à l’ouverture de votre mail (et pour savoir combien d’autres t-shirts ces contacts ont acheté).

En bref, avec l’intégration Mailjet x Segment, vous pouvez :

  • Mieux segmenter vos contacts afin de leur envoyer uniquement des mails pertinents ;
  • Comprendre l’impact de vos emails sur les différents canaux de conversion ;
  • Arrêter d’envoyer vos emails de relance aux contacts déjà engagés ;
  • Transférer directement les données de vos utilisateurs vers des outils qui permettent d’analyser plus finement les comportements de chacun.

Avant, il fallait passer par des tableurs ou des processus ETL pour bénéficier de tout cela. Mais ça, c’était avant !

L’intégration Mailjet x Segment vous permet d’accéder à des données sur vos emails en seulement quelques clics et sans aucun développement supplémentaire.

Cool. Mais est-ce difficile à mettre en place?

Au contraire, c’est simple comme bonjour. Programmer l’intégration Mailjet x Segment vous prendra moins de 3 minutes (si si, on a chronométré). Tout ce que vous avez à faire, c’est activer l’intégration sur Mailjet et sur Segment. Suivez ce lien pour accéder au guide d’utilisateur.

Vous êtes déjà fan ? Vous voulez essayer ? Pour commencer à utiliser l’intégration Mailjet x Segment, c’est par ici.

Comme toujours, n’hésitez pas à nous faire part de vos questions et de vos commentaires !

Le marketing automation et l’art d’accueillir ses clients automatiquement

En tant que consommateurs, nous apprécions tous d’être salués lorsque nous entrons dans un magasin. Un visage souriant, un accueil chaleureux, quelques indications pour s’y retrouver, des informations sur les offres spéciales du moment… Autant de petites attentions qui peuvent complètement transformer l’expérience d’un client. Pourquoi en serait-il autrement sur internet ?

Les emails automatisés ont longtemps été l’apanage des grandes entreprises. L’automatisation marketing était coûteuse, parce qu’elle nécessitait beaucoup de développement dans sa phase d’intégration, et de nombreuses heures de conseil pour créer des stratégies efficaces. Désormais, Mailjet donne le pouvoir d’automatiser leurs emails à toutes les entreprises, des startups aux PME jusqu’aux multinationales, grâce à un outil extrêmement facile à utiliser.

Automatisation d’envoi d’emails : des scénarios prédéfinis

Définir des scénarios d’automatisation des emails à mettre en place peut s’avérer chronophage et complexe. Pour simplifier cela, nous avons travaillé avec des experts en automatisation marketing afin de comprendre concrètement comment les entreprises s’en servent, et quels sont les scenarii qui générent du revenu.

L’un des problèmes rencontrés par les utilisateurs qui souhaitent démarrer une stratégie d’automatisation est l’infinité des possibilités offertes. Le champ d’application de l’automatisation marketing est si vaste qu’il peut effrayer -par où doit-on commencer ? Nous avons donc créé un ensemble de scénarios prédéfinis qui réduiront drastiquement le temps de mise en place et aideront les marketeurs à démarrer rapidement, en prédéfinissant l’événement qui déclenchera le flow d’emails automatisés.

1- Cards

Un ciblage précis pour des messages personnalisés

Vos clients ne sont pas tous identiques : automatiser votre communication est essentiel, mais il ne faut surtout pas oublier de prendre en compte leurs différences de comportements, de goûts ou d’habitude, afin de concevoir des messages pertinents. Nous vous permettons de segmenter les destinataires de vos emails automatiques afin de créer des scénarios réellement adaptés. Vous pouvez par exemple segmenter vos contacts en fonction de leur emplacement, afin de leur envoyer des informations spécifiques à leur environnement, ou encore selon la langue dans laquelle ils préfèrent communiquer.

2- Segmentation

Créer une série d’emails facilement

Une fois votre scénario choisi, vous pouvez créer un enchaînement des messages. Grâce à notre interface intuitive, ajoutez sans difficulté un ou plusieurs emails. La durée qui sépare l’élément déclencheur et les différents emails peut être personnalisée. Vous pouvez par exemple créer une série de trois emails, le premier étant envoyé immédiatement, le second trois jours plus tard et le dernier cinq jours après le second.

