Journée de la Femme :
les femmes chez Mailjet en 5 histoires

La Journée Internationale des Femmes, célébrée tous les ans le 8 mars, a pour thème cette année “Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement”.

Chez Mailjet, nous croyons qu’il est de notre responsabilité de créer des changements positifs. Valoriser les talents féminins, la diversité des équipes et l’égalité des chances est un travail de longue haleine. Alors oui, faire chanter “Who run the world” de Beyoncé aux hommes de Mailjet est un bon début, mais il y a beaucoup d’autres choses qu’une entreprise doit mettre en place pour permettre aux femmes de réussir.

Qu’est-ce qui nous rend si spéciaux ? Nos super-héroïnes vous en parlent !

5 histoires qui montrent que Mailjet soutient les femmes

Valoriser la place des femmes

En termes de modèles féminins, la plupart des femmes ont en tête des figures féminines historiques. Malheureusement, beaucoup d’entre elles n’ont pas l’occasion de voir des femmes occuper des postes de direction dans leur propre entreprise. Chez Mailjet, nous accordons une grande importance à l’égalité des chances. La diversité est un priorité absolue et notre équipe de direction en est un excellent exemple.

Mailjet valorise les talents féminins et l’égalité des chances. Le taux de 50 % de femmes dans l’équipe dirigeante en est clairement la preuve. En tant que Directrice chez Mailjet, je suis honorée par la responsabilité qui m’incombe de servir de modèle à d’autres collègues féminines dans nos bureaux du monde entier.

Mailjet me donne l’opportunité de mettre en place des activités de team-building pour les femmes. J’ai également pu créer très facilement un réseau de collègues féminines au sein de l’entreprise qui peuvent me conseiller, me guider et m’aider, tant sur le plan professionnel que personnel.

Judy Boniface

Directrice Marketing & Customer Success

 

Encourager les femmes dans un monde tech

Trouver une place dans l’industrie tech est encore difficile pour les femmes. Alors que les femmes représentent 59% de l’effectif total, elles ne représentent en moyenne que 30% de l’effectif des grandes entreprises technologiques. Pour que la réalité de l’industrie commence à changer, il est essentiel de veiller à ce que les hommes et les femmes soient sur un pied d’égalité.

Soyons réalistes : il est compliqué d’être une femme dans le monde tech dominé par les hommes. Combien de fois ai-je été la seule femme dans la pièce ? Les leader féminins qui nous ont précédées se sont battues avec acharnement pour nous donner l’occasion de faire entendre notre voix. Le moment est venu pour nous de nous engager dans cet effort pour que les femmes puissent devenir la prochaine génération de leaders dans le domaine de la technologie.

Chez Mailjet, une bonne idée est une bonne idée. Point final. Peu importe si l’idée vient d’un homme ou d’une femme. C’est comme ça que ça devrait être partout ailleurs.

Lauren Meyer

VP Monde de la Délivrabilité & Directrice des Opérations pour l’Amérique du Nord

Mailjet ladies

 

Célébrer la maternité

Peu importe les efforts que nous déployons pour faire en sorte que l’éducation des enfants ne soit pas seulement le travail de la mère, il y a toujours des choses dont la femme va devoir s’occuper. Partout dans le monde, les femmes se plaignent encore de l’existence d’une « pénalité de maternité » sur le lieu de travail. Chez Mailjet, nous nous engageons à faire en sorte que ce ne soit pas le cas.

Je faisais partie d’une équipe différente lorsque l’entreprise a ouvert un poste de Chef d’Équipe. Alors que j’étais enceinte de cinq mois à ce moment-là, j’ai quand même postulé au poste. J’ai été ravie d’apprendre que j’avais été choisie en tant que Chef d’Équipe pour le bureau de Sofia ! Alors que j’étais à quatre mois de la naissance de mon bébé, j’ai senti que mes compétences étaient vraiment appréciées.

Après mon congé de maternité de six mois, je suis retournée au travail et j’ai rapidement été promue Responsable Support Clients. Je pense que ce qui fait vraiment une différence, c’est que les mères ne sont pas perçues comme un fardeau. Je me suis vraiment sentie valorisée et soutenue tout au long de cette aventure. Aujourd’hui, Mailjet me donne la flexibilité de travailler à la maison en cas de problème. Cela me permet de trouver un juste équilibre entre travail et vie personnelle, et de continuer à profiter de mon travail tous les jours.

Silyana Bojilova

Responsable Support Clients

 

Mettre l’éducation au premier plan

Chez Mailjet, nous croyons fermement que la clé pour avoir des leaders féminins dans le monde de la technologie réside dans le fait d’offrir aux femmes des opportunités d’apprendre et de grandir. Mailjet recrute des stagiaires et tout en leur offrant la possibilité de continuer à étudier en parallèle. C’est essentiel pour permettre aux jeunes talents féminins de trouver leur place dans le monde de la technologie.

J’étais encore en master quand j’ai rejoint Mailjet, ce qui signifie que je n’étais pas disponible à temps plein. Ce n’est pas toujours facile de trouver une entreprise qui permette aux étudiants d’équilibrer leur temps entre cours et entreprise. Heureusement, Mailjet a fait preuve de flexibilité et m’a permis d’être trois jours par semaine au bureau et deux jours à l’université.

Cet équilibre entre études et travail m’a permis d’acquérir des responsabilités au sein de l’équipe et de développer de nombreuses compétences opérationnelles. Étudier et travailler en parallèle est le meilleur moyen de voir des exemples concrets de ce que j’apprends.

Depuis que j’ai commencé à travailler chez Mailjet, j’ai vraiment grandi professionnellement et j’ai trouvé ma voie dans l’industrie tech.

Diane Abrantes

Assistante Légale

 

Accepter nos différences

La société a tendance à dicter aux femmes ce à quoi elles doivent ressembler. Les femmes doivent faire face à toutes sortes de critiques : soit elles sont trop garçon manqué, soit elles sont trop féminines. Une part importante de la culture de Mailjet est de ne pas exercer une telle pression sur les femmes. Nous avons tous les styles de femmes dans nos équipes : des nerds, des intellos, des coquettes… et nous les apprécions toutes autant.

Tout juste sortie de l’université, j’ai commencé ma carrière chez L’Oréal à Montréal. Ça me correspondait parfaitement : Marketing et Beauté, mes grandes passions. La culture de L’Oréal est très chic et j’ai adoré cet aspect. Au fur et à mesure que ma carrière se développait, j’ai été de plus en plus attiré par le monde de la technologie. J’ai donc changé d’industrie mais mon amour de la mode et des cosmétiques lui, n’avait pas changé. Au moment de ce changement de poste, je me suis posée la question : est-ce que je vais m’intégrer dans ce monde tech ?

Quand j’ai commencé chez Mailjet – l’entreprise la plus axée sur la technologie dans laquelle j’ai travaillé – une chose m’a tout de suite interpellée chez un collègue : il ne porte que des chaussettes, jamais de chaussures, au bureau. Et devinez quoi ? Tout le monde s’en fichait. C’était la même chose pour moi avec mes robes et mes jolies chaussures (pareil pour notre Responsable Contenu avec ses tee-shirts grunge et ses sweats à capuche Harry Potter). Chacun respecte le style vestimentaire des autres. Nous ne sommes pas tous pareils chez Mailjet, mais nous travaillons ensemble, nous faisons du sport ensemble, nous déjeunons ensemble… Ce qui est important est qui nous sommes, pas la couleur de nos chaussettes.

Michyl Culos

Responsable Marketing Communication

 

Mailjet célèbre les femmes à l’occasion de la Journée de la Femme

Chez Mailjet, il y a une chose dont nous sommes sûrs : nous n’en serions pas là où nous en sommes sans les talents féminins de la société. ❤️

Womens day

Rejoignez-nous sur Twitter pour soutenir l’égalité des chances.

Blacklist d’IP : définition et conseils

Un des termes les plus utilisés en cybersécurité est “blacklist” ou “liste noire”. Ces blacklists sont une des menaces principales auxquelles sont confrontés les professionnels du marketing, notamment ceux en charge des campagnes emailing. Pourtant, peu nombreuses sont les personnes à savoir combien elles peuvent affecter votre délivrabilité et vos envois d’emails en général.

Qu’est-ce qu’une blacklist d’IP ?

Les listes noires ou blacklists sont des répertoires d’adresses IP qui ont été identifiées comme générant beaucoup de spams par les différents Fournisseurs d’Accès à Internet (Orange, SFR, Free…) et webmails (Gmail, Outlook, Laposte.net…). En d’autres termes, si une adresse IP est inscrite sur la liste noire d’un service d’emailing, cela signifie que son utilisateur a de fortes chances d’être un spammeur.

Et si les adresses IP peuvent être inscrites dans les listes noires, il en va de même pour les noms de domaine. Cela signifie qu’à moins que vous envoyez vos emails depuis une adresse IP différente, les messages envoyés au nom de votre marque (utilisant son nom de domaine) seront eux aussi captés par les blacklists, empêchant de les faire arriver à destination.

Pourquoi votre adresse IP ou votre nom de domaine figure sur une blacklist ?

Plusieurs raisons différentes peuvent être à l’origine de la mise sur blacklist de votre adresse IP ou de votre nom de domaine.

Vous envoyez des emails non désirés

La première raison, la plus évidente, est que vous envoyez des spams. Si de nombreux destinataires marquent vos messages comme étant du spam, les FAI et webmails vous remarqueront et auront vite fait de vous mettre sur leur blacklist.

Parfois, il se peut que, même si le contenu même de votre message n’est pas du spam (attention tout de même : certains mots ont plus tendance à déclencher l’alarme au spam que d’autres), vos messages soient considérés comme tels si vous envoyez des emails à des contacts qui ne sont pas intéressés. Par exemple, ce peut être le cas si vous avez acheté ou loué une liste de contacts. Sachez que l’utilisation de listes achetées est une très mauvaise pratique en termes d’email marketing. C’est pourquoi les FAI et webmails auront tendance à blacklister les expéditeurs susceptibles d’utiliser de telles listes.

Vous êtes victime de phishing

Il se peut que vous ayez été victime de phishing, une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d’identité.

Il arrive en effet que des utilisateurs voient leurs adresses email ou noms de domaine piratés. Ces adresses compromises servent alors à envoyer du spam, détruisant au passage la réputation de l’adresse, ce qui la conduit inexorablement à être mise sur liste noire. Nous vous conseillons de réaliser régulièrement des scans anti-virus sur votre ordinateur afin de vous assurer qu’aucun logiciel malveillant ne puisse se procurer vos identifiants.

example phishing

Votre adresse IP est sur une blacklist par erreur

Enfin, il se peut que votre adresse IP soit inscrite sans raison sur une blacklist. Cela est peut-être lié au fait que vous utilisiez une adresse IP partagée. Si un des utilisateurs ne respecte pas les bonnes pratiques, il peut impacter l’ensemble des personnes utilisant cette même adresse IP.

Si l’administrateur de l’adresse IP ne la surveille pas assez attentivement (en demandant à l’utilisateur réfractaire de se conformer aux bonnes pratiques voire en le bannissant), elle peut se retrouver en blacklist. Le comportement de tiers peut donc également impacter négativement votre délivrabilité. C’est pourquoi vous devez prêter une attention accrue aux politiques d’envoi des services d’emailing (comme Mailjet) que vous pouvez utiliser, où les adresses IP et serveurs mutualisés sont courants.

Comment savoir si vous êtes sur une blacklist d’IP ?

Si vous avez un doute sur la bonne délivrabilité de vos emails et que vous pensez donc figurer sur une blacklist, une décision s’impose : vérifier que vos adresses IP et noms de domaine ne figurent sur aucune blacklist.

Par exemple, vous pouvez vous fiez à des services et sites comme MultiRBL.valli, dans lesquels vous pouvez entrer votre adresse IP (ou votre nom de domaine) et vérifier qu’elle ne figure sur aucune des principales blacklists.

Comprobación de presencia en Blacklist

Que faire si vous êtes sur une blacklist d’IP ?

Si vous découvrez que vos adresses IP ou noms de domaines apparaissent bien sur certaines listes, entrez en contact avec les administrateurs de ces blacklists afin de comprendre ce qui a conduit à ces inscriptions et comment ne plus y figurer.

Ces tâches peuvent prendre du temps et ne sont pas simples. Aussi, lorsqu’il s’agit d’éviter les blacklists, nous ne saurions trop vous recommander de toujours prévenir plutôt que guérir.

Comment Mailjet peut vous aider ?

Pour aider à améliorer la délivrabilité de l’ensemble de nos clients, Mailjet dispose d’une politique d’envoi détaillée. De plus, nous avons des experts délivrabilité dédiés qui gère au quotidien la réputation de nos clients, leurs envois ainsi que les adresses IP partagées.

Chez Mailjet, nous entretenons une relation très étroite avec les FAI, ce qui nous permet d’anticiper les problèmes qui peuvent affecter la stratégie emailing de nos clients. Cela nous permet d’offrir à nos utilisateurs une délivrabilité maximale.

Avez-vous déjà été victime de phishing ? Racontez-nous vos expérience ou envoyez-nous vos questions sur Twitter !

Email marketing :
les tendances de 2019

Eh oui… c’est déjà la fin de l’année. A cette occasion, notre article sur les tendances emailing est de retour avec une toute nouvelle édition pour 2019 !

