Filtres anti-spam et délivrabilité : qu’attendent les fournisseurs de messagerie des expéditeurs d’emails?

Du spam, encore du spam, toujours du spam. À n’en plus finir.

Vous l’avez probablement constaté rien qu’en consultant votre boîte de réception. Pourtant, ce qui vous parvient réellement ne représente qu’une fraction minime de ce qui est envoyé chaque jour. Les fournisseurs de messagerie sont confrontés à une quantité colossale de spams ou, pire, d’emails frauduleux ou de phishing. Ce volume est plus important que vous ne pouvez l’imaginer, ce qui explique que les fournisseurs de messagerie ont besoin de filtres anti-spam capables d’identifier ces messages avant qu’ils n’atteignent votre boîte de réception.

C’est tant mieux pour les destinataires. Cependant, en tant qu’expéditeur, il est parfois frustrant de naviguer dans le monde complexe de la délivrabilité des emails et d’essayer de comprendre quels sont les critères de sélection pour les fournisseurs… et pourquoi nos emails atterrissent dans le dossier spam.

Comment les fournisseurs de messagerie gèrent-ils le filtrage du spam et que cela signifie-t-il pour vous?

Pourquoi les fournisseurs de messagerie utilisent-ils des filtres anti-spam?

Gmail, à lui seul, bloque chaque jour plus de cent millions d’emails de phishing qui tentent de dérober des informations ou de l’argent à ses utilisateurs. Selon le centre de réputation Talos, qui fournit des rapports mensuels sur la quantité quotidienne de spams dans le monde, les résultats sont inquiétants :

Quel que soit le volume réel d’emails de phishing ou de spam reçu, nous pouvons être certains d’une chose, c’est qu’il incombe aux fournisseurs de messagerie de protéger leurs utilisateurs contre ces messages indésirables (et parfois dangereux). Aucun utilisateur de messagerie ne souhaite recevoir un email susceptible de lui dérober de l’argent ou des informations… ni des communications indésirables.

Gmail a affirmé bloquer 99,9 % des spams, du phishing et des logiciels malveillants avant qu’ils n’atteignent ses boîtes de réception. Il est donc logique que vous souhaitiez que vos propres emails fassent partie du faible pourcentage de non-spam qui parvient jusqu’aux destinataires.

Les chiffres de Gmail nous permettent de comprendre qu’il ne doit pas être facile pour les fournisseurs de messagerie de déterminer quels sont les « bons » emails parmi l’énorme volume reçu quotidiennement.

Or, il est de l’intérêt de ces fournisseurs de messagerie de protéger leurs utilisateurs contre toute forme de spam ou d’abus. En effet, s’ils ne font pas correctement leur travail, ils perdront leurs clients au profit d’un concurrent.

Vous comprenez maintenant mieux la démarche des fournisseurs et leur manière de faire. Quelles en sont les conséquences pour vous ?

Ce que les fournisseurs de messagerie attendent de vous

Il est fort possible que vous ne vous sentiez pas concerné par ce qui précède. Vous n’êtes pas un spammeur, et certainement pas un fraudeur. Vos emails sont envoyés de manière légitime à vos clients ou abonnés. Et en plus, ils apportent une vraie valeur à votre audience. Ils méritent d’être approuvés par les fournisseurs de messagerie et vos destinataires, et d’être placés dans la boîte de réception, non? Tout devrait aller pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Le problème, c’est qu’il faut penser à ce que ces fournisseurs de messagerie doivent gérer au quotidien et à l’impact que cela peut avoir sur la délivrabilité en général. Les utilisateurs reçoivent-ils chaque jour une très grande quantité de courriers indésirables ? Oui, certainement. Ces fournisseurs doivent-ils être stricts à l’égard des emails entrants afin de protéger leurs utilisateurs? Encore une fois, oui.

Alors comment peuvent-ils déterminer si vos emails sont du spam ou du phishing parmi la masse d’emails qui leur arrive au quotidien? Et que pouvons-nous faire pour les aider à placer vos emails dans la boîte de réception, et éviter le dossier spam?

Votre objectif : que votre audience interagisse avec vos communications

Plusieurs facteurs entrent en jeu lorsqu’on parle de la délivrabilité des emails. L’un des principaux est la réaction de votre audience à vos emails.

Parlons simplement : vos destinataires ont accepté de recevoir vos emails de manière claire et explicite. Vous leur fournissez du contenu qu’ils jugent intéressant, il est donc évident qu’une grande partie de votre audience réagira à vos emails, en les ouvrant ou en cliquant dessus. Cela indique très clairement aux fournisseurs de messagerie que vos destinataires souhaitent recevoir vos emails.

Par conséquent, il ne serait pas très logique que ces mêmes fournisseurs de messagerie placent vos emails dans le dossier spam ou prennent des mesures qui les empêchent d’atteindre votre audience.

Reprenons le même scénario, mais avec des emails non désirés. Votre audience les reçoit et ne les trouve pas assez intéressants pour les ouvrir ou pire, elle les indique comme étant du spam si elle ne se souvient pas avoir accepté de les recevoir.

Lorsqu’un nombre suffisant de personnes de votre audience agit ainsi, vous envoyez un signal très négatif aux fournisseurs de messagerie, les informant que vos communications n’intéressent pas vos destinataires. Ces fournisseurs sont alors susceptibles d’empêcher un plus grand nombre de vos emails d’atteindre votre audience, en les plaçant dans les spams ou en les rejetant complètement, afin de protéger les boîtes aux lettres de leurs utilisateurs.

Vous devez aider les fournisseurs de messagerie à prendre les bonnes décisions pour vos emails. Envoyez du contenu utile et pertinent à votre audience pour profiter de la bonne impression que font des destinataires réactifs.

Outre la création de contenu, il existe de nombreuses façons d’améliorer l’engagement : mettez en place un système de double consentement, segmentez votre audience, utilisez des boutons de désabonnement clairs, etc.

L’authentification n’est plus une option

S’il est un sujet sur lequel tout le monde s’accorde dans le secteur de la stratégie emailing, c’est bien celui de l’importance de l’authentification.

L’authentification des emails est le moyen de confirmer aux fournisseurs de messagerie que vous n’usurpez l’identité de personne et que vos emails n’ont pas été trafiqués lors de leur transfert vers vos destinataires. De nos jours, c’est bien le minimum du professionnalisme. Configurer vos enregistrements SPF et DKIM ne prend que peu de temps et montre que vous connaissez les bases des bonnes pratiques en matière d’emailing. Et cela renforce la légitimité de votre trafic email.

En outre, authentifier correctement vos emails sera un premier pas vers l’ajout d’une politique DMARC sur votre domaine d’envoi, voire d’un enregistrement BIMI.

Une routine bien établie est un atout

Ce conseil peut être difficile à comprendre, mais il est très pertinent lorsqu’il s’agit du trafic email que les fournisseurs de messagerie reçoivent chaque jour. Nous avons mentionné précédemment qu’ils doivent déployer des efforts considérables pour lutter contre les spams et les abus, et assurer la sécurité des emails. Ces efforts incluent la vérification de vos emails. Doivent-ils les placer en boîte de réception ou dans le dossier spam ? Vous devez envoyer régulièrement des emails pour les aider à décider de la conduite à tenir. C’est ainsi que fonctionnent leurs filtres anti-spam.

Peu importe que vous envoyiez des messages tous les jours, toutes les semaines ou tous les 15 jours. Les fournisseurs d’accès Internet considèrent que ces envois sont prévisibles. « Ils ont envoyé leurs quatre dernières campagnes une fois par semaine le mois dernier. Nous pouvons nous attendre à la cinquième la semaine prochaine ».

Ils tiennent également compte des volumes envoyés à chaque fois. Si vous envoyez régulièrement une newsletter hebdomadaire à 50 000 contacts, ils ne s’inquiéteront pas si votre liste passe à 55 000 abonnés une semaine. Mais que se passera-t-il si vous avez ciblé 50 000 contacts au cours des six derniers mois et que vous augmentez soudainement votre nombre d’abonnés à 1 million ? Disons que cela va sembler légèrement suspect. Vous devez vous demander si vos habitudes d’envoi peuvent avoir, et ont effectivement, un sens pour le fournisseur qui voit arriver vos emails.

Gardez à l’esprit que plus vos campagnes sont prévisibles, plus il sera facile pour les filtres anti-spam des fournisseurs de messagerie de s’adapter correctement à votre trafic email.

Des listes épurées assurent une efficacité optimale

Cette bonne pratique était valable dans le passé, et elle l’est toujours aujourd’hui. N’envoyez pas d’emails à des adresses non valides. C’est aussi simple que cela.

Là encore, pensez aux fournisseurs de messagerie. Ils ont énormément à faire pour traiter tous les emails entrants. Si vous faites partie de ceux qui ajoutent des adresses non valides à leurs listes, vous ne faites que contribuer au trafic polluant pour ces opérateurs de messagerie. Ils doivent accepter les connexions aux serveurs, pour les voir rejetées juste après parce que l’email ne peut pas être distribué à une adresse non valide. En nettoyant vos listes avant l’envoi, vous éviterez facilement cette situation.

L’utilisation d’un logiciel de vérification d’adresses email ou le simple ajout d’un processus de double consentement à votre newsletter évitera la collecte d’adresses non valides pour vos listes.

Conclusion

Vous l’avez compris, la délivrabilité des emails englobe de nombreux paramètres. Nous aimerions vraiment pouvoir vous donner une réponse simple à la question que tout le monde se pose : « Comment m’assurer que mes emails légitimes n’atterrissent pas dans le dossier spam ? » Mais la vérité est que… la délivrabilité est un sujet compliqué. Heureusement, ces conseils vous permettront de comprendre ce dont les fournisseurs de messagerie se préoccupent et vous aideront à rester sur la bonne voie.

Utilisez intelligemment votre trafic email. Soyez bon joueur et pensez aux attentes de l’autre partie. Non seulement votre audience, mais aussi les fournisseurs de messagerie qui s’occupent de vos abonnés. Pensez à ce qu’ils attendent de vous, et pas seulement à ce que vous attendez de votre audience, ou d’eux. Tout comme votre audience, s’ils vous apprécient, il est probable qu’ils seront ravis de recevoir vos emails. Tout le monde y gagne.

Vous voulez en savoir plus sur la délivrabilité des emails et la manière dont vous pouvez optimiser vos envois ? Abonnez-vous à notre newsletter pour connaître les dernières nouveautés en matière d’emailing.

Outils de test d’accessibilité : les meilleures options pour les équipes de marketing

Les marketeurs doivent faire preuve d’empathie, c’est l’un des outils les plus importants de leur panoplie. En concevant des campagnes d’emailing et d’autres contenus de marketing numérique en tenant compte de l’accessibilité, vous favorisez l’empathie et l’inclusion.

Faire preuve d’empathie signifie s’imaginer à la place de quelqu’un d’autre. Il est parfois plus facile de le dire que de le faire. Alors comment garantir que les emails que vous concevez et développez sont accessibles ?

Les tests d’accessibilité consistent à examiner le contenu numérique, notamment les pages Web, les emails et les interfaces utilisateur (IU), afin de s’assurer que les personnes souffrant de déficiences diverses peuvent utiliser le contenu et interagir avec lui. Les tests d’accessibilité des emails révèlent comment les spécialistes du marketing peuvent améliorer leurs campagnes et leurs modèles d’emailing afin que chaque abonné ait la possibilité d’interagir avec ce que vous lui envoyez.

Toutefois, notre enquête sur l’accessibilité des emails, réalisée avec Ascend2, a révélé qu’à peine 14 % des personnes interrogées ont déclaré utiliser des outils de test d’accessibilité avant leur envoi.

 

Pourquoi il est important de tester l’accessibilité des emails

Choisir d’investir dans des outils de test d’accessibilité n’est pas seulement faire preuve d’empathie envers tous nos abonnés, c’est aussi une question de bon sens commercial. Les personnes présentant des déficiences font partie de votre marché cible, quelle que soit la personne que vous essayez d’atteindre.

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), 2,2 milliards de personnes dans le monde souffrent d’une forme de déficience visuelle. À mesure que les baby-boomers atteignent la soixantaine, le National Institutes of Health (NIH) s’attend à ce que les taux de cécité et de déficience visuelle doublent aux États-Unis au cours des prochaines décennies.

En fonction de votre marché cible et de votre marque, l’accessibilité des emails constitue un aspect essentiel. Il ne fait aucun doute qu’une partie de chaque liste d’abonnés comprend des personnes présentant une déficience.

Si la délivrabilité vous tient particulièrement à cœur, vous devez également vous préoccuper de l’accessibilité. De la même manière que les abonnés ne liront pas les emails qui n’arrivent jamais dans leur boîte de réception, ils n’apprécieront pas non plus les emails difficiles à lire.

Faute d’informations fournies par les tests d’accessibilité, les choses restent floues. Il est certes possible de formuler des hypothèses élémentaires sur la façon dont les destinataires percevront les emails de votre marque. Toutefois, pourquoi deviner quand vous pouvez tester?

Nous vous proposons ci-après quelques outils de test d’accessibilité utiles pour les équipes marketing.

