La recette magique pour vos newsletters de Noël

Ça y est, nous sommes à moins d’un mois de Noël ! Cette année, nous vous avons déjà parlé des 3 erreurs de délivrabilité à éviter et nous vous avons concocté une liste de nos modèles d’emails préférés pour taper dans l’œil de vos destinataires. Aujourd’hui, nous vous aidons à créer du contenu irrésistible pour vos newsletters de Noël. 🤩

Les fêtes sont le moment idéal pour booster vos ventes, mais aussi pour renforcer le lien que vous entretenez avec vos clients. Découvrez les 3 ingrédients clés de notre recette magique pour créer des campagnes qui vous permettront d’augmenter votre chiffre d’affaires et de fidéliser vos clients. N’oubliez jamais que ce sont eux les meilleurs ambassadeurs de votre marque !

Ingrédient #1 : la voix de la marque

La voix utilisée dans les newsletters de Noël que vous envoyez à vos clients est capitale pour refléter la personnalité de votre marque. Votre voix doit être reconnaissable immédiatement par vos clients, dès la lecture de l’objet. Montrez à vos consommateurs l’importance que vous leur accordez en leur envoyant des emails qui ne se limitent pas à promouvoir des offres ou des produits. Discutez vraiment avec eux !

Profitez de l’esprit festif de Noël pour donner à votre marque un ton convivial et chaleureux. Inspirez-vous de la manière dont vous fêtez Noël au sein de l’entreprise et laissez transparaître cet enthousiasme dans vos emails (à travers le texte, des vidéos, des GIF, etc.), tout en utilisant cette voix unique qui permet à vos clients de vous reconnaître.

Cet email du Slip Français est un très bon exemple. La voix sympathique utilisée dans cette communication est parfaitement reconnaissance et reflète bien la personnalité de la marque. Pour agrémenter le tout, le Slip Français a également créé un visuel original autour des cadeaux de Noël.

Exemple newsletter

Ingrédient #2 : le storytelling

Grâce au storytelling, immergez vos lecteurs dans votre univers en racontant des histoires qui reflètent vos valeurs et votre philosophie. L’idée avec le storytelling est de développer l’attachement de vos contacts par les émotions. La période des fêtes de fin d’année est le prétexte idéal pour embarquer les consommateurs dans votre univers en profitant de l’enchantement de Noël qui opère sur chacun.

Vous pouvez par exemple raconter l’histoire de la marque (la naissance, les traditions, vos réussites de 2019, vos défis à venir pour 2020…) ou une expérience client à laquelle le lecteur va pouvoir s’identifier facilement. La narration doit être claire, réelle et doit conduire les destinataires à se projeter facilement dans l’univers autour de la marque. N’hésitez pas à illustrer votre histoire en intégrant des contenus inspirants que vos lecteurs auront envie de partager autour d’eux, par exemple sur les réseaux sociaux.

Un exemple de storytelling dans l’emailing est la campagne menée par la marque de jeans Levi’s. A travers 5 images chronologiquement organisées, l’histoire du produit le plus reconnu de la marque est racontée. Levi’s emmène le lecteur dans le passé, avec des images en noir et blanc, jusqu’à aujourd’hui, montrant son évolution dans le temps.

Exemple newsletter

Vous l’avez compris, pour vos newsletters de Noël, démarquez-vous de vos concurrents en mettant en avant la personnalité de votre marque et partez à la conquête des consommateurs avec ce qui vous rend unique. Avec une stratégie de storytelling réussie, vous fidélisez vos clients à long terme en leur permettant de mieux connaître la personnalité de votre marque, et de se sentir personnellement concernés par vos accomplissements.

Ingrédient #3 : le copywriting

Le copywriting, ou autrement dit la rédaction publicitaire, se définit souvent comme « L’art de séduire et de convaincre un individu d’agir dans le sens que l’on souhaite à l’aide de simples mots ». Un copywriting efficace incitera les lecteurs à réaliser les actions souhaitées. Pour cela, nous allons vous confier quelques bonnes pratiques.

Rédigez soigneusement l’objet de vos emails. N’oubliez pas que pendant la période de fin d’année, vos contacts recevront un nombre important d’offres alléchantes. Un objet d’email percutant vous permettra de vous démarquer efficacement dans la boîte aux lettres de vos destinataires. Pour cela, vous pouvez rédiger un objet d’email qui crée un sentiment d’urgence ou bien qui joue sur la carte du mystère. Rien de tel pour éveiller la curiosité de vos lecteurs et les inciter à ouvrir vos emails.