 

3-Flow

Concevez vos emails avec une interface intuitive

Les utilisateurs de Mailjet peuvent combiner l’Automatisation Email avec Passport, notre éditeur d’emails en glisser-déposer, afin de créer facilement des emails responsive qui s’affichent parfaitement sur tous les appareils et les clients emails. Pour s’assurer que vos emails automatisés sont aussi pertinents que possible, tirez parti des outils de personnalisation de Passport pour vous adresser à vos contacts en utilisant leur prénom ou en ajoutant du contenu sur-mesure à partir des informations que vous avez collectées.

 

Analysez vos résultats

L’analyse quantitative est essentielle pour les marketeurs. Nous avons intégré des statistiques détaillées pour contrôler la performance de vos messages. Suivez les taux d’ouverture, de clics et toutes les autres mesures de vos emails afin de découvrir ce qui fonctionne dans vos emails pour améliorer vos futurs envois.

Et ce n’est que le début…

Cette nouvelle fonctionnalité de Mailjet ouvre la voie à de nombreuses opportunités d’automatisation. Nous travaillons sur de nouveaux scénarios qui vous permettront de mettre en place des stratégies d’automatisation email plus avancées, inspirées des meilleures pratiques constatées dans l’industrie.

 

L’Automatisation Email fait partie de nos fonctionnalités Premium. Créez un compte dès aujourd’hui et obtenez un essai gratuit de trente jours pour tester cette nouvelle fonctionnalité !  

Web2day 2016 : un vent d’Atlantique souffle sur le numérique

Si on vous parle de petit beurre, d’éléphant géant en bois, de canaris, ou encore de chanson de Beirut… le nom de Nantes doit forcément vous venir à l’esprit, non ? Sauf que celle que l’on a parfois surnommé « La Venise de l’Ouest » ou « La Belle Endormie », synonymes d’ancrage dans un passé un peu poussiéreux, est aujourd’hui une des villes les plus dynamiques de la scène tech hexagonale. On en veut pour preuve cette 8e édition de Web2day, un grand rassemblement consacré à l’innovation et au numérique qui se tenait du 15 au 17 juin, dont la réputation a largement dépassé les frontières régionales voire nationales, et qui ambitionne de devenir un événement phare sur le web en Europe.

web2day 02

Petite histoire du Web2day

Depuis son lancement en 2009, Web2day est organisé par l’association Atlantic 2.0, le réseau de l’innovation numérique ligérien piloté par Adrien Poggetti – grâce à qui Nantes a pu obtenir le label de Métropole FrenchTech. Au total, cette année, plus de 3200 visiteurs ont assisté aux tables rondes, workshops, conférences et pitchs divers animés par quelques 250 intervenants venus des quatre coins du monde.

Au fil de son existence, le festival a bien grandi, passant de la réunion confidentielle de geeks locaux à ce qu’il est aujourd’hui, à savoir un événement d’envergure internationale. On peut y croiser quelques célébrités locales – 20syl de C2C et Hocus Pocus, Simon Robic de iAdvize… – mais aussi la secrétaire d’Etat chargée du numérique Axelle Lemaire, des délégations québécoises ou ivoiriennes, des représentants des principaux incubateurs parisiens (Numa, The Family) et des experts en robotique coréens, pour ne citer qu’eux.

Cette reconnaissance nationale et internationale, Web2day la doit aussi à l’attractivité de Nantes. La Cité des Ducs de Bretagne squatte régulièrement le haut des classements des villes européennes où il fait bon vivre. Surtout, l’axe Nantes Saint-Nazaire regorge de talents dans la tech : plus de 1600 entreprises tech sont implantées dans l’estuaire de la Loire, employant quelques 20 000 personnes. Parmi les success stories du coin, on compte Lengow, CleverCloud, iAdvize et, plus récemment, 10-vins qui s’est fait remarquer lors du CES 2016.

Et Mailjet dans tout ça ?

Pour Mailjet, cette nouvelle participation à Web2day (nous y étions déjà allés en 2013) sonnait comme un retour à la maison. Eh oui, notre entreprise est d’abord née à Nantes, en août 2010, avant de déménager à Paris en 2014 et d’ouvrir des bureaux dans sept pays différents. D’ailleurs, le saviez-vous ? Les statuts de Mailjet sont toujours déposés au Tribunal de Commerce de Nantes – Nantais un jour, …

Outre ce retour aux sources, c’était également l’occasion pour Mailjet de se (re)connecter avec les startups locales et de découvrir de nouveaux talents. Après la conférence animée par notre Product Marketing Manager Jérémy Viault sur l’automatisation email, de nombreuses entreprises sont venues à notre rencontre sur le stand, intriguées par la présentation (ou peut-être attirées par notre géniale machine à pop corn, qui sait ?). On a ainsi rencontré notamment Lucca, BeApp et EP, de belles pousses prometteuses aux projets innovants. Les écoles et centres de formation n’étaient pas en reste (Ecole de Design Nantes Atlantique, IMIE, WIS), signes du dynamisme et de l’intérêt local pour tout ce qui touche aux industries numériques.

