Quels sont les avantages du
« confirmed opt-in lite » ?

L’opt-in est le fait d’obtenir l’accord du destinataire d’une campagne emailing. Vous pensez maîtriser les différentes options qui existent en termes d’opt-in ? Nous allons vous parler ici d’un opt-in dont vous n’avez peut-être pas encore entendu parler : le « confirmed opt-in lite » (COIL).

Bien qu’il ne soit pas encore aussi célèbre que les autres type d’opt-in, il s’agit d’un excellent moyen de combiner les avantages du single opt-in (qui permet d’enrichir rapidement ses listes de contacts) et ceux du double opt-in (qui permet de vérifier la validité des adresses électroniques). Sans plus attendre, parlons plus en détail du processus de confirmed opt-in lite.

Qu’est-ce que le confirmed opt-in lite ?

Si nous voulons comprendre ce processus d’abonnement des destinataires, il nous faut d’abord revoir en détail ce qu’est le single opt-in et le confirmed opt-in (aussi connu sous le nom de double opt-in).

Le single opt-in est une méthode par laquelle les destinataires accèdent au formulaire d’abonnement à la newsletter de votre site Web, saisissent leur adresse électronique et sont automatiquement ajoutés à la liste des destinataires de votre newsletter. À ce titre, ils recevront toutes les communications que vous enverrez à cette liste. Avec le single opt-in, rien ne les oblige à cliquer sur un lien de validation avant que vous n’ajoutiez leur adresse à vos listes.

Exemple single opt-in

Source : Upworthy

À l’inverse, le confirmed opt-in envoie un message de confirmation à l’adresse électronique du destinataire. Tant que le destinataire n’a pas cliqué sur le lien de validation contenu dans cet email de confirmation, son adresse email ne sera pas ajoutée à la liste des destinataires de votre newsletter et il ne recevra aucune communication de votre part.

Exemple double opt-in email de confirmation

Source : Buzzfeed

Le single opt-in et le confirmed opt-in présentent chacun des avantages et des inconvénients. Le confirmed opt-in lite tente en fait de réunir ces deux méthodes pour profiter de leurs avantages respectifs.

Comment fonctionne le confirmed opt-in lite ?

L’utilisateur accède au formulaire d’abonnement à votre newsletter et saisit son adresse électronique. Il pourra recevoir un email de bienvenue après son inscription, ou alors il recevra le premier email de votre part lorsque vous enverrez votre campagne hebdomadaire/mensuelle/trimestrielle habituelle.

Sachant cela, vous pourriez me dire : « Quelle est la différence entre le confirmed opt-in lite et le single opt-in ? C’est la même chose. » Oui, du point de vue du destinataire, ils sont en effet identiques à ce stade. Votre destinataire n’a pas eu à valider son inscription en cliquant sur un lien contenu dans un email de confirmation.

Mais en fait, les choses sont différentes de votre point de vue. Ce destinataire qui vient de s’abonner à votre newsletter ne sera pas ajouté immédiatement à votre liste de contacts habituelle. À la place, il sera ajouté à une liste de « quarantaine » que vous créerez spécifiquement dans le cadre de ce processus de confirmed opt-in lite. Et tant que ce destinataire ne suscitera pas un engagement positif – c’est-à-dire en ouvrant ou en cliquant sur vos emails – il ne sera pas ajouté à votre liste de diffusion habituelle.

En fonction de votre activité et de la fréquence de vos emails, vous devez déterminer le nombre d’emails que ce nouveau destinataire peut recevoir sans susciter d’engagement positif avant que son adresse électronique ne soit supprimée de votre liste de quarantaine, et ainsi entièrement retirée de toute communication ultérieure.

Donc, pour faire court et résumer rapidement, nous obtenons le flux d’inscription suivant :

  • Les nouveaux contacts sont ajoutés à une liste de quarantaine.
  • Les nouveaux contacts reçoivent un email de bienvenue ou un premier email. Ils peuvent recevoir plusieurs emails d’affilée, en fonction des besoins de votre entreprise et de la fréquence d’envoi.
  • Les contacts n’ouvrant pas ou ne cliquant pas sur un ou plusieurs des emails qu’ils viennent de recevoir ne seront pas ajoutés à votre liste de diffusion.

 
Le contenu que vous envoyez à ce destinataire peut être absolument le même que celui reçu par vos destinataires habituels, ou bien vous pouvez créer une série d’emails personnalisés pour vos nouveaux abonnés. Cela ne pose aucun problème et c’est vous qui décidez (génial, non ?). Le confirmed opt-in lite n’est pas lié au contenu, mais uniquement à l’activité du destinataire. À l’instar de tout autre sujet lié à vos emails marketing, soyez créatif(ve) et faites beaucoup de tests pour déterminer quelle stratégie vous convient le mieux.

Nous pouvons faire une petite comparaison entre le processus de confirmed opt-in lite et la politique de suppression (« sunset policy ») que de nombreux spécialistes marketing suivent afin de ne garder dans leurs listes de contacts que des utilisateurs engagés. En utilisant cette nouvelle liste de quarantaine, vous éliminerez automatiquement les destinataires non engagés de vos listes, tout comme le ferait une politique de suppression au fil du temps.

Vous obtenez des points bonus si vous sécurisez votre formulaire avec un CAPTCHA et si vous vérifiez en temps réel les adresses de vos nouveaux destinataires.

Les avantages et les inconvénients du confirmed opt-in lite

Ce nouveau processus d’abonnement peut sembler fastidieux. On s’attend donc à la question suivante : « À quoi bon utiliser le confirmed opt-in lite ? ». En règle générale, les experts délivrabilité comme moi conseillent presque toujours à leurs collègues du marketing de choisir la méthode du confirmed opt-in. Il y a deux raisons principales à cela :

  • Vous validez l’adresse électronique. Ce faisant, vous êtes certain(e) que la boîte de messagerie du destinataire existe et qu’elle est en mesure de recevoir des emails, réduisant ainsi votre taux d’erreurs.
  • Vous confirmez que votre destinataire a accepté explicitement de recevoir votre newsletter et vous démarrez votre relation avec votre destinataire dans de bonnes conditions.

 
D’un autre côté, les personnes utilisant le single opt-in n’ont pas besoin de valider les adresses électroniques de leurs destinataires et, par conséquent, obtiennent globalement des taux de croissance de listes plus élevés. Les professionnels du marketing peuvent donc avoir des difficultés à justifier auprès de leur direction qu’ils préfèrent collecter leurs destinataires via un processus de double opt-in plutôt que de single opt-in, car « plus la liste est grande, mieux c’est ». Spoiler alerte : ce n’est pas le cas. Si vous n’êtes pas en mesure de mettre en œuvre un processus de double opt-in, vous pouvez utiliser le confirmed opt-in lite pour atténuer le préjudice de réputation que vous pourriez subir en raison de la non-validation des adresses de vos destinataires et de leur consentement.

Quelques domaines où le confirmed opt-in lite aide :

  • Vos listes grandissent plus vite qu’avec le double opt-in. En utilisant le confirmed opt-in lite, les destinataires qui n’auraient pas cliqué sur le lien de validation dans l’email de confirmation sont désormais ajoutés systématiquement à votre liste de quarantaine, du moins pour un certain temps.
  • Vous obtenez une nouvelle liste, la « quarantaine ». Pourquoi ne pas essayer de nouvelles choses ? Par exemple, vous pouvez modifier le contenu que cette liste reçoit et voir le résultat en comparaison avec ce que vous envoyez généralement. Ou vous pouvez vérifier le degré d’activité de cette liste par rapport à vos lecteurs habituels. Trouvez différents moyens de corréler les données que vous extrairez de cette nouvelle liste, et intégrez-les à votre stratégie emailing pour augmenter vos revenus.
  • À l’instar de la politique de suppression (« sunset policy »), le confirmed opt-in lite vous aide à supprimer les contacts non engagés de vos listes, améliorant ainsi votre réputation d’expéditeur. Et comme le confirmed opt-in lite n’attend pas aussi longtemps que la politique de suppression pour agir sur vos listes, vous ne gardez dès le départ que les destinataires actifs dans vos listes. Les destinataires non engagés sont l’une des principales raisons pour lesquelles votre délivrabilité se détériore à long terme. En conséquence, il est souvent préférable de réduire les envois à ces destinataires, ou de les arrêter complètement, le plus rapidement possible.

 
Malheureusement, le confirmed opt-in lite n’a pas que des avantages (si seulement). Par exemple, les filtres anti-spam peuvent parfois ouvrir ou cliquer sur vos emails pour détecter un spam ou une fraude. Par conséquent, vous pouvez penser que vous pouvez déplacer en toute sécurité l’adresse électronique de votre destinataire de la liste de quarantaine à la liste régulière. Pourtant, le destinataire n’a pas suscité un engagement positif vis-à-vis de votre email. Le filtre anti-spam l’a fait en générant un faux événement d’engagement.

Cela pourrait entraîner une augmentation des taux de désabonnement ou de plaintes pour spam, et donc nuire à votre réputation d’expéditeur. Pour éviter ces situations, vous pourriez enregistrer au moins deux ou trois événements ouverts uniques par nouveau destinataire avant de les ajouter à vos listes habituelles.

Et si vous testiez Mailjet ?
Avec Mailjet, créez, envoyez et suivez facilement vos emails marketing
grâce à notre éditeur d’emails intuitif et à nos nombreuses fonctionnalités avancées.

Essayer gratuitement

En conclusion

Alors que les experts délivrabilité comme nous conseilleraient presque toujours aux spécialistes marketing d’utiliser le double opt-in, nous comprenons que cela puisse être une décision compliquée à prendre. L’idée que la qualité prime sur la quantité en termes de liste de contacts devient de plus en plus une norme, mais malheureusement il y a encore du chemin à faire. Les vieilles habitudes ont la vie dure, et certaines équipes de marketing préfèrent encore le single opt-in simplement parce qu’il génère plus de leads, malgré les effets négatifs que cela peut avoir sur la réputation de l’expéditeur.

La bonne nouvelle est que le confirmed opt-in lite essaie de résoudre cette situation et atténue les dommages que le single opt-in pourrait occasionner sur votre stratégie emailing. Le confirmed opt-in lite n’est pas parfait, mais il fait bien le travail si vous ne voulez pas passer au double opt-in, ou si vous voulez simplement essayer quelque chose de nouveau.

Retrouvez-nous sur Twitter et Facebook pour suivre tous nos conseils et partagez avec nous vos retours d’expérience.

3 modèles de newsletters à utiliser pour la fête des mères

Les mamans, ces super-héroïnes… La date de la fête des mères en France approche à grands pas (dimanche 30 mai 2021) et c’est l’occasion de remercier votre maman pour sa serviabilité à toute épreuve, qu’il pleuve ou qu’il vente. En tant que spécialiste du marketing, cet événement est aussi une excellente opportunité pour créer du lien avec vos clients et générer plus de ventes. Pour cela, vous pouvez envoyer à vos consommateurs des newsletters dédiées.

Vous avez deux options pour vos newsletters. Vous pouvez soit coder vos emails vous-même, soit utiliser un éditeur d’emails pour vous faciliter la tâche. Si vous n’avez pas de connaissances techniques particulières pour développer vos propres emails, vous pouvez utiliser directement des modèles d’emails préconçus, facilement personnalisables. Dans cet article, nous vous présentons une liste de modèles de newsletters simples à utiliser pour vos envois à l’occasion de la fête des mères.

Modèle #1 : présentez vos produits « cadeau fête des mères »

Que ce soit pour les fêtes de fin d’année, les anniversaires ou encore la Saint-Valentin, nous savons qu’il n’est jamais évident de trouver des idées de cadeaux pour ses proches. La fête des mères ne déroge pas à la règle. Alors pour faciliter la tâche de vos consommateurs, n’hésitez pas à leur préparer une sélection d’idées cadeaux que vous pensez être les plus adaptés pour les mamans. Vous les aiderez ainsi à trouver le cadeau idéal pour souhaiter « bonne fête maman ».

Votre sélection est faite ? Alors c’est le moment de créer une campagne emailing pour promouvoir cette sélection de produits auprès de vos abonnés. Pour cela, nous vous conseillons d’utiliser notre modèle d’email marketing intitulé Fashionista, idéal pour l’e-commerce. Un design parfait pour mettre en avant votre sélection de produits de façon stylée et organisée.

Fête des mères template sélection

Utiliser ce modèle

Autre conseil : rédigez un objet d’email percutant qui donne envie au lecteur d’ouvrir votre email. Par exemple en créant un sentiment d’urgence : « Dernier week-end avant la fête des mamans », « Cadeaux en retard ? Il n’est pas trop tard ». Ou encore en jouant sur la carte du mystère : « C’est LE cadeau qu’il faut à votre maman ! », « Vous n’aviez pas pensé à cette idée cadeau et pourtant… ». Et n’oubliez pas : même si votre campagne est liée à la fête des mères, elle doit tout de même refléter votre image de marque.

Modèle #2 : offrez une remise spéciale à vos meilleurs clients

L’une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire pour fidéliser vos meilleurs clients est de leur dire « merci ». Et pour cela, la fête des mères est une occasion idéale. Mais ce n’est pas tout. Pour les remercier de leur fidélité, nous vous recommandons de joindre à votre email un avantage spécial tel qu’une réduction ou une livraison offerte.

Cette fois, c’est notre modèle d’email Dutch Wine qui va vous intéresser. Il attire l’attention du lecteur sur l’élément central, votre offre spéciale, tout en incluant quelques expériences et produits susceptibles d’intéresser vos lecteurs.

Dutch wine fête des mères emailing

Utiliser ce modèle

Adoptez autant que possible un ton authentique et personnel. Ce sont vos meilleurs clients, il est donc important de créer un lien avec eux. Pour cela, ajoutez une introduction personnalisée, segmentez vos listes en fonction des données que vous avez sur vos clients, et, pourquoi pas, utilisez du contenu dynamique.

Gardez également en tête que pour inciter vos lecteurs à passer à l’action, votre call-to-action (CTA pour les intimes) est déterminant. Votre call-to-action doit être visible au premier coup d’œil par le lecteur. Le call-to-action sera plus efficace s’il se trouve au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la ligne qui délimite ce que l’utilisateur voit sans avoir à utiliser la barre de défilement. Ensuite, il est nécessaire que votre call-to-action soit placé bien en évidence au centre de la newsletter et qu’il ressorte visuellement par rapport au reste de votre message.

Modèle #3 : souhaitez une joyeuse fête des mères 2021 à vos contacts

Le jour de la fête des mères, profitez de l’occasion pour souhaiter une joyeuse fête à toutes les mamans parmi les abonnées de votre newsletter. Certes, c’est un petit geste façon carte de vœux, mais ça fait toute la différence. Pour cela, notre modèle Edge est simple et efficace avec un header et un texte d’introduction. Vous pourrez même rajouter quelques-uns de vos derniers articles pour inciter vos lecteurs à découvrir votre blog par exemple.

Fêtes des mères joyeuse fête

Utiliser ce modèle

Pour que votre campagne soit pertinente, utilisez la segmentation. Rappelons que la segmentation d’une liste consiste à effectuer un tri automatique de vos contacts en fonction de leurs propriétés (âge, centres d’intérêts…) ou de leur comportement. En l’occurrence, il faut que vous segmentiez vos contacts en fonction de leur sexe (femmes uniquement), mais également – si vous disposez de cette information – en fonction de leur profil familial (mères de famille uniquement). Vous pourrez ainsi isoler facilement la cible que vous souhaitez atteindre pour cette communication et leur envoyer un message sur mesure.

C’est aussi l’occasion d’inviter vos lectrices à vous suivre sur les réseaux sociaux en insérant très simplement des boutons en bas de vos emails. Cela vous permettra de renforcer le lien avec votre clientèle en interagissant avec elle via différents canaux de communication.

Gérez facilement vos modèles de newsletters

Pour accéder à nos modèles d’emails, il vous suffit de créer un compte gratuit avec Mailjet. Une fois connecté(e) à votre compte, vous pouvez retrouver tous nos modèles dans la galerie de modèles de Mailjet, accessible depuis le menu « Campagnes ». Vous pourrez ensuite ajuster librement le modèle d’email.

Et si vous testiez Mailjet ?
Grâce à nos nombreux modèles pré-définis et à notre éditeur d’emails intuitif en drag-and-drop, concevez facilement toutes vos campagnes emailing et améliorez significativement vos résultats.

