RGPD, 1 an après :
comment créer des campagnes emailing conformes ?


Savez-vous qui va bientôt fêter son tout premier anniversaire ? 🎂 Un indice : il est européen et a beaucoup (oui oui, beaucoup) fait parler de lui. C’est… le RGPD ! Voilà donc près d’un an que ce nouveau règlement est entré en vigueur.

Rappelons-le, le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) concerne toutes les entreprises traitant des données personnelles de citoyens européens. Un baromètre réalisé par La Chaire Économie Numérique de l’Université Paris-Dauphine avec Médiamétrie en avril 2019 auprès de plus de 1000 Français montre d’ailleurs que 91 % de nos concitoyens sont préoccupés par la protection de leurs données personnelles.

Les pénalités financières en cas de non-conformité peuvent aller jusqu’à 4 % du chiffre d’affaires ou 20 millions d’euros. De nombreuses entreprises se sont déjà vues infliger des amendes importantes pour manquement à la sécurité des données utilisateurs. Mais au-delà des répercussions financières, la non-conformité au RGPD peut avoir de fortes conséquences sur la réputation d’une marque.

C’est pour cette raison qu’il est indispensable que vous mettiez en œuvre tous les moyens pour assurer le respect des exigences de ce nouveau règlement. Et pour les personnes travaillant dans le domaine du marketing et de la communication, cela passe notamment par la mise en place de campagnes emailing conformes au RGPD. Pour cela, nous allons vous guider pas-à-pas à travers les étapes à suivre.

Etape n°1 : obtenir le consentement de vos contacts

Sous le RGPD, il est indispensable que vous disposiez du consentement de chacun des contacts de votre liste. La première chose est de vous assurer que le consentement est donné par un acte positif clair. Le silence ou l’absence d’action de la personne concernée ne vaut pas consentement. Il n’est donc plus question d’avoir recours à des cases pré-cochées (mécanisme connu sous le nom de l’opt-out) pour obtenir le consentement d’une personne.

Même si cela n’est pas obligatoire, nous vous recommandons d’avoir recours au double opt-in. Il s’agit d’obtenir deux fois le consentement d’un utilisateur avant de l’ajouter à une liste de contacts. La première fois lorsqu’il remplit un formulaire ; la deuxième fois lorsqu’il clique sur un lien contenu dans un email de confirmation par exemple. De cette manière, il n’y a pas de doute possible quant à la volonté de vos contacts.

single opt-in vs double opt-in

Vous aimerez également notre article « Comment mettre en place un formulaire d’inscription double opt-in via l’API de Mailjet« .

Vous l’aurez compris, cela laisse très peu de place pour l’achat ou la location de listes de contacts à des prestataires tiers. Veuillez noter que même si certaines listes de contacts achetées ou louées, obtenues avec un acte de consentement positif clair lors de l’inscription, peuvent être autorisées sous RGPD, nous vous déconseillons fortement d’avoir recours à cette pratique pour des soucis de délivrabilité. Gardez en tête que ce qui est permis n’est pas forcément optimal pour votre stratégie emailing. 😉

Etape n°2 : être en mesure de prouver le consentement

Il est très important de noter que le RGPD s’applique à l’ensemble de vos données, et pas uniquement à celles collectées après l’entrée en application du texte au 25 mai 2018. Vous devez donc être en mesure de fournir les preuves pour tous vos contacts, y compris ceux dont le consentement a été recueilli avant cette date.

Si vous constatez que vous n’avez pas un consentement exprès bien documenté pour chacun de vos contacts, une campagne de requalification est normalement recommandée. Mais maintenant que le RGPD est en vigueur, toute communication sans ce consentement documenté pourrait vous exposer à des risques. Deux choix s’offrent donc à vous :

  • Vous pouvez retirer toutes les personnes pour lesquelles vous n’avez pas de preuve de consentement de vos listes de contacts. De cette façon, vous serez certain(e) de ne pas aller à l’encontre du RGPD en contactant des personnes pour lesquelles vous n’êtes pas en mesure de prouver le consentement.
  • Il vous reste également l’option d’envoyer une campagne de requalification à vos contacts, mais maintenant que la deadline du RGPD est passée, cela se fera à vos risques et périls.

Etape n°3 : permettre aux contacts de se désabonner facilement

Le principal élément que vous devez inclure dans vos emails pour respecter le RGPD est un lien de désinscription fonctionnel. Il s’agissait d’une obligation même avant l’entrée en vigueur du règlement mais, depuis le 25 mai 2018, des sanctions peuvent vraiment être imposées.

Si vous respectez les bonnes pratiques marketing, ce lien de désinscription doit déjà être présent dans tous les emails marketing que vous envoyez. Si ce n’est pas le cas, ajoutez-le immédiatement ! Avec l’éditeur d’emails Passport de Mailjet, ces liens sont automatiquement inclus dans vos modèles d’emails.

Lorsque l’un de vos contacts clique sur le lien de désinscription, nous vous recommandons de leur demander les raisons de ce choix. Par exemple, est-ce à cause de la fréquence de vos newsletters, du contenu de vos emails… ? Ceci est un point de départ indispensable pour optimiser votre stratégie de communication.

Etape n°4 : faire valoir le droit de vos contacts

Il existe d’autres obligations liées au RGPD s’appliquant à l’emailing. Après avoir reçu l’une de vos communications, les destinataires doivent notamment être en mesure de faire valoir leurs droits. Il peut s’agir par exemple de leur droit d’accès, droit de portabilité, droit de rectification, droit d’effacement des données les concernant, etc.

Il vous faudra donc mettre à jour vos mentions d’information afin d’indiquer clairement la ou les marche(s) à suivre pour faire valoir ces droits. Vous indiquerez par exemple la personne à contacter et ses coordonnées : nom, prénom, adresse email et/ou numéro de téléphone. Ce peut être la personne en charge du traitement opérationnel des données, votre responsable emailing donc, ou bien votre DPO (Data Protection Officer, ou Responsable à la Protection des Données en français).

Ce qu’il faut retenir

Pour créer des campagnes emailing conformes au RGPD, assurez-vous de respecter les exigences suivantes :

  • Collectez le consentement explicite de vos contacts.
  • Soyez en mesure de prouver le consentement de vos contacts.
  • Insérez un lien de désinscription fonctionnel dans tous vos emails marketing.
  • Appliquez une politique transparente afin de permettre à vos contacts de faire valoir leurs droits facilement.

 
Rejoignez-nous sur Twitter pour partager avec nous vos anecdotes et vos bonnes pratiques liées au RGPD !

Cet article est une version mise à jour de l’article “Comment créer des campagnes emailing conformes au RGPD ?”, publié sur le blog Mailjet le 18 janvier 2018 par Michyl Culos.

Marketing automation : qu’est-ce que c’est ? Définition et exemples

Le marketing automation est devenu un levier indispensable des spécialistes du marketing. Pour faire simple, le marketing automation consiste à déclencher automatiquement les actions marketing les plus pertinentes en fonction du parcours de l’utilisateur.

Le marketing automation a de quoi séduire et s’inscrit directement dans la transformation digitale des activités marketing en les mettant au service de la vente. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur le marketing automation.

Qu’est-ce que le marketing automation ?

Au sens large, le marketing automation (ou « automatisation du marketing » pour les Frenchies) fait référence à tous les dispositifs ou techniques permettant d’automatiser des campagnes marketing. Cela permet par exemple d’automatiser des tâches telles que l’envoi d’emails. Cette automatisation s’appuie sur des scénarios préconçus pour s’adapter aux comportements et aux actions des utilisateurs. Le marketing automation suit la logique suivante : Déclencheur/Trigger utilisateur → Scénario → Message personnalisé.

Les avantages ? Grâce au marketing automation, les spécialistes du marketing gagnent un temps précieux en automatisant des tâches récurrentes et peuvent se concentrer sur ce qui compte vraiment : la mise en place d’une stratégie marketing pertinente et efficace. Côté clients, le marketing automation permet d’optimiser l’expérience des utilisateurs et la qualité de la relation clients. In fine, l’objectif de marketing automation est de créer de l’engagement et d’améliorer la conversion.

D’après une étude récente, 75% des entreprises utilisent des outils d’automation et 66% indiquent que ces outils sont efficaces, ce qui souligne le potentiel croissant du marketing automation.

Study Marketing Automation

Exemples de scénarios de marketing automation

Interagir avec ses clients au bon moment et avec le bon message est essentiel pour réussir sa stratégie marketing. Le marketing automation consiste à concevoir des scénarios prédéfinis pour envoyer automatiquement un message ou une série de messages (qu’on va appeler des workflows) suite à l’action d’un utilisateur. Vous pouvez également mettre en place une segmentation pour cibler au mieux les destinataires de vos workflows. Voyons ensemble quelques exemples de scénarios de marketing automation.

Scénario de bienvenue

Commençons avec un scénario très simple mais indispensable. Imaginons qu’un internaute vient de s’abonner à votre newsletter. La moindre des choses est de lui envoyer un message pour le remercier et lui souhaiter la bienvenue. Cela permet de partir sur de bonnes bases et d’instaurer une relation de confiance avec votre nouveau contact.

Dans ce message de bienvenue, vous pouvez promouvoir vos articles les plus populaires ou les plus performants afin d’améliorer le trafic de votre blog et vos taux de conversions. Il est également possible d’ajouter au workflow un second email envoyé automatiquement quelques semaines après l’inscription afin de proposer à l’abonné de recommander votre newsletter à des collègues par exemple. Dans ce cas, pensez toujours à proposer un avantage en échange du service rendu afin de renforcer l’engagement.

Scénario de panier abandonné

Autre scénario très classique : un client vient de mettre un article dans son panier sans passer à l’action. Pour convertir ce “quasi-client”, nous vous conseillons de créer un scénario déclenchant un workflow d’au moins 3 emails : un premier email envoyé 1 heure après l’abandon du panier, un deuxième email 24h heures après et enfin un troisième 3 à 5 jours après.

Dans ces emails, vous pouvez même proposer au client un code promotionnel, un petit geste qui peut faire une grande différence. Pour multiplier vos chances de convertir, jouez sur un sentiment d’urgence, par exemple en ajoutant une date et une heure d’expiration pour le code promotionnel ou en indiquant que les articles dans le panier pourraient bientôt être en rupture de stock.