web2day 01

Nous avons également pu assister à quelques conférences très intéressantes, notamment sur l’internationalisation de l’écosystème des startups françaises, nécessaire si les talents hexagonaux veulent conquérir le monde, la stratégie de développement commercial de Deliveroo, ou encore un étonnant aperçu du futur avec la présentation de Han Jeakweon sur les robots anthropoïdes et la place qu’ils pourront occuper dans notre société d’ici quelques années.

Enfin, évidemment, Web2day a été l’occasion de rencontrer des prospects, des partenaires et bien entendu des utilisateurs, auprès desquels nous avons pu recueillir de nombreux retours. Discussions autour de l’usage et suggestions d’améliorations étaient au programme et ont été entendus directement par notre équipe Produit présente tout au long de l’évenement. Petite parenthèse pour remercier tous ceux qui sont passé nous voir : sans vos retours, notre produit ne serait pas le même.

Un énorme merci à Web2day de nous avoir accueillis et à ses équipes pour leur disponibilité et leur professionnalisme. Au vu de cette édition 2016, le festival est promis à un bel avenir. Vous nous y retrouverez donc probablement l’année prochaine !

Wearables et emailing : les limites du responsive ?

Les experts du high-tech vous le diront : l’ère des wearables (tout ce qui est relatif aux vêtements et accessoires connectés) approche. Et pour cause : Gartner prévoit pour cette année une augmentation des ventes de ces produits de 18 % à l’échelle internationale, tendance qui devrait se poursuivre en 2017. D’ici fin 2016, près de 275 millions de wearables devraient être vendus. Avec une telle estimation accompagnée de la stagnation des ventes de smartphones dans les marchés matures, il est naturel que les regards se tournent vers les montres connectées, et dans une moindre mesure, vers les smart glasses (ou lunettes intelligentes dans la langue de Molière).

Mais pour les marketeurs par email, l’heure n’est pas totalement à la réjouissance, car l’arrivée de tels appareils sur les marchés est synonyme d’un nouveau défi : celui de l’affichage optimal des emails sur TOUS les écrans dont ces nouveaux formats. O joie !

 

Le responsive mis au défi

Parlons du cas des montres connectées, la technologie portable la plus en vogue du moment (d’autant plus que les smart glasses font encore l’objet de nombreux problèmes non résolus, ce qui nous empêche de traiter la question de l’affichage des emails pour l’instant).

Le premier défi des montres connectées réside dans la taille de l’écran : environ 9 à 16 cm2. Que pourrait-on bien afficher sur un écran de la taille d’un timbre-poste (vous savez, ces choses que l’on léchait et qu’on apposait sur des enveloppes pour s’envoyer des messages, et que votre grand-oncle collectionne encore) ? Le problème est d’autant plus délicat que selon l’appareil, l’objet d’un message peut s’afficher sur une ou deux lignes et le nombre limite de caractères pour un corps de message varie entre 30 et 80. L’écart d’une marque de montre à une autre peut être considérable, mais toutes ont ce point commun : un espace d’affichage (très) réduit.

sony_smartwatch
Email sur une Sony Smartwatch 3

Toutefois, pas de panique : il est inutile de redimensionner vos modèles d’emails (pour le moment). Techniquement parlant, la plupart des appareils disponibles à la vente ne sont pas encore compatibles avec les requêtes média. Un design HTML hautement sophistiqué que vous auriez créé spécifiquement pour de minuscules écrans ne fonctionnerait donc pas sur une montre connectée. Vous imaginez ? Tous ces efforts en vain !

Qui plus est, les utilisateurs ont la possibilité de paramétrer leur montre pour n’afficher que certains emails. Les notifications sont donc limitées à leurs choix et vos emails pourraient bien ne pas en faire partie. L’énergie que vous aurez consacrée à la conception et à l’intégration aura alors été inutile.

 

Email et montres connectées : quel intérêt pour moi ?

Si l’on résume, pas d’urgence pour s’adapter à ce nouveau format, mais restez aux aguets : l’épidémie des montres connectées se propage, et bientôt, même vos parents pourraient en posséder une. Une technologie en vogue est une technologie qui évolue, ce qui signifie qu’un jour ou l’autre, ces appareils seront suffisamment performants pour afficher vos emails. Aussi est-il préférable de commencer à vous préparer à l’avènement des wearables, qui aura lieu bien assez tôt.

