Relation de confiance avec vos clients : comment la rénover avec le RGPD ?

On pourrait croire que depuis le temps que les marques collectent des données sur leurs clients, cette pratique soit parfaitement acceptée de ces derniers. Or visiblement il n’en n’est rien ! Selon une étude de RSA, un consommateur sur deux (55 %) falsifie intentionnellement ses informations personnelles en ligne lors d’un achat. Et ce chiffre augmente plus le consommateur est jeune (74 % des 18-24 ans).

Cette avalanche de fake data interroge sur la qualité des bases des données et la pertinence des stratégies marketing qui en découlent. Et surtout comment expliquer une telle réaction ? Il s’agit avant tout d’une question de tranquillité. 60 % d’entre eux ne souhaitent pas recevoir de communications non sollicitées de la part des entreprises et 51 % ne veulent pas recevoir de publicité. Des chiffres assez éloquents qui traduisent bien le rapport de défiance vis-à-vis des marques et de la nécessité de rénover la relation avec nos clients.

Comment faire pour rééquilibrer la relation ? Le RGPD offre un certain nombre de leviers sur lesquels s’appuyer. Sceptiques ? On vous dit tout dans cet article !

Transparence et loyauté : gages de confiance

Tout commence dès la collecte des données. Celle-ci doit se faire de manière loyale, c’est à dire non à l’insu des personnes et leur consentement doit être explicite. L’obligation du RGPD d’avoir des mentions d’informations claires et intelligibles est l’occasion pour l’entreprise d’expliquer quelles données sont collectées et surtout dans quelle finalité, pour quelle durée… Cela peut sembler fastidieux. Mais aujourd’hui 35 % des personnes qui falsifient leurs données personnelles en ligne estiment que les données demandées sont sans rapport avec le produit ou le service proposé ! Désormais il va nous falloir convaincre, et passer à la donnée librement consentie.

Avec le RGPD, le privacy by design va devenir la norme, puisque désormais les entreprises devront prendre en compte les impacts sur la vie privée et les minimiser, dès la conception de tout nouveau produit ou service. C’est pour l’entreprise un engagement fort de nature à renforcer la confiance avec le consommateur. Et 69 % des Français se disent prêts à boycotter une entreprise ayant montré à plusieurs reprises un manque d’intérêt pour la protection des données clients.

Enfin, permettre à ses clients de récupérer facilement leurs données, c’est-à-dire le droit à la portabilité, instaure un rapport plus équilibré entre les entreprises et leurs clients. Il en va de même avec le droit à l’oubli.

S’engager pour la sécurité des données : une attente des clients

La multiplication des incidents de sécurité et leur médiatisation renforcent la prise de conscience des consommateurs des risques cybersécurité. Et lorsqu’on les interroge sur leurs craintes liées à leurs données en ligne, 90 % (+ 5 points par rapport à 2014) se disent préoccupés par la protection de leurs données et 80 % redoutent un piratage de leurs coordonnées bancaires, selon l’étude de CSA Research.

De fait, la sécurité des données est considérée aujourd’hui comme intrinsèque à la qualité attendue du produit ou du service. Avec l’entrée en vigueur du RGPD, le principe de privacy by default, c’est-à-dire assurer le plus haut niveau de sécurité des données personnelles, deviendra la norme. Et pour cela, disposer d’une politique de sécurité documentée comme prescrit dans la nouvelle réglementation, facilite la réponse à cette nouvelle exigence.

La sécurité des données personnelles ne se limite pas à l’entreprise, mais s’entend tout au long de la chaîne de production. Et la récente condamnation de Darty à 100 000 € d’amende pour manquement à la sécurité de l’un de ses sous-traitants, en est une bonne illustration. Il est donc important d’étudier avec chacun de ses prestataires la question de la sécurité des données de ses clients. Un point également à définir avec ses fournisseurs est le processus d’alerte en cas d’incident de sécurité. C’est là un préalable pour remplir votre obligation d’informer dans les 72h les personnes concernées et la CNIL.

En conclusion

A l’heure du digital, où les marques cherchent à susciter de l’engagement, la question du rapport de confiance avec ses clients, salariés, partenaires est primordiale. Elle repose essentiellement sur la transparence de la collecte, de l’utilisation des données et la capacité à les protéger tout au long de la chaîne de production. Les standards définis par le RGPD ouvrent la porte d’un nouveau rapport aux données et des perspectives nouvelles dans la relation clients. Reste à l’entreprise la liberté de choisir les moyens appropriés et prestataires conformes pour y répondre.

Besoin d’aide pour vous mettre en conformité avec le RGPD ? La Checklist de Newmanity vous guide en 6 étapes clés !

***

Cet article a été écrit par Bérengère Guerrini. Elle est en charge du marketing B2B chez Newmanity. Adepte du marketing de la permission, elle aide l’équipe commerciale dans leurs relations avec les prospects. Quand elle n’est pas à préparer une opération avec les commerciaux, vous avez toutes les chances de la trouver courir dans les parcs ou naviguer à la voile.

Propagez vos modifications à plusieurs modèles d’emails en un clic

Nouvelle année, nouvelle fonctionnalité…ça rime plutôt bien, non ?