Essayer gratuitement

La fête des mères approche (rappelons que c’est le dernier dimanche de mai). Vous êtes en retard dans la création de votre campagne emailing pour la journée nationale des mères ? Grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet, vous pouvez gagner un temps précieux en collaborant à plusieurs en temps réel sur vos modèles d’emails.

N’attendez plus que votre collègue finisse d’éditer un email avant de pouvoir vérifier ou changer des éléments. La section de l’email qu’il modifie restera bloquée tant qu’il travaille dessus, et ses changements seront visibles instantanément. Mailjet vous permet également d’ajouter des commentaires directement dans vos modèles sur chaque bloc de contenu (texte, image, bouton…). Un processus de création fluide et agile pour vous permettre de finaliser plus rapidement vos campagnes.

passport mailjet

Vous avez déjà utilisé certains de nos modèles d’emails ? Quels sont vos préférés, et pourquoi ? Partagez avec nous votre avis et vos anecdotes sur Twitter et Facebook, et inscrivez-vous à notre newsletter pour ne rater aucun de nos conseils.

***
Cet article est une version mise à jour de l’article « 3 modèles d’emails à utiliser pour la fête des mères », publié sur le blog Mailjet le 7 mai 2020 par Julie Paci.

Cartographie du parcours client : comment planifier les campagnes emailing pour une meilleure expérience client ?

Dans le contexte du marketing, vous avez probablement entendu le terme « client » un nombre incalculable de fois. Sans oublier le mot « parcours » et la fameuse « cartographie ». Isolément, ces termes peuvent sembler ennuyeux. Mais ensemble ? Ils constituent un phénomène très efficace : la cartographie du parcours client.

La cartographie du parcours client permet de visualiser l’expérience des clients tout au long du processus d’achat type. Lisez la suite pour en savoir plus et découvrez comment cette cartographie peut vous aider à développer votre stratégie emailing.

Qu’est-ce qu’un parcours client ?

Commençons par les notions de base. Qu’est-ce qu’un parcours client ? Ce terme est assez transparent. Le parcours client est l’ensemble des expériences vécues par vos clients avec votre marque pendant une transaction potentielle. Il commence, par exemple, lorsqu’ils vous appellent, consultent votre site Web ou effectuent une autre action, et il se poursuit avec toutes les réunions, les transactions et les conversations avec votre marque.

Bien que chaque parcours client présente des différences (durée, résultat final, etc.), on retrouve des caractéristiques communes qui permettent de visualiser une expérience client de base. Les voici :

La recherche

Un client potentiel commence à faire des recherches sur vous et d’autres marques qui peuvent répondre à ses besoins. Presque tout le monde fait des recherches. Le client cherche à déterminer si vous pouvez résoudre ses problèmes.

Le contact initial et la collecte d’informations

Le client vous contacte pour discuter de votre marque et obtenir des informations qu’il n’a pas trouvées lors de ses recherches. Par exemple, il peut vous demander une démonstration de votre produit ou service, ou poser des questions spécifiques sur la façon dont votre marque peut répondre à ses besoins uniques. Lors de cette étape, il détermine si votre marque est adaptée à ses besoins et ses attentes.

Le devis

Cette étape est très simple : le client souhaite connaître le prix de vos produits et services. Il veut savoir si vous respecterez son budget.

Le processus décisionnel

Le client peut prendre du temps à se décider. Il comparera probablement votre marque à d’autres pour déterminer celle qui répond le mieux à ses attentes. Il veut savoir si votre relation sera positive et bénéfique.

La conclusion de la transaction

C’est l’objectif de votre marque : que le client vous choisisse en achetant vos biens et services. Il s’agit d’une étape importante. Le client veut avoir confirmation qu’il obtiendra ce dont il a besoin.

Le suivi

Toutes les marques qui réussissent savent que le parcours client ne s’arrête pas à l’achat. Lors de cette étape de fidélisation au fil du temps, vous êtes le seul maître à bord. Faites le suivi de votre client pour lui permettre d’entamer sereinement votre relation client-marque et procurez-lui les outils nécessaires à sa réussite sur le long terme.

Customer journey banner

Qu’est-ce qu’une cartographie du parcours client ?

Selon la définition formelle, une cartographie du parcours client (ou « customer journey mapping » en anglais) est une représentation visuelle détaillée du parcours de votre client avec votre marque.

Grâce aux cartographies du parcours client, vous êtes en mesure de visualiser clairement chaque partie du parcours d’un client, ainsi que de noter des informations et de suivre la progression de chaque client tout au long du processus. Ainsi, vous êtes mieux préparé(e) à aider vos clients tout au long de l’entonnoir de conversion dans le monde réel et à fidéliser vos clients actuels.

Avant de passer aux visuels, penchons-nous sur l’importance de la cartographie du parcours client pour l’email marketing.

Pourquoi créer une cartographie de parcours client ?

Pour vos activités d’email marketing, il est très important que vous sachiez déterminer à quelle étape du parcours se trouvent vos clients. L’évaluation du parcours d’un client vous permet de déterminer quand et où envoyer vos emails, et le type de contenu que vous devez créer. Grâce à vos connaissances, vous pouvez également segmenter vos clients, anticiper leurs besoins et les contacter à l’aide d’emails proactifs et réactifs, et du service client.

De plus, si vous savez à quelle étape du parcours un client se trouve, vous pouvez vous préparer à ses questions et ses commentaires, et répondre efficacement en fonction de son « étape » actuelle. Intéressons-nous à ces avantages :

Utilisez une cartographie de parcours client détaillée pour un marketing entrant plus efficace

Les tactiques de marketing sortant (qui incluent les méthodes traditionnelles comme les panneaux publicitaires et les publicités télévisées) peuvent être efficaces pour certaines stratégies marketing. Toutefois, à l’heure actuelle, il est de plus en plus difficile de retenir l’attention d’un client potentiel avec une publicité isolée, alors qu’il voit et entend des centaines de publicités chaque jour. De plus, le marketing sortant peut être onéreux et avoir un retour sur investissement irrégulier.

En revanche, le marketing entrant comprend généralement du contenu plus naturel et basé sur l’engagement (comme les articles de blog et les publications sur les réseaux sociaux) qui attire les clients. Vous ne vous contentez pas de jeter une publicité à vos clients et d’attendre qu’ils mordent à l’hameçon, vous créez du contenu qui répond à leurs questions et qui les oriente dans leur parcours.

Avec une cartographie du parcours client, vous pouvez prédire les besoins et questions futurs de vos clients, et utiliser ces données clients pour créer du contenu qui les attire et qui leur donne l’impression d’être écoutés par votre marque.

Segmentez votre clientèle et ciblez efficacement les bases existantes et émergentes

Comme mentionné précédemment, l’une des principales raisons de créer une cartographie du parcours d’achat client est de déterminer les principaux types de clients ou, autrement dit, vos audiences cibles. Quel type de personnes achète votre produit ? À quel besoin cela répond-il ? Pourquoi vous ont-ils choisi ? Une fois que vous aurez répondu à ces questions, il vous sera facile de segmenter ces types de clients.

Grâce à la segmentation, vous pouvez envoyer différents emails et communications à différents membres de votre audience. Ainsi, vous n’envoyez pas le même message à tout le monde. Au contraire, vous répondez de façon réactive et proactive aux préoccupations, questions et louanges de chaque segment. Vous comprenez mieux le parcours client de chaque catégorie démographique et améliorez vos interactions avec vos clients. Une belle avancée !

Segmentation

Améliorez votre service client

Dans « cartographie du parcours client », le mot « cartographie » n’est pas utilisé par hasard. En effet, la cartographie du parcours client vous indique clairement la destination de vos clients et comment vous pouvez répondre à leurs besoins. De plus, elle met en lumière les écueils susceptibles d’apparaître si un client n’obtient pas ce qu’il souhaite ou attend. En planifiant des réponses efficaces et authentiques à ces obstacles potentiels, vous assurez la satisfaction de vos clients et savez quand il est nécessaire de personnaliser votre approche.

Cette méthode proactive fonctionne à merveille pour les communications par email avec les clients. Votre équipe SAV reçoit plus de demandes que d’habitude ? Certaines fonctionnalités de votre site Web ou de votre boutique e-commerce seront indisponibles pendant une mise à jour ? Envoyez un message cordial bien à l’avance pour en informer vos clients. Ainsi, ils peuvent s’y préparer, et vous évitez les réactions hostiles.

En outre, vous pouvez utiliser la cartographie du parcours client pour identifier et résoudre les problèmes. Quand vous regardez votre cartographie, posez-vous les questions suivantes : Les nouveaux prospects ont-ils tendance à quitter le parcours client à une étape particulière de celui-ci ? Des clients existants ont-ils arrêté leur relation avec votre marque à la suite d’une action particulière de votre part ? Examinez la cartographie avec attention (avec votre perspective, mais aussi en vous mettant à la place de votre client). Un tiers des clients envisagent de passer à la concurrence après une mauvaise expérience. Corrigez les problèmes et améliorez vos processus pour répondre au mieux aux besoins de vos clients.

Associez des méthodes proactives et réactives, et suivez votre cartographie pour créer un parcours client harmonieux et favoriser l’engagement de tous vos clients.

Harmonisez les objectifs d’acquisition de nouveaux clients dans toute l’entreprise

Même si votre entreprise est petite, il est probable qu’elle soit constituée de différents départements (ou de plusieurs personnes) qui travaillent tous d’arrache-pied à la réussite de votre business, mais avec différentes perspectives : le service client, le marketing, les ventes, etc. Les personnes qui travaillent dans ces différents départements avec ces différentes perspectives partagent probablement un même objectif (acquérir et conserver une clientèle forte), mais vous n’arrivez pas à mettre en place un processus universel et harmonieux pour cet objectif en raison de la variété de leurs tâches et de leurs approches.

Avec une cartographie de parcours client claire, vos équipes pourront toutes se concentrer sur cet objectif commun. Tous les départements travailleront main dans la main pour gérer les différentes parties de cette cartographie. Le département marketing peut gérer la publicité entrante et sortante, les commerciaux peuvent obtenir et guider de nouveaux clients attirés par le département marketing, et l’équipe d’assistance peut aider les nouveaux clients qui ont conclu une transaction avec les commerciaux. Ensemble, ils peuvent créer une expérience utilisateur détaillée et enviable.

Après cette présentation des parcours client, découvrez maintenant comment les cartographier. Ci-dessous, nous vous présentons les composantes d’une cartographie de parcours client et un exemple de cartographie pour vous aider à vous lancer. Prêt(e) ?

En quoi consiste une cartographie des parcours client ?

Voici des exemples de cartographie de parcours client :

EXEMPLE : Carte de parcours client – État futur

Examinez-le pour le comprendre. Il existe trois principaux types de cartographie de parcours client. Celui-ci (ci-dessus) est un modèle d’état futur. Les cartographies d’état futur illustrent les actions, les réflexions, etc. futures de vos clients.

Les cartographies d’état actuel illustrent les actions, les réflexions, etc. actuelles de vos clients. Vous trouverez un exemple ci-dessous. Ces étapes peuvent être similaires ou identiques à celles d’une cartographie d’état futur ; vous devez simplement déterminer à quelles étapes le client se trouve actuellement.

EXEMPLE : Carte de parcours client – État actuel

Enfin, les cartographies « journée type du client » illustrent tout ce que fait votre client lors d’une journée, que ce soit lié à votre entreprise ou non. Vous trouverez un exemple ci-dessous.

EXEMPLE : Carte de parcours client – Journée type du client

Choisissez le type de cartographie en fonction de vos objectifs. Tout est clair ? Examinons en détail l’utilisation de la cartographie du parcours client appliquée à une stratégie emailing.

La cartographie du parcours client pour votre stratégie emailing

Étape 1 : Définissez vos objectifs

Pour créer une cartographie du parcours client pour votre stratégie emailing, la première étape est de commencer par définir des objectifs clairs pour cette cartographie. Quelle est la finalité de la cartographie ? Quels résultats voulez-vous obtenir avec celle-ci ? Déterminez vos objectifs. Souhaitez-vous convertir davantage de clients ? (Bien évidemment.) Choisissez un objectif et construisez votre cartographie à partir de celui-ci.

Ensuite, définissez les personas et les objectifs de vos clients. Quel type de personnes ou quel groupe voudra votre produit ou service ? Que veulent-ils accomplir en faisant appel à votre marque ? Il est très probable que vous obteniez différents objectifs et personas.

Conseil : Sélectionnez les personas et objectifs les plus courants parmi votre clientèle actuelle. Le marketing ciblé n’est pas inutile, mais si vous comprenez le fonctionnement de vos clients habituels, vous serez en mesure d’attirer davantage de clients du même type que ceux qui vous ont permis de vous développer jusqu’ici, ainsi que de mieux comprendre et renforcer vos relations avec vos clients actuels.

Étape 2 : Répertoriez vos différents points de contact avec la clientèle

Ensuite, définissez tous vos points de contact avec la clientèle en lien avec les emails. Cela inclut tous les formulaires d’inscription et de contact pour lesquels vos clients saisissent une adresse email, mais aussi les points de contact comme les newsletters et les offres. Pour résumer : tout ce que vous envoyez ou confirmez à vos clients par email. Cela fait beaucoup, n’est-ce pas ?

Étape 3 : Recueillez des informations sur les interactions de vos clients avec votre marque

Vous avancez bien ! Après tout cela, il est temps de s’attaquer aux questions (et réponses) vraiment profondes. Non, nous ne souhaitons pas parler ici du sens de la vie, mais des motivations de vos clients, des actions qu’ils effectuent et des obstacles qu’ils rencontrent lors des interactions avec votre programme emailing.

Prenons quelques exemples.

Les motivations

Pourquoi vos clients interagissent-ils avec votre programme emailing ? Quels sont leurs besoins et envies ? Exemples de motivations :

  • Ils considèrent et utilisent activement votre marque comme un outil et souhaitent recevoir vos communications par email pour en savoir plus sur vous et interagir directement avec vous.
  • Ils lisent vos emails occasionnellement pour en savoir plus sur votre marque et déterminer si vous pourriez les aider à un moment ou à un autre.
  • Ils se sont inscrits accidentellement et n’ont pas la motivation de se désinscrire.
  • Autre

 
Déterminez la principale raison de l’intérêt de vos clients pour votre programme emailing.

Les actions

Quelles actions vos clients effectuent-ils en lien avec vos emails ? Que font-ils régulièrement ? Exemples d’actions :

  • Ils cliquent sur les liens dans vos emails pour obtenir davantage d’informations et découvrir vos offres.
  • Ils ouvrent et lisent vos emails pour connaître les informations générales, les offres, etc., mais ne cliquent pas sur les liens contenus dans ces emails.
  • Ils n’interagissent pas du tout avec vous (dans ce cas, supprimez-les de votre liste de diffusion).
  • Autre

 
Déterminez la façon dont vos clients interagissent avec vous et les éléments de votre programme emailing qui expliquent leurs actions.

Les obstacles

Pourquoi vos clients n’interagissent-ils pas avec vous comme vous le souhaitez ? Exemples d’obstacles :

Ils n’ont pas trouvé assez d’informations sur vous pour susciter leur intérêt.
Vos emails manquent de clarté ou ne représentent pas bien votre marque.
Vos emails sont ordinaires et ne contiennent pas d’incitations à l’action, de liens ou d’autres possibilités d’engagement.
Autre

Étape 4 : Identifiez des opportunités pour chaque étape du parcours client

Déterminez ce qui vous sépare de vos clients et trouvez des solutions à ce problème.

Exemples de mesures que vous pouvez prendre :

  • Créer des ressources marketing qui montrent plus clairement l’utilité et la valeur de votre produit ou service.
  • Former votre force de vente à répondre plus rapidement aux demandes et prospects.
  • Cibler un nouveau segment de clients que l’ensemble du marché n’a pas encore touché.

 
Après avoir réalisé ces étapes et créé votre cartographie (en vous appuyant sur le parcours et les comportements de vos clients), effectuez vous-même ce parcours client pour découvrir la façon dont votre client type interagit avec votre marque et la voit à travers votre stratégie emailing. Lorsque vous rencontrez un obstacle ou que vous ne pouvez pas répondre à une question, réfléchissez à des solutions pour éviter l’interruption du parcours client et préparez-vous à surmonter les obstacles inattendus. L’harmonie est la clé d’un parcours client réussi.

