Relation de confiance avec vos clients : comment la rénover avec le RGPD ?

On pourrait croire que depuis le temps que les marques collectent des données sur leurs clients, cette pratique soit parfaitement acceptée de ces derniers. Or visiblement il n’en n’est rien ! Selon une étude de RSA, un consommateur sur deux (55 %) falsifie intentionnellement ses informations personnelles en ligne lors d’un achat. Et ce chiffre augmente plus le consommateur est jeune (74 % des 18-24 ans).

Cette avalanche de fake data interroge sur la qualité des bases des données et la pertinence des stratégies marketing qui en découlent. Et surtout comment expliquer une telle réaction ? Il s’agit avant tout d’une question de tranquillité. 60 % d’entre eux ne souhaitent pas recevoir de communications non sollicitées de la part des entreprises et 51 % ne veulent pas recevoir de publicité. Des chiffres assez éloquents qui traduisent bien le rapport de défiance vis-à-vis des marques et de la nécessité de rénover la relation avec nos clients.

Comment faire pour rééquilibrer la relation ? Le RGPD offre un certain nombre de leviers sur lesquels s’appuyer. Sceptiques ? On vous dit tout dans cet article !

Transparence et loyauté : gages de confiance

Tout commence dès la collecte des données. Celle-ci doit se faire de manière loyale, c’est à dire non à l’insu des personnes et leur consentement doit être explicite. L’obligation du RGPD d’avoir des mentions d’informations claires et intelligibles est l’occasion pour l’entreprise d’expliquer quelles données sont collectées et surtout dans quelle finalité, pour quelle durée… Cela peut sembler fastidieux. Mais aujourd’hui 35 % des personnes qui falsifient leurs données personnelles en ligne estiment que les données demandées sont sans rapport avec le produit ou le service proposé ! Désormais il va nous falloir convaincre, et passer à la donnée librement consentie.

Avec le RGPD, le privacy by design va devenir la norme, puisque désormais les entreprises devront prendre en compte les impacts sur la vie privée et les minimiser, dès la conception de tout nouveau produit ou service. C’est pour l’entreprise un engagement fort de nature à renforcer la confiance avec le consommateur. Et 69 % des Français se disent prêts à boycotter une entreprise ayant montré à plusieurs reprises un manque d’intérêt pour la protection des données clients.

Enfin, permettre à ses clients de récupérer facilement leurs données, c’est-à-dire le droit à la portabilité, instaure un rapport plus équilibré entre les entreprises et leurs clients. Il en va de même avec le droit à l’oubli.

S’engager pour la sécurité des données : une attente des clients

La multiplication des incidents de sécurité et leur médiatisation renforcent la prise de conscience des consommateurs des risques cybersécurité. Et lorsqu’on les interroge sur leurs craintes liées à leurs données en ligne, 90 % (+ 5 points par rapport à 2014) se disent préoccupés par la protection de leurs données et 80 % redoutent un piratage de leurs coordonnées bancaires, selon l’étude de CSA Research.

De fait, la sécurité des données est considérée aujourd’hui comme intrinsèque à la qualité attendue du produit ou du service. Avec l’entrée en vigueur du RGPD, le principe de privacy by default, c’est-à-dire assurer le plus haut niveau de sécurité des données personnelles, deviendra la norme. Et pour cela, disposer d’une politique de sécurité documentée comme prescrit dans la nouvelle réglementation, facilite la réponse à cette nouvelle exigence.

La sécurité des données personnelles ne se limite pas à l’entreprise, mais s’entend tout au long de la chaîne de production. Et la récente condamnation de Darty à 100 000 € d’amende pour manquement à la sécurité de l’un de ses sous-traitants, en est une bonne illustration. Il est donc important d’étudier avec chacun de ses prestataires la question de la sécurité des données de ses clients. Un point également à définir avec ses fournisseurs est le processus d’alerte en cas d’incident de sécurité. C’est là un préalable pour remplir votre obligation d’informer dans les 72h les personnes concernées et la CNIL.

En conclusion

A l’heure du digital, où les marques cherchent à susciter de l’engagement, la question du rapport de confiance avec ses clients, salariés, partenaires est primordiale. Elle repose essentiellement sur la transparence de la collecte, de l’utilisation des données et la capacité à les protéger tout au long de la chaîne de production. Les standards définis par le RGPD ouvrent la porte d’un nouveau rapport aux données et des perspectives nouvelles dans la relation clients. Reste à l’entreprise la liberté de choisir les moyens appropriés et prestataires conformes pour y répondre.