Ensuite, identifiez l’objectif principal de votre newsletter et insérez un call-to-action (bouton incitant le lecteur à passer à l’action) qui permettra d’atteindre cet objectif. Le CTA dernier doit bien ressortir graphiquement du reste de l’email afin d’être être visible au premier d’œil. Au niveau du wording, le message à l’intérieur du bouton doit être le plus percutant possible afin de pousser efficacement l’utilisateur à passer à l’action. Et pour cela… quoi de mieux qu’un verbe d’action ? L’objectif est que votre lecteur comprenne immédiatement l’action qu’il va effectuer en cliquant sur le bouton et le bénéfice qu’il va en retirer.

Ce qu’il faut retenir pour vos newsletters de Noël

Pour les fêtes de fin d’année, voici les 3 conseils à retenir afin de créer du contenu irrésistible :

  • Profitez de l’esprit festif de Noël pour donner à votre marque un ton convivial et chaleureux.
  • Embarquez vos lecteurs dans votre univers en racontant des histoires qui reflètent la personnalité de votre marque.
  • Choisissez chacun des mots de votre communication avec soin afin d’inciter vos lecteurs à passer à l’action.

Et vous, quelles sont les histoires que vous racontez à travers vos emails ? Partagez votre expérience avec nous sur Twitter ou Facebook.

Les erreurs de délivrabilité à éviter lors des fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’année approchent à grand pas, ce qui signifie que les spécialistes du marketing, et particulièrement ceux qui travaillent dans le secteur du commerce, vont augmenter leur fréquence d’envoi d’emails et élargir leur cible afin de toucher le plus de contacts possible. Pourtant, le fait d’envoyer des volumes d’emails plus élevés et d’envoyer des communications à des anciens contacts ou à des contacts inactifs peut avoir un impact négatif sur la délivrabilité des emails. Rappelons que par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spam.

Tous les acteurs du secteur de l’emailing assistent à ce phénomène : les spécialistes du marketing, les solutions d’emailing, les services de délivrabilité (tels que nos amis de 250ok) ou encore les Fournisseurs d’Accès Internet (tels que Free, Orange ou SFR). Ainsi, afin d’aider l’industrie de l’emailing à affronter la saison des fêtes avec succès, nous avons souhaité partager les bonnes pratiques à mettre en place pour optimiser sa délivrabilité.

Anticiper la saison des fêtes pour améliorer la délivrabilité des emails

Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner et de planifier la saison des fêtes. Exactement de la même façon que vous préparez les cadeaux que vous allez offrir à vos proches. 😉 Nous savons que la plupart des commerçants réalisent la majorité de leur chiffre d’affaires lors du dernier trimestre de l’année. Les enjeux sont donc très importants.

Il est possible d’améliorer la délivrabilité de vos emails lors de cette période en envoyant vos messages de façon responsable et en planifiant votre stratégie emailing. Tout d’abord, voici les dates clés à garder en tête :

  • Du 23 au 28 novembre : semaine précédent le Black Friday (une journée de soldes exceptionnelle qui marque le début des achats de fin d’année).
  • 29 novembre : Black Friday (historiquement le jour où les volumes d’emails envoyés sont les plus élevés).
  • 2 décembre : Cyber Monday (une journée qui permet aux commerçants de prolonger le Black Friday le lundi suivant, avec pour cible principale des amateurs de produits high-tech).
  • Du 9 au 24 décembre : semaines avant Noël.

 
Chez Mailjet, nous avons observé que les volumes d’emails augmentaient d’environ 60% lors du Black Friday et de 17% lors du Cyber Monday. L’année dernière chez Mailjet, le seul jour ayant battu le Black Friday en termes de volume d’emails envoyés est la veille du RGPD, alors que les entreprises envoyaient la mise à jour de leur politique de confidentialité.

Email Volume in 2018

Le fait d’envoyer des volumes d’emails élevés lors de saison des fêtes est une tendance globale. Il est important de se rappeler que les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) doivent gérer cette charge d’emails supplémentaires en provenance de tous les pays du monde.

Cela peut entraîner des retards dans la livraison des emails et parfois même des reports temporaires d’envoi. En cette période chargée, les FAI mettent en place des filtres anti-spams plus stricts et plus agressifs, ce qui rend plus difficile d’arriver dans la boîte de réception des destinataires, même pour les expéditeurs légitimes. De plus, les délais de réponse des équipes support des FAI peuvent être plus longs lorsque des plateformes d’emailing comme Mailjet font appel à eux pour résoudre des problèmes de délivrabilité.

