Créez du contenu irrésistible pour vos emails

Nous savons que la période des fêtes de fin d’année peut être chargée. C’est pourquoi nous avons décidé de vous donner un coup de main. Parmi les outils que comprend notre Toolkit de Noël, vous trouverez les fameux exercices de remue-méninges de notre fiche de réflexion sur les contenus d’emails. Ce guide aidera votre équipe à concevoir des contenus innovants et pertinents pour vos campagnes d’emailing de fin d’année.

Notre équipe Marketing a réuni des astuces pour mieux planifier vos contenus. Fini le burnout causé par la course au contenu du dernier trimestre : une inspiration créative va vous habiter ! Commencez dès maintenant et préparez les différents objets d’emails et call-to-actions qui distingueront vos messages de vos concurrents dans les boîtes de réception.

Téléchargez notre guide et préparez-vous à publier le contenu qui fera mouche pendant la période des fêtes.

 

« Créez du contenu irrésistible pour vos emails » est un extrait du Guide ultime de l’emailing pour les fêtes de fin d’années.

Le trajet de vos emails à Noël

Noël approche à grands pas pour les e-marketeurs et il est temps de commencer à préparer vos campagnes d’emailing de fin d’année. Réaliser un emailing parfait n’est pas une tâche facile, et c’est encore plus difficile si vous ne connaissez pas les coulisses de la délivrabilité. Quel est le parcours d’un email d’un point de vue technique ? Comment est-il acheminé de l’expéditeur au destinataire ? Explications.

 

De l’expéditeur au destinataire, toute une aventure

Commençons par le début. Avant de pouvoir envoyer de superbes campagnes de Noël à vos abonnés, il faut déjà les créer. Jusque-là, tout va bien : de nombreux fournisseurs de services d’emailing (ESP: Email Service Provider), tels que Mailjet, proposent des éditeurs facilitant la conception des emails.

Une fois que vous avez choisi des gifs amusants et des images de fête, que vous avez joué avec votre palette de couleurs et rédigé un contenu attrayant, votre magnifique campagne conçue pour une délivrabilité optimale est prête. Félicitations ! Il est maintenant temps d’appuyer sur le bouton Envoyer. Quel suspense… et encore, vous n’avez pas vu ce qui se passe en coulisses.

 

Étape 1 : Les préparatifs de départ

Vous avez fini votre part du travail en appuyant sur Envoyer. C’est maintenant au tour du fournisseur d’emailing de se mettre à la tâche. Au cours de cette première étape, Mailjet effectue plusieurs opérations pour préparer votre campagne de Noël à l’envoi.

Tout d’abord, dans le cas d’un email personnalisé (par exemple avec un objet dynamique incluant le prénom du contact ou d’autres données démographiques), les informations de personnalisation sont ajoutées. L’email est également accompagné d’une signature numérique afin de permettre au serveur de réception de vérifier le domaine (DKIM).

L’ESP convertit ensuite votre email en deux sections : l’en-tête et le corps du message (header / body).

screen-shot-2016-10-11-at-11-51-50
Avant de quitter Mailjet, votre email est soumis à plusieurs processus de mise en forme, de vérification et de validation. Qu’est-ce qui est vérifié exactement ? Presque tout. Le MTA (Mail Transfer Agent) de Mailjet (c’est-à-dire le logiciel qui transmet les emails d’un ordinateur à un autre) recherche les éventuels spams ou programmes malveillants et évalue tous les aspects de votre message, de sa longueur aux mots et aux caractères utilisés.

Enfin, le fournisseur de services d’emailing adapte la vitesse d’envoi à la vitesse de chaque FAI (fournisseur d’accès à Internet) auquel vous envoyez vos emails, par exemple Gmail, Hotmail ou Yahoo!. En effet, comme le volume d’emails accepté dans un délai donné varie en fonction du FAI, les ESP optimisent l’envoi de vos messages en le répartissant dans le temps.