Outils de test d’accessibilité numérique

Les équipes peuvent utiliser de nombreux outils d’accessibilité pour tester leurs campagnes numériques. Ceux de cette première section sont principalement destinés aux développeurs Web. Toutefois, comme vous utilisez souvent une URL ou un code HTML pour effectuer le test, les experts en email marketing peuvent également les essayer.

  • Accessibility Insights
  • Accessible Metrics
  • accessiBe
  • Lighthouse
  • axe
  • WAVE
  • Pa11y
  • AChecker
  • SortSite

 

Souvent, il suffit de copier et coller le code ou l’URL de la version navigateur d’une campagne emailing dans l’outil pour tester les facteurs d’accessibilité. Nous reviendrons un peu plus tard sur les outils de test d’accessibilité spécifiques aux emails.

Accessibility Insights (de Microsoft)

Accessibility Insights de Microsoft est l’outil que les participants à notre enquête disent utiliser le plus souvent. Il est conçu pour aider les développeurs Web et d’applications à détecter les problèmes d’accessibilité avant l’envoi. En 2019, Microsoft a mis ces outils pour le navigateur Web, Windows et Android à disposition gratuitement et en open source.

Les principaux avantages de cette solution sont la rapidité et l’agilité. Microsoft affirme qu’elle aide les développeurs à identifier et à résoudre les problèmes d’accessibilité en quelques minutes seulement. La fonction automatisée, FastPass, examine près de 50 exigences courantes en matière d’accessibilité. La fonction d’évaluation complète est un processus distinct qui effectue des tests sur les critères de réussite WCAG 2.0 Niveau AA.

Dessin d’un chat surplombant les résultats des tests d’accessibilité
L’assistant visuel d’Accessibility Insights

 

Accessible Metrics

Accessible Metrics prend en charge la maintenance des sites Web grâce à des analyses automatisées qui garantissent la conformité aux normes ADA. Le compte gratuit vous permet de commencer à utiliser l’outil en inspectant la page d’accueil d’un site Web. Les abonnements payants sont disponibles à partir de 30 dollars par mois. Les utilisateurs reçoivent des rapports mensuels par email, qui indiquent les erreurs à corriger.

Accessible Metrics vérifie tout, des liens brisés aux balises alt manquantes des images, en passant par le contraste des couleurs et la conformité à l’article 508 du gouvernement américain.

accessiBe

AccessiBe est une autre option payante pour les tests d’accessibilité. Elle combine deux applications en une suite destinée aux développeurs. D’une part, Accessibility Interface sur le front-end, qui évalue l’interface utilisateur (IU) d’un site et permet aux visiteurs d’apporter des modifications en fonction de leurs besoins individuels.

D’autre part, l’intelligence artificielle de l’outil fonctionne en arrière-plan. Le processus alimenté par l’IA d’accessiBe se concentre sur les besoins d’optimisation des lecteurs d’écran et de la navigation au clavier. Les abonnements dépendent de la taille du site Web et sont proposés à partir de 490 dollars par an pour les sites de moins de 1 000 pages.

Lighthouse (de Google)

Google met à la disposition des développeurs Web une extension du navigateur Chrome, Lighthouse, qui contient un ensemble d’outils de test. Cet outil gratuit vérifie divers facteurs liés aux sites Web, notamment les performances, le référencement et l’accessibilité.

Les audits d’accessibilité de Lighthouse analysent un grand nombre de facteurs et attribuent un score. Ces audits examinent des éléments tels que les balises ARIA, la navigation accessible et le code lié aux éléments audio et vidéo.

Résultats des tests d’un audit d’accessibilité de Lighthouse
Résultats du test d’accessibilité de Lighthouse

axe (de Deque Systems)

Google et Microsoft utilisent tous deux axe pour leurs solutions de test d’accessibilité. Alors, pourquoi ne pas consulter directement la source ? Il est considéré comme l’un des meilleurs outils d’accessibilité disponibles, et il est gratuit. Toutefois, il existe également des versions payantes (à partir de 40 dollars par mois), qui proposent des fonctionnalités supplémentaires telles que les tests au niveau des composants, les tests mobiles, ainsi que des options de personnalisation et de partage.

Il existe une extension axe pour Chrome qui vous permet de profiter de toutes les fonctionnalités gratuites. De plus, des ressources de formation sont disponibles pour aider votre équipe à apprendre à utiliser axe pour les tests d’accessibilité.

WAVE (de WebAIM)

WAVE a été développé par l’organisation à but non lucratif WebAIM, qui est un expert de confiance en matière d’accessibilité numérique depuis 1999. La suite d’outils d’évaluation gratuits de WAVE permet de détecter de nombreuses erreurs des directives d’accessibilité aux contenus Web (WCAG).

WAVE propose également des extensions de navigateur pour Firefox, Edge et Chrome. Vous pouvez cependant l’essayer immédiatement en collant une URL dans un champ de la page d’accueil de l’outil. Une évaluation visuelle de cette page vous sera proposée, mettant en évidence les problèmes d’accessibilité potentiels.

Si vous recherchez une solution plus fiable et automatisée, Pope Tech utilise WAVE pour ses tests d’accessibilité et ses rapports payants.

 Résultats d’un test d’accessibilité WAVE
Test d’accessibilité WAVE de WebAIM

AChecker

AChecker est un outil de test d’accessibilité simple et facile à utiliser. Il permet aux utilisateurs de coller simplement l’URL d’une page Web, de télécharger un fichier de conception ou de coller un balisage HTML pour connaître les modifications à apporter. Il est donc possible de coller un code email dans cet outil gratuit pour obtenir une évaluation de l’accessibilité.

Pour les pages Web, il existe sur Achecks.ca une version de l’outil qui vous permet de définir les directives d’accessibilité que vous souhaitez tester. Pour obtenir votre propre tableau de bord et des rapports complets pour un site Web, vous pouvez souscrire à des abonnements payants dès 99 dollars par mois.

Pa11y

Pa11y est un ensemble d’outils open-source destinés à aider les concepteurs et les développeurs à améliorer l’accessibilité du Web. Il se décrit comme « Votre compagnon de test d’accessibilité automatisé ». Koa11y est une application de bureau gratuite qui utilise Pa11y pour détecter les problèmes de pages Web inaccessibles.

Le tableau de bord de Pa11y teste automatiquement les pages Web au quotidien. Il intègre des tableaux et des graphiques qui permettent aux équipes de marketing de suivre leurs progrès en matière d’accessibilité. Consultez les didacticiels de Pa11y pour en savoir plus sur l’utilisation de cette solution.

Résultats sur le tableau de bord de Pa11y pour plusieurs pages Web
Tableau de bord de l’accessibilité de Pa11y

SortSite

SortSite, l’outil de PowerMapper, est un outil de test de sites Web axé sur l’accessibilité et la convivialité. Il compare un site Web entier à plus de 1 300 normes, dont les WCAG et l’article 508.

Vous pouvez tester les critères d’accessibilité de SortSite ou effectuer une analyse incluant les facteurs d’utilisabilité du site Web. Vous pouvez également tester gratuitement l’ensemble de la solution de test Web.
Outils de test d’accessibilité pour les emails

Même si vous pouvez utiliser certains des outils de test d’accessibilité énumérés ci-dessus pour évaluer les emails, ils sont principalement conçus pour les développeurs Web. Toutefois, ces deux outils s’intéressent à l’accessibilité des emails :

Outils de test d’accessibilité pour les emails

Même si vous pouvez utiliser certains des outils de test d’accessibilité énumérés ci-dessus pour évaluer les emails, ils sont principalement conçus pour les développeurs Web. Toutefois, ces deux outils s’intéressent à l’accessibilité des emails :

  • Accessible-Email.org
  • Email on Acid

 

Notre enquête a révélé que la majorité des experts en marketing (57 %) déclarent tenir compte des facteurs d’accessibilité lors de la rédaction des emails, mais seulement un nombre bien plus restreint (14 %) utilise la technologie pour les aider. Un email présentant des problèmes d’accessibilité marginalise certains abonnés. Pire encore, cela les empêche de recevoir des messages importants de votre marque. Tester avant d’envoyer est le meilleur moyen de garantir un engagement optimal des emails grâce à une meilleure accessibilité.

Les experts en email marketing et les développeurs peuvent utiliser ces outils pour tester les emails en fonction de facteurs spécifiques susceptibles d’améliorer l’engagement des abonnés présentant des problèmes tels que la malvoyance.

Accessible-Email.org

Les experts en emailing Marteen Lierop et Jordie van Rijn ont créé le site Accessible-Email.org afin de faciliter l’amélioration de l’accessibilité pour tous les amateurs d’emailing. Ils estiment que les experts en email marketing doivent maintenant « s’intéresser sérieusement à ce sujet ».

Lorsque vous utilisez cet outil de test d’accessibilité, deux options s’offrent à vous :

  1. Collez le code HTML de l’email : insérez le code directement dans l’outil et utilisez l’éditeur du site pour effectuer des ajustements et améliorations.
  2. Analyser une campagne existante : collez l’URL de la version en ligne d’un email pour en savoir plus sur la façon d’améliorer l’accessibilité.

Une fois les résultats analysés, cet outil vous suggère les ajustements à apporter et leur importance.

Rapport d’accessibilité d’Accessible-Email.org
Exemple de rapport d’Accessible-Email.org

Email on Acid

Les vérifications de l’accessibilité pendant le processus de pré-déploiement des emails sont votre dernière chance d’optimiser le code et le contenu pour chaque abonné. Par conséquent, l’équipe d’Email on Acid a compris qu’il était important d’intégrer des fonctions d’accessibilité à Campaign Precheck.

De cette façon, vous intégrez les tests d’accessibilité dans votre workflow d’assurance qualité. Email on Acid compare votre campagne à des normes importantes, optimise automatiquement certains codes et vous permet de cliquer pour corriger facilement d’autres facteurs.

Utiliser Email on Acid avant tout envoi améliorera la façon dont les lecteurs d’écran interprètent le contenu, vous aidera à détecter les problèmes de contraste des couleurs, vous permettra d’ajouter des rôles de présentation, et bien plus encore !

Animation sur la plateforme Email on Acid et fonctionnalités d’accessibilité
Vérification de l’accessibilité de la plateforme Email on Acid

Outils pour tester le contraste des couleurs

Offrir un contraste de couleurs approprié est l’un des aspects les plus importants de la conception d’un email accessible. C’est aussi l’un des aspects les plus faciles à réaliser. C’est pourquoi nous avons été un peu surpris lorsque notre enquête a révélé que seulement 35 % des marketeurs déclaraient utiliser des couleurs contrastées dans les emails.

Offrir un contraste de couleurs approprié est l’un des aspects les plus importants de la conception d’un email accessible. Cependant, seulement 35 % des marketeurs déclaraient utiliser des couleurs contrastées dans les emails.

Pourtant, un contraste correct des couleurs peut faire la différence entre un abonné qui donne suite à un email et un abonné qui se désinscrit en raison d’une mauvaise expérience utilisateur. Appliquer le bon niveau de contraste est une bonne pratique de conception générale. Cependant, elle est particulièrement importante pour les personnes souffrant de troubles tels que le daltonisme (ou déficience de la vision des couleurs), qui touche des centaines de millions de personnes dans le monde.

De nombreux outils vérifient le contraste des couleurs du contenu Web et des graphiques. Nous vous proposons une liste d’options à essayer avec vos designs d’email ou la palette de couleurs de votre marque :

Outils d’accessibilité en matière de contraste des couleurs :

  • WebAIM Contrast Checker : un outil en ligne qui n’accepte que les valeurs hexadécimales.
  • Contrast Ratio : un outil en ligne qui accepte les valeurs hex, hsla et RGBA.
  • Colour Contrast Checker : un outil en ligne qui n’accepte que les valeurs hexadécimales, mais qui possède une fonction intéressante de curseur de réglage des couleurs.
  • Colorzilla : une extension Firefox qui peut détecter les rapports de couleur dans le navigateur.
  • ContrastChecker.com : un outil gratuit, en ligne, de l’agence de création, Acart.
  • Accessible Web Contrast Checker : choisissez vos couleurs d’arrière-plan et de texte pour savoir si elles respectent ou non les directives WCAG.
  • Color Contrast Analyser : logiciel téléchargeable pour Windows et Mac.
  • WhoCanUse : un outil d’évaluation du contraste en ligne qui montre également à quoi ressembleraient vos combinaisons de couleurs pour les personnes présentant diverses déficiences visuelles.
  • Tanaguru contrast finder : un outil en ligne pour trouver un bon contraste de couleurs afin d’améliorer l’accessibilité du site Web.

 

Lecteurs d’écran pour les tests d’accessibilité

De nombreuses personnes mal ou non voyantes se servent de lecteurs d’écran pour les aider à naviguer sur le Web. Ceux-ci peuvent également être utilisés pour lire des emails.

La plupart des outils mentionnés jusqu’à présent sont des solutions automatisées. Il est néanmoins important de procéder à des tests d’accessibilité manuels. Le recours à des lecteurs d’écran populaires pour tester vos emails est un excellent moyen de savoir comment ces programmes convertissent le contenu et le code en paroles et de découvrir comment certains abonnés perçoivent les choses.