Nous allons voir dans la partie suivante les erreurs les plus fréquentes que nous observons pour vous permettre de mettre toutes les chances de votre côté en cette période chargée.

Les erreurs les plus fréquentes que nous observons en fin d’année

Erreur #1 : accroître le volume d’emails en une nuit

Par exemple, cela arrive souvent que les marques passent d’une liste restreinte et ciblée de « destinataires actifs » (ceux qui ont interagi avec vos emails dans les 3 ou dans les 6 derniers mois) à une liste de contacts plus large incluant plus de personnes, et cela sans augmenter lentement le volume d’envoi, au fil de plusieurs envois. Les FAI perçoivent toute augmentation importante de volume d’une campagne à l’autre comme des « pics ». Ceux-ci sont perçus de façon très suspecte par les FAI, car ils s’apparentent au comportement des spammeurs, et peuvent conduire au placement des emails dans le dossier spams ou à des blocages.

Par mesure de sécurité, toute augmentation de volume d’une journée à l’autre ne devrait pas dépasser d’environ 25% le volume quotidien maximum que vous avez envoyé au cours des deux dernières semaines. Par exemple, si vous envoyez régulièrement des emails à 100 000 destinataires, vous ne devriez pas viser plus de 125 000 destinataires dans la campagne suivante, puis 156 000 destinataires, et ainsi de suite. Vous devriez atteindre assez rapidement la taille nécessaire de votre liste. Les expéditeurs avec une excellente réputation peuvent parfois s’en tirer avec des augmentations de volume plus importantes, mais cela n’est pas recommandé, surtout pendant la période des fêtes.

Cette recommandation est particulièrement importante pour les expéditeurs qui utilisent des adresses IP dédiées, mais elle l’est également pour les expéditeurs d’IP partagées car certains acteurs tels que comme Gmail suivent la réputation au niveau de l’adresse de l’expéditeur et du domaine, de sorte que les pics de volume d’un domaine particulier peuvent également être considérés comme suspects.

Erreur #2 : envoyer des emails à des contacts inactifs qui n’ont pas été contactés depuis longtemps

Les contacts inactifs sont par exemple des adresses qui n’ont pas été contactées par email depuis les dernières fêtes de fin d’année ou des personnes qui n’ont pas reçu d’emails depuis plus de 3 à 6 mois.

Envoyer des messages à des contacts inactifs peut entraîner des taux d’erreurs élevés si les adresses emails n’existent plus et peut vous amener à toucher des spamtraps. Un spamtrap, ou littéralement piège à spam, est une adresse ou réseau d’adresses créé spécifiquement pour détecter les actions et serveurs utilisés par les spammeurs. Cela peut également entraîner des faibles taux d’engagement des utilisateurs (c’est-à-dire des faibles taux d’ouverture et de clics) ainsi que des plaintes et désabonnements supérieurs à la normale. Ces facteurs peuvent causer des problèmes de délivrabilité pour vos emails.

Il est important de se rappeler que ce sont vos destinataires actifs qui vont être les plus réceptifs à vos communications et qui vont vous rapporter le plus d’argent. Et la seule façon d’optimiser le retour sur investissement de vos abonnés actifs est de vous assurer que 100% de vos emails atteignent leur boîte de réception. Le fait d’envoyer des emails à des personnes inactives peut compromettre ce résultat.

Vous pouvez contacter des segments plus inactifs, mais faites-le avec prudence. Pour commencer, nous vous recommandons maintenir le nouveau segment « inactif » à un maximum de 10% du volume journalier que vous prévoyez d’envoyer. Si le test se passe bien, vous pouvez augmenter lentement ce volume lors de vos prochains envois. Mais faites-le lentement !

Si vous voyez des signes de l’un des problèmes mentionnés ci-dessus, vous pouvez faire une pause et réévaluer s’il vaut toujours la peine de cibler les inactifs (sachant que cela entraînera une mauvaise délivrabilité pour les inactifs ET les actifs).


