4 modèles d’emails à utiliser pour les fêtes de fin d’année

Les fêtes de fin d’année sont une période très importante pour les spécialistes du marketing, en particulier lorsqu’il s’agit d’emailing. Si vous avez bien suivi nos conseils (nous sommes certains que c’est le cas 😉), vous avez déjà réalisé les actions pour optimiser votre délivrabilité (mise en place des protocoles d’authentification, nettoyage de vos listes de contacts, etc.). Vous devez donc être impatient de passer à l’étape suivante dont nous allons parler dans ce deuxième épisode d’une série de trois articles que nous consacrons aux fêtes de fin d’année : la création de magnifiques emails qui feront mouche auprès de vos clients et qui s’afficheront parfaitement sur tous les écrans.

Vous avez deux options pour vos campagnes emailing de fin d’année. Vous pouvez soit coder vos emails vous-même, soit utiliser un éditeur d’emails comme Passport pour vous faciliter la tâche. Si vous n’avez pas de connaissances techniques particulières pour développer vos propres emails, nos modèles d’emails prédéfinis vous tendent les bras. Nous vous avons donc concocté une liste de nos modèles d’emails préférés, qui seront parfaits pour vos envois de fin d’année.

Augmentez vos ventes de fin d’année

La période de Noël est l’une des plus rentables de l’année pour beaucoup d’entreprises. Vous souhaitez booster vos ventes pendant les fêtes de fin d’année ? Alors jetez un coup d’œil à ces idées de campagnes.

Envoyez un email présentant vos produits spécial fêtes

C’est bien connu, nous avons tendance à beaucoup dépenser pendant la période de Noël. Eh oui, car il faut bien trouver le cadeau parfait pour chacun de ses proches. C’est donc la période de l’année pendant laquelle les clients sont le plus disposés à dépenser autant d’argent.

Si vous prévoyez d’envoyer une campagne pour promouvoir vos produits, nous vous conseillons le modèle d’email Oslo. Son design élégant sera l’écrin parfait pour mettre en avant vos produits lors de cette offre saisonnière. Ravivez l’esprit de Noël en ajoutant une image festive au début et préférez la simplicité pour le corps de l’email afin que vos produits ressortent bien. Pour trouver l’image parfaite, n’hésitez pas à faire un tour sur l’outil gratuit Unsplash qui propose de superbes photos en bonne qualité.

Autre conseil : rédigez un objet d’email percutant qui donne envie au lecteur d’ouvrir votre email. Par exemple en créant un sentiment d’urgence : « Dernier week-end avant Noël », « Cadeaux en retard ? Il n’est pas trop tard »… Ou encore en jouant sur la carte du mystère : « Cette année, le père noël est en avance… », « C’est LE cadeau qu’il lui faut ! »… Et n’oubliez pas : même si votre campagne de fin d’année est liée à Noël, elle doit tout de même refléter votre image de marque.

Offrez une remise spéciale à vos meilleurs clients

Dire « merci » à vos meilleurs clients est l’une des choses les plus efficaces que vous puissiez faire. Et pour cela, cette période festive s’y prête parfaitement. La cerise sur le gâteau : joindre une remise spéciale à votre email. Cette fois, c’est notre modèle d’email Cutely qui va vous intéresser. Il attire l’attention du lecteur sur l’élément central, votre remise spéciale, tout en incluant quelques produits susceptibles d’intéresser vos lecteurs.

Adoptez autant que possible un ton authentique et personnel. Ce sont vos meilleurs clients, il est donc important de créer un lien avec eux. Pour cela, ajoutez une introduction personnalisée, segmentez vos listes en fonction des données que vous avez sur vos clients, ou, encore mieux, utilisez le contenu dynamique pour les cibler plus précisément.

À Noël, renforcez votre identité de marque

Le branding est une composante essentielle du marketing. Les campagnes de Noël que nous allons vous présenter ont pour objectif de donner envie aux clients d’en savoir plus sur votre entreprise. En fidélisant vos clients à votre identité de marque plus qu’à vos produits, vous pouvez être sûr(e) de les garder pour longtemps. Voici quelques exemples qui vous montreront comment procéder.

Souhaitez un joyeux Noël à vos contacts

Ne perdez pas l’occasion de souhaiter un joyeux Noël à vos clients et aux abonnés de votre newsletter. Certes, c’est un petit geste, mais ça fait toute la différence. Ce genre de modèle d’email peut être très simple. Pensez aux cartes de Noël classiques : belle image et texte sympa. Pas besoin d’en faire plus si ça ne vous semble pas nécessaire. Notre modèle BlueHeart 3 est très simple, mais il peut être aussi efficace et percutant que les autres.

Égayez votre design d’email en lui apportant une touche d’humour. Vous pouvez ajouter dans l’objet quelques emojis de Noël, inclure des images ou des icônes festives… Si vous avez le temps, vous pouvez même inclure une petite vidéo de votre équipe pour présenter vos vœux de Noël.

Là encore, pour que votre campagne de fin d’année reste pertinente, utilisez la personnalisation. Grâce à cette technique, vos clients, quelque soit leurs propriétés, sentiront que vous vous adressez directement à eux. Vous pouvez également créer du trafic sur vos pages de réseaux sociaux et inciter vos clients à publier leurs propres contenus. Par exemple, encouragez-les à partager avec vous leurs histoires de Noël, leurs bonnes résolutions pour la nouvelle année ou leurs listes de vœux pour les fêtes.

Faites un bilan de l’année 2018 pour votre entreprise

La fin de l’année est le moment idéal pour transmettre à vos clients un résumé annuel de vos péripéties. Vous pourriez vous dire « à quoi bon ». Beaucoup d’entreprises sont encore timides. Pour renforcer la fidélité de vos clients, vous devez également partager avec eux ce que vous faites, leur parler de vos accomplissements. Quels sont les objectifs atteints cette année, et quelles sont les nouveautés prévues pour l’année prochaine ?

Notre modèle d’email Colorado répond parfaitement à cet objectif. Il inclut une chronologie grâce à laquelle vous pouvez illustrer vos événements marquants, et vous permet également de faire figurer une citation de votre directeur général ou d’un autre employé. Ajoutez-y un cadeau ou une remise spéciale, pour célébrer la réussite de l’entreprise au long de l’année, remercier vos clients et booster le trafic vers vos offres de Noël.

Votre email doit créer de l’engagement de la part de votre lecteur. Rappelez-vous donc qui est votre public. Vous n’envoyez pas cette campagne à des investisseurs ni à des actionnaires, vous l’envoyez à vos clients. Adoptez donc un ton amusant et pertinent. Ne fournissez pas seulement des données, créez un story-telling autour de votre entreprise qui vient enrichir votre identité de marque.

Gérez facilement vos modèles d’emails

Pour accéder à nos modèles d’emails, il vous suffit de créer un compte gratuit avec Mailjet. Une fois connecté(e) à votre compte, vous pouvez retrouver tous nos modèles dans la galerie de modèles de Mailjet, accessible depuis le menu “Campagnes”, “Transactionnel” ou “Automatisation”. Vous pourrez ensuite ajuster librement le modèle d’email.

Et grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet, révolutionnaires dans le monde de l’emailing, vous pouvez désormais collaborer à plusieurs en temps réel sur vos modèles d’emails. N’attendez plus que votre collègue finisse d’éditer un email avant de pouvoir vérifier ou changer des éléments. La section de l’email qu’il modifie restera bloquée tant qu’il travaille dessus, et ses changements seront visibles instantanément. Mailjet vous permet également d’ajouter des commentaires directement dans vos modèles sur chaque bloc de contenu (texte, image, bouton…). Un processus de création fluide et agile pour vous permettre de finaliser plus facilement vos campagnes de Noël.