 

Étape 2 : Frapper à la porte du FAI du destinataire

Une fois votre campagne approuvée par Mailjet, votre email est prêt à s’aventurer dans le monde numérique pour parvenir à son destinataire. Le MTA de votre fournisseur de services d’emailing (utilisé pour transférer votre email entre deux ordinateurs) vérifie maintenant si l’adresse de destination existe en consultant le DNS (Domain Name System). Si tout est correct, le MTA de Mailjet envoie votre email à celui du serveur de messagerie de votre contact.

giphy
L’email a été envoyé au serveur de messagerie du destinataire, c’est-à-dire au FAI de votre abonné. Mais avant de l’accepter, le MTA du FAI vérifie certaines informations provenant du fournisseur de services de messagerie, notamment la réputation de l’expéditeur. Comme dans la vie, votre réputation est un facteur déterminant dans la réussite de votre stratégie d’emailing. Prenons l’exemple d’une discothèque : si vous vous y êtes mal comporté, que vous avez été mêlé à une bagarre ou que vous ne respectez pas le code vestimentaire, on ne vous laissera pas rentrer.

C’est la même chose avec les emails. Une mauvaise réputation d’expéditeur a un impact négatif sur la délivrabilité de vos emails (c’est-à-dire leur capacité à atteindre la boîte de réception) : les FAI de vos destinataires risquent de les bloquer. Une bonne réputation est donc essentielle pour une délivrabilité optimale. Vous risquez même d’être blacklisté, ce qui signifie que vous avez été identifié comme spammeur et qu’il sera plus difficile pour vos campagnes de parvenir à leurs destinataires.

Outre votre réputation, les FAI contrôlent un certain nombre d’autres éléments avant de laisser passer ou non vos messages. Ils vérifient si l’email provient d’un fournisseur de services de messagerie connu et si l’authentification (SPF et DKIM) de l’expéditeur est correcte. Ils examinent également les métadonnées, la mise en forme et la structure de l’email (code HTML) et s’assurent que la boîte de réception du destinataire existe et n’est pas saturée.

Si l’adresse email de destination n’existe pas / n’est plus active ou que votre email échoue à l’une de ces étapes de vérification, il est rejeté (sous forme d’erreur). Dans le premier cas, il s’agit d’un rejet permanent ; dans le deuxième cas, ce n’est qu’un rejet temporaire.

Et ce n’est pas tout : le type de rejet temporaire peut varier selon le contrôle auquel votre email échoue. La situation peut être provisoire ; vous pouvez alors réessayer de l’envoyer ultérieurement. Mais votre campagne de Noël (tout comme vos futurs envois) peut également être rejetée par le FAI jusqu’à ce que vous amélioriez vos pratiques et votre réputation.

 

Étape 3 : L’arrivée à destination

Irréprochable, votre campagne d’emailing a réussi tous les tests et convaincu le FAI de lui ouvrir ses portes. Excellent !

Le FAI va maintenant s’intéresser au contenu de l’email. En gros, il va le soumettre à des filtres antispam internes et évaluer votre réputation d’expéditeur par rapport à sa propre liste.

En cas d’échec, direction les limbes du monde de l’emailing : le dossier spam. Si vous avez de la chance, votre email y sera repêché par le destinataire, mais n’y croyons pas trop. Et même si c’est le cas, un email qui atterrit dans les spams ne fait pas très bonne impression.

En franchissant ce dernier obstacle, votre email atteint la boîte de réception, où il sera en compétition avec d’autres messages pour attirer l’attention de votre contact. Chez certains FAI tels que Gmail, la boîte de réception est organisée en dossiers. C’est maintenant à l’objet, au design et au contenu de votre email de captiver le lecteur.

gmail-inbox

Les onglets de la boîte de réception de Gmail

Le voyage de votre email est enfin terminé. Quand on y pense, la tournée mondiale du père Noël pour la distribution des cadeaux fait bien pâle figure en comparaison… Toutes ces étapes intermédiaires et mesures de sécurité sont pourtant nécessaires pour éviter qu’aucun message malveillant n’atteigne la boîte de réception. Et en réalité, ce qui semble être un parcours du combattant ne prend que quelques secondes.