Partez du plus simple. Le nombre de caractères pouvant être affiché sur l’écran d’une montre connectée ne devrait pas évoluer (contrairement à la technologie en tant que telle). Vous pouvez donc continuer à suivre les règles de base que vous devez certainement connaître par cœur : des objets concis, des appels à l’action, ou CTA, en début du message et des pré-headers accrocheurs.

Un dernier conseil : optimisez votre nom d’expéditeur. Pour l’instant, le vôtre doit certainement ressembler à quelque chose comme « Jacques Dupont de Mailjet », mais ce format est bien trop long pour l’écran d’une montre connectée. Vos lecteurs doivent pouvoir vous reconnaître immédiatement. Nous sommes conscients que votre nom d’expéditeur fait partie de votre identité, alors pourquoi ne pas opter pour un nom moins formel (mais plus court) tel que « L’équipe Mailjet » ? Vous aurez l’air plus accessible et votre nom s’affichera entièrement sur les petits écrans des montres connectées.

applewatch
Email sur Applewatch
Voilà donc quelques conseils d’ordre général concernant l’adaptabilité de vos campagnes d’email aux montres connectées. Même si pour le moment, les technologies portables ne constituent sûrement pas votre priorité, vous pouvez d’ores et déjà les appliquer. Ainsi, vous disposerez d’une bonne base de travail lorsque ces appareils seront généralisés et utilisés pour la consultation d’emails. Vous pourrez alors vous concentrer sur le développement de solutions plus avancées pour que vos abonnés adeptes de montres connectées ne soient pas forcés de se tourner vers un appareil plus intuitif et responsive (smartphones, tablettes, ordinateurs portables ou fixes).

Imaginez si vous pouviez personnaliser le contenu dédié aux plus petits écrans et offrir une expérience utilisateur unique et spécifique : envoyer un code-barres de billet d’avion ou encore des réductions sous forme de QR codes… L’avenir nous en dira plus, mais gardez à l’esprit que « le futur appartient à ceux qui voient les possibilités avant qu’elles ne deviennent évidentes ».

5 recommandations pour faire du Moment Marketing

En marketing, on dit souvent que le contenu est roi. Loin de nous l’idée de le nier, mais il y a peut-être un joker qui peut lui voler la vedette : le “Moment Marketing”. Peu importe ce que votre marque a planifié en matière de communication, quand un événement ou un moment spécial arrive, tout le reste passe au second plan.

Le Moment Marketing est la capacité d’une marque de tirer profit d’un événement pour produire des interactions avec ses clients qui soient pertinentes et reliées à cet événement, en apparence spontanées et souvent fugaces, en temps réel.

— William Grobel, Senior Manager, Deloitte Digital. Toolkit 2016; Moment Marketing

 

Grâce aux réseaux sociaux, il est plus facile que jamais pour les entreprises et les marques de sauter sur des occasions de communication liées aux dernières tendances. Du #RunningManChallenge au célèbre tweet de selfie aux Oscars, en passant par le tweet by Oreo pendant le Superbowl, ces “Moments Marketing” sont exploitables pour une durée toujours limitée.

 

Leur intérêt est à la fois économique (une opportunité déconnectée de la communication traditionnelle de se faire remarquer et, potentiellement, de gagner des clients), mais aussi institutionnel : le Moment Marketing permet de forger la personnalité d’une marque avec originalité, de la rendre attachante, de sortir du carcan traditionnel de la communication marketing vue et revue.

On peut bien sûr énumérer les exemples et détailler l’intérêt du Moment Marketing sans fin, mais pourquoi ne pas plutôt vous montrer directement comment le mettre en pratique ? Voici une petite palette de conseils à suivre avant de vous lancer  :

 

  • Assurez-vous que l’opération est pertinente pour votre marque. Le simple fait qu’un sujet soit à la mode sur Twitter ne suffit pas à s’impliquer, il faut qu’il y ait un lien.

En faisant preuve d’imagination, en jouant sur les mots ou en utilisant des opérations de marketing événementiels, on peut lier sa communication avec de nombreux événements dans l’actualité… à condition de le faire avec doigté, pour éviter de tomber dans la récupération commerciale pure et dure.