Mailjet Collaboration GIF

Avez-vous déjà utilisé certains de nos modèles d’emails Passport ? Quels sont vos préférés, et pourquoi ? Partagez votre avis avec nous sur Twitter.

Cet article est une version mise à jour de l’article “4 modèles d’emails dans Passport 100 % festifs pour impressionner vos clients”, publié sur le blog Mailjet le 24 novembre 2016 par Juliane Heise.

KPI marketing : définition et exemples concrets d’indicateurs à suivre

Quel que soit votre poste, il est indispensable que vous soyez un ninja du reporting. Si vous disposez de données précises, vous pourrez analyser et améliorer la performance de vos actions. Cela est indispensable afin de pouvoir mettre en place une stratégie marketing et commerciale efficace.

Pour exceller dans l’art du reporting, la première étape est de définir les indicateurs que vous allez mettre en place et surveiller. S’il y a certains indicateurs de base que vous suivez certainement déjà, nous allons étudier ici les indicateurs plus poussés qui vous permettront d’évaluer et d’optimiser le succès de vos campagnes marketing.

Qu’est-ce qu’un KPI marketing ?

KPI est l’acronyme de Key Performance Indicator. En français, il est possible que vous entendiez parler d’ICP (Indicateur Clé de Performance). Les KPI sont des indicateurs qui permettent de mesurer une performance. Ils sont en particulier utilisés dans le domaine du marketing pour mesurer l’impact des campagnes et des actions marketing, notamment digitales.

Les KPI sont ainsi des informations aidant au pilotage et à la prise de décision. Ils vous aideront à prouver plus facilement le retour sur investissement de vos efforts marketing et à mettre en œuvre les campagnes et actions adaptées aux objectifs de votre entreprise.

Exemples de KPI pour mesurer l’engagement sur votre site

Mesurer les KPI de votre site web est une étape essentielle de votre stratégie digitale. Il est recommandé de les relever régulièrement, au minimum une fois par mois. Pour cela, vous pouvez utiliser Google Analytics.

Nombre de visiteurs (nombre de sessions)

C’est le nombre de personnes ayant visité votre site. Pour analyser cette donnée, il est important de la comparer par rapport aux années ou au mois précédents. Cela vous permettra d’analyser l’évolution du trafic de votre site.

Source de trafic

Il est indispensable que vous sachiez d’où viennent les personnes qui visitent votre site Internet (Google, réseaux sociaux, sites référents…). Cela vous permettra de savoir précisément quelles sont les sources de trafic réellement prolifiques pour votre site et celles qui doivent être améliorées.

Taux de conversion

Le taux de conversion correspond au nombre de conversions réalisées sur votre site divisées par le nombre de visites. L’analyse du taux de conversion montre si votre site génère des visites qualifiées. Vous pouvez analyser le taux de conversion en fonction de vos objectifs : vente, inscription, soumission d’un formulaire, téléchargement d’un document, abonnement à une newsletter…

Pages vues

Il est important de savoir quelles sont les pages de votre site internet les plus vues. Ainsi vous pourrez déterminer quels sont vos points forts. Par exemple si vous avez un blog, vous pourrez savoir quels sont vos articles qui ont du succès ou non afin d’ajuster et d’améliorer votre stratégie de contenu.

Exemples de KPI pour évaluer votre performance sur les réseaux sociaux

Que ce soit sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn, il est indispensable de suivre les KPI des réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présent. Sachez que pour améliorer votre stratégie sur les réseaux sociaux, vous pouvez utiliser des outils de gestion et de planification tel que Hootsuite ou Buffer.

Abonnés

Il s’agit du nombre d’utilisateurs qui suivent votre compte. Afin d’identifier la performance de votre stratégie sur les réseaux sociaux, nous vous recommandons de comparer ce nombre d’abonnés avec celui des entreprises travaillant dans le même secteur que vous.

Portée

La portée (ou reach en anglais) est un indicateur qui détermine la taille du public potentiel d’un message donné. Cela ne signifie pas que l’intégralité de ce public consultera votre publication sur les médias sociaux, mais vous indique le nombre maximal de personnes que votre publication peut atteindre. Cette donnée vous permettra notamment d’analyser correctement le nombre d’impressions que la publication a effectivement générées.

Impressions

Les impressions mesurent le nombre de visualisations d’une publication de votre page, indépendamment du fait que l’utilisateur ait interagit ou non avec cette publication. Cela vous permet de mesurer la visibilité de chacune de vos publications. Sachez qu’il est possible que les utilisateurs visualisent la même publication plusieurs fois.

Engagement

L’engagement sur les réseaux sociaux désigne la disposition des consommateurs à interagir avec votre marque. Il s’agit des likes, des partages, des commentaires et des clics que vous obtenez sur vos posts. En mesurant l’engagement de vos abonnés, vous serez en mesure de déterminer les publications les plus performantes.

Exemples de KPI pour suivre vos campagnes emailing

Il est essentiel que vous suivez la performance de chacune de vos campagnes emailing. Vous pouvez généralement suivre facilement les statistiques de vos envois depuis le tableau de bord de votre solution emailing.

Taux d’ouverture

Le taux d’ouverture désigne la proportion d’emails qui ont été effectivement ouverts par vos destinataires après l’envoi d’une campagne. Si vos taux d’ouverture sont faibles, nous vous recommandons de vérifier la qualité de vos listes de contacts et d’analyser les éléments impactant sur l’ouverture des messages (expéditeur, objet et pré-header).

Taux de clics

Le taux de clics est le pourcentage d’emails ouverts dont les destinataires ont cliqué sur les liens au moins une fois. Il permet de savoir si vos contenus sont suffisamment intéressants pour inciter vos lecteurs à consulter votre site Internet. Si peu de lecteurs cliquent dans vos emails, demandez-vous si vos call-to-action sont suffisamment mis en avant et si vos contenus sont pertinents au vue de votre cible et de l’objet de votre email.

Taux de désabonnement

Le taux de désabonnement est révélateur de la proportion de destinataires qui ont cliqué sur le lien de désinscription au sein de vos email afin de ne plus recevoir de communication de votre part. Un fort taux de désabonnement signifie que vous devriez réévaluer la façon dont vous collectez vos contacts et retravailler la forme et/ou le contenu de vos emails. Pour cela, vous pouvez par exemple envoyer un questionnaire de satisfaction à vos contacts afin de comprendre ce que vous devriez changer.

Taux de délivrabilité

La délivrabilité est le principe selon lequel vos messages parviennent bien dans la boîte de réception principale de vos destinataires et non dans leur dossier spams (les Fournisseurs d’Accès à Internet tels que Gmail ou Yahoo disposent de filtres qui bloquent les spams et les emails malveillants). Il existe plusieurs actions que vous pouvez mettre en place afin d’améliorer votre délivrabilité.

Et vous, quels sont les indicateurs de performance que vous suivez au quotidien ? Partagez sur Twitter toutes vos astuces pour améliorer votre stratégie marketing.

Ne tombez pas dans les spams pour vos campagnes de fin d’année

Plus important encore que le design et le contenu de vos campagnes emailing pour les fêtes de fin d’année : leur délivrabilité. Car à quoi bon passer du temps à concevoir vos emails et à créer des contenus pertinents s’ils ne sont jamais lus par vos abonnés ?

Dans ce premier épisode d’une série de trois articles que nous consacrerons aux fêtes de fin d’année (une période cruciale pour les marques), nous vous aiderons à partir du bon pied en vous assurant que vos emails arrivent à bon port.

Qu’est-ce que la délivrabilité ?

