Qu’est-ce qu’un CRM Marketing ?

Pour vous « CRM » est un acronyme barbare parmi tant d’autres ? Pour faire simple, l’objectif principal du CRM est de piloter et d’optimiser la relation client à chaque étape du parcours. Que ce soit pour l’optimisation des processus ou encore pour l’amélioration de la rentabilité et du chiffre d’affaires, le CRM est aujourd’hui indispensable au sein des entreprises. Prêt(e) pour en savoir plus ?

Définition : qu’est-ce qu’un CRM marketing

CRM signifie « Customer Relationship Management », ce qui veut dire « Gestion de la Relation Client » en français. Globalement, la gestion de la relation client a pour but d’optimiser toutes les interactions entre une entreprise et ses clients ou prospects. Le terme CRM désigne plusieurs choses : la stratégie de gestion de la relation client, mais également l’outil utilisé pour mettre en place une telle stratégie. Il s’agit généralement d’outils développés en mode SaaS (Software As A Service).

La mise en place d’un logiciel CRM est aujourd’hui indispensable dans une démarche de d’acquisition et de fidélisation de la clientèle. Le CRM permet de suivre toutes les étapes de la relation client (marketing, avant-vente, vente, service après-vente) et est ainsi utile aux différents départements de l’entreprise, notamment aux équipe marketing, commerciales et service clients.

Vous aimerez aussi cet article : Qu’est-ce que le marketing relationnel ?

Pourquoi utiliser un CRM

La réponse est simple : la principale raison pour laquelle les entreprises utilisent une solution de CRM est pour centraliser l’information. Un outil CRM permet en effet de regrouper l’ensemble des informations détenues sur les clients ou clients potentiels : coordonnées, historique d’achat, mode de paiement, préférence en matière de communications, actualités de l’entreprise… Au-delà de ces informations, il consigne également toutes les interactions qu’il y a eu entre le client et les équipes de l’entreprise. Par exemple : les emails échangés entre la personne et l’équipe commerciale, les appels passés, les rendez-vous effectués…

Grâce à un logiciel de gestion de la relation clients, toutes ces données clients sont centralisées au même endroit, organisées et accessibles facilement à l’ensemble des personnes de l’entreprise. Une base de données indispensable pour piloter la stratégie de l’entreprise.

Les principaux avantages d’un CRM marketing

Optimiser les actions marketing

Avec une solution CRM, les équipes marketing disposent d’une visibilité sur chaque étape du funnel de conversion et peuvent ainsi planifier et optimiser le parcours client à chacune de ces étapes. Un CRM est donc un moyen éprouvé d’améliorer les taux de conversion de l’entreprise.

funnel conversion

Le CRM va permettre d’automatiser certaines actions marketing afin d’envoyer des campagnes ciblées et personnalisées à chaque prospect. Ainsi, les équipes marketing peuvent mettre en place des campagnes de marketing automation, par exemple pour nurturer les leads avec du contenu adapté dans le cadre d’une stratégie d’inbound marketing. Le lead nurturing permettra de transformer le MQL (Marketing Qualified Lead) en SQL (Sales Qualified Leads). Réussir à différencier efficacement les MQL des SQL passe nécessairement par une fonctionnalité de lead scoring qui peut être offerte par un outil CRM.

Augmenter les ventes

Dans un contexte B2B, un outil CRM est indispensable pour permettre aux équipes commerciales d’améliorer leur pipeline et transformer les leads en clients. Un CRM remonte toutes les données disponibles sur les prospects, afin que les commerciaux puissent disposer de toutes les informations nécessaires pour conclure la vente le plus efficacement possible. Le CRM automatise également certaines tâches afin que les commerciaux puissent se consacrer davantage à la vente. Par exemple : automatisation de la création des fiches de contacts, automatisation de la priorisation des prospects grâce à un système de lead scoring…

Grâce à un logiciel CRM, les responsables commerciaux peuvent obtenir facilement des rapports automatiques sur l’activité commerciale de leur équipe. D’un coup d’œil, ces derniers peuvent avoir une vue d’ensemble de l’état des processus de ventes, et l’analyser afin de pouvoir optimiser la stratégie de vente.

Améliorer le service après-vente

L’utilité d’un système CRM ne s’arrête pas après la vente. Un CRM est également important pour soigner la relation avec vos clients. Il permet aux équipes d’accéder facilement au profil du client et d’avoir une visibilité sur l’historique des interactions passées avec l’entreprise. L’équipe pourra ainsi apporter une réponse adaptée à la personne et au contexte. Par exemple, si le client a déjà rencontré un problème par le passé, l’équipe en sera informée et l’utilisateur n’aura pas besoin de réexpliquer la situation, ce qui pourrait générer de la frustration et du mécontentement. Un CRM permet donc d’améliorer la connaissance client ainsi que l’expérience client.

Avec un CRM efficace, les échanges passés sur différents canaux (chat, réseaux sociaux, email, téléphone…) sont tous centralisés au même endroit. Cela permet de simplifier et d’améliorer le pilotage de la relation client.

Vous aimerez aussi cet article : Satisfaction client : comment la mesurer et l’améliorer ?

Comment Mailjet peut vous aider ?

Mailjet est une solution emailing vous permettant de concevoir, d’envoyer et de suivre les emails marketing, transactionnels et automatisés. La plateforme offre plus de 80 intégrations pour permettre aux entreprises de connecter leurs applications avec Mailjet. Cette dernière propose notamment des intégrations avec les plus grandes solutions CRM du marché :

  • Hubspot : En mettant en place une intégration entre Mailjet et Hubspot, vous pouvez synchroniser automatiquement les deux applications pour envoyer des campagnes marketing à vos contacts et optimiser vos workflows.
  • Salesforce : En intégrant Salesforce avec Mailjet, vous pouvez automatiser certaines tâches. Par exemple, synchroniser vos contacts Salesforce et les informations les concernant avec vos listes de contacts Mailjet, ou envoyer des emails automatisés à vos leads Salesforce.
  • SugarCRM : Automatisez certaines opérations marketing en connectant Mailjet à SugarCRM. Vous pourrez par exemple synchroniser vos contacts SugarCRM et les données associées avec vos listes de contacts Mailjet, ou envoyer des emails automatisés à vos nouveaux contacts SugarCRM.

 

Vous pouvez retrouver toutes les intégrations de Mailjet ici.

mailjet-integrations

En conclusion

Voici les principaux éléments à retenir sur le CRM :

  • Définition du CRM : CRM signifie « Customer Relationship Management », ce qui veut dire « Gestion de la Relation Client » en français. La gestion de la relation client a pour but d’optimiser toutes les interactions entre une entreprise et ses clients ou prospects.
  • Pourquoi utiliser un CRM : Un CRM vous permet de centraliser toutes les données dont vous disposez sur vos clients ou clients potentiels au même endroit. Les collaborateurs au sein des différents départements pourront ainsi retrouver facilement toutes les informations concernant un contact et ses interactions avec l’entreprise.
  • Avantages du CRM : Les avantages du CRM sont nombreux, que ce soit pour les équipes marketing, commerciales ou service client. Au-delà de regrouper toutes les informations utiles, il permet d’automatiser certaines tâches afin d’optimiser les process et d’améliorer la rentabilité des actions menées.
  • Comment intégrer son CRM avec sa solution emailing : Mailjet propose plus de 80 intégrations dont certaines avec les plus grands CRM disponibles sur le marché tels que Hubspot, Salesforce ou encore SugarCRM.

 
Vous avez déjà mis en place une intégration entre Mailjet et un outil CRM ? Partagez avec nous vos retours d’expérience sur les réseaux sociaux : Twitter ou Facebook.

Marketing automation : qu’est-ce que c’est ? Définition et exemples

Le marketing automation est devenu un levier indispensable pour les équipes marketing. Pour faire simple, le marketing automation consiste à déclencher automatiquement les actions marketing les plus pertinentes en fonction du parcours de l’utilisateur.

Le marketing automation s’inscrit directement dans la transformation digitale des activités marketing. Dans cet article, nous vous disons tout ce que vous devez savoir sur le marketing automation.

Définition : qu’est-ce que le marketing automation

Au sens large, le marketing automation (ou « automatisation du marketing » pour les Frenchies) fait référence à tous les dispositifs ou techniques permettant d’automatiser des campagnes marketing. Cela permet par exemple d’automatiser des tâches marketing telles que l’envoi d’emails. Cette automatisation s’appuie sur des scénarios marketing préconçus pour s’adapter aux comportements et aux actions des utilisateurs. Le marketing automation suit la logique suivante : Déclencheur/Trigger utilisateur → Scénario → Message personnalisé. Le marketing automation s’applique aussi bien au BtoB qu’au BtoC.

Les avantages ? Grâce aux solutions de marketing automation, les spécialistes du marketing gagnent un temps précieux en automatisant des tâches répétitives et peuvent se concentrer sur ce qui compte vraiment : la mise en place d’une stratégie de marketing digital pertinente et efficace. Côté clients, le marketing automation permet d’optimiser l’expérience utilisateur et la qualité de la relation clients. In fine, l’objectif de marketing automation est de créer de l’engagement et d’améliorer la conversion.

D’après une étude récente, 75% des entreprises utilisent des outils de marketing automation et 66% indiquent que ces outils sont efficaces, ce qui souligne le potentiel croissant du marketing automation.

Study Marketing Automation

Exemples de scénarios de marketing automation

Interagir avec ses clients au bon moment et avec le bon message est essentiel pour réussir sa stratégie marketing. Le marketing automation consiste à concevoir des scénarios prédéfinis pour envoyer automatiquement un message ou une série de messages, qu’on va appeler des workflows, suite à l’action d’un utilisateur. Vous pouvez également mettre en place une segmentation pour cibler au mieux les destinataires de vos workflows. Voyons ensemble quelques exemples de scénarios de marketing automation.

Scénario de bienvenue

Commençons avec un scénario très simple mais indispensable. Imaginons qu’un internaute vient de s’abonner à votre newsletter. La moindre des choses est de lui envoyer un message pour le remercier et lui souhaiter la bienvenue. Cela permet de partir sur de bonnes bases et d’instaurer une relation de confiance avec votre nouveau contact.

Dans ce message de bienvenue, vous pouvez promouvoir vos articles les plus populaires ou les plus performants afin d’améliorer le trafic de votre blog et vos taux de conversions. Il est également possible d’ajouter au workflow un second email envoyé automatiquement quelques semaines après l’inscription afin de proposer à l’abonné de recommander votre newsletter à des collègues par exemple. Dans ce cas, pensez toujours à proposer un avantage en échange du service rendu afin de renforcer la relation.

Scénario de panier abandonné

Autre scénario très classique : un client vient de mettre un article dans son panier sans passer à l’action. Pour convertir ce “quasi-client”, nous vous conseillons de créer un scénario déclenchant un workflow d’au moins 3 emails : un premier email envoyé 1 heure après l’abandon du panier, un deuxième email 24h heures après et enfin un troisième 3 à 5 jours après.

Dans ces emails, vous pouvez même proposer au client un code promotionnel, un petit geste qui peut faire la différence. Pour multiplier vos chances de convertir, jouez sur un sentiment d’urgence, par exemple en ajoutant une date et une heure d’expiration pour le code promotionnel ou en indiquant que les articles dans le panier pourraient bientôt être en rupture de stock.

À noter : bien que Mailjet ne propose pas un scénario de panier abandonné sur son interface, il s’agit d’un scénario que vous pouvez implémenter via l’API de Mailjet. Vous voulez en savoir plus ? Consulter notre article dédié : “Comment coder un email de panier abandonné avec MJML”.

Scénario d’anniversaire

Pour renforcer la relation que vous avez avec vos clients, nous vous recommandons de mettre en place un scénario d’anniversaire. Cela vous permettra d’envoyer un email ou un série d’emails automatiquement à la date d’un événement récurrent. Par exemple à la date d’abonnement ou à la date de naissance du contact.