Au nombre des lecteurs d’écran populaires figurent :

  •  NVDA : le lecteur d’écran NVDA (onvisual Desktop Access) est téléchargeable gratuitement. Selon une enquête de WebAIM, il est également l’un des plus utilisés.
  • JAWS : assez proche de NVDA en termes de popularité, JAWS (Job Access With Speech) est un lecteur d’écran de Freedom Scientific. Il propose également une sortie en braille.
  • VoiceOver (d’Apple) : pour les abonnés utilisant un Mac ou un iPhone, ce lecteur d’écran exclusif sera probablement leur premier choix. Il est intégré aux appareils fonctionnant sous iOS. Découvrez comment utiliser VoiceOver pour évaluer l’accessibilité.
  • Talkback (pour Android) : ce lecteur d’écran de Google fait partie de la gamme de produits d’accessibilité sur Android. Il compte plus de 2,7 millions de téléchargements.
  • Narrator : il s’agit du lecteur d’écran par défaut dans Windows. Assistiv Labs (le développeur du logiciel) affirme que son utilisation est en pleine croissance. Une augmentation de 150 % a été enregistrée depuis 2017.

 

Combien de ces lecteurs d’écran faut-il utiliser pour les tests d’accessibilité ? Le plus grand nombre possible.

Elise Georgeson, UX designer chez Pathwire, nous rappelle que les développeurs Web ne vérifient pas leurs créations dans un seul navigateur. Qui plus est, l’enquête de WebAIM sur les lecteurs d’écran a révélé que de nombreuses personnes souffrant d’un handicap visuel se servent de plus d’une solution. Il est donc important de prendre le temps de s’assurer que vos emails sont adaptés aux lecteurs d’écran.

Il faut également garder à l’esprit l’essor des assistants numériques et des haut-parleurs intelligents tels qu’Alexa, Siri et Google Assistant. Ceux-ci intègrent des fonctions et des paramètres pour la lecture des emails. Bien que l’adoption de ces fonctionnalités se fasse quelque peu attendre, même les personnes ayant une bonne vue commencent à utiliser des appareils intelligents pour lire les emails à leur place.

Entretiens et tests d’utilisabilité en matière d’accessibilité

Les marketeurs modernes adorent utiliser l’automatisation et l’intelligence artificielle, mais rien ne remplace les commentaires d’utilisateurs réels quant à ce qu’ils pensent et ressentent lorsqu’ils ouvrent l’un de vos emails.

Envisagez de réaliser des tests d’utilisabilité sur vos campagnes emailing les plus importantes et vos modèles les plus utilisés. Faites appel à vos amis, aux membres de votre famille et des collègues présentant des handicaps différents et observez-les en train de consulter vos emails. Demandez-leur de vous expliquer comment ils perçoivent vos emails, notamment ce qui leur pose problème et ce qui leur manque.

Certains services populaires aident les marketeurs à trouver la bonne base d’utilisateurs et vous fournissent un feedback de vrais abonnés sous forme d’enregistrement, de rapports et de recommandations.

Les principaux services de tests d’utilisabilité :

 

Parfois, les meilleures pratiques et les directives ne tiennent pas compte de tous les éléments qui rendent un email utilisable et accessible. Vous serez surpris de tout ce que vous apprendrez en regardant les gens consulter vos emails. Comme l’explique W3.org :

« En plus de trouver des problèmes d’accessibilité, l’évaluation avec des utilisateurs atteints de déficiences révèle généralement des problèmes généraux d’utilisabilité qui ont un impact sur tous les utilisateurs, même ceux ne présentant aucune déficience. »

Pour en savoir plus, consultez le guide de Nielsen intitulé How to Conduct Usability Studies for Accessibility.

En savoir plus sur l’accessibilité des emails

L’accessibilité n’est plus une option. La plupart des marques du monde entier le savent, cependant, les experts en marketing et les développeurs conçoivent-ils, testent-ils et optimisent-ils efficacement leurs emails pour une meilleure accessibilité ? Pour obtenir d’autres résultats de notre enquête et des informations sur l’accessibilité des emails, téléchargez notre ebook, Accessibility in the Inbox.

Accessibility in the Inbox
Découvrez les tendances en matière d’accessibilité des emails et lisez les conseils d’experts sur la façon de créer de meilleurs emails, plus accessibles.

Télécharger l’ebook

Il est essentiel d’améliorer l’expérience utilisateur pour tous les contacts de votre liste d’emails, pourtant la tâche n’est pas aisée. Heureusement, des outils tels que le Contrôle préalable des campagnes d’Email on Acid vous permettent de vérifier tous les aspects de votre email avant son envoi afin de vous assurer que le contenu, la conception et le code sont accessibles à tous.

Pour être informé en avant-première de nos derniers articles, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos communications dans votre boîte de réception tous les quinze jours.

Tour du monde des habitudes emailing

Quand consultez-vous vos emails ? Précisons cette question un peu vague. À quelle fréquence consultez-vous vos emails ? À quel moment de la journée ? Par ailleurs, pensez-vous avoir les mêmes habitudes que vos compatriotes ? Et quelles sont les tendances dans les autres pays ?

L’équipe de Pathwire souhaitait connaître les habitudes emailing des utilisateurs du monde entier et a donc décidé d’approfondir le sujet. Nous avons interrogé des utilisateurs dans différents pays sur la fréquence à laquelle ils consultent leurs emails (une fois par jour, deux fois par jour, etc.), et le moment où ils le font (matin, midi, soir, les trois, etc.).

Nous avons ensuite ventilé ces habitudes par pays : États-Unis, Royaume-Uni, France, Espagne et Allemagne. Poursuivez votre lecture pour prendre connaissances de nos découvertes !

Analyse des réponses et conclusions

Nous avons intégré les résultats de cette étude au Rapport 2021 sur les habitudes emailing. On constate que ces pays présentent des similarités en matière de consultation des emails, même si certaines réponses peuvent surprendre.

Ainsi, 84,3 % des utilisateurs consultent leur messagerie au moins une fois par jour, la plupart le faisant entre 2 et 5 fois. Un bon quart des personnes interrogées (25,4 %) vérifient leur messagerie au moins cinq fois par jour… Ce sont de véritables superhéros de l’emailing. 

Aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Espagne, plus de 25 % des utilisateurs lisent leurs emails plus de cinq fois par jour. En Allemagne, ce pourcentage est légèrement différent puisque 28 % des utilisateurs ne les consultent qu’une fois par jour, le taux le plus élevé de tous les pays étudiés.

Qu’en est-il des heures de consultation des emails ? La majorité des sondés (42,5 %) consultent leur messagerie le matin. Si l’on se réfère aux pays, les utilisateurs aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Espagne sont plus enclins à consulter leur messagerie le matin, tandis que ceux de France et d’Allemagne préfèrent le faire le soir.

Données clés à retenir en matière d’habitudes emailing

Comme vous pouvez le constater, nombreuses sont les similarités entre les pays en matière de fréquence et de période de consultation des emails. Cependant, il existe suffisamment de différences et de particularités, comme en Allemagne, pour que les spécialistes du marketing veillent à envoyer leurs emails en fonction des habitudes de chaque pays. Vous tenez à vous assurer que vos emails arrivent à destination au moment où les utilisateurs sont le plus susceptibles de les lire ? Choisissez la fonction d’optimisation de l’heure d’envoi de Mailgun by Pathwire afin de déterminer le moment optimal de l’envoi pour chacun de vos utilisateurs.

Notre voyage autour du monde a été productif et nous permet d’avoir une vue d’ensemble des tendances mondiales. Programmez l’envoi de vos emails en fonction des habitudes des utilisateurs pour mettre toutes les chances de votre côté, partout sur le globe.

Vous souhaitez recevoir davantage de conseils et d’astuces pour optimiser votre stratégie d’email marketing ? Inscrivez-vous à la newsletter de Mailjet !

Enquête : les entreprises prennent-elles au sérieux les lois sur la confidentialité des données ?

Parlons confidentialité. Qui que vous soyez et où que vous viviez, vous appréciez probablement qu’on la respecte en bien des circonstances. Lorsqu’ils y pensent, la plupart des gens ne songent peut-être pas immédiatement à la confidentialité des données… ni à l’importance qu’elle a prise.

Les données des consommateurs sont désormais une ressource précieuse pour de nombreuses entreprises. Toutefois, la plupart des consommateurs souhaitent que les données qu’ils partagent fassent l’objet d’une certaine réglementation. C’est pourquoi de nombreux gouvernements ont adopté des lois relatives à la confidentialité des données qui portent sur la collecte et l’utilisation des données des consommateurs, notamment le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), la loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (California Consumer Privacy Act ou CCPA) ou la loi sur la protection des données des consommateurs de Virginie (Virginia Consumer Data Protection Act ou CDPA).

Le RGPD a fêté son troisième anniversaire cette année et nous étions curieux de voir comment les entreprises du monde entier ont été affectées par ce type de réglementation, et les mesures qu’elles ont prises pour s’y adapter (ou non). Nous avons interrogé 1 000 professionnels à travers le monde, dont 300 basés en France, et leur avons demandé comment ils faisaient face à la récente prise de conscience des consommateurs en matière de données.

Quelles sont les conclusions ? Penchons-nous sur le sujet.

Les principaux points à retenir de l’enquête

Notre enquête a révélé qu’un grand nombre d’entreprises n’étaient toujours pas en conformité avec les lois et réglementations locales en matière de protection des données. Elle a également mis en évidence le rôle que jouent la technologie et les fournisseurs dans ce processus.

Voici les principaux enseignements que nous avons tirés de cette enquête :

  • Pas moins de 62,4 % des répondants ont déclaré que leur entreprise n’était pas complètement conformes aux réglementations sur les données qui les concernent, tels que le RGPD, le CCPA et le CDPA de Virginie. Ce résultat s’élève même à 66,1 % pour les répondants français.
  • Un quart (24,4 %) des personnes interrogées ignorent même quelles réglementations en matière de données sont applicables à leur cas. Ce chiffre descend à 11,7 % pour les répondants français, ce qui montre que la France semble avoir été mieux sensibilisée à ces sujets.
  • Près de la moitié (44,7 %) des entreprises ont dû introduire une nouvelle technologie ou modifier une technologie marketing existante afin de se conformer aux réglementations applicables en matière de données.
  • Certaines entreprises ont déclaré avoir dépensé plus de 10 000 € par an pour ces ajouts et/ou changements technologiques. En France, 74,1 % ont dépensé jusqu’à 5 000 € par an.

 
Découvrez les changements mis en œuvre par les entreprises et les différentes approches des organisations d’Amérique du Nord et de la région Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) en matière de protection des données.

Lois sur les données à travers le monde

Dans le monde entier, les gouvernements ont adopté différentes réglementations en matière de confidentialité des données, que les entreprises doivent connaître et auxquelles elles doivent se conformer si elles veulent faire des affaires dans certaines régions.

La majorité des répondants à notre enquête sont établis dans la région EMEA (65,4 %) et en Amérique du Nord (21,7 %), ce qui signifie que la quasi-totalité des organisations représentées dans l’étude sont concernées par le RGPD, le CCPA ou le CDPA de Virginie.

Toutefois, comprendre quelles lois s’appliquent exige de savoir non seulement où l’entreprise opère, mais aussi où sont basés ses clients. 61,6 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles traitaient des données provenant de l’UE, ce qui suppose de se conformer au RGPD. En revanche, seul un petit nombre de répondants disent traiter des données provenant du Royaume-Uni (21,9 %), de la Californie (21,1 %) et de la Virginie (17,2 %).

Graphique : Provenance des données clients

Si la plupart des entreprises savent où se trouvent leurs clients, beaucoup d’entre elles ignorent les règles de confidentialité des données qui leur sont applicables. Au demeurant, près de 25 % des personnes interrogées ont déclaré qu’elles ne savaient pas si elles relevaient d’une quelconque juridiction.

Graphique : De quelles lois sur la confidentialité des données les entreprises relèvent-elles ?

Conformité des entreprises aux lois sur les données

Quel que soit leur niveau de connaissance, la plupart des personnes interrogées ne respectent pas les lois sur les données de leur région. Seuls 37,6 % des répondants ont déclaré être complètement conformes au RGPD, au CCPA, au CDPA de Virginie ou aux autres réglementations applicables.

Graphique : Les organisations respectent-elles les lois sur la confidentialité des données ?

Petit point positif : les entreprises de la région EMEA se rapprochent davantage de la conformité totale que les entreprises nord-américaines. Si le nombre des entreprises complètement conformes en région EMEA et en Amérique du Nord est quasiment le même, les répondants de la région EMEA sont plus nombreux à déclarer que leur entreprise est en grande partie conforme.

Graphique : EMEA vs Amérique du Nord : les organisations respectent-elles les lois sur la confidentialité des données ?