Félicitations. Car vous êtes venu(e) à bout de 2018, même si vers le mois de mai, certains d’entre vous ont dû penser qu’ils ne tiendraient pas jusqu’à l’été… et encore moins jusqu’à 2019 ! Mais vous avez traversé la dure période du RGPD et vous en êtes sorti(e) plus fort(e) que jamais. Il vous restait même de l’énergie pour terminer l’année en beauté grâce à cette période de fêtes propice aux ventes.

Maintenant, c’est reparti pour une nouvelle année. Il est temps pour vous de mettre sur papier vos nouvelles résolutions. Oubliez les classiques en tout genre (se mettre à la gym, débuter un régime, arrêter de fumer…) et concentrez-vous plutôt sur la façon dont vous allez pouvoir améliorer votre stratégie emailing pour 2019. 😎

Quelles sont les tendances emailing pour 2019 ?

A quel point le monde de l’emailing va-t-il évoluer dans les 12 prochains mois ? Ce ne sera peut-être pas siii différent… Mais alors que certaines marques vont passer à la vitesse supérieure dès le début d’année prochaine, êtes-vous certain(e) de pouvoir suivre le rythme ?

Tendance emailing n°1: des messages ciblés

Alors oui, nous savons que ce n’est pas nouveau… ou inattendu. Les marques cherchent toujours à donner des informations les plus ciblées possible. Mais avec les nouveaux outils qui émergent sur le marché, les nouvelles fonctionnalités qui sont disponibles et les nouvelles exigences des consommateurs, ce qui était considéré comme un “message ciblé” il y a quelques années ne l’est plus aujourd’hui. Alors comment vous assurer que vos emails seront parfaitement ciblés en 2019 ?

Segmentation

Une segmentation efficace est indispensable pour créer des messages ciblés. Alors qu’avant il s’agissait seulement d’un “nice to have”, l’envoi de campagnes différenciées à vos contacts, basées sur des informations telles que leur localisation, leur sexe, leur âge ou même leur comportement est devenu un “must have”.

Personalisation

Les clients sont de plus en plus habitués à recevoir des messages qui s’adressent directement à eux. La simple personnalisation en début d’email “Bonjour (Prénom)” ne suffit plus. Ils sont devenus plus exigeants en termes de personnalisation.

Netflix example NL

La personnalisation avancée de vos messages est un élément essentiel pour créer un véritable lien avec vos contacts. Pour les entreprises pour lesquelles l’email représente un canal de communication important, il est indispensable de proposer des contenus dynamiques. Les recommandations de films personnalisés de Netflix ou les propositions de produits intelligentes d’Amazon sont de très bons exemples.

Automatisation

Il est essentiel d’être en mesure d’atteindre la bonne personne, au bon moment avec le bon message automatisé afin d’augmenter vos taux de conversion et d’améliorer la fidélité de vos clients. Il peut s’agir d’envoyer une offre personnalisée à vos contacts à l’occasion de leur anniversaire, ou encore de les remercier en leur envoyant un code promotionnel après leur troisième achat sur votre site.

Tendance emailing n°2 : des emails interactifs

Les boîtes de réception de vos destinataires sont un champ de bataille et vous devez armer vos emails pour leur permettre de gagner le combat en se démarquant et en attirant leur attention. Créer des emails interactifs permet à vos contacts d’interagir (évidemment !) avec votre message directement dans leur boîte de réception. Bien que nous l’ayons déjà mentionné l’année dernière et que nous ayons vu certains progrès, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir !

L’objectif qui se cache derrière cette notion d’interactivité n’est pas seulement de rendre votre email plus cool (bien que ça n’ait jamais fait de mal à personne 😏), mais est d’augmenter votre taux de conversion en permettant par exemple à vos lecteurs de procéder directement à un achat directement au sein de l’email, sans avoir à quitter leur boîte de réception. Pour se faciliter la tâche, les développeurs peuvent utiliser des outils comme Email Markup ou AMP4Email.

Coder des emails interactifs en responsive design

Il est indispensable de s’assurer que vos email sont 100% en responsive design, c’est-à-dire qu’ils s’affichent parfaitement sur tous les écrans. Vous savez probablement déjà que plus de 50% des emails sont consultés depuis un smartphone. C’est pourquoi vos modèles d’emails doivent être conçus en responsive design. Pourtant, avec la multitude d’appareils et de tailles d’écrans qui existent, il est devenu de plus en plus difficile d’avoir un format responsive.

C’est à ce moment-là que MJML, le langage open source, entre en jeu. MJML est en responsive design par défaut et vous permet de coder très facilement de superbes emails interactifs. Si besoin, vous pouvez ensuite les télécharger au format HTML, en étant certain(e) que votre email s’affichera parfaitement sur tous les appareils.

NL example from Burberry

Tendance emailing n°3: l’humanisation de la marque

L’espace marketing est de plus en plus encombré et de plus en plus compétitif. La fidélisation des consommateurs est donc devenue une priorité absolue pour les entreprises. C’est pourquoi il est si important d’humaniser votre marque.

Alors qu’à une autre époque, le prix et la proposition de valeur suffisaient pour fidéliser les clients, les entreprises doivent aujourd’hui se battre pour être différentes et faire la différence. Créer une connexion émotionnelle entre la marque et les consommateurs est indispensable pour renforcer la relation.

Partager vos valeurs

En 2018, les marques ont commencé à parler de ce qui les rend uniques en mettant en avant leurs valeurs afin de créer un lien avec leurs clients. Par exemple, les Galeries Lafayette – les leaders français des Grands Magasins – ont mis en avant leur démarche écologique avec leur projet de dématérialisation du ticket de caisse en magasin. C’est aussi le cas de Camaïeu – le leader français du prêt-à-porter féminin – qui mène de nombreuses actions en faveur de l’environnement. En 2019, il sera donc essentiel de raconter efficacement l’histoire de votre marque car les consommateurs sont de plus attentifs aux valeurs portées par les entreprises. Dans l’exemple ci-dessous, la marque TOMS communique sur le fait que chaque achat réalisé permettra d’aider une personne dans le besoin.

Toms example NL

Tendance emailing n°4 : la protection des données

Avec l’entrée en vigueur du RGPD, la protection des données aura été sans aucun doute une des grandes tendances de l’année 2018. Grâce au RGPD, les consommateurs ont repris le contrôle sur leurs données personnelles. Les entreprises ont dû s’adapter à ces nouvelles règles pour se mettre en conformité avec la nouvelle réglementation européenne.

Alors que les entreprises sont encore en train de mettre en place les actions nécessaires pour fournir le niveau de protection et de confidentialité désormais exigé par les consommateurs, la protection des données continuera d’être un thème majeur en 2019.

e-Privacy

Plus de 6 mois après l’entrée en vigueur du RGPD, vous vous demandez probablement toujours comment transformer cette contrainte en opportunité marketing. Pourtant, un autre changement important approche à grands pas.

En plus de tout le travail déjà accompli, les entreprises devront se préparer à la nouvelle loi e-Privacy relative aux cookies, ces fichiers invisibles qui permettent de capter des données personnelles sur les utilisateurs. Cette nouvelle réglementation transformera en profondeur la façon dont les entreprises ciblent leurs utilisateurs en ligne. Le point central du texte concerne la notion de consentement préalable. Chaque internaute pourra décider du niveau de protection qu’il souhaite pour l’ensemble des sites qu’il visitera. Lorsqu’il se connectera à son navigateur, il ne décidera qu’une seule fois d’accepter ou non les cookies, et non site par site, comme c’est le cas actuellement.

Selon une étude Mailjet, alors que les spécialistes du marketing cherchent de nouveaux moyens pour se procurer des données, ils prévoient d’instinct de changer leurs priorités quant aux canaux de communication utilisés. Ainsi, en France, 80% des spécialistes du marketing déclarent qu’ils utiliseront davantage l’email marketing après l’entrée en application d’e-Privacy.

Toms example NL

Tendance emailing n°5 : le travail collaboratif

Au cours des dernières années, les départements marketing ont vu la taille de leurs équipes et leurs budgets augmenter. En effet, de plus en plus d’acteurs, aussi bien internes qu’externes (agences, freelances…) travaillent ensemble sur des campagnes marketing.

Le travail collaboratif est donc devenu un thème majeur pour les entreprises. Les équipes sont à la recherche de nouvelles procédures et de nouveaux outils pour leur permettre d’être plus agiles et, surtout, plus productives.

Une récente étude menée par Mailjet indique que près de la moitié des spécialistes du marketing travaillent quotidiennement avec d’autres personnes (aussi bien en interne qu’avec des agences) sur leurs campagnes emailing. Lorsqu’ils travaillent sur une campagne emailing donnée, depuis le brouillon jusqu’à la version finale, plus de 5 révisions sont effectuées avant qu’elle ne soit envoyée.

Outils collaboratifs

Pour les entreprises, améliorer la communication entre les acteurs d’un projet afin d’éviter les malentendus ou les erreurs sera une priorité absolue. Pour cela, les marques sont à la recherche d’outils efficaces pour leur faciliter la tâche.

Des solutions telles que Email Planner, qui permet aux équipes de coordonner et d’organiser leurs campagnes d’emailing, ou encore des fonctionnalités collaboratives comme celles proposées par Mailjet, qui permet à plusieurs utilisateurs de travailler ensemble sur leurs campagnes en temps réel, deviendront indispensables.

Ce qu’il faut retenir

Dans l’ensemble, au cours de l’année 2019, les entreprises s’efforceront à mettre en place des campagnes emailing beaucoup plus efficaces.

Alors que les consommateurs reçoivent de plus en plus d’emails, il devient de plus en plus difficile de se démarquer pour attirer l’attention de l’utilisateur. Pour mettre en place une stratégie emailing performante, il est désormais indispensable de cibler les contacts avec des messages pertinents, de concevoir des emails interactifs et de raconter des histoires qui humanisent l’entreprise.

Les entreprises devront également se préparer à la nouvelle réglementation e-Privacy. Suite à l’application de cette nouvelle loi sur les cookies, les marques devront revoir leurs priorités quant aux canaux de communication utilisés.

L’environnement de travail des équipes est en train de changer. Les équipes sont de moins en moins sur un même lieu de travail, les projets nécessitent de faire appel à de plus en plus d’acteurs (aussi bien en interne qu’en externe) et les entreprises exigent un niveau d’agilité toujours plus important. Les marques devront donc redéfinir leurs processus et trouver de nouveaux outils appropriés pour améliorer la productivité des équipes.

Email marketing 2019 trends

Justement, pour aider les équipes à travailler ensemble efficacement en 2019, Mailjet a lancé un ensemble de fonctionnalités collaboratives innovantes. Ces dernières permettent aux équipes de contrôler ce que chaque membre peut faire, d’éditer des modèles d’emails en temps réel et de laisser des commentaires directement au sein de la plateforme. Cela permettra aux équipes d’éviter les allers-retours fastidieux et ainsi de gagner un temps précieux lors de la création d’une campagne.

Quelles sont vos bonnes résolutions pour améliorer votre stratégie emailing en 2019 ? Rejoignez-nous sur Twitter pour partager les tendances que vous allez suivre.

Comment créer une newsletter gratuitement ? Le guide étape par étape

Vous avez donc décidé de créer une newsletter, hourra ! Ou peut-être que quelqu’un vous a suggéré d’en lancer une et que vous n’avez aucune idée de ce dont il parle ? Que vous soyez un(e) débutant(e) de l’emailing ou que vous vouliez simplement vous assurer de faire les choses bien, nous avons tout ce qu’il vous faut. 😏

Qu’est-ce qu’une newsletter ?

Pour faire simple, une newsletter est un type d’email envoyé par les entreprises ou par les particuliers à une liste d’abonnés (clients existants ou potentiels qui se sont inscrits pour recevoir des communications marketing) qui contient du contenu à forte valeur ajoutée (guides, articles de blog, avis produits, recommendations personnelles, conseils, annonces et autres ressources).

Les newsletters sont un élément essentiel de la stratégie les emailemailing. Elles permettent aux entreprises d’entretenir la relation avec leurs contacts, en se positionnant comme des acteurs clés de leur industrie, en partageant des actualités et en mettant en avant de nouveaux produits.

Exemple de Newsletter Galerie La Fayette
Exemple de newsletter Galeries Lafayette

 

Quels sont les avantages et les inconvénients de la newsletter ?

Ce n’est pas un hasard si les newsletters sont aussi populaires. L’email marketing est l’un des canaux marketing les plus efficaces. D’après une étude, 72% des clients préfèrent être contactés par email. Avec des emails marketing bien conçus et envoyés régulièrement, comme des newsletters, vous pourrez générer du trafic sur votre site Internet, augmenter les inscriptions à vos événements (webinars par exemple) ou encore booster les ventes de vos produits. Les newsletters représentent la grande majorité des emails qui sont envoyés, et ont ainsi un très fort potentiel marketing.

Vous vous demandez si la création d’une newsletter est la bonne prochaine étape pour votre entreprise ? Voyons les avantages et les inconvénients d’en envoyer une !
 

Les avantages de la newsletter

La création d’une newsletter n’est pas seulement un moyen de tenir vos clients informés du lancement de vos nouveaux produits ou de vos nouvelles fonctionnalités, mais présente de nombreux autres avantages.