Pour ce scénario, vous pouvez créer un workflow de 3 emails : un premier email quelques jours avant la date d’anniversaire pour proposer à l’utilisateur une réduction afin de se faire plaisir le J, un email le jour même pour lui souhaiter un excellent anniversaire, un dernier email pour lui rappeler qu’il ne lui reste que peu de temps pour profiter de la réduction.

Scénario de réactivation

Alors qu’il coûte 5 fois plus cher d’acquérir un nouveau client que d’en retenir un existant, il est indispensable pour les marques de mettre en place des stratégies de réactivation. Pour cela, vous pouvez donc mettre en place un workflow d’emails permettant d’envoyer automatiquement un enchaînement de messages aux contacts n’ayant pas effectué d’achat ou n’ayant pas ouvert l’un de vos emails ou cliqué sur l’un d’entre eux depuis un temps donné.

Pour les inciter à passer de nouveau à l’action, proposez à vos contacts inactifs des codes promotionnels ou des offres spéciales (par exemple, la livraison sans frais). C’est un workflow que Sephora utilise beaucoup : c’est une façon simple de continuer à générer du chiffre d’affaires grâce à vos clients existants.

Workflow sephora

Définir une stratégie de marketing automation

Définir les KPI que vous souhaitez atteindre

Avant toute chose, vous devez vous demander quels sont les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre campagne de marketing automation. Si vous disposez de données précises, vous pourrez analyser et améliorer la performance de vos actions. Cela est indispensable afin de pouvoir mettre en place une stratégie de marketing automation efficace sur le long terme.

La première étape est donc de définir les KPIKey Performance Indicators – que vous allez mettre en place et surveiller dans le cadre de cette campagne marketing. Ils vous aideront à prouver plus facilement le retour sur investissement de vos efforts marketing et à mettre en œuvre de campagnes de marketing automation adaptées aux objectifs de votre entreprise.

Construire vos personas marketing

Les actions marketing ne doivent pas être basées sur les croyances internes d’une entreprise, généralement propres à chaque service. C’est en construisant des personas marketing que vous serez en capacité de construire une stratégie de marketing automation performante. En définissant des personas marketing, vous dressez un portrait précis des profils que vous ciblez.

Il s’agit en fait d’un personnage imaginaire représentant un archétype d’un groupe de personnes. Ces personnes ont des intérêts, des motivations et des comportements en commun. Le persona doit être notamment doté d’un prénom, de caractéristiques sociales, d’une histoire… Il permettent aux équipes de rester concentrés sur leurs clients finaux et de concevoir un message adapté à la cible.

Créer votre scénario et votre workflow

C’est seulement après avoir défini vos KPI et construit vos personas que vous pourrez définir le scénario de marketing automation et les messages les plus adaptés pour toucher votre cible et atteindre vos objectifs.

Tout l’enjeu consiste à suivre le parcours d’achat de l’utilisateur et, à chaque étape, enclencher le scénario le plus pertinent. Selon chaque scénario (qui sera déclenché par une action/un trigger de l’utilisateur), vous devez imaginer et créer un workflow personnalisé pour que la campagne soit la plus efficace possible. Afin d’augmenter vos taux de conversions, n’oubliez pas d’insérer dans vos messages marketing un call-to-action clair et distinct.

Mesurer les résultats et adapter votre stratégie

Nous ne le répéterons jamais assez, il faut toujours mesurer l’efficacité d’une action marketing. Vous devez toujours vérifier que les résultats atteints sont à la hauteur de ce que vous attendiez. C’est pourquoi la première étape de définition des KPI est si importante.

Ces retours obtenus via le logiciel de marketing automation vous permettront d’améliorer de façon continue votre stratégie. Lors de la sélection de votre outil de marketing automation, assurez-vous donc que ce dernier offre bien la possibilité de suivre la performance de vos actions en temps réel.

Marketing automation et emailing : comment Mailjet peut vous aider

Mailjet offre des solutions d’email marketing, d’email transactionnel ainsi qu’une solution de marketing automation pour vos emails. L’email automation permet aux marketeurs de configurer une série d’emails automatisés destinés à être envoyés à vos contacts lorsqu’un certain critère est satisfait. Pour créer un workflow, il vous suffit de sélectionner un scénario, de créer un ou plusieurs emails, puis de définir les critères d’envoi. Des outils tels que Mailjet vous permettent de créer ces workflows et d’envoyer des emails automatiquement aux clients qui les déclenchent. Regardons de plus près comment cela fonctionne.

Il peut être difficile de créer un workflow compte tenu du nombre de choix à faire et de décisions à prendre. Pour vous aider à vous lancer, Mailjet propose plusieurs scénarios intégrant des événements prédéfinis (bienvenue, mise à jour du contact, date, anniversaire). Une fois que vous avez renseigné les informations de base de votre workflow, vous pouvez sélectionner la base de données contacts qui sera utilisée pour ce workflow. Si vous avez déjà défini des segments en fonction des propriétés ou des comportements de vos contacts, vous pouvez en appliquer un à votre workflow.

Mailjet Marketing Automation

Vous pourrez alors créer le ou les emails qui seront envoyés lors du déclenchement du workflow. Pour chacun des emails du workflow, vous pouvez décider si l’email doit être envoyé immédiatement ou après un certain délai (qui se compte en minutes, heures, jours ou mois). Grâce à un éditeur d’emails intuitif, vous pourrez facilement créer et personnaliser vos emails.

Vous pouvez ensuite consulter les statistiques d’un workflow actif. Ces statistiques vous permettront de suivre la performances des emails envoyés (taux d’ouverture, de clics…). Cela est très important pour vous permettre de mesurer vos résultats et adapter votre stratégie de marketing automation.

Sachez également que Mailjet offre de nombreuses intégrations avec des outils tels que Google, Hubspot ou encore Salesforce.

Vous avez déjà mis en place une stratégie et une plateforme de marketing automation ? Partagez avec nous vos retours d’expérience sur les réseaux sociaux : Twitter ou Facebook.

Comment faire arriver mes messages en boîte de réception et non en courrier indésirable ?

Nous allons aborder ici la question de la délivrabilité. Par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spam ou dans le dossier courrier indésirable. La délivrabilité n’est pas une science exacte, elle dépend d’une multitude de facteurs et de paramètres. Il faut savoir que les critères de mise en spam ou en boîte de réception varient d’un Fournisseur d’Accès à Internet à l’autre (Orange, Free, SFR…).

Pour les spécialistes du marketing, il n’y a pas pire gâchis que de passer du temps à concevoir des campagnes emailing qui ne parviennent pas à leurs destinataires. Aujourd’hui, un message sur six envoyé dans le monde n’arrive pas dans la boîte de réception et près de 25% des professionnels considèrent les problèmes de délivrabilité comme l’un des freins majeurs à des campagnes efficaces.

Pour améliorer votre délivrabilité, il s’agit en fait de respecter plusieurs pratiques, recommandées par tous les acteurs majeurs du secteur. Vous allez vite le comprendre, c’est plus une question de bon sens que de contraintes. Nous vous confions donc dans cet article les conseils à suivre pour améliorer efficacement votre réputation d’expéditeur et votre délivrabilité.

Adresses d’expédition

Utilisez une adresse liée à votre nom de domaine

Évitez d’utiliser une adresse expéditrice qui ne soit pas liée à votre propre nom de domaine. Les adresses de messageries webmails (hotmail.com, outlook.fr, gmail.com, orange.fr, live.com…) ne sont pas faites pour effectuer des envois marketing dits “de masse”. Utilisez donc plutôt une adresse mail de type nom@entreprise.com.

Authentifiez votre domaine avec SPF et DKIM

Vous pourrez alors configurer votre domaine pour y ajouter des enregistrements SPF et DKIM qui serviront à authentifier vos messages. Les systèmes d’authentification SPF et DKIM informent les fournisseurs de messagerie (comme Gmail et Yahoo!) que les emails entrants ont été envoyés par un expéditeur légitime, sans spam ni usurpation d’adresse.

Assurez-vous qu’il s’agit bien du même domaine que votre site

Puisque vous allez utiliser votre nom de domaine pour envoyer vos messages, assurez-vous qu’il s’agit bien du même domaine que votre site. Par exemple, évitez d’envoyer des messages depuis moi@monsite.com alors que votre site se trouve sur monsite.fr, même si vous gérez les deux domaines.

Vérifiez que votre site est actif et en ligne

Cela paraît évident mais assurez-vous bien que votre site est bien actif et en ligne. Une adresse email dont le domaine renvoie vers une page blanche peut paraître suspecte aux yeux des filtres anti-spam. Vous aurez alors moins de chances d’arriver dans la boîte aux lettres principale de vos destinataires.

Listes de contacts

N’achetez, n’empruntez, ne copiez jamais de liste de contacts

N’utilisez pas de listes achetées, louées ou copiées, constituées par des tiers. Non seulement ces listes comportent probablement des adresses de mauvaise qualité ainsi que des spam-traps (adresses inactives destinées à piéger les spammeurs : si elles reçoivent un message, leur expéditeur est forcément considéré comme spammeur), mais cela va en plus à l’encontre de notre politique anti-spam. Rappelez-vous que dans le cadre du RGPD, vous devez être en mesure de prouver le consentement de chacun de vos contacts.

Optimisez la qualité de vos listes

Pour cela, ne collectez les adresses de vos destinataires que depuis un formulaire dédié sur votre site. Nous vous recommandons d’avoir recours au double opt-in. Il s’agit d’obtenir deux fois le consentement d’un utilisateur avant de l’ajouter à une liste de contacts. La première fois lorsqu’il remplit un formulaire ; la deuxième fois lorsqu’il clique sur un lien contenu dans un email de confirmation par exemple. Le double opt-in est indispensable pour éliminer tout risque d’adresse mal tapée ou inexistante. Si vous ne savez pas comment mettre un tel système en place, notre widget d’abonnement est là pour vous aider.

Nettoyez vos listes aussi souvent que possible

Surveillez les statistiques de vos campagnes, et supprimez au fur et à mesure les adresses bloquées, celles qui présentent des erreurs permanentes ou celles qui ne présentent aucun engagement (c’est-à-dire ni d’ouvertures ni de clics dans les derniers mois). Soyons honnêtes : si vos lecteurs n’ont pas ouvert vos messages au cours des 6 derniers mois, la partie est perdue d’avance. L’intérêt est de se concentrer sur les destinataires qui s’intéressent à vos newsletters. Même si cela fait certes moins d’adresses dans votre liste, ne paniquez pas. Il vaut mieux avoir une listes plus restreintes mais de très bonne qualité que l’inverse !

Contenu des messages

N’utilisez pas de MOTS EN MAJUSCULES

Que ce soit dans l’objet ou le corps de vos messages, évitez d’utiliser les mots en majuscules. Cela est une pratique de spammeur qui risquerait d’alerter les serveurs de messagerie. Et avouons-le, personne n’aime avoir l’impression de se faire hurler dessus.

Connaissez les mots à éviter

Par exemple, évitez autant que possible l’emploi de mots tels que “Gratuit”, “Argent”, “Urgent”, etc. Pour vous aider, nous avons regroupé dans les mots les plus fréquemment repérés par les filtres anti-spam comme étant à risque, spécialement lorsqu’ils sont utilisés dans l’objet du message.

Rédigez un objet d’email court

Plus votre objet est court, plus il sera efficace. Si votre objet dépasse les 35-50 caractères, vous risquez d’alerter la vigilance des filtres anti-spam. Pour rédiger des objets d’emails percutants, n’hésitez pas à consulter notre article sur les 7 bonnes pratiques pour rédiger un objet d’email accrocheur.

Rédigez du contenu qui réponde aux attentes des lecteurs

Cela peut paraître évident, mais vos abonnés s’attendent à recevoir des messages en adéquation avec leurs attentes. Si le contenu du message ne leur semble pas pertinent, ils peuvent le signaler comme indésirable ce qui peut vraiment s’avérer problématique. Au niveau de votre formulaire d’inscription, soyez donc clair(e) et honnête sur le type de contenu que les lecteurs vont recevoir en s’abonnant pour éviter toute mauvaise surprise.