Si vous avez l’habitude de modifier et de jongler entre différentes sections et modèles d’emails, ceci devrait vous ravir. Mailjet vous permet déjà de sauvegarder et de verrouiller des sections.

Désormais, vous pouvez aussi lier une section sauvegardée à des modèles d’emails, et propager les modifications faites sur la section à tous les modèles liés en un seul clic ! Oui oui ! Vos modifications seront automatiquement appliquées partout, si vous le décidez.

Si vous utilisez un même en-tête sur plusieurs modèles d’emails, que vous voulez actualiser par exemple votre logo, vous profiterez d’un gain de temps incontestable grâce à cette nouvelle fonctionnalité. Restez attentif à ce qui suit ;)

Commençons par le commencement : créez et sauvegardez une section

Une section est une partie de votre email (par exemple l’en-tête, le bas-de-page…). Vous pouvez la créer, la modifier et la sauvegarder pour la réutiliser autant que souhaité dans d’autres emails.

Un exemple de section d'email (en-tête)

Il existe 2 façons de créer une nouvelle section et de la sauvegarder :

  • Au sein d’un modèle d’email ou dans le cadre d’une campagne : vous avez la possibilité d’enregistrer une section que vous souhaitez réutiliser en cliquant sur l’icône “Créer une section sauvegardée”. Ainsi, elle se rajoute à votre bibliothèque (dans le menu à gauche, “Sections sauvegardées”) où vous pourrez la retrouver plus tard.
  • Directement dans le menu “Sections sauvegardées”, dans “Mes Modèles”, cliquez sur “Sections sauvegardées”.

Liez, propagez !

Aujourd’hui il y a du nouveau chez Mailjet. Vos sections sauvegardées peuvent être liées à des modèles d’emails afin que tout changement soit automatiquement visible. Nul besoin de repasser sur tous vos modèles pour les corriger manuellement à chaque mise à jour. Une expérience plus fluide, plus rapide, plus efficace. Super, mais comment ?

Comment lier une section à un ou plusieurs modèles d’emails ?

Notez bien que que cette fonctionnalité est uniquement possible à partir d’un modèle. Il faut donc accéder à “Mes modèles” pour ouvrir un modèle déjà existant ou en “Créer un nouveau”.

2 possibilités s’offrent alors à vous :

  • Vous avez créé la section au sein d’un modèle d’email ? Sauvegardez la section. Celle-ci sera automatiquement liée au modèle en question.
  • Vous avez créé la section dans “Sections sauvegardées” ou à partir d’un autre modèle ? Ouvrez le modèle que vous souhaitez utiliser et ajoutez-là. Celle-ci sera alors automatiquement liée au modèle en question.

Modifiez, et propagez les modifications

Vous utilisez le même en-tête pour 4 de vos modèles ? Vous avez récemment changé votre logo et vous voulez que les changements apparaissent sur les 4 modèles ?

Capture d'écran d'une bibliothèque de sections sauvegardées

Il vous suffit d’éditer la section en question dans “Sections sauvegardées” puis de cliquer sur « Sauvegarder et Propager » pour appliquer les changements aux modèles d’emails dans lesquels la section est liée.

Capture d'écran d'un message de confirmation pour propager les modifications

Si cette section est liée aux 4 modèles, ils seront automatiquement actualisés.
Attention : vérifiez bien que vous voulez répercuter les changements sur tous les modèles sur lesquels elle est liée avant de propager.

Quelques précisions pour mieux s’y retrouver

Dans un modèle d’email

On peut uniquement lier ou délier une section dans un modèle d’email. Une section créée dans un modèle y est automatiquement liée. Une section créée dans une campagne n’est pas liée au modèle de la campagne.
Attention : si on modifie une section dans un modèle, elle sera sauvegardée et les changements seront appliqués à tous les modèles d’emails sur laquelle la section est liée. Si on souhaite modifier la section uniquement pour le modèle en cours, il faudrait la délier.

Dans “Sections sauvegardées”

On peut uniquement gérer la création et mise à jour de la section. Si celle-ci est liée, cela va propager les modifications sur les modèles dans lesquelles on l’a liée.

Dans une campagne

Les sections sauvegardées ne peuvent être liées qu’à des modèles. Elles seront converties en sections normales dans les campagnes.
Pour pouvoir lier une section créée dans le cadre d’une campagne : d’abord la sauvegarder, la chercher dans la bibliothèque “Sections sauvegardées”, la glisser dans un modèle et la lier à ce modèle, puis refaire l’opération sur autant de modèles que souhaités.

Qui dit lier dit délier !

Si vous souhaitez délier la section d’un ou de plusieurs modèles, il suffira d’aller sur chacun de vos modèles pour supprimer la liaison. Cliquez donc sur “délier” si vous ne souhaitez pas répercuter des changements ultérieurs sur la section présente sur ce modèle.
Une fois déliée, la section devient une section normale. Si on souhaite la lier à nouveau, il faut soit la sauvegarder en tant que nouvelle section (si vous avez effectué des changements dessus) ou la supprimer et l’ajouter à nouveau depuis “Sections sauvegardées”.

Bouton pour délier une section du modèle d'email

Cette fonctionnalité est disponible pour les abonnements Mailjet Premium et Enterprise.