Bien qu’une certaine conformité soit préférable à rien, ce n’est toujours pas suffisant. Si vous pensez qu’il n’y a aucun mal à être en grande partie conforme, sachez que les conséquences sont plus importantes que vous ne le soupçonnez. Le non-respect des lois sur la confidentialité des données, quel qu’il soit, a un impact sur la sécurité des données de vos clients, sur votre réussite commerciale et sur votre réputation.

quote mark email security

Les entreprises ne peuvent pas se permettre d’être « presque » conformes. Si votre entreprise – où qu’elle soit située dans le monde – traite des données personnelles, la conformité aux lois sur la confidentialité des données n’est pas un choix. Toute faille à ce niveau peut évidemment nuire à la réputation de votre entreprise, mais également vous exposer à un risque de violation des engagements contractuels. Vous pourriez alors faire l’objet d’actions en justice et de sanctions.

Maylis de Bazelaire

Juriste chez Pathwire

Comment les entreprises ont procédé pour assurer la conformité des données

Il est donc clair que le respect de la réglementation en matière de confidentialité des données vous permet d’éviter des situations problématiques futures et d’assurer le succès de votre entreprise. Plutôt positif, non ?

Toutefois, la pleine conformité aux réglementations sur les données ne s’atteint pas du jour au lendemain. Elle exige souvent des entreprises de repenser la manière dont elles recueillent et utilisent les données personnelles. Pour cela, il convient de revoir les processus existants de collecte et de conservation des données, et d’examiner l’ensemble des technologies et des fournisseurs afin de déterminer dans quelle mesure ils peuvent être améliorés.

Une grande partie de nos répondants se sont penchés sur la question de leurs technologies marketing : 44,7 % d’entre eux ont répondu qu’ils avaient dû y apporter des modifications. Si la plupart des entreprises ont dépensé moins de 1 000 € par an, certaines (5,9 %) ont dû investir plus de 10 000 €.

Graphique : Comment les entreprises ont-elles procédé pour assurer la conformité des données ?

Quels que soient les sommes investies et le temps consacré à ces changements, leur importance est indéniable, en particulier dans le domaine de l’email. Recourir à des fournisseurs de service d’emailing et à des outils de vérification des adresses email conformes aux normes européennes, comme le service dédié de Mailgun, est essentiel pour garantir la sécurité des données et éviter les coûts (parfois importants) résultant de la non-conformité.

Pour certaines entreprises, il a fallu faire un audit des processus de collecte de données et de leurs fournisseurs et en changer au besoin. L’enquête a révélé que près de 40 % des répondants ont mis en œuvre le double opt-in et que plus de 20 % ont changé de fournisseur de service d’emailing pour respecter la réglementation en vigueur.

quote mark email security

Être en conformité signifie utiliser des fournisseurs qui le sont aussi. Les entreprises sont responsables de la manière dont leurs fournisseurs utilisent et protègent les données des clients, tout comme elles sont responsables du respect de leurs propres données. Pour être pleinement conformes, les entreprises doivent s’engager à n’utiliser que des sous-traitants qui respectent toutes les réglementations pertinentes en matière de protection des données et qui offrent le plus haut niveau de confidentialité et de sécurité.

Maylis de Bazelaire

Juriste chez Pathwire

Comment la région EMEA et l’Amérique du Nord abordent la question de la confidentialité des données

Il nous a également semblé intéressant d’analyser la perception des professionnels sur l’attention portée par chaque région au respect de la confidentialité des données. Dans l’ensemble, 76,7 % des personnes interrogées ont déclaré que l’UE semble être plus soucieuse de la confidentialité que l’Amérique du Nord. Un avis majoritairement répandu dans la région EMEA, mais avec lequel les Nord-Américains sont aussi d’accord.

Lorsque nous nous sommes penchés sur les résultats pour chaque région, les données ont confirmé les suppositions des répondants. Plus de 50 % des personnes interrogées en Amérique du Nord ne savaient pas quelles lois sur la protection des données étaient en vigueur dans leur entreprise, alors que dans la région EMEA, seulement 12 % l’ignoraient. Un grand bravo à l’EMEA !

Graphique : EMEA vs Amérique du Nord : quelles lois sur la protection des données s'appliquent aux entreprises ?

Les entreprises de la région EMEA sont souvent plus rigoureuses en matière de conformité, comme nous l’avons vu précédemment. Elles sont également plus susceptibles de modifier leur technologie pour respecter les lois (49,5 % contre 35,4 % pour l’Amérique du Nord), et elles ont tendance à dépenser plus d’argent à cet effet (28,4 % des répondants de la région EMEA ont dépensé plus de 1 000 € pour la mise en conformité, contre 25,3 % des répondants d’Amérique du Nord).

Graphique : EMEA vs Amérique du Nord : comment les entreprises se sont-elles adaptées pour garantir la conformité des données ?

De toute évidence, les entreprises de la région EMEA considèrent que la confidentialité des données est plus importante qu’en Amérique du Nord. Cependant, indépendamment des mentalités locales, il est important de noter que le respect de la confidentialité des données nous concerne tous de la même manière. Où que vous soyez, elle doit être une priorité.

quote mark email security

Les entreprises non respectueuses des règles s’exposent, de la part des régulateurs chargés de la protection des données, à des sanctions élevées allant jusqu’à 20 millions d’euros ou 4 % du chiffre d’affaires annuel dans le cadre du RGPD, quel que soit leur lieu d’implantation. En outre, le non-respect des réglementations appropriées en matière de protection des données peut également avoir des implications significatives en termes de réputation et de contrat.

Maylis de Bazelaire

Juriste chez Pathwire

Points importants à retenir concernant la confidentialité des données

En fin de compte, notre enquête a révélé qu’une faible proportion des répondants respectent les lois applicables en matière de confidentialité des données. Or, la conformité est indispensable si vous voulez éviter les amendes, la colère des clients et d’autres répercussions peu agréables.

Qui plus est, le recours à des fournisseurs respectueux des réglementations – comme la plateforme d’email marketing de Mailjet, l’infrastructure d’envoi de Mailgun ou les solutions de vérification des adresses email de Mailgun – vous aidera à protéger les données de vos clients, à préserver leur confiance et à éviter les sanctions juridiques et financières résultant du non-respect des réglementations. Maintenez confidentiel ce qui l’est et prenez les mesures qui s’imposent. Faites-nous confiance, cela en vaut vraiment la peine.

Kit RGPD pour les spécialistes du marketing
Avez-vous encore des doutes sur la conformité de votre entreprise au RGPD ? Nous mettons à votre disposition un kit avec de nombreuses ressources pour vous aider à vérifier vos processus de collecte de données et vos fournisseurs.

Télécharger

Pour être sûr(e)de ne plus jamais manquer aucune tendance ou nouveauté en matière d’email marketing, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez les dernières nouvelles directement dans votre boîte de réception !

Protection de la confidentialité d’Apple Mail : la fin des emails marketing ?

Le monde de l’email marketing s’est fait bousculer une fois de plus lorsque Apple a annoncé sa nouvelle protection de la confidentialité du courrier pour l’application Apple Mail lors de l’édition 2021 de la Worldwide Developers Conference (WWDC 2021)

Au cours de cet événement, Apple a présenté de nouvelles fonctionnalités conçues pour aider ses utilisateurs à contrôler et surveiller l’utilisation que les applications font de leurs données, et notamment la possibilité de limiter le suivi des emails dans l’application Mail. En d’autres termes, Apple Mail empêchera les expéditeurs de savoir qui ouvre leurs emails.

De quoi s’agit-il exactement ?

La protection de la confidentialité du courrier d’Apple Mail sera lancée entre septembre et novembre, et concernera les appareils iOS 15, iPadOS 15 et macOS Monterey. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la nouvelle a fait parler d’elle, chacun y allant de son opinion sur les implications potentielles de ces nouvelles fonctionnalités sur la possibilité de mesurer et suivre les emails.

Dans son communiqué de presse, Apple explique : « Dans l’app Mail, la protection de la confidentialité du courrier empêche l’expéditeur d’utiliser des pixels invisibles afin de collecter des informations sur l’utilisateur. Cette nouvelle fonctionnalité permet aux utilisateurs d’empêcher les expéditeurs de savoir quand ils ouvrent un email, et de masquer leur adresse IP afin qu’elle ne puisse pas être liée à d’autres activités en ligne ou utilisée pour déterminer leur localisation. »

Cette nouvelle fonctionnalité concernera tous les emails lus par les utilisateurs dans l’application Mail sur des appareils Apple, quel que soit le client de messagerie. Qu’en est-il des emails lus sur un iPhone depuis l’application Gmail, me direz-vous ? Pas d’inquiétude : la protection de la confidentialité du courrier ne concerne que l’application Mail.

Qu’est-ce que cela signifie pour les utilisateurs d’Apple Mail ?

Partout dans le monde, les utilisateurs exigent de pouvoir mieux contrôler leurs données personnelles, et certains fournisseurs de technologies et pays les ont visiblement entendus. Au cours des dernières années, les gouvernements de l’Union européenne et des États-Unis ont ainsi voté différentes lois visant à protéger la confidentialité des données des consommateurs, comme le RGPD, l’ePrivacy, le CCPA ou encore le Virginia Consumer Protection Act.

Avec la protection de la confidentialité du courrier, les utilisateurs pourront choisir de protéger leur activité du regard des tiers. Lorsqu’ils activeront l’option « Protéger l’activité du courrier », Apple Mail masquera leur adresse IP et chargera le contenu distant en toute confidentialité.

notification de Protection de la confidentialité du courrier dans Apple Mail

Source : Ryan Jones sur Twitter

Il est probable que la plupart des utilisateurs choisiront de masquer leur activité. Le renforcement de la confidentialité est bien entendu toujours une bonne nouvelle, mais la protection de la confidentialité du courrier présente néanmoins quelques inconvénients. Les taux d’ouverture étant utilisés pour analyser l’engagement et nettoyer les listes de contacts, ces utilisateurs pourraient donc finalement recevoir davantage d’emails indésirables.

Quelles seront les implications de la protection de la confidentialité du courrier d’Apple pour les spécialistes du marketing ?

Pour faire court, les expéditeurs ne pourront plus suivre les taux d’ouverture des emails et le contenu lié à la géolocalisation ne s’affichera pas correctement avec Apple Mail. Tous les emails envoyés à des utilisateurs d’Apple Mail qui ont activé la protection de la confidentialité du courrier paraîtront ouverts, même s’ils ont en réalité été ignorés. L’ouverture automatique des emails aura des conséquences sur le suivi et la mesure des performances des emails, mais aussi sur les campagnes qui utilisent cette information comme filtre ou déclencheur.

Les taux d’ouverture constituent la statistique de base de nombreux spécialistes de l’email depuis des années, même si certains commencent à s’intéresser à d’autres moyens de mesurer la performance de leurs campagnes. C’est vrai, il s’agit d’une mesure perfectible de l’exposition à vos emails : qui n’a jamais ouvert un message sans vraiment le lire ? Pour autant, son impact sur de nombreuses facettes des stratégies d’emailing est énorme.

Nous ne savons pas encore grand-chose de la protection de la confidentialité du courrier d’Apple, mais l’impossibilité de suivre le taux d’ouverture et la localisation pourrait avoir les conséquences suivantes :

  • Suivi de la performance des emails : les taux d’ouverture fournis par les utilisateurs d’Apple Mail n’étant pas fiables, les expéditeurs devront s’appuyer sur d’autres indicateurs, comme les taux de clic et les conversions, pour déterminer le succès d’une campagne d’emailing.
  • Test des emails : l’absence de taux d’ouverture précis signifie probablement que les tests d’objets d’email, ou tout autre type de tests utilisant les taux d’ouverture comme indicateur de réussite, ne seront plus pertinents.
  • Nettoyage des listes de contacts : la segmentation basée sur les taux d’ouverture ne sera plus applicable aux utilisateurs d’Apple Mail. Les expéditeurs ne pourront donc sûrement pas recourir à des politiques de suppression (« sunset policy ») et à d’autres stratégies permettant de maintenir la pertinence de leur liste de contacts.
  • Campagnes segmentées ou automatisées en fonction des taux d’ouverture : certains flux automatisés, les emails d’onboarding et les campagnes de réengagement prennent en compte le fait que l’email a été ouvert ou non par l’utilisateur pour déterminer l’email qu’il recevra ensuite. Nous n’avons pas encore de certitude, mais il est probable que ces campagnes seront affectées.
  • Personnalisation en temps réel : certains expéditeurs utilisent du contenu dynamique qui varie en fonction de l’emplacement du destinataire lorsqu’il ouvre l’email. Ce type d’email utilise la géolocalisation, ce qui deviendra impossible pour les utilisateurs d’Apple Mail.

 
Cet avenir nous paraît sombre, à nous aussi. Pas de panique, ces évolutions ne concernent que les utilisateurs d’Apple Mail. Dans notre rapport 2021 sur les habitudes emailing, seuls 13,3 % des personnes interrogées affirment utiliser l’application Apple Mail pour ouvrir et lire leurs emails personnels. Or, les autres applications, comme Gmail (utilisées par 52,5 % des personnes que nous avons interrogées), ne seront pas concernées par la protection de la confidentialité du courrier.

Qu’en disent nos experts ?

