Maîtriser l’art du GIF animé dans vos emails

Commençons par la question la plus importante : est-ce que vous devez prononcer “jif” ou “guif” ? Nous savons que la question fait débat dans tous les open spaces… Plus de 30 ans après les faits, Steve Wilhite, l’inventeur du GIF, a tranché l’affaire dans une interview au New York Times : « Le dictionnaire Oxford accepte les deux prononciations. Ils ont tout faux. C’est un G doux, prononcé jif. Fin de l’histoire. »

gif barack obama

Depuis quelques années les GIF connaissent un grand retour, notamment grâce aux réseaux sociaux : stories Instagram, sondages Facebook… Le célèbre site spécialisé GIPHY vient même de présenter une extension de clavier pour envoyer des GIF en un clic depuis un iPhone. En plus de cette extension, GIPHY a dévoilé un outil afin de permettre aux utilisateurs de créer leurs propres autocollants animés depuis leur smartphone et de les envoyer.

Les GIF font désormais partie intégrante de notre manière de communiquer. Beaucoup plus interactif qu’une simple image fixe, ils permettent d’exprimer une émotion, une idée ou un état d’esprit de manière drôle et insolite. Utilisés dans vos campagnes emailing, ils permettent d’augmenter considérablement l’engagement de vos abonnés. Voici un exemple de GIF animé utilisé à la perfection. Evian capte l’attention des consommateurs grâce à une animation simple, permettant de faire la promotion de son pack de bouteilles sans emballage (+1 pour le côté écologique).

gif evian

Passons maintenant à la pratique. Dans cet article, nous vous indiquons tout ce qu’il faut savoir sur les étapes importantes de création d’un GIF.


Les trois étapes de la création de GIF animé

Avant de commencer à intégrer des images animées dans votre prochain email, gardez en tête quelques éléments importants.

Soignez la première image

Bien que le GIF ait plus de 30 ans, certains clients emailing n’affichent toujours pas correctement les animations. Les versions les plus récentes d’Outlook (2007, 2010 et 2013) ne lisent pas les GIF animés. Cependant, ne laissez pas ces inconvénients vous dissuader de l’utilisation de GIF. Même si le client de lecture d’email n’est pas compatible avec l’affichage d’animation, la première image du GIF est montrée. Soyez donc sûr que cette première image par défaut soit suffisamment claire et attirante pour inciter les lecteurs et lectrices à agir. Par exemple ce GIF, utilisé dans un email envoyé par Jack Spade, reste compréhensible même si l’animation ne se joue pas.


Optimisez le poids des GIF animés

Les GIF ont la fâcheuse tendance d’alourdir significativement vos templates d’emails. Si d’aventure votre email est trop lourd, certains fournisseurs d’accès à Internet risquent de stocker le contenu superflux dans des onglets à dérouler. Votre message peut être mal compris, puisque ne s’affichant pas en entier. Par ailleurs, des images lourdes mettent plus de temps à être chargées, conduisant à une mauvaise expérience utilisateur et, éventuellement, à un marquage en spam. Mais rassurez-vous, il existe des outils très simples d’utilisation pour réduire le poids de votre GIF animé tels que ezGIF.

Ne surexploitez pas les GIF

Comme pour tous les autres types de contenus que vous pouvez intégrer à vos emails, changez régulièrement de stratégie, pour entretenir un effet de surprise auprès du lectorat. L’usage trop régulier des GIF peut conduire à un sentiment d’ennui et à une perte de valeur du message. Pour que votre prochaine campagne basée sur un GIF soit un succès, prenez le temps de réfléchir en amont à son contenu, afin de proposer un design original.

Prêt à créer et insérer votre GIF animé ?

Conséquence du renouveau du GIF, de nombreux outils ont fait leur apparition pour vous permettre de créer en un clin d’oeil des images animées. Vous pouvez utiliser une vidéo comme base, ou bien vous servir d’un jeu de photos statiques.

GIPHY, la référence en matière de GIF, vous permet de créer facilement une animation en utilisant vos propres visuels et vidéos ou en assemblant plusieurs GIF existants. Vous pouvez également compter sur cet outil pour trouver le GIF parfait si vous n’avez pas le temps de le créer vous-même ou si vous êtes à la recherche d’inspiration. Si vous avez des besoins plus sophistiqués, n’hésitez pas à passer par Photoshop qui propose un tutoriel pour vous accompagner dans la création de vos GIF.