Guide Pratique pour les fêtes

Que saviez-vous sur le trajet de vos emails avant de lire cet article ? Avez-vous des questions sur les étapes ? Dites-nous tout sur Twitter avec le hashtag #MailjetDelivers.

Nettoyage de vos listes de contacts : évitez la visite du père Fouettard

Quand on était petits (ça remonte à plus ou moins loin selon les cas… ? ), nos parents se servaient souvent du père Fouettard pour nous convaincre de ranger notre chambre. Eh oui : l’obéissance aux parents déterminait l’arrivée de nos listes de cadeaux soigneusement préparées au Père Noël ou dans la boîte aux lettre de son jumeau maléfique… Mieux valait faire une corvée de temps en temps pour s’assurer de pouvoir profiter du matin de Noël en déballant tous ses jouets.

200
Du côté de l’emailing, c’est le même principe : vous devez nettoyer votre liste de contacts, sous peine d’être fiché chez le Père Noël (enfin, son équivalent sur le Web : les FAI qui risquent de vous blacklister). Comment procéder ? Rien de plus simple. Suivez nos astuces et conseils pour être sûr que vos lettres arrivent bien chez le père Noël, et vos emails chez vos clients.

 

Faites le ménage dans votre liste

Quel que soit votre secteur d’activité, les fêtes de fin d’année sont sûrement LA période lucrative à ne pas manquer. Ce n’est pas le moment de vous reposer sur vos lauriers (avec un verre de vin chaud à la main, n’est-ce pas ?) : vous devez faire tout votre possible pour améliorer l’engagement généré par vos emails et vous assurer que vos communications ne finissent pas dans le dossier spam. On l’ignore souvent, mais il est tout aussi important de nettoyer votre liste en supprimant les contacts inactifs ou non intéressés que de la développer en faisant de nouveaux adeptes.

Pensez également à supprimer les utilisateurs désinscrits et les adresses qui provoquent des rejets systématiques (visibles à partir des statistiques de vos campagnes) pour améliorer la performance et la délivrabilité de vos emails.

C’est fait ? Super, on va pouvoir aller encore plus loin.

Vous pouvez maintenant segmenter votre liste en fonction du niveau d’engagement de vos contacts. Ciblez les clients qui n’ont pas ouvert vos emails au cours des 3 à 6 derniers mois. Envoyez-leur par exemple un message de rappel (« Vous nous manquez ! »), et s’ils ne sont toujours pas intéressés, supprimez-les de votre liste une fois la saison des fêtes terminée. Soyons honnêtes : s’ils n’ont pas daigné ouvrir vos messages au cours des 6 derniers mois, la partie est perdue d’avance. Mais vous pourrez toujours tenter de conquérir à nouveau leur cœur une fois la saison des fêtes terminée…

re-engagement

Capacité d’envoi : mettez le paquet (mais progressivement)

Avec votre grand nettoyage, vous allez voir vos statistiques s’améliorer rapidement : moins de personnes désintéressées ou absentes dans votre liste, cela veut dire un taux d’ouverture et de clics qui augmente mathématiquement sans avoir besoin d’ajouter de nouveaux contacts. Tout bénèf, non?

Une fois votre liste nettoyée, vous devez progressivement augmenter la fréquence et le nombre de vos envois (je dis bien progressivement).  Vous vous sentirez peut-être invincible en voyant vos statistiques s’améliorer d’heure en heure, mais gardez les pieds sur terre : vos campagnes sont soumises aux mêmes règles que toutes les autres. Si vous passez d’un envoi par semaine à des emails quotidiens, vous pourriez mettre la puce à l’oreille des FAI. Résistez donc à la tentation de multiplier les envois du jour au lendemain, prenez votre temps et préférez une montée en cadence progressive pour habituer les FAI à l’idée. Sinon, vous pourriez passer pour un spammeur par erreur.