Puisqu’il s’agit d’un excellent exemple dans l’actualité récente, prenons le lancement officiel de l’EURO 2016. Prenons cette campagne d’une célèbre marque de bijoux, qui nous recommande d’encourager la France en achetant des bracelets bleu blanc rouge : le lien avec la marque n’est pas évident… A moins que vous n’alliez souvent au stade avec des bracelets en cristal, bien sûr.

Des bracelets en cristal bleu blanc rouge

  • Soyez sûrs de bien comprendre les besoins de vos clients en vous mettant à leur place avant de lancer une opération de marketing 

C’est l’extension de notre premier conseil : vous avez trouvé un lien entre l’événement et votre marque, mais ce lien va-t-il créer de la valeur pour vos destinataires ? S’il s’agit juste d’un jeu de mot ou d’une image parodique à partager, les réseaux sociaux seront sûrement plus adaptés qu’un email à toute votre base client.

Si vous décidez de faire une campagne emailing, mieux vaut avoir quelque chose d’intéressant à proposer à vos contacts, le plus en lien avec l’opération qui se déroule que possible. Par exemple, Cheerz a sorti un produit spécialement pour l’occasion : une déclinaison de ses magnets autocollants (un produit déjà au catalogue) sous forme d’équipe de foot, annoncé par un email truffé de références liées au football et à l’Euro2016, un ton humoristique et décalé et un petit concours pour envelopper le tout.

 

Capture d’écran 2016-06-13 à 17.20.28

 

  • Envoyez le bon email au bon moment. Vous n’avez qu’une fenêtre de tir limitée, ne la ratez pas !

Pour cela, mieux vaut avoir un community manager qui veille au grain et sait réagir au quart de tour. Les “trending topics” sur Twitter sont encore plus volatiles que le cours de la Bourse et il y a toujours un tri énorme à y faire pour y détecter les tendances qui valent le coup de s’y attacher. Vous pouvez vous appuyer sur d’autres outils pour réaliser votre veille et vous assurer de ne rien manquer en matière de buzz particulièrement lié à votre secteur, comme avec Buzzsumo par exemple.

 

  • Utilisez la segmentation pour obtenir de meilleurs résultats. Cibler le lieu, l’événement et le moment de la journée permettront de donner une dimension sur-mesure au message.

En Moment Marketing, on joue sur une référence, un événement précis, qui va parler à un maximum de personnes… mais pas à tout le monde ! N’oubliez pas les spécificités de vos marchés et de vos clients. Une opération de comm’ sur le dernier buzz autour du Super Bowl a toutes les chances de marcher auprès de votre audience américaine, et de faire un flop en dehors, en particulier en France où une majorité d’autochtones connait à peine le football américain. De même, on vous déconseille d’envoyer une campagne en lien avec un match du PSG à vos utilisateurs marseillais… La segmentation est donc essentielle.

 

  • Mesurez avec soin les résultats, pour vous assurer que vous obtenez un bon retour sur investissement. Inspectez toutes vos statistiques !

Le meilleur moyen de vérifier qu’une opération de Moment Marketing (ou toute autre opération impliquant l’email marketing d’ailleurs !) a bien fonctionné, c’est d’aller faire un tour du côté des statistiques. Avec le Moment Marketing, on se situe sur une fenêtre d’opportunité réduite et très lié à un temps donné : la temporalité aura un intérêt plus fort et vous devriez voir plus d’ouverture dans des délais assez courts. Après plusieurs opérations, comparez les campagnes pour voir celles qui ont le mieux fonctionné auprès de votre cible et vérifier la pertinence de votre stratégie de Moment Marketing.

Et vous, vous êtes passé au Moment Marketing ? Quels sont les événements de 2016 qui y ont été le plus propice en France, selon vous ?

6 idées pour rendre vos emails plus esthétiques et attractifs

L’email marketing est un canal de communication très populaire chez les petites entreprises, qui consacrent une part croissante de leur budget à ce type de campagne. Et pour cause, les emails sont un excellent moyen d’établir un contact direct avec les clients, d’échanger des fichiers ou des contenus d’expert et de développer une communication commerciale. Les campagnes d’emailing doivent vous aider à convertir de nouveaux prospects et fidéliser vos clients. Encore faut-il savoir attirer l’attention de votre cible dont la boîte de réception est souvent déjà bien saturée…

Soyez avant tout très clair dans votre démarche : toute campagne emailing doit être réalisée dans un but précis et répondre à des besoins spécifiques.