Besoin d’aide pour vous mettre en conformité avec le RGPD ? La Checklist de Newmanity vous guide en 6 étapes clés !

Webinar Mailjet – RGPD & IT : Quelles actions pour assurer la protection des données ?

Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) entre en vigueur le 25 mai 2018 et impactera fortement les équipes IT des entreprises. Ces dernières ont ainsi de nombreuses actions à mettre en place afin d’être conformes au nouveau règlement européen dans les temps.

Dans ce webinar Mailjet, vous découvrirez :

  • L’importance des systèmes d’information dans le contexte du RGPD.
  • Les actions pour assurer la gestion des données, améliorer la sécurité des informations, garantir le respect de la vie privée.
  • Les moyens de démontrer votre conformité à la nouvelle réglementation.

 

Retrouvez en vidéo ce webinar animé par Pierre Puchois, Chief Technology Officer chez Mailjet et Darine Fayed, Head of Legal et DPO chez Mailjet.

3 bonnes raisons de ne pas utiliser une adresse noreply

Qui n’a pas déjà reçu d’emails provenant d’expéditeurs dont l’adresse email commence par noreply ?

Les raisons pour lesquelles les entreprises utilisent cette adresse d’expédition sont multiples. Cela peut être pour éviter de recevoir les réponses automatiques générées suite à l’envoi d’une campagne emailing comme des notifications d’absence par exemple. En effet, lors de l’envoi d’un message à plusieurs milliers de destinataires, il peut être contraignant de faire le tri parmi toutes ces réponses. Il peut également s’agir d’une crainte de devoir faire face en interne à une importante quantité de retours consommateurs à traiter. Cette adresse email expéditrice a alors pour objectif de dissuader les destinataires de répondre à l’email reçu en sous-entendant qu’en cas de réponse, la demande ne sera pas étudiée.

Vous-même utilisez peut être cette adresse pour l’une de ces raisons lors de l’envoi de campagnes emailing. Ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous faire la morale. Mais nous allons vous expliquer le rôle clé de l’adresse email d’expédition dans la réussite de vos campagnes et pourquoi le noreply est une mauvaise pratique.

Vous êtes prêt(e) ? C’est parti, découvrez 3 bonnes raisons de ne pas utiliser une adresse noreply.

 

Raison n°1 : Pour créer un échange avec vos consommateurs

Si un client souhaite prendre contact avec vous suite à la réception de votre email, découvrir que le message a été envoyé via une adresse noreply sera déceptif et frustrant. Cela pourrait même être interprété comme une marque de mépris à son égard. En cas de question ou de demande de la part d’un abonné, il est indispensable que vous soyez en mesure de lui faire un retour. Le cas inverse, vous pourriez manquer l’opportunité de convertir un prospect, voire perdre un client actuel.

Face à une adresse noreply, le consommateur doit chercher un autre moyen de contact, cela peut s’avérer fastidieux si cela n’est pas précisé et donc le décourager. En rendant difficile l’échange, l’engagement diminue de manière drastique. Au contraire, l’utilisateur doit pouvoir bénéficier d’une expérience facilitée en établissant le contact de la manière la plus simple possible.

REESE WITHERSPOON NOD GIF BY GOLDEN GLOBES

Au-délà des demandes ou des questions, un utilisateur pourrait également profiter de votre campagne emailing pour vous vous faire part d’une idée d’évolution sur votre offre ou apporter des commentaires. Que ce soit positif ou négatif, vous vous devez d’être à l’écoute de ces retours clients qui vous aideront éventuellement à faire évoluer vos produits et services. Récolter les avis de vos consommateurs est toujours bénéfique pour comprendre leurs besoins et optimiser votre stratégie commerciale.

En établissant le dialogue, en répondant de manière argumentée et en remerciant les utilisateurs pour leurs retours, vous construisez une image de marque de qualité auprès de votre audience. Profitez donc de ces échanges pour montrer à vos clients que vous êtes à leur écoute et appuyer l’aspect humain de votre communication.

Raison n°2 : Pour améliorer votre délivrabilité

Rappelons le tout d’abord, par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spam. Il s’agit d’un enjeu crucial pour les entreprises.