Voilà, vous savez tout. À défaut de ranger votre chambre, vous devez nettoyer votre liste de contacts et augmenter progressivement la fréquence de vos envois. Chez Mailjet, nous vous recommandons de ne cibler que les contacts qui ont ouvert vos emails au cours des 6 derniers mois. Oui, oui, vous serez peut-être tenté d’aller repêcher des adresses au fin fond de votre liste pour maximiser vos revenus potentiels, mais soyez sûr de tout faire dans les règles de l’art. Priorisez vos contacts les plus actifs, développez votre liste et augmentez progressivement le volume de vos envois. Ainsi, vos efforts porteront leurs fruits et vos emails ne seront plus jamais bloqués (ni interceptés par le père Fouettard).

 


Guide Pratique pour les fêtes
 

Vous avez nettoyé votre liste ? Les résultats sont-ils là ? Racontez-nous votre expérience sur @Mailjet avec le hashtag #MailjetDelivers.  

Collecter des adresses email pour la vie, pas juste pour Noël

Les fêtes de fin d’année approchent : plus que quelques semaines avant le Black Friday, Noël et les soldes d’hiver… C’est LA saison des achats, le pic de l’année pour vos ventes -et donc le pic pour votre stratégie marketing.

Pour tirer pleinement profit des fêtes de fin d’année, vous aimeriez envoyer des emails à un maximum d’utilisateurs pour multiplier vos chances de conversion. Et là, vous vous prenez à repenser à cette liste d’adresses que vous aviez achetée dans un moment de faiblesse (comme tout bon spammeur involontaire… ça arrive même aux meilleurs). Vous vous dites que vous pourriez peut-être la recycler… Après tout, 10 fois plus de contacts = 10 fois plus de revenus, non ?

opt-in 1
 

En fait, non. Et ce n’est pas pour jouer les grincheux. C’est juste que la période de Noël a ses particularités ; l’une d’entre elles étant que les listes de diffusion peuvent devenir ingérables. En plus, une fois les festivités terminées, vous pourriez être confronté à des pics de désabonnements.

Soyez malin et gérez les inscriptions correctement pour attirer de nouveaux clients qui vous accompagneront pour Noël ET au-delà. Avec nos conseils, vous allez voir, ce n’est pas sorcier.

 

Il était une fois… une jolie liste de contacts

Avant de vous lancer tête baissée dans vos emails, commencez par vous pencher sur votre liste de contacts. Pour obtenir de nouvelles adresses, plusieurs options s’offrent à vous. Certaines approches sont tout à fait légales ? (comme l’inscription via votre site), d’autres moins ? (achat d’adresses via des tiers).  

Beaucoup d’expéditeurs trouvent leurs listes trop courtes et cherchent à les développer par tous les moyens, notamment en recontactant des utilisateurs inactifs depuis longtemps, en payant des tiers pour générer des leads, en utilisant des identifiants email collectés sur les réseaux sociaux sans widget d’inscription, etc. Pour bon nombre de marketeurs, plus la liste contient de contacts, plus ils pourront attirer de visiteurs sur leur site et plus ils réaliseront de ventes.

La tentation est forte, on sait. Mais Mailjet est là pour vous convaincre de ne pas y céder.

opt-in 2
 

En utilisant un système d’inscription “opt-in” digne de ce nom, vous savez que les contacts de votre liste ont bien accepté de recevoir vos emails. En d’autres termes, votre marque et votre offre les intéressent. Il y a donc peu de chances qu’ils se désinscrivent une fois la folie des fêtes terminée. Se faire larguer juste après Noël, ça ne fait plaisir à personne.

Et ce n’est pas tout. L’inscription en opt-in, c’est bien, mais c’est encore mieux si vous proposez un processus d’abonnement en 2 étapes, plus connu sous le petit nom de “double opt-in”. En effet, si vous n’utilisez pas de procédé de double confirmation, de fausses adresses pourraient s’immiscer dans votre liste et nuire à votre réputation d’expéditeur et à vos taux de délivrabilité. Vous pouvez également ajouter un module CAPTCHA à la page d’inscription pour vous débarrasser des spambots.