Surveillez votre ratio texte image

Respectez un ratio texte image d’environ 60% de texte et 40% d’image au sein de votre message. Si vous mettez uniquement des images, cela pourrait vous pénaliser car il s’agit là aussi d’une pratique utilisée par les spammeurs. Pensez donc à bien équilibrer votre contenu et à insérer suffisamment de texte.

Facilitez le désabonnement

Insérez un lien de désinscription dans votre emails. Il arrivera forcément que certains de vos abonnés ne souhaitent plus recevoir vos messages, et le classement en courriers indésirables n’est pas une option acceptable pour vous. En insérant un lien de désabonnement facilement trouvable, vous rendrez la tâche plus agréable pour tout le monde. 😉 Et rappelons que le fait d’inclure un lien de désabonnement dans les emails marketing est une obligation légale.

Fréquence d’envoi

La fréquence à laquelle vous envoyez vos emails impacte également la délivrabilité de vos messages et leur capacité à arriver dans la boîte de réception principale de vos destinataires et non dans leurs messages indésirables.

Ainsi, envoyez vos newsletters régulièrement. Ne vous faites pas trop rare : avec un ou deux messages par an, vous risquez de vous faire oublier. À l’inverse, avec un ou plusieurs messages par jour, vos destinataires peuvent vite vous trouver trop insistant. Comme tout dans la vie, c’est une question d’équilibre !

Nous vous conseillons donc de trouver le rythme qui correspond le mieux à votre activité et aux attentes de vos lecteurs. Une fois que vous avez défini le rythme qui vous convient (hebdomadaire, mensuel…), maintenez cette fréquence. Par exemple chez Mailjet, nous envoyons notre newsletter tous les jeudis à nos chers abonnés.

La délivrabilité avec Mailjet

La structure technique de Mailjet ainsi que les bonnes relations que nos équipes entretiennent avec les Fournisseurs d’Accès à Internet partout dans le monde (leur permettant d’être au fait des modifications des règles propres à chaque acteur de l’industrie) nous permettent de maximiser l’arrivée de vos emails en boîte de réception et non dans le dossier indésirable de votre carnet d’adresses. Tous les aspects techniques contraignants sont pris en charge de notre côté. Ensuite, il vous suffit simplement de suivre les bonnes pratiques de l’emailing pour assurer que vos votre courrier légitime atteigne efficacement les boîtes de réception de vos contacts.

Et si vous testiez Mailjet pour améliorer votre délivrabilité ?
Mailjet met en place les dispositifs nécessaires pour optimiser votre délivrabilité : gestion de votre réputation en tant qu’expéditeur, mise à disposition des outils d’authentification (SFP, DKIM…), optimisation de vos fréquences d’envoi et de votre code HTML, etc.

Essayer gratuitement

Si vous souhaitez aller encore plus loin, vous pouvez télécharger gratuitement notre guide sur les fondamentaux de la délivrabilité.

Banner Delivrability Guide

Et vous, quelles sont les bonnes pratiques emailing que vous avez mis en place pour améliorer votre délivrabilité ? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux pour partager avec nous vos retours d’expérience : Twitter ou LinkedIn.

***

Cet article est une version mise à jour de l’article “Comment faire arriver mes messages en boîte de réception et non en courrier indésirable ?”, publié sur le blog Mailjet le 10 janvier 2019 par Julie Paci.

Satisfaction client : comment la mesurer et l’améliorer ?

Si la satisfaction client n’a pas toujours été au centre des priorités des entreprises, le digital a changé les règles du jeu. Désormais, un client mécontent peut immédiatement laissé un avis négatif sur les réseaux sociaux ou sur les plateformes de notation, impactant directement l’image de l’entreprise.

Vous-même, n’avez-vous pas déjà laissé un mauvais commentaire en ligne après être tombé(e) sur un serveur désagréable ? 🙄 Il est donc devenu indispensable de placer la satisfaction des clients au cœur de sa stratégie. Dans cet article dédié, nous vous en disons plus sur la satisfaction client, et surtout comment la mesurer dans le but de pouvoir l’améliorer.

Définition de la satisfaction client

La satisfaction client est un indicateur qui permet d’évaluer à quel point les consommateurs sont satisfaits d’une marque. Cela peut concerner les produits, les services ou encore l’expérience client offerts par une entreprise donnée. La satisfaction d’un client dépend donc de nombreux facteurs (respect des délais de livraison, qualité du produit ou du service, réactivité du service clients…). Le client étant roi, sa satisfaction doit être votre priorité.

Satisfaction client - Client est roi

Importance de la satisfaction client

Pourquoi est-ce que la satisfaction client est si importante ? Tout d’abord parce qu’elle est cruciale pour vous permettre de retenir et de fidéliser vos clients. Vous l’avez sûrement déjà entendu, mais les actions de fidélisation obtiennent un meilleur rendement pour un moindre coût que les actions d’acquisition. Pas question donc de laisser partir vos précieux consommateurs à la concurrence et de voir votre taux d’attrition augmenter.

Et si vous ne misez pas sur la satisfaction client, le risque est non seulement de perdre un client existant, mais également que ce dernier émette un avis négatif sur votre entreprise, ce qui pourrait affecter votre image de marque et votre capacité à acquérir de nouveaux clients. Ne sous-estimez pas l’importance du bouche à oreille, surtout qu’un client insatisfait fait souvent plus de bruit qu’un client satisfait. Gardez toujours en tête que 74% des consommateurs se renseignent sur Google avant d’acheter un produit ou un service et 64% consultent les avis et notes des autres internautes avant de réaliser un achat (source : Guest Suite).

Indicateurs de mesure de la satisfaction client

Plusieurs KPI existent pour mesurer la satisfaction des clients. Passons en revue les principaux indicateurs clés à connaître pour évaluer la satisfaction de sa clientèle.

NPS ou Net Promoter Score

Le NPS, ou “Net Promoter Score”, permet d’évaluer la satisfaction client sous forme d’un score de recommandation. Le client note sur une échelle de 0 à 10 à quel point il recommanderait les services et produits de la marque à une autre personne. La question posée est la suivante : “Quelle est la probabilité que vous recommandiez la marque X à un ami ou un collègue ?”.

Satisfaction client - NPS

Source image : SurveyMonkey

Après avoir récolté les données clients et appliqué la méthode de calcul du NPS, on obtient un taux qui correspond au pourcentage de clients prêts à recommander l’entreprise en question. Selon la note donnée par le client, ce dernier est classé dans une des 3 catégories suivantes : promoteur (note de 9 ou 10), passif (7 ou 8) ou détracteur (0 à 6).

Satisfaction client - NPS

Source image : SurveyMonkey

CSAT ou Customer Satisfaction Score

Le CSAT, ou « Customer Satisfaction Score”, permet de calculer le contentement de la clientèle sous la forme d’un score de satisfaction. Cet indicateur est généralement utilisé pour récolter les impressions des acheteurs juste après un acte d’achat. Le score CSAT est obtenu en posant la question suivante via un questionnaire de satisfaction par exemple : “Globalement, êtes-vous satisfait de Y ?” avec pour choix de réponse “Très satisfait / Satisfait / Insatisfait / Très insatisfait”.

Le score est obtenu en additionnant les clients se déclarant très satisfaits ou satisfaits de leur achat ou de leur expérience. Par exemple, si les répondants sont pour 40% très satisfaits et pour 40 % satisfaits, le score CSAT est alors de 80 %. Facile !

CES ou Customer Effort Score

Le CES, ou “Customer Effort Score”, permet de mesurer la qualité d’une expérience client ou d’un service en fonction du niveau d’effort fourni par le consommateur pour atteindre son objectif. Le CES peut par exemple être utilisé dans le cadre de la réalisation d’une action (achat, modification de contrat, obtention de devis…) ou de l’utilisation du service client. Le CES s’obtient en posant la question suivante : “Sur l’échelle suivante, comment évalueriez-vous l’effort que vous avez fourni pour … ?”.

Satisfaction client - CES

Source : Définitions marketing

Evidemment, plus la note obtenue est basse, moins l’effort demandé à vos clients a été important. Nous allons le voir dans la suite de l’article, mais l’objectif est bien sûr de faciliter au maximum la vie à vos clients.

Moyens et outils pour améliorer la satisfaction

Facilitez-leur la vie

Facilitez la vie à vos clients, de sorte qu’ils aient une expérience positive en fournissant le moins d’effort possible. Que ce soit pour trouver ce dont ils ont besoin sur votre site, pour réaliser un achat ou encore pour accéder à votre service support, aucun obstacle ne doit leur compliquer la tâche.

Pour cela, assurez-vous notamment d’optimiser l’UX design de votre site. Ergonomie, facilité d’utilisation, accessibilité, design… soignez tout ce qui permet de faire ressentir à l’utilisateur des émotions positives. Assurez-vous également de la mise en œuvre de tous les moyens possibles pour être alerté(e) en cas de problèmes techniques qui pourraient engendrer une mauvaise expérience utilisateur et ainsi générer des clients insatisfaits.

Restez à l’écoute

Comportez-vous avec vos clients de la même façon que vous le feriez lors d’un rendez-vous amoureux : ne monopolisez pas la parole et soyez à l’écoute ! En étant attentif/ve aux retours et aux attentes du client, vous récolterez de précieuses informations qui vous permettront d’améliorer la satisfaction et la relation client.

Cela passe par le fait que les internautes doivent pouvoir facilement entrer en contact avec vous via différents moyens tels que votre site Internet ou les médias sociaux. Par exemple, nous vous recommandons de ne pas utiliser d’adresse no-reply lorsque vous communiquez par email auprès de vos contacts, mais au contraire de rester à l’écoute de ce qu’ils pourraient avoir à vous dire. Un client frustré ne sera jamais un client satisfait. Vous pouvez également leur permettre de vous laisser des avis sur des plateformes telles que Trustpilot. En offrant la possibilité de laisser des avis sur votre entreprise, vous montrez à vos clients que leur avis compte et à vos prospects que vous n’avez rien à cacher.

Demandez leur avis

Mais ne restez pas simplement dans l’écoute passive. Prenez les devants en allant solliciter vos consommateurs et n’ayez pas peur de faire face à l’insatisfaction client. À chaque étape du parcours de vos clients, demandez-leur ce qu’ils ont pensé via des enquêtes de satisfaction.

Vous pouvez par exemple envoyer automatiquement un email aux clients ayant réalisé un achat en ligne afin qu’ils vous fasse part de leur retour sur le produit qu’ils viennent de recevoir. De même, envoyez un email aux clients qui viennent de bénéficier de l’assistance de votre équipe support afin qu’ils puissent évaluer le service qui vient de leur être rendu. C’est un excellent moyen de leur montrer que vous vous souciez de leur opinion et de leur expérience. En collectant les feedbacks de vos utilisateurs, vous serez en mesure d’identifier vos points forts afin de capitaliser sur ces derniers, mais surtout de connaître vos points faibles afin d’améliorer vos produits et services en conséquence. Vous pouvez utiliser des outils tels que Google Forms pour concevoir facilement votre enquête de satisfaction.

Ce qu’il faut retenir

Le taux de satisfaction de vos clients doit être votre priorité. La mise en place de toutes les actions possibles pour avoir des clients satisfaits vous permettra d’augmenter leur fidélité et ainsi votre chiffre d’affaires.

Instaurez une culture customer centric au sein de votre entreprise pour que vos consommateurs soient chouchoutés à toutes les étapes de leur parcours client. En communiquant à chaque département les bonnes pratiques à suivre pour assurer la satisfaction globale de vos clients, vous obtiendrez des résultats positifs sur le long-terme.

Comment Mailjet peut vous aider

Pour restez en contact avec vos clients et leur demander leur avis, rien n’est plus efficace que l’email. La solution Mailjet vous permet de concevoir, d’envoyer et de suivre vos campagnes emailing en toute facilité grâce à une plateforme intuitive. Avec ses nombreuses fonctionnalités avancées (segmentation, A/B testing, automation…) Mailjet vous permet de construire des campagnes ciblées et personnalisées afin d’envoyer des messages sur-mesure pour chacun de vos destinataires.