 

Erreur #3 : augmenter la fréquence d’envoi au point que les utilisateurs soient submergés

Cela est très courant pendant la période des fêtes. Par exemple, une entreprise qui envoie normalement des newsletters une fois par semaine, et qui envoie des newsletters 3 fois par semaine ou plus à l’occasion des fêtes. Si les destinataires ne sont pas habitués à cette fréquence élevée et qu’ils deviennent submergés ou contrariés par ce nouveau rythme, ou si simplement ils ne trouvent pas le contenu utile à cette fréquence, cela peut conduire à des taux de plaintes et de désabonnement plus élevés, ainsi qu’à des taux d’ouverture et de clics plus faibles. Toutes ces réactions sont perçues négativement par les FAI, ce qui conduit à des mises en spams ou à des blocages. Il est acceptable d’augmenter la fréquence de vos envois, mais vous devez fournir un contenu de valeur qui retienne l’attention des destinataires.

N’oubliez pas non plus que vous n’êtes pas le seul à envoyer des emails pendant les fêtes…. Cela signifie que vous devez vous battre pour attirer l’attention du destinataire. Plus d’emails dans la boîte de réception d’un destinataire (de vous et du reste du monde) signifie moins de chance qu’un email particulier soit lu. Par conséquent, il se peut que que vous ayez des taux d’ouverture un peu moins élevés en raison du caractère saisonnier de l’activité.

Avez-vous déjà mis en place certaines de ces bonnes pratiques pour les fêtes ? Partagez avec nous vos expériences et vos anecdotes sur Twitter ou Facebook.

6 modèles d’emails à utiliser pour les fêtes de fin d’année


Les fêtes sont une période très importante pour les spécialistes du marketing, en particulier lorsqu’il s’agit d’emailing. Pour vos campagnes de fin d’année, deux options s’offrent à vous. Vous pouvez soit coder vos emails vous-même, soit utiliser un éditeur d’emails en ligne, comme l’éditeur Passport de Mailjet, pour vous faciliter la tâche.

Si vous n’avez pas de connaissances techniques ou de compétences graphiques particulières pour concevoir vos propres emails, nos modèles prédéfinis vous tendent les bras. Nous vous avons concocté une liste de nos modèles d’emails préférés – téléchargeables gratuitement ou directement disponibles au sein de notre galerie de templates – qui seront parfaits pour vos envois de fin d’année (Black Friday, Noël, nouvel an…).

Augmentez vos ventes de fin d’année grâce à nos modèles d’emails

La période des fêtes est l’une des plus rentables de l’année pour beaucoup d’entreprises. Vous souhaitez booster vos ventes pendant les fêtes de fin d’année ? Alors jetez un coup d’œil à ces idées de campagnes.

Tirez le meilleur parti du Black Friday

Comme chaque année, c’est le Black Friday, une journée exceptionnelle de soldes, qui marque le coup d’envoi de la période des achats pour les fêtes. Cette année, le Black Friday aura lieu le vendredi 29 novembre.

Pour la petite histoire, le Black Friday (qui signifie littéralement “Vendredi Noir”) est un mouvement né aux Etats-Unis qui se tient au lendemain du jeudi de Thanksgiving. Alors que beaucoup d’Américains font le pont et ne travaillent pas le vendredi, les plus motivés campent même devant les magasins pour profiter des bonnes affaires. La tradition s’est déjà largement exportée hors des frontières américaines, notamment en France. Quant au Cyber Monday, il s’agit d’une journée qui permet aux commerçants de prolonger le Black Friday le lundi suivant, avec pour cible principale des amateurs de produits high-tech.

Vous l’aurez compris, il n’est pas question de louper cette opportunité. C’est pourquoi nous avons créé pour vous un modèle d’email spécial Black Friday au design exclusif à télécharger gratuitement.

Template-BlackFriday-1

 

Envoyez un email présentant vos produits spécial fêtes

C’est bien connu, nous avons tendance à beaucoup dépenser pendant la période de Noël. Eh oui, car il faut bien trouver le cadeau parfait pour chacun de ses proches. C’est donc la période de l’année pendant laquelle les clients sont le plus disposés à dépenser autant d’argent. Si vous prévoyez d’envoyer une campagne pour fêter un joyeux noël à vos abonnés et promouvoir vos produits, vous pouvez utiliser le modèle d’email ci-dessous téléchargeable gratuitement.

Un conseil : rédigez un objet d’email percutant qui donne envie au lecteur d’ouvrir votre email. Par exemple en créant un sentiment d’urgence : « Dernier week-end avant Noël », « Cadeaux en retard ? Il n’est pas trop tard »… Ou encore en jouant sur la carte du mystère : « Cette année, le père noël est en avance… », « C’est LE cadeau qu’il lui faut ! »… Et n’oubliez pas : même si votre campagne de fin d’année est liée à Noël, elle doit tout de même refléter votre image de marque.