Cartographie du parcours client : modèles à télécharger

Vous savez comment définir votre cartographie de parcours client et maximiser son efficacité, mais vous avez besoin d’un modèle ? Téléchargez nos modèles gratuits et utilisez-les pour votre marque.

Banner téléchargement


Sur ces cartographies, vous avez la place pour les différentes étapes du parcours client mentionnées dans cet article. Ces étapes sont associées à des catégories que vous pouvez utiliser (puisque vous avez vous-même emprunté le parcours client) pour comprendre les actions, les réflexions et les réactions de vos clients. Armé(e) de ces connaissances, vous pourrez améliorer vos communications par email et atteindre les objectifs de votre relation client.

Conclusion

Qui aurait pensé que les parcours client (et leurs cartographies) étaient si utiles ? Avec une cartographie du parcours client, vous pouvez visualiser le chemin d’un client de la recherche à la conclusion de la transaction et envoyer des communications par email aux bonnes personnes pour faciliter ce parcours. Tout le monde est gagnant.

Concernant les communications par email, la solution d’email marketing de Mailjet vous permettent de créer des emails, de les personnaliser, de les envoyer et d’en effectuer le suivi en temps réel. Avec Mailjet, vos emails sortent vraiment du lot et donnent envie à vos destinataires de démarrer leur propre parcours. Vous avez tout à y gagner !

Et si vous testiez Mailjet ?
Avec Mailjet, créez, envoyez et suivez facilement vos emails marketing
grâce à notre éditeur d’emails intuitif et à nos nombreuses fonctionnalités avancées.

Essayer gratuitement

Peu importe où vous mène votre chemin, nous espérons que la cartographie du parcours client le facilitera. Une fois que vous aurez atteint la destination, vous saurez que vous avez fait le bon choix.

Retrouvez-nous sur Twitter et Facebook pour suivre toutes nos actualités et partagez avec nous vos retours d’expérience.

Les 10 meilleurs outils collaboratifs pour les équipes

Ce qui est passionnant chez Mailjet, c’est que nous collaborons tous les jours en ligne avec des collègues du monde entier, de la France aux États-Unis, en passant par l’Allemagne, le Royaume-Uni ou encore l’Espagne. Et avec la crise sanitaire en cours, le travail à distance est plus présent que jamais.

Ce qui est compliqué dans le fait de travailler avec des équipes à distance dans le monde entier, c’est de mettre en place une communication efficace, qui permet à tous de rester informés sur les projets et de faire vivre la culture de l’entreprise. Heureusement, de nos jours, la notion de collaboration est intégrée à la plupart des outils de travail. Aujourd’hui, il existe d’excellents outils collaboratifs pour optimiser le travail d’équipe et ainsi améliorer votre productivité.

Les listes des meilleurs outils de travail collaboratifs ne manquent pas, mais elles sont souvent rédigées par des personnes qui se contentent de reprendre les recommandations des autres. C’est pourquoi chez Mailjet, nous avons souhaité approfondir le sujet en menant une enquête auprès de tous nos collaborateurs, de manière à obtenir des avis concrets sur les outils de collaboration utilisés pour favoriser le travail d’équipe en entreprise.

Les outils collaboratifs utilisés chez Mailjet

Nous avons mené une enquête auprès des équipes de Mailjet sur leurs outils collaboratifs préférés et la manière dont elles les utilisent au sein de chaque équipe. Il en est ressorti que chaque équipe collabore de façon très différente.

Les outils de communication et de gestion de projets se sont révélés les plus appréciés par l’ensemble de nos équipes. Nous avons demandé à nos collaborateurs d’évaluer leurs outils favoris qu’ils utilisent en ligne plusieurs fois par semaine. Nous avons ensuite déterminé pourquoi nos collaborateurs adorent ces outils au point de ne pas pouvoir s’en passer, et comment des équipes de toutes tailles (qui travaillent à distance ou non) peuvent tirer le meilleur parti de ces outils puissants pour développer une culture collaborative.

Slack : pour rassembler vos équipes

Comment vous dire… l’outil de messagerie instantanée Slack cartonne. Chez Mailjet, tout le monde adore Slack, non seulement comme outil de communication, mais aussi comme un moyen de développer une culture d’équipe.

« Slack permet aux équipes internationales de communiquer en temps réel. Je ne sais pas si j’arriverais à travailler de manière efficace sans cet outil. »
L’équipe produit

 

Chez Mailjet, nous utilisons Slack à l’échelle de l’entreprise pour entretenir une discussion continue sur les projets, entre les services et au sein des équipes. Des discussions Slack sont créées pour chaque équipe et chaque projet. Ainsi, les collaborateurs peuvent rapidement rejoindre des échanges, ce qui leur permet d’obtenir les informations les plus récentes et de suivre les conversations en temps réel.

Plus une équipe est nombreuse, plus elle a du mal à rester soudée et à mener à bien les projets. Slack est aujourd’hui le principal outil utilisé par Mailjet pour soutenir la croissance des équipes.

En parallèle, nous utilisons chez Mailjet des outils de vidéoconférence tels que Zoom ou Google Hangouts pour nos réunions. Il existe aussi Microsoft teams ou Skype qui sont utilisés dans certaines entreprises. Ces outils sont particulièrement utiles par les temps qui courent.

G Suite : pour travailler sur des documents

Tout a déjà été dit sur G Suite, l’alternative à Microsoft Office, et ses outils – Google Docs pour remplacer Word, Google Sheets pour remplacer Excel, Google Slides pour remplacer Powerpoint et Google Drive (un espace de stockage qui permet le partage de fichier) – ou presque. Avec G Suite (ou un outil similaire tel que Dropbox Paper), vous bénéficiez de fonctionnalités de collaboration en temps réel, gestion des versions, suivi des modifications

Dans une entreprise SaaS en pleine croissance comme Mailjet, notre équipe collabore de manière permanente pour produire des documents, des présentations et des feuilles de calcul en temps réel. Il est en effet essentiel de collaborer en temps réel pour être productif dans l’environnement de travail actuel.

« J’apprécie beaucoup G Suite car je peux travailler en temps réel avec des collègues du monde entier et voir directement ce qui a été ajouté, modifié ou supprimé. »
L’équipe de chargés de compte

 

Fini le temps où il fallait créer un document, l’enregistrer, le fermer et l’envoyer par email avant de passer à d’autres activités. Aujourd’hui, il suffit d’ouvrir un fichier partagé, de travailler dessus à plusieurs, d’ajouter des commentaires, d’y répondre, de relire le document et de le finaliser. Ce partage de document permet de simplifier grandement les méthodes de travail des équipes.

Trello : pour gérer tous vos projets

En troisième position dans notre classement, voici Trello, l’outil de gestion de projet qui permet aux équipes de travailler ensemble sur des projets, des tâches et des idées à l’aide de tableaux.

Utilisé dans différents services de Mailjet, Trello est surtout apprécié par nos équipes marketing, produit et chargés de compte. Ses atouts ? Sa convivialité, sa flexibilité, son adaptabilité à n’importe quel projet et son caractère visuel, qui facilite la compréhension et les contributions.

« J’aime beaucoup Trello car c’est un outil à la fois simple et flexible. Vous pouvez l’utiliser pour gérer une équipe, un projet, voire vos tâches quotidiennes ! »
L’équipe marketing

 

Nos collaborateurs sont nombreux à avoir mentionné l’utilisation de Trello dans un cadre non seulement professionnel mais aussi personnel – listes de courses, projets parallèles, voyages ou travaux de rénovation. Il en est ainsi pour de nombreux outils collaboratifs et de plus en plus d’applications. Par exemple, AirBnB propose des fonctionnalités pour faciliter les voyages en groupe.

Trello est notamment utilisé au sein de notre équipe design pour organiser et classer les projets par ordre de priorité. Chaque fois que nous avons un besoin graphique (nouvelle image à publier sur les réseaux sociaux, mise à jour du site Internet, animation…), nous créons immédiatement une carte correspondant à la tâche dans Trello.

Après avoir passé une année à essayer de planifier des projets sur une discussion Slack, notre équipe design en avait assez du désordre. Slack est idéal pour mener des discussions sur les projets, mais moins pour organiser des tâches individuelles – c’est là qu’intervient Trello.

Github : pour gérer facilement les versions

Github n’est utilisé que par 22 % des collaborateurs de Mailjet, ce qui est normal car il s’agit d’un outil spécialement conçu pour les équipes de développeurs.

Github est une plateforme cloud sur laquelle les développeurs peuvent héberger et vérifier leur code, gérer des projets et créer des logiciels de façon collaborative. À l’image de G Suite, qui a résolu le problème de contrôle de versions pour les documents, les feuilles de calculs et les présentations, Github permet de gérer les versions de code et de logiciels. Les équipes peuvent ainsi créer de nouvelles versions de code, les vérifier, y ajouter des commentaires et les mettre en œuvre dans le cadre de projets.

Le principal avantage de Github pour Mailjet réside dans la possibilité de collaborer non seulement en interne, mais aussi avec nos clients et nos partenaires. Le compte Github de Mailjet comporte des projets (ou plus précisément des « dépôts ») pour les plugins, ainsi que d’autres projets pertinents qui nécessitent une amélioration continue. Par exemple, notre plugin WordPress est souvent mis à jour car il est très populaire au sein de notre réseau.

Les utilisateurs peuvent apporter leur contribution au dépôt, ajouter des commentaires, suggérer des modifications et bien plus encore. C’est certainement plus efficace que d’envoyer des suggestions à une adresse email générique (de type contact@entreprise.com), et cela permet à nos différentes équipes d’unir leurs efforts pour tenir à jour nos outils et s’assurer qu’ils répondent bien aux besoins de nos utilisateurs.

Le dépôt MJML de Mailjet sur Github est également très actif : 60 développeurs contribuent à faire de MJML le meilleur framework d’emails responsives open source du monde. Par ailleurs, notre équipe produit met à jour une feuille de route publique pour informer les utilisateurs des produits en cours de développement, de la date de lancement estimée, etc. Notre communauté peut ainsi nous aider à définir l’ordre de priorité des projets et à façonner l’avenir de MJML.

Github-Respositories

Mailjet : pour vos envois d’emails

Enfin, notre équipe marketing utilise massivement les propres fonctionnalités collaboratives de Mailjet. Ces dernières rassemblent notamment le meilleur de Google Docs dans une solution de création d’emails. Grâce à la collaboration en temps réel et à l’ajout de commentaires au sein de l’application, les équipes peuvent travailler ensemble efficacement sur une campagne d’emails, pour un gain de temps inestimable.

Vous pouvez également définir des rôles et des permissions avancées pour certains membres de l’équipe, de manière à garder la main sur le design et le contenu de vos emails. Par exemple, seul le directeur artistique pourra accéder au design et à la mise en page, tandis que seul le responsable marketing et communication pourra envoyer une campagne.

Tout comme Google Docs, Mailjet propose également le suivi des modifications et une gestion simple des modèles d’emails : vous pouvez facilement rétablir les anciennes versions d’un modèle modifié par erreur, ou encore appliquer une modification à tous les modèles d’emails (mise à jour de votre logo, par exemple) en un seul clic. Sachez que Mailjet propose une version gratuite sans engagement pour vous permettre de tester la solution. La prise en main de cette solution emailing se fait de manière très simple et intuitive.

outil collaboratif mailjet

Outils collaboratifs : mentions spéciales

Lors de notre enquête, nous nous sommes immédiatement aperçus que la collaboration était intégrée à la quasi-totalité des outils utilisés par notre équipe. Si Slack, G Suite, Trello, Github et Mailjet sont les outils les plus utilisés et appréciés par nos équipes, il existe également d’autres outils à connaître.

Asana

Asana fait partie des outils de gestion de projets qui permettent de coordonner et connecter vos équipes, où que vous soyez. Comme Trello, Asana est utilisé par bon nombre de nos collaborateurs pour gérer les projets et la gestion des tâches. Cet outil est particulièrement utile pour la planification de projets dans le temps, par exemple l’élaboration d’un calendrier de contenus ou de publication sur les réseaux sociaux.

InVision

InVision est un outil de maquettage créé pour les designers afin de concevoir leurs maquettes, gérer les versions, partager, commenter et itérer ses design jusqu’à l’intégration. InVision est une application remarquable utilisée par nos équipes produit et design pour concevoir ensemble des expériences utilisateur, applications et sites Internet en temps réel.

Evernote

Evernote est une application très prisée de nos collaborateurs pour la création de bloc-notes et de dossiers partagés, en particulier lors de la planification de projets et de campagnes. Par exemple, notre équipe de chargés de compte répertorie les témoignages clients par secteur d’activité, pays ou taille de l’entreprise dans un bloc-notes partagé, qui sert de source d’informations unique pour les devis et les demandes de nos clients.

Talkspirit

Talkspirit est une plateforme collaborative tout-en-un, 100 % made in France destinée aux PME et aux ETI. La plateforme s’appuie sur des fonctionnalités collaboratives modernes (visioconférence, tchat, suite bureautique collaborative, assignation de tâches, groupes/communautés…) pour fluidifier le partage et l’accès à l’information, et rendre le travail collaboratif plus agréable et plus productif.

Crisp

Crisp est une application très complète qui permet à Mailjet d’engager la conversation en temps réel avec les visiteurs du site. Proposant bien plus qu’un simple chat, Crisp offre également une boite de réception collaborative qui permet de centraliser l’ensemble des échanges avec les clients & prospects. Au travers de cette boîte de réception, l’équipe marketing de Mailjet collabore en temps réel, à la résolution des demandes d’informations mais accède également à un moyen simple d’échanger avec les utilisateurs potentiels.

Conclusion

Alors que les espaces de travail et que l’organisation du travail évoluent, nous avons voulu vous présenter nos outils préférés et la manière dont nos équipes les utilisent. En conclusion, la collaboration occupe aujourd’hui une place de plus en plus centrale dans les solutions que nous utilisons tous les jours. Cela concerne non seulement les équipes qui travaillent à distance, mais aussi celles qui travaillent au sein d’un même bureau. Qu’il s’agisse de documents, de présentations, de projets, de code, de fichiers de design ou d’emails, la collaboration permet d’obtenir de meilleurs résultats dans le cadre de votre transformation digitale.

Maintenant, à vous : avez-vous déjà travaillé sur la mise en place d’outils autres que ceux abordés dans cet article ? Rendez-vous sur Twitter pour partager avec nous ces outils et nous raconter comment ils favorisent la collaboration au sein de votre équipe et de votre espace de travail.

***
Cet article est une version mise à jour de l’article « Les 5 meilleurs outils collaboratifs pour les équipes », publié sur le blog Mailjet le 13 septembre 2018 par Miles DePaul.

Localisation marketing : comment optimiser votre stratégie emailing internationale ?

J’ai une confession à vous faire : j’en ai assez d’être à la maison. Ne vous méprenez pas, j’aime ma ville. Mais ne pas pouvoir me rendre dans d’autres villes ou pays pendant si longtemps est plus qu’un peu difficile. Si vous êtes comme nous, vous avez probablement passé la majeure partie de l’année à rêver de vous rendre dans d’autres pays (ou n’importe où en dehors de chez vous, en fait). Vous croisez probablement les doigts et les orteils, en espérant pouvoir partir en toute sécurité cet été.

Et peut-être que vous le ferez. Mais si je vous disais qu’il existe un moyen de voyager sans même quitter votre bureau à domicile ? De façon métaphorique, bien sûr… Optimiser votre stratégie emailing pour des audiences internationales, c’est un peu comme voyager. Vous devez vous intéresser à différentes cultures, apprendre les traditions locales et peut-être même apprendre un peu la langue.

Vous ne savez pas vraiment pourquoi vous devriez localiser votre stratégie emailing ? Pas de panique. Dans cet article, nous vous expliquons le raisonnement derrière le fait de localiser vos emails, nous vous donnons un aperçu des habitudes des utilisateurs d’emails dans le monde et nous vous donnerons même quelques conseils pour commencer. Alors, prenez votre passeport, et c’est parti !

Pourquoi avez-vous besoin d’une stratégie emailing localisée ?

Les emails ne peuvent pas être mis dans une seule case géographique. Ils peuvent être envoyés et reçus partout et en tout lieu.