Ceux-ci peuvent par exemple être :

  • attirer l’attention des clients sur les nouvelles offres ou les nouveaux produits ;
  • fidéliser le client ;
  • faire du client un porte-parole de votre marque ;
  • inviter le client à visiter votre site ;
  • augmenter les ventes ;
  • montrer la nécessité d’un produit.

Pour éviter tomber dans le format habituel des emails reçus par vos clients, voici 6 conseils visuels rassemblés par 99designs qui devraient attirer leur attention.

1 – Faire un mailing : Les images

Les images, lorsqu’elles sont intelligemment choisies, sont plus efficaces qu’un texte qui demande davantage d’effort à la lecture. Pensez à les utiliser en prenant soin d’être en ligne avec votre image de marque et votre domaine d’activité (intégrez votre logo par exemple et présentez subtilement vos produits). Cherchez à susciter une émotion chez votre destinataire et privilégiez l’envoi d’une image de haute qualité à plusieurs petites images. N’oubliez surtout pas d’associer un texte alternatif à chaque visuel. Ce texte améliorera l’expérience de l’internaute et optimisera les résultats de recherche. En outre, le texte alternatif s’affichera à l’écran de vos utilisateurs dans l’éventualité où les images ne se chargent pas correctement.

Si vous en avez la possibilité, vous pouvez également opter pour des images animées, mais sachez rester sobre, voire minimaliste afin de ne pas détourner l’attention de votre cible du but que vous avez défini.

99 Designs Picture 1
 

Créé par Codeflex pour Dmweissman

2 – Les couleurs

Il n’y a rien de plus surprenant que les couleurs vives dans une boîte de réception. Vous pouvez créer un contraste visuel avec deux couleurs, tout simplement, et mettre l’accent là où vous souhaitez que le regard de vos destinataires se pose. En plus de ça, les couleurs génèrent des émotions, elles ne sont jamais neutres. Profitez donc de ce potentiel en intégrant quelques couleurs vives à votre contenu. Encore une fois, veillez à ce qu’elles correspondent à votre charte graphique.

Une alternative aux couleurs flashy est le noir. Un arrière-plan noir permet aisément de mettre en avant des informations en créant des contrastes inhabituels.

99 Designs Picture 2
 

Créé par charlim888 pour chrisFJr

3 – Le visuel

Un en-tête visuel accrocheur peut constituer la clé du succès. Impressionnez votre destinataire en présentant vos produits ou services dans une bannière graphique marquante, qui vaudra autant qu’un long discours et aura un effet direct sur vos lecteurs.

99 Designs Picture 3
 

Créé par ScarlettaDesign pour jstucey

4 – La typographie

La typographie a une importance capitale, surtout lorsqu’on désire présenter plusieurs informations dans un espace réduit. Il est important de garder en tête que l’apparence d’une typographie change en fonction de l’écran du destinataire et que l’email limite énormément les utilisations possibles. Vos abonnés disposant de typographies différentes installées sur leur ordinateur, il est préférable d’opter pour une police standard (Arial, Tahoma, Verdana…). Choisissez-en deux en accord avec votre charte graphique (une basique pour vos textes et une plus originale pour vos titres) et jouez plutôt sur les tailles, les couleurs et les alignements.

99 Designs Picture 4
 

Créé par Ruky

5 – Simplicité

Quel que soit votre secteur d’activité, veillez à ne pas submerger votre destinataire d’informations, de couleurs, d’éléments visuels… Pour avoir un email clair, agréable à lire et facile à comprendre, il est essentiel d’aller droit au but et d’opter pour un style clair et épuré.

Gardez également à l’esprit que bon nombre d’internautes consultent leurs emails sur le petit écran de leur téléphone portable. La simplicité dans la structure de votre message et dans les éléments qui le composent est plus adaptée, voire de rigueur si vous désirez toucher un maximum de personnes. Lorsque vous concevez votre email, pensez donc également à choisir le modèle d’email le plus adapté.

99 Designs Picture 5
 

Créé par nirveshverma

6 – Le logo

N’oubliez jamais d’intégrer votre logo à votre email. Placez-le de telle sorte qu’il soit visible dès le premier coup d’œil. Assurez-vous que l’ensemble de votre email se décline à partir de celui-ci (couleur, police, style) afin de créer un ensemble harmonieux et cohérent. Le logo permet à votre destinataire d’identifier clairement l’expéditeur et renforce l’association à votre image de marque.

99 Designs Picture 6
 

Créé par moinu33cu
En soignant la forme de vos emails, vous renforcez l’image de marque de votre entreprise, vous inspirez confiance à votre cible et vous augmentez les taux de clics de vos campagnes.