Une fois que vous avez créé votre GIF animé idéal, il ne vous reste plus qu’à l’insérer dans votre email par l’intermédiaire de votre logiciel emailing. Pour cela, rien de plus simple ! Le GIF est un format image, vous pouvez donc l’inclure de la même manière que n’importe quelle autre image dans votre email.

Pour découvrir comment définir une stratégie d’emailing performante, nous vous conseillons de lire cet article ! Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet !

Cet article est une version mise à jour de l’article “Maîtriser l’art du GIF animé dans vos emails”, publié sur le blog Mailjet par Amir Jirbandey.

10 nouveaux icônes de réseaux sociaux disponibles chez Mailjet

Pour Mailjet, le passage au nouvel an ne se fait jamais sans un petit quelque chose, histoire de nous mettre tous dans le bain de la nouveauté 🥂.
Nous venons d’activer un ensemble de nouvelles icônes de réseaux sociaux à ajouter dans vos emails grâce à l’éditeur d’emails Mailjet. Vous pourrez les personnaliser à souhait afin de mieux engager vos lecteurs.

Comment ajouter le bloc “Réseaux sociaux” ?

Dans l’onglet “Contenu” à gauche de notre éditeur d’emails, faites glisser un bloc “Réseaux sociaux” au sein de votre email.
Réseaux sociaux Mailjet

Qu’est-ce que je peux faire ?

En cliquant sur le bouton “Configurer les liens”, vous avez maintenant la possibilité d’ajouter de nombreux icônes pour inciter vos lecteurs à vous suivre sur les réseaux sociaux. Même si vous pouvez ajouter autant d’icônes que vous le souhaitez, nous vous recommandons de concentrer vos efforts sur 3 ou 4 réseaux sociaux.

Réseaux sociaux Mailjet

Et si je veux aller plus loin ?

Pas de panique, si vous souhaitez ajouter plus de réseaux sociaux, personnaliser l’icône ou modifier le texte qui s’affiche à côté de l’icône, nous avons pensé à tout 😉.

En cliquant sur “Ajouter une icône personnalisée”, vous pouvez :

  • Mettre vos propres icônes de réseaux sociaux.
  • Ajouter un réseau social qui n’est pas dans notre base de données.
  • Ajouter le logo de votre site Internet (eh oui, c’est tout à fait possible).

Réseaux sociaux Mailjet

Pour afficher un texte à côté de l’icône, cliquez sur “Afficher le texte”. Vous pourrez ensuite modifier la police selon vos préférences.

Si vous souhaitez modifier le texte par défaut pour le rendre plus engageant, c’est aussi possible ! Pour cela, cliquez sur “Configurer les liens”, puis sur l’icône concernée parmi celles sélectionnées. Il vous suffit alors de saisir le texte de votre choix.

Réseaux sociaux Mailjet

Prêt à faire un essai tout de suite dans notre éditeur d’emails ? Cette fonctionnalité est disponible pour tous nos utilisateurs 🙂. Amusez-vous bien !

Segmentez vos listes pour
améliorer la conversion
de vos emails

Aujourd’hui, une stratégie emailing performante repose sur le fait d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment. Pour pouvoir envoyer cette campagne parfaite, vous devez donc veiller à cibler le plus précisément possible vos envois. Pour cela, il existe un méthode très simple : la segmentation de vos listes de contacts.

Qu’est-ce que la segmentation emailing ?

La segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés ou de leur comportement. Par exemple, vous pouvez segmenter vos contacts en fonction de critères socio-démographiques, de leur historique d’achat, de leurs intérêts, de leur niveau d’interaction avec vos précédentes communications… Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre et leur envoyer des messages sur mesure.

Pourquoi segmenter vos listes de contacts ?

D’après une autre étude Emarketer, “39% des spécialistes de l’email marketing qui segmentent leurs listes de contacts ont vu leurs taux d’ouverture augmenter et 28% ont constaté une meilleure délivrabilité et une augmentation du revenu généré”.

Optimove a étudié la relation entre la taille du segment ciblé par une campagne et le revenu moyen généré par client. Les résultats de cette étude indiquent que plus le segment ciblé par la campagne est petit, plus le revenu moyen généré par client est élevé.

Optimove illustration

Cela démontre bien l’efficacité de la segmentation des listes de contacts. C’est tout à fait logique car la segmentation permet de se rapprocher au plus près des attentes de chaque client.

Mais pour profiter au maximum des bénéfices apportés par la segmentation, les spécialistes du marketing doivent segmenter intelligemment en tenant compte du fait que tous les segments n’offrent pas les mêmes opportunités. Dans l’exemple d’Optimove ci-dessous, une campagne ciblant le segment “clients actifs” permettra de générer un revenu moyen par client plus important qu’une campagne ciblant le segment “clients récemment perdus”.