Pour commencer, rappelons la définition de la délivrabilité. La délivrabilité est le principe selon lequel vos messages parviennent bien dans la boîte de réception principale de vos destinataires et non dans leur dossier spams. De nombreuses vérifications sont effectuées lorsqu’un email parvient au serveur de réception de votre destinataire. En effet, les FAI (Fournisseurs d’Accès à Internet) tels que Gmail ou Yahoo disposent de filtres qui bloquent les spams et les emails malveillants comme les tentatives de phishing par exemple (technique utilisée par des escrocs sur Internet pour obtenir des informations personnelles).

Attention, le taux de délivrabilité et le taux d’envoi sont deux choses différentes. Ces termes se ressemblent, mais il ne faut pas les confondre. Le taux de délivrabilité est obtenu en divisant le nombre d’emails ayant atteint la boîte de réception par le nombre total d’emails envoyés. Quant au taux d’envoi, il inclut tous les emails acceptés par les FAI, y compris ceux considérés comme spams. Même si vous avez un taux d’envoi de 100%, il est possible que vous ne touchiez en réalité qu’une faible partie de vos abonnés si votre taux de délivrabilité est seulement de 45%.

Derrière cette définition de la délivrabilité se cachent plusieurs facteurs que nous aborderons dans cet article :

  • La réputation de l’adresse IP de l’expéditeur
  • La qualité de votre liste de contacts
  • Le contenu de votre message

Montrez que vous êtes un expéditeur légitime

Les FAI prennent en compte plusieurs facteurs pour déterminer votre réputation d’expéditeur. L’authentification n’est qu’un critère parmi d’autres, mais c’est la première étape vers la réussite. Il existe plusieurs protocoles d’authentification et mesures de protection que vous devez utiliser pour montrer patte blanche aux FAI.

SPF (Sender Policy Framework)

Un enregistrement SPF sur le serveur DNS (service dont la principale fonction est de traduire un nom de domaine en adresse IP) permet aux propriétaires de noms de domaine de veiller à leur réputation en décidant qui a le droit d’envoyer des emails en leur nom. Ainsi, toute personne absente de la liste des adresses autorisées est considérée comme un usurpateur.

DKIM (DomainKeys Identified Mail)

DKIM est une norme utilisée par les FAI pour vérifier qu’aucun acte de phishing n’a été commis durant l’acheminement de l’email. Il s’agit d’ajouter une signature unique à l’email que vous envoyez. Le serveur de réception peut contrôler la signature du domaine pour confirmer la provenance du message et s’assurer que son contenu n’a pas été manipulé en cours de chemin.

DMARC (Domain-based Message Authentication, Reporting and Conformance)

DMARC est une mesure de protection supplémentaire contre l’usurpation de nom de domaine. En cas d’échec des systèmes SPF et DKIM, la norme DMARC indique au serveur de réception du destinataire si le message doit être rejeté ou considéré comme du spam.

WHOIS (contraction de who is ?)

Le WHOIS répertorie l’ensemble des coordonnées relatives à un nom de domaine, telles que le nom, les adresses électronique et postale et le numéro de téléphone de l’interlocuteur technique responsable dudit domaine, ainsi que de son hébergeur. L’anonymisation du WHOIS étant typique des spammeurs, veillez à ce que votre WHOIS soit à jour et visible de tous. Ainsi tout le monde saura qui vous êtes, à savoir une expéditeur légitime et surtout pas un spammeur.

Nous vous l’accordons, cela fait beaucoup d’acronymes à retenir. Mais pas d’inquiétude, l’équipe support de Mailjet peut vous accompagner pour configurer ces protocoles d’authentification et ces mesures de protection dans le cadre de vos campagnes de fin d’année.

Contacts : privilégiez la qualité à la quantité

La qualité de vos listes de contacts a un impact très important sur votre délivrabilité. La raison est que les FAI analysent la façon dont les destinataires interagissent avec les messages qui arrivent dans leur boîte de réception. L’idée est donc de limiter au maximum le nombre de désabonnements et de déclarations en spams mais au contraire d’augmenter les taux d’ouverture et de clics.

Pour cela, nous vous déconseillons d’acheter ou de louer des listes de contacts constituées par des tiers. Au contraire, nous vous recommandons d’optimiser la qualité de vos listes en collectant les adresses de vos abonnés avec un système de double opt-in. Il s’agit d’obtenir en deux temps la confirmation du consentement de l’utilisateur avant de l’ajouter à l’une de vos listes de destinataires. Une première fois lorsqu’il remplit un formulaire et une deuxième via un email de confirmation, en lui demandant de cliquer sur un lien par exemple. Non seulement, cela élimine tout risque d’adresse mal tapée ou inexistante, mais en plus cela ne laisse aucun doute sur la volonté du contact de recevoir vos communications. Et dans le cadre du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), n’oubliez pas que vous devez être en mesure de prouver le consentement de chacun de vos contacts.

Autre conseil pour assurer la qualité de vos listes de contacts : nettoyez-les aussi souvent que possible. Surveillez les statistiques de vos campagnes, et supprimez au fur et à mesure les adresses bloquées et les erreurs permanentes. Nous vous conseillons également de supprimer les contacts inactifs, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas interagi avec vos emails depuis un long moment. Soyons honnêtes : si certains de vos abonnés n’ont ouvert aucun de vos messages au cours des 6 derniers mois, la partie est perdue d’avance. L’intérêt est de se concentrer sur les destinataires qui s’intéressent à vos communications : cela fait certes moins d’adresses dans votre liste, mais cela donne une liste de très bonne qualité !

C’est le moment où jamais de mettre en place toutes ces bonnes résolutions ! 🎅

Soignez le contenu de vos emails

En termes de contenu, il y a plusieurs éléments qui déclenchent les alarmes des FAI et qui peuvent amener vos emails à tomber dans le dossier spams de vos destinataires. C’est pourquoi, nous avons compilé ici quelques conseils à suivre afin de ne pas être pris pour un spammeur :

  • N’utilisez pas de mots en majuscule dans l’objet ou le corps de vos messages.
  • Evitez autant que possible l’emploi des mots fréquemment repérés par les filtres anti-spams comme étant à risque, spécialement lorsqu’ils sont utilisés dans l’objet du message.
  • Faites en sorte que votre objet d’email ne dépasse pas les 35-50 caractères.
  • Insérez un lien de désabonnement (obligatoire) dans chacun de vos messages.

Autre conseil même si cela peut paraître évident : proposez dans vos campagnes de fin d’année un contenu qui réponde aux attentes de vos destinataires. Comme pour vos listes de contacts, il vaut mieux miser sur la qualité que sur la quantité pour cette période festive…

Vous avez déjà commencé à travailler sur vos campagnes emailing pour les fêtes de fin d’année ? Partagez avec nous sur Twitter toutes vos bonnes résolutions pour améliorer la délivrabilité de vos emails !

Black Friday : boostez vos ventes grâce à vos campagnes emailing

Le temps file à une vitesse folle. L’été vient à peine de se terminer que déjà vous devez préparer vos campagnes de fin d’année. Et comme chaque année, c’est le Black Friday – une journée exceptionnelle de soldes – qui marque le coup d’envoi de la période des achats pour les fêtes. Cette année, le Black Friday aura lieu le vendredi 23 novembre.

Pour la petite histoire, le Black Friday (qui signifie littéralement “Vendredi Noir”) est un mouvement né aux Etats-Unis qui se tient au lendemain du jeudi de Thanksgiving. Alors que beaucoup d’Américains font le pont et ne travaillent pas le vendredi, les plus motivés campent même devant les magasins pour profiter des bonnes affaires. La tradition s’est déjà largement exportée hors des frontières américaines, notamment en France. Quant au Cyber Monday, il s’agit d’une journée qui permet aux commerçants de prolonger le Black Friday le lundi suivant, avec pour cible principale des amateurs de produits high-tech.