Ici, c’est votre crédibilité en tant qu’expéditeur qui est en jeu. C’est simple : si vous n’utilisez pas de processus d’inscription, vous êtes un spammeur (à peu près partout dans le monde). Et une fois que vous êtes considéré comme suspect, il est très difficile de repasser du bon côté de la force. Dans tous les cas, pour assurer la longévité de votre liste de contacts, qui dépend directement de la force de vos relations avec vos clients. Assurez-vous donc de créer des liens forts pour garantir la croissance de votre chiffre d’affaires. La fidélité de vos clients se traduira par des résultats concrets.  

Pour éviter une visite du père Fouettard, voici quelques conseils qui vous aideront à gérer votre système d’inscription de manière optimale.

 

L’emailing opt-in : comment faire ?

Créer une liste de contacts, c’est comme adopter un chiot : bien sûr, vous êtes surexcités au début lorsqu’ils sont petits et mignons, mais vous êtes là pour créer des liens avec eux sur le long terme.

opt-in 3

(Bon, peut-être pas celui-là…)

Pour faire de l’emailing opt-in correctement, rien de plus simple, voici les trois étapes à suivre :

  1. Ajoutez des widgets d’abonnement partout (mais assurez-vous qu’ils ne sont pas préremplis, car cela constituerait une inscription forcée, et pourrait nuire à votre délivrabilité) :
  • à votre page d’accueil ;
  • à votre processus de commande ;
  • à vos pages sur les réseaux sociaux.

Si vous voulez encore développer vos listes de contacts, vous pouvez consulter nos multiples ressources à ce sujet, notamment notre guide dédié.

  1. Une fois vos utilisateurs abonnés, envoyez-leur un email contenant un lien pour leur demander de confirmer leur inscription. Même s’il s’agit d’un email transactionnel, misez sur le design pour renforcer votre image de marque et pour inciter les utilisateurs à cliquer sur le lien de confirmation.
  1. Envoyez un email de bienvenue chaleureux à vos nouveaux utilisateurs (ou mieux encore : une série d’envois automatisés) pour leur donner un aperçu de votre newsletter et leur permettre de définir leurs préférences.

 

Et voilà ! Votre nouvel ami vous suivra partout, mais si jamais l’envie lui prenait d’aller voir ailleurs (même ça n’arrivera jamais évidemment), laissez-lui la possibilité de se désabonner en intégrant un lien de désinscription à chacun de vos emails. Vous le savez, mieux vaut être seul que mal accompagné.

 

Comment gérer Noël… et l’après-Noël

Pour les fêtes de fin d’année, vous avez peut-être prévu d’augmenter la fréquence de vos envois. C’est une bonne idée, mais pour créer des liens pérennes qui survivront aux festivités, assurez-vous de respecter les attentes de vos clients et de moduler vos envois sur le long terme en fonction de leurs préférences. Ne vous inquiétez pas : nos relais SMTP peuvent prendre en charge de très importants volumes d’envoi ! Certains de vos clients apprécieront vos guides d’achat envoyés quotidiennement pour préparer Noël en décembre, mais en janvier, ils n’en auront plus besoin.

En plus, s’ils viennent juste de s’inscrire à votre liste pour profiter de vos offres de saison, vous ne pouvez pas savoir ce qui les intéressera le reste de l’année. Utilisez un sondage pour savoir à quelle fréquence ils souhaitent recevoir vos emails. Appuyez-vous également sur la segmentation pour créer des listes qui cibleront différents groupes de contacts en fonction de leurs préférences.

N’oubliez pas non plus de travailler vos contenus pour proposer plus de valeur ajoutée à vos lecteurs et vous assurer qu’ils ouvriront bien vos emails, même après les fêtes de fin d’année. Vous optimiserez ainsi l’engagement tout en minimisant les désinscriptions (votre pire cauchemar).