Template-Christmas

Vous pouvez également utiliser notre modèle d’email Oslo disponible dans notre galerie. Son design élégant sera l’écrin parfait pour mettre en avant vos produits lors de cette offre saisonnière. Ravivez l’esprit de Noël en ajoutant une image festive au début et préférez la simplicité pour le corps de l’email afin que vos produits ressortent bien. Pour trouver l’image parfaite, n’hésitez pas à faire un tour sur l’outil gratuit Unsplash qui propose de superbes photos en bonne qualité.

Christmas design example 1

 

Offrez une remise spéciale à vos meilleurs clients

Dire « merci » à vos meilleurs clients est l’une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire. Et pour cela, cette période festive s’y prête parfaitement. La cerise sur le gâteau : joindre une remise spéciale à votre email. Cette fois, c’est notre modèle d’email Cutely de notre galerie de templates qui va vous intéresser. Il attire l’attention du lecteur sur l’élément central, votre remise spéciale, tout en incluant quelques produits susceptibles d’intéresser vos lecteurs.

Adoptez autant que possible un ton authentique et personnel. Ce sont vos meilleurs clients, il est donc important de créer un lien avec eux. Pour cela, ajoutez une introduction personnalisée, segmentez vos listes en fonction des données que vous avez sur vos clients, ou, encore mieux, utilisez le contenu dynamique pour les cibler plus précisément.

Christmas design example 2

 

Pour les fêtes, renforcez votre identité de marque avec nos modèles d’emails

Le branding est une composante essentielle du marketing. Les campagnes de fin d’année que nous allons vous présenter ont pour objectif de donner envie aux clients d’en savoir plus sur votre entreprise. En fidélisant vos clients à votre identité de marque plus qu’à vos produits, vous pouvez être sûr(e) de les garder pour longtemps. Voici quelques exemples qui vous montreront comment procéder.
 

Souhaitez une bonne année à vos contacts

Ne perdez pas l’occasion de souhaiter la bonne année à vos clients et prospects ainsi qu’aux abonnés de votre newsletter. Certes, c’est un petit geste, mais ça fait toute la différence. Ce genre de modèle d’email peut être très simple. Pensez aux cartes de nouvel an classiques : belle image et texte sympa. Pas besoin d’en faire plus si ça ne vous semble pas nécessaire. Pour cela, vous pouvez télécharger gratuitement le modèle que nous avons créé à cette occasion.

Profitez de cette campagne emailing pour attirer vos lecteurs sur vos réseaux sociaux, par exemple en les incitant à partager avec vous leurs bonnes résolutions pour la nouvelle année. Pour les inciter à jouer le jeu, n’hésitez pas à offrir une récompense à la personne avec la meilleure histoire. Rien de mieux pour créer du lien avec vos destinataires.

Template-NewYearsEve

 

Faites un bilan de l’année 2019 pour votre entreprise

La fin de l’année est le moment idéal pour transmettre à vos clients un résumé annuel de vos péripéties. Vous pourriez vous dire « à quoi bon ». Beaucoup d’entreprises sont encore timides. Pour renforcer la fidélité de vos clients, vous devez également partager avec eux ce que vous faites, leur parler de vos accomplissements. Quels sont les objectifs atteints cette année, et quelles sont les nouveautés prévues pour l’année prochaine ?

Notre modèle d’email Colorado disponible dans notre galerie de templates répond parfaitement à cet objectif. Il inclut une chronologie grâce à laquelle vous pouvez illustrer vos événements marquants, et vous permet également de faire figurer une citation de votre directeur général ou d’un autre employé. Ajoutez-y un cadeau ou une remise spéciale, pour célébrer la réussite de l’entreprise au long de l’année, remercier vos clients et booster le trafic vers vos offres de fin d’année.

Votre email doit créer de l’engagement de la part de votre lecteur. Rappelez-vous donc qui est votre public. Vous n’envoyez pas cette campagne à des investisseurs ni à des actionnaires, vous l’envoyez à vos clients. Adoptez donc un ton amusant et pertinent. Ne fournissez pas seulement des données, créez un story-telling autour de votre entreprise qui vient enrichir votre identité de marque.