Les utilisateurs ont plus facilement tendance à mettre une adresse noreply dans les spams. En effet, ne pouvant identifier l’expéditeur du message, il se peut qu’ils perçoivent vos emails comme une tentative de phishing (ou hameçonnage en français). Cela s’explique également par le fait que certaines personnes ne prennent pas la peine de chercher un lien de désabonnement et cliquent sur « Répondre » pour se désinscrire de la liste de distribution. En s’apercevant qu’ils ne peuvent pas répondre, tous ne prennent pas la peine de partir à la recherche du lien de désabonnement et signalent tout simplement le message comme spam.

Les services de messagerie comme Gmail ou Yahoo sont capables d’analyser la réactivité et les échanges des expéditeurs d’emails. Si un client répond à vos emails, les campagnes que vous envoyez ressemblent d’avantage à une discussion entre deux personnes, cela suffit à placer automatiquement votre adresse dans ses contacts ou dans sa liste des adresses de confiance. Vous devriez donc bien les inciter à répondre à vos messages afin d’améliorer les chances que vos messages arrivent à bon port. Quand votre réputation en tant qu’expéditeur grandit, votre délivrabilité aussi.
A l’inverse, si vous n’ouvrez pas les emails que vous recevez, si vous ne téléchargez pas les images ou si vous ne répondez pas, alors ces services de messagerie pourront faire atterrir vos futures campagnes emailing dans le dossier spam. Ainsi, si vous empêchez vos contacts de vous répondre par l’utilisation d’une adresse noreply, vos emails auront tendance à être reconnus comme des spams.

Enfin, l’adresse email d’envoi utilisée lors d’une campagne emailing est vérifiée par les différents intervenants lors du parcours de l’email (fournisseur d’accès, logiciels anti-spam…). Ces contrôles déterminent l’existence ou non de l’adresse email. Il est donc obligatoire que l’adresse utilisée fonctionne.

Raison n°3 : Pour mettre à jour vos bases de contacts

Et oui, même si vous avez justement décidé d’envoyer vos emails à partir d’une adresse noreply pour ne pas recevoir les réponses automatiques de vos destinataires, sachez pourtant que cela est un excellent moyen pour faire le tri dans vos bases de contacts. Rappelons qu’il est tout aussi important de nettoyer vos listes en supprimant les contacts inactifs que de la développer en faisant de nouveaux adeptes.

Ainsi, aussi peu attrayant que cela puisse paraître – on vous l’accorde – passer en revue ces notifications vous permettra de trouver des informations utiles au nettoyage de votre liste de destinataires. Vous saurez par exemple si un employé a quitté une entreprise.

Supprimer ces adresses vous permettra d’augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes et, encore une fois, d’éviter de tomber dans des les spams de vos destinataires.

Ce qu’il faut retenir

Pour créer des campagnes emailing performantes et améliorer votre image de marque, suivez ces quelques conseils :

  • Montrez à vos utilisateurs que vous êtes à leur écoute pour répondre à leur question ou tout simplement pour leur montrer que leur avis vous intéresse. En créant un échange avec votre audience, vous construisez votre réputation de marque, indispensable à toute stratégie commerciale.
  • Acceptez de recevoir des réponses à une adresse email fonctionnelle. Cela est un excellent signal pour les filtres anti-spam car, quelque part, vous indiquez avoir un véritable échange avec votre liste de contacts. Un très bon point pour votre délivrabilité afin que vos emails arrivent dans la boîte de réception principale de vos consommateur.
  • Profitez de recevoir les réponses générées automatiquement par vos destinataires pour faire le tri dans vos listes de contacts. Nous ne le dirons jamais assez, nettoyer ses listes de destinataires est aussi primordial que de les alimenter.

Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet !

Propagez vos modifications à plusieurs modèles d’emails en un clic

Nouvelle année, nouvelle fonctionnalité…ça rime plutôt bien, non ?

Si vous avez l’habitude de modifier et de jongler entre différentes sections et modèles d’emails, ceci devrait vous ravir. Mailjet vous permet déjà de sauvegarder et de verrouiller des sections.

Désormais, vous pouvez aussi lier une section sauvegardée à des modèles d’emails, et propager les modifications faites sur la section à tous les modèles liés en un seul clic ! Oui oui ! Vos modifications seront automatiquement appliquées partout, si vous le décidez.