Cet article peut également vous intéresser : “Comment coder un email de panier abandonné avec MJML”

Scénario d’anniversaire

Pour renforcer la relation que vous avez avec vos clients, nous vous recommandons de mettre en place un scénario d’anniversaire. Cela vous permettra d’envoyer un email ou un série d’emails automatiquement à la date d’un événement récurrent. Par exemple à la date d’abonnement ou à la date de naissance du contact.

Pour ce scénario, vous pouvez créer un workflow de 3 emails : un premier email quelques jours avant la date d’anniversaire pour proposer à l’utilisateur une réduction afin de se faire plaisir le J, un email le jour même pour lui souhaiter un excellent anniversaire, un dernier email pour lui rappeler qu’il ne lui reste que peu de temps pour profiter de la réduction.

Scénario de réactivation

Alors qu’il coûte 5 fois plus cher d’acquérir un nouveau client que d’en retenir un existant, il est indispensable pour les marques de mettre en place des stratégies de réactivation. Pour cela, vous pouvez donc mettre en place un scénario permettant d’envoyer automatiquement un message aux contacts n’ayant pas ouvert l’un de vos emails ou cliqué sur l’un d’entre eux depuis un temps donné.

Pour les inciter à passer de nouveau à l’action, proposez à vos contacts inactifs des codes promotionnels ou des offres spéciales (par exemple, la livraison sans frais). C’est un workflow que Sephora utilise beaucoup : c’est une façon simple de continuer à générer du chiffre d’affaires grâce à vos clients existants.

Workflow sephora

Définir une stratégie de marketing automation

Définir les KPI que vous souhaitez atteindre

Avant toute chose, vous devez vous demander quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre campagne de marketing automation. Si vous disposez de données précises, vous pourrez analyser et améliorer la performance de vos actions. Cela est indispensable afin de pouvoir mettre en place une stratégie de marketing automation efficace sur le long terme.

La première étape est donc de définir les KPIKey Performance Indicators – que vous allez mettre en place et surveiller. Ils vous aideront à prouver plus facilement le retour sur investissement de vos efforts marketing et à mettre en œuvre de campagnes de marketing automation adaptées aux objectifs de votre entreprise.

Construire vos personas marketing

Les actions marketing ne doivent pas être basées sur les croyances internes d’une entreprise, généralement propres à chaque service. C’est en construisant des personas marketing que vous serez en capacité de construire une stratégie de marketing automation performante. En définissant des personas marketing, vous dressez un portrait précis des profils que vous ciblez.

Il s’agit en fait d’un personnage imaginaire représentant un archétype d’un groupe de personnes. Ces personnes ont des intérêts, des motivations et des comportements en commun. Le persona doit être notamment doté d’un prénom, de caractéristiques sociales, d’une histoire… Il permettent aux équipes de rester concentrés sur leurs clients finaux et de concevoir un message adapté à la cible.

Créer votre scénario et votre workflow

C’est seulement après avoir défini vos KPI et construit vos personas que vous pourrez définir le scénario de marketing automation et les messages les plus adaptés pour toucher votre cible et atteindre vos objectifs.

Tout l’enjeu consiste à suivre le parcours de l’utilisateur et, à chaque étape, enclencher le scénario le plus pertinent. Selon chaque scénario (qui sera déclenché par une action/un trigger de l’utilisateur), vous devez imaginer et créer un workflow personnalisé pour que la campagne soit la plus efficace possible. Afin d’augmenter vos taux de conversions, n’oubliez pas d’insérer dans vos messages marketing un call-to-action clair et distinct.

Mesurer les résultats et adapter votre stratégie

Nous ne le répéterons jamais assez, il faut toujours mesurer l’efficacité d’une action marketing. Vous devez toujours vérifier que les résultats atteints sont à la hauteur de ce que vous attendiez. C’est pourquoi la première étape de définition des KPI est si importante.

Ces retours vous permettront d’améliorer de façon continue votre stratégie de marketing automation. Lors de la sélection de votre outil de marketing automation, assurez-vous donc que ce dernier offre bien la possibilité de suivre la performance de vos actions en temps réel.

Marketing automation et emailing

L’email automation permet de configurer une série d’emails automatisés destinés à être envoyés à vos contacts lorsqu’un certain critère est satisfait. Pour créer un workflow, il vous suffit de sélectionner un scénario, de créer un ou plusieurs emails, puis de définir les critères d’envoi. Des outils tels que Mailjet (on dit ça, on dit rien…) vous permettent de créer ces workflows et d’envoyer automatiquement des emails aux clients qui les déclenchent. Regardons de plus près comment cela fonctionne.

Il peut être difficile de créer un workflow compte tenu du nombre de choix à faire et de décisions à prendre. Pour vous aider à vous lancer, notre solution établi plusieurs scénarios intégrant des événements prédéfinis. Une fois que vous avez renseigné les informations de base de votre workflow, vous pouvez sélectionner la liste de contacts qui sera utilisée pour ce workflow. Si vous avez déjà défini des segments en fonction des propriétés ou des comportements de vos contacts, vous pouvez en appliquer un à votre workflow.

Mailjet Marketing Automation

Vous pourrez alors créer le ou les emails qui seront envoyés lors du déclenchement du workflow. Pour chacun des emails du workflow, vous pouvez décider si l’email doit être envoyé immédiatement ou après un certain délai (qui se compte en minutes, heures, jours ou mois). Grâce à un éditeur d’emails intuitif, vous pourrez facilement créer et personnaliser vos emails.

Avec notre solution, vous pouvez consulter les statistiques d’un workflow actif. Ces statistiques vous permettront de suivre la performances des emails envoyés. Cela est très important pour vous permettre de mesurer vos résultats et adapter votre stratégie de marketing automation.

Testez notre solution d’email automation
Mailjet propose plusieurs scénarios prédéfinis et vous permet de créer facilement des workflows pour automatiser vos messages et interagir au bon moment avec vos utilisateurs.

Essayer gratuitement

Vous avez déjà mis en place des scénarios de marketing automation ? Partagez avec nous vos retours d’expérience sur Twitter ou Facebook.

7 bonnes pratiques pour rédiger un objet d’email efficace et augmenter votre taux d’ouverture

Dans le monde de l’email marketing comme dans la vie… c’est la première impression qui compte. La boîte de réception de vos destinataires est un endroit ultra compétitif où il faut savoir se distinguer efficacement. Tout se joue en quelques caractères pour attirer l’œil et éveiller la curiosité de votre destinataire avec l’objet de votre email.

Vous avez peut-être déjà suivi nos conseils sur les bonnes pratiques à suivre afin que vos messages ne tombent dans le dossier “spams” ou “courriers indésirables”. Maintenant que vous êtes sûr(e) que votre email va arriver dans la boîte de réception principale de votre destinataire, voyons comment créer un bon objet d’email, de ceux qui vont immédiatement augmenter votre taux d’ouverture.

Dans cet article, nous vous guiderons dans la rédaction de l’objet d’email parfait avec quelques bonnes pratiques emailing simples à mettre en place. Vous saurez bientôt rédiger des objets d’emails attractifs améliorer significativement la performance de vos messages.

1/ Être attentif à la longueur de l’objet d’email

Le débat sur la longueur idéale d’un objet d’email n’est pas tranché. Et pour cause, car il ne semble n’y avoir aucun lien statistique entre la longueur de la ligne d’objet et le taux d’ouverture. Cependant, il faut garder à l’esprit que l’aperçu de votre objet d’email sera tronqué par la messagerie de vos destinataires s’il est trop long, comme dans l’exemple ci-dessous.

Et pour ne pas vous faciliter la tâche, le nombre de caractères qui s’affichent en boîte de réception dépend des messageries. Pour trouver ce qui fonctionne le mieux avec votre cible, nous vous recommandons donc de regarder quelles messageries sont les plus utilisées dans votre liste de contacts. Pour cela, vous pouvez utiliser les statistiques de votre solution d’emailing. Vous pourrez ainsi adapter la longueur de votre objet d’email en fonction. Vous pourrez ainsi parer cet obstacle, ou du moins l’intégrer au mieux dans vos contraintes lors de la phase de réflexion et de rédaction. Chez Mailjet, bien que la limite soit de 100 caractères, nous vous recommandons en général de ne pas dépasser 70 caractères.

2/ Éviter certains mots dans votre objet d’email pour ne pas tomber dans les spams

L’industrie de l’email est en perpétuelle évolution. Les algorithmes que les fournisseurs de messagerie (Gmail, Outlook, Hotmail…) utilisent pour déterminer si vos messages arriveront ou non dans la boîte de réception évoluent également. Ces algorithmes sont de plus en plus influencés par l’engagement de vos destinataires vis-à-vis de vos emails.

Qu’est-ce que cela a à voir avec les mots que vous utilisez dans vos campagnes emailing ? Certains mots utilisés dans les objets d’emails génèrent des taux de plaintes plus élevés que la normale et une interaction médiocre. Cela a un effet négatif sur la réputation de l’expéditeur et, en fin de compte, sur la délivrabilité des futurs messages. Ainsi, pour vous éviter d’être pris pour un spammeur, il y a certains mots qu’il vaut mieux éviter tels que :

  • « PayPal », « Visa », « Mastercard »…
  • « Cadeau », « Lot », « Spécialement pour vous »…
  • « Urgent », « Désespéré », « Aidez-moi »…
  • « Jeux d’argent », « Casino »…

 

tab with spam worlds to avoid

Vous pouvez retrouver ci-dessus la liste complète (cliquez sur l’image pour l’agrandir). Si ces mots sont à risques, vous pouvez continuer à les utiliser, mais avec parcimonie. Si vos objets les répètent d’email en email, vous vous exposez davantage qu’une campagne one-shot. Autres conseils pour améliorer la délivrabilité de vos messages : évitez les mots en majuscule et les ponctuations excessives (??!!).

3/ Miser sur les émotions des lecteurs dans votre objet d’email

Votre objet doit susciter une émotion auprès de vos destinataires qui soit assez forte pour les pousser à ouvrir votre email. Votre titre doit être explicite tout en restant intriguant. On vous l’accorde, la recette magique est dure à trouver. C’est pourquoi nous vous donnons quelques astuces et exemples qui fonctionnent bien dont vous pouvez vous inspirer.