Christmas design example 4

 

Gérez facilement vos modèles d’emails

Pour accéder aux templates de notre galerie, il vous suffit de créer un compte gratuit avec Mailjet. Une fois connecté(e) à votre compte, et au moment de la création d’une campagne, cliquez sur “Utiliser un modèle de la galerie” pour retrouver tous nos templates. C’est ici que la magie opère : une fois le modèle choisi, vous pouvez l’adapter comme bon vous semble. Et pour importer nos modèles d’emails téléchargeables, il vous suffit de les importer en cliquant sur “Coder en MJML” puis de choisir si vous préférez les personnaliser facilement via Passport ou notre éditeur MJML.

Et grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet, révolutionnaires dans le monde de l’emailing, vous pouvez désormais collaborer à plusieurs en temps réel sur vos modèles d’emails. N’attendez plus que votre collègue finisse d’éditer un email avant de pouvoir vérifier ou changer des éléments. La section de l’email qu’il modifie restera bloquée tant qu’il travaille dessus, et ses changements seront visibles instantanément. Mailjet vous permet également d’ajouter des commentaires directement dans vos modèles sur chaque bloc de contenu (texte, image, bouton…). Un processus de création fluide et agile pour vous permettre de finaliser plus facilement vos campagnes de fin d’année.

Vous l’aurez compris, à Noël, vous avez l’embarras du choix en ce qui concerne vos campagnes. Vous avez besoin d’aide ? Dans l’édition annuelle de notre guide pour optimiser le résultats de vos campagnes emailing de fin d’année, vous trouverez tout le contenu et les conseils dont vous aurez besoin pour créer de magnifiques emails marketing.

Avez-vous déjà utilisé certains de nos modèles d’email Passport ? Quels sont vos préférés, et pourquoi ? Partagez-les avec nous sur Twitter ou Facebook.

Qu’est-ce que le Return-Path et pourquoi devriez-vous le personnaliser ?

Avez-vous déjà entendu parler du return-path (ou chemin de retour en français) ? Si la réponse est non, vous passez à côté de quelque chose qui vous permettrait pourtant d’améliorer la délivrabilité de vos emails.

Rappelons que par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception, et qu’ils ne sont pas filtrés ou mis dans le dossier spams. Le return-path permet aux utilisateurs de gérer les erreurs et de nettoyer leurs listes de contacts. Nous vous disons tout dans cet article.

Qu’est-ce que le return-path ?

Nous commencerons par l’explication purement technique du return-path fournie dans la documentation RFC standard, puis nous la décomposerons et l’expliquerons dans un langage plus compréhensible.

L’en-tête du return-path (return-path header, en anglais) est une adresse email source SMTP (SMTP MAIL FROM, en anglais) utilisée pour traiter les erreurs générées (par exemple, adresse email d’un contact incorrecte).

Il peut aussi être appelé chemin inverse, expéditeur, expéditeur, expéditeur, MAIL DE, 5321-DE, send, De_ et Errors to. Cette adresse reçoit les informations de toutes les erreurs. Peu importe à quel point nous les détestons, les erreurs se produisent toujours et nous devons en être conscients. Cela peut être d’une grande aide pour améliorer votre délivrabilité.

Si vous regardez l’en-tête complet de votre message (nous savons que vous ne le faites pas habituellement, mais vous pouvez essayer juste pour voir de quoi nous parlons), vous verrez l’en-tête du return-path en haut. Dans la plupart des cas, c’est juste au-dessus de l’en-tête “Received”, qui indique l’adresse IP publique à partir de laquelle le message a été envoyé (dans notre cas, il s’agit d’une partie des adresses IP de Mailjet).

Il est important de savoir que l’en-tête du return-path doit être unique. S’il y en a d’autres, cela signifierait que la configuration SMTP n’est pas correcte et qu’il vous faudrait la vérifier minutieusement.

return-path

Pour l’instant, tout cela n’est pas très clair, n’est-ce pas ? Connaître l’objectif principal du return-path le rendra peut-être un peu plus clair.

A quoi sert le return-path ?

Le return-path est utilisé pour traiter les erreurs. En tant que solution emailing, c’est une bonne idée d’avoir une adresse générique qui gère ces erreurs. Cela devrait être un email auquel vous avez accès et donc un email avec votre domaine.

Le return-path est ajouté une fois l’email envoyé, pour préserver la valeur de la commande SMTP MAIL FROM. Par conséquent, c’est le fournisseur emailing (par exemple : Google, Hotmail, Yahoo) qui ajoute l’en-tête du return-path.