Alors que cette nouvelle fait trembler les spécialistes du marketing, nous avons demandé à nos experts de la délivrabilité et de la protection des données ce qu’ils pensaient de la nouvelle. Découvrez ci-dessous ce qu’ils en pensent… et pourquoi vous n’avez aucune crainte à avoir quant à la pérennité de l’email marketing.

quote mark email security

Si la possibilité de signaler les emails comme spam n’a pas tué l’email marketing il y a près de 20 ans, nous n’avons pas à craindre que la protection de la confidentialité du courrier d’Apple mette fin à l’email marketing aujourd’hui. Les expéditeurs s’adapteront et apprendront à étudier d’autres indicateurs.

Kate Nowrouzi

VP de la délivrabilité chez Pathwire

quote mark email security

Apple fait partie des principaux acteurs d’un secteur technologique en perpétuelle évolution. À ce titre, l’entreprise se doit de prendre une responsabilité sociétale en positionnant la confidentialité au cœur de ses produits et fonctionnalités. L’Internet des objets, emails inclus, est un monde extrêmement flexible. Les nouveaux changements en matière confidentialité n’auront que peu d’impact sur les spécialistes du marketing, ils sauront s’adapter pour trouver des solutions plus créatives et respectueuses de la confidentialité.

Darine Fayed

Directrice juridique et DPO chez Pathwire

quote mark email security

Les conséquences directes du changement d’Apple Mail restent floues. Les experts du secteur sont encore partagés : certains affirment qu’Apple vient de tuer les emails marketing, quand d’autres sont persuadés que rien ne changera. Pour ma part, je pense que les spécialistes du marketing devront trouver d’autres statistiques pour évaluer la performance de leurs campagnes et ne plus s’appuyer uniquement sur les taux d’ouverture. Ils s’adapteront et s’en sortiront, comme ils l’ont toujours fait.

Alexandre Zibrick

Expert en délivrabilité chez Pathwire

quote mark email security

On entendait beaucoup de rumeurs sur ce type d’évolution depuis deux ans. La décision d’Apple ne me surprend pas vraiment. C’est vrai, notre travail va être plus difficile, mais ce sera pour tout le monde pareil, je ne suis pas inquiet. Il parait que l’email est déjà mort de toute façon, du moins c’est ce qu’on me dit depuis que j’ai commencé à travailler dans ce secteur il y a 8 ans.

Nick Schafer

Responsable de la délivrabilité chez Pathwire

En bref, pas de panique. Mais comment se préparer à cette nouvelle fonctionnalité ?

Que faire pour s’y préparer ?

Pour commencer, inspirez à fond, puis expirez. Vous vous souvenez de l’arrivée du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) ? On pensait que tout était fini. Et pourtant… Nous sommes toujours là !

Bien. Vous l’avez compris, il va falloir aller plus loin que les taux d’ouverture pour mesurer la performance de votre stratégie emailing. Intéressez-vous aux autres statistiques, y compris le taux de délivrabilité et taux de clic. Commencez également à faire des tests pour bien comprendre ce qui fonctionne ou pas avec votre liste de contacts. Quel contenu votre public attend-il ? Pourquoi vos contacts cliquent-ils sur les liens ?

Enfin, veillez plus que jamais à la bonne santé de votre liste de contacts. Gardez un œil sur votre réputation, utilisez des outils comme la vérification des emails pour assurer la qualité de vos listes et n’hésitez pas à demander de l’aide si vous en avez besoin. Les experts en délivrabilité de Pathwire s’appuient sur différentes statistiques pour surveiller la délivrabilité des emails. Vous allez dire que nous manquons d’objectivité. Peut-être. Mais nous restons persuadés qu’ils sont les meilleurs partenaires dont pourrait rêver une entreprise.

Profitez d’une délivrabilité optimale avec Pathwire
Maîtrisez la délivrabilité de vos emails. Notre équipe d’experts s’occupera de vos problèmes les plus complexes afin que vous puissiez vous concentrer sur le développement de votre entreprise.

Contacter un expert

Pour ne rien rater des prochaines catastrophes (et de l’actualité) de l’email marketing, abonnez-vous à notre newsletter.

Nettoyer une liste de diffusion grâce aux vérifications de Mailgun disponibles dans l’Union européenne

Vous avez déjà testé les outils intuitifs de Mailjet pour créer de superbes emails, mais comment vous assurer que vos destinataires reçoivent bien vos créations ?

Cela peut sembler très simple. Vous rédigez des textes captivants et les complétez par des photos accrocheuses, appuyez sur « Envoyer » et hop ! votre email arrive dans la boîte de réception de toutes les personnes de votre liste, toutes impatientes de recevoir votre nouvelle correspondance. Pas vrai ?

Malheureusement, c’est loin d’être aussi simple. Saviez-vous que 15 % des emails n’arrivent jamais à destination ? Cela en fait des opportunités manquées.

C’est là qu’intervient la délivrabilité. Propulser vos emails vers le cyberespace et croiser les doigts ne suffit pas. Vous devez vous assurer qu’ils arrivent dans la boîte de réception de tous vos contacts. C’est pourquoi nous sommes heureux d’annoncer que nos services de vérification des adresses email sont enfin disponibles dans l’Union européenne, ainsi qu’une fonctionnalité de prévisualisation des résultats de vérification.

Qu’est-ce que la vérification des adresses email ?

La vérification des adresses email vous permet de vous assurer que vous envoyez des emails à de vraies personnes avec de vraies adresses email. Il y a plusieurs manières de procéder à la vérification. Quand une personne s’inscrit pour recevoir vos communications par email, par exemple, vous pouvez lui envoyer un email de test pour confirmer que l’adresse email donnée est la bonne et qu’ils y ont bien accès. Une autre méthode consiste à utiliser un service pour vérifier, au sein d’une liste de diffusion existante, quelles adresses email existent bien et lesquelles pourraient poser problème.

Pourquoi vérifier ma liste de diffusion ?

Vérifier la qualité de votre liste de diffusion est une bonne pratique reconnue. Cela permet d’exclure les adresses email risquées qui pourraient affecter votre réputation d’expéditeur. Dans un sondage récent, nous avons découvert que près d’un tiers des répondants avaient commencé à vérifier leurs adresses email depuis l’année dernière.

Pourtant, ce n’est pas le cas de tout le monde. Pourquoi cela ? Les réponses au sondage ont révélé que les gens se posaient trois questions par rapport à la vérification des listes de diffusion :

1. Ma liste de diffusion doit-elle être nettoyée ?

Il est estimé que plus de 20 % d’une liste de diffusion « n’est plus valable » chaque année. Cela comprend les adresses email qui changent, les personnes qui ne réagissent plus à vos communications ou qui se désinscrivent. Si vous ne la vérifiez pas régulièrement, une liste de diffusion qui semblait à première vue très réactive et engagée peut rapidement se transformer en impasse. Pour répondre à cette première question : oui, pour de meilleurs résultats emailing, nettoyez votre liste.

2. À quelle fréquence dois-je vérifier ma liste de diffusion ?

Déterminer une fréquence pour nettoyer sa liste de diffusion est une décision qui peut sembler aléatoire. Faut-il le faire tous les trois mois ? Tous les six mois ? En fonction de votre interlocuteur, la réponse peut varier du simple au double. Toutefois, la réponse est plutôt simple : vous devriez vérifier votre liste aussi souvent que vous le pouvez, ce qui nous amène à la dernière question…

3. Quel est l’intérêt de vérifier ma liste de diffusion ?

Les adresses email non réactives font baisser vos taux d’ouverture et de clics, ce qui nuit aux indicateurs d’engagement de votre stratégie emailing et à la visibilité de vos futures campagnes. Cela réduit alors l’intérêt des consommateurs et le retour sur investissement des campagnes emailing au fil du temps. En bref, la vérification a un impact direct sur votre réputation d’expéditeur – et votre réputation fait partie de votre marque.

Dans le monde d’aujourd’hui, l’email est un outil marketing essentiel. Lorsque vous avez une liste de diffusion de qualité, composée de contacts intéressés et engagés, vos messages ont beaucoup plus de chances d’arriver dans la boîte de réception de gens qui démontrent un intérêt pour ce que vous vendez.

Ce qui nous amène à la question fatidique : comment évaluer et améliorer la qualité de votre liste de diffusion rapidement et facilement, sans pour autant dépenser un budget trop important ?

Lancement des vérifications dans l’Union européenne

Nous avons la réponse ! L’infrastructure de vérification de Mailgun est désormais disponible dans l’Union européenne, pour des performances et une précision de pointe.

Les vérifications des adresses email proposées par Mailgun peuvent être utilisées de deux façons : pour nettoyer les listes de contacts ou à intégrer dans vos formulaires d’inscription pour vérifier l’adresse email d’un utilisateur en temps réel. Comme tous les produits de Mailjet, les vérifications de Mailgun sont entièrement conformes au RGPD et vous pouvez compter sur nous comme processeur des données dans l’Union européenne.

Alors comment commencer ? Vous pouvez obtenir une évaluation gratuite de la qualité de votre liste de diffusion en quelques secondes, grâce à une prévisualisation des résultats de la vérification. Une fois cette prévisualisation générée, vous pouvez vérifier votre liste en un clic. Si ce n’est pas le bon moment pour vous, pas de problème. Notre fonctionnalité de prévisualisation de la vérification est gratuite, vous pouvez donc évaluer la qualité de votre liste de diffusion sans débourser un centime. Vous pouvez ensuite valider votre liste quand c’est le plus pratique pour vous et quand votre budget vous le permet, pour un résultat optimal à la fois sur votre taux de délivrabilité et sur votre budget.

Vérifiez votre liste de diffusion avec Mailgun aujourd’hui

En tant qu’experts de la délivrabilité, nous savons l’importance d’une liste de diffusion de qualité. Il est essentiel que vos emails arrivent dans les boîtes de réception de vos destinataires pour garantir la réussite de votre stratégie emailing.

Alors ne jouez pas aux devinettes, assurez-vous que votre liste de diffusion est propre et optimisée. Utilisez notre service de vérification des adresses email pour que vos messages arrivent bien à destination.

Vous êtes prêt(e) à vérifier votre liste de diffusion aujourd’hui ? Demandez un devis !

En savoir plus sur les services délivrabilité
Vous souhaitez envoyer un nombre très important d’emails ? Nos experts peuvent booster la performance de vos emails. Nous avons aidé des entreprises comme Franprix, La Tribune et Galeries Lafayette à gérer leurs campagnes emailing.

Contacter un expert

Bienvenue à Email on Acid dans la famille Pathwire

Chez Pathwire, nous croyons au pouvoir des connexions et notre objectif a toujours été de permettre aux utilisateurs de reprendre le contrôle sur leur façon de créer des connexions avec leur audience. Nous savons que le monde de l’emailing est complexe, et notre objectif est de vous simplifier les choses au maximum.

Aujourd’hui, nous franchissons une nouvelle étape dans notre parcours en accueillant Email on Acid dans notre famille. Email on Acid s’est forgé une place unique sur le marché de l’emailing grâce à sa plateforme complète et flexible permettant de tester la qualité des emails. Nous avons été impressionnés par ce que l’équipe d’Email on Acid a réussi à créer. Depuis le lancement d’Email on Acid en 2009, l’entreprise est devenue la solution de référence pour plus de 5 000 développeurs et marketeurs en fournissant des solutions de contrôles de contenu, des outils d’accessibilité, et la possibilité de tester le rendu des campagnes emailing en boîte de réception sur différents clients de messagerie et appareils. La solution de contrôle préalable des campagnes d’Email on Acid combine ces fonctionnalités dans une checklist automatisée, qui aide les spécialistes du marketing à détecter et à corriger les éventuels problèmes avant envoi.

Depuis 2010, grâce aux produits Mailgun et Mailjet, Pathwire offre aux développeurs et aux spécialistes du marketing les meilleurs outils d’envoi d’emails. Bien que nous disposions de la meilleure API d’email au monde, d’une infrastructure puissante et de solutions innovantes d’email marketing, ce qui constitue une grande partie de l’équation pour établir un lien fiable entre les entreprises et leurs clients, nous voulions aller encore plus loin. Depuis le début de cette aventure, nous sommes déterminés à développer et à élargir notre offre de produits afin de vous assurer que rien ne s’interpose entre vous et vos destinataires.

Cette acquisition nous permet de proposer une offre de produits plus riche, ainsi que de nouvelles fonctionnalités et capacités, dans le cadre de notre mission visant à devenir la plateforme emailing la plus fiable au monde pour les entreprises à la pointe de la technologie. Ensemble, Pathwire et Email on Acid fourniront des services à plus de 100 000 entreprises et permettront aux développeurs et aux spécialistes du marketing d’envoyer des emails plus intelligemment.

Pathwire x Email on Acid

Un ensemble d’outils pour faire passer vos emails au niveau supérieur

La bonne délivrabilité des emails à toujours été au cœur de l’offre de Pathwire. Notre équipe support et nos experts délivrabilité à la pointe du secteur aident les marques du monde entier à envoyer les meilleurs emails possible. Avec l’arrivée d’Email on Acid dans la famille Pathwire, nos clients bénéficient d’un nouvel atout pour consolider leur réussite en matière d’emailing.