Une source constante de trafic

L’une des principales raisons de la création d’une newsletter est qu’elle permet de générer un trafic régulier sur votre site Internet. L’engagement organique sur les réseaux sociaux comme Facebook diminue de façon spectaculaire. Les bannières publicitaires sont rarement remarquées à l’ère des bloqueurs de publicités. Les communiqués de presse écrits envoyés par email sont souvent ignorés par les journalistes et les rédacteurs en ligne.

Heureusement, ce n’est pas le cas pour les newsletters. Les newsletters qui parviennent dans la boîte de réception d’une personne sont généralement remarquées, et la probabilité qu’elles soient ouvertes est élevée, à condition que l’objet d’email soit attrayant et que l’expéditeur soit reconnu (assurez-vous que vos lecteurs sachent qui vous êtes !). Si votre newsletter est bien conçue et qu’elle contient du contenu pertinent, cela augmentera vos chances que le lecteur clique sur les call-to-action (boutons incitant à passer à l’action) pour obtenir plus d’informations.

Des économies considérables

L’argent est une problématique majeure pour les spécialistes du marketing. Ainsi, tout ce qui vous permet d’économiser de l’argent devrait être une priorité absolue. Et c’est le cas des newsletters.

Ne sous-estimez pas à quel point l’email marketing vous permet d’économiser de l’argent par rapport à d’autres outils marketing. Les publicités payantes comme les bannières publicitaires, Google AdWords, Facebook Ads et les influenceurs marketing sont considérablement plus chères que les newsletters. Le coût d’une solution emailing est très peu élevé et les coûts de main d’œuvre sont encore moins élevés. Cela est dû au fait qu’une newsletter peut être créée et optimisée plus rapidement que les autres canaux de communication.

Une performance facilement mesurable

Le succès d’un outil marketing repose sur le fait d’atteindre ou non l’objectif souhaité. Et pour le savoir, la performance doit être mesurable.

Mesurer la performance d’une newsletter est simple. Les statistiques de vos emails envoyés vous fournissent toutes les informations dont vous avez besoin : le taux d’ouverture, le taux de clics, le taux de désabonnement, les erreurs, les liens cliqués, etc. Ces KPI vous aideront à calculer avec précision votre ROI et à produire un contenu pertinent pour votre newsletter, adapté à votre cible.

Statistiques de newsletter
Statistiques de newsletter

 

Une indépendance vis-à-vis des autres acteurs

Lorsque vous créez une newsletter, vous êtes indépendant(e) des acteurs présents sur le marché. Par exemple, Google est beaucoup plus susceptible d’augmenter le coût de son offre que ne l’est une solution d’emailing. Et même si le prix d’une solution emailing change, le montant supplémentaire à payer est en général très faible, contrairement aux autres outils marketing.

Un lien facile avec les autres canaux de marketing en ligne

Les newsletters peuvent être facilement et efficacement combinées avec les autres outils marketing en ligne tels que les réseaux sociaux. Et les newsletters permettent d’atteindre les destinataires n’importe où, qu’ils soient au bureau sur leur ordinateur pro, dans leur canapé sur une tablette ou encore en déplacement sur leur smartphone. L’avantage est que les emails peuvent être ouverts et lus n’importe où.
 

Les inconvénients de la newsletter

Là où il y a du yin, il y a du yan. En d’autres termes, là où il y a de la lumière, il y a aussi de l’obscurité. Même si les newsletters offrent de nombreux avantages, ils comportent aussi quelques inconvénients.

Le manque de présence physique

Contrairement aux publicités traditionnelles telles que les brochures, les flyers, les magazines… Il n’y a pas d’expérience sensorielle avec les newsletters. Par exemple, un calendrier de bureau peut être consulté tout au long de l’année. En revanche, les emails n’ont pas de présence physique. Cependant, s’ils ne s’inscrivent pas dans le temps, ils sont plus faciles à trier et à organiser. 😉

La facilité à être supprimée

En comparaison avec d’autres moyens de communication, les newsletters ont tendance à être parcourues plus rapidement et à être effacées plus facilement. Les raisons sont nombreuses : une boîte de réception pleine, des objets d’emails peu attrayants, un contenu non pertinent…

Si vous ne pouvez rien faire contre une boîte de réception pleine, vous pouvez toujours travailler sur les autres éléments. Cependant, il n’est jamais possible de garantir un taux d’interaction de 100%. Cela est vrai pour les newsletters, mais aussi pour tous les autres outils marketing.

Toutefois, si nous pesons les avantages et les inconvénients des newsletters, il est évident que les avantages l’emportent de loin sur les inconvénients.

Avantages et inconvénients d’une newsletter marketing
Avantages Inconvénients
Une source constante de trafic Le manque de présence physique
Des économies considérables La facilité à être supprimée
Une performance facilement mesurable
Une indépendance vis-à-vis des autres acteurs
Un lien facile avec les autres canaux de marketing en ligne

 
Vous n’avez pas à nous croire sur parole. Créez un compte et essayez par vous-même ! Nous sommes sûrs que vous deviendrez également addict de la newsletter en un rien de temps.
 

Comment créer une newsletter efficace ?

Vous êtes maintenant convaincu(e) de l’utilité de créer votre propre newsletter ? Youpi ! Pour vous aider à tirer le meilleur parti de votre nouveau canal marketing préféré, nous avons détaillé ci-dessous tout ce que vous devez savoir pour mettre en place une stratégie efficace pour votre newsletter.
 

Définissez une stratégie pour votre newsletter (buts et objectifs)

Tout d’abord, avant même de commencer à concevoir votre newsletter, vous devez réfléchir aux raisons pour lesquelles vous souhaitez la mettre en place. Afin de vous assurer que vous rédigez les bons messages, tenez compte des éléments suivants.

Identifiez le public cible de votre newsletter

Le point de départ clé dans la construction de votre stratégie est de définir les personnes vous souhaitez atteindre avec votre message.

Déterminer votre audience cible est facteur essentiel dans la réussite de votre campagne. En effet, vous devez comprendre les besoins de vos lecteurs potentiels afin de satisfaire leurs attentes avec un contenu adapté dans votre email. Votre newsletter doit apporter de la valeur ajoutée à votre public.

Pensez donc aux personnes que vous souhaitez atteindre avec vos emails et essayez d’être aussi précis que possible. Tenez compte des différents facteurs tels que la démographie, la localisation et les intérêts. Cela peut s’avérer compliqué si vous visez un large public. Dans ce cas, vous devez adapter votre message afin qu’il convienne à une vaste audience.

Définissez les objectifs de base pour votre newsletter

L’étape suivante est axée sur les objectifs. Qu’est-ce que vous souhaitez accomplir avec cette campagne emailing ? Certaines entreprises lancent des newsletters pour augmenter le trafic sur leur site Internet, d’autres pour booster les ventes de leur boutique en ligne ou encore pour obtenir des inscriptions supplémentaires à un événement.

Le fait de définir un objectif donne un but à votre campagne et vous aide à mesurer la performance de vos efforts. Ces objectifs spécifiques dépendent de la mission, de la vision et des valeurs de votre entreprise.

Lors de la définition de ces objectifs, il peut être utile de suivre le concept marketing SMART : Spécifique, Mesurable, Acceptable, Réaliste, Temporellement défini. L’essentiel est de fixer des objectifs qui ont un sens pour votre entreprise. N’hésitez pas à passer le temps qu’il faut sur cette étape. Le jeu en vaut vraiment la chandelle !

Une fois que vous avez défini vos objectifs, vous devez déterminer les KPI correspondants. Si vous n’êtes pas sûr(e) de par où commencer, envisagez peut-être certaines des mesures les plus traditionnelles : nombre d’abonnements à la newsletter, taux d’ouverture, taux de clics, taux de spam et d’erreurs, ainsi que les taux de désabonnement à la newsletter (💔).

KPI de newsletter
KPI associés à la newsletter

 

Déterminez le contenu de votre newsletter

Le sujet de votre newsletter est étroitement lié aux objectifs que vous avez définis. Malgré tout, nous savons qu’au départ il peut être difficile de trouver le contenu à mettre dans sa newsletter. Pour trouver l’inspiration, analysez les newsletters de vos concurrents (bien évidemment, évitez le copier-coller mais concentrez-vous sur ce que vous pouvez améliorer) ainsi que les newsletters des entreprises qui envoient des emails marketing performants. Ceci est susceptible de vous inspirer sur de nouveaux sujets potentiels, produits, événements, etc.

Une autre méthode recommandée est d’effectuer un sondage en amont et de continuer à demander à vos contacts de partager leurs avis au fur et à mesure que vous augmentez votre liste de contacts. Chez Mailjet, nous le faisons pour nous assurer que nous fournissons toujours le type de contenu que nos abonnés veulent lire, et nous sommes toujours ravis de lire leurs commentaires !

Si vous n’en êtes qu’au début, demandez à votre public cible et à vos clients quelles seraient leurs attentes à l’égard d’une potentielle newsletter et quel contenu ils aimeraient recevoir. Si vous voulez inciter les clients à répondre, pourquoi ne pas leur proposer des offres promotionnelles par exemple.

Exemple de calendrier pour la newsletter d'une agence
Exemple de calendrier pour la newsletter d’une agence

 

Utilisez la bonne plateforme pour votre newsletter

Avant même de commencer à créer des newsletters, vous devez vous assurer d’avoir les moyens de le faire. Cela signifie que vous avez besoin d’une solution emailing vous permettant de créer, d’envoyer et de suivre les newsletters envoyées.

Bien sûr, il existe un certain nombre d’autres moyens pour créer et envoyer des newsletters gratuitement (entre autres, WordPress’ PHP), qui vous permettent d’envoyer des emails directement depuis le backoffice. Certaines de ces solutions fournissent également un relai SMTP. Cependant, il ne s’agit pas de la meilleure option, car ces solutions n’assurent pas les mêmes résultats en termes de la délivrabilité (il s’agit de la capacité d’envoyer des emails directement dans la boîte de réception principale d’un utilisateur et non dans le dossier “courriers indésirables” ou “spams”).

Et pour des raisons de sécurité, de nombreuses solutions limitent le nombre d’emails qu’il est possible d’envoyer. En général, le nombre d’emails est limité à 100. Au-delà de ce chiffre, cela génère des files d’attente, ce qui mène à des retards ou à des erreurs. Dans le pire des cas, les emails ne sont pas envoyés du tout. En plus de cela, ces logiciels ne disposent pas des fonctionnalités de base.

Cela signifie que vous devez absolument rechercher une solution emailing qui peut vous aider à atteindre vos objectifs en matière de newsletter. Il en existe de nombreuses sur le marché, ce qui peut être à la fois une bénédiction et une malédictions pour les entreprises. D’une part, parce que vous avez le choix parmi une grande variété de fournisseurs. D’autre part, il peut être compliqué de tous les évaluer. Mais comme d’habitude chez Mailjet, nous avons des conseils utiles pour vous aider. Lorsque vous recherchez votre solution emailing, assurez-vous qu’elle propose bien les fonctionnalités listées ci-après.

Pour une newsletter réussie, vérifiez que votre solution emailing propose bien ces fonctionnalités

  • Un éditeur d’emails en “drag-and-drop” pour créer facilement des newsletters en quelques minutes seulement.
  • Une variété de modèles de newsletter prédéfinis, responsives et personnalisables.
  • La personnalisation des emails afin de créer un contenu propre à chaque destinataire.
  • La segmentation des emails afin de cibler vos contacts en fonction de leurs propriétés.
  • Un traitement d’image intégré afin d’adapter vos images en toute simplicité.
  • Des widgets d’inscription responsives pour enrichir vos listes de contacts, tout en vous assurant de bien disposer de leur consentement.
  • Des options vous permettant de gérer facilement vos contacts.
  • Une délivrabilité optimale pour garantir que vos newsletters arriveront bien dans la boîte de réception principale de vos destinataires.
  • De l’A/B Testing afin de tester et d’améliorer la performance de vos campagnes.
  • Des statistiques avancées qui vous permettent d’analyser de façon optimale le succès des newsletters envoyées.
  • Une période d’essai gratuite afin de vous assurer que la solution répond bien à votre niveau d’exigence.
  • La possibilité d’intégrer la solution avec d’autres systèmes et services tels que WordPress et beaucoup d’autres
  • La conformité au RGPD et aux autres réglementations afin de garantir le niveau maximal de sécurité pour vos données.

 

Editeur d'emails de Mailjet
L’éditeur d’emails de Mailjet pour créer des newsletters en « drap-and-drop »

 

Vous pouvez également découvrir un comparatif des meilleurs logiciels emailing.
 

Créez la liste d’abonnés à qui vous allez envoyer la newsletter

Pour pouvoir envoyer une newsletter, vous avez (évidemment !) besoin de destinataires. Si vous prenez en compte certains facteurs, il est assez simple de mettre en place une liste d’abonnés qui générera des taux d’interaction élevés.

Ajoutez un widget d’abonnement

La première chose dont vous avez besoin pour avoir de nouvelles personnes qui s’inscrivent à votre newsletter est un widget d’abonnement responsive avec un processus de double opt-in. Si vous n’êtes pas familier avec la notion de double opt-in, il s’agit d’obtenir deux fois le consentement d’un internaute avant de l’ajouter à une liste de contacts. La première fois lorsqu’il remplit un formulaire ; la deuxième fois via un email de confirmation par exemple. Ajoutez le widget d’abonnement à toutes les pages que vous estimez pertinentes de votre site Internet. Les endroits les plus efficaces pour inclure votre widget sont les suivants : la page d’accueil, le blog, le footer et les ressources (guides, livres blancs…).