Editeur d'email Mailjet

Cet article est une version mise à jour de l’article “Transformez les retours de vos clients en un échange constructif”, publié sur le blog Mailjet le 4 août 2015 par Amir Jirbandey.

Qu’est-ce que le marketing relationnel ?

Vous aimez que l’on s’intéresse à vous, que l’on connaisse vos goûts et votre date d’anniversaire ? Eh bien, c’est pareil pour les consommateurs. Leurs attentes envers les marques ont évolué et ne se limitent plus uniquement à l’aspect produit.

Il est plus important que jamais de savoir instaurer avec vos clients une relation privilégiée. C’est là que le marketing relationnel entre en jeu. Avec une solide stratégie marketing, vous serez en mesure de créer un lien de confiance, indispensable pour l’acquisition et la fidélisation des clients.

Définition et objectifs du marketing relationnel

Le marketing relationnel désigne l’ensemble des actions marketing visant à mettre en place une relation individuelle et personnalisée avec chacun de ses clients, mais aussi avec ses prospects. Le marketing relationnel permet ainsi d’établir une relation privilégiée et de créer un lien de confiance avec son audience. Tout l’enjeu du marketing relationnel est de construire une solide relation clients sur le long-terme.

Le marketing relationnel se différencie du marketing transactionnel dans le sens où son objectif final n’est pas nécessairement de générer un acte d’achat. Il s’agit plutôt de faire évoluer le client potentiel en client, puis de le fidéliser et de faire de lui un ambassadeur de la marque. Avec le marketing relationnel, l’entreprise accompagne ainsi le client tout au long de son parcours d’achat. La relation entre la marque et les consommateurs ne se limite plus à la simple transaction.

Les objectifs du marketing relationnel sont donc d’apprendre à mieux connaître ses clients et prospects, à engager un dialogue avec eux (via le site internet, des campagnes emailing, les réseaux sociaux, l’application mobile…) et à les fidéliser. Cela passe par la mise en place de plusieurs pratiques que nous allons vous confier.

Conseils pour réussir son marketing relationnel

Apprenez à connaître vos clients et prospects

La première chose à faire afin d’être en mesure de développer une relation personnalisée avec votre cible est d’apprendre à la connaître. C’est en montrant à vos clients existants et clients potentiels que vous les connaissez et que vous les comprenez que vous allez être en mesure de vous démarquer de vos concurrents. Pour cela, il existe plusieurs techniques.

Ouverture du dialogue

Pour commencer, il est essentiel d’ouvrir et de faciliter le dialogue entre vous et votre audience. Cela passe par le fait que les internautes doivent facilement pouvoir entrer en contact avec vous via différents moyens tels que votre site Internet ou les médias sociaux. Par exemple, nous vous recommandons de ne pas utiliser une adresse no-reply lorsque vous communiquez par email auprès de vos contacts, mais au contraire de rester à l’écoute de ce qu’ils pourraient avoir à vous dire. Recevoir des retours de vos consommateurs est indispensable pour mieux cerner leurs besoins.

Enquêtes

Allez plus loin en construisant des enquêtes ou études, essentielles dans la gestion de la relation client. N’hésitez pas à collecter des avis directement auprès de votre clientèle, par exemple en leur soumettant une enquête de satisfaction clients (en magasin, par téléphone, via email…). Vous leur montrerez ainsi que leur satisfaction vous tient à cœur et que vous restez à leur écoute. Il est aussi possible de lancer une étude à destination de votre clientèle cible pour être en mesure de discerner les besoins, les enjeux et les contraintes de vos prospects.

Plateformes d’avis

Vous pouvez également vous rapprocher de vos consommateurs grâce aux plateformes d’avis telles que Trustpilot. En offrant la possibilité de laisser des avis sur votre entreprise, vous montrez à vos clients que leur avis compte et à vos prospects que vous n’avez rien à cacher. C’est en recueillant l’expérience client de vos consommateurs que vous serez en mesure d’améliorer votre offre et vos services. Grâce à ce type de plateforme, vous mettez un nom derrière chaque avis pour rester au plus près de vos clients.

Analyse des résultats

Enfin, suivez et analysez la performance de chacune de vos campagnes marketing. Par exemple, si vous envoyez une campagne emailing, vous pouvez tracker les statistiques de cette campagne en temps réel et même les comparer avec celles d’une autre campagne. Vous serez ainsi en mesure de comprendre ce qui fonctionne ou non auprès de vos contacts et d’ajuster vos prochaines campagnes en fonction de ces résultats. Cela doit s’appliquer pour chacune des actions de votre stratégie marketing.

Entretenez une relation individualisée et personnalisée

Pour garantir le succès de votre stratégie de marketing relationnel, vous devez mettre en place des communications uniques répondant aux besoins et aux intérêts de vos clients et prospects. C’est là où les informations précédemment collectées prendront tout leur sens.

Segmentation

Pour débuter, vous devez veiller à cibler le plus précisément possible vos communications. Pour cela, il existe une méthode très simple : la segmentation de votre audience. La segmentation d’une population consiste à effectuer un tri automatique en fonction du profil, des intérêts ou encore de l’historique d’achat. Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre et lui envoyer des messages sur-mesure. Plus question d’envoyer la même chose à toute le monde sans distinction.

Personnalisation

Autre technique : la personnalisation. La personnalisation vous permet d’échanger plus individuellement avec vos clients. Vous pouvez par exemple personnaliser le contenu de vos emails en ajoutant des propriétés de contact, telles que le prénom ou l’entreprise de votre destinataire. Mais vous pouvez aller encore plus loin dans la personnalisation en affichant dynamiquement des contenus en fonction du segment auquel vos contacts appartiennent. Par exemple, vous pouvez créer une section avec un cadeau et décider de l’afficher uniquement aux contacts qui sont clients chez vous depuis plusieurs années pour les remercier de leur fidélité.

Personnalisation

Humanisation

Évitez les échanges trop formels et optez plutôt pour un ton authentique dans vos communications. Adressez-vous à votre audience comme à des personnes et non pas uniquement comme à des acheteurs potentiels. L’objectif est de créer un véritable lien avec chaque personne et votre marque et d’établir une relation durable. De plus, n’hésitez pas à communiquer sur votre histoire et les valeurs de votre marque. Plus vous humanisez vos actions marketing, plus vous réussirez à mettre en place un solide rapport avec vos clients et prospects.

Exemples de marketing relationnel réussis

Le cadeau d’anniversaire

Tout le monde aime reçevoir des messages sympas le jour de son anniversaire. Montrez à vos clients que vous pensez à eux en leur envoyant une carte ou un email pour leur souhaiter un excellent anniversaire. Profitez-en pour les gâter en leur offrant une remise spéciale ou en leur offrant la livraison sur leur prochain achat par exemple. Si vous optez pour un envoi postal, vous pouvez même aller plus loin en insérant un cadeau physique en lien avec votre activité qui fera vraiment mouche.

Les recommandations

Montrez à vos clients que vous connaissez leurs goûts sur le bout des doigts en leur envoyant des recommandations personnalisées. C’est par exemple ce que fait Netflix en envoyant régulièrement des emails à ses utilisateurs pour leur recommander des films et des séries sur la base des programmes déjà visionnés. La plateforme va encore plus loin en insérant des variables telles que le prénom dans l’objet et le corps d’email. Chaque communication envoyée est ainsi vraiment unique.

Netflix exemple emailing

L’invitation à des ventes privées

Chouchoutez vos clients fidèles et envoyez-leur des invitations à des ventes privées très avantageuses. Pour ce type de bons plans, pas question d’inviter tout le monde mais uniquement vos clients VIP pour leur donner le sentiment qu’ils comptent vraiment pour vous. Proposez-leur toutefois de se rendre à vos ventes privées avec un(e) +1 afin des les inciter à venir et pourquoi pas acquérir de nouveaux clients par la même occasion. Utilisez les informations que vous détenez sur eux pour les inviter dans la boutique où ils ont l’habitude de faire leurs achats.

La demande d’avis

Nous l’avons déjà dit, rien de plus important que de montrer à vos consommateurs que leur satisfaction et leur avis comptent pour vous. Alors n’hésitez pas à aller vers eux pour recueillir ces informations. C’est ce que fait très bien Foodchéri, une marque qui livre des plats frais cuisinés. Après chaque livraison, elle envoie un email pour connaître le verdict de ses clients, et ce avec beaucoup d’humour.

Foodcheri exemple email

Autres éléments intéressants : la marque inclut dans chacun de ses emails un code de parrainage lui permettant d’acquérir de nouveaux clients, ainsi que ses engagements pour communiquer sur ses valeurs.

Comment Mailjet peut vous aider

L’emailing est une partie intégrante de toute stratégie de marketing relationnel. La solution emailing Mailjet vous permet de concevoir, d’envoyer et de suivre vos campagnes en toute facilité grâce à une plateforme intuitive. Afin de vous permettre de synchroniser facilement la base de données dont vous disposez sur vos clients avec la plateforme emailing, Mailjet propose de nombreuses intégrations, notamment avec des CRM.

Editeur d'email Mailjet

Utilisez nos fonctionnalités de segmentation et de personnalisation pour envoyer des messages ciblés et sur-mesure pour chacun de vos contacts. Mailjet vous permet de suivre et d’analyser vos statistiques en temps réel, et même de comparer différentes campagnes afin de vous permettre de comprendre ce qui fonctionne auprès de vos contacts et d’améliorer vos envois au fur et à mesure. Vous pouvez même utiliser notre outil d’A/B testing pour tester différentes versions d’un même emailing et envoyer la version la plus performante à l’ensemble de vos contacts.

Cet été, adaptez votre stratégie emailing à la saison et au contexte

Si vous êtes l’un(e) de nos fidèles lecteur/trice, vous savez que nous vous recommandons toujours d’adapter votre stratégie emailing en été. Cette année, nous allons tout particulièrement adapter nos conseils au contexte de crise exceptionnel que nous traversons.

Si, en règle générale, l’été reste une opportunité à ne pas louper pour atteindre et engager vos lecteurs malgré le calme estival, cela est d’autant plus vrai cette année avec plus de la moitié des Français qui ne partiront pas en vacances. Cependant, il est nécessaire d’ajuster votre stratégie afin d’envoyer des emails marketing adaptés à la saison et au contexte actuel.

Adaptez vos emails à la saison estivale

N’hésitez pas à proposer un contenu adapté à l’été. Si vous employez traditionnellement un ton institutionnel, c’est peut-être le moment d’utiliser un ton plus léger. De même en termes de design, n’hésitez pas à vous éloigner des couleurs de votre palette habituelle. Vous pouvez également en profiter pour attirer l’attention avec des thèmes et des emojis liés à l’été. 🏝 Enfin, adaptez bien les produits que vous mettez en avant au sein de vos communications pour que ces derniers soient bien en lien avec la saison.

L’exemple de Starbucks ci-dessous illustre parfaitement cette adaptation du fond et de la forme. Alors que la newsletter automnale (à gauche) met en avant le produit phare de la marque – à savoir le café – sur un fond de couleur marron, la newsletter d’été (à droite) sort des sentiers battus. Au programme : jeu de mots (“Ready, set, refresh.”), couleurs estivales (jaune et bleu qui rappellent le soleil et la mer) et produits de saison : (jus de fruits frais et salades).

Starbucks newsletters

Autre conseil : parler à ceux qui partent… mais également à ceux qui restent. Comme nous l’avons dit précédemment, tout le monde ne partira pas en vacances cet été. Alors ne délaissez pas vos lecteurs qui restent au bureau ou qui continueront de télé-travailler. Dans l’exemple ci-dessous, la marque Office parvient même à jouer sur un double discours, le tout grâce à un joli jeu de mots. Une offre “vacation” avec des produits de plage et une offre “staycation” avec des produits de ville. Parfait pour ne laisser personne de côté.