Évidemment, les différents pays ont des langues, des coutumes et des désirs très différents. Par exemple, si votre email fait référence à l’argot ou à la culture des États-Unis pour inciter les utilisateurs à acheter quelque chose, cela tombera à plat pour votre audience en France, en Russie et partout ailleurs. Ce principe est valable quel que soit l’endroit où vous vous trouvez et quelle que soit la région à laquelle vous faites référence. Et vos emails sembleront étranges et distants à tous ceux qui ne font pas partie de la culture de cette région.

Cela se traduira par une réduction de l’engagement et de la conversion, ce qui nuira à votre stratégie emailing. Si vous voulez réussir, vous devez optimiser votre stratégie emailing pour une audience internationale. Cela peut sembler intimidant au début, mais les avantages sont considérables.

Créer une stratégie emailing localisée

Le terme « localisé » est assez transparent : il s’agit d’adapter les messages aux préférences régionales. Jetez un coup d’œil à nos données ci-dessous pour voir ce que les utilisateurs d’emails de différents pays veulent vraiment.

Comprendre les préférences en matière d’emails dans différentes régions

Pourquoi les gens s’inscrivent-ils aux listes de diffusion dans le monde entier ? Est-ce parce qu’ils aiment vos offres hebdomadaires ? Ou veulent-ils recevoir vos mises à jour, même si elles n’incluent pas de promotion alléchante ? Les réponses tirées de notre rapport 2021 sur les habitudes emailing montrent que, si les raisons pour lesquelles les gens s’inscrivent à des listes de diffusion présentent des tendances générales, il existe des différences significatives entre les différentes régions.

Par exemple, 60,8 % des utilisateurs d’emails aux États-Unis disent s’inscrire aux emails des marques pour recevoir régulièrement des offres spéciales, contre seulement 48,6 % des utilisateurs français. En outre, 48,3 % des utilisateurs espagnols s’inscrivent pour recevoir des mises à jour sur les marques, contre 31,1 % seulement en France.

Résultats rapports - inscription

Lors de l’envoi, vous devez vous assurer que vous modifiez votre stratégie en fonction des désirs de chaque région.

Utilisez ces données pour élaborer une approche plus localisée :

  • États-Unis, Royaume-Uni et Allemagne : plus de la moitié des personnes interrogées aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne s’abonnent aux emails des marques pour bénéficier d’offres et de remises régulières. Vous devez donc veiller à ce qu’elles occupent une place importante dans le contenu de vos emails.
  • France : la plupart des utilisateurs français s’inscrivent pour bénéficier d’une réduction ponctuelle. Gardez cela à l’esprit lorsque vous verrez votre liste d’adresses email s’agrandir et concentrez-vous sur des stratégies visant à maintenir leur intérêt une fois qu’ils ont utilisé cette réduction. Mettez en avant vos nouveaux produits et services, et proposez des réductions supplémentaires qu’ils peuvent utiliser pour les acheter.
  • Espagne : comme tout le monde, les destinataires espagnols veulent aussi des offres spéciales, mais ils sont tout aussi intéressés par les dernières mises à jour et les nouvelles de votre marque. Associez-les à un bon code promotionnel et vous inciterez vos clients espagnols à agir.

 
Votre audience peut correspondre à ces données ou avoir des préférences différentes. Quoi qu’il en soit, vous pouvez commencer par utiliser des résultats et affiner votre stratégie au fur et à mesure.

Ne pas sous-estimer pas le pouvoir des communications ciblées

Ce n’est un secret pour personne, des pays différents attendent des choses différentes de leurs emails. Et nous avons des données qui le prouvent. Alors, comment adapter votre stratégie et vos messages pour attirer l’audience la plus large possible ?

La segmentation basée sur la localisation est un excellent moyen de commencer, mais elle ne suffit pas lorsqu’il s’agit de créer des emails vraiment pertinents qui s’adressent à chacun de vos contacts, où qu’ils se trouvent. Chez Mailjet, nous prêchons toujours la personnalisation des emails. Tout le monde l’apprécie, et les chiffres le prouvent.

Pour ce qui est de l’ouverture des emails, 83,3 % des personnes interrogées déclarent qu’un email qui semble personnalisé en fonction de leurs intérêts est important, et 43,6 % des personnes interrogées déclarent que cette personnalisation est en fait « très importante ». Ces réponses sont cohérentes dans toutes les régions du monde.

Résultats rapport - Ouvertures email

Vous ne pouvez pas fuir la vérité : vous vous devez de créer un contenu pertinent pour vos emails. Voudriez-vous recevoir des communications qui ne correspondent pas à vos intérêts ? Bien sûr que non. Utilisez la segmentation pour diviser votre liste de contacts en différents segments basés sur la localisation ou les préférences, et ajoutez une personnalisation avancée grâce au templating language et aux blocs de contenu dynamique.

Bien entendu, comme pour toute communication, il n’existe pas de solution unique en matière d’emails. Découvrez ce que veulent vos publics, et ciblez-les en conséquence.

Tenir compte des différences culturelles dans vos emails

Nous savons tous que différents pays ont des modes de vie différents, notamment en matière de communication. Et nous ne parlons pas seulement de la langue. On ne peut pas simplement remplacer « soccer » par « football » et espérer que cela suffise. Plongez dans la culture et les conventions sociales des différentes régions.

Coutumes et culture

Encore une fois, il ne s’agit pas seulement de changer quelques mots. Il s’agit de comprendre les fêtes, les événements et les points de vue. Célébrer la Journée de l’unité allemande par des soldes ne fera qu’embrouiller les non-Allemands, tout comme envoyer un message pour le 4 juillet ne plaira pas à ceux qui ne sont pas des États-Unis.

Quels sont les motifs de célébration, de discussion et de promotion dans les différentes régions ? Qu’est-ce qui doit être géré avec précaution et respect ? Qu’est-ce qui est considéré comme tabou ou irrespectueux ? Ne faites pas de gaffe par email par manque de recherche ou de vérification.

Conventions sociales

Vous n’êtes pas seulement une marque, vous êtes une marque cool. Vous décidez donc de promouvoir la vente d’un nouveau produit à l’échelle mondiale à l’aide d’un objet d’email percutant, du type « Damn. That’s one hell of a sale! » en anglais. Tant que cela correspond au style de votre marque, c’est cool, non ?

Pas nécessairement. Tout comme les coutumes culturelles, ce qui est considéré comme amusant, drôle et décontracté dans l’étiquette des emails d’un pays peut être considéré comme grossier, insultant et gênant dans un autre. Quoi que vous fassiez, ne faites pas confiance à Google Translate. Sans quoi vous finiriez avec un objet d’email du type « Merde. C’est une sacrée vente ! » en français…

Prenez le temps de faire des recherches et de rassembler des données sur les types de messages qui plaisent à vos régions. Vous devrez peut-être modifier considérablement votre message, mais cela en vaut la peine pour améliorer l’engagement et les taux de conversion. Et n’oubliez pas : dans le doute, jouez la sécurité.

Comprendre le paysage emailing dans différentes régions

Bon, une fois que vous avez défini votre contenu et votre style, il ne vous reste plus qu’à appuyer sur « Envoyer » quand vous voulez, n’est-ce pas ? Non. Il existe quelques conseils que vous devez connaître avant d’envoyer votre email dans le cyber-espace.

Identifier les principaux clients de messagerie dans les différentes régions

La première chose à comprendre au sujet des emails au niveau mondial est la différence entre les clients de messagerie utilisés par les utilisateurs. Notre rapport sur les habitudes emailing a révélé des variations surprenantes dans les fournisseurs utilisés.

Résultats rapport - Clients messagerie

Si Gmail reste en tête dans toutes les régions étudiées (au moins la moitié des utilisateurs de chaque pays a un compte Gmail), de plus petits fournisseurs occupent la deuxième et la troisième place dans chaque région. Voici ce que vous devez savoir pour chaque pays :

  • États-Unis : les trois quarts des utilisateurs américains utilisent Gmail, et Yahoo arrive en deuxième position avec 14,2 % des utilisateurs.
  • Royaume-Uni : après Gmail, les utilisateurs britanniques sont plus susceptibles d’utiliser Outlook (30,6 %) que Yahoo.
  • France : les Français placent également Outlook en deuxième position (19,7 %), mais le fournisseur local Orange devance Yahoo avec 9,1 % des utilisateurs.
  • Espagne : comme au Royaume-Uni, les utilisateurs espagnols préfèrent Outlook comme deuxième choix (20 %) à Yahoo (2,9 %).
  • Allemagne : enfin, les Allemands préfèrent les clients locaux (Web.de et GMX, avec 12,6 % et 12 % des utilisateurs) pour leurs deuxième et troisième options.

 
En optimisant vos emails pour les principaux clients de messagerie en fonction de chaque région, vous obtiendrez de meilleurs résultats. Pour plus, consulter notre article sur les principaux clients et applications de messagerie de 2021.

Apprendre à connaître la concurrence

De nos jours, il n’est pas surprenant que la plupart des gens, quel que soit leur lieu de résidence, reçoivent beaucoup d’emails. D’après nos recherches, ce sont les utilisateurs américains qui ont tendance à recevoir le plus d’emails, mais la plupart des personnes interrogées ont fait état de volumes impressionnants dans leur boîte de réception, la majorité de chaque région recevant 20 emails ou plus par jour.

Voici le nombre d’emails que les personnes interrogées dans différentes régions disent recevoir chaque jour :

Résultats rapport - Nombre emails

Comprendre les risques

Il est particulièrement important de changer l’orientation de vos emails si vous essayez de maintenir ou d’améliorer votre délivrabilité. Le traitement du courrier indésirable varie d’un endroit à l’autre, et le fait d’envoyer des messages génériques et non sollicités peut nuire à votre délivrabilité de plusieurs façons, comme indiqué ci-dessous.

Par exemple, les Français sont 27,5 % plus susceptibles que les autres d’ignorer un email auquel ils ne se sont pas inscrits, tandis que les utilisateurs américains sont 33 % plus susceptibles de le marquer comme spam.

Résultat rapport - Emails non sollicités

Sérieusement, ciblez vos emails. Cela vous épargnera bien des soucis à long terme.

Trouver le meilleur moment pour envoyer votre email

Sans grande surprise, les utilisateurs consultent assez fréquemment leur boîte de réception. La majorité des personnes interrogées consultent leurs emails au moins deux fois par jour, et un quart d’entre elles le font plus de cinq fois par jour.

Résultats rapport - Fréquence consultation

Cependant, même cette vérification fréquente ne signifie pas que votre email sera ouvert ou qu’on y prêtera attention (surtout parmi tous ces emails quotidiens). Pour obtenir de meilleurs résultats, vous devez vous assurer que votre message est envoyé exactement au moment où votre destinataire est le plus susceptible de consulter ses emails, de manière à être bien placé, en haut de sa boîte de réception.

Quand les gens consultent-ils leurs emails ? Bien qu’il existe certaines différences entre les pays, nos données reflètent de grandes tendances mondiales en matière d’habitudes de consultation des emails.

Résultats rapports - Heures consultation

Voici ce que vous devez savoir pour chaque pays :

  • États-Unis et Royaume-Uni : le moment le plus populaire pour consulter ses emails aux États-Unis et au Royaume-Uni est le matin (44,8 % et 41,4 % respectivement), et un autre tiers le soir.
  • France : un nombre similaire d’utilisateurs français consulte ses emails le matin (41,7 %). Mais le plus grand nombre d’utilisateurs français consulte ses emails le soir (44,0 %). Quoi que vous fassiez, évitez la pause déjeuner, elle est sacrée.
  • Espagne : si vous envoyez des emails en Espagne, évitez autant que possible le soir : seuls 12,3 % des utilisateurs consultent leur courrier à ce moment-là. Les Espagnols préfèrent consulter leurs emails le matin.
  • Allemagne : les utilisateurs allemands consultent le plus souvent leurs emails le soir, mais presque jamais avant de se coucher.

 
Si ce sont les moments où les gens consultent leurs emails personnels, cela ne signifie pas nécessairement que ce sont les moments qui suscitent un engagement réel dans chaque région. Pour déterminer les jours et les heures où les taux d’ouverture et de clics sont les plus élevés, nous avons examiné nos propres données d’envoi.

Dans le monde entier, nous avons constaté que le meilleur moment pour envoyer un email afin d’obtenir un taux d’ouverture maximal était 15 heures, temps universel coordonné (UTC), l’engagement diminuant de manière prévisible à mesure que l’on s’éloigne de 15 heures.

Ouverture

Les taux de clics atteignent également un pic à 15 heures UTC, ce qui montre que cette heure est assez optimale en termes d’engagement maximal.

Clics

Vous pouvez facilement convertir cette heure dans votre propre fuseau horaire (par exemple, cela correspond à 16 h ou 17 h selon l’heure d’été ou d’hiver pour Mailjet basée en France) et envoyer automatiquement des courriers vers différentes régions. Vous pouvez également utiliser un outil tel que l’optimisation de l’heure d’envoi de Mailgun pour cibler les utilisateurs de manière individuelle en fonction du moment où ils sont le plus susceptibles de s’intéresser à votre message.

Lorsqu’il s’agit de déterminer les meilleurs jours pour envoyer un email, les résultats sont assez prévisibles. Les données ci-dessus montrent que si 15 heures UTC est le meilleur moment globalement, les meilleurs jours sont généralement en milieu de semaine, du mardi au jeudi.

Il s’agit d’une conclusion assez sensée si l’on considère que dans de nombreux pays, on travaille généralement du lundi au vendredi. Bien sûr, comme nous l’avons dit précédemment, il n’existe pas de stratégie unique adaptée à tous. Si vous envoyez des emails à des clients dans une région où la semaine de travail est différente, comme en Israël, vous devez vous adapter et envoyer vos emails en fonction du moment où ils lisent vos messages. Un envoi à 15 heures un dimanche ? Pourquoi pas ?

Respecter la réglementation anti-spam pour vos emails

Vous avez terminé. Vos emails sont parfaits et vous savez exactement quand les envoyer. Pas si vite. Savez-vous ce qu’est le RGPD ? Qu’en est-il de la loi CAN-SPAM ? Ce ne sont là que quelques-unes des lois sur la confidentialité des données et la protection des consommateurs dont vous devez tenir compte lorsque vous envoyez des emails. Certaines régions peuvent avoir des règles spécifiques sur la collecte de données, d’autres non. En cas de doute, vérifiez la législation de votre région (et de celle de votre audience) et les conditions de service de votre fournisseur de services de messagerie électronique pour vous assurer que vous êtes en conformité.

Voici ce que vous devez savoir au sujet des envois vers chaque région :

  • Union européenne : lorsque vous envoyez des emails vers des pays de l’Union européenne (comme la France, l’Espagne et l’Allemagne), vous devez tenir compte du Règlement général sur la protection des données (RGPD). Le RGPD renforce la protection des données pour tous les citoyens de l’UE et exige des entreprises (comme les spécialistes du marketing par email) qu’elles obtiennent un consentement lorsqu’elles recueillent ou utilisent des données d’emails à des fins commerciales ou de marketing.
  • États-Unis : en cas d’envoi aux États-Unis, vous devez respecter la loi CAN-SPAM et les lois sur la protection des données des États locaux. La loi CAN-SPAM crée des réglementations autour des emails commerciaux afin de protéger les utilisateurs. Il s’agit de règles régissant notamment le partage de votre localisation avec les utilisateurs, l’interdiction d’utiliser des lignes d’objet trompeuses et l’inclusion de liens de désabonnement dans les emails. Plusieurs États américains adoptent leurs propres lois sur la protection des données. Vous devez donc également tenir compte de ces lois locales. Par exemple, lorsque vous envoyez des documents à l’État de Californie, vous devez également respecter le California Consumer Privacy Act (Loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs). La Virginie a également adopté le VA Consumer Protection Act (Loi sur la protection des consommateurs de Virginie).
  • Royaume-Uni : bien que le Royaume-Uni ne fasse plus partie de l’UE à la suite du Brexit, il maintient toujours le RGPD britannique qui donne aux utilisateurs de messagerie électronique du Royaume-Uni les mêmes droits qu’aux utilisateurs de l’UE.

 
Vérifiez toujours que vous respectez toutes les réglementations en vigueur dans le pays où vous envoyez vos emails. Le non-respect de ces réglementation peut entraîner des amendes, le blocage de vos emails et bien d’autres choses encore. Voilà, maintenant vous avez vraiment terminé.