Widget d'abonnement Mailjet
Création d’un widget d’abonnement à la newsletter avec Mailjet

 
Le double op-it vous assure qu’aucune fausse adresse ne se glissera dans votre liste de contacts, ce qui présenterait le risque de détériorer votre réputation et votre délivrabilité. Sans ce double opt-in, vous risquez d’être catégorisé en tant que spammeur non seulement par les destinataires, mais également par les clients de messagerie tels que Gmail et Outlook. Résultat : toutes vos campagnes emailing seront bloquées et n’arriveront pas dans la boîte de réception de vos contacts.

N’achetez pas de liste de contacts

Le même scénario se produira si vous achetez des adresses email. Acheter des listes à un fournisseur est une des méthodes les plus répandues pour mettre en place une liste de contacts. Beaucoup d’entreprises pensent encore qu’une liste de contacts doit être la plus élargie possible afin d’avoir du succès. Faîtes-nous confiance, ce n’est pas vrai du tout. Ce sera surtout un gâchis financier.

Les personnes présentes dans ces listes n’ont pas du tout envie d’entendre parler de vous et ne savent même pas que vous disposez de leur adresse email avant de recevoir la première newsletter de votre part. Il en résultera seulement des destinataires irrités et des emails bloqués.

Créez des landing pages

Au-delà de la mise en place d’un widget d’abonnement responsive, une landing page dédiée est également une très bonne opportunité pour faire grandir votre liste de contacts. Une landing page est la page spécifique sur laquelle arrive un internaute après avoir cliqué sur un lien. Ainsi, l’abonné potentiel n’est pas distrait par les autres éléments de votre site Internet et se concentre uniquement sur toutes les bonnes raisons que vous lui donnerez pour le convaincre de s’inscrire à votre newsletter.

Landing page Elle
Exemple de landing page pour s’inscrire aux newsletters du magazine Elle

 

Explorez d’autres canaux pour développer votre liste de contacts

En dehors du fait d’ajouter un widget sur votre site ou de créer une landing page dédiée, il existe d’autres façons de faire grandir votre liste de contacts. Vous pouvez par exemple faire la promotion de votre newsletter sur les réseaux sociaux ou encore inciter les abonnés existants à la partager à leurs proches.

Pensez aux avantages potentiels dont bénéficient les gens en s’inscrivant à votre newsletter. Idéalement, vous avez déjà clarifié ces raisons dans le cadre de votre stratégie. Gardez à l’esprit que les arguments du type “100% gratuit” ou encore “Votre abonnement peut être annulé à tout moment” ne sont pas des bonnes raisons suffisantes.

La vraie valeur ajoutée est, par exemple, le fait que vos destinataires vont recevoir des offres promotionnelles, de l’information poussée sur un sujet, des facilités de réservation, des invitations exclusives à des événements, des actualités sur le secteur, des accès exclusifs à du contenu de qualité….

Construisez correctement votre liste de contacts et obtenez leur consentement

N’oubliez pas, quelle que soit la façon dont vous faites grandir vos listes, vous devez toujours demander le consentement de la personne avant de l’ajouter à votre base de données. Rappelez-vous que les réglementations sur la protection des données telles que le RGPD sont très strictes au sujet du consentement et assurez-vous de respecter ces lois.

Formulaire d'inscription newsletter Brandie
Exemple de formulaire d’inscription à la newsletter Brandie

 

Segmentez vos listes pour mieux cibler les destinataires de votre newsletter

N’envoyez pas le même message à l’ensemble de vos clients. A la place, profitez des opportunités offertes par la segmentation pour améliorer vos campagnes emailing. Pensez à la manière dont vous pouvez tirer profit des informations dont vous disposez sur vos abonnées pour créer des segments et être en mesure de réduire votre audience cible. Cela vous permettra d’envoyer des campagnes emailing sur mesure qui parlent vraiment à un groupe spécifique de votre base de données.

Construisez des segments pour votre newsletter

La principale question à laquelle vous devez répondre est : “quel est le type de données que je souhaite utiliser pour ma segmentation ?”. La réponse à cette question n’est pas vraiment claire car cela dépend de votre activité. Ainsi, pour déterminer le type de données à utiliser, pensez à ce qui est vraiment pertinent pour votre activité. Essayez de déterminer s’il est possible de regrouper vos clients en fonction de caractéristiques évidentes.

Afin de vous donner de l’inspiration, voici quelques exemples de données que vous pouvez utiliser :

Exemple de données que vous pouvez utiliser pour segmenter vos listes :
Données démographiques Données psychographiques Données comportementales
Genre Loclisation Age
Préférences produits Intérêts Style de vie
Historique d’achats Dépenses moyennes Fréquence d’achat

 
Avec ce type d’information, vous êtes en capacité d’identifier le type de segment que vous souhaitez créer. Si vous voulez avoir des segments encore plus précis, vous pouvez combiner différents types de données et créer des groupes encore plus détaillés. Par exemple, vous pouvez faire un focus uniquement sur les femmes qui préfèrent acheter des chaussures et qui ont réalisé au moins cinq achats au cours des six derniers mois.

Une fois que vous avez différents groupes de consommateurs avec des caractéristiques, des intérêts ou des habitudes similaires, il vous sera plus facile de comprendre chaque segment et ainsi de créer des messages qui va parler à chacun de ces segments.

Rédigez le message de votre newsletter

Maintenant que vous avez vos segments, il est temps de les utiliser. Alors que vous commencez à planifier votre campagnes, réfléchissez à la façon dont vous pouvez créer un message en fonction de ces segments. Votre campagne doit correspondre au segment auquel vous l’envoyez. Ayez toujours à l’esprit l’audience que vous ciblez.

Pour respecter les différents types de données que nous avons suggérés ci-dessus, voici quelques idées de la manière dont vous pouvez associer votre message à chaque segment :

Idées pour rédiger le message de votre newsletter à différents segments :
Segments démographiques Segments psychographiques Segments comportementaux
Envoyer des informations sur des produits dédiés à un genre Communiquer sur des événements qui vont se dérouler dans une ville Faire profiter d’offres promotionnelles en fonction de l’âge
Mettre en avant des produits en fonction des préférences Faire un focus sur des produits en lien avec les intérêts Promouvoir des produits qui correspondent à un certain style de vie
Envoyer des recommandations produits en fonction de l’historique d’achats Offrir une réduction aux clients qui ont dépensé un certain montant Encourager les clients qui n’ont pas réalisé d’achats depuis longtemps à revenir en leur envoyant offre promotionnelle

 
En associant à chaque segment un message spécifique, vos campagnes seront bien plus ciblées et prendront en comptes les différents besoins, caractéristiques et préférences de vos consommateurs.

La segmentation est un outil puissant étant donné qu’il vous permet de diviser une large liste de contacts en de fins et précis sous-ensembles. Vous serez ainsi en mesure de répondre au comportement et aux préférences de vos consommateurs et de leur créer une expérience bien plus personnalisée.
 

Concevez une superbe newsletter

La première étape lorsque vous concevez votre newsletter est de mettre en place un modèle d’email. Pour cela, vous pouvez utiliser un modèle fourni par votre fournisseur d’emails (les nôtres sont plutôt pas mal 😎) et l’adapter autant que nécessaire pour qu’il corresponde à votre image de marque et qu’il réponde à vos besoins .

Une autre solution est de télécharger un modèle de newsletter que vous avez déjà créé ou que vous avez acheté après d’une entreprise tierce. Dans ce cas, assurez-vous que l’affichage est bien responsive afin que votre campagne s’affiche parfaitement sur tous les supports (ordinateurs, tablettes et smartphones).

Prêt(e) à rentrer dans le coeur du sujet ? Voici les 5 points principaux à prendre en compte lorsque vous concevez un email :

Avant toute chose, pensez au contenu de votre newsletter

La première chose la plus importante dont vous devez tenir compte au moment de concevoir votre newsletter est le contenu. Est-ce qu’il est pertinent au vue de votre cible ? Est-ce qu’il va générer assez d’engagement ? Est-ce qu’il respecte les lignes directrices de la marques ? Votre contenu doit être court et aller droit au but. Vous n’avez que très peu de temps pour attirer l’attention de vos lecteurs.

Comment ? Utilisez des images dans le haut de votre email pour capter l’attention du lecteur, suivi d’un texte court et d’un bouton call-to-action clair.

Exemple newsletter fireizza
Exemple de newsletter Firezza

 

Avec la newsletter, sachez que la première impression compte

Nous parlons beaucoup du fait que la première impression compte énormément lorsqu’il s’agit de l’objet d’email. 35% des destinataires ouvrent leurs emails uniquement en fonction de l’objet d’email. Pensez également à soigner le nom de l’expéditeur. N’utilisez pas uniquement le nom de votre entreprise ou de votre département.

Comment ? Apprenez à connaître votre audience, personnalisez votre objet d’email et réalisez des A/B Testing pour trouver la meilleure accroche pour vos utilisateurs.

Gardez en tête que votre newsletter doit rester simple

Votre newsletter doit avoir une structure fixe. Par exemple, une section dédiée aux fonctionnalités et deux colonnes en-dessous. Ne surchargez pas votre email avec de trop nombreuses informations ou cela ne sera pas lisible pour le lecteur et vous perdrez son attention. Votre newsletter doit être espacée, simple et bien organisée. Essayez de garder un format similaire pour chacune de vos newsletters. En effet, les utilisateurs s’attendent à recevoir le même style de newsletter au fur et à mesure du temps. Si vous travaillez sur différents types de newsletters, vous aurez besoin d’utiliser différents modèles de newsletters mais gardez toujours une cohérence, par exemple en utilisant les mêmes couleurs, polices et agencement.

Une structure claire garantie que l’abonné saisit bien immédiatement le message clé de votre contenu. Insérez le logo de votre entreprise dans la partie haute de votre newsletter afin que vos lecteurs fassent tout de suite le lien entre vous et la newsletter.

Structure newsletter Mailjet
Structure de la newsletter Mailjet

 
Séparez distinctement le header, le corps et le footer de votre newsletter des uns des autres. Si besoin, utilisez des images ou des contrastes de couleurs pour appuyer visuellement la séparation. Faites également attention à ce que les liens soient suffisamment espacés entre eux pour éviter que le lecteur ne clique sur le mauvais lien par mégarde.

Comment ? Pour que votre newsletter s’affiche correctement sur les différents supports, faites attention à la dimension de l’email. La largeur idéale est de 500 – 680 px. Cette infographie très utile de Smart Insight résume les bonnes pratiques à suivre en matière de design d’email.

Pensez aux couleurs de votre newsletter

Comme nous vous l’expliquions dans une infographie dédiée, les couleurs impactent l’humeur des lecteurs. Soyez attentif aux teintes que vous choisissez pour vos images, couleurs de fond, polices et boutons call-to-action. Après vous être assuré(e) que vous respectez l’identité de votre marque, pensez à votre audience. Utilisez des couleurs spécifiques en fonction des critères démographiques de votre cible afin d’améliorer significativement vos résultats et ainsi votre ROI.
représentent pas de réels argument :
Comment ? Plus vous connaissez vos consommateurs, mieux vous réussirez à créer des emails sur mesure. Pour obtenir des informations sur vos clients existants, vous pouvez réaliser une enquête dans le cadre d’un jeu concours par exemple. Vous verrez que si vous leur donner l’opportunité de remporter quelque chose qui les intéresse, vos utilisateurs seront plus à même de vous accorder du temps et de vous en dire plus sur eux.

Ne soyez pas insistant(e) dans votre newsletter

Si voulez que vos utilisateurs passent à l’action grâce à vos emails, ne soyez pas trop insistants avec vos boutons call-to-action. Voyez vos call-to-action comme un vendeur dans un magasin. Est-ce que vous seriez plus à l’aise avec quelqu’un de trop insistant, qui vous pousse lourdement à essayez une paire de chaussures ou à acheter une chemise ? Ou seriez-vous plus en confiance avec un vendeur fin et subtil qui vous donne la réponse à la question que vous vous posiez ? Et bien, c’est la même chose ici.

Tout d’abord, commencez avec un call-to-action principal et placez-le de façon naturelle après le contenu principal de votre email. Si vous devez absolument ajouter d’autres boutons call-to-action, placez-les à droite ou en-dessous du call-to-action principal avec un design qui ressort moins.

Comment ? Pensez au placement de votre bouton call-to-action. Grâce à différentes études, nous savons que le fait de placer le bouton au milieu (et non à droite ou à gauche) de l’email augmente significativement le taux de clics. De plus, le texte du bouton doit être pertinent. Par exemple, certaines cibles seront plus à même de cliquer sur un bouton “Achetez maintenant” que de cliquer sur “Découvrez maintenant”. Faite des recherches, tester et comparer vos campagnes afin d’améliorer vos call-to-action.

Exemple Newsletter Netflix
Exemple de newsletter Netflix

 
Le design des emails de Netflix remplit tous les critères. Ils ont recours à la personnalisation dans l’objet d’email afin de pousser l’utilisateur à l’ouvrir et ils utilisent des images qui captent directement l’attention. Le contenu est basé sur les choses qui intéressent le lecteur, en l’occurrence “Breaking Bad” et suit la même palette de couleur que le tableau de bord Netflix. Enfin, l’email contient des call-to-action efficaces, sans être trop poussifs.