L’en-tête du return-path doit être présente dans tous les emails pour suivre les erreurs. Si cette dernière n’est pas présente et qu’une erreur se produit, les serveurs de messagerie seront perdus et ne sauront pas où envoyer la notification d’erreur. Cela signifie que vous ne connaîtrez pas l’existence de l’erreur, que vous ne pourrez pas supprimer cette adresse email présentant une erreur de votre liste de contacts et que vous continuerez à envoyer des messages à cette adresse, ce qui peut affecter négativement votre score expéditeur.

Chez Mailjet, tous les emails pointant vers une adresse dans l’environnement SMTP de Mailjet auront une adresse de retour avec un domaine Mailjet. Cela signifie que toutes les personnes qui reçoivent vos emails pourront voir le chemin de retour que vous utilisez et que vous êtes un client Mailjet. Pour certaines personnes, ce n’est pas un problème. Cependant, si vous le souhaitez, vous pouvez personnaliser votre chemin de retour à l’aide d’un enregistrement CNAME.

Pourquoi devriez-vous personnaliser le return-path ?

La personnalisation de votre return-path est liée aux processus d’authentification des emails ou à la façon dont le serveur du destinataire détermine les emails qu’il laisse passer et ceux qu’il refuse.

DMARC est un système de validation des emails créé pour détecter et prévenir le phishing (ou hameçonnage). L’une des nombreuses tâches du système DMARC est de vérifier la concordance entre le nom de l’expéditeur et le nom de votre chemin de retour.

Avec l’augmentation des attaques de phishing, les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) tels que Free, SFR ou Orange ont essayé de protéger leur réputation. Même les fournisseurs de messagerie de confiance sont soumis à des contrôles exhaustifs.

De nombreux facteurs peuvent causer des problèmes de délivrabilité, mais l’un d’entre eux a une solution facile : nettoyer votre en-tête d’email et personnaliser votre chemin de retour. Chaque serveur a une façon différente d’interpréter les en-têtes d’email pour établir l’authenticité des messages, mais plus les signaux sont systématiques, mieux c’est.

Il est logique que l’adresse DE et l’adresse du chemin de retour aient le même domaine, n’est-ce pas ? De nombreux serveurs rejetteront un email prétendant provenir d’une certaine adresse si le message n’est pas envoyé par un serveur qui gère habituellement cette adresse.

Avec Mailjet, vous pouvez personnaliser le chemin de retour pour vous assurer que votre réputation ne sera pas compromise par un enregistrement CNAME. Pour comprendre son fonctionnement, il faut d’abord voir ce qu’est le CNAME.

Qu’est-ce qu’un CNAME ?

CNAME est l’abréviation de “Nom Canonique”. Les enregistrements CNAME peuvent être utilisés comme alias pour un nom. Tout système hébergeant un site doit avoir une adresse IP afin d’être connecté au World Wide Web. Le DNS traduit le nom de votre site en adresse IP, bien que parfois plusieurs noms soit traduits dans la même adresse IP et c’est là que le CNAME est très utile.

Par exemple, si vous avez mydomain.com et www.mondomaine.com qui pointent vers le même site Web ou la même application et sont hébergés sur le même serveur, il serait très utile de créer ce qui suit pour éviter de conserver deux enregistrements différents :

  • Un enregistrement A pour mydomain.com qui pointe vers l’adresse IP du serveur.
  • Un record CNAME pour www.mondomaine.com pointant vers mydomain.com.

 
Ensuite, vous aurez mydomain.com, qui pointe vers l’adresse IP du serveur, et www.mondomaine.com, qui pointe vers la même adresse IP du serveur (mydomain.com). S’il est nécessaire de modifier l’adresse IP, vous n’avez besoin de la mettre à jour qu’à un endroit car elle sera répliquée à l’autre.

Toutefois, le CNAME est soumis à certaines restrictions :

  • Vous devez toujours pointer vers un autre nom de domaine et jamais directement vers une adresse IP.
  • Il ne peut pas coexister avec un autre enregistrement du même nom. Vous ne pouvez pas avoir d’enregistrement CNAME et TXT pour www.mondomaine.com.
  • Vous pouvez pointer vers un autre enregistrement CNAME, bien que ce réglage ne soit généralement pas recommandé pour des raisons de performances. Le cas échéant, l’enregistrement CNAME doit viser autant que possible le nom de la cible afin d’éviter les exigences de performance inutiles.
  • Vous ne pouvez pas placer un enregistrement CNAME au niveau du domaine racine car le domaine racine est le Start Of Authority (SOA) du DNS qui doit pointer vers une adresse IP.
  • Les enregistrements MX et NS ne doivent jamais pointer vers un alias CNAME.