Ce qu’il faut retenir

Envoyer des emails peut être plus compliqué que vous ne le pensez, surtout lorsqu’il s’agit d’envoyer des messages à travers le monde. Pour vous faciliter la tâche (et préserver la santé de votre stratégie emailing), voici quelques conseils :

  • Donnez à votre audience ce qu’elle veut. La France veut-elle des remises ? L’Espagne veut-elle des mises à jour de produits ? Découvrez ce que chaque région recherche vraiment et donnez aux utilisateurs ce qu’ils attendent.
  • Connaissez vos cultures. Faites attention lorsqu’il s’agit de faire de l’humour ou d’être décalé. Étudiez votre audience et célébrez les fêtes de manière appropriée et avec le bon ton.
  • Envoyez vos emails au meilleur moment. Pour obtenir les meilleurs taux d’ouverture et de clics, envoyez vos emails autour de 15 heures UTC et envoyez votre campagne en milieu de semaine, entre le mardi et le jeudi.
  • Comprenez les réglementations en matière d’emails. Que vous tombiez sous le coup du RGPD, de la loi CAN-SPAM ou d’autres réglementations (ou toutes), assurez-vous que vous envoyez des emails de manière responsable et que vous respectez toutes les lois applicables. Cela vous épargnera bien des soucis à long terme.

 
Maintenant que nous sommes de retour de notre voyage à travers le monde, ces conseils devraient, nous l’espérons, donner un coup de fouet à votre stratégie emailing et vous aider à mobiliser l’audience dans toutes les régions. Affinez votre stratégie emailing de la manière qui vous convient le mieux et vous serez récompensé, où que vous soyez dans le monde.

Téléchargez notre rapport d’étude complet sur les habitudes emailing pour en savoir plus sur l’emailing en 2021 et au-delà, et abonnez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant des dernières tendances et vous permettre de créer des liens solides avec votre audience.

Location et achat de fichiers d’emails : pourquoi c’est une mauvaise idée ?

Vous souhaitez booster votre prospection commerciale et vous envisagez de procéder à la location ou à l’achat de fichiers de prospection, en d’autres termes, de fichiers contenant les adresses emails de cibles potentielles ? Soyons clairs, la législation dispose que le consentement du destinataire est indispensable dans une logique de prospection par email. Au-delà du cadre juridique, la prospection massive via l’achat ou la location de fichiers d’adresses emails aura des impacts négatifs pour votre entreprise, tant en termes d’image que sur vos résultats commerciaux.

Dans cet article, nous allons commencer par vous donner plus de précisions quant au cadre législatif qui encadre cette pratique, puis nous allons vous expliquer pourquoi il s’agit, dans tous les cas, d’une mauvaise option.

Location et achat de fichier d’emails : ce que dit la loi

Le cadre juridique

Qui n’a jamais soupiré devant un énième email de prospection mal ciblé ? Notamment face aux pratiques abusives de prospection par email dont nous avons tous un jour fait l’objet, l’Union européenne a déterminé un cadre légal en matière de protection des données personnelles, sous forme de directive européenne.

Il s’agit du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entré en vigueur en mai 2018. Le RGPD a été transposé en droit français sous la forme de la nouvelle loi « Informatique et Libertés ».

Que pouvez-vous faire et ne pas faire ?

Les textes évoqués précédemment n’interdisent donc pas la prospection par email mais lui donnent un cadre très clair : il faut le consentement du destinataire. Impossible donc de solliciter par une campagne d’email marketing un destinataire qui n’a pas au préalable donné son accord pour recevoir des communications et se faire démarcher. Quel que soit le logiciel d’emailing que vous utilisez, vous devrez respecter cette obligation.

Ce cadre juridique contient cependant une petite nuance en fonction de votre type de prospects : particuliers ou professionnels. Voici ce qui est autorisé en fonction de vos cibles :

En B2C : Aucun message commercial sans l’accord du destinataire

En soi, la collecte d’informations et la prospection par email sont autorisées, mais elles sont encadrées. Au moment où vous collectez l’adresse email de vos prospects, vous devez leur indiquer que leur adresse email pourra être utilisée à des fins de démarchage commercial et obtenir leur accord pour être démarchés. C’est la raison pour laquelle les éditeurs de campagnes emails de vos logiciels CRM marketing vous permettent de concevoir des widgets ou formulaires « d’opt-in » vous permettant de recueillir le consentement explicite des personnes, lorsque vous proposez à vos prospects de s’abonner à votre newsletter notamment.

Le widget d’opt-in de Mailjet

 
Comme indiqué par la CNIL, il existe cependant deux exceptions à cette règle :

  • Si le/la destinataire de votre email est déjà votre client(e) et que votre message de prospection met en avant des produits/services similaires.
  • S’il ne s’agit pas de prospection « commerciale » mais d’une autre forme de prospection, caritative par exemple.

 
Ici, la personne doit tout de même être informée que son adresse pourra être utilisée dans le cadre de votre prospection et avoir les moyens de s’opposer facilement et gratuitement à cette utilisation.

En B2B : Information et droit d’opposition

Entre professionnels, l’approche est un peu différente, vous devez vous assurer que votre message de prospection correspond au métier du professionnel en question. Il est donc nécessaire de bannir l’envoi d’emails mal ciblés, et c’est bien là le souci que vous allez rencontrer avec l’achat ou la location de fichiers de prospection.

Ces fichiers sont rarement mis à jour et très souvent de mauvaise qualité, vous avez donc de fortes chances de prospecter la mauvaise personne… et donc de vous mettre en faute !

Selon la CNIL, si vous respectez ce cadre, votre destinataire doit au moment de la collecte :

  • Être informé que vous allez utiliser son adresse email dans le cadre de votre prospection commerciale.
  • Pouvoir s’opposer à cette utilisation, facilement et gratuitement.

 

Lien de désabonnement sur Mailjet

 

Quid de la transmission des données?

Les règles que nous avons détaillées précédemment encadrent la collecte et l’exploitation des coordonnées de vos cibles. La transmission de données via des partenaires commerciaux doit notamment respecter les principes suivants indiqués par la CNIL :

  • Le destinataire doit consentir à ce que ses données soient transmises.
  • Il/Elle doit être en mesure d’identifier les partenaires à qui sont transmises les données.
  • Il/Elle doit avoir connaissance de l’évolution de la liste des partenaires : en clair si la liste est transmise à une nouvelle entreprise (comme vous), le « propriétaire » des données doit le savoir.
  • Lorsque vous prospectez pour la première fois des adresses emails issues de fichiers transmis, vous devez expliquer au destinataire comment il peut s’y opposer à tout moment et lui indiquer d’où viennent ses coordonnées.

 
Autant vous dire que respecter l’intégralité de ces règles est un casse-tête pour les équipes marketing et qu’il est plus intéressant de concentrer vos efforts sur de vraies méthodes de génération de leads qualifiés.

Quels impacts négatifs pour votre entreprise ?

Toutes les bonnes solutions d’emailing et de sms marketing interdisent l’utilisation de fichiers loués ou achetés. Pourquoi ? Parce que, comme nous l’avons évoqué, il faut obtenir le consentement de vos contacts, mais aussi parce que les données de mauvaise qualité entraînent des messages mal ciblés, qui au final nuisent directement à l’image de votre entreprise. Lorsque vous recevez un email de prospection non adapté ou pour lequel vous n’avez pas donné votre consentement explicite, vous pestez contre l’entreprise en question.

En outre, la mauvaise qualité des données se traduit par de mauvaises statistiques en ce qui concerne vos campagnes d’emailing : beaucoup d’adresses email seront erronées, ou pourront même être des spam traps (adresses emails destinées à piéger les spammeurs), et votre taux de délivrabilité sera forcément impacté. Ces résultats nuiront à la réputation de votre adresse IP et vos emails seront bloqués ou filtrés en spam par les clients de messagerie.

Comment créer des relations organiques ?

Il existe de nombreuses façons de développer votre base de contacts de façon organique. Certaines sont plus rapides que d’autres, même s’il n’existe pas de solution miracle. Pour commencer, pensez toujours à promouvoir vos campagnes emailing via vos autres canaux marketing :

  • Social : encouragez vos abonnés à s’inscrire via vos réseaux sociaux. Par exemple, à l’aide des cartes de génération de leads de Twitter, ou en ajoutant un bouton d’abonnement à votre page Facebook ou des calls-to-action clairs sur vos vidéos YouTube.
  • Site web : ajoutez des widgets d’abonnement sur les pages stratégiques de votre site telles que les pages d’articles de blog. Tirez profit de la preuve sociale en mettant en avant combien de personnes sont inscrites à votre newsletter sur les pages de votre site internet.
  • Hors ligne : assurez-vous que vos contenus imprimés (flyers, brochures, cartes de visite…) mettent l’accent sur votre programme emailing et sur les avantages dont les abonnés bénéficient.

 
Vous pouvez également faire en sorte que vos emails soient partageables grâce à des parrainages. Couplé à une promotion poussée sur vos différents canaux marketing, et bien sûr à un contenu qualitatif qui intéressera votre cible, votre liste devrait croître rapidement. Les lecteurs partageront le contenu qui les intéresse et qu’ils trouvent utile, vous apportant ainsi encore plus d’abonnés. Retrouvez plus d’astuces sur la façon de construire votre liste de contacts de manière organique.

Vous l’aurez compris, ne procédez pas à l’achat ou à la location de fichiers de prospection. D’une part, cela va à l’encontre du cadre juridique donné par la CNIL et le RGPD. D’autre part, les résultats très probablement mauvais de vos campagnes vont avoir des impacts négatifs sur l’image de votre entreprise et sur la capacité de vos futurs messages à arriver dans la boîte de réception des destinataires. Préférez donc des approches plus qualitatives, plus chronophages certes, mais qui seront bénéfiques pour votre développement commercial.

***
Cet article est une version mise à jour de l’article « Achat d’une base de données email : pourquoi c’est (toujours) une mauvaise idée », publié sur le blog Mailjet le 17 septembre 2015 par Sasha Seddon.

Étude COVID-19 : comment les marques ont-elles adapté leur stratégie emailing ?

À l’heure actuelle, nous sommes tous conscients des effets que la COVID-19 a eu sur la communication des entreprises au cours de l’année écoulée, notamment via email. Depuis le début de la pandémie, les marques ont tenté de modifier leurs stratégies pour maintenir l’engagement de leurs abonnés et leur taux de conversion.

Afin de recueillir des informations sur la manière dont les marques se sont adaptées, nous avons réalisé cette semaine une enquête auprès de plus de 760 expéditeurs pour comprendre les modifications apportées à leur stratégie emailing au cours des douze derniers mois. À la lumière des résultats de cette étude, nous allons vous révéler la manière dont le monde de l’emailing a évolué au cours de la pandémie, et les actions à mettre en place pour maintenir une stratégie efficace.

Évolution de la stratégie et du budget

Il est tout à fait logique que les marques se soient davantage tournées vers l’email en 2020. Il s’agit d’un canal incontournable pour communiquer à distance. Mais à mesure que le volume d’emails envoyés augmentaient, les marques devaient tout aussi logiquement trouver des moyens de se distinguer dans des boîtes de réception encombrées. Voyons de plus près les changements qui ont eu lieu au cours de la pandémie.

Stratégie

De toute évidence, le monde a changé depuis l’année dernière, tout comme la façon d’envoyer des emails, du moins pour plus de la moitié des personnes interrogées. 52,6 % des expéditeurs français déclarent avoir adapté leur stratégie emailing en raison de la pandémie, et seul un tiers environ des répondants français n’ont apporté aucun changement à leur stratégie au cours de l’année écoulée.

etude-covid-strategie-emailing

Ces chiffres témoignent de l’impact de la pandémie sur la stratégie digitale des entreprises. Les événements et les autres formes de marketing hors ligne ayant été reportés, la plupart des marques se sont appuyées davantage sur l’email, le canal le plus performant et le moyen le plus facile d’envoyer des communications personnalisées à grande échelle.

Budget

Mais ces changements dans la stratégie se sont-ils traduits par des changements en termes de budget emailing ? Ces derniers sont restés les mêmes pour la plupart des répondants français (65,7 %), mais 23,8 % disent avoir dépensé davantage. Et alors que la pandémie a provoqué des difficultés économiques pour les marques du monde entier, seules 10,5 % des personnes françaises interrogées déclarent avoir diminué leur budget pour les communications emailing au cours de l’année écoulée.

etude-covid-budget-emails

Les hausses de budget sont notamment liées à l’augmentation du nombre d’emails envoyés au cours de la pandémie, mais elles peuvent également être liées à un investissement accru dans certains outils et fonctionnalités. Deux tiers des répondants français disent avoir introduit des changements pour rendre leurs emails plus pertinents, et un tiers ont commencé à vérifier les adresses email de leurs contacts pour maintenir une liste plus saine.

Évolution du volume et de la fréquence d’envoi

En général, nous avons tous remarqué – ne serait-ce qu’en consultant nos propres boîtes de réception – que le nombre d’emails envoyés pendant la COVID-19 a augmenté. Mais de combien ? Et à quelle fréquence ?

Volume d’emails

Il n’a pas été facile de rester en contact avec les consommateurs pendant les périodes de confinement et d’isolement, mais l’email a été le canal privilégié par les marques pour maintenir cette relation. 57,7 % des répondants français affirment avoir envoyé davantage d’emails à leur audience depuis le début de la pandémie. Seuls 13,9 % disent avoir envoyé moins d’emails.

etude-covid-volume-emails

La pandémie a amené de nombreuses marques à se tourner massivement vers l’emailing. L’augmentation du volume d’emails envoyés est le résultat de plusieurs stratégies marketing qui se sont finalement concentrées dans l’emailing, l’un des rares canaux de communication efficaces dans le contexte de la COVID-19.

Fréquence d’envoi

Les marques ont envoyé plus d’emails au cours de l’année écoulée, et aussi plus souvent. 49,7 % des expéditeurs français disent avoir envoyé des emails à leur audience plus fréquemment qu’auparavant, et seulement 14,8 % envoient des emails moins souvent.

etude-covid-frequence-emails

Ce n’est pas surprenant que les marques envoient des emails plus souvent qu’avant la pandémie. Et pour cause, l’année dernière a été imprévisible et il a été difficile de suivre les changements constants qui ont eu un impact sur notre vie quotidienne. Les marques ont dû s’en remettre à l’email pour tenir leurs clients au courant de leurs actualités : des nouvelles offres aux horaires d’ouverture modifiées, en passant par les changements dans les prévisions d’expédition et autres circonstances imprévues qui ont eu un impact sur leurs opérations et leur support client.

Alors que plus de la moitié (59 %) des répondants français interrogés n’envoyaient des messages à leurs clients qu’une fois par mois avant la pandémie, ce chiffre a chuté à 40,7 % actuellement. Désormais, ils sont plus susceptibles d’envoyer des emails deux fois par mois (18,4 % avant la pandémie, 25,9 % maintenant), voire une fois par semaine (13,9 % avant la pandémie, 14,8 % maintenant).

etude-covid-frequence-emails-avant-apres

Cette augmentation pourrait également être attribuée à la nécessité de maintenir une relation forte avec les consommateurs alors que la communication hors ligne n’est plus possible. Si vous voulez que vos clients se souviennent de vous, un email une fois par mois seulement peut ne pas être suffisant.

Cependant, les marques qui n’envoient des emails que mensuellement représentent encore une part importante des entreprises. Et le plus intéressant : cette faible fréquence contredit en fait les attentes des clients. Selon notre rapport 2021 sur les habitudes emailing, 78,5 % des personnes interrogées ont déclaré vouloir recevoir des nouvelles de leurs marques préférées au moins une fois par semaine, et 51,9 % plus d’une fois par semaine.

Évolution de l’engagement des abonnés

Avec de nombreuses personnes bloquées à la maison et dont il est plus facile de retenir l’attention, les marques pouvaient espérer un taux d’engagement plus élevé de leur public. Mais les habitudes des utilisateurs ont-elles réellement reflété ces espoirs ?

Taux d’ouvertures

Heureusement, la réponse semble être un « oui ». Dans notre enquête, 75,9 % des répondants français ont déclaré que la pandémie n’avait pas eu d’impact négatif sur leurs taux d’ouverture. En fait, 42,2 % ont indiqué que leurs taux d’ouverture ont augmenté pendant la pandémie.

etude-covid-ouvertures-email

Taux de clics

La même tendance positive s’applique aux taux de clics. 80,1 % des répondants français n’ont pas constaté d’impact négatif sur leurs taux de clics pendant la pandémie. 41,1 % affirment même que leurs taux de clics ont augmenté au cours de l’année écoulée.

etude-covid-clics-email

C’est une bonne surprise pour les entreprises. L’augmentation du temps passé à la maison sur des écrans, combinée au désir des utilisateurs d’entendre parler des marques, a bien fonctionné pour leurs taux d’engagement.