Si vous souhaitez avoir encore plus de conseils sur le design des newsletters, consultez les tips de 99design pour concevoir de magnifiques emails.
 

Créez des messages sur mesure pour votre newsletter

Un facteur très important dans la conception de votre email est le contenu qui est mis en avant dans la newsletter. Alors oui, ça peut paraître évident, mais beaucoup oublient encore qu’un design flashy n’est pas suffisant pour époustoufler ses contacts.

Avant de vous lancer dans l’écriture d’un contenu incroyable, vous devrez penser à ces héros méconnus qui peuvent faire la différence entre un email ouvert ou ignoré. Nous parlons des armes secrètes de l’emailing : le nom de l’expéditeur, l’objet de l’email et le pré-header.

Expéditeur et objet de newsletter
Objet, pré-header et expéditeur de la newsletter

 

Choisissez un nom d’expéditeur pour envoyer votre newsletter

Nous avons déjà mentionné l’importance du nom de l’expéditeur. Une personne reçoit en moyenne 125 emails par jour. Si vous souhaitez attirer l’attention de vos destinataires, vous devez consacrer beaucoup d’importance à votre nom d’expéditeur.

Vous devez impérativement inclure le nom de votre marque, soit en choisissant un nom tel que “L’équipe Marketing de Mailjet” ou quelque chose de plus personnel comme “Julie de Mailjet”. Si vous êtes un entrepreneur, vous pouvez utiliser uniquement votre nom.

Rédigez un objet d’email pour optimiser le taux d’ouverture de votre newsletter

Une fois que vous avez choisi le nom de l’expéditeur (qui doit rester le même pour toutes vos futures newsletterse), vous devez vous concentrer sur l’objet de votre email. Au même titre que le nom de l’expéditeur, l’objet d’email est déterminant sur l’ouverture de votre newsletter.

Rappelez-vous que le ton et le langage utilisés doivent correspondre au style de votre marque. Mais n’ayez pas peur d’être audacieux et de tester de nouvelles choses. Soyez un peu effronté(e), utilisez des questions, prenez à partie le destinataire en utilisant son prénom et même, pourquoi pas, ajoutez des emojis… tout ce qui va dynamiser votre objet d’email et attirer l’attention sur votre newsletter. Si vous avez peur de passer pour un spammeur, évitez d’utiliser les mots qui risquent de déclencher l’alerte au spam. 😉

Rédigez le pré-header

Le pré-header est le troisième élément, après le nom d’expéditeur et l’objet de l’email, que vous avez besoin de personnaliser. C’est également un élément qui va inciter les destinataires à prêter attention à votre newsletter.

Assurez-vous que le pré-header ne soit pas simplement une répétition de l’objet d’email, mais qu’il le complète bien afin d’encourager les contacts à ouvrir votre email.

Créez le contenu de votre newsletter

Il est maintenant temps de s’attacher à l’essence même de votre texte, le cœur du contenu de votre newsletter. Rappelez-vous qu’il doit être directement en lien avec vos buts et objectifs recherchés.

Que vous ayez tiré votre inspiration d’autres newsletters ou que vous ayez réalisé une enquête, planifiez avec attention les messages que vous voulez partager auprès de votre audience. Déterminez la voix utilisée dans votre email et les histoires que vous souhaitez raconter.

Vous avez besoin d’idées pour votre newsletter ? En voici quelques unes :

  • Vos derniers articles de blog.
  • Des ressources telles que des guides, des livres blancs, des études…
  • Des invitations à des séminaires, webinars ou tout autre événement.
  • Des campagnes marketing spéciales comme des calendriers de l’Avent.

 

Exemple de newsletter Mailjet pour des invitations à des workshops

 

Définissez vos messages clés pour vos newsletters

La newsletter est l’un des rares types d’emails qui peuvent attirer l’attention sur plusieurs éléments du contenu. Faites toutefois attention à ne pas promouvoir trop de choses à la fois. Plusieurs recherches ont démontré que la majorité des destinataires cliquent uniquement sur le premier call-to-action.

Ainsi, vous devez avoir un objectif principal clair en tête au moment de la création de votre newsletter. Placez l’information la plus importante en premier et organisez le reste selon une organisation claire. Vous risquez de perdre l’attention de vos lecteurs s’ils ont besoin de trop scroller vers le bas pour atteindre vos contenus.

Utilisez sagement les images dans votre newsletter

Les images et autres éléments visuels améliorent votre newsletter. Mais attention ! Trop d’éléments graphiques peuvent détériorer votre délivrabilité. En effet, il s’agit d’une technique utilisée par les spammeurs. Les clients de messagerie le savent bien et ont tendance à bloquer les emails avec trop d’images. Essayez toujours de respecter le ratio 60% de texte et 40% d’images.

Un autre conseil très important, pensez à bien ajouter des textes alternatifs “Alt text” aux images. Il s’agit du texte apparaît dans le cas où l’image ne s’affiche pas lorsque le destinataire ouvre l’email. Gardez également à l’esprit que certains clients de messagerie bloquent les images et que dans ce cas, les clients verront uniquement un emplacement vide. En ajoutant des “Alt text”, ils auront au moins une idée de ce qu’ils sont censés voir.

De même, certains logiciels de newsletter déforment les grandes images au moment de la création de l’email. Cela signifie que vous aurez à retravailler ces image à l’aide d’un logiciel d’édition, ce qui prend beaucoup de temps. Si vous utilisez une solution de newsletter avec des programmes d’édition d’images intégrés, vous n’aurez pas besoin d’effectuer un traitement externe de ces images.

Au passage, nous en connaissons un super que vous devriez essayer ! 😉

Edition d'image sur éditeur d'emails Mailjet
Programme d’édition d’image intégré dans l’éditeur de newsletters de Mailjet

 

N’oubliez pas les éléments légaux dans votre newsletter

Si vous envoyez des emails marketing, vous devez respecter certaines directives juridiques, telles que le fait d’inclure un lien de désinscription dans chacune de vos newsletters.

Lien de désinscription newsletter Mailjet
Lien de désinscription de la newsletter Mailjet

 
Comme nous l’avons déjà expliqué, la loi exige également que tous les contacts aient donné au préalable leur consentement afin de recevoir vos newsletters. Alors ne pensez pas à envoyer des emails marketing non-sollicité, cela est considéré comme du spam aux yeux de la loi. Une pratique de double opt-in, comme mentionné précédemment, évite les conflits légaux, les avertissements et les importantes pénalités financières.

Vous prenez également des risques si vous utilisez un logiciel pour créer des newsletters qui n’est pas conforme au Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
 

Optimisez vos newsletters

Votre contenu est prêt à être envoyé, c’est maintenant le moment d’envoyer vos newsletters. Comme mentionné précédemment, le plus simple est d’utiliser une solution emailing qui vous permette en même temps de gérer vos listes de contacts, de créer vos newsletters et d’envoyer vos emails à partir d’une seule et même plateforme… comme Mailjet par exemple. 😉

Assurez-vous de choisir un service qui offre des outils de suivi et d’analyse des newsletters que vous envoyez, car il est important de savoir comment votre public interagit avec les emails que vous lui envoyez. La plupart des services permettent de connaître les informations suivantes : le nombre d’emails délivrés, le taux d’ouverture, de clics et de désinscriptions. Ces chiffres sont essentiels pour mesurer vos efforts.

Nous vous expliquons ici les principaux indicateurs :

  • Taux d’ouverture : le pourcentage d’abonnés qui ont ouvert la newsletter.
  • Taux de clics : le pourcentage de destinataires qui ont cliqué sur au moins un lien ou un bouton call-to-action.
  • Conversions et/ou revenu par clic : le pourcentage de lecteurs qui ont exécuté l’action désirée après avoir cliqué sur la page cible (achat, téléchargement, lecture de l’article complet du blog, etc.).
  • Taux de désabonnement : le pourcentage d’utilisateurs qui ont résilié leur abonnement à la newsletter.
Vue générale des statistiques
Vue générale des statistiques de newsletter

 
Une fois que vous avez envoyé vos premières newsletters, les taux d’ouverture et de clics doivent vous donner une idée de la façon dont votre audience réagit à vos emails. Cette donnée est une source indispensable pour décider comment optimiser vos futures newsletters, étant donné qu’elle vous indique les éléments que vous pouvez ajuster.

Assurez-vous de savoir interpréter correctement les statistiques et comment identifier ce qui a besoin d’être amélioré. Si votre taux d’ouverture est faible, peut-être que vos objets d’email ne sont pas assez clairs. Si seulement quelques personnes cliquent sur les liens au sein de votre newsletter, essayez de mettre plus en avant vos boutons call-to-action. Si beaucoup d’abonnés se désinscrivent, essayez de catégoriser vos contacts dans des segments plus spécifiques pour avoir une cible plus précise.

Statistiques de campagne
Statistiques de newsletter

 
Utilisez cette donnée pour déterminer la performance exacte de votre newsletter et faire les ajustements nécessaires. Nous vous recommandons toujours d’utiliser l’A/B Testing pour évaluer ces ajustements.

Suivre les résultats et optimiser votre newsletter doit être un process continu afin de toujours améliorer votre performance. Même si vous obtenez de bons résultats, placez la barre encore plus haut en essayant de déterminer ce que vous pouvez faire pour augmenter vos résultats.
 

Définissez le meilleur moment pour envoyer votre newsletter

La date et l’heure auxquelles vous envoyez vos newsletters sont déterminantes dans le succès de votre newsletter. Quel est le meilleur moment pour envoyer vos emails ? Même si votre newsletter est bien conçue et qu’elle contient un contenu intéressant, elle n’aura que très peu de succès si elle n’est pas envoyée au bon moment. Il est important d’atteindre les destinataires au moment où ils ont le plus de chances de consulter leurs emails.

Si vous débutez dans l’envoi de newsletters et que vous manquez d’expérience, vous pouvez essayez différents moments. Testez et comparez les résultats entre des newsletters envoyées à différents instants est le meilleur moyen de déterminer ce qui fonctionne le mieux pour votre activité.

Dans la plupart des cas, il y a quand même des règles de base que vous pouvez suivre pour assurer de bons résultats. Si vous travaillez dans le secteur B2B, vous devriez envoyer votre newsletter lors des horaires de bureaux. Les pics se situent généralement entre 10h et 11h, ainsi qu’entre 15h et 16h. Si vous travaillez en B2C, vous devriez plutôt envoyer votre newsletter en semaine entre 18h et 19h et lors des week-ends.

Bien sûr, de nombreux outils peuvent être utiles, comme le logiciel d’analyse Google Analytics, afin d’analyser l’horaire exact à laquelle vos consommateurs se rendent sur votre site Internet. Envoyez votre newsletter à ce moment précis ou un peu avant.
 

Réussissez l’envoi de votre newsletter sur mobile

Dans un monde de plus en plus mobile, les gens utilisent de plus en plus sur leur smartphone pour accéder à leur boîte de réception. Bien que l’apparence générale des emails n’a pas beaucoup évolué au fil des ans, la façon dont les utilisateurs accèdent et lisent leurs emails a en revanche beaucoup changé.

Ce changement dans la manière dont les utilisateurs lisent leurs emails sont autant de challenges pour les marketeurs dans la façon de rédiger et de concevoir leurs newsletters. Ces derniers doivent s’assurer que les messages atteignent bien l’audience souhaitée. Et il ne s’agit pas seulement d’adapter l’affichage aux différentes tailles d’écrans.

Votre stratégie et votre contenu doivent également être optimisés pour les appareils mobiles, afin de tirer le meilleur parti de votre audience mobile. Des études ont révélé que 65% des emails sont d’abord ouverts sur des appareils mobiles et que trois utilisateurs sur quatre sont « très susceptibles » de supprimer un email s’il n’est pas optimisé pour être visionné sur un appareil mobile. En d’autres termes, si vous n’avez pas déjà optimisé vos newsletters pour les appareils mobiles, c’est le moment de le faire.

Le responsive design de Mailjet
Newsletter en responsive design créé avec Mailjet

 
Pour commencer, nous avons rassemblé quelques-unes des principales étapes pour optimiser votre campagne pour une audience mobile :

L’objet de votre newsletter est un élément clé

La première chose que voient les utilisateurs quand ils reçoivent un email dans leur boîte de réception est l’objet d’email. Avant même d’ouvrir l’email, un utilisateur peut décider de supprimer un email, seulement sur la base de l’objet d’email. Ainsi, il est crucial de créer des objets qui vont capter l’attention de votre audience et qui vont leur sembler attrayants.

Alors que cela s’applique pour tous les types d’emails que vous envoyez, ceci est encore plus important lorsque vous vous adressez à des utilisateurs sur mobile. La lecture des emails sur un écran physiquement plus petit vous donne moins d’espace pour votre titre. De plus, les lecteurs s’attarderont moins sur l’objet des emails reçus puisqu’ils scanneront leur boîte de réception plus rapidement lors de leurs déplacements.

Conseil : Veillez à ce que votre objet soit court et précis. Utilisez des mots qui plaisent à vos lecteurs et encouragez-les à ouvrir l’email.