Fun fact : l’année dernière chez Mailjet, le record du nombre d’emails envoyés a été battu le jour du Black Friday, preuve de l’importance de ce phénomène. 🚀

Vous l’aurez compris, il n’est pas question de louper cette opportunité ! C’est pourquoi nous avons réuni dans cet article nos conseils pour créer une campagne emailing performante afin de booster vos ventes lors de cette journée incontournable.
 

 

Soignez l’objet de votre email

Le jour du Black Friday, les boîtes de réception des consommateurs sont saturées d’emails promotionnels de la part des marques. Mais ne baissez pas les bras : avec un bon objet d’email, vous pourrez vous démarquer efficacement de la concurrence. Le secret est que votre objet doit susciter une émotion auprès de vos destinataires qui soit assez forte pour les pousser à ouvrir votre email.

Si les réductions et les promos sont une arme puissante pour vos objets d’emails, vous pouvez les rendre encore plus efficaces en créant un sentiment d’urgence. Il s’agit d’un levier puissant pour augmenter les ouvertures de vos emails. Par exemple, vous pouvez utiliser un objet du type “Plus que 5 heures…”. En 4 mots seulement, vous parviendrez à créer un double message : non seulement le lecteur peut en toute vraisemblance bénéficier de quelque chose d’unique et il n’a que 5 heures pour en profiter.

Et s’il est intéressant de montrer un avantage concret dans l’objet de votre email, il peut aussi être très efficace de jouer la carte du mystère. “Nous pensions que c’était impossible mais…” : cette phrase ne nous révèle rien du contenu du message mais elle a le mérite d’être très intrigante et de donner envie d’en savoir plus. Si nous adorons le suspens dans les séries Netflix, nous l’aimons aussi dans notre boîte de réception.

Optimisez vos call-to-action

Le jour du Black Friday, le premier défi est d’inciter vos destinataires à ouvrir votre email. Si vous réussissez cela, notamment à l’aide d’un objet d’email performant, vous pouvez déjà être fier(e) de vous ! Mais le combat est loin d’être gagné… Le challenge suivant est d’inciter vos lecteurs à passer à l’action afin d’augmenter votre taux de conversion. Et pour cela, votre call-to-action (CTA) est déterminant.

Pour commencer, votre CTA doit être visible au premier coup d’œil par le lecteur, pas question de lui faire chercher ! Pour cela, vous devez prendre en compte sa position au sein de votre email. Le call-to-action sera plus efficace s’il se trouve au-dessus de la ligne de flottaison, c’est-à-dire la ligne qui délimite ce que l’utilisateur voit sans avoir à utiliser la barre de défilement. Ensuite, il est nécessaire que votre call-to-action soit placé bien en évidence au centre de l’email et qu’il ressorte visuellement par rapport au reste de votre message. Pour cela, utilisez une couleur qui va le distinguer des autres contenus. Ainsi, bannissez les couleurs ton sur ton mais sélectionnez plutôt une couleur flashy qui va attirer immédiatement l’oeil du destinataire.

Dans l’idéal, nous vous conseillons de n’insérer qu’un seul CTA dans votre email en fonction de l’objectif principal de votre communication. Pourquoi ? Parce qu’en invitant le lecteur à ne réaliser qu’une seule action donnée, vous éviterez de créer de la confusion et vous faciliterez ainsi l’expérience utilisateur.

Créez du contenu engageant

Afin d’attirer l’attention de vos lecteurs lorsqu’ils auront ouvert votre email pour le Black Friday, nous vous recommandons d’y insérer des GIF animés ! GIPHY, la référence en matière de GIF, vous permet de créer facilement une animation en utilisant vos propres visuels et vidéos ou en assemblant plusieurs GIF existants. Vous pouvez également compter sur cet outil pour trouver le GIF parfait si vous n’avez pas le temps de le créer vous-même ou si vous êtes à la recherche d’inspiration. Si vous avez des besoins plus sophistiqués, n’hésitez pas à passer par Photoshop qui propose un tutoriel pour vous accompagner dans la création de vos GIF.

Attention toutefois car certains clients emailing n’affichent toujours pas correctement les animations. Les versions les plus récentes d’Outlook (2007, 2010 et 2013) ne lisent pas les GIF animés. Mais ne laissez pas ces inconvénients vous dissuader de l’utilisation de GIF. Même si le client de lecture d’email n’est pas compatible avec l’affichage d’animation, la première image du GIF est montrée. Assurez-vous donc simplement que cette première image par défaut soit suffisamment parlante pour inciter les lecteurs et lectrices à agir.

Testez, testez et… testez !

On ne le dira jamais assez : faites encore et toujours des A/B tests. En matière d’emails, on ne peut jamais être sûr à 100% de l’objet, du CTA ou encore du contenu qui va fonctionner le mieux auprès de votre cible. Avec sa fonctionnalité d’A/B testing avancée, Mailjet vous permet de tester jusqu’à 10 versions différentes de votre message sur une portion de votre liste de contacts. La version la plus performante est ensuite envoyée au reste de votre liste. Indispensable pour maximiser vos chances de booster votre chiffre d’affaires le jour du Black Friday !

Prêt à concevoir votre chef-d’œuvre du Black Friday ? Partagez vos anecdotes et vos astuces avec nous sur Twitter !

Gérer vos contacts sous le RGPD : les fonctionnalités qu’il vous faut

Mailjet a été l’une des premières solutions emailing (ok LA première) à se conformer aux exigences du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD).
Avouez-le, entendre parler du RGPD vous a manqué, n’est-ce pas ? 😂

Plus sérieusement, nos clients ont de nombreuses interrogations concernant la conformité de leurs pratiques au RGDP et sont très préoccupés par la sécurité et la protection de leurs données.
Nous travaillons constamment pour faciliter votre expérience avec Mailjet. Nous avons donc compilé ci-dessous l’ensemble des fonctionnalités disponibles pour tous nos clients, liées à la gestion de vos contacts sous le nouveau règlement européen.

Ajouter une case à cocher de consentement à votre formulaire d’abonnement

Pour une transparence et une sécurité optimales, nous conseillons à nos utilisateurs d’utiliser le widget d’abonnement double opt-in de Mailjet afin de construire leurs listes de contacts. Maintenant, en plus d’assurer le consentement explicite de vos destinataires, vous pourrez télécharger la preuve de ce consentement pour chacun de vos contacts. ✍🏽

Widget Mailjet RGPD

Comment faire ?

  1. Lors de la création de votre widget, une petite case à cocher a été ajoutée. Cochez-la.
  2. Personnalisez le texte.
Widget Mailjet RGPD

Lorsqu’un utilisateur s’abonne à votre newsletter, les informations de consentement (y compris le nom du widget et le texte de la case de consentement) seront ajoutés à son profil de contact.
Voici un exemple de case à cocher conforme au RGPD :

Widget Mailjet RGPD
  1. C’est tout prêt ! Si si.

Information à retenir : si vous utilisez déjà notre widget d’abonnement sur votre site Internet, vous aurez besoin de le réinstaller pour activer la case à cocher de consentement explicite, qui permettra aussi de stocker les preuves de ce consentement.
Cela signifie également que vous ne pourrez pas télécharger une preuve de consentement pour vos anciens contacts.

Mais pas de panique ! Si vous utilisez notre widget depuis le début de votre activité, nous sommes là pour vous couvrir au cas où vous rencontreriez un problème avec un destinataire avançant qu’il/elle n’a jamais consenti à recevoir vos informations. Nous serons en mesure de vous fournir la preuve de son consentement (si elle existe bien) car ceci est stocké dans notre système 😉.