Email on Acid est l’une des rares entreprises réputées pour offrir la prévisualisation des emails à grande échelle, donnant ainsi confiance aux spécialistes du marketing au moment d’envoyer leur campagne. Cette solution résout ainsi un problème particulièrement complexe et difficile : l’affichage inégal des emails sur un grand nombre de clients de messagerie et d’appareils. En intégrant Email on Acid à l’offre délivrabilité de Pathwire, nous continuons à aider nos clients à résoudre les problèmes complexes qui se cachent derrière les communications.

Avec Email on Acid, les utilisateurs de Mailgun et Mailjet auront accès à des tests d’emails fiables, à des contrôles de contenu et à des analyses qui leur permettront de mieux comprendre ce qui arrive aux messages une fois en boîte de réception. De cette manière, ils enverront toujours la meilleure version de leurs emails.

Que va-t-il se passer ensuite ?

Désormais partie intégrante de Pathwire, Email on Acid sera intégré à l’offre délivrabilité de Pathwire, avec son ensemble de produits différenciés et sa position clé sur le marché du test de l’email.

Actuellement, Email on Acid est déjà intégré au produit Mailjet via une fonctionnalité appelée la prévisualisation en boîte de réception, qui est disponible pour les clients grands comptes. La fonctionnalité de prévisualisation en boîte de réception permet aux développeurs et aux spécialistes du marketing d’obtenir un aperçu du rendu des emails selon le fournisseur de messagerie et l’appareil, afin d’obtenir des informations supplémentaires et d’optimiser l’engagement de l’audience.

À l’avenir, nous étendrons cette offre à un plus grand nombre de clients et mettrons à disposition toutes les fonctionnalités de contrôle préalable de campagnes d’Email on Acid pour aider nos utilisateurs à améliorer leur délivrabilité. En attendant, vous pouvez essayer Email on Acid gratuitement pendant 7 jours. Pour cela, il vous suffit de vous inscrire ici.

En conclusion

Chez Pathwire, nous avons pour mission de fournir des solutions simples à vos problèmes d’email complexes. C’est pourquoi, nous sommes ravis de ce que cela signifie pour nos clients et la plateforme en général, car cela améliorera notre offre de produits et vous apportera davantage d’informations sur vos emails. Avec Pathwire et Email on Acid, il n’a jamais été aussi facile de créer des connexions avec votre audience.

Envoyez vos emails les yeux fermés, ils arriveront à destination !

Découvrez Email on Acid
Envoyez la meilleure version de vos emails. Découvrez comment Email on Acid peut vous aider à envoyer vos emails directement en boîte de réception à tous les coups avec la campagne parfaite.

En savoir plus

Formulaires d’inscription en ligne : comment les optimiser

Parlons un peu du formulaire d’inscription en ligne. Interactif et à la portée du plus grand nombre, c’est un puissant outil pour recueillir les informations personnelles des visiteurs sur un site Internet. Pourtant, son potentiel reste aujourd’hui encore largement sous-estimé.

Nous vous livrons ici les conseils essentiels pour créer un formulaire d’inscription en ligne optimal et optimiser vos résultats. Attachez vos ceintures… C’est parti !

Formulaire en ligne : définition, objectif et avantages

Le formulaire en ligne est une méthode utilisée pour recevoir les données de clients potentiels. Le formulaire d’inscription en ligne permet par exemple aux visiteurs d’un site de s’inscrire à un événement ou de s’abonner à une newsletter. L’objectif ultime d’un formulaire d’inscription pour les marques est de récolter les coordonnées de ces visiteurs et éventuellement des informations personnelles additionnelles, qui permettront de réaliser des actions marketing personnalisées par la suite.

Pour les entreprises, le formulaire d’inscription favorise l’acquisition de nouveaux clients. Les informations – obtenues de manière organique – sont structurées et immédiatement exploitables. L’entreprise peut ainsi facilement atteindre son audience et profiter de cet échange privilégié pour proposer des contenus à forte valeur ajoutée répondant au profil et aux problématiques des contacts, les faisant ainsi avancer dans l’entonnoir de conversion.

Un autre avantage non négligeable est que les coûts de création d’un formulaire d’inscription sont souvent dérisoires. Avec des résultats très fiables pour un prix de revient très faible, les formulaires d’inscription ont souvent un ROI exceptionnel. Alors que 53 % des marques expriment le souhait d’obtenir plus de données sur leur clientèle, c’est un potentiel qui ne demande qu’à être exploité.

Le formulaire d’inscription marquant souvent le point de départ de la relation, une préparation minutieuse, un contenu pertinent et un design attrayant sont essentiels pour tirer le meilleur parti de cette opportunité.

Comment optimiser un formulaire d’inscription en ligne ?

Contenu d’un formulaire d’inscription simple

La première étape consiste à préciser les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre formulaire. Vous pourrez alors définir beaucoup plus facilement le contenu de votre formulaire d’inscription.

Pour un formulaire d’inscription simple, demandez uniquement les informations strictement nécessaires (telles que le prénom, le nom et l’adresse email). Votre message explicatif doit être précis et concis, et formuler les avantages dont vont pouvoir tirer les utilisateurs. Par exemple, dans le cas d’un formulaire d’inscription à la newsletter : Que gagneront ces nouveaux lecteurs et lectrices à s’inscrire à votre newsletter ? À quelle fréquence leur communiquerez-vous vos informations ? Épurez au maximum votre formulaire pour minimiser les distractions et augmenter votre taux d’inscription.

En vous confiant des données personnelles, les personnes qui remplissent un formulaire en ligne vous témoignent non seulement de leur intérêt, mais aussi de leur confiance. Les données recueillies devront donc faire l’objet d’un traitement adapté dans le respect du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Exemple formulaire inscription Mailjet
Exemple du formulaire d’inscription à la newsletter de Mailjet by Pathwire

 
Pour encourager les visiteurs de votre site à vous fournir leurs données personnelles, il est par exemple possible de mentionner que vous leur offrirez une réduction en échange. Parler d’un bénéfice immédiat augmentera encore davantage vos chances de conversion. À noter qu’une étude récente de Pathwire montre que 52,5 % s’inscrivent à des newsletters pour bénéficier d’une réduction ponctuelle.

Contenu d’un formulaire d’inscription plus avancé

Il est également possible de créer des formulaires avec plus de champs pour recueillir des informations personnelles supplémentaires, et connaître plus précisément le profil des personnes. Vous pourrez par exemple demander le prénom, le nom et l’adresse email ; mais aussi la date de naissance, l’adresse postale, les centres d’intérêts, etc. Dans ce cas, il vous faudra donc créer un formulaire d’inscription un peu plus complexe.

Vous pourrez exploiter ces informations pour mettre en place de futures actions marketing qui n’en seront que plus ciblées et plus efficaces. Par exemple, à l’aide de ces nouvelles informations, vous pourrez segmenter votre liste de contacts en différents groupes en fonction de leur profil ou de leur comportement afin d’envoyer des emails personnalisés qui répondent vraiment à leurs besoins.

En cas de questions à choix multiples, prévoyez des menus déroulants ou des cases à cocher et, si possible, pas plus de quelques questions. Garder en tête que pour être performant, le formulaire d’inscription doit pouvoir être rempli rapidement. Essayez donc, tout de même, de limiter au maximum le nombre de champs.

Exemple formulaire inscription avec menu déroulant
Exemple de formulaire d’inscription avec un menu déroulant

 

Email d’activation et page de confirmation

Une fois que les utilisateurs ont complété votre formulaire d’inscription, vous pouvez leur envoyer un email d’activation avec un lien vers une page de confirmation. Lorsque l’on envoie un tel email de confirmation dans le cadre de la collecte de données, on parle d’un processus de double opt-in.

Même si le double opt-in n’est pas obligatoire dans le cadre du RGPD, cette demande de confirmation présente de nombreux avantages. D’une part, cela vous assure de n’avoir que des adresses valides au sein de vos listes de contacts, et ainsi d’améliorer votre réputation d’expéditeur et la délivrabilité de vos messages. D’autre part, cela vous permet de ne laisser aucun doute quant au consentement des personnes.

Exemple email de confirmation
Exemple d’email de confirmation à la newsletter de Mailjet

 
Une fois que les utilisateurs ont cliqué sur ce lien de confirmation, n’oubliez pas de les remercier pour leur inscription ! Que ce soit pour l’email d’activation ou la page de confirmation, gardez un code graphique cohérent et soignez la présentation.

Design

Un formulaire qui s’affiche mal sur un écran de portable ou un formulaire d’inscription au style désuet sont autant d’erreurs à éviter. Ne négligez pas le design de votre formulaire, et personnalisez chaque aspect de ce dernier en fonction de votre identité graphique : texte, couleur, orientation, bouton, etc.

Notez également que le contenu de votre formulaire va largement influer sur son design. C’est pourquoi ces deux aspects du formulaire en ligne doivent être conçus pour former un ensemble cohérent, et inciter au maximum les utilisateurs à remplir et soumettre le formulaire d’inscription.

Placement du formulaire d’inscription sur un site Web

Placez votre formulaire d’inscription de manière stratégique pour optimiser sa visibilité. Par exemple, s’il s’agit d’un formulaire d’inscription à votre newsletter, vous pouvez le placer sur votre page d’accueil, dans le footer de votre site Internet, ou encore sur certaines de vos pages clés. Vous pouvez décider de l’intégrer directement sur la page ou bien de créer une fenêtre pop-in.

Pour plus d’efficacité, vous pouvez multiplier sur votre site Web les bannières ou boutons calls-to-action redirigeant vers le formulaire d’inscription, en les intégrant par exemple sur des pages d’articles de blog comme dans l’exemple ci-dessous.

Exemple de bannière renvoyant vers formulaire inscription
Exemple de bannière Mailjet redirigeant vers un formulaire d’inscription en ligne

 

Comment Mailjet peut vous aider ?

Malgré leur apparence simple et épurée, la création des formulaires d’inscription professionnels a donné bien des sueurs froides aux propriétaires de sites Web. Heureusement, des générateurs de formulaires vous offrent désormais la possibilité d’élaborer facilement et rapidement des formulaires d’inscription parfaitement adaptés à vos besoins.

Chez Mailjet by Pathwire, nous avons justement développé un widget d’abonnement facile à utiliser pour vous permettre de faire grandir vos listes de contacts. Les utilisateurs qui s’abonnent en passant par votre widget sont ajoutés automatiquement à la liste de contacts que vous avez sélectionnée.

Ce widget est spécialement conçu pour vous permettre d’élaborer et paramétrer un formulaire d’inscription en ligne en toute simplicité. Une fois le widget créé, il vous suffit de le copier-coller le code HTML sur votre site, et le tour est joué.

Outil de création de widget d'abonnement Mailjet
L’outil pour concevoir des widgets d’abonnement de Mailjet

 
Si votre site fonctionne sous WordPress, vous pouvez utiliser notre plugin dédié qui vous permettra de créer un formulaire d’inscription, gérer vos contacts, créer vos campagnes et accéder à vos stats en temps-réel depuis votre tableau de bord WordPress.

Notez également que le widget Mailjet propose un double opt-in natif qui garantit l’intérêt de vos destinataires, un pré-requis indispensable pour votre réputation d’expéditeur.

Et si vous testiez le formulaire d’inscription de Mailjet ?
Avec Mailjet, créez facilement votre formulaire et faites grandir vos listes de contacts grâce à notre widget d’abonnement en double opt-in natif.

Essayer gratuitement

En conclusion

Maintenant que vous connaissez toutes les étapes à respecter afin de créer un formulaire d’inscription, voici un récapitulatifs des conseils à suivre pour optimiser sa performance :

  • Commencez par définir les objectifs que vous souhaitez atteindre avec votre formulaire d’inscription.
  • Concernant le nombre de champs, gardez un bon équilibre entre : demander suffisamment d’informations afin de connaître le profil de la personne et faire en sorte que le formulaire soit rapide et facile à remplir.
  • Rédigez un message explicatif qui présente clairement aux internautes les bénéfices dont ils tireront en remplissant le formulaire.
  • Si possible, proposez un avantage dont les utilisateurs pourront bénéficier directement en contrepartie de l’inscription en ligne, tel qu’une offre spéciale ou une réduction.
  • Choisissez un design élégant pour votre formulaire et des couleurs harmonieuses en accord avec votre identité visuelle.
  • N’oubliez pas également de personnaliser l’email d’activation et la page de confirmation.
  • Donnez le plus de visibilité possible à votre formulaire et multipliez sur les pages de votre site les bannières et les boutons calls-to-action amenant vers ce dernier.
  • Vérifiez que le formulaire s’affiche correctement sur un écran mobile afin d’optimiser l’expérience utilisateurs.
  • Utilisez un générateur de formulaire pour le concevoir facilement et avoir le temps de vous concentrer sur l’essentiel.

 
Félicitations, vous êtes maintenant prêt(e) à concevoir un formulaire d’inscription optimal afin d’augmenter significativement vos taux de conversion !

Vous voulez obtenir encore plus d’astuces pour optimiser vos actions marketing ? Rendez-vous sur nos réseaux sociaux Twitter et Facebook, et inscrivez-vous à notre newsletter pour suivre tous nos conseils.