Évolution des messages et du contenu des emails

Les vastes changements apportés par la COVID-19 aux modes de vie à travers le monde ont donné l’impression que les messages de certaines marques n’étaient pas pertinents ou étaient dépassés. Dans ce contexte, les entreprises ont-elles adapté leurs messages ? Et si oui, de quelle manière ?

Contenu

Dans une année où tout a changé, il n’est pas choquant de voir que les emails ont également changé. En fait, seuls 17,1 % des répondants français déclarent n’avoir apporté aucun changement au contenu de leurs emails au cours des douze derniers mois.

etude-covid-contenu-email

L’évolution des modes de vie et des attitudes sociales au cours de la COVID-19 a eu un impact sur la communication des marques. Les consommateurs s’attendent désormais à ce que les marques s’alignent sur leurs valeurs et soutiennent les causes qui leur tiennent à cœur, ce qui explique pourquoi 40,4 % des personnes françaises interrogées déclarent avoir mis davantage l’accent sur la mission et les valeurs de leur marque. 29,6 % d’entre elles ont également mis en avant leurs différentes initiatives internes.

Un autre quart des répondants français (24 %) ont poussé davantage d’offres promotionnelles et de réductions, ce qui est la raison pour laquelle la plupart des utilisateurs (56,4 %) s’inscrivent aux emails des marques, selon notre dernier rapport. Les promotions en magasin n’étant plus aussi accessibles dans un monde où la distanciation sociale est imposée, ces changements de contenu reflètent un alignement avec les désirs des consommateurs pendant la pandémie.

Ciblage et personnalisation

Les boîtes de réception ont été encombrées pendant la pandémie, parfois même très encombrées. Dans notre rapport 2021 sur les habitudes emailing, près de 15 % des Français ont déclaré recevoir plus de 50 emails par jour.

La plupart des expéditeurs ont compris que l’envoi d’emails plus pertinents est le meilleur moyen de créer une meilleure expérience client et d’augmenter leur ROI dans un espace aussi concurrentiel, et seuls 36,2 % des répondants français disent n’avoir apporté aucun changement à leur stratégie de ciblage et de personnalisation des emails.

etude-covid-ciblage-personnalisation-email

Si la plupart des personnes françaises interrogées ont utilisé plus d’une stratégie, les changements globaux les plus importants qu’elles ont apportés ont été la personnalisation simple du contenu de leurs emails (23 %) et la segmentation de leurs contacts basée sur la localisation (17,8%).

Il est intéressant de noter que seulement 8 % des répondants français disent avoir utilisé une personnalisation complexe (via des blocs de contenu dynamiques ou via du templating language). Oui, nous savons que la personnalisation avancée demande plus d’efforts que la personnalisation simple (telle que « Bonjour [Prénom] »), mais elle est en fait beaucoup plus efficace. Dans notre rapport 2021 sur les habitudes emailing, 83,3 % des utilisateurs ont déclaré qu’un email qui semblait personnalisé en fonction de leurs intérêts était un facteur important dans leur décision de l’ouvrir ou non.

Adaptation des communications

Près de 40,1 % des personnes françaises interrogées ont simplifié le design de leurs emails pour gagner en authenticité et plus d’un tiers ont également adapté leur ton pour être plus humain et empathique. Les gens aiment les emails qui donnent l’impression de provenir d’autres personnes, et non de programmes d’emails automatisés, et nous prévoyons que cette tendance vers des emails plus authentiques et plus humains se poursuivra tout au long de 2021.

etude-covid-adaptation-emails

Nous le mentionnons régulièrement, mais cela vaut la peine de le répéter. Lorsqu’il s’agit d’atteindre les clients, les contacts humains et authentiques sont essentiels.

Évolution des pratiques pour maintenir une liste de contacts de qualité

Lorsque les marques envoient d’importants volumes d’emails, une liste de contacts de mauvaise qualité peut signer leur arrêt de mort. C’est probablement la raison pour laquelle 78,7 % des personnes françaises interrogées déclarent avoir modifié leurs pratiques de nettoyage des listes de contacts pendant la pandémie. 45,6 % disent avoir commencé à supprimer régulièrement les emails présentant des erreurs et les emails bloqués, et 33,1 % ont commencé à vérifier les adresses email pour s’assurer de n’envoyer qu’à des adresses qui existent.

etude-covid-nettoyage-contacts

C’est une décision intelligente. Selon notre rapport sur les habitudes emailing, 57,1 % des utilisateurs se désabonnent ou marquent un message comme spam lorsqu’ils reçoivent un email promotionnel non sollicité d’une entreprise, et 40,5 % l’ignorent tout simplement.

Avoir un engagement négatif ou inexistant est synonyme de problèmes pour votre stratégie emailing. À une époque où la communication par email a pris de l’importance, le nettoyage des listes est une nécessité pour s’assurer que vous ciblez des clients intéressés et que vous obtenez l’engagement dont vous avez besoin.

Enseignements clés

L’email est une des nombreuses choses qui a été modifié par la COVID-19 mais, pour les marques, c’est l’un des éléments les plus importants de leur stratégie marketing. L’email est loin d’être mort, bien au contraire. La diminution des options de communication a conduit les marques à augmenter le volume et la fréquence de leurs envois, et les consommateurs à ouvrir davantage leurs emails et à interagir davantage avec le contenu.

La COVID et ses effets sont (malheureusement) loin d’être terminés, et il y a quelques points essentiels à retenir pour s’assurer d’avoir la meilleure stratégie emailing en place dans ce contexte. Il s’agit notamment des points suivants :

  • 57,7 % des expéditeurs français ont augmenté leur volume d’emails, et 49,7 % envoient des emails à leur audience plus fréquemment. Dans ce contexte, les expéditeurs doivent mettre en place des stratégies pour préserver la qualité de leurs listes de contacts. Des pratiques telles que la suppression des abonnés qui n’ont pas ouvert les emails pendant une période prolongée ou la vérification des adresses email peuvent aider les marques à atteindre la boîte de réception. Il est temps de faire le ménage dans vos listes de contacts.
  • D’après notre rapport 2021 sur les habitudes emailing, 43,6 % des utilisateurs ont déclaré que les communications personnalisées sont très importantes lorsqu’ils décident d’ouvrir ou non un email, et pourtant seulement 8 % des répondants français ont eu recours à la personnalisation avancée de leurs emails. L’utilisation de blocs de contenu dynamiques ou du templating language, ainsi qu’une segmentation avancée, peuvent aider les marques à envoyer des emails plus pertinents qui parlent vraiment à leurs clients. N’ayez pas peur de personnaliser vos messages.
  • La pandémie a changé notre façon de communiquer et les consommateurs exigent désormais des communications plus authentiques et plus humaines. Les marques ont commencé à s’adapter : 40,1 % des répondants français ont simplifié le design de leurs emails pour plus d’authenticité, et 35,5 % ont modifié leur ton pour paraître plus humain. Les marques devront poursuivre sur cette voie afin de renforcer leur lien avec leurs clients. Soyez empathiques, soyez vrais.
  • Tout au long de cette année, 42,2 % des personnes françaises interrogées ont constaté une augmentation de leurs taux d’ouverture, et 41,1 % une augmentation de leurs taux de clics. L’analyse des performances des campagnes emailing envoyées pendant cette période permettra de maintenir ces taux (et de renforcer les relations avec les clients) même après la pandémie. Faites tout pour maintenir ces taux positifs.

 

Et si vous testiez Mailjet ?
Avec Mailjet, créez, envoyez et suivez facilement vos emails marketing
grâce à notre éditeur d’emails intuitif et à nos nombreuses fonctionnalités avancées.

Essayer gratuitement

Vous souhaitez recevoir les dernières actualités et les bonnes pratiques directement dans votre boîte de réception ? Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez des conseils et des astuces pour renforcer vos liens avec votre audience.

Journée internationale des femmes : ce que les femmes de Pathwire choisissent de challenger

Aujourd’hui n’est pas un lundi comme les autres : c’est la Journée internationale des droits des femmes. Cette journée permet de célébrer toutes les réussites (grandes et petites) des femmes du monde entier et de préparer l’avenir. À chaque instant, les femmes à travers le monde choisissent de challenger les attentes, les idées fausses et leurs propres limites au travail et en dehors du travail. C’est notamment le cas des femmes de Pathwire.

Chez Pathwire, nous pensons que le thème de cette année, #ChooseToChallenge, représente parfaitement nos valeurs. Cela fait partie de qui nous sommes en tant qu’entreprise et, plus important encore, en tant qu’individus. Pour célébrer la Journée internationale des femmes en 2021, nous avons demandé à certaines des dirigeantes de Pathwire de nous expliquer ce qu’elles choisissent de challenger et comment elles contribuent à un environnement de travail plus diversifié et plus inclusif.

Faire tomber les barrières pour les femmes au travail

Si être une femme n’a jamais été facile, le monde moderne est semé d’embûches bien spécifiques. Que signifie réellement le soutien aux femmes salariées ?

Tout d’abord, il faut comprendre que nous ne pouvons pas parler des femmes au travail sans reconnaître les circonstances et les obstacles auxquels elles sont confrontées dans leur vie quotidienne, qui les empêchent d’entrer sur le marché du travail.

Ne pas comprendre les différentes couches qui contribuent à cette disparité dans le monde peut entraîner des attentes irréalistes et un problème pour subvenir à leurs besoins tant au travail qu’à la maison.

En cette Journée internationale des femmes, je veux attirer l’attention sur deux termes à la mode qui sont souvent utilisés sur le lieu de travail par les femmes occupant des postes de direction : « affirmation » et « équilibre entre vie professionnelle et vie privée”. En réalité, ce sont des pièges qui vous mènent à l’échec. Il n’est pas toujours suffisant ni facile de s’affirmer. Il en va de même pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ces deux termes impliquent que si une femme travaille suffisamment et s’affirme suffisamment, elle peut s’épanouir à la maison et au travail. Ces deux expressions impliquent à tort que la réussite est uniquement la responsabilité de chaque femme et ne tient pas compte des limites et des barrières que les structures sociétales peuvent placer autour d’elles.

Kate Nowrouzi

VP délivrabilité & stratégie produit chez Pathwire

Ces circonstances jouent un rôle encore plus important pour les mères qui travaillent. Certaines responsabilités traditionnellement assumées par les mères obligent souvent les femmes à choisir entre deux rôles, et il faut de l’empathie et des politiques proactives pour que cela ne se reproduise plus.

Les politiques de congé parental et la flexibilité des horaires de garde d’enfants ou des horaires scolaires sont essentielles pour les mères qui travaillent. On a l’impression que les femmes doivent choisir soit une carrière, soit des enfants. Cela ne devrait pas être le cas, mais il a été particulièrement difficile de trouver un équilibre entre le travail et les enfants pendant la pandémie. Quand on travaille, on peut vite avoir l’impression d’être une mauvaise mère. Quand on s’occupe de ses enfants, on peut vite avoir l’impression d’être mauvaise au travail. Reconnaître que c’est ce que les gens ressentent et les traiter comme des êtres humains est la meilleure chose que Pathwire ait faite tout au long de la pandémie, et j’espère que beaucoup d’autres suivront.

Nicole Jacobson

VP marketing chez Pathwire

Augmenter la représentation des femmes dans l’industrie technologique

Le fait est que les femmes sont nombreuses… Précisément, 3 889 818 369 femmes au 31 décembre 2020. Cela représente environ 49,5 % de la population mondiale. Et pourtant, il y a encore trop de domaines où nous sommes mal représentées ou à peine présentes. Les femmes représentent 39 % des effectifs totaux, mais seulement 25 % dans la tech. Et ce pourcentage n’a pratiquement pas changé au cours de la dernière décennie.

La représentation des femmes est importante. Pour changer la répartition des genres dans le monde de la tech, nous devons ouvrir la voie aux filles, challenger les stéréotypes et donner aux jeunes femmes la possibilité de voir qu’elles aussi ont leur place dans l’industrie technologique.

En cette Journée internationale des femmes, nous devons, en tant que société, remettre en question l’idée que l’industrie technologique et les autres domaines scientifiques sont un « monde d’hommes ». Il faut rappeler aux jeunes femmes qui sont encore à l’école et qui déterminent le chemin à suivre qu’elles sont plus que capables de devenir d’excellentes ingénieures, développeurs ou data scientists. Pour que cela se produise, les universités et les entreprises technologiques doivent offrir aux femmes des opportunités d’éducation et d’emploi afin de leur permettre d’ouvrir la voie à une carrière dans les technologies.

Les femmes devraient se sentir plus légitimes à briser les plafonds de verre et à se challenger pour dépasser les stéréotypes. Les disparités entre les genres dans l’industrie technologique étant plus ouvertes à la discussion qu’auparavant, il appartient désormais aux entreprises de favoriser un environnement dans lequel les femmes sont accueillies et soutenues. En faisant un effort concerté pour combattre les préjugés inconscients selon lesquels les femmes devraient poursuivre d’autres carrières et en ouvrant des opportunités aux filles et aux jeunes femmes, nous pourrions avoir une conversation très différente lors des prochaines Journées internationales des femmes.

Darine Fayed

Directrice juridique & DPO chez Pathwire

Encourager la diversité dans la direction des entreprises

La diversité est un des principaux moteurs de l’innovation. Pas besoin de nous croire sur parole : une étude de BGC réalisée en 2017 a révélé que les entreprises diversifiées, tant au sein des employés que des équipes de direction, sont plus innovantes, plus adaptables et plus à l’écoute des besoins de leurs clients.

Mais encourager activement la diversité au sein des équipes dirigeantes contribue également à créer un lieu de travail plus sûr et plus inclusif, où les personnes de tous les sexes, de toutes les ethnies et de tous les milieux se sentent chez elles et ont la possibilité de s’épanouir. Les femmes qui dirigent des équipes à prédominance masculine jouent un rôle clé dans ce changement de mentalité.

Une équipe de direction idéale réside plus dans le fait d’avoir une diversité dans sa manière de penser qu’autre chose. Pour moi et le reste de l’équipe, nous voulons nous challenger les uns les autres afin de créer un débat sain et un contexte positif pour élargir nos limites afin d’obtenir les meilleurs résultats possible pour notre entreprise. Et nous voulons que ces challenges s’étendent au-delà de nos murs pour toucher également le reste du monde tech. Cette variété d’opinions et d’idées est extrêmement importante, car le fait de les découvrir et de les valoriser fait de nous de meilleurs dirigeants et une meilleure organisation dans son ensemble.

En réfléchissant à mon propre parcours professionnel, je me suis rendue compte que je n’ai jamais eu de manager femme, et que tous mes mentors officiels ont été des hommes. Cependant, dans mon rôle actuel, les équipes qui reportent à moi sont toutes masculines, ce qui renverse cette dynamique. Pour moi, cela contribue à montrer la réalité, à savoir qu’au même titre que les femmes bénéficient de mentors et d’alliés masculins, les hommes bénéficient aussi grandement du mentorat, du leadership et du parrainage des femmes. Si nous travaillons tous ensemble pour encourager l’inclusion et l’acceptation dans l’espace tech et au-delà, de plus en plus de personnes se sentiront les bienvenues et les entreprises pourront trouver les meilleurs talents.

Heather Arrington

VP du support chez Pathwire

Offrir des opportunités grâce au mentorat

Oui, il est important d’avoir une solide représentation féminine pour attirer plus de femmes dans le monde de la tech. Mais il est tout aussi important de donner aux femmes la possibilité de s’épanouir et de réussir pour compenser les obstacles supplémentaires auxquels elles sont confrontées lorsqu’elles grandissent et entrent sur le marché du travail.

Le mentorat est un moyen efficace pour les femmes (et les hommes) de se soutenir mutuellement : cela permet de construire des réseaux professionnels, de créer davantage d’opportunités pour les femmes et les femmes de couleur, d’ouvrir des portes au leadership et d’encourager l’esprit entreprenarial.

Le mentorat est essentiel pour encourager le développement et la confiance dans son travail, et j’ai réalisé un effort concerté pour guider et conseiller les nouveaux arrivants tout au long de ma carrière – de tous les genres et de tous les milieux. Je recommande vivement aux femmes d’avoir ce type de mentorat au début de leur carrière, en plus d’un parrain.