En cas de communication de crise

Si vous travaillez dans les secteurs fortement impactés par la crise sanitaire (spectacle, événementiel, voyage…), vous devrez peut-être effectuer une communication de marque autour du COVID-19 (par exemple, pour annoncer une réouverture). Dans ce cas, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les pratiques suivantes afin de ne pas heurter la délivrabilité de vos messages :

  • Privilégiez uniquement les communications réellement utiles pour vos destinataires. N’utilisez pas le prétexte du COVID-19 pour communiquer à des fins commerciales ou marketing si cela n’est pas dans l’intérêt du public et ne démultiplier pas les communications si cela n’est pas nécessaire afin que les informations réellement importantes en lien avec le virus puissent bien être délivrées au public.
  • Si ce n’est pas encore fait, authentifiez vos domaines avec SPF, DKIM et DMARC afin d’éviter les tentatives de phishing (ou hameçonnage). Le phishing désigne une technique utilisée par des escrocs pour obtenir des informations personnelles. Les cybercriminels tentent malheureusement de profiter de cette pandémie en envoyant des emails de phishing.
  • Ne réalisez jamais d’envois sur l’intégralité de votre base de contacts car les serveurs destinataires mettraient votre domaine d’expédition et/ou votre adresse IP d’expédition sur liste noire au vu du nombre important de destinataires inactifs/inexistants. À la place, segmentez vos listes de contacts et ne ciblez que vos abonnés actifs, c’est-à-dire qui ont ouvert ou cliqué sur vos emails dans les 6 derniers mois. N’essayez surtout pas de réactiver des abonnés inactifs, sous prétexte de leur délivrer une information sur le coronavirus.
  • N’utilisez pas de nom de domaine d’expédition fraîchement créé pour l’occasion, mais utilisez bien un sous-domaine de votre domaine habituel. Le cas contraire, vous pourriez être pris pour un spammeur et non comme un expéditeur légitime. De plus, assurez-vous d’utiliser un nom d’expéditeur qui permette à vos destinataires de reconnaître immédiatement votre marque.

 
Si vous souhaitez retrouver toutes les bonnes pratiques à suivre de manière générale pour améliorer votre délivrabilité et ne pas tomber dans les dossiers spams ou courriers indésirables de vos destinataires, téléchargez gratuitement notre guide délivrabilité

Banner Delivrability Guide

Gardez le rythme quoi qu’il arrive

L’emailing ne connaît pas de trêve. Alors la règle n°1 : n’arrêtez pas subitement vos envois, même en été et même en cas de crise. Cela pourrait en effet impacter négativement la bonne délivrabilité de vos emails qui impose de maintenir une fréquence d’envoi régulière quelque soit les événements.

En revanche, pourquoi pas ralentir la cadence si vous avez habituellement une fréquence d’envoi très élevée. Par exemple, si en temps normal vous envoyez des newsletters quotidiennes à vos abonnés, il pourrait être tout à fait légitime de réduire le nombre d’emails envoyés à deux par semaine. De cette manière, vous ne disparaissez pas totalement de la boîte de réception de vos destinataires et vous vous adaptez au rythme moins soutenu de l’été.

Mais attention, si vous optez pour cette pratique, pas question de le faire sans en informer au préalable vos destinataires. Une simple mention de ce type suffit : “À partir de demain, nous passons au rythme estival : jusqu’à la fin du mois d’août, vous recevrez uniquement deux newsletters par semaine”. De cette façon, vos lecteurs ne s’inquièteront pas de ce changement de rythme. Quoi qu’il arrive, nous vous recommandons de tenir vos abonnés informés de vos choix afin de renforcer la relation que vous entretenez avec eux.

Préparez vos envois pour l’été

Nous parlons beaucoup des vacances de vos clients… mais peut-être que vous aussi vous allez partir cet été (en tout cas on vous le souhaite 😇) ! Dans ce cas, pas d’inquiétude, vous pouvez parfaitement gérer votre départ en congés ainsi que votre stratégie emailing. Pour cela, vous pouvez tout simplement planifier vos envois en avance. Au moment d’envoyer votre campagne emailing, il vous suffit de définir la date et l’heure à laquelle vous souhaitez l’envoyer. Rien de plus pratique pour partir sereinement en vacances sans négliger vos envois.

À l’inverse, si vous passez du temps au bureau cet été ou si vous travaillez de chez vous, profitez-en pour faire le point. Tout d’abord, analysez les résultats des dernières campagnes afin de déterminer les critères de réussite ou d’échec de vos précédentes campagnes. Aussi, nettoyez bien vos listes de contacts en supprimant par exemple les destinataires inactifs ou qui présentent des erreurs. Soyons honnêtes : s’ils n’ont pas ouvert ou même reçu vos messages au cours des 6 derniers mois, la partie est perdue d’avance. Enfin, vous pouvez également profiter de cette période plus calme afin de travailler sur de nouveaux modèles d’emails et faire sensation avec un look rafraîchi pour la rentrée des classes.
 

Ce qu’il faut retenir

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de vacances pour votre stratégie emailing. Il est essentiel que vous continuiez vos envois, même durant l’été. Cependant, quelques recommandations indispensables cette année :

  • Proposez un contenu adapté à l’été : ton plus léger, design plus estival et offre de saison. Parlez à ceux qui partent, mais également à ceux qui restent.
  • Dans le cas où vous devez absolument communiquer autour du COVID-19, respectez les bonnes pratiques emailing pour maintenir la bonne délivrabilité de vos envois.
  • Quoi qu’il arrive, n’arrêtez jamais subitement vos envois. Vous pouvez toutefois adapter la fréquence de vos communications.
  • Planifiez vos campagnes à l’avance si vous partez en congés et/ou profitez-en pour faire le point sur votre stratégie emailing.

 
On vous souhaite de faire de beaux envois, et surtout, on vous souhaite un très bel été ! ☀️

Et vous, avez-vous déjà prévu une stratégie spéciale pour cet été ? Faîtes-vous partie de ceux qui partent ou de ceux qui restent ? Partagez toutes vos expériences avec nous sur Twitter.

Emailing : définition, conseils et exemples pour une campagne réussie

L’emailing est le canal marketing qui génère le retour sur investissement le plus élevé. Cette méthode est idéale pour attirer de nouveaux prospects et fidéliser les clients existants.

Vous souhaitez justement en savoir plus sur l’emailing et les étapes à suivre pour créer sa campagne ? L’emailing n’aura bientôt plus aucun secret pour vous. Nous allons vous apprendre à définir vos objectifs, à créer des emailings performants, à améliorer vos résultats, et bien plus encore.

Définition : qu’est-ce que l’emailing

L’emailing – aussi appelé email marketing – est une méthode de marketing direct qui désigne l’envoi d’un message électronique “en masse” à de nombreux destinataires à la fois.

Le réel avantage de l’emailing est que des méthodes telles que la segmentation et la personnalisation vous permettent désormais d’envoyer des messages ciblés et personnalisés. Vous pouvez donc interagir individuellement avec chacun de vos clients et ce, à grande échelle.

Les différents types d’emailings

Lorsque l’on parle d’emailing, il peut par exemple s’agir d’une newsletter pour partager régulièrement vos dernières actualités, d’une campagne promotionnelle pour faire bénéficier à votre audience d’une offre spéciale, d’une campagne de parrainage pour inciter vos abonnés à communiquer sur votre marque… Le type d’emails marketing que vous pouvez envoyer est multiple et dépend de nombreux facteurs tels que le fait que vous soyez en BtoB ou en BtoC, votre secteur d’activité, votre audience ou encore vos objectifs commerciaux.

Vous avez sûrement également entendu parler d’email transactionnel. Contrairement à l’email marketing, l’email transactionnel est envoyé à une seule personne suite à une action de sa part. Il peut s’agir d’un email de confirmation de création de compte, de réinitialisation du mot de passe ou encore de notification de livraison.

Enfin, il existe également des emails automatisés. Le marketing automation vous permet de configurer une série d’emails automatisés (aussi appelé workflow) destinés à être envoyés à vos contacts lorsqu’un certain critère est satisfait. Un workflow est déclenché par un scénario prédéfini tel qu’un scénario de bienvenue ou un scénario d’anniversaire.

Comment faire une campagne emailing

1. Définissez vos objectifs

Au même titre que tout autre canal marketing, l’emailing n’est rien sans une stratégie clairement définie. Ne vous précipitez donc pas, et fixez d’abord vos objectifs et définissez les facteurs de réussite de chaque campagne (taux d’ouverture, taux de clics…). Par exemple, si vous cherchez à acquérir de nouveaux clients dans le cadre d’une campagne de parrainage, vous allez surveiller les personnes ayant cliqué sur votre lien de parrainage. Vous pourrez ensuite facilement suivre vos résultats via les statistiques de votre campagne en temps réel afin d’analyser sa réussite.

Statistiques

Avant de concevoir et de diffuser une campagne d’emailing, vous devez savoir pourquoi vous l’envoyez. Demandez-vous toujours « Quel est l’objectif que je souhaite atteindre avec cet email ? » et évaluez ensuite si vous avez rempli vos objectifs. La réussite prend un sens différent pour chacun de vos emails : gardez bien cette règle à l’esprit lors de la planification de vos campagnes et n’oubliez pas de suivre vos résultats après chaque envoi d’emails.

2. Constituez votre mailing list

Il existe de nombreuses solutions pour développer votre audience de façon organique. De manière générale, l’emailing consiste à essayer différentes approches. Au fil de vos essais, vous trouverez certainement des méthodes plus efficaces que d’autres, alors n’hésitez pas à en mettre plusieurs en pratique.

Exploitez tous les canaux à votre disposition

Site Web : Les clients qui visitent votre blog ou vos pages produits sont déjà intéressés par votre offre : c’est donc l’endroit rêvé pour éveiller leur intérêt pour votre newsletter, par exemple. Pour que vos internautes puissent facilement s’abonner, ajoutez des widgets d’inscription au sein de chacune de ces pages. Si vous avez des contenus pour générer des leads, n’oubliez pas d’ajouter une case à cocher en bas de chacun de vos formulaires pour inciter les personnes à s’abonner à vos communications. Pour multiplier les inscriptions, vous pouvez par exemple exploiter la reconnaissance sociale en intégrant un compteur qui indique le nombre d’abonnés satisfaits ayant déjà reçu votre newsletter.

Réseaux sociaux : Les réseaux sociaux sont l’endroit idéal pour animer votre communauté et inciter vos followers à vous suivre via vos campagnes d’emailing. Pour cela, incitez les utilisateurs en leur proposant des contenus utiles et pertinents qu’ils pourront recevoir régulièrement directement dans leur boîte de réception. N’hésitez pas à indiquer que vous proposez des remises spéciales au sein de vos emails pour inciter les personnes à s’inscrire et remercier vos lecteurs de leur fidélité.

Hors ligne : Selon la nature de votre activité, vous pouvez être amené à rencontrer vos clients lors d’événement ou en boutique. Il s’agit d’une opportunité unique d’interagir avec le client au cours de son parcours d’achat, alors ne loupez pas cette opportunité. Vous pouvez proposer aux clients en boutique de les inscrire à vos communications au moment du paiement par exemple. Là aussi, n’hésitez pas à faire la promotion de tous les avantages dont ils pourront bénéficier : informations sur les soldes de leur magasin préféré, remises exceptionnelles uniquement à destination des abonnés, etc.

Achat de listes : ne cédez pas à la facilité

Certains pourraient être tentés d’acheter une liste de contacts pour gagner du temps, sans réaliser à quel point cela peut compromettre toute leur stratégie emailing. Nous ne le répéterons jamais assez mais n’achetez ou ne louez jamais une liste de contacts, cela peut nuire à votre réputation d’expéditeur auprès des fournisseurs d’accès à Internet (FAI).

Ces listes incluent probablement des adresses email importées d’Internet par des spambots. Ces utilisateurs sont peut-être déjà submergés d’emails provenant d’autres acheteurs comme vous et sont certainement sur le point de supprimer votre email, de cliquer sur le lien de désabonnement ou de le signaler comme étant du spam. Une fois générées, les plaintes pour spam peuvent fortement nuire à votre réputation d’expéditeur et donc à votre délivrabilité, c’est-à-dire votre capacité à arriver dans la boîte de réception de vos destinataires.