***
Cet article est une version mise à jour de l’article « Optimisez vos formulaires d’inscription », publié sur le blog Mailjet le 9 juillet 2015 par Thomas Hajdukowicz.

Les bases d’une stratégie SEO

Parmi les nombreux leviers du web marketing, le SEO (Search Engine Optimization ou « optimisation pour les moteurs de recherche ») occupe une position de choix. Il est plébiscité par de nombreuses organisations qui l’exploitent et profitent de son potentiel rendement. Rappelons que le référencement naturel est à l’origine de plus de 50 % du trafic moyen d’un site web.

Pour autant, les néophytes peuvent se sentir perdus face à la définition – pas toujours précise – des champs d’application du SEO. Investir dans une stratégie de référencement, c’est pourtant faire le choix d’un modèle pérenne, qui améliore votre notoriété et votre réputation en ligne, tout en propulsant potentiellement votre site parmi les premiers résultats apparaissent sur les SERP (Search Engine Result Pages ou « pages de résultats d’un moteur de recherche »).

Passons donc en revue les bases d’une stratégie SEO efficace…

Définir des objectifs pour sa stratégie SEO

Comme pour toute stratégie, il convient de commencer par définir clairement ses objectifs.

Pour déterminer les enjeux de votre référencement naturel, la meilleure technique est de partir de l’objectif marketing initial. Vous souhaitez augmenter votre chiffre d’affaires ? Cela passera sûrement par le recrutement de nouveaux prospects. Côté SEO, cela correspond à un objectif d’augmentation du trafic sur le site web.

Cependant, votre SEO doit s’adapter à vos objectifs réels, qui peuvent aller au-delà du gain de trafic. La stratégie de référencement étant très fortement liée au contenu que vous proposez, on peut par exemple chercher à utiliser le SEO pour :

  • Faire progresser ses leads dans son tunnel de conversion.
  • Asseoir son autorité et son expertise dans son domaine.
  • Vendre des produits ou des services.
  • Éduquer ses visiteurs.

 

Assurer l’optimisation de la partie technique du site web

Le SEO technique fait en sorte que les différentes données présentes sur votre site soient bien prises en compte par les moteurs de recherche.

On utilise souvent des outils d’audit SEO pour obtenir un rapport complet sur la partie technique. Certains, comme l’outil Audit de Semrush, vous dévoilent très rapidement de nombreuses informations qui restent compréhensibles pour les débutants en SEO, puisque chaque point prend la forme d’une recommandation.

Outil Audit de site de Semrush
L’outil Audit de site de Semrush permet de connaître très simplement un score de santé technique du site, ainsi que de nombreux points d’amélioration pour augmenter ce score.

 

Faire un crawl de site

Il s’agit d’exécuter un logiciel permettant de répertorier toutes les erreurs d’un site : erreurs 404 pour les URL renvoyant à des pages inexistantes, 500 pour les erreurs côté serveur… Pour chaque bouton ou lien renvoyant vers une page d’erreur, il faudra procéder à une redirection ou créer une page correspondant à l’URL erronée.

Garantir à Google l’accessibilité de toutes les pages importantes

Analysez particulièrement le fichier Robots.txt que vous pourrez trouver (si vous en avez un) à l’adresse suivante : http://votresiteweb.com/robots.txt. Pour le modifier, il faudra le retrouver à la racine du site. Il est alors possible d’utiliser un logiciel d’accès FTP comme FileZilla.

Ici, plusieurs cas de figure :

  • Vous avez un fichier robots.txt vide. Dans ce cas, aucune page n’est interdite de crawl et d’indexation, elles pourront toutes être retrouvées sur les SERP.
  • Vous avez un fichier robots.txt qui bloque certains user-agents (par exemple les robots d’indexation de Google ou de Bing) sur certaines pages. Ce n’est pas forcément un problème, et c’est même tout indiqué s’il s’agit de pages qui n’ont aucun intérêt, ni en SEO, ni commercialement parlant (par exemple, les pages de conditions d’utilisation ou de CGV). En revanche, s’il s’agit de pages plus importantes et que vous désirez les rendre visibles sur les SERP, supprimez les URL correspondantes du fichier Robots.txt.

 

Quand l’UX se mêle à la stratégie SEO

Au-delà de l’optimisation pour les moteurs de recherches, le SEO est aussi une histoire d’optimisation pour les visiteurs. Les moteurs accordent de plus en plus d’importance au bien-être de l’utilisateur.

Des critères de pertinence relatifs à la qualité de l’UX (User eXperience ou « expérience utilisateur ») ont donc fait leur apparition depuis quelques années, et font partie des points d’amélioration en vogue. La mise à jour Core Web Vitals & Page Experience de Google change encore plus la donne concernant l’expérience utilisateur.

L’ergonomie mobile

L’ergonomie mobile fait partie intégrante des critères d’importance pour les moteurs de recherche, à l’image de Google qui propose même un outil de test pour savoir si son site est « mobile-friendly ».

La plupart du temps, l’adoption d’un format responsive, qui permet au site de s’adapter visuellement en fonction de la taille de l’écran de l’utilisateur, suffit à résoudre les problèmes désignés par cet outil.

Outil de test d'optimisation mobile de Google
L’outil de test d’optimisation mobile de Google vous renseigne sur la lisibilité de votre page web pour les mobiles.

 

La vitesse du site web

Avec l’ergonomie mobile, la vitesse du site web est le deuxième critère technique s’appuyant sur l’UX. Pour autant, la vitesse de chargement n’est pas un critère SEO à proprement parler : elle ne permet pas directement de gagner des places sur les SERP. Cette vitesse de chargement reste primordiale, puisque les internautes sont de plus en plus impatients. Ils partent très rapidement d’un site web qui met trop de temps à s’ouvrir.

De plus, les robots d’indexation des moteurs de recherches accordent moins de crédit à votre site si ce dernier est plus lent à charger qu’un site concurrent. L’enjeu est donc bien réel. Obtenez un rapport complet et des préconisations au sujet de la vitesse de chargement de votre site sur l’outil Google dédié Test My Site.

La navigation sécurisée HTTPS

La sécurité est prise en compte par les moteurs de recherche : proposer un site en version sécurisée HTTPS est aujourd’hui vivement conseillé.

Sans cela, le site peut subir des pénalités de visibilité sur les SERP. Il est aujourd’hui très facile d’obtenir un certificat SSL gratuit via n’importe quel hébergeur. Contactez l’un d’entre-eux, ou cherchez vous-même dans l’option « Certificat SSL » sur le tableau de bord de votre hébergeur.

Faire un audit de mots-clés

Lorsque vous mettez sur pieds une stratégie SEO, l’étude de mots-clés est une étape phare ! Les mots-clés sont les vecteurs de votre positionnement sur les SERP : c’est grâce à eux que les moteurs de recherche déterminent si votre contenu correspond à la requête de l’internaute.

Rechercher de nouveaux mots-clés se fait par étapes…

L’intuition, ou comment bien connaître son marché et sa clientèle

La première étape dans la recherche de nouveaux mots-clés est l’intuition : on va chercher à déterminer les mots-clés que l’on pense les plus efficaces, ceux qui sont souvent utilisés pour décrire les produits de l’entreprise en interne, ou par les clients.

De manière générale, essayez de vous mettre dans la peau d’un internaute : quels sont les termes qui devraient l’amener sur votre site ? Vous pouvez faire grossir cette liste de mots-clés en renseignant leurs synonymes ou variantes géographiques.

Utiliser des outils SEO adaptés à la recherche de mots-clés

Vient ensuite le moment d’analyser plus finement cette liste de mots-clés grâce à des dispositifs adaptés. Ces outils de recherche de mots-clés permettent d’estimer des volumes de recherche mensuels, c’est-à-dire le nombre de fois où chacun de ces mots-clés a fait l’objet d’une recherche sur Google, en un mois. Il s’agit d’un renseignement précieux : vous filtrez ainsi les mots-clés pour ne garder que les plus intéressants.

Certains outils avancés comme Semrush permettent, en prime, de connaître le taux de difficulté du mot-clé. Qu’est qu’il vous permet d’arbitrer ? Si votre site n’a pas encore le poids SEO suffisant pour rejoindre les géants du domaine sur les premières SERP de certaines requêtes, mieux vaut se tourner vers des mots-clés présentant moins de volume de recherche. Ils seront aussi moins concurrentiels, et il sera donc plus facile de gagner des places.

De plus, ces mots-clés souvent plus long (appelés « mots-clés longue-traîne ») sont parfois utilisés par des internautes plus qualifiés. Le trafic associé n’en sera que de meilleure qualité.

Keyword Magic Tool de Semrush
Le Keyword Magic Tool est l’un des outils Semrush. Il vous permet de connaître la difficulté des mots-clés étudiés, leur volume, leur tendance…

Il existe d’autres façons de trouver des mots-clés : vous pouvez, par exemple, exploiter des outils d’analyse de la concurrence. Ils vous permettent de décrypter les mots-clés utilisés par d’autres enseignes, et de les comparer avec ce que vous employez.

Du contenu de qualité pour alimenter sa stratégie SEO

On le disait plus haut, le contenu, c’est ce qui booste réellement le SEO : l’aspect technique d’un site aura beau être à la pointe, si le contenu ne suit pas, tous vos efforts auront été en vain. La norme d’aujourd’hui consiste à rédiger des contenus réellement utiles, qui répondent précisément et directement à la question posée par l’internaute. Plus vous serez proche de l’intention de recherche des internautes, plus votre contenu sera en adéquation avec leurs attentes, et plus il remontera dans les premières pages des résultats de recherche ! La production d’articles de blog est souvent un des axes privilégiés pour la création de contenus.

Pour bien optimiser vos textes, n’oubliez pas d’inclure vos mots-clés principaux dans certaines zones dites « chaudes » :

  • Les titres H1, H2 etc.
  • Le titre principal de la page
  • Les débuts de paragraphe

Ce sont, en particulier, aux mots-clés contenus dans ces zones que les moteurs de recherches vont accorder de l’importance.

Pour terminer

Le SEO est une science complexe qui s’illustre sur plusieurs aspects. D’un côté, les moteurs de recherche demandent une optimisation (technique et rédactionnelle) poussée afin de maximiser vos chances d’apparaître sur les premiers résultats associés à une recherche. De l’autre, les internautes méritent que les contenus soient avant tout pensés pour eux, et que la navigation proposée soit la plus agréable possible.

Dans tous les cas, même une stratégie SEO en balbutiement peut amener des résultats en termes de visibilité, de notoriété et de ventes. Testez ce qui fonctionne le mieux pour vous, et ajustez ! Combinés avec d’autres leviers web marketing, ces efforts vous conduisent sur une très bonne voie pour faire gonfler votre chiffre d’affaires.

***

Cet article a été écrit par Olivier Amici, responsable marketing France chez Semrush.

Email marketing : 4 exemples de campagnes B2C efficaces

Réussir à capter l’attention de votre clientèle est peut-être la chose la plus précieuse dans un monde toujours plus rapide et plus exigeant. Pour être remarqué de vos clients, vous devez leur faire une proposition intéressante. Il faut montrer que vous connaissez leurs besoins et que vous êtes en mesure d’apporter ce dont ils ont envie. Pour cela, avez-vous déjà envisagé l’email marketing ?

Avec 4 exemples concrets de campagnes emailing, nous vous expliquons pourquoi et comment faire un email B2C qui permettra d’optimiser les taux d’engagement et de conversion de vos clients.

Commençons par quelques clarifications…

L’email marketing B2C : définition

Tout comme la publicité digitale et les publications sur les réseaux sociaux, l’email marketing a pour objectif de convaincre des clients potentiels et d’améliorer les taux de conversion. Il s’agit d’un outil de choix pour les entreprises de l’e-commerce, avec un ROI emailing marketing très puissant pouvant atteindre jusqu’à 3 600 % dans le secteur B2C !

B2B et B2C : quelles différences ?

Vous ne communiquez pas de la même façon selon que vos prospects sont des entreprises ou des particuliers. Les décisions d’achat en entreprise sont souvent collectives, spécifiques à un secteur et reposent sur des processus de décisions complexes. Même si les consommateurs individuels sont aussi très sensibles aux aspects économiques (la « bonne affaire »), ils recherchent de plus en plus les nouveautés (la « dernière collection ») et des offres personnalisées (« juste pour vous… »).

Le vocabulaire du marketing reflète ces différences. Le marketing B2B, ou « business-to-business », consiste en l’utilisation de techniques de communication commerciale adaptées au contexte professionnel pour des produits ou services spécifiques. Le marketing B2C, ou « business-to-consumer », consiste en revanche en un ensemble de stratégies publicitaires visant un groupe-cible caractérisé par des comportements d’achats individuels à savoir : les particuliers. À ce titre, le marketing B2C investit non seulement l’espace public mais s’adresse aussi directement aux individus notamment par le biais des boîtes mail.

Pourquoi utiliser l’email marketing en B2C ?