Un dernier conseil pour la route : parfois, même quand vous faites tout votre possible pour les séduire, vos contacts ne seront pas intéressés. Nettoyez votre liste de contacts régulièrement pour vous débarrasser des contacts inactifs depuis 3 à 6 mois afin d’améliorer votre taux de délivrabilité.

Voilà, vous disposez maintenant de tous les éléments dont vous avez besoin pour maximiser l’impact de vos communications au cours des fêtes de fin d’année. Souvenez-vous : les contacts, c’est pour toujours, pas seulement pour Noël.

giphy-5
 


Guide Pratique pour les fêtes

Dites-nous comment vous obtenez de nouveaux contacts et faites-nous part de vos stratégies d’engagement pour le reste de l’année. Tweetez en utilisant le hashtag #MailjetDelivers.

La faille de sécurité de YAHOO! et ses conséquences pour vos envois

La semaine dernière, la sécurité des données a encore fait la une. Yahoo! a en effet annoncé le vol des identifiants de 500 millions de comptes utilisateurs au cours de l’année 2014. Vous en avez sûrement entendu parler, et vous avez peut-être des questions. Pas d’inquiétude : dans cet article, Mailjet vous explique ce qu’il s’est passé, ce que cette faille signifie pour vos envois, et ce que vous devez faire pour gérer aux mieux les conséquences.

Que s’est-il passé ?

Le 22 septembre, Yahoo! a publié un message important sur la sécurité de ses comptes utilisateur, révélant une faille de sécurité de grande envergure initiée en 2014. 500 millions d’identifiants appartenant à des comptes utilisateur Yahoo! ont ainsi été dérobés et mis en vente par un hacker (qui serait également impliqué dans les scandales survenus chez LinkedIn et Tumblr).

Selon Yahoo!, le hacker serait parvenu à dérober :

  • les noms ;
  • les adresses email ;
  • les mots de passe hachés ;
  • les numéros de téléphone ;
  • les dates de naissance ;
  • les questions/réponses de sécurité.

Les résultats de l’enquête toujours en cours révèlent que les données bancaires et les mots de passe protégés n’auraient pas été touchés par la cyberattaque.

Yahoo! conseille à l’ensemble de ses utilisateurs, qu’ils soient concernés ou non par l’attaque, de changer leur mot de passe s’ils ne l’ont pas modifié depuis 2014.

Quelles conséquences pour mes envois ?

Au vu de l’ampleur de cette faille, vous pourriez faire face à des conséquences sérieuses, en particulier au niveau de votre délivrabilité.

Plusieurs fournisseurs de services de messagerie signalent en effet que les taux de “hard bounce” liés aux comptes Yahoo! augmentent de manière exponentielle. Cela peut s’expliquer par le fait que Yahoo! désactive progressivement les comptes qui auraient été utilisés par les hackers responsables de l’attaque.

Il est également probable qu’un certain nombre d’utilisateurs Yahoo! doute de la sécurité des données de leur compte. Et c’est bien normal : imaginez que votre nom, les clés de votre maison et votre adresse se soient trouvés dans la nature pendant un an et demi… Certains se contenteront de changer leur serrure, mais d’autres préfèreront déménager.

Cela signifie que de nombreux contacts parmi vos listes risquent de changer d’adresse email, de fermer leur compte et d’en ouvrir un autre, ce qui fera augmenter votre taux d’erreur et plus précisément les “hard bounce”.

 

 

Non, ce n’est pas à ça qu’on pensait en parlant de « hard bounce« 

Les “hard bounce” sont des messages envoyés par Yahoo! signalant que l’email a été envoyé à une adresse incorrecte ou inactive. Les “hard bouncefont partie des critères que les FAI utilisent pour évaluer la qualité des listes d’envoi et la réputation des expéditeurs, c’est pourquoi la hausse de ce taux pourrait nuire à votre délivrabilité.

