Julie Paci

// Responsable Marketing France

Si vous êtes l’un(e) de nos fidèles lecteur/trice, vous savez que nous vous recommandons toujours d’adapter votre stratégie emailing en été. Cette année, nous allons tout particulièrement adapter nos conseils au contexte de crise exceptionnel que nous traversons.

Si, en règle générale, l’été reste une opportunité à ne pas louper pour atteindre et engager vos lecteurs malgré le calme estival, cela est d’autant plus vrai cette année avec plus de la moitié des Français qui ne partiront pas en vacances. Cependant, il est nécessaire d’ajuster votre stratégie afin d’envoyer des emails marketing adaptés à la saison et au contexte actuel.

Adaptez vos emails à la saison estivale

N’hésitez pas à proposer un contenu adapté à l’été. Si vous employez traditionnellement un ton institutionnel, c’est peut-être le moment d’utiliser un ton plus léger. De même en termes de design, n’hésitez pas à vous éloigner des couleurs de votre palette habituelle. Vous pouvez également en profiter pour attirer l’attention avec des thèmes et des emojis liés à l’été. 🏝 Enfin, adaptez bien les produits que vous mettez en avant au sein de vos communications pour que ces derniers soient bien en lien avec la saison.

L’exemple de Starbucks ci-dessous illustre parfaitement cette adaptation du fond et de la forme. Alors que la newsletter automnale (à gauche) met en avant le produit phare de la marque – à savoir le café – sur un fond de couleur marron, la newsletter d’été (à droite) sort des sentiers battus. Au programme : jeu de mots (“Ready, set, refresh.”), couleurs estivales (jaune et bleu qui rappellent le soleil et la mer) et produits de saison : (jus de fruits frais et salades).

Starbucks newsletters

Autre conseil : parler à ceux qui partent… mais également à ceux qui restent. Comme nous l’avons dit précédemment, tout le monde ne partira pas en vacances cet été. Alors ne délaissez pas vos lecteurs qui restent au bureau ou qui continueront de télé-travailler. Dans l’exemple ci-dessous, la marque Office parvient même à jouer sur un double discours, le tout grâce à un joli jeu de mots. Une offre “vacation” avec des produits de plage et une offre “staycation” avec des produits de ville. Parfait pour ne laisser personne de côté.

En cas de communication de crise

Si vous travaillez dans les secteurs fortement impactés par la crise sanitaire (spectacle, événementiel, voyage…), vous devrez peut-être effectuer une communication de marque autour du COVID-19 (par exemple, pour annoncer une réouverture). Dans ce cas, nous vous invitons à respecter scrupuleusement les pratiques suivantes afin de ne pas heurter la délivrabilité de vos messages :

  • Privilégiez uniquement les communications réellement utiles pour vos destinataires. N’utilisez pas le prétexte du COVID-19 pour communiquer à des fins commerciales ou marketing si cela n’est pas dans l’intérêt du public et ne démultiplier pas les communications si cela n’est pas nécessaire afin que les informations réellement importantes en lien avec le virus puissent bien être délivrées au public.
  • Si ce n’est pas encore fait, authentifiez vos domaines avec SPF, DKIM et DMARC afin d’éviter les tentatives de phishing (ou hameçonnage). Le phishing désigne une technique utilisée par des escrocs pour obtenir des informations personnelles. Les cybercriminels tentent malheureusement de profiter de cette pandémie en envoyant des emails de phishing.
  • Ne réalisez jamais d’envois sur l’intégralité de votre base de contacts car les serveurs destinataires mettraient votre domaine d’expédition et/ou votre adresse IP d’expédition sur liste noire au vu du nombre important de destinataires inactifs/inexistants. À la place, segmentez vos listes de contacts et ne ciblez que vos abonnés actifs, c’est-à-dire qui ont ouvert ou cliqué sur vos emails dans les 6 derniers mois. N’essayez surtout pas de réactiver des abonnés inactifs, sous prétexte de leur délivrer une information sur le coronavirus.
  • N’utilisez pas de nom de domaine d’expédition fraîchement créé pour l’occasion, mais utilisez bien un sous-domaine de votre domaine habituel. Le cas contraire, vous pourriez être pris pour un spammeur et non comme un expéditeur légitime. De plus, assurez-vous d’utiliser un nom d’expéditeur qui permette à vos destinataires de reconnaître immédiatement votre marque.