Le bon plan

exemple objet email

Qui n’est pas à l’affût d’un bon plan qu’il pourra partager à tous ses collègues ? (Oui, oui, on est comme ça chez Mailjet). L’exemple ci-dessus exploite très bien ce credo en annonçant de but en blanc une réduction très importante sur des grandes marques qui attirent l’œil, tout en évitant les mots qui envoient les emails en spam.

L’urgence

exemple objet email

Si les réductions et les promos sont une arme puissante pour vos objets d’emails, vous pouvez les rendre encore plus efficaces en créant un sentiment d’urgence. Il s’agit d’un levier puissant pour augmenter les ouvertures de vos emails. Cet exemple d’objet transmet, en 4 mots seulement, un double message : non seulement le lecteur peut en toute vraisemblance bénéficier de quelque chose de spécial et il n’a que 5 heures pour en profiter.

Le mystère

exemple objet email

S’il est intéressant de montrer un bénéfice concret dans l’objet de votre email, il peut aussi être très efficace de jouer la carte du mystère. “Nous pensions que c’était impossible mais…” : cette phrase ne nous révèle rien du contenu du message mais elle a le mérite d’être très intrigante et de donner envie d’en savoir plus. Si nous adorons le suspens dans nos séries Netflix, nous l’aimons aussi dans notre boîte de réception.

La question

exemple objet email

En lui posant une question, le destinataire va se sentir immédiatement impliqué. Il s’agit de l’inciter à l’action, et en l’occurrence, d’ouvrir le mail pour en savoir plus. Et les objets qui commencent par cette formule simple “Comment…” sont parmi les plus efficaces. C’est également une bonne technique pour focaliser votre objet non pas directement sur le produit mais sur son bénéfice en employant un ton journalistique.

4/ Humaniser votre objet d’email

Aujourd’hui, vous pouvez insérer de nombreuses variables dans vos emails afin de les humaniser et donner à chacun des contacts de votre liste le sentiment que le message a été conçu spécialement pour lui, et non qu’il s’agit d’une campagne emailing envoyée en masse. La personnalisation n’est plus un secret et vous pouvez utiliser cette bonne pratique emailing à de nombreuses fins ! N’hésitez donc pas à utiliser un prénom et des mots comme “vous” et “votre” dans l’objet de votre email : cela axe le message sur votre destinataire et lui donne une sentiment de privilège qui l’encourage à en savoir plus.

C’est par exemple ce que fait très bien Netflix avec un objet d’email « Julie, nous venons d’ajouter un film qui devrait vous plaire ! »

exemple netflix

Mais le prénom, le nom ou la civilité ne sont pas les seuls éléments utilisés pour personnaliser un objet. La localisation, l’âge, les habitudes d’achats… tout est bon pour personnaliser un email. A vous de jouer pour qualifier votre base de contacts afin de pouvoir humaniser vos campagnes emailing.

5/ Insérer des emojis dans l’objet d’email (à consommer avec modération)

Chez Mailjet, vous l’avez peut-être déjà remarqué, nous sommes fans des emojis. Non seulement ils sont cools mais ils représentent surtout un excellent moyen de provoquer un engagement plus important de la part de vos abonnés. Les marketeurs adoptent de plus en plus les emojis comme un moyen rapide, facile et expressif de se démarquer dans les boîtes de réception de leurs abonnés.

Par rapport à ce dont nous avons parlé précédemment dans l’article, les emojis présentent d’autres avantages. D’une part, ils peuvent vous permettre de rédiger des objets d’emails plus court en remplaçant un mot ou un groupe de mots par un symbole. ☯️ D’autre part, ils peuvent également vous permettre d’éviter d’utiliser certains mots qui pourraient déclencher les filtres anti-spams. ✅

Soyez toutefois toujours attentifs à les utiliser dans un contexte pertinent. Le cas contraire ils pourraient créer un sentiment d’incompréhension ou donner une impression peu professionnelle à votre marque. Gardez également en tête que lorsque vous utilisez des emojis, ils peuvent ne pas s’afficher de la même manière dans toutes les boîtes de réception. Nous vous recommandons d’utiliser Emojipedia pour vérifier l’affichage de l’emoji sur les plateformes populaires afin de vous assurer qu’il supporte vraiment le message que vous voulez faire passer.

Emojis examples

 

6/ Faire référence à l’actualité dans les objets d’emails

Un autre moyen très efficace de vous démarquer dans la boîte de réception de vos destinataires est de faire référence à une actualité du moment dans votre objet d’email. Non seulement, cela éveillera leur curiosité car ils voudront en savoir plus sur un sujet “chaud” mais cela vous permettra également de vous positionner comme un expert à suivre sur les sujets d’actualité.

Pour être sûr(e) de ne rien louper sur les nouveautés, vous pouvez utiliser un outil gratuit tel que Feedly. Vous avez accès, sur une seule et même page, aux dernières publications concernant les thématiques que vous aurez choisi. La plateforme est un agrégateur de flux qui se met donc automatiquement à jour dès qu’un article est publié. Ainsi, vous aurez accès facilement à toutes les actualités que vous pouvez mentionner dans votre objet d’email.

Feedly

 

7/ Tester, tester et… tester votre objet d’email !

On ne le dira jamais assez, faites encore et toujours des A/B tests. En matière d’emails, on ne peut jamais être sûr à 100% de l’objet qui va fonctionner le mieux auprès de votre cible. Avec sa fonctionnalité d’A/B testing avancée, Mailjet vous permet de tester jusqu’à 10 versions différentes de votre message sur une portion de votre liste de contact. La version la plus performante est ensuite envoyée au reste de votre liste.

A:Btest

Après avoir réalisé des tests A/B et envoyé quelques campagnes, n’oubliez pas de consulter vos statistiques pour voir quelles sont les campagnes qui fonctionnent le mieux auprès de votre cible et pouvoir optimiser les suivantes ! Vous pouvez également comparer vos résultats avec ceux de l’industrie dans laquelle vous évoluez afin de fixer des objectifs spécifiques à atteindre et améliorer vos campagnes emails au fur et à mesure de vos envois.

Il ne vous reste plus qu’à appliquer ces bonnes pratiques emailing

Un dernier conseil pour la route. Gardez en tête que les seuls éléments visibles en boîte de réception avant ouverture d’un message sont toujours les mêmes : le nom de l’expéditeur, éventuellement son adresse d’expédition, l’objet de votre email ainsi que le pré-header (début de votre message). Ainsi, si l’objet d’email impacte très fortement vos taux d’ouverture, soignez également ces autres éléments. Par exemple, en insérant une phrase d’accroche engageante dans votre pré-header ou en définissant un expéditeur bien identifié qui suscitera la confiance des destinataires.

Voilà, maintenant que tout est dit, il est temps de se mettre au travail ! Lesquelles de ces bonnes pratiques emailing utilisez-vous déjà et lesquelles prévoyez-vous de mettre en place ? Partagez avec nous vos retours sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Cet article est une version mise à jour de l’article “Rédiger un bon objet d’email”, publié sur le blog Mailjet le 15 décembre 2015 par Amir Jirbandey.

3 modèles d’emails à utiliser pour la fête des mères

Les mamans, ces super-héroïnes… Avec la fête des mères qui approche à grands pas, c’est l’occasion de remercier votre maman pour sa serviabilité à toute épreuve, qu’il pleuve ou qu’il vente. En tant que spécialiste du marketing, cet événement est aussi une excellente opportunité pour créer du lien avec vos clients et générer plus de ventes. Pour cela, vous pouvez envoyer à vos consommateurs des campagnes emailing dédiées.

Vous avez deux options pour vos campagnes emailing. Vous pouvez soit coder vos emails vous-même, soit utiliser un éditeur d’emails pour vous faciliter la tâche. Si vous n’avez pas de connaissances techniques particulières pour développer vos propres emails, vous pouvez utiliser directement des modèles d’emails préconçus. Dans cet article, nous vous présentons une liste de modèles d’emails simples à utiliser pour vos envois à l’occasion de la fête des mères.

Utilisez un modèle d’email pour présenter vos produits spécial “fête des mères”

Quoi ce soit pour Noël, les anniversaires ou encore la Saint-Valentin, nous savons qu’il n’est jamais évident de trouver le cadeau idéal pour ses proches. La fête des mères ne déroge pas à la règle. Alors pour faciliter la tâche de vos consommateurs, n’hésitez pas à leur préparer une sélection des produits que vous pensez être les plus adaptés pour les mamans.

Votre sélection est faite ? Alors c’est le moment de créer une campagne emailing pour promouvoir cette sélection de produits auprès de vos abonnés. Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser notre modèle d’email BlueStyle. Un design printanier parfait pour mettre en avant vos produits lors de cette offre saisonnière. Ravivez l’esprit de la fête des mères en ajoutant une image dédiée au début de votre message. Pour trouver l’image parfaite, n’hésitez pas à faire un tour sur l’outil gratuit Unsplash qui propose de superbes photos en bonne qualité.

Template fete des meres 1 (1)

Utiliser ce modèle

Autre conseil : rédigez un objet d’email percutant qui donne envie au lecteur d’ouvrir votre email. Par exemple en créant un sentiment d’urgence : « Dernier week-end avant la fête des mères », « Cadeaux en retard ? Il n’est pas trop tard »… Ou encore en jouant sur la carte du mystère : « C’est LE cadeau qu’il faut à votre maman ! »… Et n’oubliez pas : même si votre campagne est liée à la fête des mères, elle doit tout de même refléter votre image de marque.

Offrez une remise spéciale à vos meilleurs clients

L’une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire pour fidéliser vos meilleurs clients est de leur dire « merci ». Et pour cela, la fête des mères est une occasion idéale. Mais ce n’est pas tout. Pour les remercier de leur fidélité nous vous recommandons de joindre à votre email une remise spéciale. Cette fois, c’est notre modèle d’email Racoon qui va vous intéresser. Il attire l’attention du lecteur sur l’élément central, votre remise spéciale, tout en incluant quelques produits susceptibles d’intéresser vos lecteurs.

Utiliser ce modèle

Adoptez autant que possible un ton authentique et personnel. Ce sont vos meilleurs clients, il est donc important de créer un lien avec eux. Pour cela, ajoutez une introduction personnalisée, segmentez vos listes en fonction des données que vous avez sur vos clients, et, pourquoi pas, utilisez du contenu dynamique.