Nettoyez votre liste

Ne vous entêtez pas à envoyer des emails aux contacts qui ne souhaitent pas recevoir vos campagnes : c’est à la fois inutile et dangereux pour votre réputation d’expéditeur. Les personnes qui ne veulent vraiment pas lire vos emails les ignoreront, ce qui diminuera vos taux d’engagement. Certains contacts peuvent même être gênés par la quantité de messages indésirables reçus quotidiennement et finissent par cliquer sur le lien de désinscription ou par les signaler comme spam, un geste qui aura un impact négatif sur votre réputation d’expéditeur.

Pour garantir que votre liste de contacts est propre et que vous ciblez uniquement les personnes souhaitant vraiment recevoir vos emails, supprimez les contacts inactifs régulièrement pour prévenir les plaintes pour spam et une baisse des taux d’engagement. Avant cela, vous pouvez même envoyer une campagne de réengagement à vos abonnés n’ayant pas ouvert vos emails dans les 6 à 12 derniers mois pour savoir s’ils souhaitent continuer à recevoir vos messages.

3. Concevez votre emailing

Passons maintenant à la conception de vos emails. Que ce soit en termes de contenu ou de design, il y a plusieurs choses à garder en tête lors de la création de vos campagnes emailings.

Soignez les principaux éléments de votre campagne

Une fois que vous avez établi des objectifs clairs et que vous disposez d’une solide base de données, vous êtes fin prêt(e) à envoyer des emails à vos contacts. Chaque email compte plusieurs éléments qu’il faut soigner pour faire la différence en termes de résultats. Voici les principaux éléments sur lesquels concentrer vos efforts.

Objet d’email : L’objet doit permettre à votre email de sortir du lot. Bien qu’il soit important de rester fidèle à votre marque dans le ton et l’esprit, osez essayer différentes approches. Des accroches amusantes, des questions ou même des emojis peuvent aider à attirer l’attention sur votre email et donc augmenter ses chances d’ouvertures.

Nom d’expéditeur : Le nom d’expéditeur indique à vos contacts qui leur envoie un email. Veillez à ce qu’il soit reconnaissable en utilisant votre nom de marque ou, si vous optez pour un nom d’expéditeur personnalisé ou plus créatif, aidez vos contacts à vous reconnaître en gardant le même au fur et à mesure des envois.

Preheader : Nous aimons l’appeler « la ressource méconnue ». Un grand nombre de personnes oublient à quel point le preheader est important pour résumer le contenu d’un email, notamment sur les appareils mobiles. Il doit compléter votre objet et mettre en lumière votre campagne. Avec un bon preheader, vous multiplier vos chances d’ouvertures.

Call-to-action : Gardez en tête vos objectifs lorsque vous créez vos call-to-action (appels à l’action en français). Pensez aux actions que vous voulez que vos abonnés réalisent après avoir lu votre email et concevez des CTA clairs facilement accessibles depuis un ordinateur et un appareil mobile. Le call-to-action est crucial car c’est lui qui va inciter vos lecteurs à passer à l’action.

Assurez-vous que votre design soit responsive

Un abonné n’a sans doute pas envie de perdre du temps à déchiffrer un message visuellement peu attrayant ou difficile à lire. La solution pour maintenir l’attractivité de votre email est de vous assurer que son design est compatible avec tous les appareils, un principe essentiel puisque 55 % des emails sont désormais ouverts depuis un appareil mobile. Si vos messages ne s’affichent pas correctement sur les smartphones et les différents clients de messagerie, cela risque fortement d’impacter négativement votre retour sur investissement.

Responsive design

Chez Mailjet, nous savons combien il est difficile de créer des emails responsive, c’est pourquoi nous mettons tout en œuvre pour vous faciliter la tâche. Notre éditeur d’emails en « drag-and-drop », Passport, vous permet de créer facilement des emailings en responsive design qui s’adaptent parfaitement pour tous les clients de messagerie et appareils.

Optimisez la délivrabilité de vos emails

Rappelons que par délivrabilité, on désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spam. La délivrabilité n’est pas une science exacte, elle dépend d’une multitude de facteurs et de paramètres. Il faut savoir que les critères de mise en spam ou en boîte de réception varient d’un FAI à l’autre (Orange, Free, SFR…). Il existe toutefois plusieurs bonnes pratiques en termes de contenu pour vous permettre d’améliorer votre délivrabilité.

Évitez autant que possible l’emploi de mots tels que “Gratuit”, “Argent”, “Urgent”, etc. Pour vous aider, nous avons regroupé dans les mots les plus fréquemment repérés par les filtres anti-spam comme étant à risque, spécialement lorsqu’ils sont utilisés dans l’objet du message. Concernant votre objet d’email, si ce dernier dépasse les 35-50 caractères, vous risquez d’alerter la vigilance des filtres anti-spam. Restez donc en dessous de cette limite. Enfin, respectez un ratio texte image d’environ 60% de texte et 40% d’image au sein de votre message.

Cela peut paraître évident, mais vos abonnés s’attendent à recevoir des messages en adéquation avec ce que vous leur avez promis. Si le contenu du message ne leur semble pas pertinent, ils peuvent le signaler comme indésirable ce qui peut vraiment s’avérer problématique. En un mot, plus vos messages sont pertinents par rapport aux attentes de vos lecteurs, meilleure sera votre réputation.

Pour en savoir plus sur la manière d’améliorer la délivrabilité de vos messages, nous vous invitons à consulter notre guide dédié sur les fondamentaux de la délivrabilité.

4. Envoyez des emailings personnalisés

Pour garantir le succès de votre stratégie emailing, vous devez créer des emails uniques répondant réellement aux besoins de vos clients. Comment envoyer un emailing personnalisé ? Pour cela il existe des méthodes redoutablement efficaces.

Segmentation

Vous devez veiller à cibler le plus précisément possible vos envois. Pour cela, il existe une méthode très simple : la segmentation de vos listes de contacts. La segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés ou de leur comportement. Par exemple, vous pouvez segmenter vos contacts en fonction de critères socio-démographiques, de leur historique d’achat, de leurs intérêts, de leur niveau d’interaction avec vos précédentes communications… Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre et leur envoyer des messages sur mesure.

Personnalisation

La personnalisation vous permet d’échanger individuellement avec vos clients. Vous pouvez par exemple personnaliser le contenu de vos emails en ajoutant des propriétés de contact, telles que le prénom ou l’entreprise de votre destinataire. Mais vous pouvez aller encore plus loin dans la personnalisation en affichant dynamiquement des contenus en fonction du segment auquel vos contacts appartiennent. Par exemple, vous pouvez créer une section avec un code promotionnel et décider de l’afficher uniquement aux contacts qui ont adhéré à votre programme de fidélité. Les autres clients ne la verront pas.

Personnalisation

5. Suivez et optimisez vos emailings

Vous devez vous assurer de tout mettre en oeuvre afin de créer les campagnes emailings les plus performantes possible. Pour cela, vous pouvez réalisez des tests au sein d’une même campagne ou même comparer plusieurs campagnes.

A/B testez

Vous devez baser vos décisions sur de la donnée fiable et non pas sur une intuition subjective. C’est ce que permet notamment l’A/B testing. L’A/B testing est une procédure qui permet de mesurer l’impact d’un changement de version d’une variable sur l’atteinte d’un objectif. Par exemple, vous pouvez tester plusieurs objets d’emails en envoyant les différentes versions à un échantillon de votre liste de contacts, et la version la plus performante selon vos critères (telle que la version ayant généré le taux d’ouverture le plus important) est ensuite envoyée à l’ensemble de votre liste. Vous pouvez faire la même chose pour tester différents preheaders, call-to-action, nom d’expéditeur. Attention toutefois à ne changer qu’un seul élément par A/B test. Vous l’aurez compris, cette méthode vous permettra d’optimiser vos résultats.

AB test

Comparez la performance des campagnes

Une autre façon d’améliorer vos résultats consiste à comparer la performance de vos campagnes dans le temps. À l’aide d’un outil tel que le comparateur de campagnes de Mailjet, vous pouvez comparer plusieurs campagnes emailings et obtenir des statistiques moyennes qui vous serviront de références. Ces résultats peuvent ensuite être utilisés pour mesurer la réussite de campagnes individuelles futures et répondre à des questions telles que : Vaut-il mieux utiliser des CTA composés d’un ou de trois mots ? Vaut-il mieux utiliser des noms d’expéditeur courts ou longs ? Quel est le bon moment pour cibler votre public ? Vous bénéficiez également d’une vue d’ensemble sur l’évolution de l’engagement client tout au long de l’année. Par exemple, il peut être très utile de comparer certaines saisons pour déterminer le meilleur moment pour lancer une promotion, annoncer le lancement d’un nouveau produit ou organiser un concours.

Exemples d’emailings réussis

La newsletter du BDM

Le BDM, média qui s’adresse aux travailleurs du web et aux professionnels connectés, envoie régulièrement une newsletter à ses abonnés pour leur partager l’actualité numérique du jour. Pour votre newsletter, trouvez le rythme, l’heure et l’horaire qui convient le mieux en fonction de votre contenu et des préférences de vos destinataires.

Si vous choisissez un rythme hebdomadaire, nous vous recommandons de définir un jour dans la semaine et de vous y tenir pour l’envoi de votre newsletter hebdomadaire. Cela permet de donner un rendez-vous à vos abonnés, et ainsi d’augmenter la fidélisation.

BDM exemple emailing

Découvrir plus d’exemples de newsletters pour vos emailings

L’email promotionnel d’Uber Eats

Uber Eats est un service de livraison de plats cuisinés lancé par Uber. Afin d’inciter leurs abonnés à passer leur première commande et ainsi augmenter leurs ventes, Uber Eats envoie régulièrement des emails offrant un code promotionnel.

Vous non plus, n’hésitez pas à segmenter vos bases de données en fonction des propriétés ou des comportements de vos contacts afin d’envoyer des opérations ciblées. Vous pouvez par exempl, comme Uber Eats, cibler les abonnés n’ayant pas encore passé commande chez vous pour leur offrir une remise incitative ou encore cibler vos clients les plus fidèles pour les remercier de leur confiance.

Uber Eats exemple emailing

L’email de recommandation de Netflix

La plateforme de films et de série Netflix envoie régulièrement des emailings à ses abonnés. Parmis ces emails, se trouvent des emails de recommandations pour inciter les utilisateurs à consommer de nouveaux contenus sur leur plateforme : “Julie, nous venons d’ajouter une série TV qui devrait vous plaire”.

Vous aussi, envoyez des emailings de recommandations à vos lecteurs sur la base de leur historique d’achat et de leurs préférences. Vous montrez ainsi à vos clients que vous les connaissez bien. Comme Netflix, n’hésitez pas à insérer des variables au sein de votre objet ou dans le corp de votre email pour un message encore plus personnalisé.

Netflix exemple emailing

L’email de lancement de Levis

Une autre bonne raison d’envoyer un emailing à vos clients est pour annoncer le lancement d’un nouveau service ou produit. C’est ce qu’a fait la marque de jeans Levis dans cet email pour annoncer le lancement de leur nouvelle application.

Comme Levis, n’oubliez pas d’insérer un beau visuel pour illustrer votre message. Et gardez toujours à l’esprit d’aligner le design et le ton de vos emails avec ceux de votre marque. Avoir une communication harmonieuse sur tous les canaux est primordial.

Levis exemple emailing

Email de parrainage d’Helpling

Helpling est un service permettant de trouver une aide-ménagère à domicile en ligne. Helpling a lancé un grand concours par email pour inciter ses utilisateurs à parrainer leurs amis en échange d’un montant sur leurs prochains ménages.

Ce type d’opération de parrainage est un excellent moyen de transformer ses clients en ambassadeurs. Le format jeux concours est attractif et permet de renvoyer une image sympathique de sa marque.