 
Une nouveauté surprenante est qu’avec la dernière génération de la technologie DNS, le même enregistrement CNAME pourra rediriger vers un ou plusieurs noms en fonction de paramètres dynamiques. Cela facilitera encore davantage la gestion des dossiers CNAME.

Les enregistrements A et CNAME sont parfois confondus, mais ce sont deux façons différentes d’attribuer un nom d’hôte à une ou plusieurs adresses IP. Il y a d’importantes différences entre ces deux enregistrements qui doivent être prises en compte. L’enregistrement A pointe vers une adresse IP spécifique (vous voulez que mydomain.com pointe vers le serveur 189.1.147.13) et l’enregistrement CNAME pointe vers un autre nom plutôt que vers une adresse IP (www.mondomaine.com pointe vers mydomain.com).

Pensez à l’enregistrement CNAME comme un alias pour le nom de la destination qui hérite de toute sa chaîne de résolution.

Certaines utilisations courantes des enregistrements CNAME sont :

  • Fournir un nom d’hôte distinct pour des services réseau spécifiques. Des exemples courants sont l’email ou le FTP qui pointe ce nom d’hôte vers le domaine racine.
  • De nombreuses personnes utilisent des sous-domaines pour gérer leurs différents services ou clients liés au domaine principal (par exemple, company.namehost.com), et l’enregistrement CNAME pour pointer vers le domaine du client (www.empresa.com).
  • Enregistrer le même domaine dans plusieurs pays et faire pointer les versions pays vers le domaine principal « .com ».
  • Pointer depuis plusieurs sites Web appartenant à la même organisation vers le site Web principal.

 

Comment pouvez-vous personnaliser votre return-path ?

Maintenant que nous en savons plus sur l’enregistrement CNAME, voyons comment vous devez le configurer pour pouvoir personnaliser votre chemin de retour avec Mailjet. Nous utiliserons le premier des exemples courants : vous utilisez un enregistrement CNAME pour que votre propre domaine pointe vers notre domaine dans l’adresse du chemin de retour.

Le chemin de retour par défaut utilisé par Mailjet est « bnc3.mailjet.com ». Puisque nous devons recevoir les erreurs, vous ne pouvez pas les modifier complètement, car si vous le faites, nous ne pourrons pas recevoir les notifications d’erreurs.

Comment configurer l’enregistrement CNAME ?

Pour personnaliser votre return-path, vous devrez suivre trois étapes simples : créer un sous-domaine, créer l’enregistrement CNAME dans votre zone DNS, et nous contacter pour activer la redirection.

Etape 1

Créez un sous-domaine dans votre domaine principal en utilisant le préfixe « bnc3 ». Par exemple, avec un domaine principal mydomain.com, vous devrez créer un sous-domaine bnc3.mydomain.com.

Etape 2

Vous devez accéder à votre zone DNS et créer un enregistrement CNAME qui ressemble à :

bnc3.mydomain.com. IN CNAME bnc3.mailjet.com.

Cela signifie que votre domaine bnc3.mydomain.com pointe maintenant vers bnc3.mailjet.com. Par conséquent, tout le monde verra bnc3.mondomaine.com dans l’en-tête de l’email mais il pointera en fait vers notre bnc3.mailjet.com et nous continuerons de recevoir les événements d’erreurs et de mettre à jour vos statistiques.

Etape 3

La dernière étape est de prendre contact avec nous. Pour ce faire, nous vous invitons à prendre contact avec notre équipe support et nous fournir les informations suivantes afin que nous puissions activer votre itinéraire de retour personnalisé :

  • La clé API que vous voulez activer le chemin de retour.
  • L’enregistrement CNAME que vous avez configuré : la copie d’écran ou la version texte de l’enregistrement sera parfaite.

Veuillez noter que vous ne pouvez avoir qu’un seul chemin de retour actif par clé API.

Une fois que nous aurons ces informations, nous effectuerons les tâches nécessaires et nos collègues vous contacteront pour vous informer que tout est prêt.

return-path

N’oubliez pas de nous suivre sur Twitter ou Facebook pour découvrir nos autres articles.