Gardez également en tête que pour inciter vos lecteurs à passer à l’action, votre call-to-action (CTA) est déterminant. Votre call-to-action doit être visible au premier coup d’œil par le lecteur. Le call-to-action sera plus efficace s’il se trouve au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la ligne qui délimite ce que l’utilisateur voit sans avoir à utiliser la barre de défilement. Ensuite, il est nécessaire que votre call-to-action soit placé bien en évidence au centre de l’email et qu’il ressorte visuellement par rapport au reste de votre message.

Souhaitez une joyeuse fête des mères à vos contacts

Profitez de l’occasion pour souhaiter une joyeuse fête à toutes les mamans parmi les abonnées de votre newsletter. Certes, c’est un petit geste, mais ça fait toute la différence. Pour cela, notre modèle Blue Heart est simple et efficace. N’hésitez pas à utiliser une touche d’humour pour rendre cette campagne la plus engageante possible.

Utiliser ce modèle

Pour que votre campagne soit pertinente, utilisez la segmentation. Rappelons que la segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés ou de leur comportement. En l’occurrence, il faut que vous segmentiez vos contacts en fonction de leur sexe (femmes uniquement), mais également – si vous disposez de cette information – en fonction de leur profil familial (mères de famille uniquement). Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre pour cette communication et leur envoyer un message sur mesure.

Gérez facilement vos modèles d’emails

Pour accéder à nos modèles d’emails, il vous suffit de créer un compte gratuit avec Mailjet. Une fois connecté(e) à votre compte, vous pouvez retrouver tous nos modèles dans la galerie de modèles de Mailjet, accessible depuis le menu “Campagnes”. Vous pourrez ensuite ajuster librement le modèle d’email.

Vous êtes en retard dans la création de votre campagne emailing pour la fête des mères ? Grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet, vous pouvez gagner un temps précieux en collaborant à plusieurs en temps réel sur vos modèles d’emails. N’attendez plus que votre collègue finisse d’éditer un email avant de pouvoir vérifier ou changer des éléments. La section de l’email qu’il modifie restera bloquée tant qu’il travaille dessus, et ses changements seront visibles instantanément. Mailjet vous permet également d’ajouter des commentaires directement dans vos modèles sur chaque bloc de contenu (texte, image, bouton…). Un processus de création fluide et agile pour vous permettre de finaliser plus facilement vos campagnes.

Comments-mail-02 (2)

 
Vous avez déjà utilisé certains de nos modèles d’emails Passport ? Quels sont vos préférés, et pourquoi ? Partagez avec nous votre avis et vos anecdotes sur Twitter.

Créer une newsletter sur WordPress : le guide complet

Utilisé par plus de 20 % des sites Internet actuels, WordPress est l’un des CMS (Content Management Systems ou Systèmes de Gestion de Contenu) les plus répandus. Et aujourd’hui, de plus en plus d’utilisateurs souhaitent gérer la création, l’envoi et le suivi de leurs newsletters directement depuis leur compte WordPress. Dans cet article, nous verrons donc comment créer une newsletter sur WordPress.

Rappelons que l’emailing est le canal de communication qui présente le ROI le plus élevé avec un retour sur investissement moyen de 30€ pour chaque euro dépensé. Et avec plus de 72% des consommateurs qui préfèrent être contactés par email, l’email est devenu un levier d’acquisition et de fidélisation stratégique pour les marques.

Envoi d’emails marketing depuis WordPress

Pour pouvoir envoyer vos emails marketing depuis WordPress, vous devez :

  1. Disposer d’un fournisseur emailing. Les solution emailing vous permettent de créer et d’envoyer vos emails.
  2. Installer un plugin SMTP sur votre site WordPress. Les plugins sont des extensions que vous pouvez ajouter à votre site WordPress.

 
Vous pouvez par exemple utiliser la solution emailing de Mailjet qui propose un plugin Mailjet pour créer une newsletter sur WordPress.

Plugin Mailjet pour créer une newsletter sur WordPress

Le plugin Mailjet pour WordPress vous permet d’effectuer les opérations suivantes :

  • Synchroniser vos contacts entre votre site WordPress et Mailjet.
  • Intégrer directement un formulaire d’inscription à votre newsletter à votre site WordPress et le personnaliser.
  • Créer, gérer et envoyer des emails directement depuis le panneau d’administration de WordPress.
  • Consulter les statistiques d’engagement de vos emails (taux d’ouverture, de clics, d’erreurs, de blocage, etc.) en temps réel sur le panneau d’administration WordPress.

 
Mais avant cela, il vous faut installer et paramétrer le plugin Mailjet. Nous allons voir tout cela en détail dans la suite de l’article.

Installez le plugin Mailjet

Pour installer le plugin Mailjet sur votre compte WordPress, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :

  • Connectez-vous en tant qu’administrateur sur votre compte WordPress.
  • Dans le menu de gauche, cliquez sur l’onglet “Extension” puis “Ajouter”.
  • Recherchez “Mailjet” dans la barre de recherche.
  • Cliquez sur “Installer”.
  • Une fois le plugin installé, cliquez sur “Activer”.

 

Extention Mailjet

Il existe une autre possibilité :

  • Téléchargez le plugin depuis cette page.
  • Connectez-vous en tant qu’administrateur sur votre compte WordPress.
  • Dans le menu de gauche, cliquez sur l’onglet “Extension” puis “Ajouter”.
  • Uploadez le plugin précédemment téléchargé.
  • Cliquez sur “Installer”.

 
Une fois le plugin installé, cliquez sur l’onglet “Extension” puis “Extensions ajoutées” de WordPress et cliquez sur le “Setup account” correspondant au plugin “Mailjet for WordPress”.
 

Setup plugin Mailjet

Connectez votre compte Mailjet en renseignant votre clé API et votre clé API secrète. Pour retrouver ces informations, rendez-vous sur la page “Gestion de la clé API principale et des sous-clés” de votre compte Mailjet. Si vous n’avez pas encore de compte Mailjet, vous pouvez en créer un en quelques clics.
 

PluginMailjet

Paramétrez le plugin Mailjet

Une fois votre compte Mailjet connecté, vous pouvez configurer les différents paramètres de votre plugin.

Dans la section “Paramètres d’envoi”, autorisez l’envoi d’emails via Mailjet et définissez l’expéditeur des emails. Ensuite, configurez le port à utiliser pour envoyer vos emails via le relais SMTP. Par défaut, nous vous recommandons d’utiliser le port 25. Cependant, certains fournisseurs d’accès à Internet bloquent le port 25. En cas de problème avec ce dernier, essayez d’utiliser le port 587 ou 465 (avec SSL activé). Ces informations sont disponibles sur la page “Paramètres SMTP” de votre compte Mailjet. En utilisant un relais SMTP de Mailjet pour envoyer vos emails depuis WordPress, vous bénéficiez de la délivrabilité optimale de Mailjet et du suivi de vos emails en temps réel (taux d’ouverture, de clics, d’erreurs, de blocage, etc.).
 

Paramètres

La section “Options d’inscription” vous permet d’ajouter automatiquement les informations de vos utilisateurs WordPress vers une liste de contacts Mailjet. Vous avez plusieurs options : ajouter les utilisateurs existants (synchronisation initiale) et ajouter automatiquement tous vos futurs utilisateurs WordPress vers une liste de contacts Mailjet. Vous pouvez également rajouter une case d’inscription dans le formulaire “Laissez un commentaire” pour permettre aux auteurs de commentaires de rejoindre une liste de contacts spécifique.

Ajoutez un formulaire d’inscription sur WordPress

Une fois le plugin Mailjet configuré, l’étape suivante consiste à ajouter le formulaire d’inscription à votre site Internet pour faciliter l’acquisition de nouveaux contacts directement depuis votre site et permettre une synchronisation directe avec vos listes de contacts Mailjet.

Dans le menu de gauche dans WordPress, cliquez sur “Mailjet” puis dans la catégorie “Ajouter un formulaire d’inscription”, cliquez sur “Mes widgets”. Vous pouvez également y accéder via le menu de gauche dans WordPress : “Apparence” → “Widgets”. Le terme widget fait référence à un élément présent sur un site Internet, permettant d’accéder à un service.

La liste des widgets disponibles s’affichera à l’écran. Cliquez sur le “Mailjet Subscription Widget”, sélectionnez l’endroit de votre site où vous souhaitez afficher le formulaire d’inscription, puis cliquez sur “Ajouter le widget”.
 

Widget

Vous pouvez ensuite personnaliser votre formulaire d’inscription : langue utilisée, titre du formulaire, champs du formulaire, texte du bouton de soumission, message de validation, email de confirmation, page de remerciement. Une fois le widget configuré, vous pouvez visualiser la manière dont il va s’afficher sur votre site Internet.

Gérez vos contacts sur WordPress

Vous pouvez gérer intégralement vos listes de contacts depuis WordPress. Dans le menu de gauche dans WordPress, cliquez sur “Mailjet” puis dans la catégorie “Gérer mes contacts”, cliquez sur “Mes listes de contacts”.

Toutes les listes de contacts de votre compte Mailjet s’affichent ici. Si vous avez transféré automatiquement vos utilisateurs WordPress vers une liste de contacts Mailjet, la liste de contacts correspondante s’affichera également dans le tableau.
 

Campagnes

A partir de cette page, vous pouvez : créer une nouvelle liste de contacts, gérer vos listes de contacts existantes ainsi que les propriétés de vos contacts ou encore accéder à votre liste d’exclusion. Vous pouvez ajouter certains contacts ne souhaitant plus recevoir vos communications marketing dans votre liste d’exclusion. Notez qu’ils recevront toujours vos emails transactionnels.

Vous pouvez retrouver plus de détails sur la gestion des contacts dans notre documentation.

Créez une newsletter sur WordPress

Le plugin Mailjet vous permet de créer et d’envoyer des newsletters 100% en responsive design (c’est-à-dire qui s’afficheront parfaitement sur tous les appareils) directement depuis votre compte WordPress. Dans le menu de gauche dans WordPress, cliquez sur “Mailjet” puis dans la catégorie “Envoyez mes newsletters”, cliquez sur “Mes campagnes”.