Gardez une mise en page simple pour votre newsletter

Une fois que votre utilisateur a ouvert votre email, vous voulez être sûr(e) que le contenu de votre newsletter est bien optimisé pour une variété de tailles d’écrans. La raison est très simple : votre message doit être transmis à vos lecteurs, même via des écrans mobiles.

Pour cela, la clé est de garder une mise en page claire et simple. N’utilisez qu’une seule colonne afin que vos emails ne soient pas trop larges pour les appareils mobiles. Divisez votre texte en de plus petites sections et faites en sorte que les lecteurs puissent avoir facilement une vue d’ensemble du contenu de l’email.

Cela s’applique également à vos éléments de call-to-action, comme les boutons et les liens, sur lesquels vous souhaitez que les lecteurs cliquent. Assurez-vous que ceux-ci sont facilement cliquables et placés à des endroits stratégiques dans l’email afin d’augmenter vos chances de réussite.

Enfin, évitez les images trop larges qui peuvent ralentir le temps de chargement de l’email.

Conseil : Optez pour une mise en page simple pour faciliter la lecture de votre email à vos utilisateurs. Assurez-vous que vos call-to-action sont facilement trouvables et cliquables.

Exemple newsletter Starbucks
Exemple de newsletter Starbucks

 

Pour les newsletters sur mobile, n’oubliez pas vos liens

Maintenant que vous avez fait en sorte que vos call-to-action soient faciles à trouver, il est temps de se pencher sur vos liens. C’est une chose d’amener les lecteurs à cliquer sur vos liens, ça en est une autre de s’assurer que la page sur laquelle vos lecteurs vont arriver fonctionne également sur leur appareil mobile.

Idéalement, les landing pages associées à vos liens sont déjà compatibles avec les téléphones portables, de sorte que la mise en page de la landing page s’adapte automatiquement pour correspondre à l’appareil de l’utilisateur. Si vous n’utilisez pas de landing pages optimisées pour les mobiles, assurez-vous d’utiliser un code qui peut être affiché sur tous les types d’appareils tels que HTML5 (contrairement à Flash).

Conseil : Optimisez tous les liens pour les mobiles afin d’offrir la meilleure expérience possible aux utilisateurs qui vont cliquer dessus.
les

Sortez vos appareils

Une fois que vous avez appliqué les principes fondamentaux pour la mise en page de votre newsletter, il est important de tester l’exécution. Ceci est particulièrement important lorsque vous cherchez à optimiser votre newsletter pour des appareils mobiles qui existent dans de nombreuses tailles et avec des résolutions d’écran différentes. Pour mieux comprendre le fonctionnement de votre design, c’est une excellente idée de visualiser votre newsletter sur plusieurs plateformes.

Ainsi, vous verrez rapidement comment vos éléments de mise en page sont affichés sur les différents écrans et comment votre call-to-action est affiché dans le corps de l’email. Encore une fois, ces éléments sont importants pour la performance et le succès global de votre newsletter.

Conseil : Testez et prévisualisez votre mise en page sur de nombreux appareils et plateformes.

Exemples de bonnes newsletters

Vous voulez voir ce que ça donne lorsque ces conseils sont appliqués ? Nous avons sélectionné pour vous quatre de nos exemples de newsletters préférés pour vous inspirer et vous permettre de faire le point sur les règles de base.

Jetez un coup d’oeil ci-dessous !
 

Product Hunt

Product Hunt tire partie avec brio de son identité de marque, en utilisant sa signature rouge pour faire ressortir le call-to-action sur un fond blanc.

Ils ont également un bon ratio texte/image, en utilisant des éléments visuels qui sont parfaitement en accord avec leur identité de marque.

Exemple de newsletter Product Hunt
Exemple de newsletter Product Hunt

 

Netflix

Oui, c’est vrai, nous avons déjà parlé de Netflix. Mais nous aimons vraiment beaucoup leurs emails. Netflix utilise des contenus personnalisés à forte valeur ajoutée pour s’assurer que leurs lecteurs continuent d’ouvrir leurs newsletters.

Jetez aussi un coup d’oeil sur la façon très intelligente qu’ils ont d’utiliser leurs call-to-action ! Avec des incitations telles que “Play” et “Ma liste”, ils maximisent leurs chances de générer des clics et de convertir leurs lecteurs.

Exemple de newsletter Netflix
Exemple de newsletter Netflix

 

Skyscanner

Ceux qui s’inscrivent à la newsletter Skyscanner savent ce qu’ils recherchent. Des articles qui font rêver avec des conseils de voyages et des suggestions qui les aident à s’évader du bureau…

Il n’y a aucun doute sur la valeur ajoutée qu’offre leurs contenus. Cela permet de créer une relation avec les contacts jusqu’à ce qu’ils soient prêts à passer à l’action. Et lorsqu’ils le seront, ils trouveront des offres personnalisées auxquelles ils auront envie de souscrire.

Exemple de newsletter Skyscanner
Exemple de newsletter Skyscanner

 

Fitbit

Chez Fitbit, leur newsletter a un objectif très clair : générer du trafic vers leur blog, qui a pour but d’inciter les lecteurs à devenir plus actifs et à tirer le meilleur parti de leur produit. Ainsi, ils mettent en valeur leur contenu en haut de page (“Les meilleurs articles choisis pour vous”) et présentent intelligemment leurs posts dans un design responsive qui est facile à lire (et à cliquer !) sur mobile.

Exemple de newsletter Fitbit
Exemple de newsletter Fitbit

 

Essayez Mailjet dès maintenant

Comme nous l’avons déjà dit, l’envoi d’une newsletter nécessite de choisir le bon partenaire emailing qui facilitera la création, l’envoi et le suivi de vos emails. Et pour cela, Mailjet est une solution vraiment géniale.

Avec Mailjet, en utilisant les fonctionnalités de notre widget d’inscription, vous pouvez facilement créer et gérer vos listes de contacts. Vous pouvez également segmenter minutieusement votre base de contacts pour envoyer du contenu vraiment adapté à votre cible.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, jetez un coup d’oeil à notre éditeur d’emails en “drap-and-drop”, Passport, qui vous permettra d’utiliser nos superbes modèles ou bien de créer vous-mêmes vos designs à partir de zéro. Notre interface permet de créer de magnifiques emails en responsive design et qui s’afficheront ainsi parfaitement sur tous les supports.

Et une fois que votre email est envoyé à partir de notre interface, via SMTP ou via nos API très flexibles, vous serez en mesure de suivre et d’optimiser vos performances grâce à des indicateurs détaillés, des outils de test et de comparaison, qui vous permettront de vous améliorer constamment.

Vous voulez découvrir toutes les fonctionnalités de Mailjet a à offrir ? C’est par ici :

  • Editeur d’emails en “drag-and-drop”
  • Personnalisation d’email
  • Modèles d’emails prédéfinis
  • Statistiques avancées
  • Segmentation
  • Gestion des listes de contacts
  • Marketing automatisé
  • Widget d’abonnement
  • A/B Testing
  • Comparaison des campagnes

Et bien plus encore… !

Créez un compte dès maintenant et essayez gratuitement Mailjet pour mettre en place votre stratégie newsletter ! 😎

7 idées pour un marketing digital réussi pendant la Coupe du monde 2018

Que l’on soit adepte ou non, personne ne vous dira le contraire : les compétitions sportives rapprochent les gens, pour le meilleur et pour le pire.

Le coup d’envoi de la Coupe du monde 2018 approche à grands pas. Pendant un mois, le monde entier sera devant son poste. Avec 32 pays participants et 64 matchs, il semblerait que « football » soit devenu le maître mot. La balle est donc dans votre camp : à vous de jouer !

Que vous maîtrisiez ou non le dribble du moment marketing, vous sentez qu’il est temps pour vous de lancer l’offensive et de promouvoir votre marque. Et vous avez bien raison.

Il vous reste encore un peu de temps pour parfaire votre action et remporter le moment marketing de cette Coupe du monde 2018. Voici la tactique à adopter :

 

Un marketing digital réussi pendant la Coupe du monde 2018

 

1. Définissez vos cibles

C’est peut-être un peu bête à dire, mais si vous avez des clients français, ne leur envoyez pas d’emails avec #AllezLaMannschaft!. Ils pourraient assez mal le prendre.

Si vous lancez une campagne emailing, créez des messages sur-mesure pour vos abonnés en personnalisant le contenu et en segmentant vos listes. Connaître vos clients cibles ne se résume pas à identifier leur lieu de résidence, leur sexe ou encore leur âge. Cela implique également que vous sachiez comment ils interagissent avec votre marque, à quel moment ils sont le plus enclins à ouvrir un email ou quels sont leurs produits de prédilection en fonction de l’analyse de leurs achats précédents.

La segmentation et la personnalisation sont un excellent moyens de rendre vos emails percutants et potentiellement d’augmenter votre ROI.

 

2. Soyez créatif(ve)

Soit ! Réaliser une campagne de pub avec Zizou n’entre sûrement pas dans votre budget. Mais cela ne signifie pas pour autant que le match est perdu d’avance : soyez créatif et offrez à vos abonnés une formidable campagne marketing.

En termes de prix, la campagne « Shot on iPhone » d’Apple est probablement plus abordable et tout aussi efficace. L’entreprise a utilisé un principe simple à l’efficacité prouvée : utiliser des photos prises par des utilisateurs d’iPhone, remportant ainsi la bataille marketing durant l’Euro 2016. Cette fois-ci, les photos étaient liées au football et étaient tout aussi puissantes que celles de la campagne originale.

 

Au bout du compte, le marketing, tout comme le sport, est une question d’émotions. Être capable de véhiculer ces émotions peut faire pencher la balance en faveur de votre marque.

 

3. Exploitez le multicanal

Pourquoi ne pas profiter de toutes les plateformes disponibles pour envoyer vos messages ? L’utilisation d’une multitude de canaux pour renforcer vos efforts marketing peut augmenter la visibilité de votre marque et améliorer vos résultats.

Par exemple, utilisez Twitter les jours de match et les emails entre les matchs pour un maximum d’impact. Développez vos abonnés ou vos contacts et combinez emailing et réseaux sociaux pour faire buzzer vos contenus.

Vous avez le potentiel de poursuivre vos campagnes marketing hors-ligne ? Alors pourquoi ne pas proposer des offres spéciales en magasin ou encore des tirages au sort lors des jours de match !

 

4. Générez de l’engagement

De nos jours, le marketing devient de plus en plus un jeu d’équipe, plutôt qu’un discours commercial à sens unique. En engageant vos consommateurs grâce à vos messages, vous transformerez une campagne marketing ordinaire en une expérience utilisateur hors pair.

Adoptez les hashtags, encouragez vos abonnés à faire des pronostics ou encore incitez-les à partager leurs photos du jour. Cela vous permettra d’améliorer votre image et de cibler vos potentiels clients.

 

5. Anticipez… mais profitez de l’instant présent !

Les moments marketing se divisent généralement en deux équipes : les prévisibles et les imprévisibles. La Coupe du monde 2018 fait partie des prévisibles : nous savons déjà que l’événement va avoir lieu bientôt, nous savons quand les matchs se dérouleront et nous pouvons même donner des pronostics sur les équipes gagnantes. Cela nous laisse le temps de se préparer pour certaines situations, de créer à l’avance nos campagnes et même de choisir les meilleurs GIF à insérer dans nos publications sur les réseaux sociaux.

Mais attention : tout ne peut pas se préparer en amont. Les imprévisibles peuvent à tout moment entrer sur le terrain, tel un supporter s’invitant sur la pelouse pour prendre un selfie avec Messi durant un match de la Copa America 2016. Soyez réactif : transformez ce moment en un GIF, ajoutez-y une petite accroche et préparez-vous à faire le buzz.

GIF with Messi

Pouvez-vous imaginer ce que le déodorant Axe aurait pu faire s’ils avaient trouvé quelque chose comme ça ?

6. Prenez des risques

Pour réussir un bon moment marketing, il faut savoir prendre des risques. Gérer les situations imprévisibles en fait parti. On parle de foot, alors n’ayez pas peur de choisir votre camp, de tenter des blagues spirituelles et de faire des remarques controversées tout au long des matchs.

Ne vous prenez pas trop au sérieux, mais assurez-vous de ne pas être irrespectueux ou de banaliser les sujets sensibles.

 

7. Soyez pertinent(e)

Alors oui, le football, c’est drôle. Oui, nous adorons tous le foot. Et oui, nous sommes tous survoltés et nous avons plein d’idées marketing grandioses à mettre en place durant la finale de la Coupe du monde 2018. Mais ces idées seront-elles vraiment efficaces ?

Si vous travaillez pour une entreprise de paris sportifs en ligne, le 15 juillet sera certainement le jour le plus trépidant de l’année pour vous. Mais est-il vraiment nécessaire de tweeter en direct si vous possédez une boutique en ligne spécialisée dans les cannes et béquilles ? A priori, non.

Fixez vos objectifs marketing et trouvez les solutions les plus efficaces pour les atteindre. Posez-vous les bonnes questions avant et après le lancement d’une campagne. Est-ce nécessaire ? Est-ce que cela en valait la peine ? Apprenez ainsi de votre expérience et adaptez votre stratégie marketing pour le prochain grand événement.