Obtenir vos preuves de consentement quand vous en avez besoin

Une autre bonne nouvelle est que vous pouvez désormais accéder et télécharger vos différentes preuves de consentement directement à partir de votre compte Mailjet, sans devoir contacter notre équipe support.
Vous vous demandez comment télécharger la preuve de consentement de vos contacts ?

  1. Recherchez un contact dans vos listes de contacts.
  2. Cliquez dessus et vous aurez accès à tous les détails qui s’y rapportent (nous avons d’ailleurs revu l’ergonomie de cette page 🎨).

La preuve de consentement recherchée peut ensuite être téléchargée directement à partir d’ici :

Widget Mailjet RGPD

Supprimer un contact en un clic

Comme vous l’avez remarqué, depuis l’arrivée du RGPD, les contacts sont beaucoup plus conscients de la valeur des informations qu’ils partagent, et il est très courant qu’ils demandent à être supprimés de toute liste de diffusion et de toute communication.
Ainsi, en plus de gérer les désabonnements, de vérifier les statuts et les statistiques, de modifier les propriétés d’un contact, de supprimer un contact d’une liste, il est maintenant possible de supprimer un contact… de toutes vos listes, en un seul clic, directement depuis la page de profil des contacts :

Widget Mailjet RGPD

Note importante : Ce contact ainsi que toutes les informations qui y sont reliées ne seront plus visibles dans la base de données, ni disponibles pour de futurs envois. Cela dit, les statistiques générées pour tous les emails envoyés au contact supprimé ne seront pas altérées en raison de la suppression du contact en question.

N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez !

Le guide complet de l’email transactionnel

Connaissez-vous ce sentiment ? Lorsque vous venez d’acheter vos billets d’avion pour vos prochaines vacances au soleil que vous attendez tant, et que vous vous rendez immédiatement dans votre boîte de réception pour y découvrir le Graal : l’email de confirmation 🤩 ! Eh bien c’est pour cette raison que l’email transactionnel est aussi important. Mais ne sautons pas les étapes et voyons tout d’abord la définition concrète de l’email transactionnel.

 

Qu’est-ce qu’un email transactionnel ?

A la différence de l’email marketing qui est un email envoyé “en masse” à de nombreux destinataires (c’est le cas par exemple des newsletters), l’email transactionnel est envoyé à un individu unique à la suite d’une action de part.

Il peut s’agir par exemple d’une confirmation d’achat, d’une réinitialisation de mot de passe, d’un suivi de livraison, d’une validation d’inscription…

Les emails transactionnels sont devenus très importants dans la vie quotidienne des consommateurs. Près d’un tiers d’entre eux en reçoivent plus de 4 par jour et 8 Français sur 10 affirment qu’ils sont prêts à délaisser une marque à cause d’une mauvaise expérience avec un email transactionnel. Ces emails sont donc devenus de véritables enjeux pour les entreprises. Correctement utilisé, l’email transactionnel est un puissant levier marketing capable de vous différencier de vos concurrents et surtout de booster votre chiffre d’affaires…

Faites de vos emails transactionnels une opportunité marketing

Il arrive que l’aspect et le contenu des emails transactionnels soient négligés par les marques. Pourtant les emails transactionnels sont ceux qui enregistrent les meilleurs taux d’engagement. C’est pour cela qu’il est important de respecter quelques bonnes pratiques de base lors de la conception de vos emails transactionnels.

Cohérence avec l’image de marque

Pour ne pas perdre la confiance de vos utilisateurs, le design et le ton de vos emails transactionnels doivent respecter la charte graphique et éditoriale de votre site Internet ainsi que de vos emails marketing. Il est en effet très important d’assurer une expérience utilisateur harmonieuse et cohérente à vos clients. Toutes les communications que vous leur envoyez doivent être en accord avec l’identité visuelle de votre marque. Bannissez donc les emails transactionnels avec uniquement un texte noir sur un fond blanc et insufflez-y plutôt un peu de magie marketing.

Puissance du cross-selling dans les emails transactionnels

Nous vous recommandons également de profiter de ces emails transactionnels pour faire du cross-selling. Cette technique consiste à proposer au client la vente d’un produit complémentaire à celui qu’il vient d’acheter. Ainsi, profitez de vos emails transactionnels pour mettre en avant d’autres produits ou services qui pourraient être intéressants pour le consommateur. Par exemple, si vous lui envoyez un email pour confirmer la réservation d’un vol, pourquoi ne pas lui proposer un service de location de voiture dans la ville de destination ? L’important est que les offres proposées soient cohérentes et non intrusives. Encore une fois gardez en tête que l’expérience utilisateur prime avant tout !

Emails transactionnels & up-selling

Les emails transactionnels fournissent également le prétexte parfait pour faire de l’up-selling. L’up-selling (ou montée en gamme en français) est la pratique qui consiste à proposer un produit ou service légèrement supérieur, et (tiens donc !) plus cher que celui auquel s’intéresse le consommateur. Par exemple, si vous proposez différents types d’abonnements, vous pouvez profiter d’un email d’inscription pour vanter les mérites de vos abonnements supérieurs.

Programmes de parrainage et de fidélité

Utilisez vos emails transactionnels pour promouvoir vos programmes de parrainage ou de fidélité. Vous pouvez par exemple insérer à la fin de vos emails une bannière pour inciter vos consommateurs à parrainer leurs amis via un code dédié. Rappelez-vous que vos consommateurs sont vos meilleurs ambassadeurs de marque ! Alors donnez-leur envie de parler de vos services autour d’eux. Vous pouvez également leur offrir des points à rajouter sur leur compte fidélité qui leur permettront de bénéficier de nombreux avantages exclusifs.

Exemples d’emails transactionnels performants

Certaines marques ont déjà bien compris l’énorme potentiel des emails transactionnels et envoient à leurs consommateurs des emails très performants. Nous avons sélectionné pour vous quelques bons exemples d’emails transactionnels, qui pourront vous inspirer et vous aider à construire des emails efficaces.

American Airlines

La célèbre compagnie American Airlines propose des emails de confirmation de voyage sobres, clairs et élégants. Le voyageur retrouve facilement et en un seul coup d’œil toutes ses informations de vols, ce qui permet de le rassurer suite à un achat important. Et en bas de l’email, la marque en profite pour faire notamment la promotion de son programme de miles ainsi que pour offrir au consommateur un service de réservation d’hôtels. Des propositions non intrusives et tout à fait cohérentes avec les potentiels besoins de la personne dans le cadre de son achat.

American Airlines email

Cream

Nous seulement cet email transactionnel de la marque Cream nous donne faim, mais il nous donne également envie d’en parler à notre entourage. Avec un simple code de parrainage à partager, la marque permet de faire profiter à ses consommateurs d’un crédit de 100$ sur les frais de livraison et de faire bénéficier du même avantage à leurs amis. Comme eux, n’hésitez pas à mettre en avant une offre très avantageuse qui donne envie à vos lecteurs de sauter sur l’occasion.