Optimove illustration

Comment segmenter efficacement vos listes de contacts ?

Il y a beaucoup de manières différentes de segmenter vos listes. Pour segmenter vos listes de contacts efficacement, suivez ces trois conseils :

Identifiez les KPI que vous souhaitez atteindre

Avant de segmenter votre liste de contacts, assurez-vous que les critères sélectionnés soient pertinents. Afin de déterminer les bons segments, vous devez vous demander quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre campagne. Gardez en tête que vous pouvez appliquer plusieurs critères pour créer le segment le plus fin possible.

Par exemple, si vous voulez attirer de nouveaux abonnés vers votre boutique en ligne, créez un segment à deux conditions des contacts qui se sont abonnés au cours des 30 derniers jours, mais qui n’ont pas encore effectué d’achat. Autre exemple : si vous souhaitez augmenter le nombre d’inscriptions à un webinar, vous pouvez créer un segment à deux conditions des contacts qui ont assisté à un webinar au cours des 6 derniers mois et qui présentent un intérêt pour le thème qui sera abordé. En définissant les bons critères de segmentation en fonction de vos KPI vous serez en mesure d’améliorer efficacement vos taux de conversion.

Si vous vous demandez comment obtenir ces données, sachez que rien de vaut un formulaire d’inscription. En plus d’obtenir le consentement de la personne, vous pouvez demander justement les données dont vous avez besoin. Il sera en effet plus compliqué de récolter ces informations a posteriori. Il faut toutefois prendre soin de ne pas dégrader l’expérience des utilisateurs, par exemple en limitant au maximum les informations demandées et en rendant ces champs facultatifs.

Créez un message unique pour chaque segment

Il ne s’agit pas uniquement de définir les bons critères de segmentation. Une fois que vous avez défini votre segment, il est indispensable de créer un contenu sur mesure pour votre cible. Adressez-vous directement à vos contacts et proposez-leur des messages et des offres qui répondent à leurs attentes. Mais ce n’est pas tout. N’hésitez pas à adapter le ton que vous utilisez en fonction des critères sélectionnés : âge, sexe, zone géographique…

Par exemple, si vous vous adressez à de nouveaux inscrits qui n’ont pas encore effectué d’achat, vous pouvez leur envoyer une campagne spécifique avec une offre de bienvenue. Si vous vous adressez aux abonnés inactifs de votre newsletter, vous pouvez leur envoyer une campagne de réengagement.

Suivez de près la performance de chaque segment

Une fois votre campagne envoyée, suivez de près sa performance. Avec un outil d’emailing comme Mailjet, vous pouvez suivre vos statistiques en temps réel : taux d’ouverture, taux de clics, taux de mise en spams… Vous pouvez également savoir via quels navigateurs vos emails ont été ouverts, afin de concevoir vos emails en fonction des besoins spécifiques qu’ils requièrent. En fonction des résultats de chaque campagne, vous pourrez ajuster vos segments pour créer des emails toujours plus performants.

Vous pouvez également utiliser une fonctionnalité d’A/B testing pour tester différentes versions de votre message sur une portion de votre liste de contact. La version la plus performante selon les critères que vous définissez (meilleur taux d’ouverture, meilleur taux de clics…) est ensuite envoyée au reste de votre liste. L’A/B testing vous permet de tester des éléments tels que le nom d’expéditeur, l’objet, le contenu ou encore le design de votre email. Vous pouvez par exemple déterminer quel call-to-action est le plus efficace, en fonction de son positionnement ou de sa couleur et améliorer efficacement votre taux de conversion.

AB test illustration

Le guide étape par étape pour segmenter vos listes avec Mailjet

Avec Mailjet, vous pouvez segmenter très facilement vos listes de contacts en fonction des critères de vos choix. Maintenant que votre stratégie de segmentation est prête, vous pouvez passer à l’action et créer vos segments. Pour ce faire, voici les étapes à suivre :

Accédez à la page “Segmentation”

Pour accéder à la page consacrée aux segments, allez sur l’onglet « Contacts » puis cliquez sur
« Segmentation ».

Mailjet guide for segmentation

Si c’est la première fois que vous utilisez la segmentation, la page « Mes segments » sera vide et la seule option disponible sera de créer un nouveau segment. Sinon, les segments créés précédemment seront visibles sur cette page, où vous pourrez les gérer ou en créer de nouveaux. Cliquez sur le bouton « Créer un nouveau segment » pour continuer.