Si vous utilisez un même en-tête sur plusieurs modèles d’emails, que vous voulez actualiser par exemple votre logo, vous profiterez d’un gain de temps incontestable grâce à cette nouvelle fonctionnalité. Restez attentif à ce qui suit ;)

Commençons par le commencement : créez et sauvegardez une section

Une section est une partie de votre email (par exemple l’en-tête, le bas-de-page…). Vous pouvez la créer, la modifier et la sauvegarder pour la réutiliser autant que souhaité dans d’autres emails.

Un exemple de section d'email (en-tête)

Il existe 2 façons de créer une nouvelle section et de la sauvegarder :

  • Au sein d’un modèle d’email ou dans le cadre d’une campagne : vous avez la possibilité d’enregistrer une section que vous souhaitez réutiliser en cliquant sur l’icône “Créer une section sauvegardée”. Ainsi, elle se rajoute à votre bibliothèque (dans le menu à gauche, “Sections sauvegardées”) où vous pourrez la retrouver plus tard.
  • Directement dans le menu “Sections sauvegardées”, dans “Mes Modèles”, cliquez sur “Sections sauvegardées”.

Liez, propagez !

Aujourd’hui il y a du nouveau chez Mailjet. Vos sections sauvegardées peuvent être liées à des modèles d’emails afin que tout changement soit automatiquement visible. Nul besoin de repasser sur tous vos modèles pour les corriger manuellement à chaque mise à jour. Une expérience plus fluide, plus rapide, plus efficace. Super, mais comment ?

Comment lier une section à un ou plusieurs modèles d’emails ?

Notez bien que que cette fonctionnalité est uniquement possible à partir d’un modèle. Il faut donc accéder à “Mes modèles” pour ouvrir un modèle déjà existant ou en “Créer un nouveau”.

2 possibilités s’offrent alors à vous :

  • Vous avez créé la section au sein d’un modèle d’email ? Sauvegardez la section. Celle-ci sera automatiquement liée au modèle en question.
  • Vous avez créé la section dans “Sections sauvegardées” ou à partir d’un autre modèle ? Ouvrez le modèle que vous souhaitez utiliser et ajoutez-là. Celle-ci sera alors automatiquement liée au modèle en question.

Modifiez, et propagez les modifications

Vous utilisez le même en-tête pour 4 de vos modèles ? Vous avez récemment changé votre logo et vous voulez que les changements apparaissent sur les 4 modèles ?

Capture d'écran d'une bibliothèque de sections sauvegardées

Il vous suffit d’éditer la section en question dans “Sections sauvegardées” puis de cliquer sur « Sauvegarder et Propager » pour appliquer les changements aux modèles d’emails dans lesquels la section est liée.

Capture d'écran d'un message de confirmation pour propager les modifications

Si cette section est liée aux 4 modèles, ils seront automatiquement actualisés.
Attention : vérifiez bien que vous voulez répercuter les changements sur tous les modèles sur lesquels elle est liée avant de propager.

Quelques précisions pour mieux s’y retrouver

Dans un modèle d’email

On peut uniquement lier ou délier une section dans un modèle d’email. Une section créée dans un modèle y est automatiquement liée. Une section créée dans une campagne n’est pas liée au modèle de la campagne.
Attention : si on modifie une section dans un modèle, elle sera sauvegardée et les changements seront appliqués à tous les modèles d’emails sur laquelle la section est liée. Si on souhaite modifier la section uniquement pour le modèle en cours, il faudrait la délier.

Dans “Sections sauvegardées”

On peut uniquement gérer la création et mise à jour de la section. Si celle-ci est liée, cela va propager les modifications sur les modèles dans lesquelles on l’a liée.

Dans une campagne

Les sections sauvegardées ne peuvent être liées qu’à des modèles. Elles seront converties en sections normales dans les campagnes.
Pour pouvoir lier une section créée dans le cadre d’une campagne : d’abord la sauvegarder, la chercher dans la bibliothèque “Sections sauvegardées”, la glisser dans un modèle et la lier à ce modèle, puis refaire l’opération sur autant de modèles que souhaités.

Qui dit lier dit délier !