Depuis cet espace, vous retrouverez toutes vos campagnes en fonction de leur statut (brouillons, programmées, envoyées, archivées…) ou créer une nouvelle campagne en cliquant sur le bouton “Nouvelle campagne”.
 

Création campagne

Pour commencer, définissez le nom, l’objet et l’expéditeur de votre campagne. Ensuite, vous pouvez sélectionner et adapter l’un des nombreux modèles d’emails de la galerie ou, si vous préférez, créer le vôtre de A à Z. Avec l’éditeur d’emails en drag-and-drop de Mailjet, il sera très facile de concevoir le contenu de votre newsletter en ajoutant des blocs de texte, d’image, de réseaux sociaux, etc. Pour optimiser les résultats de votre campagne, vous pouvez utiliser la fonctionnalité d’A/B testing pour tester différentes versions de votre newsletter sur un échantillon de votre liste de contacts. La version la plus performante sera ensuite envoyée au reste de votre liste.

Afin de vérifier le rendu de votre newsletter avant de l’envoyer, vous pouvez vérifier l’affichage en format “desktop” et “mobile” et même vous envoyer un test sur l’adresse email de votre choix.

Sélectionnez ensuite la liste de contacts à qui vous souhaitez envoyer votre newsletter. Notez que, si vous le souhaitez, il est possible d’envoyer la campagne uniquement à un segment de votre liste afin de mieux cibler vos contacts en fonction de leurs propriétés ou de leur comportement. Si besoin, vous pouvez également programmer votre campagne à une date ultérieure.
 

Segment

Suivez vos statistiques sur WordPress

Grâce au plugin Mailjet, vous pouvez suivre et analyser les résultats de vos campagnes en temps réel. Dans le menu de gauche dans WordPress, cliquez sur “Mailjet” puis dans la catégorie “Voir les statistiques”, cliquez sur “Mes statistiques”.

Vous pouvez trier vos données par type d’emails (marketing ou transactionnels) et sélectionner la période de temps souhaitée. Vous pourrez ensuite suivre vos différentes statistiques d’envois : taux d’ouvertures, de clics, d’erreurs, de blocage, de mises en spams…

Et si vous testiez le plugin Mailjet pour WordPress ?
En utilisant le plugin de Mailjet, vous pouvez très facilement créer des newsletters directement depuis votre compte WordPress. Le plugin s’installe et se paramètre en quelques clics seulement.

Essayer gratuitement

Nos conseils pour créer une newsletter performante

Personnalisez le contenu de vos emails

Bien souvent les emails marketing n’incluent pas, ou du moins pas assez, d’éléments de personnalisation. Nous vous conseillons au contraire de vous adresser directement à vos contacts en utilisant les informations dont vous disposez : leur prénom, leurs préférences et leurs centres d’intérêts par exemple. Ils se sentiront davantage concernés par votre communication et vos taux d’engagement seront donc plus élevés.

La personnalisation commence dès l’objet de l’email. Ajouter le prénom du contact ou le nom de l’entreprise pour laquelle il travaille attirera tout de suite son attention et vous démarquera dans la boîte de réception. Vous pouvez également utiliser des contenus dynamiques personnalisés. Il est possible par exemple de mettre en avant des articles de blogs différents en fonction des intérêts particuliers de chaque contact.

Soignez vos call-to-action

Pour inciter vos lecteurs à passer à l’action, votre call-to-action (CTA) est déterminant. Pour commencer, votre CTA doit être visible au premier coup d’œil par le lecteur, pas question de lui faire chercher ! Pour cela, vous devez prendre en compte son emplacement au sein de votre email. Le call-to-action sera plus efficace s’il se trouve au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la ligne qui délimite ce que l’utilisateur voit sans avoir à utiliser la barre de défilement. Ensuite, il est nécessaire que votre call-to-action soit placé bien en évidence au centre de l’email et qu’il ressorte visuellement par rapport au reste de votre message. Pour cela, utilisez une couleur qui va le distinguer des autres contenus. Ainsi, bannissez les couleurs ton sur ton mais sélectionnez plutôt une couleur flashy qui va attirer immédiatement l’oeil du destinataire.
 

CTA

Dans l’idéal, nous vous conseillons de n’insérer qu’un seul CTA dans votre email en fonction de l’objectif principal de votre communication. Pourquoi ? Parce qu’en invitant le lecteur à ne réaliser qu’une seule action donnée, vous éviterez de créer de la confusion et vous faciliterez ainsi l’expérience utilisateur.

Testez chaque élément de votre newsletter

L’A/B testing vous permet de tester différentes versions de votre newsletter sur un échantillon de votre liste de contacts. La version la plus performante selon les critères que vous avez définis (meilleur taux d’ouverture, meilleur taux de clics…) sera ensuite envoyée au reste de votre liste. Cela vous permet d’optimiser efficacement la performance de votre campagne.

Vous pouvez ainsi tester des éléments tels que le nom d’expéditeur, l’objet, le contenu ou encore le design de votre email. Vous pouvez par exemple déterminer quel call-to-action est le plus efficace, en fonction de son positionnement ou de sa couleur et améliorer efficacement votre taux de conversion. Attention toutefois à ne modifier qu’un seul élément dans les différentes versions de votre newsletter afin d’identifier ce qui impacte l’engagement de vos contacts.
 

A:Btest

En conclusion

En utilisant le plugin de Mailjet, vous pouvez très facilement créer des newsletters directement depuis votre compte WordPress. Le plugin s’installe et se paramètre en quelques clics seulement. Vous pourrez ensuite commencer à concevoir des emails 100% en responsive design. Depuis WordPress, vous pourrez également gérer vos listes de contacts et suivre vos statistiques d’envoi.

Vous souhaitez nous poser une question ou partager un retour d’expérience ? Nous serons ravis de discuter avec vous sur Facebook ou Twitter.

6 outils gratuits pour créer de superbes design pour vos emails


Comme le dit le proverbe, une image vaut mille mots. Et face à l’exposition de plus en plus importante des consommateurs aux écrans et aux messages, la communication visuelle n’a jamais été aussi importante pour les entreprises.

Alors pour booster votre stratégie emailing, quoi de mieux que de créer de beaux designs d’emails pour accrocher l’œil de vos lecteurs et faire sensation ? Nous avons compilé nos outils gratuits préférés pour vous aider à créer facilement de magnifiques contenus graphiques, quelle que soit votre expérience.

1) Canva

Commençons avec Canva, un outil de conception gratuit et incroyablement simple, largement utilisé par l’équipe marketing de Mailjet.

Lorsque vous vous connectez pour la première fois, vous pouvez choisir parmi de nombreux modèles de designs pré-conçus dans une multitude de dimensions pour répondre à tous vos besoins, de l’infographie aux brochures promotionnelles en passant par les bannières pour les réseaux sociaux.

Vous pouvez notamment utiliser cet outil pour concevoir vos en-têtes d’email. La dimension de l’en-tête d’email par défaut est de 600 x 200 px, taille que nous recommandons pour Passport, notre éditeur d’emails responsives. Canva dispose également d’une vaste bibliothèque d’icônes, de photos et d’illustrations que vous pouvez personnaliser et inclure dans le corps de vos emails.

Canva image chosen by Mailjet

 

2) Unsplash

Continuons avec Unsplash, une autre pépite dont nous ne pouvons plus nous passer chez Mailjet. Il s’agit d’une interface très simple proposant une collection de superbes photos gratuites en haute résolution.

Comme beaucoup d’entreprises, surtout les plus petites, vous avez peut-être du mal à trouver des images de qualité sans avoir à payer des licences coûteuses ou à vous inquiéter des droits d’auteur. Unsplash élimine tous ces tracas en proposant des images offertes par une généreuse communauté de photographes à travers le monde.

Vous pourrez donc trouver très simplement de magnifiques photos, parfaites pour illustrer le contenu de vos emails.

Unsplash image chosen by Mailjet

 

3) Design Seeds

Si vous avez déjà été confronté à la situation, vous savez que choisir une palette de couleurs n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, au contraire la tâche peut vite s’avérer compliqué.

C’est pourquoi Design Seeds est très utile… et c’est aussi gratuit ! Le site vous permet de rechercher des photos par gammes de couleurs. Et à côté de chaque photo, vous avez la possibilité de visualiser les couleurs associées, afin que vous puissiez les intégrer dans vos différentes créations.

Avec de magnifiques photos, Design Seeds est une vrai mine d’inspiration. Grâce à cet outil, vous pourrez enfin élaborer facilement une jolie palette de couleurs harmonieuses. Le seul risque : devenir accro et passer des heures à naviguer sur le site.

Design Seeds image chosen by Mailjet

 

4) WebGradients

Continuons sur notre lancée des couleurs ! Le dégradé a fait son retour sur le devant de la scène et le flat design laisse désormais place à des aplats de couleurs subtilement dégradés. Le logo d’Instagram en est l’illustration parfaite.

WebGradients est justement un outil pour créer ces beaux effets de couleurs. Ce site propose une large collection de dégradés linéaires et vous pouvez télécharger gratuitement une version png de vos modèles préférés.

Vous pourrez ainsi utiliser vos dégradés favoris en arrière plan de vos emails ou pour concevoir de jolis contenus visuels à insérer dans vos campagnes emailing.

WebGradients image chosen by Mailjet

 

5) ColorZilla

Voilà le genre d’outil dont vous avez probablement déjà rêvé un jour. Imaginons que vous vous baladiez sur Internet, et que vous tombiez sur la page d’un site web ou sur une image qui contient LA couleur qu’il vous faut. Mais comment faire pour retrouver exactement la même couleur ?

ColorZilla, qui se présente sous la forme d’une extension pour votre navigateur, est un outil très pratique qui vous permet de répondre à ce besoin. Il vous suffit simplement de cliquer sur la partie de la page ou de l’image où se trouve la couleur recherchée et ColorZilla vous en donne le code exact.

Rien de plus facile donc pour réutiliser ensuite cette couleur dans vos emails. Vous pouvez aussi combiner cet outil avec l’extension Fontface Ninja qui vous permet d’inspecter et de connaître toutes les caractéristique d’une police sur n’importe quel site Internet.

ColorZilla image chosen by Mailjet

6) Passport

Nous vous avons gardé le meilleur pour la fin. Il s’agit de Passeport, l’éditeur d’emails intuitif de Mailjet qui propose aux utilisateurs un abonnement gratuit.