 

Récapitulatif : les idées gagnantes pour la Coupe du monde 2018

Préparez-vous à surfer sur la vague de la Coupe du monde et à prendre part à la médiatisation de cet incroyable événement en suivant ces 7 conseils :

  1. Définissez vos cibles, personnalisez votre contenu et segmentez vos listes.
  2. Faites preuve d’imagination, sortez des sentiers battus et faites appel aux émotions de vos clients.
  3. Optez pour le multicanal afin d’augmenter la visibilité de votre marque et d’améliorer vos résultats.
  4. Stimulez l’engagement de vos clients en transformant votre communication marketing en une véritable conversation.
  5. Préparez le terrain… mais profitez toujours de l’instant !
  6. Prenez des risques et ne vous prenez pas trop au sérieux.
  7. Restez pertinent : demandez-vous toujours si ce que vous faites sera vraiment efficace.

 

Prévoyez-vous de lancer des campagnes pour la Coupe du monde 2018 ? Tweetez-nous vos idées créatives ou vos avis !

Assurez la sécurité et la confidentialité de vos emails

Combien de fois avons-nous déclaré que l’email garantissait le meilleur retour sur investissement et qu’il représentait le canal marketing le plus efficace ? À croire que nous avons une technique secrète pour convaincre tout le monde d’utiliser les emails… 🤔

Mais la vérité est que l’email est un moyen rapide, économique et hautement personnalisable pour contacter les clients. En tant qu’entreprise gérant des données personnelles, vous savez à quel point la question de la sécurité et de la confidentialité est importante. Il est essentiel de protéger les informations sensibles, et d’éviter les piratages et les fuites.

Les emails doivent donc garantir que ces données soient sécurisées et accessibles uniquement aux personnes autorisées.

« Le phishing et l’usurpation représentent actuellement deux menaces majeures pour le monde de l’emailing. Il est donc primordial de mettre en place toutes les protections possibles pour prévenir toute usurpation. » – Lauren Meyer, Vice-présidente de la Délivrabilité et Directrice des Opérations Amérique du Nord chez Mailjet

Avec la protection et la sécurité des données au cœur de l’actualité et le RGPD entrant en application dès le mois de mai, la question de la sécurité et de la confidentialité des emails n’a jamais été aussi fondamentale.

Préservez la sécurité et la confidentialité des données de vos emails

Dans le monde entier, des lois régissent l’utilisation des emails. Il existe notamment différentes lois anti-spam dont le contenu varie d’un pays à l’autre. Vous ne pouvez pas les ignorer et vous devez veiller à respecter celles applicables aux pays dans lesquels vous êtes présents.

Mais il existe également des accords transnationaux, signés entre des pays ou des entités supranationales (comme l’Union Européenne), pour aider les entreprises à s’implanter à l’étranger et à respecter la législation locale. Parmi les accords que vous devez connaître et veiller à respecter, le Règlement Général sur la Protection des Données (ou RGPD) est incontournable pour les entreprises traitant des données des citoyens européens.

Le RGPD a été adopté en 2016. Il renforce les réglementations européennes en vigueur en matière de sécurité des données au sein des pays membres de l’UE. Tous les organismes, entreprises, associations et administrations, qu’ils soient privés ou publics (c’est-à-dire toute structure ayant accès à des données personnelles), devront respecter le RGPD à compter du 25 mai 2018. Les entreprises européennes, mais également les entreprises non européennes ayant des clients résidant en Union européenne, ne doivent collecter que les données obligatoires et pertinentes dans le cadre de leurs activités.

Les entreprises doivent également s’assurer que les serveurs physiques sur lesquels sont stockées les données sont sécurisés et protégés. Tout transfert de données vers un pays hors de l’UE doit respecter des règles strictes. Si une entreprise ne respecte pas ces nouvelles règles, elle peut être sanctionnée par une amende allant jusqu’à 4% de son chiffre d’affaires annuel, ou 20 millions d’euros, selon le montant le plus élevé. Sous cette nouvelle règle de l’UE, toutes les données personnelles seront soumises aux normes de sécurité les plus strictes, pour permettre aux consommateurs d’interagir en toute confiance avec les entreprises.

Autrement dit, votre entreprise n’est pas la seule à devoir se conformer au RGPD, les solutions tierces que vous utilisez doivent aussi respecter ce règlement. Cela inclut évidemment votre fournisseur de solution d’emailing. Il est donc essentiel de bien le choisir (spoiler alert : dans la suite de cet article vous découvrirez pourquoi Mailjet est un choix judicieux 😉).

La sécurité des données est une préoccupation majeure en Europe. Avant de lancer votre activité sur le sol européen, assurez-vous donc de respecter les règles en vigueur, ainsi que celles à venir, et veillez à ne choisir que des solutions tierces conformes au RGPD, comme Mailjet.

Les aspects techniques de la sécurité des emails

Mais laissons un instant ces considérations juridiques de côté. Comment vous assurer que les emails que vous envoyez et ceux que vous recevez sont vraiment sécurisés ?

Chiffrement

Le chiffrement est un des moyens de protéger les informations contenues dans des emails.

Le chiffrement offre différentes possibilités. Le chiffrement des messages est probablement la procédure la plus efficace dans le domaine de la sécurité des emails. Contrairement aux idées reçues, l’authentification DKIM ne chiffre pas les messages. Néanmoins, elle ajoute une couche d’authentification qui permet de protéger vos emails.

Pour garantir un chiffrement correct de vos emails, vous pouvez utiliser l’un de ces outils, qui supportent le standard OpenPGP : https://www.openpgp.org/software/. Vous pouvez par exemple essayer GPGTools qui est nativement intégré à Apple Mail et vous permet d’envoyer des emails chiffrés (de bout en bout).

Vous pouvez également chiffrer le canal qui guide votre email d’un serveur A (votre serveur d’envoi) à un serveur B (le serveur de votre destinataire). C’est le rôle du protocole TLS (Transport Layer Security). Malheureusement, tous les fournisseurs d’accès à Internet n’utilisent pas encore le protocole TLS. Ainsi, si vous envoyez un message chiffré par le protocole TLS, mais que le serveur de votre destinataire ne suit pas ce protocole, le chiffrement ne fonctionne pas.

Sécurité des serveurs de stockage des données

Vous devez également vous assurer que les serveurs qui stockent les données sont sécurisés. Si vous les stockez vous-même, nous vous recommandons de respecter au minimum le règlement RGPD. Surveillez en permanence vos serveurs et limitez le nombre de personnes qui y ont accès. Votre entreprise y est obligée, et il est essentiel que les informations de vos utilisateurs soient sécurisées, notamment pour préserver la confiance qu’ils placent en votre marque.

Si vous confiez le stockage des données à un tiers, choisissez les solutions les plus fiables. Prévention des risques d’incendie, niveaux de sécurité élevés, autosuffisance énergétique… Étant donné que vous ne gérez pas directement le serveur, vous devez vous assurer que toutes les précautions nécessaires sont prises pour bénéficier d’un niveau de sécurité optimal. Si vous avez des clients européens, optez pour des serveurs situés en Europe : ils seront conformes à la législation européenne.

« Les organisations recueillent, traitent et conservent des volumes croissants de données personnelles pour pouvoir envoyer des emails ciblés au moment opportun à leurs clients. La protection des données reste une responsabilité et un enjeu de taille et les entreprises doivent s’assurer que leur solution d’emailing est en mesure de garantir cette sécurité » – Puchois, CTO chez Mailjet

Sécurité et confidentialité des emails chez Mailjet

Pour Mailjet, la sécurité est une priorité. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’obtenir la certification ISO 27001, une norme internationale pour de meilleures pratiques de management de l’information. Cette dernière implique que les entreprises mettent en œuvre des processus concernant l’accès et la gestion des données, mais aussi modifient leur infrastructure.

Nos processus de sécurité s’appliquent dès la conception du produit. De plus, la portée, le cycle de vie et les principes fondamentaux de la politique de sécurité de Mailjet répondent aux normes de sécurité les plus strictes, assurant que toutes les informations hébergées sur les plateformes Google Cloud et OVH soient sécurisées.

En choisissant Mailjet, vous ne faites pas seulement le choix d’une solution d’emailing certifiée ISO 27001, mais aussi d’un fournisseur ayant accompli toutes les étapes nécessaires pour assurer sa conformité au RGPD, y compris la mise en place de cadres de protection de la vie privée, le respect de la vie privée dès la conception et la possibilité pour les individus de contrôler plus facilement leurs données personnelles.

« Ces réalisations en matière de confidentialité et de protection des données propulsent Mailjet à un niveau d’excellence de service bien supérieur à celui de ses concurrents dans le secteur de l’emailing. Nous sommes fiers de ces résultats et de ce qu’ils représentent non seulement pour nos clients, mais aussi pour les individus dont nous protégeons les données pour le compte de nos clients. » – Alexis Renard, CEO de Mailjet

Et vous ? Êtes-vous prêt pour le RGPD ? Découvrez-le ici en répondant à notre quiz RGPD et partagez vos résultats avec nous sur Twitter ou sur Facebook.

Le guide pour définir votre stratégie emailing

Lorsque l’on débute dans l’envoi d’email marketing, la liste des tâches à effectuer et vérifier semble interminable. Construire votre liste de contacts, planifier votre stratégie et étudier les statistiques d’envoi… Il y a trop de paramètres à prendre en compte.

Mais pas de panique ! Nous sommes là pour vous aider et vous permettre de souffler un peu. Ce guide passe en revue de A à Z les fondamentaux et les bonnes pratiques de l’industrie à mettre en place. Attachez vos ceintures ! Nous allons vous aider à définir vos objectifs, à utiliser les réseaux sociaux pour booster votre stratégie d’emailing, à mettre en place des campagnes de parrainage, à concevoir des designs d’emails qui font mouche, et bien plus.

Chez Mailjet, nous voulons vous aider à faire en sorte que 2017 soit pour vous une année riche en emailing, et que vous passiez du statut de marketeur par email amateur à celui de véritable pro de la stratégie d’emailing. Prêt à décoller ? On y va !

Fermetures Orange Email : ce que vous devez savoir

Il ne vous reste plus beaucoup de temps : le 31 mai, certains domaines Orange, Wanadoo et Freeserve vont fermer une quantité non négligeable d’adresses email, et de nombreux précieux contacts vont être perdus pour toujours. Attention, il ne s’agit que de certains domaines qu’Orange a décidé de ne plus entretenir. Si vous apprenez cette nouvelle en même temps que vous lisez nos lignes, voici les points à retenir.

Fermetures Orange Email prévues pour le 31 mai

« Orange Email ferme !!? ? Qu’est-ce que je dois faire ??? »

Bon, tout d’abord, ne paniquez pas.

La vérité, c’est que sur les domaines qu’Orange a prévu de fermer ne comptent plus beaucoup d’utilisateurs. C’est pourquoi EE – la structure regroupant Orange et Deutsche Telekom – a choisi de les fermer. Les domaines concernés sont :

  • Orange.net
  • Orangehome.co.uk
  • Wanadoo.co.uk
  • Freeserve.co.uk
  • Fsbusiness.co.uk
  • Fslife.co.uk
  • Fsmail.net
  • Fsworld.co.uk
  • Fsnet.co.uk

Comme vous pouvez le constater, les adresses orange.fr ne sont pas concernées.

Nous avons fait les calculs pour vous : seulement 0,0017% de tous nos utilisateurs actifs ont ouvert un compte Mailjet en utilisant une adresse rattachée à l’un de ces domaines (et ce depuis les débuts de Mailjet il y a… jadis). Nous avons également compté seulement 8 personnes inscrites aux listes de contacts propres à Mailjet depuis l’une de ces adresses.

« Mais il s’agit de B2B ! » vous exclamez-vous. C’est pourquoi nous avons également jeté un oeil rapide aux bases de contacts de nos utilisateurs. Sur l’échantillon de 8 millions de contacts observé, seulement 127 adresses étaient concernées (d’où notre 0,0017%). Comme vous pouvez le constater, pas de quoi s’arracher les cheveux ni pleurer de rage.

Maintenant que votre panique est passée, détendez-vous. Il y a finalement peu de chance que vos listes contiennent des adresses Orange Email. Néanmoins, quel que soit le nombre de destinataires concernés, cette fermeture ne signifie pas nécessairement que vous devez dire adieu à ces personnes.

J’envoie effectivement des messages à quelques utilisateurs d’Orange Email concernés par la fermeture. Que puis-je faire ?

La première chose à faire est de vous préparer pour la suite. Lorsque des services d’emailing ferment – comme c’est déjà arrivé avec Voila par le passé – ils cessent logiquement de fonctionner, en conséquence de quoi les emails entrants sont systématiquement refusés. Côté expéditeur, cela se traduit par un taux d’erreurs et de bounces plus important, surtout si vous aviez de nombreux contacts utilisant ces domaines.

Comme vous le savez, des taux trop élevés de bounces peuvent sévèrement endommager votre délivrabilité. C’est pour cette raison que, chez Mailjet, nous suivons de près ces statistiques, afin que vos envois soient conformes à nos statistiques limites.

Pas de panique – on vous a dit de vous détendre – nous avons la solution pour vous éviter ces pics de bounces et pour vous aider à préserver votre réputation d’expéditeur (et votre délivrabilité). C’est très simple : il vous suffit de supprimer les adresses correspondant à ces noms de domaines de vos listes avant le 31 mai ! Comme elles ne fonctionneront plus, aucune raison de les conserver. ?

giphy-4

Mais… quid de mes destinataires ?