Si vous souhaitez délier la section d’un ou de plusieurs modèles, il suffira d’aller sur chacun de vos modèles pour supprimer la liaison. Cliquez donc sur “délier” si vous ne souhaitez pas répercuter des changements ultérieurs sur la section présente sur ce modèle.
Une fois déliée, la section devient une section normale. Si on souhaite la lier à nouveau, il faut soit la sauvegarder en tant que nouvelle section (si vous avez effectué des changements dessus) ou la supprimer et l’ajouter à nouveau depuis “Sections sauvegardées”.

Bouton pour délier une section du modèle d'email

Cette fonctionnalité est disponible pour les abonnements Mailjet Premium et Enterprise.
En attendant, n’hésitez pas à découvrir l’histoire de Mailjet.

Assurez la sécurité et la confidentialité de vos emails

Combien de fois avons-nous déclaré que l’email garantissait le meilleur retour sur investissement et qu’il représentait le canal marketing le plus efficace ? À croire que nous avons une technique secrète pour convaincre tout le monde d’utiliser les emails… 🤔

Mais la vérité est que l’email est un moyen rapide, économique et hautement personnalisable pour contacter les clients. En tant qu’entreprise gérant des données personnelles, vous savez à quel point la question de la sécurité et de la confidentialité est importante. Il est essentiel de protéger les informations sensibles, et d’éviter les piratages et les fuites.

Les emails doivent donc garantir que ces données soient sécurisées et accessibles uniquement aux personnes autorisées.

« Le phishing et l’usurpation représentent actuellement deux menaces majeures pour le monde de l’emailing. Il est donc primordial de mettre en place toutes les protections possibles pour prévenir toute usurpation. » – Lauren Meyer, Vice-présidente de la Délivrabilité et Directrice des Opérations Amérique du Nord chez Mailjet

Avec la protection et la sécurité des données au cœur de l’actualité et le RGPD entrant en application dès le mois de mai, la question de la sécurité et de la confidentialité des emails n’a jamais été aussi fondamentale.

Préservez la sécurité et la confidentialité des données de vos emails

Dans le monde entier, des lois régissent l’utilisation des emails. Il existe notamment différentes lois anti-spam dont le contenu varie d’un pays à l’autre. Vous ne pouvez pas les ignorer et vous devez veiller à respecter celles applicables aux pays dans lesquels vous êtes présents.

Mais il existe également des accords transnationaux, signés entre des pays ou des entités supranationales (comme l’Union Européenne), pour aider les entreprises à s’implanter à l’étranger et à respecter la législation locale. Parmi les accords que vous devez connaître et veiller à respecter, le Règlement Général sur la Protection des Données (ou RGPD) est incontournable pour les entreprises traitant des données des citoyens européens.

Le RGPD a été adopté en 2016. Il renforce les réglementations européennes en vigueur en matière de sécurité des données au sein des pays membres de l’UE. Tous les organismes, entreprises, associations et administrations, qu’ils soient privés ou publics (c’est-à-dire toute structure ayant accès à des données personnelles), devront respecter le RGPD à compter du 25 mai 2018. Les entreprises européennes, mais également les entreprises non européennes ayant des clients résidant en Union européenne, ne doivent collecter que les données obligatoires et pertinentes dans le cadre de leurs activités.

Les entreprises doivent également s’assurer que les serveurs physiques sur lesquels sont stockées les données sont sécurisés et protégés. Tout transfert de données vers un pays hors de l’UE doit respecter des règles strictes. Si une entreprise ne respecte pas ces nouvelles règles, elle peut être sanctionnée par une amende allant jusqu’à 4% de son chiffre d’affaires annuel, ou 20 millions d’euros, selon le montant le plus élevé. Sous cette nouvelle règle de l’UE, toutes les données personnelles seront soumises aux normes de sécurité les plus strictes, pour permettre aux consommateurs d’interagir en toute confiance avec les entreprises.

Autrement dit, votre entreprise n’est pas la seule à devoir se conformer au RGPD, les solutions tierces que vous utilisez doivent aussi respecter ce règlement. Cela inclut évidemment votre fournisseur de solution d’emailing. Il est donc essentiel de bien le choisir (spoiler alert : dans la suite de cet article vous découvrirez pourquoi Mailjet est un choix judicieux 😉).

La sécurité des données est une préoccupation majeure en Europe. Avant de lancer votre activité sur le sol européen, assurez-vous donc de respecter les règles en vigueur, ainsi que celles à venir, et veillez à ne choisir que des solutions tierces conformes au RGPD, comme Mailjet.