Vous vous dites peut-être : « Cet événement étant de notoriété publique, les FAI devraient pouvoir en tenir compte et relever leur seuil acceptable de hard bounces, n’est-ce pas ? » Malheureusement, c’est plus facile à dire qu’à faire. Les filtres des FAI reposent sur des algorithmes complexes qui identifient les activités de phishing et la fraude. Il n’y a aucune intervention humaine. Ces formules évaluent vos métriques d’envoi par rapport aux indicateurs jugés « normaux » pour les expéditeurs légitimes.

En pratique, voici ce qui pourrait se passer :

  • Si votre taux d’erreurs augmente légèrement, mais que vos statistiques sont toujours satisfaisantes par ailleurs, vous vous en sortirez bien (mis à part quelques envois signalés comme spam).
  • Si votre taux d’erreurs augmente fortement, un grand nombre de vos envois pourrait être signalé comme spam tant que votre taux reste élevé. Cette tendance peut persister pendant quelques jours une fois votre taux revenu à la normale.
  • Si vous constatez un vrai pic dans votre taux d’erreurs, certains de vos messages pourraient être rejetés, voire bloqués par les FAI pendant quelques heures ou jours.

 

Comment limiter la casse ?

Pour préserver votre réputation d’expéditeur fiable, nous vous recommandons de surveiller attentivement votre taux d’erreurs et votre taux d’adresses bloquées. Chez Mailjet, le seuil du taux d’erreurs est fixé à 8 %. Gardez donc un œil sur son évolution, car si vous dépassez la limite, vos envois pourraient être limités.

Nous vous recommandons de supprimer toutes les adresses rejetées de votre liste de contacts après chaque campagne au cours des semaines à venir. Cela peut vous sembler laborieux, mais dites-vous que c’est la méthode la plus rapide et la plus efficace pour réduire votre taux d’erreurs et améliorer votre délivrabilité.

capture-decran-2016-09-29-a-16-14-08
 

Si vous souhaitez envoyer un email aux utilisateurs Yahoo! qui songent à fermer leur compte, vous pouvez créer une liste segmentée ciblant les adresses Yahoo! actives au cours des 3 à 6 mois précédents (les utilisateurs actifs sont ceux qui ont ouvert vos emails ou cliqué sur vos liens). Envoyez-leur une campagne spéciale pour leur proposer de mettre à jour leurs préférences et d’indiquer leur nouvelle adresse email pour qu’ils puissent continuer à recevoir votre newsletter.

Avez-vous ressenti l’impact de la faille de sécurité annoncée par Yahoo! le mois dernier ? Quelles mesures allez-vous mettre en place ? Dites-nous tout sur Twitter.

 

Guide : L’emailing au service du tourisme

Internet a révolutionné le tourisme.

Avec l’accélération due leur rythme de vie et de leur charge de travail, les consommateurs se prennent volontiers à rêver de vacances. Aujourd’hui, nombre d’entre eux passent des heures sur le Web à la recherche de bonnes affaires, parcourant des sites de voyage et les parsemant ainsi de données précieuses sur leurs préférences, leur budget et leurs habitudes. Tout cela contribue à transformer le secteur.  

La balle est désormais dans notre camp. C’est à nous, spécialistes de l’emailing, qu’il appartient de captiver l’attention de ces clients potentiels. N’oubliez pas que les emails sont loin devant le SEO en termes de retour sur investissement. Utilisons ce flux d’informations pour élaborer une stratégie d’emailing infaillible et transformer les prospects du monde entier en clients.

Mais comment transformer un système d’interaction aussi ordinaire que l’email en une véritable mine d’or ? Vous trouverez dans ce guide le B.A.-ba de l’emailing pour le tourisme. Après avoir passé en revue les bases, nous vous présenterons des outils et des fonctionnalités pour créer des campagnes inégalées, et nous terminerons par l’étude des scénarios les plus courants.

Que vous soyez un hôtel, une agence de voyages, un office du tourisme ou encore une plateforme de comparatifs de vols, en téléchargeant notre guide « L’emailing au service du tourisme – guide des meilleures pratiques », vous ferez de l’email la meilleure arme marketing de votre entreprise.

 

fr_tourismguide_cover