L’email marketing permet d’atteindre un grand nombre de personnes, engendre relativement peu de frais et possède un ROI particulièrement élevé. Pourquoi ? C’est avant tout parce que les emails ont une propriété unique : ils sont hautement personnalisables. Si vous connaissez l’adresse email de vos clients, vous disposez aussi probablement d’autres données particulièrement utiles à leur sujet : prénom, classe d’âge, informations de géolocalisation, vous connaissez aussi le type de produits qu’ils ont achetés ou consultés dans le passé, etc. Ces données sont autant de pistes permettant d’établir avec eux un lien personnel via un email marketing.

Voyons désormais quatre campagnes emailing B2C particulièrement efficaces pour booster vos taux de conversion.

Exemples de campagnes emailing B2C

Email de réduction

Codes promo, ventes privées, soldes, bons d’achat… Il faut bien avouer que le concept de l’avantage promotionnel a quelque chose d’irrésistible. Un email permettant de bénéficier de réductions peut être le coup de pouce qui encouragera un nouveau client à passer sa première commande, d’en fidéliser un autre ou de promouvoir des produits ou services spécifiques.

Sans surprise, cette technique d’email marketing possède des taux de conversion particulièrement élevés. Notre rapport 2021 sur les habitudes emailing révèle en effet que 50,2 % des personnes interrogées déclarent consulter ce type d’email et cliquer sur les liens pour en savoir davantage ou utiliser l’avantage immédiatement et 38,8 % déclarent lire puis sauvegarder ces emails pour l’utiliser ultérieurement. Voilà donc une technique particulièrement efficace.

Les consommateurs apprécient les emails de réduction et cela se reflète directement dans les taux d’ouverture, de clics et de conversion. Découvrez maintenant quelques exemples d’emails de réduction.

Un contenu efficace pour votre email de réduction

Le secret ? Démarquez-vous. Exploitez tout le potentiel qu’offre l’email marketing. Ne vous contentez pas d’envoyer le même contenu à tous vos destinataires. Utilisez les sections dynamiques pour personnaliser votre email et mettre en avant les produits ou services que les destinataires ont déjà consultés par exemple. Cela est crucial car une fois l’attention de votre destinataire captée par une chose pour laquelle ils ont déjà démontré un intérêt, vous augmentez déjà de beaucoup vos chances de réaliser une vente.

C’est ce qu’illustre notre premier exemple d’email de réduction. Forever 21 propose non seulement une promotion, mais affiche surtout un contenu dynamique personnalisé avec des calls-to-action (CTA) bien visibles pour inciter efficacement les lecteurs à passer à l’action.

Exemple email Forever 21

Le choix du design pour l’email de réduction

Pour que votre message saute aux yeux, soignez la forme ! Placez toujours votre CTA en haut de la page pour un maximum de visibilité. N’hésitez pas à le faire ressortir à l’aide de couleurs.

Inspirez-vous de l’exemple de Winc, un service de livraison de vin. Son email est à la fois épuré et parfaitement clair. La stratégie est très efficace : le call-to-action attire immédiatement l’attention du lecteur dès les premières secondes, et l’offre de Winc est résumée dans la partie supérieure en quelques mots percutants.

Exemple email Winc

Email d’anniversaire

Synonymes de cadeaux, les anniversaires sont d’excellentes occasions de s’adresser aux consommateurs et de capter leur attention en ce jour très particulier de l’année. Disons-le clairement : la plupart des gens aime s’offrir quelque chose qui sorte de l’ordinaire, et l’on hésite encore moins si c’est offert… C’est pour cette raison qu’un email d’anniversaire vous permet d’atteindre de nouveaux clients disposés à se faire plaisir.

La perspective de recevoir un cadeau explique probablement que 44,1 % des personnes interrogées consultent effectivement les emails d’anniversaire qu’elles reçoivent et cliquent immédiatement sur les liens proposés afin d’utiliser un code promo ou avoir davantage d’infos, tandis que 43 % les lisent, puis les sauvegardent pour les utiliser ultérieurement.

Vous pouvez laisser libre cours à votre créativité, tant que le résultat répond à votre objectif : susciter un bon niveau d’engagement et influencer les décisions d’achat.

Un contenu efficace pour votre email d’anniversaire

De la même manière que vous n’apporteriez pas une boîte vide à un anniversaire, assurez-vous que votre email d’anniversaire comporte bien un cadeau, ou du moins un avantage promotionnel.

L’email de Subway présenté ci-dessous est un excellent exemple. Envoyé après le jour J, le cadeau et la marche à suivre pour obtenir ce dernier sont décrits avec clarté et légèreté. Un ton joyeux et un geste sympathique qui augmentent vos chances de réaliser des ventes.

Exemple email Subway

Le choix du design pour l’email d’anniversaire

Là aussi, sachez rester fidèle à votre marque. Mais, faites en sorte que, pour un anniversaire, non seulement le ton mais également le design de votre email soient particulièrement festifs et chaleureux. Soyez créatif et soignez ces deux aspects. Utilisez des images, des GIF et d’autres effets graphiques pour marquer le coup. L’effet vis-à-vis de votre client n’en sera que plus positif.

Penchons-nous sur l’excellent exemple de l’email de Hulu. Le lecteur comprend immédiatement qu’un cadeau lui est proposé dans le mail. Le design est conforme à la marque et festif à la fois grâce aux confettis et au GIF tiré de la série télévisée Seinfeld, disponible sur Hulu. Chaleureux, cet email invite son destinataire à retrouver Kramer et sa clique… sur Hulu, bien sûr !

Exemple email Hulu

Email de recommandations personnalisées

Quelle que soit l’occasion, les emails personnalisés tombent toujours juste. Contrairement aux messages envoyés avec le même contenu à l’ensemble des destinataires, l’email de recommandations personnalisées est, comme son nom l’indique, conçu sur-mesure pour créer ou renforcer un lien avec les contacts. Cette individualisation du contenu des emails augmente vos chances de voir les clients réaliser une transaction.

Vos destinataires apprécient de savoir que vous pensez à leurs envies et besoins : 42,9 % des personnes interrogées lisent ces emails et les gardent pour plus tard, tandis que 32,5 % les lisent immédiatement et cliquent sur les CTA.

Voilà de bonnes nouvelles qui donnent envie de s’y mettre, non ?

Un contenu efficace pour votre email de recommandations personnalisées

Vous disposez d’informations sur vos clients : utilisez-les pour établir des recommandations personnalisées sur la base de leurs préférences ou de leurs achats passés par exemple. Quel que soit votre secteur, analysez et exploitez les informations que vous livre votre liste de contacts ainsi que leurs données comportementales pour créer des emails marketing personnalisés.

En ayant recours à la segmentation de votre liste de contacts, vous pouvez vous adresser de manière ciblée à certains groupes ayant des caractéristiques similaires et prendre davantage en compte leurs préférences. Mieux encore, le contenu dynamique (comme mentionné précédemment dans l’article) vous permet de présenter à chaque destinataire des publicités actualisées et adaptées en fonction de ce qui l’intéresse.

Découvrez ci-dessous un bon exemple d’email. Sur la base des préférences du spectateur et en fonction de l’historique des visionnages récents, Netflix propose une vaste sélection de films et séries. Ce type de personnalisation sur-mesure permet à Netflix de fidéliser les spectateurs au moment critique où ils viennent de terminer un film ou une série et d’éviter qu’ils s’intéressent à une autre plateforme de streaming. En favorisant l’engagement des spectateurs grâce à des recommandations personnalisées, Netflix est passé maître dans l’art de l’email marketing.

Exemple email Netflix

Le choix du design pour l’email de recommandations personnalisées

En termes de design, optez pour la sobriété. N’étouffez pas votre destinataire sous un flot de recommandations. Il est bien plus payant de mettre en avant les CTA et les liens sur un fond épuré.

L’exemple d’email de recommandations personnalisées de la marque d’habillement Lyst affiché ci-dessous montre comment attirer l’attention des destinataires grâce à l’utilisation d’une offre personnalisée. Les calls-to-action sont placés judicieusement, permettant de voir davantage d’options et de procéder à un achat.

Exemple email Lyst

Email de panier abandonné

Pour les responsables marketing, le panier abandonné est l’équivalent du « ghosting » après quelques rendez-vous prometteurs. Le client met des articles dans son panier, crée un compte ou se connecte… puis disparaît avant de finaliser la commande. Mais heureusement, dans le cas du panier abandonné, il suffit parfois de rappeler au client potentiel ce qu’il rate. Et vous n’avez rien à perdre.

Avec 21,1 % des personnes interrogées qui consultent les emails de relance et cliquent sur les liens, et 29,1 % qui les lisent et les gardent pour plus tard, notre rapport 2021 sur les habitudes emailing révèle que le taux de réponse est plus bas pour les emails de relance que pour les autres types de campagnes B2C étudiées ici. Mais voilà un chiffre déjà très impressionnant comparé à 0 % si vous n’envoyez aucun email.

Pour aider vos clients potentiels à changer d’avis, voici comment faire un email de relance.

Créer un contenu efficace pour un email de panier abandonné

Là aussi, le trio gagnant ne change pas : promotion, réduction et offre spéciale. Que ce soit en raison du prix, de délais de livraison trop longs ou bien que l’utilisateur change simplement d’avis, plusieurs raisons peuvent pousser un client à abandonner son panier lors d’un achat en ligne. Mais par chance, l’offre spéciale permet de surmonter bien des difficultés…

Vous pouvez procéder de deux manières avec les réductions : soit les proposer d’emblée pour inciter les clients à finaliser la transaction sur le champ, soit offrir une réduction dans un second temps si le premier email de relance n’a pas suscité d’engagement.

La marque de vêtements Alex Mill propose un bon exemple d’email de relance : les articles choisis y figurent avec une réduction.

Exemple email Alex Mill

Le choix du design pour l’email de panier abandonné

Une fois de plus, la sobriété est de mise pour les emails de paniers abandonnés. Il est important d’éviter les textes et images superflus : reprenez les articles du panier, indiquez que leur disponibilité est limitée et n’oubliez pas le CTA pour faciliter la prise de commande. Le call-to-action doit figurer, comme toujours, en début d’email et être mis en avant par un jeu de couleurs qui fasse ressortir le message de manière évidente.

En parfaite adéquation avec l’image de la marque, l’exemple d’email de relance pour les paniers abandonnés sur le site de LEGO combine légèreté et clarté. Le message contenu est chaleureux et épuré. Le bouton incitant à passer à l’action figure également en fin d’email ainsi que le prix de l’article en question pour maximiser les chances de conversion.

Exemple email Lego

Testez vos campagnes emailing

Afin d’obtenir les statistiques les plus élevées possible sur l’ensemble de vos contacts, quelques choix s’imposent au niveau des éléments qui constituent votre email (choix des images et des couleurs, définition du contenu, affichage du prix, rédaction du meilleur CTA, etc.)

Quel que soit le type de campagne envoyé, l’A/B testing vous permet de comparer les performances de vos messages en fonction d’un changement de variable. Par exemple, vous pouvez envoyer un email à 10 % de vos contacts avec un CTA sur fond rouge, et le même CTA sur fond bleu à un autre échantillon de la même taille. Vous pouvez alors comparer les résultats obtenus, choisir la version de l’email avec les meilleures performances en fonction de l’objectif recherché, et envoyer celle-ci au reste de vos contacts.

Vous l’aurez compris, effectuez un test A/B pour étudier les taux d’ouverture ou de clics des différentes versions envisagées. Laissez-vous ensuite guider par les chiffres ! Choisissez la version de l’email qui a atteint les meilleures statistiques pour déterminer laquelle est la plus efficace. Vous pourrez alors envoyer celle-ci au reste de vos contacts.

Et si vous testiez Mailjet ?
Avec Mailjet, créez, envoyez et suivez facilement vos emails marketing grâce à notre éditeur d’emails intuitif et à nos nombreuses fonctionnalités avancées telles que l’A/B testing et la segmentation.

Essayer gratuitement

En conclusion : conseils pour envoyer des emails qui convertissent

L’email marketing offre de nombreuses possibilités. Pour vous permettre d’en tirer le meilleur parti, voici une liste des meilleures pratiques à mettre en œuvre :

  • Créez des contenus pertinents : faites connaissance avec votre audience et personnalisez vos messages, notamment par le biais de la segmentation et des sections dynamiques.
  • Proposez des promotions, réductions et offres spéciales, voire des cadeaux à vos clients pour certaines occasions.
  • Privilégiez un design épuré, lisible et chaleureux, toujours en harmonie avec l’identité visuelle de votre marque.
  • N’oubliez pas d’insérer un call-to-action mis en valeur par des couleurs bien visibles et placez-le de manière stratégique au tout début de votre email, puis éventuellement sous les articles qui peuvent intéresser les lecteurs ainsi qu’en bas de l’email.
  • Effectuez un A/B testing pour optimiser vos campagnes sur la base de données réelles et ainsi améliorer significativement vos résultats.

Croyez-nous, si vous suivez ces conseils, la performance de votre stratégie emailing en sera récompensée.

Téléchargez l’intégralité de notre rapport 2021 sur les habitudes emailing pour rester à la pointe des techniques d’emails B2C. Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir des informations sur les dernières tendances et établir des liens solides entre votre marque et votre audience.