Les aspects techniques de la sécurité des emails

Mais laissons un instant ces considérations juridiques de côté. Comment vous assurer que les emails que vous envoyez et ceux que vous recevez sont vraiment sécurisés ?

Chiffrement

Le chiffrement est un des moyens de protéger les informations contenues dans des emails.

Le chiffrement offre différentes possibilités. Le chiffrement des messages est probablement la procédure la plus efficace dans le domaine de la sécurité des emails. Contrairement aux idées reçues, l’authentification DKIM ne chiffre pas les messages. Néanmoins, elle ajoute une couche d’authentification qui permet de protéger vos emails.

Pour garantir un chiffrement correct de vos emails, vous pouvez utiliser l’un de ces outils, qui supportent le standard OpenPGP : https://www.openpgp.org/software/. Vous pouvez par exemple essayer GPGTools qui est nativement intégré à Apple Mail et vous permet d’envoyer des emails chiffrés (de bout en bout).

Vous pouvez également chiffrer le canal qui guide votre email d’un serveur A (votre serveur d’envoi) à un serveur B (le serveur de votre destinataire). C’est le rôle du protocole TLS (Transport Layer Security). Malheureusement, tous les fournisseurs d’accès à Internet n’utilisent pas encore le protocole TLS. Ainsi, si vous envoyez un message chiffré par le protocole TLS, mais que le serveur de votre destinataire ne suit pas ce protocole, le chiffrement ne fonctionne pas.

Sécurité des serveurs de stockage des données

Vous devez également vous assurer que les serveurs qui stockent les données sont sécurisés. Si vous les stockez vous-même, nous vous recommandons de respecter au minimum le règlement RGPD. Surveillez en permanence vos serveurs et limitez le nombre de personnes qui y ont accès. Votre entreprise y est obligée, et il est essentiel que les informations de vos utilisateurs soient sécurisées, notamment pour préserver la confiance qu’ils placent en votre marque.

Si vous confiez le stockage des données à un tiers, choisissez les solutions les plus fiables. Prévention des risques d’incendie, niveaux de sécurité élevés, autosuffisance énergétique… Étant donné que vous ne gérez pas directement le serveur, vous devez vous assurer que toutes les précautions nécessaires sont prises pour bénéficier d’un niveau de sécurité optimal. Si vous avez des clients européens, optez pour des serveurs situés en Europe : ils seront conformes à la législation européenne.

« Les organisations recueillent, traitent et conservent des volumes croissants de données personnelles pour pouvoir envoyer des emails ciblés au moment opportun à leurs clients. La protection des données reste une responsabilité et un enjeu de taille et les entreprises doivent s’assurer que leur solution d’emailing est en mesure de garantir cette sécurité » – Puchois, CTO chez Mailjet

Sécurité et confidentialité des emails chez Mailjet

Pour Mailjet, la sécurité est une priorité. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’obtenir la certification ISO 27001, une norme internationale pour de meilleures pratiques de management de l’information. Cette dernière implique que les entreprises mettent en œuvre des processus concernant l’accès et la gestion des données, mais aussi modifient leur infrastructure.

Nos processus de sécurité s’appliquent dès la conception du produit. De plus, la portée, le cycle de vie et les principes fondamentaux de la politique de sécurité de Mailjet répondent aux normes de sécurité les plus strictes, assurant que toutes les informations hébergées sur les plateformes Google Cloud et OVH soient sécurisées.

En choisissant Mailjet, vous ne faites pas seulement le choix d’une solution d’emailing certifiée ISO 27001, mais aussi d’un fournisseur ayant accompli toutes les étapes nécessaires pour assurer sa conformité au RGPD, y compris la mise en place de cadres de protection de la vie privée, le respect de la vie privée dès la conception et la possibilité pour les individus de contrôler plus facilement leurs données personnelles.

« Ces réalisations en matière de confidentialité et de protection des données propulsent Mailjet à un niveau d’excellence de service bien supérieur à celui de ses concurrents dans le secteur de l’emailing. Nous sommes fiers de ces résultats et de ce qu’ils représentent non seulement pour nos clients, mais aussi pour les individus dont nous protégeons les données pour le compte de nos clients. » – Alexis Renard, CEO de Mailjet

Et vous ? Êtes-vous prêt pour le RGPD ? Découvrez-le ici en répondant à notre quiz RGPD et partagez vos résultats avec nous sur Twitter ou sur Facebook.