Cream email

BarkBox

BarkBox est un concept plutôt sympathique : envoyer des box à destination des maîtres pour qu’ils puissent gâter leur chien avec des jouets et des gourmandises. Avec ce simple email de confirmation d’expédition, la marque arrive à faire passer le ton et l’image décalés de la marque. Et au passage la marque propose aux consommateurs d’offrir une box cadeau à un “dog lover” comme eux. De quoi donner des bonnes idées à leurs clients…

BarkBox email

Emails transactionnels & délivrabilité

Si vous envoyez des emails marketing (newsletters, campagnes promotionnelles…) et transactionnels (notifications, confirmations, alertes…), nous vous recommandons de séparer vos envois. Ainsi, les éventuelles restrictions d’envoi (souvent déclenchées par des statistiques non conformes ou par des mauvaises pratiques emailing liées au compte utilisé pour vos campagnes marketing) n’auront aucun impact sur l’envoi de vos emails transactionnels. Il est crucial pour votre entreprise de tout mettre en place afin d’assurer la meilleure délivrabilité possible de vos emails transactionnels. La moitié des consommateurs français n’attendent pas plus d’une minute l’arrivée d’un email transactionnel dans leur boîte avant de perdre patience vis-à-vis de l’entreprise concernée…

Vous concevez des emails transactionnels originaux et performants ? Partagez avec nous toutes les pratiques que vous appliquez pour vos emails sur Twitter !

Conseils & astuces pour vos emails d’Halloween

Se préparer pour Halloween, on ne s’en lasse pas. Même si on le reconnaît, c’est du boulot : creuser une citrouille, appliquer du faux sang avec précaution, trouver un meilleur costume que l’année précédente… Et en termes d’emailing aussi, l’élaboration d’une campagne d’Halloween qui donne la chair de poule à vos abonnés (dans le bon sens), exige de la préparation et de la créativité !

Alors pour vous aider, nous avons sélectionné quelques bonnes idées pour pimenter vos emails d’Halloween. Jetez un coup d’œil à ces conseils et astuces que vos campagnes soient… terriblement performantes. 😈

 

Ensorcelez vos emails d’Halloween

La première chose qui vient à l’esprit lorsque l’on pense à Halloween est l’expression “des bonbons ou un sort”. Alors pourquoi ne pas ensorceler vos abonnés en leur proposant une offre promotionnelle en lien avec Halloween (par exemple : un code pour bénéficier d’une réduction) ?

Et n’hésitez pas à ajouter une touche d’humour ou de fantaisie pour attirer l’attention de vos lecteurs et augmenter leur engagement avec votre marque. Parvenir à susciter l’émotion de vos destinataires est toujours un point très positif pour votre stratégie emailing. Pour cela, vous pouvez vous inspirer de cet email de Postable qui répond à tous les critères. Avouez-le : vous aussi vous êtes ensorcelé(e) par la danse de cet homme citrouille…

Postable exemple

Rajoutez une dose de suspense à vos emails d’Halloween

On sait que le mystère attire et intrigue. Pour booster la performance de vos campagnes emailing, on vous recommande d’ailleurs souvent de créer des objets d’emails mystérieux pour pousser vos lecteurs à ouvrir vos emails. Et quelle meilleure occasion que Halloween pour jouer la carte du mystère ?

Alors profitez de cette fête pour créer un contenu d’email intriguant et booster vos taux de conversion. L’email de J. Crew Factory illustre cela parfaitement en faisant la promotion dans son email d’une “Mystérieuse vente surprise”… Rien de mieux pour inciter les consommateurs à venir découvrir leurs boutiques. Et la cerise sur le gâteau : jusqu’à 50% sur tous les produits.

Exemple JCrewFactory

Habillez vos emails d’Halloween

Là encore, c’est l’occasion rêvée pour laisser libre court à votre créativité concernant le design de vos emails et les habiller avec le meilleur costume d’Halloween. Jouez sur les codes de la fête : couleur orange ou noire, déguisement de vampire ou de sorcière, citrouilles et bonbons…

Mais ne vous y trompez pas : costume d’Halloween peut également rimer avec élégance ! Mango reste fidèle à sa personnalité avec un design classe et effronté. Ce qu’on adore : le mix photo/dessin et l’air canaille de ce petit vampire en herbe.

Exemple Halloween Mango

Libérez le monstre de créativité qui est en vous

Soyez audacieux/se et utilisez un contenu frais et créatif. Tout en restant dans le thème, essayez de vous démarquer de la concurrence. Alors laissez parler votre imagination pour définir un contenu et un design qui sortiront votre email du lot. N’oubliez pas que les consommateurs vont être fortement sollicités en cette période d’Halloween !

Par exemple, la marque Lands’ End met en scène ses produits et leur donne vie grâce à un joli visuel très bien pensé. Une lune de pulls et un chat noir d’écharpes… Avouez qu’il fallait avoir l’idée ! De même, le titre “Black Magic” ainsi qu’un court paragraphe sous forme de poème leur permet de se différencier des autres emails. On vous le garantit, vos efforts seront récompensés.

Exemple Halloween Land'sEnd

Bonus : adaptez vos emails d’Halloween selon votre secteur

Pour certains secteurs, il peut être assez simple d’Halloween-ifier le contenu de leurs emails. Mais pour d’autres, adapter leurs emails à cette fête peut s’avérer plus périlleux et nécessite d’y réfléchir en amont. Si vous n’êtes pas d’humeur créative, voici quelques idées afin de faire décoller votre stratégie emailing pour Halloween.

E-commerce

Si vous travaillez dans le secteur de l’e-commerce, nous vous recommandons de donner de la vie à vos produits en les mettant en scène. Le tout dans un décor digne d’Halloween évidemment ! Il est également possible de faire la promotion de produits que vos lecteurs pourront utiliser pour se déguiser ou faire leur décoration d’Halloween.

Logiciel

Si vous proposez à vos utilisateurs un logiciel en ligne, vous pouvez leur envoyer un email pour leur faire bénéficier de l’une de vos fonctionnalités en exclusivité. Et le jour J, vous pouvez même customiser votre outil aux couleurs d’Halloween ou encore créer une terrifiante pop-up dédiée.

Tourisme et voyage

Envoyez à vos contacts un email réunissant toutes les expériences locales ou les événements locaux d’Halloween auxquels ils peuvent participer. Et alors que beaucoup d’endroits ont leurs propres traditions autour d’Halloween (comme “El Día de los Muertos” au Mexique), ce pourrait être une excellente occasion de promouvoir des destinations spécifiques !

Nourriture et boissons

Donnez à vos contacts des recettes d’Halloween si bonnes qu’ils seront prêts à rester debout toute la nuit à cuisiner. Mettez l’accent sur les ingrédients classiques (la citrouille évidemment) et sur les plats qui peuvent prendre une forme effrayante (pizzas momies, pâtisseries zombies….). Vous pouvez même organiser un concours et demander à vos abonnés de partager des photos de leurs créations avec vous.

Beauté et bien-être

Pour aider vos lecteurs à se préparer pour leurs fêtes d’Halloween, proposez-leur des produits pour un maquillage parfait. Mais surtout offrez-leur des conseils et astuces sur la façon dont ils pourront utiliser ces fameux produits. En résumé : rendez-vous indispensable !

Vous avez d’excellentes idées ou conseils pour une campagne emailing d’Halloween réussie ? N’hésitez pas à les partager avec nous sur Twitter !

SMTP : Qu’est-ce que c’est ?
Les bases !

Vous avez déjà entendu parler de SMTP de nombreuses fois dans le cadre de l’envoi de vos emails marketing ou transactionnels mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Nous allons tout vous expliquer à ce sujet ! Pour commencer, sachez que SMTP signifie “Simple Mail Transfer Protocol”. En espérant que le “Simple” soit toujours d’actualité après avoir lu cet article… 😉

SMTP est un protocole informatique, c’est-à-dire une convention permettant à deux systèmes informatiques de se comprendre. Ce protocole définit la façon dont le message doit être transféré vers les serveurs de messagerie électronique. Pour vous permettre de mieux comprendre, sachez que La Poste fonctionne de la même manière en définissant quelles informations doivent figurer sur une enveloppe afin qu’elle arrive à bon port.

