Denise Chan

Denise Chan

Peut-être est-ce parce que c’est l’un des mois les plus frais de l’année (dans l’hémisphère nord), ou que la saison des fêtes vient de toucher à sa fin, mais janvier est souvent synonyme de baisse de moral.

moresnowgif
Le moral en berne de vos clients a peut-être causé une chute des taux d’ouverture de vos e-mails. C’est le moment idéal pour réévaluer vos méthodes et trouver de nouvelles façons de générer de l’engagement auprès de votre liste de contacts. Voici les questions qu’il faut se poser avant de lancer de nouvelles campagnes pour que vos clients retrouvent le sourire.

Le problème vient-il de la délivrabilité ?

C’est la première chose à vérifier. Votre e-mail arrive peut-être directement en spam, devenant invisible aux yeux de vos clients. Votre taux de spam ainsi que le nombre de bounces sont une bonne façon de savoir si vos emails arrivent bien dans la boîte de réception.

Votre email peut finir en spam pour différentes raisons. Faites bien attention aux mots connotés spam (à éviter). Demandez à vos clients d’ajouter votre email d’envoi à leur carnet de contacts et supprimez régulièrement les adresses retournant des erreurs. Pour plus d’astuces, consultez notre livre blanc sur la délivrabilité.

La taille ou la composition de ma liste ont-elles changé récemment ?

N’oubliez pas, il n’existe pas de règle générale concernant la taille de votre base de clients. Avez-vous remarqué de nouvelles inscriptions ou la tranche d’âge de vos clients s’est-elle récemment étendue ? Vous constatez peut-être des taux d’ouvertures moins élevés car vous envoyez des messages sans connaître votre public cible. Si c’est le cas, vous devriez segmenter votre liste en fonction des différents profils de vos clients et personnaliser en conséquence. Pensez régulièrement à qui est votre cible, et à la façon dont elle interagit avec votre entreprise au fil de l’évolution de votre produit.

Et mon contenu ?

Comme ce dernier point le sous-entend, une baisse des taux d’ouverture peut également indiquer un besoin de nouveau contenu. Après tout, le contenu de l’email joue un plus grand rôle dans la génération d’engagement que l’objet de cet email.

Vos clients pourraient être plus particulièrement découragés par votre contenu, car ils ont été matraqués d’emails à caractère promotionnel durant les mois de novembre et décembre. Remettez-les dans le bain progressivement en envoyant des campagnes d’emails informatives et non-promotionnelles.

Ce sont les contenus pertinents qui vous permettent de gagner la confiance de vos clients. En appliquant cette méthode sur le long terme, vous serez identifié comme pourvoyeur d’information pertinente, et vous n’aurez même plus besoin de vous frayer un chemin au milieu de la cacophonie des boîtes de réception !