Julie Paci

Julie Paci

On y est enfin ! Après avoir alimenté les discussions pendant plusieurs mois, c’est cette semaine que le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) entre en vigueur. Nous ne présentons plus cette nouvelle réglementation européenne qui s’appliquera à toutes les entreprises, quelque soit leur pays d’origine, collectant ou traitant les données de citoyens Européens.

La méthodologie

Afin de sensibiliser les start-ups aux obligations du RGPD, Mailjet a créé dès 2017 un quiz pour évaluer leur niveau de conformité aux principales obligations de ce règlement. Et alors que près de 12 000 start-ups ont répondu au quiz depuis son lancement, nous avons analysé un échantillon d’environ 2 000 répondants en France, Royaume-Uni, Espagne, Allemagne et Etats-Unis à un mois de l’entrée en application du RGPD. L’objectif ? Définir quelles start-ups, à travers le monde, sont déjà prêtes !

Les principaux résultats

En Europe, la France est la moins bonne élève sur le chiffrement des données (21%) et la demande de consentement (40%). Le Royaume-Uni est quant à lui à la tête du classement, avec 33% des start-ups qui chiffrent correctement leurs données et près d’une sur deux qui a bien vérifié la conformité de leur fournisseur au RGPD. Et de l’autre côté de l’océan, les starts-ups américaines semblent mieux préparées sur plusieurs point clés…

Découvrez en infographie l’ensemble des résultats :

Et vous ? Etes-vous déjà prêts pour le RGPD ? Partagez votre expérience avec nous sur Twitter.