Ah, oui. Quid de ces destinataires qui, manifestement, suivent et reçoivent vos emails depuis très longtemps. Vous n’êtes pas encore prêt à les quitter pour toujours.

Eh bien sachez que ce long au revoir n’est pas nécessairement une fatalité. Les chances que ces personnes abandonnent pour de bon l’email juste parce que leur service de messagerie ferme est très peu probable. A l’heure qu’il est, ils se sont déjà certainement créés une nouvelle adresse email. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de récupérer cette nouvelle adresse.

Comment ? Voici plusieurs idées :

  • Segmentez votre liste de contacts, et envoyez une campagne spéciique aux destinataires utilisant un des noms de domaines qui vont bientôt fermer. Encouragez-les à vous donner leur nouvelle adresse email – que vous mettrez à jour dans votre liste de contacts – ou à s’inscrire à vos emails en utilisant cette nouvelle adresse. Pensez à bien rappeler les plus values de vos emails, afin qu’ils aient une raison supplémentaire de se réinscrire. C’est l’occasion ou jamais de renforcer la relation que vous entretenez avec cette personne. Pensez donc à également utiliser la personnalisation pour maximiser l’engagement du message.
  • Quelques contacts vont mettre à jour d’eux-mêmes leur adresse email. Bien. Cela signifie qu’ils sont intéressés par vos contenus et veulent poursuivre les échanges. Aussi, accueillez-les à nouveau avec une campagne de bienvenue conçue sur mesure pour les remercier de leur confiance renouvelée, et là encore consolider votre relation.
  • Il se peut également que certains contacts ne réagissent pas à votre campagne de mise à jour. Les raisons de leur absence de réponse peuvent être multiples. Si votre premier email est sans réponse, tentez une relance avec un deuxième message. Si cela ne donne toujours rien, vous pouvez sereinement retirer ces adresses de vos listes.

Enfin, n’oubliez pas que mettre à jour ses informations de contact sur l’ensemble des plateformes en ligne et site que l’on utilise est un travail long et fastidieux. Il se peut que dans ce processus, ils aient oublié votre service. Soyez indulgent et surtout réactif : rappelez-vous à leur bon souvenir, et facilitez-leur le processus de mise à jour de leur adresse email.

Un instant ! Vous m’oubliez ! Qu’en est-il de ma propre adresse Orange, Wanadoo ou Freeserve ?

Attendez… vous envoyez toujours des emails depuis ces noms de domaine ? Etant donnés que EE a cessé l’autorisation de création de nouvelles adresses emails sur les domaines concernés depuis 2012 et la vitesse à laquelle les choses vont (vite) dans le monde du numéique, vous pouvez sans problème prétendre au titre d’archive vivante de l’emailing.

Même si votre volonté – à la fois admirable et étrange – de devenir la dernière personne sur terre à utiliser ces noms de domaine pour vos envois d’emails, utiliser des adresses de webmails pour votre emailing n’est pas la technique la plus recommandable, d’un point de vue délivrabilité en tout cas. Les adresses d’expéditeurs « professionnels » n’ont pas seulement l’air d’émaner de spammeurs. Elles risquent également d’être plus facilement bloquées par les autres FAI et auront donc moins de chances d’arriver en boîte de réception. En outre, recevoir un email d’une entreprise envoyé depuis une adresse webmail plutôt que depuis le nom de domaine de l’entreprise même ne donne pas vraiment un sentiment de professionnalisme.

giphy-2 copy

EE conseille à ses utilisateurs d’opter pour une adresse Gmail et donne même des conseils pour effectuer la migration des emails reçus en Messagerie Orange vers Gmail. Mais comme pour Orange, Gmail est loin d’être la meilleure option pour vos envois d’email marketing. Facilitez la vie de tout le monde (vous compris) en optant pour un domaine d’envoi personnel propre. Vous augmenterez drastiquement vos chances d’arriver en boîte de réception.

Voilà. Orange Email ferme quelques domaines, mais tout le monde ira bien. Votre stratégie d’emailing y survivra, en plus d’avoir appris quelques conseils en délivrabilité (comme l’importance d’entretenir régulièrement vos listes de contacts pour éviter les bounces). Vous voulez aller plus loin ? Consultez notre guide sur les fondamentaux de la délivrabilité.

Vous souhaitez rester au courant des dernières actualités du monde de l’emailing ? Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire, ou suivez-nous sur Twitter. Vous pouvez également nous y faire part de vos commentaires, questions ou idées.Fermetures Orange Email : ce que vous devez savoir

Passer de SendGrid à Mailjet : un guide à l’attention des marketeurs

Vous avez décidé de passer à Mailjet. Bienvenue ! Peut-être que la réactivité de nos équipes de support et d’accompagnement vous a séduit, à moins que vous ne cherchiez des fonctionnalités d’email transactionnel plus poussées, ou encore que vous souhaitiez migrer vers un service d’emailing dont les serveurs sont localisés en Europe. Quelle que soit la raison de votre migration, se lancer avec un nouveau service d’emailing est le moment idéal pour réévaluer votre stratégie d’emailing et améliorer votre délivrabilité.

Passer de SendGrid à Mailjet : un guide à l’attention des marketeurs

Dans ce guide de migration de SendGrid à Mailjet, vous saurez comment :

  • Tirer le meilleur de Mailjet et de ses fonctionnalités ;
  • Paramétrer et authentifier votre compte ;
  • Migrer vos listes de contacts et vos modèles en HTML ;
  • Gérer votre réputation d’expéditeur ;
  • Créer une newsletter et configurer vos emails transactionnels ;
  • Suivre les performances de vos emails.

Vous êtes intéressé ? Téléchargez Passer de SendGrid à Mailjet : un guide à l’attention des marketeurs et effectuez une transition d’un service d’emailing à l’autre en toute simplicité.

Vous rencontrez des problèmes dans votre migration ? Contactez notre équipe support ici.

Créez une campagne d’emailing efficace avec les tests à plusieurs variables

Nous avons tous déjà vécu cette situation : rentrer chez un glacier, regarder les différents parfums et se dire « Si seulement je pouvais tous les tester… ». Puis, une fois que vous vous êtes arrêté sur deux parfums (voire trois ou quatre), le glacier vous demande : « Voulez-vous tester quelques parfums ? » Quel bonheur de pouvoir prendre une décision éclairée pour quelque chose d’aussi essentiel qu’une glace !

Mais si en plus vous ajoutez une deuxième boule… Oui, vous aimez la myrtille et le café, mais les deux se marient-ils vraiment ? La réponse est non. N’essayez même pas, je suis catégorique. Alors, si vous pensiez que choisir deux boules de glace était une mince affaire, je peux vous assurer que vous vous trompez ! Trouver l’association parfaite requiert du temps… et un nombre incalculable de tests.

Trouvez la bonne association avec les tests à plusieurs variables

Bon bon, mais quel rapport avec l’emailing marketing ?

Non, notre blog ne s’est pas transformé en un blog d’amateurs de glaces. Ces dernières peuvent être une métaphore pour de nombreuses choses de la vie… y compris l’email marketing !

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé des armes secrètes des emails. Nous vous avions également expliqué en quoi les tests pouvaient vous aider à tirer le meilleur parti de ces emails. Nous vous avons déjà tout dit sur les tests A/B (ou A/X) : créer (au moins) deux versions d’un e-mail, puis modifier une variable (l’objet, le nom de l’expéditeur, les appels à l’action [CTA], etc.). C’est-à-dire, choisir le meilleur email en testant plusieurs versions parmi vos favorites (et certaines que vous pensez mauvaises).

Allons maintenant plus loin : nous allons prendre deux boules, et même une garniture ! Nous allons découvrir ensemble comment trouver l’association parfaite pour créer une campagne d’emailing des plus savoureuses.

glace

Et les tests multivariés dans tout ça ?

Ah oui, pardon. Les tests à plusieurs variables consistent simplement à tester plusieurs variantes d’un même email. Bon OK, ce n’est pas encore très clair.

Lorsque vous effectuez un test A/B sur un email, vous dupliquez votre modèle et modifiez uniquement un élément, comme l’objet, la bannière ou le texte de l’appel à l’action. Lors d’un test à plusieurs variables, vous modifiez (au moins) deux éléments afin d’analyser les performances de ces différentes associations.

Besoin d’exemples ?

Pas de souci. Imaginons que vous avez organisé une superbe campagne pour booster vos ventes. Vous souhaitez que davantage d’internautes cliquent dessus pour arriver sur votre page de destination. Vous décidez donc de tester les éléments suivants :

  • Le texte du CTA : « Achetez maintenant » ou « Découvrez nos prix imbattables ! » ?
  • L’emplacement du CTA : dans la partie sous la ligne de flottaison ou en bas de votre email ?

Pour réaliser un test à plusieurs variables, vous devez créer quatre variantes (2 textes x 2 emplacements) d’un même email et l’envoyer :

  1. CTA « Achetez maintenant », dans la partie sous la ligne de flottaison.
  2. CTA « Achetez maintenant », dans le bas de l’email.
  3. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans la partie sous la ligne de flottaison.
  4. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans le bas de l’email.

Mailjet_-_Passport_microsoft-surfacepro4-front

Même si ces tests semblent assez simples, ils se compliquent si l’on ajoute un troisième élément. Cependant, les résultats seront encore plus intéressants.

Prenons votre campagne et votre questionnement par rapport au CTA. Vous pouvez bien sûr tester son emplacement et son texte, mais qu’en est-il de sa couleur ? Ne pas ajouter de couleur à cette équation revient à refuser une garniture sur votre glace, alors qu’on vous la propose : c’est totalement inacceptable.

Nous avons donc maintenant trois éléments à tester :

  • Le texte du CTA : « Achetez maintenant » ou « Découvrez nos prix imbattables ! »
  • L’emplacement du CTA : dans la partie sous la ligne de flottaison ou en bas de votre email ?
  • La couleur du CTA : rouge ou noire ?

Asseyons-nous, ouvrons Passport (ou un autre éditeur d’emails) et créons huit variantes. Je vous entends d’ici : « Huit ??? ». Eh oui, vous avez bien entendu : 2 textes x 2 emplacements x 2 couleurs.

Voici les huit variantes :

  1. CTA « Achetez maintenant », dans la partie sous la ligne de flottaison, rouge.
  2. CTA « Achetez maintenant », dans la partie sous la ligne de flottaison, noir.
  3. CTA « Achetez maintenant », dans le bas de l’email, rouge.
  4. CTA « Achetez maintenant », dans le bas de l’email, noir.
  5. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans la partie sous la ligne de flottaison, rouge.
  6. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans la partie sous la ligne de flottaison, noir.
  7. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans le bas de l’email, rouge.
  8. CTA « Découvrez nos prix imbattables ! », dans le bas de l’email, noir.

Préparez vos emails, envoyez-les et attendez. Analysez ensuite les résultats, afin de découvrir quelles associations de CTA enregistrent le plus de clics. C’est aussi simple que cela.

Home_-_Mailjet_microsoft-surfacepro4-front

OK, donc je peux vraiment tout tester ?

Je vous sens pousser des ailes. Mais attendez un peu ! Il existe quand même quelques règles fondamentales.

  • Réfléchissez au motif qui vous pousse à faire un test : et non, il ne suffit pas de cocher une case. Les tests ne sont utiles que si vous identifiez le problème que vous voulez résoudre. Par exemple : « Mon site n’enregistre pas autant de trafic que prévu. Je souhaite que davantage d’internautes cliquent sur mes campagnes et accèdent ainsi à mon site ».
  • Identifiez les éléments à tester : si votre taux d’ouverture s’élève à environ 35 % et si votre taux de clics est toujours aussi faible, le problème vient probablement des éléments que vos contacts voient en ouvrant l’email, et pas de l’objet ou du nom. Votre titre est-il engageant ? Vos CTA sont-ils bien visibles ? La conception de votre email est-elle attrayante ? Réfléchissez aux éléments qui peuvent influencer vos résultats et dégagez des idées pour changer la donne.
  • Prenez toujours en compte vos statistiques : les statistiques relatives à vos emails vous offriront les informations dont vous avez besoin. Il est cependant important de distinguer les niveaux d’importance de ces résultats. Si vous testez différentes associations d’objet et de nom, le taux d’ouverture sera l’indicateur le plus parlant. Si vous jouez avec la couleur et le texte de votre CTA, vous devez vous intéresser au taux de clics.

C’est noté. Et en ce qui concerne Mailjet ?

Excellente question. Comme vous le savez, chez Mailjet, nous pensons qu’il n’est pas suffisant de tester deux variantes d’un email. Ainsi, notre outil de tests A/B est en fait un outil de tests A/X, qui vous permet de tester jusqu’à 10 variantes. Cela signifie que vous pouvez tester 10 objets pleins d’humour dans le cadre d’un test A/X simple ou créer différentes variantes en modifiant un certain nombre d’éléments au sein de votre message.

wow
Épatant, n’est-ce pas ?
Et nous ne nous arrêtons pas là. Nous vous proposons également notre outil de comparaison de campagnes pour tester différentes associations sur une période donnée, comme la date et l’heure d’envoi. Un envoi matinal en semaine est-il plus efficace qu’un midi le week-end ? Ou au déjeuner le lundi ?

Vous êtes convaincu ? Vous voulez commencer au plus vite ? Amusez-vous avec notre outil de tests A/X et expliquez-nous sur Twitter comment vous avez trouvé une association efficace.