Cet outil vous permet de créer très facilement de superbes emails marketing 100% en responsive design. Cela signifie que vos emails s’afficheront parfaitement sur tous les appareils. Pour commencer, vous pouvez choisir un modèle d’email dans la galerie de templates ou créer vôtre de A à Z. Ensuite, vous pouvez ajouter très facilement votre contenu : texte, images, vidéos, boutons, etc.

Comment gif

Cerise sur le gâteau : Passport offre de nombreuses fonctionnalités collaboratives pour vous permettre de travailler à plusieurs sur une même campagne emailing et de laisser des commentaires directement au sein de la plateforme. Exactement comme Google Docs… pour vos emails !

Et pour finir…

Nous vous donnons un conseil supplémentaire pour finir en beauté. Chez Mailjet, nous adorons utiliser Passport, notre éditeur d’emails responsives, pour créer nos newsletters, mais nous savons que certains d’entre vous préfèrent les coder. Et parfois, alors que vous avez travaillé dur pour coder votre email, vous constatez que les images ne s’affichent pas correctement ou que le modèle n’est pas responsive lorsque vous l’ouvrez enfin dans la boîte de réception.

Pour les plus experts, Litmus offre la possibilité de prévisualiser et de contrôler la qualité de votre design chez les principaux clients de messagerie. Avec cette solution, vous pouvez donc facilement tester vos campagnes avant de les envoyer et faire les éventuels ajustements nécessaires. Notez toutefois que vous devrez souscrire à un abonnement afin de pouvoir utiliser Litmus.

Litmus image chosen by Mailjet

 

Maintenant, c’est à vous de jouer pour créer de magnifiques campagnes emailing ! 👩‍🎨

Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet.

Cet article est une version mise à jour de l’article “5 outils pour créer des campagnes époustouflantes pour les fêtes”, publié sur le blog Mailjet le 9 novembre 2015 par Denise Chan.

Protocoles SPF, DKIM et DMARC : pourquoi et comment les configurer ?

Les attaques basées sur l’envoi d’emails sont de plus en plus nombreuses et de plus en plus ciblées. Le phishing ou hameçonnage, désigne une technique utilisée par des escrocs pour obtenir des informations personnelles. Les phishers envoient un email en se faisant passer pour un organisme de confiance (organisme bancaire, Paypal, eBay, Amazon…), dans le but de récupérer des données confidentielles. Selon les données récoltées (informations bancaires, identifiants de connexion…), les escrocs peuvent par exemple réaliser des virements bancaires sur leurs comptes ou se connecter à un site pour envoyer du spam.

Afin d’éviter que des personnes malveillantes usurpent votre identité en utilisant le même nom de domaine, il existe des solutions. C’est là que les protocoles d’authentification SPF, DKIM et DMARC entrent en jeu. 🕺 De la définition de ces termes jusqu’aux étapes à suivre pour définir Mailjet comme expéditeur légitime, on vous explique tout dans cet article !

Définition de SPF, DKIM et DMARC

La Sender Policy Framework, ou SPF, est une norme d’authentification permettant de faire le lien entre un nom de domaine et une adresse email. Elle consiste à définir le ou les expéditeur(s) autorisé(s) à envoyer des emails avec un domaine donné. Elle permet ainsi aux clients de messagerie (Gmail, Outlook…) de vérifier que l’email entrant d’un domaine vient d’un hôte autorisé par l’administrateur de ce domaine.

Le DomainKeys Identified Mail, ou DKIM, est un protocole d’authentification permettant de faire le lien entre un nom de domaine et un message. Le protocole permet de signer votre email avec votre nom de domaine. L’objectif du protocole DKIM n’est pas uniquement de prouver que le nom de domaine n’a pas été usurpé, mais aussi que le message n’a pas été altéré durant sa transmission.

Le Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance, ou DMARC, est une norme d’authentification complémentaire à SPF et DKIM destinée à lutter plus efficacement contre le phishing et autres pratiques de spamming. Elle permet aux détenteurs de domaines d’indiquer aux FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) et clients de messagerie quelle conduite tenir lorsqu’un message signé de leur domaine n’est pas formellement identifié par une norme SPF ou DKIM.

Pourquoi utiliser les protocoles SPF, DKIM et DMARC ?

Il s’agit des principaux protocoles permettant de vérifier l’identité des expéditeurs. C’est un des moyens les plus efficaces pour empêcher les phishers et autres fraudeurs de se faire passer pour un expéditeur légitime dont ils usurperaient l’identité en utilisant le même nom de domaine.

Il existe un autre avantage, et non des moindres. En effet, la mise en place de ces protocoles permet d’améliorer la délivrabilité des emails envoyés, puisque vous serez mieux identifié(e) par les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) et clients de messagerie de vos destinataires. Vous optimisez alors vos chances que vos emails arrivent bien dans la boîte de réception de vos destinataires et non dans le dossier “spams” ou “courriers indésirables”.

Ces protocoles sont devenus des normes de l’envoi d’email. Un message expédié sans signature SPF et/ou DKIM est vu avec suspicion par les différents outils d’analyse de l’email.

Limites des protocoles SPF et DKIM

SPF a ses limites. Par exemple, si l’email est transféré, la vérification peut ne pas avoir lieu, puisque l’adresse émettant le message transféré ne sera pas forcément comprise dans la liste des adresses validées par SPF. Il faut donc être le plus exhaustif possible lors de l’ajout de nouvelles adresses à votre enregistrement SPF.

En tant qu’expéditeur, la signature DKIM ne vous empêchera pas d’être considéré comme spammeur si vous n’appliquez pas les bonnes pratiques emailing. Il faudra donc veiller à respecter ces bonnes pratiques lors de la conception du contenu de vos emails : faire attention au ratio texte/image, éviter d’utiliser les mots repérés par les filtres anti-spam comme étant à risque, etc.

Autre point, SPF et DKIM ne spécifient pas l’action à appliquer en cas d’échec de la vérification. C’est là qu’intervient le protocole DMARC en indiquant au serveur du destinataire comment il doit agir si les processus d’authentification de l’expéditeur échouent.

Authentifiez vos domaines avec SPF, DKIM et DMARC

Pour configurer les paramètres d’authentification SPF, DKIM et DMARC de votre domaine, il vous faut accéder aux enregistrements DNS de votre compte d’hébergement (OVH, 1&1, HostGator, etc.). Si vous ne les trouvez pas ou n’y avez pas accès, votre fournisseur d’hébergement peut vous aider.

Configuration d’un enregistrement DNS pour l’authentification SPF

Deux choses sont à retenir à propos des enregistrements SPF :

  • Un enregistrement SPF est un enregistrement de type TXT – à ne pas confondre avec le type SPF (utilisable, mais déconseillé).
  • Il ne doit y avoir qu’un seul enregistrement SPF par domaine. Si vous avez plusieurs enregistrements DNS SPF, les opérateurs de messagerie ne sauront pas lequel utiliser, ce qui pourrait causer des problèmes d’authentification.

 
Consultez vos enregistrements DNS depuis votre compte d’hébergement : vous ne voyez aucun enregistrement SPF ? Alors créez-en un. Sinon, vous modifierez l’enregistrement SPF existant.

Configuration d’un enregistrement DNS pour l’authentification DKIM

Pour bénéficier de l’authentification DKIM, vous allez devoir créer un nouvel enregistrement DKIM. Contrairement à l’authentification SPF, votre domaine peut comprendre plusieurs enregistrements DNS DKIM sans que cela ne pose problème. Depuis votre compte d’hébergement, créez un nouvel enregistrement DNS de type TXT.

Configuration d’un enregistrement DNS pour l’authentification DMARC

Avant de vous lancer dans l’implémentation de DMARC, soyez bien sûr(e) que SPF et DKIM soient correctement implémentés. Comme indiqué précédemment, DMARC définit la politique à appliquer en cas d’échec de SPF et DKIM, et ce via un enregistrement DNS dédié. Cela requiert une correspondance entre les noms de domaine SPF et DKIM et l’en-tête « From ». DMARC permet ensuite de choisir parmi 3 politiques à appliquer en cas de non-correspondance :

  • None : aucune action, appliquer la politique locale.
  • Quarantine : marquage comme spam.
  • Reject : rejet du message.

 
A noter pour SPF, DKIM et DMARC : Selon votre hébergeur, vous devrez peut-être insérer des guillemets autour des valeurs TXT. Si vous ne savez pas s’il faut ajouter des guillemets, vous pouvez contacter votre fournisseur d’hébergement.

Avec Mailjet

Pour définir Mailjet comme expéditeur légitime, vous devez configurer les paramètres d’authentification SPF et DKIM pour chacun de vos domaines d’envoi.

Le paramétrage de SPF est très simple, dès lors que vous êtes bien le propriétaire du nom de domaine que vous souhaitez ajouter (ce qui exclut les adresses de clients de messagerie tels que gmail.com ou hotmail.fr). Dans votre compte Mailjet, nous mettons à votre disposition des clés spécifiques que vous devrez intégrer à vos enregistrements DNS, chez votre hébergeur. Voici un exemple d’enregistrement SPF configuré :

spf-dkim-guide-1-1

 
Le paramétrage de DKIM avec Mailjet est tout aussi simple. Mailjet vous met à disposition la clé publique à enregistrer via l’interface de l’hébergeur de votre site. Là, vous pourrez intégrer la clé publique à votre zone d’enregistrement. Voici un exemple d’enregistrement DKIM configuré :

spf-dkim-guide-1-2

 
Vous trouverez toutes les informations nécessaires et la démarche à suivre étape par étape dans notre documentation. Pour plus de facilité, nous vous proposons même des guides d’aide pour chacun des grands acteurs de l’hébergement (OVH, Gandi, Cloudfare, Hostgator…).

Concernant DMARC, afin de bénéficier de ce niveau supplémentaire de sécurité et de protection de votre nom de domaine, nous vous invitons à contacter notre équipe support. Elle sera la plus à même de vous accompagner dans la configuration et la mise en place du protocole.

Partagez vos retours d’expérience et vos idées avec nous sur Twitter, et suivez-nous pour être les premiers à recevoir nos actualités !

3 bonnes raisons de ne pas utiliser une adresse noreply

Qui n’a pas déjà reçu d’emails provenant d’expéditeurs dont l’adresse email commence par noreply ?