En tant que standard Internet, le protocole SMTP est décrit dans une RFC (Request for Comments). Les RFC sont un ensemble de documents de référence qui décrivent la majorité des normes, standards, technologies et protocoles liés à Internet. La version la plus récente est la RFC 5321. Vous pouvez parcourir ce document pour votre culture générale mais sa lecture ne sera pas très passionnante pour les non-initiés…

Pourquoi parle-t-on également de serveur SMTP ou de relais SMTP ? Lors de l’envoi d’un email, le serveur SMTP joue le rôle d’expéditeur. Il récupère l’email rédigé dans un logiciel de messagerie (Outlook, Gmail…) et le transfère au destinataire en passant par une succession de serveurs : les relais SMTP.

 

Un peu d’histoire

Remontons aux origines du protocole SMTP… L’histoire de la messagerie électronique débute dans les années 60. À cette époque, il s’agit principalement d’une messagerie interne, développée autour d’un mainframe computer (ordinateur de grande puissance de traitement qui sert d’unité centrale à un réseau de terminaux). Avec l’interconnexion progressive des différents systèmes informatiques et l’apparition du premier réseau au monde appelé ARPANET (à l’origine du réseau Internet), plusieurs protocoles sont développés afin de permettre l’envoi d’emails entre ces systèmes.

Pendant plusieurs années, différents protocoles ont été utilisés pour la messagerie électronique. Ce n’est qu’au début des années 80 que le protocole SMTP va commencer à s’imposer aux côtés d’UUCP (qui est toujours utilisé aujourd’hui pour les groupes de discussion de type Usenet). SMTP, plus adapté aux réseaux connectés en permanence, prend progressivement le pas sur UUCP jusqu’à devenir la principale technologie utilisée pour le transport de messages électroniques.
 

Le principe de base du relai SMTP

Comme nous l’avons déjà précisé plus haut, le protocole SMTP a pour but de définir les règles qui régissent le transport des messages électroniques (l’enveloppe). Lorsque vous envoyez un email via SMTP, il y a deux grandes phases successives.

  1. La première étape consiste à savoir quelle est l’adresse IP du serveur à contacter (l’identifiant unique d’un ordinateur sur Internet). Cela se fait par l’intermédiaire du DNS (Domain Name System), un service permettant d’établir une correspondance entre un nom de domaine et une adresse IP. Par exemple, pour l’adresse email larry@exemple.com, le DNS traduira le nom du domaine “exemple.com” en une adresse IP du type 173.194.64.26.

  2. Une fois cette information trouvée, vous pourrez vous connecter au serveur SMTP. Cette deuxième étape se fait elle-même en trois commandes successives (bon, pour vous dire toute la vérité, il y a d’autres commandes, mais pour simplifier nos explications, nous n’en parlerons pas ici) :
  • MAIL : Cette commande correspond à la définition des informations concernant l’expéditeur de l’email, principalement le champ “FROM:”.
  • RCPT : Les commandes RCPT permettent de définir les informations concernant le ou les destinataires. C’est le champ “TO:” qui est alors défini.
  • DATA : C’est la commande qui permet d’envoyer le contenu du message. Cette partie est définit dans la RFC 5322 (Internet Message Format). Lorsque l’on parle du contenu, cela veut dire non seulement l’objet de l’email et le corps du message, mais aussi toute une série d’informations, dont celles qui sont présentes dans l’en-tête de votre email.


Et les célèbres erreurs SMTP ?

Entre chaque commande (MAIL, RCPT, DATA), le serveur SMTP donne une réponse appelée “code retour SMTP”. Ce code se compose de 3 chiffres : le premier définit si la commande a été exécutée et les deux derniers donnent plus de précisions. De plus, un message texte accompagne aussi le code SMTP.

  • 2xx : Le commande a été exécutée avec succès.
  • 3xx : La commande est en train d’être exécutée.
  • 4xx : Impossible d’exécuter la commande pour le moment, il faut réessayer plus tard.
  • 5xx : La commande n’a pas pu être exécutée.

 

Pour finir : SMTP et délivrabilité

Comme nous l’avons expliqué, le serveur SMTP à partir duquel vous envoyez vos emails est associé à une adresse IP. Cette dernière a un impact direct sur la délivrabilité de vos emails puisque c’est à partir d’elle que les clients de messagerie (Hotmail, Yahoo…) vont vous identifier et déterminer votre réputation d’envoyeur. Rappelons que la délivrabilité se définit comme la capacité d’un email à arriver dans la boîte de réception du destinataire, lui assurant ainsi une visibilité maximale.

La configuration des serveurs SMTP d’envoi d’emails de Mailjet est optimisée pour maximiser la délivrabilité de vos emails. Pour simplifier votre expérience emailing, nous vous recommandons d’utiliser nos serveurs SMTP gratuits. Sachez également que Mailjet vous permet de bénéficier de l’accompagnement d’experts en délivrabilité, afin de vous conseiller dans la mise en place de votre stratégie emailing.

Cet article est une version mise à jour de l’article “SMTP : Qu’est-ce que c’est ? Les bases !”, publié sur le blog Mailjet le 27 août 2013.

Pourquoi et comment créer une landing page ?

Une landing page (ou page d’atterrissage pour les Frenchies) est un page sur laquelle les internautes arrivent après avoir cliqué sur un lien. Il peut s’agir par exemple d’un lien contenu au sein d’un email de type newsletter. Mais attention, il ne s’agit pas de n’importe quelle page de votre site Internet mais d’une page indépendante créée spécifiquement dans le cadre d’une campagne marketing. Le but ultime d’une landing page est d’inciter les gens à effectuer une action précise, c’est pourquoi les call-to-action (boutons incitant les utilisateurs à passer à l’action) sont déterminants sur ce type de page.

Combinées avec une bonne stratégie emailing, les landing pages représentent donc une arme redoutable pour convertir vos utilisateurs. Prêt(e) à vous lancer ? On vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les landing pages !

 

Pourquoi créer une landing page ?

Comme nous l’avons mentionné plus haut, l’objectif principal d’une landing page est de pousser le visiteur à réaliser une action précise, par exemple :

  • S’inscrire à l’un de vos événements (webinar, petit-déjeuner, workshop…).
  • Acheter un produit qui vient de sortir ou pour lequel vous proposez une offre spéciale.
  • Réserver un produit disponible en prévente uniquement.
  • Participer à un tirage au sort ou à un jeu concours.
  • Télécharger l’une des vos dernières ressources (guide, livre blanc, cas client…).

Créer une landing page vous aide donc à améliorer significativement vos taux de conversion car il s’agit d’une page qui est dédiée uniquement à la réalisation de l’objectif que vous avez établi. Lorsque vous créez un lien vers votre page d’atterrissage, par exemple dans votre newsletter, nous vous recommandons de faire en sorte que l’internaute ait une idée claire du contenu qu’il trouvera sur cette page, cela dans le but d’améliorer son expérience utilisateur.

Comment concevoir une landing page ?

Il existe plusieurs outils disponibles en ligne pour vous permettre de créer une landing page. Par exemple, le site Unbounce est une solution puissante vous permettant de créer facilement des pages d’atterrissage personnalisées, sans avoir à coder ou à ajouter quoi que ce soit à votre site Internet.

Lorsque vous créez votre landing page, il y a plusieurs éléments que vous devez garder en tête. Votre page doit contenir un bouton incitant à l’action clair et précis et n’avoir aucun lien sortant pour ne pas distraire et perdre le visiteur. Une fois sur votre landing page, ce dernier ne doit avoir que deux options : réaliser l’action ou quitter cette page. Alors n’hésitez pas à rédiger avec soin le contenu de la page pour avoir des titres accrocheurs et des messages percutants.