Mailjet guide for segmentation

Créez votre segment

Un segment est composé d’un ou plusieurs filtres (conditions) appliqués à votre liste de contacts. Un filtre peut être défini selon les propriétés de vos contacts (nom, ville, sexe) ou l’activité de vos contacts (clic ou ouverture) sur une période donnée. Vous pouvez ajouter une ou plusieurs conditions à un segment.

Mailjet guide for segmentation

Un fois que vous avez défini les filtres à appliquer, vous pouvez tester votre segment en l’utilisant sur n’importe quelle liste. Depuis la section « Prévisualiser votre segment » à droite de l’écran, sélectionnez une liste de contacts et cliquez sur « Calculer ». Vous verrez alors combien de contacts contient votre segment.

Mailjet guide for segmentation

Appliquez votre segment à une campagne

Maintenant que vous avez créé un segment, appliquez-le à une campagne. Depuis la page
« Campagnes » créez une campagne. Une fois que vous avez sélectionné votre liste de contacts, vous pourrez envoyer votre campagne ou appliquer un segment.

Cliquez sur le bouton « Envoyer à un segment uniquement ». Cliquez ensuite sur la liste déroulante. Vous pouvez choisir un segment existant. Cliquez sur le bouton dédié pour calculer le nombre de contacts que contient le segment. Sinon, vous pouvez en créer un nouveau en sélectionnant « Créer un nouveau segment ».

Mailjet guide for segmentation

Continuez comme à votre habitude pour finaliser votre campagne emailing !

Le mot de la fin

Vos destinataires ont des profils et des attentes variés. Alors créez des messages sur mesures en fonction de leurs spécificités. Segmentez vos listes de contacts en fonction de leurs propriétés ou comportement pour envoyer des campagnes plus engageantes. Utilisez les données que vous avez récoltées à propos de vos contacts lors de leur inscription ou via votre CRM, et ciblez mieux les personnes selon leurs intérêts, leur historique d’achat, leur niveau d’interaction avec vos précédentes communications…

Plus vous avez de données, plus vous pourrez segmenter finement vos listes de contacts ! S’il vous manque des informations pour créer des segments pertinents et efficaces, commencer à réfléchir dès à présent à une stratégie pour collecter ces données sans dégrader l’expérience de vos utilisateurs.

Et vous, quels critères utilisez-vous pour segmenter vos listes de contacts ? Quelles sont les améliorations que vous avez constaté suite à la mise en place de vos segments ? Partagez avec nous vos expériences sur Twitter.

Comment faire arriver mes messages en boîte de réception et non en courrier indésirable ?

Nous allons aborder ici la question de la délivrabilité. Par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spam. La délivrabilité n’est pas une science exacte, elle dépend d’une multitude de facteurs et de paramètres. Il faut savoir que les critères de mise en spam ou en boîte de réception varient d’un Fournisseur d’Accès à Internet à l’autre (Orange, Free, SFR…).

Pour les spécialistes du marketing, il n’y a pas pire gâchis que de passer du temps à concevoir des campagnes emailing qui ne parviennent pas à leurs destinataires. Aujourd’hui, un message sur six envoyé dans le monde n’arrive pas dans la boîte de réception et près de 25% des professionnels considèrent les problèmes de délivrabilité comme l’un des freins majeurs à des campagnes efficaces.

Pour améliorer votre délivrabilité, il s’agit en fait de respecter plusieurs pratiques, recommandées par tous les acteurs majeurs du secteur. Vous allez vite le comprendre, c’est plus une question de bon sens que de contraintes. Nous vous confions donc dans cet article les conseils à suivre et quelques astuces pour améliorer efficacement votre réputation d’expéditeur et votre délivrabilité.

Adresses d’expédition

     

  • Évitez d’utiliser une adresse qui ne soit pas liée à votre propre nom de domaine : les adresses de messageries webmails (gmail.com, orange.fr, live.com…) ne sont pas faites pour effectuer des envois marketing dits “de masse”.
  •  

  • Utilisez une adresse d’envoi liée à votre site. Vous pourrez alors configurer votre domaine pour y ajouter des enregistrements SPF et DKIM qui serviront à authentifier vos messages.
  •  

  • Puisque vous allez utiliser votre nom de domaine pour envoyer vos messages, assurez-vous qu’il s’agit bien du même domaine que votre site (par exemple, évitez d’envoyer des messages depuis moi@monsite.com alors que votre site se trouve sur monsite.fr, même si vous gérez les deux domaines).
  •  