Les raisons pour lesquelles les entreprises utilisent cette adresse d’expédition sont multiples. Cela peut être pour éviter de recevoir les réponses automatiques générées suite à l’envoi d’une campagne emailing, comme des notifications d’absence par exemple. En effet, lors de l’envoi d’un message à plusieurs centaines ou milliers de destinataires par l’intermédiaire d’un logiciel emailing, il peut être contraignant de faire le tri parmi toutes ces réponses. Il peut également s’agir d’une crainte de devoir faire face en interne à une importante quantité de retours consommateurs à traiter. Cette adresse email expéditrice a alors pour objectif de dissuader les destinataires de répondre à l’email reçu en sous-entendant qu’en cas de réponse, la demande ne sera pas étudiée.

Vous-même utilisez peut être cette adresse pour l’une de ces raisons lors de l’envoi de campagnes emailing. Ne vous inquiétez pas, nous n’allons pas vous faire la morale. Mais nous allons vous expliquer le rôle clé de l’adresse email d’expédition dans la réussite de vos campagnes et pourquoi le noreply est une mauvaise pratique.

Vous êtes prêt(e) ? C’est parti, découvrez 3 bonnes raisons de ne pas utiliser une adresse noreply.

Les adresses email noreply vont détériorer votre relation client

Si un client souhaite prendre contact avec vous suite à la réception de votre email, découvrir que le message a été envoyé via une adresse noreply sera déceptif et frustrant. Cela pourrait même être interprété comme une marque de mépris à son égard. En cas de question ou de demande de la part d’un abonné, il est indispensable que vous soyez en mesure de lui faire un retour. Le cas inverse, vous pourriez manquer l’opportunité de convertir un prospect, voire perdre un client actuel.

Face à une adresse noreply, le consommateur doit chercher un autre moyen de prendre contact avec vous, cela peut s’avérer fastidieux et donc le décourager. En rendant difficile l’échange, l’engagement diminue de manière drastique. Au contraire, l’utilisateur doit pouvoir bénéficier d’une expérience facilitée en établissant le contact de la manière la plus simple possible.

REESE WITHERSPOON NOD GIF BY GOLDEN GLOBES

Au-delà des demandes ou des questions, un utilisateur pourrait également profiter de votre campagne emailing pour vous vous faire part d’une idée d’évolution sur votre offre ou apporter des commentaires. Que ce soit positif ou négatif, vous vous devez d’être à l’écoute de ces retours clients qui vous aideront à faire évoluer vos produits et services. Récolter les avis de vos consommateurs est toujours bénéfique pour comprendre leurs besoins et optimiser votre stratégie commerciale.

En établissant le dialogue, en répondant de manière argumentée et en remerciant les utilisateurs pour leurs retours, vous construisez une image de marque de qualité auprès de votre audience. Profitez donc de ces échanges pour montrer à vos clients que vous êtes à leur écoute et appuyer l’aspect humain de votre communication.

Vous aimerez également : Les meilleurs exemples de newsletter pour vous inspirer

Une adresse noreply va pénaliser votre délivrabilité

Rappelons-le tout d’abord, par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spams. Il s’agit d’un enjeu crucial pour la stratégie emailing des marques.

Les utilisateurs ont plus facilement tendance à mettre une adresse noreply dans les spams. En effet, ne pouvant identifier l’expéditeur du message, il se peut qu’ils perçoivent vos emails comme une tentative de phishing (technique pour dérober des informations personnelles). Cela s’explique également par le fait que certaines personnes ne prennent pas la peine de chercher un lien de désabonnement et cliquent sur « Répondre » pour se désinscrire de la liste de distribution. En s’apercevant qu’ils ne peuvent pas répondre, tous ne prennent pas la peine de partir à la recherche du lien de désabonnement et signalent tout simplement le message comme spam.

Les services de messagerie comme Gmail ou Yahoo sont capables d’analyser le niveau d’interaction entre un expéditeur et un destinataire. Si un client répond à vos emails, les campagnes que vous envoyez ressemblent d’avantage à une discussion entre deux personnes, cela suffit à placer automatiquement votre adresse dans ses contacts ou dans sa liste des adresses de confiance. Vous devriez donc même les inciter à répondre à vos messages afin d’améliorer les chances que vos messages arrivent à bon port. Quand votre réputation en tant qu’expéditeur grandit, votre délivrabilité aussi. A l’inverse, si vos destinataires n’interagissent pas avec vos emails, alors ces services de messagerie pourront faire atterrir vos futures campagnes emailing dans le dossier spams. Ainsi, si vous empêchez vos contacts de vous répondre par l’utilisation d’une adresse noreply, vos emails auront tendance à être identifiés comme des spams.

Enfin, l’adresse email d’envoi utilisée lors d’une campagne emailing est vérifiée par les différents intervenants lors du parcours de l’email (fournisseur d’accès, logiciels anti-spam…). Ces contrôles déterminent l’existence ou non de l’adresse email. Il est donc obligatoire que l’adresse utilisée fonctionne.

Le noreply vous empêche de mettre à jour vos bases de contacts

Eh oui, même si vous avez justement décidé d’envoyer vos emails à partir d’une adresse noreply pour ne pas recevoir les réponses automatiques de vos destinataires, sachez pourtant que cela est un excellent moyen pour faire le tri dans vos bases de contacts. Rappelons qu’il est tout aussi important de nettoyer vos listes en supprimant les contacts inactifs que de la développer en faisant de nouveaux adeptes.

Ainsi, aussi peu attrayant que cela puisse paraître – on vous l’accorde – passer en revue ces notifications vous permettra de trouver des informations utiles au nettoyage de votre liste de destinataires. Vous saurez par exemple si un employé a quitté une entreprise.

Supprimer ces adresses vous permettra d’augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes et, encore une fois, d’éviter de tomber dans des les spams de vos destinataires.

Ce qu’il faut retenir

Pour créer des campagnes emailing performantes et améliorer votre image de marque, suivez ces quelques conseils :

  • Montrez à vos utilisateurs que vous êtes à leur écoute pour répondre à leur question ou tout simplement pour leur montrer que leur avis vous intéresse. En créant un échange avec votre audience, vous construisez votre réputation de marque, indispensable à toute stratégie commerciale.
  • Acceptez de recevoir des réponses à une adresse email fonctionnelle. Cela est un excellent signal pour les filtres anti-spam car, quelque part, vous indiquez avoir un véritable échange avec votre liste de contacts. Un très bon point pour votre délivrabilité afin que vos emails arrivent dans la boîte de réception principale de vos consommateurs.
  • Profitez de recevoir les réponses générées automatiquement par vos destinataires pour faire le tri dans vos listes de contacts. Nous ne le dirons jamais assez, nettoyer ses listes de destinataires est aussi primordial que de les alimenter.

 
Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet !

Maîtriser l’art du GIF animé dans vos emails

Commençons par la question la plus importante : est-ce que vous devez prononcer “jif” ou “guif” ? Nous savons que la question fait débat dans tous les open spaces… Plus de 30 ans après les faits, Steve Wilhite, l’inventeur du GIF, a tranché l’affaire dans une interview au New York Times : « Le dictionnaire Oxford accepte les deux prononciations. Ils ont tout faux. C’est un G doux, prononcé jif. Fin de l’histoire. »

gif barack obama

Depuis quelques années les GIF connaissent un grand retour, notamment grâce aux réseaux sociaux : stories Instagram, sondages Facebook… Le célèbre site spécialisé GIPHY vient même de présenter une extension de clavier pour envoyer des GIF en un clic depuis un iPhone. En plus de cette extension, GIPHY a dévoilé un outil afin de permettre aux utilisateurs de créer leurs propres autocollants animés depuis leur smartphone et de les envoyer.

Les GIF font désormais partie intégrante de notre manière de communiquer. Beaucoup plus interactif qu’une simple image fixe, ils permettent d’exprimer une émotion, une idée ou un état d’esprit de manière drôle et insolite. Utilisés dans vos campagnes emailing, ils permettent d’augmenter considérablement l’engagement de vos abonnés. Voici un exemple de GIF animé utilisé à la perfection. Evian capte l’attention des consommateurs grâce à une animation simple, permettant de faire la promotion de son pack de bouteilles sans emballage (+1 pour le côté écologique).

gif evian

Passons maintenant à la pratique. Dans cet article, nous vous indiquons tout ce qu’il faut savoir sur les étapes importantes de création d’un GIF.

Les trois étapes de la création de GIF animé

Avant de commencer à intégrer des images animées dans votre prochain email, gardez en tête quelques éléments importants.

Soignez la première image

Bien que le GIF ait plus de 30 ans, certains clients emailing n’affichent toujours pas correctement les animations. Les versions les plus récentes d’Outlook (2007, 2010 et 2013) ne lisent pas les GIF animés. Cependant, ne laissez pas ces inconvénients vous dissuader de l’utilisation de GIF. Même si le client de lecture d’email n’est pas compatible avec l’affichage d’animation, la première image du GIF est montrée. Soyez donc sûr que cette première image par défaut soit suffisamment claire et attirante pour inciter les lecteurs et lectrices à agir. Par exemple ce GIF, utilisé dans un email envoyé par Jack Spade, reste compréhensible même si l’animation ne se joue pas.


Optimisez le poids des GIF animés

Les GIF ont la fâcheuse tendance d’alourdir significativement vos templates d’emails. Si d’aventure votre email est trop lourd, certains fournisseurs d’accès à Internet risquent de stocker le contenu superflux dans des onglets à dérouler. Votre message peut être mal compris, puisque ne s’affichant pas en entier. Par ailleurs, des images lourdes mettent plus de temps à être chargées, conduisant à une mauvaise expérience utilisateur et, éventuellement, à un marquage en spam. Mais rassurez-vous, il existe des outils très simples d’utilisation pour réduire le poids de votre GIF animé tels que ezGIF.

Ne surexploitez pas les GIF

Comme pour tous les autres types de contenus que vous pouvez intégrer à vos emails, changez régulièrement de stratégie, pour entretenir un effet de surprise auprès du lectorat. L’usage trop régulier des GIF peut conduire à un sentiment d’ennui et à une perte de valeur du message. Pour que votre prochaine campagne basée sur un GIF soit un succès, prenez le temps de réfléchir en amont à son contenu, afin de proposer un design original.