Aussi, n’oubliez pas de personnaliser le design de la page pour que cette dernière soit en accord avec l’identité visuelle de votre marque. Cela est très important par rapport à la confiance que les utilisateurs accorderons à la landing page. De plus, assurez-vous que votre page d’atterrissage soit bien en responsive design, c’est-à-dire que le design s’adapte automatiquement, quelque soit le support sur lequel elle s’affiche.

Comme pour les emails, nous vous conseillons fortement de réaliser des tests A/B sur vos landing pages. Cela signifie créer plusieurs versions de votre landing page et d’analyser quelle version est la plus performante. Attention toutefois à ne faire varier qu’un seul élément d’une version à l’autre afin d’être en mesure de déterminer celui qui a un impact sur le taux de conversion.

Exemples de landing pages

Etudions maintenant quelques exemples de landing pages réussies. Nous verrons les éléments positifs pour chacun de ces exemples. Ces dernières vous permettront également de trouver l’inspiration lorsque vous vous lancerez dans la création de vos landing pages.

Winbound

Winbound est une agence d’inbound marketing et d’inbound sales. Via cette landing page, l’agence propose aux internautes de télécharger un de leur livre blanc. La réussite de cette page réside principalement dans son graphisme simple et colorée avec peu d’éléments pour distraire l’utilisateur. Autres points positifs : la proposition de valeur clairement énoncée et le court formulaire qui permet d’être complété rapidement. Enfin, le call-to-action “Télécharger” ressort très bien visuellement.

Hello bank !

La célèbre banque en ligne Hello bank ! a créé cette landing page afin d’inciter les visiteurs à ouvrir un compte, comme l’indique clairement le call-to-action qui se démarque bien graphiquement du reste de la page. Pour cela, la marque souligne bien les avantages financiers dont bénéficieront les utilisateurs “0€”, “Gratuit !”, “80€ offerts !”. Ce que nous apprécions également : le fait de pouvoir faire défiler le contenu à gauche de la page, qui permet aux personnes qui le souhaitent d’en savoir plus, sans alourdir l’ensemble.

Landing page Hello bank !

Freshdesk

Freshdesk est un logiciel de support client permettant de rassembler toutes les informations au même endroit. Cette landing page de Freshdesk énonce de façon très claire les 3 avantages principaux dont bénéficieront les utilisateurs avec assez de détail pour qu’ils comprennent de quoi il s’agit. L’essai gratuit de 21 jours est également très incitatif pour les visiteurs. Enfin, une autre bonne pratique est d’insérer des logos et témoignages clients qui permettent de renforcer la crédibilité de la marque.

Landing page Freshdesk

Que vous débutiez dans la création de landing page ou que vous soyez déjà un pro de la page d’atterrissage, partagez toutes vos expériences avec nous sur Twitter !

La collaboration, un véritable tournant dans le monde de l’emailing

Aujourd’hui, Mailjet lance un ensemble de fonctionnalités collaboratives. Non seulement il s’agit d’un des jours les plus importants dans l’histoire de Mailjet, mais il s’agit surtout d’une nouvelle ère pour l’emailing.

Il y a plus d’un an, nous avons commencé à étudier la manière dont les équipes travaillent (la nôtre incluse). Les équipes aux quatres coins du monde communiquent sur Slack, conçoivent leurs présentations avec Google Docs et établissent leur planning d’équipe avec Trello. Travailler ensemble, et sur des plateformes qui facilitent cette façon de travailler, est devenu la norme. Mais qu’en est-il de l’emailing ?

Aujourd’hui, les équipes travaillent ensemble quotidiennement sur leurs campagnes emailing et rencontrent toujours deux challenges majeurs : la mauvaise communication et la perte de temps*. Nous avons pris conscience qu’il était temps de sortir le marché de l’emailing des années 2000 et de poursuivre la mission de Mailjet : permettre aux équipes de travailler ensemble efficacement sur leurs emails.

Les fonctionnalités collaboratives de Mailjet

Pour la première fois dans l’industrie de l’emailing, la création, l’envoi et le suivi d’emails peut se faire de manière collaborative, de la même façon qu’avec les autres outils que vous avez déjà l’habitude d’utiliser. Exactement comme Google Docs pour les emails, mais avec bien d’autres avantages.

Collaboration en temps réel & commentaires (le Google Docs de l’email)

Travaillez à plusieurs en temps réel sur le même modèle d’email. Ajoutez vos commentaires directement au sein de votre modèle afin d’échanger plus facilement et valider plus rapidement le design et le contenu de l’email.

Sections verrouillées & demandes de publication (la sécurité enfants de l’email)

Assurez-vous que vos emails sont toujours en ligne avec votre marque en verrouillant le style et/ou le contenu de vos sections. Garantissez que vos emails sont bien approuvés par un manager en empêchant les utilisateurs de publier des modèles sans permission.

Sous-comptes & rôles et permissions avancées

Sélectionnez ce que chacun des membres de votre équipe peut voir, éditer ou publier avec un système de permissions avancées.

Psst – retrouvez le lancement de ces fonctionnalités sur Product Hunt.

Mailjet Collaboration GIF

Faites vos commentaires et travaillez en temps réel avec votre équipe grâce aux fonctionnalités collaboratives de Mailjet.

Pourquoi Mailjet a fait un grand pas en avant ?

Comme je l’ai déjà mentionné, la mission de Mailjet a toujours été d’être la plateforme emailing permettant aux équipes marketing et aux développeurs de travailler ensemble. Pourquoi ? Parce que, bien que peu de gens le sache, l’email fait appel à de nombreux contributeurs différents.

Généralement, les personnes qui travaillent sur des emails (même au sein d’une même société), travaillent en silos, utilisant des plateformes emailing distinctes conçues pour leurs besoins individuels. C’est pour cette raison que la première étape de Mailjet a été de créer une seule et même plateforme où les équipes marketing et les développeurs pouvaient à la fois créer et envoyer les emails comme ils le souhaitaient : en utilisant une interface intuitive et un éditeur d’emails en glisser-déposer pour les unes, et un puissant template language et des API pour les autres. Une unique plateforme pour l’ensemble de l’entreprise.

Avance rapide jusqu’au jour où j’ai rejoins Mailjet. Mon bébé était MJML : le framework d’email qui rend le codage d’emails responsives facile. MJML est en open source et est distinct de la plateforme Mailjet mais, fidèle à notre vision, nous avons utilisé cette technologie pour faciliter la collaboration entre les équipes marketing et les développeurs au sein de Mailjet. Aujourd’hui, les développeurs peuvent désormais coder un email en MJML et le déposer facilement dans l’éditeur d’emails de Mailjet, Passport, à partir duquel les équipes marketing peuvent l’éditer comme elles le souhaitent, en utilisant l’interface en glisser-déposer.

Voilà où nous en sommes à ce jour, et avec le lancement des fonctionnalités collaboratives, je suis sincère quand je dis que Mailjet dispose de la meilleure plateforme collaborative du marché. Les équipes dédiées à l’emailing sont de plus en plus solides, les emails prennent une place de plus en plus importante dans l’offre des agences, et les grandes entreprises du monde entier ont besoin de mettre en place leur campagne emailing plus rapidement que jamais. Tout cela nécessite une meilleure collaboration, et je suis fier de dire que cela existe pour l’emailing.

Nous serions ravis de savoir ce que vous en pensez ! Faites-nous part de votre avis sur Twitter ou écrivez-nous à contact@mailjet.com !

* Etude Mailjet 2018 sur la collaboration