 
Si vous souhaitez retrouver toutes les bonnes pratiques à suivre de manière générale pour améliorer votre délivrabilité et ne pas tomber dans les dossiers spams ou courriers indésirables de vos destinataires, téléchargez gratuitement notre guide délivrabilité

Banner Delivrability Guide

Gardez le rythme quoi qu’il arrive

L’emailing ne connaît pas de trêve. Alors la règle n°1 : n’arrêtez pas subitement vos envois, même en été et même en cas de crise. Cela pourrait en effet impacter négativement la bonne délivrabilité de vos emails qui impose de maintenir une fréquence d’envoi régulière quelque soit les événements.

En revanche, pourquoi pas ralentir la cadence si vous avez habituellement une fréquence d’envoi très élevée. Par exemple, si en temps normal vous envoyez des newsletters quotidiennes à vos abonnés, il pourrait être tout à fait légitime de réduire le nombre d’emails envoyés à deux par semaine. De cette manière, vous ne disparaissez pas totalement de la boîte de réception de vos destinataires et vous vous adaptez au rythme moins soutenu de l’été.

Mais attention, si vous optez pour cette pratique, pas question de le faire sans en informer au préalable vos destinataires. Une simple mention de ce type suffit : “À partir de demain, nous passons au rythme estival : jusqu’à la fin du mois d’août, vous recevrez uniquement deux newsletters par semaine”. De cette façon, vos lecteurs ne s’inquièteront pas de ce changement de rythme. Quoi qu’il arrive, nous vous recommandons de tenir vos abonnés informés de vos choix afin de renforcer la relation que vous entretenez avec eux.

Préparez vos envois pour l’été

Nous parlons beaucoup des vacances de vos clients… mais peut-être que vous aussi vous allez partir cet été (en tout cas on vous le souhaite 😇) ! Dans ce cas, pas d’inquiétude, vous pouvez parfaitement gérer votre départ en congés ainsi que votre stratégie emailing. Pour cela, vous pouvez tout simplement planifier vos envois en avance. Au moment d’envoyer votre campagne emailing, il vous suffit de définir la date et l’heure à laquelle vous souhaitez l’envoyer. Rien de plus pratique pour partir sereinement en vacances sans négliger vos envois.

À l’inverse, si vous passez du temps au bureau cet été ou si vous travaillez de chez vous, profitez-en pour faire le point. Tout d’abord, analysez les résultats des dernières campagnes afin de déterminer les critères de réussite ou d’échec de vos précédentes campagnes. Aussi, nettoyez bien vos listes de contacts en supprimant par exemple les destinataires inactifs ou qui présentent des erreurs. Soyons honnêtes : s’ils n’ont pas ouvert ou même reçu vos messages au cours des 6 derniers mois, la partie est perdue d’avance. Enfin, vous pouvez également profiter de cette période plus calme afin de travailler sur de nouveaux modèles d’emails et faire sensation avec un look rafraîchi pour la rentrée des classes.
 

Ce qu’il faut retenir

Vous l’aurez compris, il n’y a pas de vacances pour votre stratégie emailing. Il est essentiel que vous continuiez vos envois, même durant l’été. Cependant, quelques recommandations indispensables cette année :

  • Proposez un contenu adapté à l’été : ton plus léger, design plus estival et offre de saison. Parlez à ceux qui partent, mais également à ceux qui restent.
  • Dans le cas où vous devez absolument communiquer autour du COVID-19, respectez les bonnes pratiques emailing pour maintenir la bonne délivrabilité de vos envois.
  • Quoi qu’il arrive, n’arrêtez jamais subitement vos envois. Vous pouvez toutefois adapter la fréquence de vos communications.
  • Planifiez vos campagnes à l’avance si vous partez en congés et/ou profitez-en pour faire le point sur votre stratégie emailing.

 
On vous souhaite de faire de beaux envois, et surtout, on vous souhaite un très bel été ! ☀️

Et vous, avez-vous déjà prévu une stratégie spéciale pour cet été ? Faîtes-vous partie de ceux qui partent ou de ceux qui restent ? Partagez toutes vos expériences avec nous sur Twitter.