Helpling exemple emailing

Comment Mailjet peut vous aider

Pour la conception de vos campagnes, le solution emailing Mailjet vous offre un éditeur d’emails simple d’utilisation, vous permettant de concevoir des emailings en responsive design, s’affichant parfaitement sur n’importe quel appareil. Grâce aux fonctionnalités avancées du logiciel emailing Mailjet, segmentez vos listes de contacts et personnalisez votre contenu afin d’envoyer des communications ultra-personnalisées.

Editeur d'email Mailjet

Ne perdez pas de vu que l’emailing est une expérience continue et évolutive, et que vous devez adapter votre stratégie d’emailing au fur et à mesure de vos envois. Grâce aux statistiques, à l’A/B Testing et au comparateur de campagnes proposés par Mailjet, vous serez en mesure de mieux connaître vos contacts et de leur offrir une expérience améliorée au fil du temps.

Et si vous testiez Mailjet ?
Mailjet offre un éditeur d’emails simple d’utilisation ainsi que de nombreuses fonctionnalités avancées pour vous permettre d’améliorer vos résultats.

Essayer gratuitement

Qu’est-ce qu’un bon taux d’ouverture emailing et comment l’améliorer ?

Commençons par les bases : le taux d’ouverture désigne la proportion d’emails qui ont été effectivement ouverts par vos destinataires après l’envoi d’une campagne. Le pourcentage est calculé très simplement : il s’agit du nombre d’emails ouverts divisé par le nombre d’emails délivrés. Le nombre d’emails délivrés correspond au nombre d’emails arrivés dans la boîte de réception des destinataires, sur l’ensemble des emails que vous avez effectivement envoyé. Le nombre d’emails délivrés sera donc systématiquement inférieur ou égal au nombre d’emails envoyés (comme vous pouvez le constater, nous sommes calés en mathématiques chez Mailjet 😉).

Calculation GIF

Bon maintenant que nous savons cela, le plus dur reste à venir. Car une fois que vous connaissez votre taux d’ouverture… qu’est-ce que vous allez pouvoir en faire ? D’une part, il est indispensable que vous soyez en mesure de l’analyser, c’est-à-dire de déterminer si ce taux est bon ou non. D’autre part, et c’est peut-être le plus important, vous devez connaître les différents critères sur lesquels vous allez pouvoir intervenir afin de l’améliorer.

C’est quoi, un bon taux d’ouverture ?

Tout d’abord, il est important de faire la différence entre le taux d’ouverture de vos emails transactionnels (confirmation d’achat, réinitialisation du mot de passe…) et ceux de vos emails marketing (newsletters, campagnes promotionnelles…).

Il est vrai qu’en tant que consommateurs, nous accordons une grande importance aux emails transactionnels car ils vont, par exemple, nous permettre de vérifier qu’un achat a bien été pris en compte. Cela explique que les emails transactionnels ont généralement des taux d’ouverture plus élevés. Cependant, il est important de noter que tout le monde n’ouvre pas forcément ces emails transactionnels. Parfois, il est suffisant pour les destinataires de voir le sujet de l’email (par exemple : « Confirmation de commande ») dans leur boîte de réception et ils n’ouvriront pas l’email.

Mais concentrons-nous plutôt sur le taux d’ouverture de vos emails marketing. Bon, nous n’allons pas vous mentir, le taux d’ouverture d’une campagne dépend de nombreux facteurs : la taille de votre liste de contacts, votre fréquence d’envoi ou encore le secteur d’activité dans lequel vous travaillez… Mais en moyenne, nous estimons qu’un bon taux d’ouverture est compris entre 15 et 25%. Mais il s’agit uniquement d’une indication générale et il est important que vous connaissiez les taux d’ouverture moyens spécifiques de votre industrie.

Que faire concrètement pour influencer le taux d’ouverture ?

Soignez les éléments visibles en boîte de réception

Maintenant, la question cruciale est : qu’est-ce qui pousse vos contacts à ouvrir votre email marketing ? Les seuls éléments visibles en boîte de réception avant ouverture d’un message sont toujours les mêmes : le nom de l’expéditeur, éventuellement son adresse d’expédition, l’objet de votre email ainsi que le pré-header (début de votre message).

Ainsi, pour faire décoller vos taux d’ouverture, soignez bien ces éléments afin d’inciter votre lectorat à passer à l’action : rédigez un objet d’email intriguant, insérez une phrase d’accroche engageante dans votre pré-header, déterminez un expéditeur bien identifié qui suscitera la confiance des destinataires…

A/B testez sans modération

Quoi qu’il arrive, nous ne le conseillerons jamais assez : testez ces différents éléments. Pour cela, vous pouvez avoir recours à l’A/B testing. Cela consiste à envoyer plusieurs versions du même email à un échantillon de votre liste de contacts. La version générant les meilleures statistiques selon le critère de votre choix (meilleur taux d’ouverture ou taux de clic par exemple) est ensuite automatiquement envoyée au reste de la liste. Cela vous permet donc de déterminer la version de l’email la plus efficace. Vous pouvez par exemple tester l’objet de votre email (texte uniquement ou emojis ? avec ou sans personnalisation ?), votre expéditeur (choisir un expéditeur réel ou la mascotte fictive de votre entreprise)…

A:Btest

Quelle que soit la variable que vous testez, attention à toujours garder les autres variables constantes si vous voulez être en mesure de comparer les statistiques. Si, par exemple, c’est l’objet que vous voulez tester, l’expéditeur et le pré-header doivent être exactement les mêmes dans les deux versions de votre campagne.

Entretenez votre liste de contacts

La liste de contacts est également un facteur déterminant pour votre taux d’ouverture. Vous pourriez penser que plus il y a de contacts dans votre liste, plus vous avez de chance pour qu’un nombre élevé de personnes ouvrent vos emails. Et bien non, malheureusement cela ne marche pas comme ça, au contraire. Le plus important n’est pas d’obtenir beaucoup de contacts, mais de vous assurer d’avoir des contacts engagés.

Alors comment faire ? Premièrement, il est indispensable que récoltiez le consentement exprès de vos contacts (surtout maintenant que le RGPD est entré en vigueur). Pour cela, pas question d’avoir recours à la mise en place de cases cochées par défaut à la fin d’un formulaire ou à l’achat de liste externes peu fiables. Il faut que vos destinataires aient au préalablement donné leur accord de manière éclairée pour recevoir vos communications.

Ensuite, n’hésitez pas à nettoyer vos listes en fonction du niveau d’engagement de vos contacts. Pour cela, identifiez les clients qui n’ont pas ouvert vos emails au cours des 6 derniers mois et plus et supprimez-les de vos listes. Nous savons que cela peut faire peur mais soyons honnêtes : s’ils n’ont pas daigné ouvrir vos messages au bout d’autant de temps, la partie est perdue d’avance. Notez que le taux d’ouverture est également un paramètre à suivre du point de vue de votre délivrabilité (capacité d’un email à arriver dans la boîte de réception principale des destinataires et non dans les spams), au même titre que vos taux de bounces, de blocages, de mises en spam ou de désabonnement.

Indicators
Et si vous testiez Mailjet ?
Mailjet offre un éditeur d’emails simple d’utilisation, une fonctionnalité d’A/B testing vous permettant de tester jusqu’à 10 versions d’un email ainsi que des statistiques avancées.

Essayer gratuitement

Ce qu’il faut retenir

Voici un récapitulatif des éléments importants à garder en tête en ce qui concerne le taux d’ouverture de vos campagnes emailing :

  • Ayez toujours un œil sur vos taux d’ouverture car il s’agit donc d’un bon indicateur de la performance de votre stratégie emailing.
  • Comparez vos taux d’ouverture avec ceux des entreprises travaillant dans le même secteur industriel que vous. Mais pour vous donner une idée, un bon taux d’ouverture est généralement compris entre 15 et 25%.
  • Soignez bien les éléments qui sont visibles en boîte de réception avant même l’ouverture d’un message : le nom de l’expéditeur, l’adresse d’expédition, l’objet de votre email et le pré-header. Et surtout, testez sans modération ces différents éléments.
  • Assurez-vous que les contacts que vous ajoutez à vos listes ont bien donné leur consentement exprès pour recevoir vos communications. Et n’hésitez pas à nettoyer vos listes de contacts en supprimant les contacts inactifs.

 

Dans tous les cas, il est indispensable que vous fassiez preuve de créativité pour vous assurer que votre taux d’ouverture restera constant et acceptable. Restez en veille sur ce que font vos concurrents afin de concevoir des messages qui vont se démarquer et faire la différence !

À découvrir également : SMTP : relais, serveur, on vous explique tout en 5 minutes

Vous avez des techniques marketing particulières pour augmenter vos taux d’ouverture ? N’hésitez pas à partager avec vos retours sur les réseaux sociaux : Facebook ou Twitter.

Quel est le meilleur moment pour envoyer votre newsletter ?

Si vous envoyez des emails marketing à vos utilisateurs, vous vous êtes forcément déjà posé la question suivante : “Quel est le meilleur moment pour envoyer ma newsletter ?”. Et vous avez bien raison, car le moment choisi pour envoyer vos emails marketing est déterminant pour optimiser votre performance (taux d’emails ouverts, taux de clics…). En effet, de nombreux facteurs sont à prendre en compte pour déterminer à quel moment vos lecteurs sont le plus réceptifs et donc le plus à même d’ouvrir, de lire et d’interagir avec votre newsletter.

Dans cet article, vous découvrirez tous nos conseils pour déterminer quel est le meilleur jour de la semaine et la meilleure heure de la journée pour envoyer votre newsletter. Nous vous confions également les bonnes pratiques à suivre pour améliorer votre stratégie emailing de manière plus générale.

Quel est le meilleur jour de la semaine pour envoyer une newsletter ?

Même si cela dépend évidemment de votre business (B2B ou B2C), de votre cible ou encore de votre secteur d’activité, voici nos principaux constats sur les jours à éviter et les meilleurs jours à privilégier pour envoyer votre newsletter.

Les jours à éviter pour envoyer sa newsletter

Le lundi, tout le monde fait le tri dans les emails reçus pendant la fin de la semaine précédente ou planifie sa semaine à venir. Et avouons-le, le lundi n’est pas le jour où nous sommes le plus réceptifs… 😉 Nous vous déconseillons donc d’envoyer vos newsletters en tout début de semaine.

Le vendredi, entre les gens qui ont posé leur journée pour partir en week-end ou ceux qui ont déjà la tête ailleurs (je plaide coupable), est également un jour à éviter. Quant au samedi et au dimanche, les gens profitent généralement de ne pas être au bureau pour laisser leur boîte de réception de côté. Evitez donc les envois en fin de semaine.

Si le mercredi pourrait sembler être un bon jour pour envoyer des emails, il s’agit pourtant d’une journée où beaucoup de parents s’occupent de leurs enfants et sont donc moins attentifs à leurs emails. En fonction de votre cible, gardez donc cela en tête lorsque vous définissez le jour d’envoi de votre newsletter.

Les jours à privilégier pour envoyer sa newsletter

Vous l’aurez compris, c’est donc le mardi et le jeudi qui sont des jours privilégiés pour envoyer vos emails marketing. La majorité des emails envoyés se concentrent sur ces deux jours, quel que soit les secteurs d’activité des entreprises.

Attention toutefois, car cela signifie que c’est le jour où les abonnés reçoivent le plus d’emails… Peut-être souhaiterez-vous envoyer votre newsletter un autre jour de la semaine afin de tenter de vous démarquer des autres marques.

Choisir un jour fixe pour envoyer sa newsletter

Quoi qu’il arrive, si vous envoyez votre newsletter à un rythme hebdomadaire, nous vous recommandons de définir un jour dans la semaine et de vous y tenir pour l’envoi de votre newsletter hebdomadaire. Cela permet de donner un rendez-vous à vos abonnés, et ainsi de les fidéliser.

Par exemple chez Mailjet, nous envoyons notre newsletter tous les jeudis pour permettre à nos lecteurs de découvrir toutes nos astuces et bonnes pratiques pour réussir leur stratégie emailing et augmenter leur retour sur investissement.

Toutefois, en cas de jours fériés ou d’événements exceptionnels liés à votre activité, n’hésitez pas à décaler ponctuellement l’envoi de votre newsletter afin qu’elle ne soit pas envoyée en vain.