La plupart pensent que les « mentors » et les « parrains » sont interchangeables, alors qu’en réalité ils sont différents. Un mentor peut être n’importe qui, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre entreprise, à qui vous demandez conseil. Un mentor vous guide sur la manière de résoudre les conflits et les difficultés sur le lieu de travail. Un parrain est une personne qui se trouve à l’intérieur de l’organisation et qui fait tout son possible pour vous ouvrir la voie.

Avec mes 25 années d’expérience, j’ai encore aujourd’hui des mentors et des parrains qui m’aident à prendre les bonnes décisions pour ma carrière. J’aspire à être là pour les autres comme ils l’ont été pour moi, et j’espère qu’après avoir lu ceci, vous pourrez faire de même pour les nouveaux talents prometteurs.

Kate Nowrouzi

VP délivrabilité & stratégie produit chez Pathwire

Donner aux femmes les moyens de faire confiance à leurs propres capacités

Ces dernières années, la montée du « syndrome de l’imposteur » a fait parler de quelque chose qui existe en fait depuis bien plus longtemps : un sentiment de doute qui a amené beaucoup d’entre nous à se demander, à un moment donné, si nous sommes vraiment adaptés à un poste particulier ou si nous sommes capables de passer à l’étape suivante.

Si vous avez déjà ressenti cela, vous n’êtes pas seul(e). Ce phénomène peut en fait toucher n’importe qui, quel que soit son sexe, mais le manque de modèles et de représentation féminine signifie que les femmes, et surtout les femmes de couleur, sont plus susceptibles de souffrir de cette perte de confiance et de ce sentiment de non-appartenance.

Les femmes ont le pouvoir de choisir différemment et courageusement, malgré les nombreux challenges qu’elles doivent relever sur le plan professionnel et familial. Il peut être facile d’oublier que nous sommes maîtres de la suite des événements, mais le thème de cette année nous rappelle avec force qu’il faut faire des choix intentionnels pour savoir qui nous voulons être et ce dont nous sommes capables.

Le plus grand challenge que j’ai eu à relever en choisissant d’assumer un rôle de leader était plutôt un combat interne. Je pensais que je n’étais pas assez douée et je manquais de confiance en moi. Mon conseil aux autres femmes est de connaître votre domaine et de comprendre le produit sur lequel vous travaillez sous toutes les coutures. Choisissez de challenger les perceptions erronées de votre expertise et de vos capacités techniques, et ne vous laissez pas intimider. En abandonnant le perfectionnisme, je suis passée de la direction d’une équipe de deux à une équipe de vingt personnes.

Chez Pathwire, notre équipe de direction est actuellement composée à plus de 40 % de femmes, et je pense que cette représentation féminine est le moyen le plus sûr pour une entreprise de créer un environnement inclusif. Cela permet aux femmes de faire entendre leur voix et de plaider en faveur de programmes et de politiques qui soutiennent les femmes.

Nicole Jacobson

VP marketing chez Pathwire

La lutte contre les disparités entre les sexes prendra plus qu’une journée

Une récente étude du World Economic Forum a révélé que la parité entre les sexes ne sera pas atteinte avant 100 ans. C’est une longue période et, honnêtement, cela peut sembler un peu décourageant. Mais pour y parvenir, nous devons continuer de remettre les choses en question. Ce que nous faisons chaque jour pour favoriser une société plus inclusive et plus diverse est plus important que ce que nous faisons aujourd’hui, et chez Pathwire, nous ne voulons pas que notre action se limite à une journée par an.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et nous nous tenons responsables. Gardez un œil sur notre blog pour en savoir plus sur ce que choisissons de challenger à l’avenir. #ChooseToChallenge

Les principaux clients et applications de messagerie de 2021

Avez-vous déjà essayé de deviner les clients de messagerie utilisés par vos destinataires pour tenter de vous assurer que l’email s’affichera parfaitement, quel que soit le support utilisé par vos contacts pour visualiser votre message ?

Si vous connaissez bien cette situation, la bonne nouvelle est que nous sommes là pour vous aider. Nous avons récemment publié notre « Rapport 2021 sur les habitudes emailing », qui met en lumière les dernières tendances et les comportements des utilisateurs en matière d’email. Ce rapport inclut notamment une étude sur les principaux clients de messagerie utilisés. Depuis les années 1990, l’email est devenu l’une des principales méthodes de communication aux quatre coins du monde, avec un choix de clients de messagerie incommensurable.

La réussite de l’emailing repose notamment sur la connaissance de ces clients de messagerie, de leurs différences et leurs similitudes. Dans cet article, nous nous pencherons sur les principaux fournisseurs et vous confierons des conseils pour chacun d’eux.

Les plateformes et clients de messagerie les plus populaires de 2021

Pour commencer, jetons un œil aux plateformes et clients de messagerie les plus populaires. Comme pour tout ce qui concerne l’emailing, il n’existe pas de réponse unique (par exemple : « tout le monde utilise AOL Mail »). Toutefois, on constate des tendances intéressantes qui nous donnent des indices sur les habitudes des utilisateurs à l’échelle mondiale.

La popularité des plateformes et clients de messagerie varie selon les territoires, et nombreuses sont les personnes qui possèdent plusieurs adresses email. Il vous faut ainsi savoir quels sont les fournisseurs les plus utilisés par vos destinataires.

Les clients de messagerie les plus utilisés au monde

Notre étude révèle que, dans l’ensemble, Gmail reste le client de messagerie le plus populaire (65,3 % de toutes les personnes interrogées ont indiqué l’utiliser). Il apparaît en tête de classement aux États-Unis (cela n’est pas surprenant, car c’est son pays d’origine) et en Espagne. 76,3 % des répondants aux États-Unis et 74,6 % des répondants espagnols ont affirmé utiliser Gmail. À l’inverse, c’est en Allemagne qu’il est le moins utilisé, avec « seulement » 52,9 % des utilisateurs.

Les fournisseurs qui se classent en deuxième position varient selon les régions. Aux États-Unis, Yahoo est la deuxième option pour les emails personnels (14,2 % des utilisateurs). Outlook se place en troisième position (6,5 %), et Comcast est lanterne rouge avec à peine 0,7 % des utilisateurs.

En Europe, Outlook est le second choix privilégié en France, en Espagne et au Royaume-Uni (avec respectivement 19,7 %, 20 % et 30,6 % des utilisateurs). Il se classe troisième en Allemagne (12,6 %), juste derrière le client allemand Web.de. Si vous procédez à des envois dans des pays européens, vous ne trouverez que très peu d’adresses Yahoo dans vos listes : ce client de messagerie est en effet loin derrière, en troisième position, dans tous les pays européens, avec un pourcentage d’utilisation à un seul chiffre sur tous les territoires.

Répartition clients de messagerie

Les méthodes de consultation des emails

En ce qui concerne les plateformes utilisées, le mobile reste la méthode la plus populaire pour la consultation des emails. L’application mobile de Gmail est la plus utilisée pour accéder à ses emails (ce qui semble logique étant donné l’immense popularité de Gmail). Toutefois, la messagerie mobile n’est qu’un outil parmi d’autres.

La plupart des utilisateurs consultent leurs emails sur plusieurs devices. Ils utilisent le mobile ou l’ordinateur selon la situation. Et en ce qui concerne l’ordinateur, la consultation des emails via un navigateur est largement privilégiée par rapport à l’utilisation d’une application.

Ces données délivrent un message important aux expéditeurs : lors de la création d’un email, tenez compte de tous les navigateurs et de toutes les applications, via mobile et ordinateur. Même si certaines méthodes tirent leur épingle du jeu, toutes possèdent une part de marché suffisante qui doit vous pousser à vous assurer que vos messages s’affichent parfaitement partout.

Répartition plateformes de messagerie

Très bien, maintenant que nous en savons un peu plus sur l’utilisation générale des emails, examinons les trois principaux fournisseurs de messagerie, leurs méthodes d’organisation des emails et les bonnes pratiques associées à chacun.

À retenir lors de l’envoi d’emails à destination des principaux clients de messagerie

Vous vous demandez peut-être : est-ce vraiment utile d’appliquer certaines pratiques pour chaque client de messagerie ? Après tout, ils se ressemblent beaucoup, non ?

Nous sommes désolés, mais vous n’allez pas y échapper. Les principaux clients de messagerie ont en effet beaucoup de points communs. Il ne faut cependant pas oublier qu’ils présentent tous des différences de mise en page et de rendu des messages, et cela peut avoir un impact sur vos emails. Intéressons-nous à la façon dont chaque client de messagerie affiche les emails, et explorons quelques conseils pour l’envoi de messages à chaque client de messagerie.

Envoi d’emails à Gmail

Comme on pouvait s’y attendre, l’omniprésent Gmail est toujours le roi des clients de messagerie (d’ailleurs, vous l’utilisez peut-être en ce moment même via une application ou un navigateur). Comme nous l’avons mentionné, 65,3 % des utilisateurs d’emails du monde entier ont choisi Gmail, un taux vraiment impressionnant. Et c’est le principal client dans tous les pays sondés. 76,3 % de nos répondants aux États-Unis l’utilisent, et son plus faible taux d’utilisation en Europe s’élève à 52,9 % en Allemagne, ce qui correspond tout de même à plus de la moitié des répondants. Cela reste considérable.

Pour les formats mobiles et ordinateurs, les utilisateurs peuvent choisir d’activer ou non la fonction d’onglets. Environ la moitié des utilisateurs de Gmail (53,3 %) utilisent les onglets pour trier leurs emails.

L’organisation des emails par Gmail

Gmail utilise les onglets pour organiser les emails de ses destinataires en différentes catégories. On trouve l’onglet « Promotions » qui inclut les emails marketing comme les vôtres et des offres et remises de marques ou l’onglet « Réseaux sociaux », qui regroupe les notifications des réseaux sociaux ou de sites de rencontres, pour n’en citer que quelques-uns. Si vous voulez savoir dans quel onglet votre email sera placé, utilisez des outils comme le placement en boîte de réception de Mailgun. Les mises en page habituelles des plateformes mobiles et ordinateurs pour Gmail sont illustrées ci-dessous.

Mise en page mobile Gmail avec les onglets activés :

gmail mobile

Source : Android Police

Mise en page desktop Gmail avec les onglets activés :

gmail desktop

Source : The Verge

À retenir lors de l’envoi d’emails à des utilisateurs Gmail

  • Google met en cache toutes les images des emails, ce qui permet de les afficher de la même façon sur tous les appareils utilisant Gmail. Cela garantit l’affichage correct de vos images ; elles ne sont pas trop petites ni, à l’inverse, trop étirées.
  • Pour ajouter une couche supplémentaire de protection (et pour accroître la visibilité de la marque), les entreprises peuvent opter pour la nouvelle norme BIMI. BIMI n’en est qu’à ses débuts, mais Gmail a récemment lancé un programme pilote pour la prise en charge de cette norme.
  • Rappelez-vous que le placement dans l’onglet « Promotions » n’est pas une mauvaise chose : vos emails ne vont alors pas dans le dossier des spams, et le placement dépend souvent des préférences et habitudes de l’utilisateur. N’adoptez pas de mauvaises pratiques d’emailing uniquement dans l’objectif d’accéder à la boîte de réception principale.
  • Étant donné que la plupart de ses expéditeurs utilisent des IP partagées, Gmail utilise la réputation du domaine d’envoi en termes de délivrabilité plutôt que la réputation d’adresse IP. Segmentez vos messages promotionnels et transactionnels en sous-domaines, afin que Gmail puisse trier et délivrer vos emails plus facilement, et pour conserver la bonne réputation de votre principal domaine.
  • De plus, la segmentation de votre liste de contacts a un impact positif sur la délivrabilité de vos emails dans les boîtes Gmail. Cela vous aide à atteindre des utilisateurs intéressés et à éviter les spam traps, un faible niveau d’engagement et d’autres pièges en matière de délivrabilité.

 

Envoi d’emails à Yahoo

Yahoo est le deuxième client le plus populaire aux États-Unis, avec environ 14 % des utilisateurs de messageries américains. En Europe, sa présence est moins importante, allant de 3 % d’utilisation en Espagne à 7,5 % au Royaume-Uni.

L’organisation des emails par Yahoo

Yahoo est l’un des plus anciens clients de messagerie. Dernièrement, il a adopté une nouvelle mise en page similaire à celle de Gmail. Yahoo utilise des fonctions de vues : les utilisateurs peuvent choisir parmi différentes vues organisées de leur boîte de réception. Ces vues incluent la boîte de réception principale, les offres (qui correspondent à la catégorie « Promotions » de Gmail pour les communications des marques) et les abonnements (services de diffusion, etc.).

Mise en page mobile Yahoo avec deux vues différentes (la boîte de réception principale et les offres) :

yahoo mobile

Source : 9to5Mac

Comme Gmail, Yahoo propose une version de sa fonction de vues (sur la gauche, sous forme de barre latérale) à la fois pour les plateformes mobiles et ordinateurs, ce qui permet aux utilisateurs d’afficher les emails triés selon les mêmes catégories.

Mise en page desktop Yahoo avec les vues :

yahoo desktop

Source : TechCrunch

À retenir lors de l’envoi d’emails à des utilisateurs Yahoo

  • Yahoo ne met pas les images en cache. Utilisez du texte alternatif (alt-text) de façon à ce que vos lecteurs sachent ce que représentent vos images même si elles ne s’affichent pas correctement.
  • Ce n’est pas la fin du monde si votre message est placé dans une vue et non dans la boîte de réception principale. Comme avec les onglets, cela vous évite tout de même d’être placé dans le dossier des spams et contribue à l’optimisation de l’expérience utilisateur. Concevez vos emails en misant sur la délivrabilité, quel que soit leur placement, et ne prenez pas de mauvaises habitudes.
  • Vous vous souvenez de la norme BIMI ? Yahoo est le seul des principaux clients de messagerie à l’utiliser actuellement. Vous pouvez en tirer parti pour améliorer la visibilité de votre marque et offrir une meilleure protection des emails pour vos clients.

 

Envoi d’emails à Outlook

Comme Yahoo, Outlook (c’est-à-dire Microsoft Outlook) est un client historique. C’est le deuxième fournisseur de messagerie le plus populaire en Europe, réunissant au moins 10 % des utilisateurs au Royaume-Uni, en France, en Espagne et en Allemagne.

L’organisation des emails par Outlook

Depuis les années 90, Outlook a abandonné son ancien nom « Hotmail » et a apporté des modifications à l’interface des utilisateurs. Désormais, Outlook trie les emails des utilisateurs dans les onglets « Prioritaire » et « Autre ». Comme son nom l’indique, l’onglet « Prioritaire » rassemble les emails importants (comme les messages des proches, les billets d’avion, etc.) dans une seule vue.

Mise en page mobile Outlook :

outlook mobile

Source : The Verge

Dans la version desktop, Outlook suit la tendance des clients de messagerie selon laquelle la fonction de boîte de réception prioritaire est proposée en tant que paramètre, ce qui permet aux utilisateurs de déplacer les messages entre les onglets :

outlook desktop

Source : Windows Central

À retenir lors de l’envoi d’emails à des utilisateurs Outlook

  • N’utilisez pas d’images de fond : Outlook ne les reconnaît pas. Choisissez plutôt de mettre vos images au premier plan et d’expérimenter des couleurs et designs pour un joli rendu.
  • Utilisez du texte alternatif (alt-text) pour toutes les images. Outlook n’affiche pas systématiquement les images par défaut.
  • Outlook ne prend pas en charge Amp4Email. Veillez donc à inclure un élément de remplacement dans votre code HTML si vous envoyez également ces emails interactifs à des utilisateurs d’Outlook. Si vous souhaitez optimiser l’expérience de vos contacts Outlook, vous devez vous reposer sur le propre langage de Microsoft pour les templates interactifs : Actionnable Messages.

 

Retrouvez notre rapport complet
Découvrez les enseignements à tirer pour renforcer l’engagement de votre audience et
optimiser vos communications par email.