  • Votre site doit bien entendu être actif et en ligne : une adresse mail dont le domaine renvoie vers une page blanche peut paraître suspecte aux yeux des filtres anti-spam.
  •  

Listes de contacts

     

  • N’achetez, n’empruntez, ne copiez jamais de liste de contacts constituée par des tiers. Non seulement ces listes comportent probablement des adresses de mauvaise qualité ainsi que des spam-traps (adresses inactives destinées à piéger les spammeurs : si elles reçoivent un message, leur expéditeur est forcément considéré comme spammeur), mais cela va en plus à l’encontre de notre politique anti-spam. De plus, rappelez-vous que dans le cadre du RGPD, vous devez être en mesure de prouver le consentement de chacun de vos contacts.
  •  

  • Optimisez la qualité de vos listes en ne collectant les adresses de vos destinataires que depuis un formulaire dédié sur votre site. Nous vous recommandons d’avoir recours au double opt-in. Il s’agit d’obtenir deux fois le consentement d’un utilisateur avant de l’ajouter à une liste de contacts. La première fois lorsqu’il remplit un formulaire ; la deuxième fois lorsqu’il clique sur un lien contenu dans un email de confirmation par exemple. Le double opt-in est indispensable pour éliminer tout risque d’adresse mal tapée ou inexistante. Si vous ne savez pas comment mettre un tel système en place, notre widget d’abonnement est là pour vous aider.
  •  

  • Nettoyez vos listes aussi souvent que possible : surveillez les statistiques de vos campagnes, et supprimez au fur et à mesure les adresses bloquées, ou celles qui ne présentent aucun engagement (c’est-à-dire ni d’ouvertures ni de clics). L’intérêt est de se concentrer sur les destinataires qui s’intéressent à vos newsletters : cela fait certes moins d’adresses dans votre liste, mais cela donne une liste de très bonne qualité !
  •  

Contenu des messages

     

  • N’utilisez pas de MOTS EN MAJUSCULES dans l’objet ou le corps de vos messages.
  •  

  • Évitez autant que possible l’emploi de mots tels que “Gratuit”, “Argent”, “Urgent”, etc. Pour vous aider, nous avons regroupé dans les mots les plus fréquemment repérés par les filtres anti-spam comme étant à risque, spécialement lorsqu’ils sont utilisés dans l’objet du message.
  •  

  • Plus votre objet est court, plus il sera efficace. Si votre objet dépasse les 35-50 caractères, vous risquez d’alerter la vigilance des filtres anti-spam.
  •  

  • Cela peut paraître évident, mais vos abonnés s’attendent à recevoir des messages en adéquation avec vos services. Si le contenu du message ne leur semble pas pertinent, ils peuvent le signaler comme indésirable ce qui peut vraiment s’avérer problématique. En un mot, plus vos messages sont pertinents, meilleure sera votre réputation.
  •  

  • Envoyez vos newsletters régulièrement. Ne vous faites pas trop rare : avec un ou deux messages par an, vous risquez de vous faire oublier. À l’inverse, avec un ou plusieurs messages par jour, vos destinataires peuvent vite vous trouver trop insistant. Comme tout dans la vie, c’est une question d’équilibre !
  •  

  • Facilitez le désabonnement. Il arrivera forcément que certains de vos abonnés ne souhaitent plus recevoir vos messages, et le classement en spam n’est pas une option acceptable pour vous. En insérant un lien de désabonnement facilement trouvable, vous rendrez la tâche plus agréable pour tout le monde 😉 Rappelons que le fait d’inclure un lien de désabonnement dans les emails marketing est une obligation légale.
  •  

La délivrabilité avec Mailjet

La structure technique de Mailjet ainsi que les bonnes relations que nos équipes entretiennent avec les Fournisseurs d’Accès à Internet partout dans le monde (leur permettant d’être au fait des modifications des règles propres à chaque acteur de l’industrie) nous permettent de maximiser l’arrivée de vos emails en boîte de réception. Tous les aspects techniques contraignants sont pris en charge de notre côté. Ensuite, il vous suffit simplement de suivre les bonnes pratiques de l’emailing pour vous assurez d’atteindre efficacement les boîtes de réception de vos contacts.

Si vous souhaitez aller encore plus loin, vous pouvez télécharger gratuitement notre guide sur les fondamentaux de la délivrabilité.

Et vous, quelles sont les bonnes pratiques emailing que vous avez mis en place pour améliorer votre délivrabilité ? Rejoignez-nous sur Twitter pour partager avec nous vos retours d’expérience !