Et si vous testiez Mailjet pour créer vos emails marketing ?
Mailjet vous permet de créer des emails marketing 100% en responsive design. Avec notre éditeur d’emails en « drag-and-drop », vous pouvez facilement insérer des GIF dans vos emails.

Tester gratuitement

Prêt à créer et insérer votre GIF animé ?

Conséquence du renouveau du GIF, de nombreux outils ont fait leur apparition pour vous permettre de créer en un clin d’oeil des images animées. Vous pouvez utiliser une vidéo comme base, ou bien vous servir d’un jeu de photos statiques.

GIPHY, la référence en matière de GIF, vous permet de créer facilement une animation en utilisant vos propres visuels et vidéos ou en assemblant plusieurs GIF existants. Vous pouvez également compter sur cet outil pour trouver le GIF parfait si vous n’avez pas le temps de le créer vous-même ou si vous êtes à la recherche d’inspiration. Si vous avez des besoins plus sophistiqués, n’hésitez pas à passer par Photoshop qui propose un tutoriel pour vous accompagner dans la création de vos GIF.

Une fois que vous avez créé votre GIF animé idéal, il ne vous reste plus qu’à l’insérer dans votre email par l’intermédiaire de votre logiciel emailing. Pour cela, rien de plus simple ! Le GIF est un format image, vous pouvez donc l’inclure de la même manière que n’importe quelle autre image dans votre email.

À découvrir également : SMTP : relais, serveur, on vous explique tout en 5 minutes


Pour découvrir comment définir une stratégie d’emailing performante, nous vous conseillons de lire cet article ! Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet !

Cet article est une version mise à jour de l’article “Maîtriser l’art du GIF animé dans vos emails”, publié sur le blog Mailjet par Amir Jirbandey.

Segmentez vos listes pour
améliorer la conversion
de vos emails

Aujourd’hui, une stratégie emailing performante repose sur le fait d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment. Pour pouvoir envoyer cette campagne parfaite, vous devez donc veiller à cibler le plus précisément possible vos envois. Pour cela, il existe un méthode très simple : la segmentation de vos listes de contacts.

Qu’est-ce que la segmentation emailing ?

La segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés ou de leur comportement. Par exemple, vous pouvez segmenter vos contacts en fonction de critères socio-démographiques, de leur historique d’achat, de leurs intérêts, de leur niveau d’interaction avec vos précédentes communications… Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre et leur envoyer des messages sur mesure.

Pourquoi segmenter vos listes de contacts ?

D’après une autre étude Emarketer, “39% des spécialistes de l’email marketing qui segmentent leurs listes de contacts ont vu leurs taux d’ouverture augmenter et 28% ont constaté une meilleure délivrabilité et une augmentation du revenu généré”.

Optimove a étudié la relation entre la taille du segment ciblé par une campagne et le revenu moyen généré par client. Les résultats de cette étude indiquent que plus le segment ciblé par la campagne est petit, plus le revenu moyen généré par client est élevé.

Optimove illustration

Cela démontre bien l’efficacité de la segmentation des listes de contacts. C’est tout à fait logique car la segmentation permet de se rapprocher au plus près des attentes de chaque client.

Mais pour profiter au maximum des bénéfices apportés par la segmentation, les spécialistes du marketing doivent segmenter intelligemment en tenant compte du fait que tous les segments n’offrent pas les mêmes opportunités. Dans l’exemple d’Optimove ci-dessous, une campagne ciblant le segment “clients actifs” permettra de générer un revenu moyen par client plus important qu’une campagne ciblant le segment “clients récemment perdus”.

Optimove illustration

Comment segmenter efficacement vos listes de contacts ?

Il y a beaucoup de manières différentes de segmenter vos listes. Pour segmenter vos listes de contacts efficacement, suivez ces trois conseils :

Identifiez les KPI que vous souhaitez atteindre

Avant de segmenter votre liste de contacts, assurez-vous que les critères sélectionnés soient pertinents. Afin de déterminer les bons segments, vous devez vous demander quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre campagne. Gardez en tête que vous pouvez appliquer plusieurs critères pour créer le segment le plus fin possible.

Par exemple, si vous voulez attirer de nouveaux abonnés vers votre boutique en ligne, créez un segment à deux conditions des contacts qui se sont abonnés au cours des 30 derniers jours, mais qui n’ont pas encore effectué d’achat. Autre exemple : si vous souhaitez augmenter le nombre d’inscriptions à un webinar, vous pouvez créer un segment à deux conditions des contacts qui ont assisté à un webinar au cours des 6 derniers mois et qui présentent un intérêt pour le thème qui sera abordé. En définissant les bons critères de segmentation en fonction de vos KPI vous serez en mesure d’améliorer efficacement vos taux de conversion.

Si vous vous demandez comment obtenir ces données, sachez que rien de vaut un formulaire d’inscription. En plus d’obtenir le consentement de la personne, vous pouvez demander justement les données dont vous avez besoin. Il sera en effet plus compliqué de récolter ces informations a posteriori. Il faut toutefois prendre soin de ne pas dégrader l’expérience des utilisateurs, par exemple en limitant au maximum les informations demandées et en rendant ces champs facultatifs.

Créez un message unique pour chaque segment

Il ne s’agit pas uniquement de définir les bons critères de segmentation. Une fois que vous avez défini votre segment, il est indispensable de créer un contenu sur mesure pour votre cible. Adressez-vous directement à vos contacts et proposez-leur des messages et des offres qui répondent à leurs attentes. Mais ce n’est pas tout. N’hésitez pas à adapter le ton que vous utilisez en fonction des critères sélectionnés : âge, sexe, zone géographique…

Par exemple, si vous vous adressez à de nouveaux inscrits qui n’ont pas encore effectué d’achat, vous pouvez leur envoyer une campagne spécifique avec une offre de bienvenue. Si vous vous adressez aux abonnés inactifs de votre newsletter, vous pouvez leur envoyer une campagne de réengagement.

Suivez de près la performance de chaque segment

Une fois votre campagne envoyée, suivez de près sa performance. Avec un outil d’emailing comme Mailjet, vous pouvez suivre vos statistiques en temps réel : taux d’ouverture, taux de clics, taux de mise en spams… Vous pouvez également savoir via quels navigateurs vos emails ont été ouverts, afin de concevoir vos emails en fonction des besoins spécifiques qu’ils requièrent. En fonction des résultats de chaque campagne, vous pourrez ajuster vos segments pour créer des emails toujours plus performants.

Vous pouvez également utiliser une fonctionnalité d’A/B testing pour tester différentes versions de votre message sur une portion de votre liste de contact. La version la plus performante selon les critères que vous définissez (meilleur taux d’ouverture, meilleur taux de clics…) est ensuite envoyée au reste de votre liste. L’A/B testing vous permet de tester des éléments tels que le nom d’expéditeur, l’objet, le contenu ou encore le design de votre email. Vous pouvez par exemple déterminer quel call-to-action est le plus efficace, en fonction de son positionnement ou de sa couleur et améliorer efficacement votre taux de conversion.

AB test illustration

Le guide étape par étape pour segmenter vos listes avec Mailjet

Avec Mailjet, vous pouvez segmenter très facilement vos listes de contacts en fonction des critères de vos choix. Maintenant que votre stratégie de segmentation est prête, vous pouvez passer à l’action et créer vos segments. Pour ce faire, voici les étapes à suivre :

Accédez à la page “Segmentation”

Pour accéder à la page consacrée aux segments, allez sur l’onglet « Contacts » puis cliquez sur
« Segmentation ».

Mailjet guide for segmentation

Si c’est la première fois que vous utilisez la segmentation, la page « Mes segments » sera vide et la seule option disponible sera de créer un nouveau segment. Sinon, les segments créés précédemment seront visibles sur cette page, où vous pourrez les gérer ou en créer de nouveaux. Cliquez sur le bouton « Créer un nouveau segment » pour continuer.

Mailjet guide for segmentation

Créez votre segment

Un segment est composé d’un ou plusieurs filtres (conditions) appliqués à votre liste de contacts. Un filtre peut être défini selon les propriétés de vos contacts (nom, ville, sexe) ou l’activité de vos contacts (clic ou ouverture) sur une période donnée. Vous pouvez ajouter une ou plusieurs conditions à un segment.

Mailjet guide for segmentation

Un fois que vous avez défini les filtres à appliquer, vous pouvez tester votre segment en l’utilisant sur n’importe quelle liste. Depuis la section « Prévisualiser votre segment » à droite de l’écran, sélectionnez une liste de contacts et cliquez sur « Calculer ». Vous verrez alors combien de contacts contient votre segment.

Mailjet guide for segmentation

Appliquez votre segment à une campagne

Maintenant que vous avez créé un segment, appliquez-le à une campagne. Depuis la page
« Campagnes » créez une campagne. Une fois que vous avez sélectionné votre liste de contacts, vous pourrez envoyer votre campagne ou appliquer un segment.

Cliquez sur le bouton « Envoyer à un segment uniquement ». Cliquez ensuite sur la liste déroulante. Vous pouvez choisir un segment existant. Cliquez sur le bouton dédié pour calculer le nombre de contacts que contient le segment. Sinon, vous pouvez en créer un nouveau en sélectionnant « Créer un nouveau segment ».

Mailjet guide for segmentation

Continuez comme à votre habitude pour finaliser votre campagne emailing !

Le mot de la fin

Vos destinataires ont des profils et des attentes variés. Alors créez des messages sur mesures en fonction de leurs spécificités. Segmentez vos listes de contacts en fonction de leurs propriétés ou comportement pour envoyer des campagnes plus engageantes. Utilisez les données que vous avez récoltées à propos de vos contacts lors de leur inscription ou via votre CRM, et ciblez mieux les personnes selon leurs intérêts, leur historique d’achat, leur niveau d’interaction avec vos précédentes communications…

Plus vous avez de données, plus vous pourrez segmenter finement vos listes de contacts ! S’il vous manque des informations pour créer des segments pertinents et efficaces, commencer à réfléchir dès à présent à une stratégie pour collecter ces données sans dégrader l’expérience de vos utilisateurs.

Et vous, quels critères utilisez-vous pour segmenter vos listes de contacts ? Quelles sont les améliorations que vous avez constaté suite à la mise en place de vos segments ? Partagez avec nous vos expériences sur Twitter.