Télécharger le rapport gratuitement

Comment connaître les principaux fournisseurs de votre liste de contacts

Mailjet fournit une méthode simple pour le faire. Eh oui ! Pour chacune de vos campagnes emailing, vous pourrez afficher vos statistiques (telles que les taux d’ouverture et les taux de clics) pour les trois principaux fournisseurs utilisés par votre liste de contacts. Les fournisseurs n’apparaissant pas dans le trio de tête pourront être consultés en cliquant sur «Voir plus de webmails ». Notez bien que les résultats afficheront le fournisseur derrière le domaine. Par exemple, le domaine mailjet.com est affiché ici en tant que GSuite (Gmail pour les professionnels), car mailjet.com utilise Google Apps. Vous pouvez utiliser ces types de métriques pour un meilleur rendu des messages. Lorsque vous savez où vous messages vont, vous savez comment optimiser vos emails.

Les outils de rendu d’email, comme Litmus, Email on Acid ou la fonctionnalité de prévisualisation en boîte de réception de Mailjet by Pathwire, vous permettent de voir ce à quoi ressemble l’email dans chaque client de messagerie.

inbox preview

 

Conclusion

Nous pouvons donc affirmer sans hésiter qu’il existe de nombreux clients de messagerie, et que même les plus courants présentent des spécificités. En revanche, leurs similitudes sont essentielles pour améliorer votre délivrabilité en boîte de la réception et le rendu de vos messages. Vous pouvez concevoir une nouvelle stratégie emailing gagnante en toute simplicité en appliquant quelques points essentiels :

  1. Les trois principaux fournisseurs de messagerie au monde (Gmail, Yahoo et Outlook) possèdent leurs propres mises en page et particularités en termes de rendu dont vous devez tenir compte lors de tout envoi. Assurez-vous que les images, les designs et les outils de prise en charge comme BIMI sont optimisés pour chacun.
  2. Et pour que vos emails soient placés au bon endroit et vous assurer de leur affichage correct en toutes circonstances, vous pouvez utiliser des outils comme le placement en boîte de réception de Mailgun ou la prévisualisation en boîte de réception de Mailjet pour repérer les erreurs et optimiser la délivrabilité.
  3. Vos chances de placement dans les boîtes de réception principales de tout fournisseur augmentent lorsque vous appliquez les bonnes pratiques délivrabilité. Toutefois, si vous êtes placé dans un onglet ou une vue secondaire, ce n’est pas la fin du monde. Ces catégories sont créées pour améliorer l’expérience utilisateur, et elles aident à assurer votre délivrabilité et à faire en sorte que vous ne soyez pas placé dans le dossier spam.
  4. Enfin, lors de l’analyse de vos emails après envoi, vous pouvez voir quels sont les principaux fournisseurs utilisés par vos contacts et utiliser ces données pour optimiser le placement et le rendu de vos emails à l’avenir.

 

Comme nous l’avons évoqué, réussir une campagne d’emailing n’est pas simple. Toutefois, avec les informations et renseignements appropriés, vous pouvez créer des messages percutants.

Téléchargez notre rapport complet sur les habitudes emailing des consommateurs en 2021, et abonnez-vous à notre newsletter pour vous tenir au courant des dernières tendances et vous permettre de créer des liens solides avec votre audience.

Rapport 2021 sur les habitudes emailing : principaux enseignements

Vous passez des heures à travailler sur une super campagne emailing pour la Saint-Valentin, en utilisant les éléments qui avaient bien fonctionné l’année dernière, puis vous l’envoyez, confiant(e)… Malheureusement, vous vous rendez compte que votre stratégie de l’an passé ne fonctionne déjà plus cette année. Vous avez déjà rencontré ce problème ?

Les besoins et les comportements des consommateurs évoluent en permanence, particulièrement en ce moment. Dans ce contexte, il peut être compliqué de suivre les tendances emailing vous permettant d’améliorer l’engagement de vos contacts. Pour obtenir des informations utiles et trouver des stratégies performantes, la meilleure technique est d’interroger directement les utilisateurs du monde entier. En connaissant leurs habitudes et leurs préférences, vous pourrez leur offrir ce qu’ils attendent en 2021.

Chez Mailjet by Pathwire, c’est exactement ce que nous avons fait. En décembre dernier, nous avons mené une enquête auprès de 2 000 utilisateurs pour savoir comment ils interagissent avec les emails et ce qu’ils apprécient dans les communications de marque. Dans cet article, nous allons vous présenter les habitudes des utilisateurs en matière d’email et les points à retenir pour renforcer l’engagement de votre audience et optimiser votre stratégie emailing en 2021. Vous pouvez télécharger notre rapport ici pour consulter les résultats complets de cette étude.

Les bases sur la manière dont les utilisateurs interagissent avec leur boîte de réception personnelle

Il est impossible d’obtenir une réponse précise en posant simplement la question : « Comment interagissez-vous avec vos emails ? ». C’est pourquoi dans notre enquête, nous avons choisi de décomposer cette question globale en plusieurs questions ciblées pour mieux comprendre l’expérience des utilisateurs en matière d’email.

Combien d’adresses email les utilisateurs ont-ils ?

Commençons par le commencement. Combien d’adresses électroniques personnelles les gens ont-ils ? La majorité des utilisateurs en ont plus d’une. Notre enquête révèle que 72,4 % des répondants ont au moins deux adresses, et 31,7 % ont une adresse dédiée aux emails promotionnelles. La plupart des gens ont donc deux ou trois adresses email personnelles : l’utilisateur moyen aura par exemple une ou deux adresses personnelles, plus une autre pour les emails promotionnels.

Rapport - adresses email

Quels sont les principaux clients de messagerie et applications utilisés ?

Gmail ou Outlook ? Apple Mail ou navigateurs ? Comme la plupart des spécialistes du marketing le savent, cette question n’est pas anodine, car le support utilisé par les destinataires pour consulter leurs emails peut avoir un impact significatif sur la manière dont le message va être affiché.

Ici, pas de surprise : les plus gros clients de messagerie règnent toujours en maître. 65,3 % des personnes interrogées utilisent Gmail, ce qui en fait le client de messagerie le plus utilisé dans l’ensemble. En deuxième position, on a Yahoo! aux États-Unis et Outlook en Europe. Pour consulter leurs emails, les utilisateurs privilégient les applis et les appareils mobiles.

À quelle fréquence les utilisateurs vérifient-ils leur boîte de réception personnelle ?

Combien de fois par jour consultez-vous votre boîte de réception ? Nous imaginons que vous consultez votre boîte de réception au minimum plusieurs fois par jour. Et beaucoup de gens font comme vous.

Selon notre enquête, 63 % des utilisateurs consultent leur boîte plus d’une fois par jour, et jusqu’à 25 % le font plus de cinq fois par jour. Même le dossier spam, dont on pourrait penser qu’il est facilement négligé, fait l’objet d’une attention fréquente : 67,5 % des utilisateurs le consultent au moins une fois par semaine, et près de 40 % le consultent tous les jours.

Depuis quelques années, les expéditeurs sont de plus en plus préoccupés par les onglets Gmail : aujourd’hui, ils mettent tout en œuvre pour éviter de se retrouver dans l’onglet « Promotions ». Cependant, notre étude révèle que près de la moitié des utilisateurs de Gmail n’ont pas activé la fonction onglets sur leur compte. Et parmi ceux qui l’utilisent, 79,7 % vérifient l’onglet Promotions au moins une fois par semaine, et 51 % le font tous les jours.

À quel moment de la journée les utilisateurs consultent-ils leurs emails ?

En ce qui concerne les heures où les gens consultent leurs emails, les résultats ne sont pas très surprenants. La plupart des utilisateurs consultent leurs emails à différents moments de la journée, ce qui signifie qu’il n’y a pas vraiment de « bon » moment pour envoyer vos campagnes. Nos autres recherches ont montré que 15 h UTC était la meilleure heure pour maximiser le taux d’engagement (ouvertures et clics), ce qui correspond à 16 h en France, entre autres. Vous pouvez voir les habitudes des utilisateurs en matière de consultation des emails dans notre tableau ci-dessous.

Rapport - Moment de consultation

Donc, maintenant que vous savez comment les gens interagissent avec leurs emails, comment faire pour qu’ils ouvrent vos messages ?

Retrouvez le rapport complet
Découvrez les enseignements à tirer pour renforcer l’engagement de votre audience et
optimiser vos communications par email.

Téléchargez le rapport gratuitement

Nos conseils pour optimiser votre stratégie emailing

Nos recherches montrent que près de 70 % des Français reçoivent chaque jour plus de 10 emails sur leur adresse personnelle, dont près de 15 % plus de 50 emails. Les boîtes de réception étant si encombrées, comment faire pour que les gens s’inscrivent à vos listes de diffusion et ouvrent vos emails ? Et comment les convertir ? Voici quelques éléments à garder à l’esprit.

Pour quelles raisons les utilisateurs s’inscrivent-ils à la liste de diffusion d’une marque ?

Les gens veulent entendre parler des marques. En effet, notre enquête révèle que 78,5 % des gens veulent avoir des nouvelles de leurs marques préférées au moins une fois par semaine, tandis que plus de la moitié souhaitent des interactions encore plus fréquentes. L’email reste l’un des canaux de communication privilégiés, aux côtés du site Web des marques et de leurs réseaux sociaux. Il est donc essentiel de comprendre ce qui motive les inscriptions et les désinscriptions pour fournir aux clients les messages qu’ils recherchent.

La majorité des gens s’inscrivent à des emails afin de bénéficier d’avantages exclusifs. 56,4 % des personnes interrogées déclarent s’inscrire pour recevoir régulièrement des offres spéciales, et 52,5 % s’inscrivent à des newsletters pour bénéficier d’une réduction ponctuelle.

En outre, les utilisateurs n’hésitent pas à se désabonner et à signaler les messages comme spams. 51,7 % se désabonneront ou marqueront comme spam les emails non sollicités. Les marques doivent donc être prudentes dans leurs pratiques d’envoi pour garder une bonne liste d’abonnés. Parmi les principales raisons de désabonnement, on trouve les noms d’expéditeurs méconnaissables et les contenus non pertinents.

Quelles sont les raisons qui poussent les utilisateurs à ouvrir leurs emails ?

Comme mentionné précédemment, près de 15 % des Français reçoivent plus de 50 emails par jour sur leur adresse personnelle, ce qui signifie que la concurrence dans la boîte de réception est féroce. Pour se démarquer et attirer l’attention de leurs destinataires, les marques doivent donc comprendre comment les utilisateurs consultent leur boîte et connaître les facteurs qui les incitent à ouvrir leurs emails.

Notre enquête révèle que la plupart des utilisateurs vérifient leur boîte de réception de haut en bas (c’est-à-dire des emails les plus récents au plus anciens), et 88,7 % des utilisateurs affirment qu’il est important pour eux de reconnaître l’expéditeur avant d’ouvrir un email. Pour améliorer l’engagement, vous devez faire en sorte que votre public vous connaisse et se souvienne de vous.

Le contenu personnalisé est un autre avantage clé pour encourager les utilisateurs à ouvrir vos emails. 43,6 % des utilisateurs indiquent qu’un message qui suggère que le contenu est personnalisé en fonction de leurs intérêts est un facteur « très important » pour déterminer s’ils vont l’ouvrir, plus que les réductions (38,4 %) et les offres limitées dans le temps (32,9 %).

Rapport - Raisons ouverture

Comment les utilisateurs interagissent-ils avec les emails B2C les plus fréquents ?

Envoyez-vous actuellement des emails de réduction, des messages d’anniversaire, des emails personnalisés ou des rappels de panier abandonné ? Dans le cadre de nos recherches, nous avons demandé aux utilisateurs comment ils interagissaient avec ces campagnes afin de comprendre leur efficacité. Que font-ils de ces messages ? Sont-ils ouverts et supprimés aussi sec ? Sont-ils lus attentivement ? Les codes promo sont-ils utilisés ?

La plupart des gens s’inscrivent à des listes de diffusion de marques pour obtenir des offres et des réductions. Il n’est donc pas choquant de constater que près de 90 % des utilisateurs lisent les emails de réduction qu’ils reçoivent et cliquent immédiatement ou le garde pour plus tard, contre 75 % pour les emails personnalisés et 85 % pour les emails d’anniversaire. Les réductions attirent l’attention et, lorsqu’elles sont vraiment pertinentes, elles s’imposent comme la meilleure méthode pour convertir de nouveaux utilisateurs ou convaincre les utilisateurs actuels indécis.

Dans quelles situations les utilisateurs préfèrent-ils recevoir un SMS plutôt qu’un email ?

Vous vous demandez peut-être s’il vaut vraiment la peine de concentrer vos efforts sur l’emailing pour augmenter les conversions. Qu’en est-il des SMS ? Nous nous posions aussi cette question, donc nous avons demandé aux utilisateurs dans quels cas ils préféraient recevoir des communications par SMS plutôt que par email. Vous pouvez voir leurs réponses dans le graphique ci-dessous.

Rapport - SMS

Alors que les notifications par SMS gagnent du terrain, l’emailing reste le moyen de communication privilégié avec 25,6 % des répondants qui indiquent que l’email reste leur canal préféré pour recevoir les différents types de communications de la part des marques.Par conséquent, il est judicieux de concentrer vos efforts sur l’emailing. Comme il s’agit d’un canal très utilisé et apprécié, vous aurez plus de chances d’obtenir des conversions nouvelles et récurrentes.

Ce qu’il faut retenir

Toutes ces informations sont intéressantes, mais comment faire pour les appliquer à votre stratégie d’emailing ?

Voici ce que vous devez garder à l’esprit pour votre emailing en 2021 :

  • Veillez à ce que vos emails s’affichent bien sur tous les appareils et les clients de messagerie, afin de couvrir un maximum d’utilisateurs. Gmail est le principal client de messagerie, donc assurez-vous de bien comprendre ce qui compte le plus pour l’envoi d’emails vers Gmail.
  • La plupart des gens consultent leurs emails à différents moments de la journée, mais il y a de légères différences selon les pays. Téléchargez le rapport complet pour découvrir la meilleure heure d’envoi dans vos marchés et adapter votre stratégie en conséquence.
  • Utilisez des outils comme l’optimisation de l’heure d’envoi pour trouver automatiquement l’heure d’envoi idéale pour les différents contacts de votre liste et envoyer vos emails au moment où ils auront le plus de chances d’être lus. Comme ça, votre email sera positionné tout en haut de la boîte de réception à l’heure la plus propice aux interactions.
  • Les expéditeurs se livrent une lutte sans merci dans les boîtes de réception surchargées, c’est un fait. Pour vous assurer que vos abonnés voient et ouvrent vos messages, faites en sorte qu’ils vous reconnaissent. Utilisez un nom d’expéditeur récurrent et facile à identifier afin que vos contacts sachent que c’est vous.
  • Pour encourager les utilisateurs à s’abonner, les réductions avantageuses sont très efficaces. Elles peuvent attirer une grande partie des nouveaux utilisateurs qui s’inscrivent précisément pour bénéficier d’offres spéciales.
  • Proposez un contenu pertinent et personnalisé qui maintiendra l’engagement et encouragera les destinataires à rester abonnés. Les réductions et les offres peuvent encourager les abonnements, mais c’est le contenu personnalisé en fonction des intérêts du client qui incitera les gens à ouvrir vos emails. Exploitez les données relatives au profil et aux comportements de vos contacts pour vous assurer que vos messages sont pertinents et utiles.
  • Pour la conversion, misez sur l’emailing. Le SMS se démocratise, mais l’emailing reste le moyen de communication préféré. Donnez aux utilisateurs la possibilité d’indiquer leur canal de communication préféré ou associez vos emails de notification d’expédition et de livraison et vos rappels de rendez-vous à des SMS pour vous assurer qu’ils sont bien lus et offrir une expérience client encore meilleure.

 

Conclusion

Les conseils présentés dans cet article proviennent de notre rapport de recherche. Vous pouvez télécharger la version complète ici pour voir toutes nos conclusions.

L’optimisation de votre stratégie d’emailing dépend également de la qualité du prestataire que vous choisissez. Et à notre humble avis, Mailjet by Pathwire s’impose comme le partenaire de confiance qu’il vous faut. Chez Pathwire, nous savons que l’emailing est une activité complexe, et nous mettons tout en œuvre pour vous faciliter la tâche. Ne vous inquiétez pas, nous nous occuperons des problèmes difficiles, et de votre côté, vous pourrez vous concentrer pleinement sur la croissance de votre entreprise. Pour en savoir plus sur Pathwire et notre mission, consultez notre site Web et découvrez ce que nous faisons.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour rester au courant des dernières tendances et découvrir comment créer des relations captivantes et pérennes avec vos destinataires.