Quelle est la meilleure heure de la journée pour envoyer une newsletter ?

De manière générale, voici comment vous pouvez choisir le créneau horaire de la journée pour envoyer votre newsletter.

Entre 6h et 8h
Certaines personnes consultent leurs emails au réveil et lors du petit-déjeuner. Dans ce cas, la consultation se fait majoritairement sur smartphone ou tablette. Quoi qu’il arrive, gardez toujours en tête que vos emails doivent être conçus en responsive design pour s’afficher parfaitement sur tous les appareils et ainsi optimiser l’expérience utilisateurs.

Entre 10h et 11h
D’après plusieurs études, l’envoi en fin de matinée – entre 10h et 11h – est celui qui fonctionne le mieux. Les résultats ont mis en avant ce créneau comme étant le moment idéal pour programmer une campagne emailing.

Entre 12h et 14h
Le créneau de la pause déjeuner est également un moment pertinent pour envoyer des emails. En effet, les gens profitent généralement de la pause déjeuner et du retour de la pause pour consulter leurs emails avant de se lancer dans leurs tâches de l’après-midi.

Entre 18h et 21h
Certaines personnes, essentiellement les cadres et les dirigeants, terminent leur journée en vérifiant leurs emails. En revanche, nous vous déconseillons d’envoyer des emails après 22h. Les abonnés consultent rarement leurs emails aussi tard dans la journée.

BtoB vs BtoC
Gardez à l’esprit qu’une personne n’utilise pas de la même façon ni aux mêmes moments sa boîte de réception professionnelle et personnelle. En l’absence de réponse universelle, mettez-vous à la place de vos destinataires et posez-vous les bonnes questions. Par exemple : Est-ce que la typologie de personnes que vous ciblez ont plus de chance de consulter leur boîte de réception au réveil ou à la pause déjeuner ? Sur quel support ont-il tendance à lire leurs emails ? Si vous avez défini des personas marketing, ces derniers vous seront très utiles pour comprendre les habitudes de votre cible.

Quand envoyer VOTRE newsletter ?

Nous l’avons dit, les meilleurs moments pour envoyer votre newsletter dépend de plusieurs facteurs : votre business, votre cible, les préférences de vos abonnés… Alors même si vous suivez nos conseils, nous vous recommandons de faire vos propres tests et d’analyser le meilleur moment pour vous et vos lecteurs. Pour cela, vous pouvez utiliser la fonctionnalité de comparaison des campagnes d’emailing proposée par Mailjet. Nous allons tout vous expliquer pour que vous compreniez comment cela fonctionne.

Si vous avez un rythme hebdomadaire et que vous souhaitez déterminer quel est le jour de la semaine où vos lecteurs sont le plus réceptifs à vos emails : vous pouvez réaliser un test sur deux semaines. Par exemple, lors de la première semaine du test, envoyez votre newsletter le mardi à 11h, puis la semaine suivante le jeudi à 11h. Dans ce cas, soyez vigilant(e) de le faire sur deux semaines qui ne contiennent pas d’événements particuliers (jour férié, vacances scolaires…) pour que le test soit le plus fiable possible.

Ensuite, rendez-vous dans la rubrique “Comparer des campagnes” de l’onglet “Campagne” de Mailjet, sélectionnez ces deux campagnes (celle envoyée le mardi et celle envoyée le jeudi), et cliquez sur “Comparer ces campagnes”. Vous aurez ensuite un comparatif clair de la performance de chacune de ces campagnes (taux de délivrabilité, taux d’ouverture, taux de clics, nombre de signalement en spam, etc.).

Comparateur campagnes

Selon les résultats, vous pourrez déterminer de façon fiable quel est le meilleur moment pour envoyer votre newsletter ! En fonction de votre fréquence d’envoi et de vos besoins, vous pouvez également réaliser ce test pour déterminer quel est la meilleure heure d’envoi de la journée, la meilleure semaine du mois, etc.

Comment optimiser votre stratégie emailing ?

Au-delà de cette fonctionnalité indispensable pour optimiser votre stratégie emailing, Mailjet est un outil intuitif pour concevoir, envoyer et suivre vos newsletters. Grâce à un éditeur d’emails facile à utiliser et à de nombreux modèles d’emails prédéfinis, vous pourrez créer des newsletters engageantes en quelques minutes seulement. Avec ses fonctionnalités de segmentation, d’A/B testing ou encore de statistiques avancées, Mailjet vous permet d’améliorer significativement les résultats de vos emails.

Et pour travailler encore plus efficacement sur vos emails, Mailjet propose un ensemble de fonctionnalités collaboratives pour vous permettre de gagner un temps précieux lors de la conception de vos campagnes. En effet, Mailjet vous offre la possibilité de travailler à plusieurs en temps réel sur un modèle d’email marketing et même de laisser des commentaires directement au sein de la plateforme. Fini donc les allers-retours qui vont font perdre un temps fou. Et pour garder la maîtrise sur votre image de marque, vous pouvez définir des accès et des permissions avancées en fonction du profil de chaque utilisateur, verrouiller certaines sections de vos emails ou encore faire approuver automatiquement vos modèles d’emails par la personne en charge de la validation.

 GIF collaboration

Et vous, savez-vous quel est le bon moment pour envoyer votre campagne d’emailing ? Partagez avec nous vos expériences et votre avis sur les réseaux sociaux : Facebook ou Twitter.

3 modèles d’emails à utiliser pour la fête des mères

Les mamans, ces super-héroïnes… La date de la fête des mères en France approche à grands pas (dimanche 7 juin 2020) et c’est l’occasion de remercier votre maman pour sa serviabilité à toute épreuve, qu’il pleuve ou qu’il vente. En tant que spécialiste du marketing, cet événement est aussi une excellente opportunité pour créer du lien avec vos clients et générer plus de ventes. Pour cela, vous pouvez envoyer à vos consommateurs des campagnes emailing dédiées.

Vous avez deux options pour vos campagnes emailing. Vous pouvez soit coder vos emails vous-même, soit utiliser un éditeur d’emails pour vous faciliter la tâche. Si vous n’avez pas de connaissances techniques particulières pour développer vos propres emails, vous pouvez utiliser directement des modèles d’emails préconçus. Dans cet article, nous vous présentons une liste de modèles d’emails simples à utiliser pour vos envois à l’occasion de la fête des mères.

Utilisez un modèle d’email pour présenter vos produits “cadeau fête des mères”

Quoi ce soit pour Noël, les anniversaires ou encore la Saint-Valentin, nous savons qu’il n’est jamais évident de trouver des idées de cadeaux pour ses proches. La fête des mères ne déroge pas à la règle. Alors pour faciliter la tâche de vos consommateurs, n’hésitez pas à leur préparer une sélection d’idées cadeaux que vous pensez être les plus adaptés pour les mamans. Vous les aiderez ainsi à trouver le cadeau de fête idéal pour souhaiter “bonne fête maman”.

Votre sélection est faite ? Alors c’est le moment de créer une campagne emailing pour promouvoir cette sélection de produits auprès de vos abonnés. Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser notre modèle d’email intitulé Fashionista. Un design parfait pour mettre en avant votre sélection de produits de façon stylée et organisée.

Fête des mères template sélection

Utiliser ce modèle

Autre conseil : rédigez un objet d’email percutant qui donne envie au lecteur d’ouvrir votre email. Par exemple en créant un sentiment d’urgence : « Dernier week-end avant la fête des mamans », « Cadeaux en retard ? Il n’est pas trop tard ». Ou encore en jouant sur la carte du mystère : « C’est LE cadeau qu’il faut à votre maman ! », « Vous n’aviez pas pensé à cette idée cadeau et pourtant… ». Et n’oubliez pas : même si votre campagne est liée à la fête des mères, elle doit tout de même refléter votre image de marque.

Offrez une remise spéciale à vos meilleurs clients

L’une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire pour fidéliser vos meilleurs clients est de leur dire « merci ». Et pour cela, la fête des mères est une occasion idéale. Mais ce n’est pas tout. Pour les remercier de leur fidélité nous vous recommandons de joindre à votre email un avantage spécial tel qu’une réduction ou une livraison offerte. Cette fois, c’est notre modèle d’email Dutch Wine qui va vous intéresser. Il attire l’attention du lecteur sur l’élément central, votre offre spéciale, tout en incluant quelques expériences et produits susceptibles d’intéresser vos lecteurs.

Utiliser ce modèle

Adoptez autant que possible un ton authentique et personnel. Ce sont vos meilleurs clients, il est donc important de créer un lien avec eux. Pour cela, ajoutez une introduction personnalisée, segmentez vos listes en fonction des données que vous avez sur vos clients, et, pourquoi pas, utilisez du contenu dynamique.

Gardez également en tête que pour inciter vos lecteurs à passer à l’action, votre call-to-action (CTA pour les intimes) est déterminant. Votre call-to-action doit être visible au premier coup d’œil par le lecteur. Le call-to-action sera plus efficace s’il se trouve au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la ligne qui délimite ce que l’utilisateur voit sans avoir à utiliser la barre de défilement. Ensuite, il est nécessaire que votre call-to-action soit placé bien en évidence au centre de l’email et qu’il ressorte visuellement par rapport au reste de votre message.

Souhaitez une joyeuse fête des mères 2020 à vos contacts

Profitez de l’occasion pour souhaiter une joyeuse fête à toutes les mamans parmi les abonnées de votre newsletter. Certes, c’est un petit geste façon carte de vœux, mais ça fait toute la différence. Pour cela, notre modèle Edge est simple et efficace avec un header et un texte d’introduction. Vous pourrez même rajouter quelques-uns de vos derniers articles pour inciter vos lecteurs à découvrir votre blog par exemple.

Fêtes des mères joyeuse fête

Utiliser ce modèle

Pour que votre campagne soit pertinente, utilisez la segmentation. Rappelons que la segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés (âge, centres d’intérêts…) ou de leur comportement. En l’occurrence, il faut que vous segmentiez vos contacts en fonction de leur sexe (femmes uniquement), mais également – si vous disposez de cette information – en fonction de leur profil familial (mères de famille uniquement). Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre pour cette communication et leur envoyer un message sur mesure.

C’est aussi l’occasion d’inviter vos lectrices à vous suivre sur les réseaux sociaux en insérant très simplement des boutons en bas de vos emails. Cela vous permettra de renforcer le lien avec votre clientèle en interagissant avec elle via différents canaux de communication.

Gérez facilement vos modèles d’emails

Pour accéder à nos modèles d’emails, il vous suffit de créer un compte gratuit avec Mailjet. Une fois connecté(e) à votre compte, vous pouvez retrouver tous nos modèles dans la galerie de modèles de Mailjet, accessible depuis le menu “Campagnes”. Vous pourrez ensuite ajuster librement le modèle d’email.

Et si vous testiez Mailjet ?
Grâce à nos nombreux modèles pré-définis et à notre éditeur d’emails intuitif en drag-and-drop, concevez facilement toutes vos campagnes emailing et améliorez significativement vos résultats.

Essayer gratuitement

Le jour de la fête des mères se rapproche (rappelons que c’est le premier dimanche de juin). Vous êtes en retard dans la création de votre campagne emailing pour la journée nationale des mères ? Grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet, vous pouvez gagner un temps précieux en collaborant à plusieurs en temps réel sur vos modèles d’emails.

N’attendez plus que votre collègue finisse d’éditer un email avant de pouvoir vérifier ou changer des éléments. La section de l’email qu’il modifie restera bloquée tant qu’il travaille dessus, et ses changements seront visibles instantanément. Mailjet vous permet également d’ajouter des commentaires directement dans vos modèles sur chaque bloc de contenu (texte, image, bouton…). Un processus de création fluide et agile pour vous permettre de finaliser plus rapidement vos campagnes.

Comments-mail-02 (2)

 
Vous avez déjà utilisé certains de nos modèles d’emails ? Quels sont vos préférés, et pourquoi ? Partagez avec nous votre avis et vos anecdotes sur Twitter et Facebook.