Les raisons pour lesquelles les entreprises souhaitent passer à un nouveau service emailing sont diverses : liste de contacts grandissante, nouveau budget, besoin de nouvelles fonctionnalités… Au final, il s’agit d’une bonne occasion pour réévaluer les processus d’envoi actuels et d’améliorer la délivrabilité. Si vous vous préparez à une transition vers un nouveau service emailing, c’est votre jour de chance. Nous avons préparé une liste que vous pouvez utiliser comme référence. Avec elle, vous passerez moins de temps à vous soucier de la migration, et plus à planifier l’année à venir.

1. Inscrivez-vous auprès de votre nouveau fournisseur de services emailing, et assurez-vous que le système fonctionne. Lorsque vous créez un nouveau compte, veillez à utiliser les mêmes nom et adresse d’expéditeur, afin que vos clients existants puissent vous reconnaître. Dans cet article, nous vous donnons quelques points clés pour créer un nom d’expéditeur personnel.

2. Sur cette nouvelle plateforme, associez les clés d’authentification (DKIM/SPF) que votre opérateur vous aura fourni à votre DNS. Cela permettra d’assurer un taux d’envois réussis élevé, surtout si vous cherchez à envoyer des emails via SMTP. Pour en savoir plus sur ce paramétrage, voici quelques informations sur DKIM (en anglais).

3. Migrez vos contacts, soit manuellement, en les téléchargeant via un fichier CSV, soit en automatisant ce processus avec elastic.io si votre fournisseur de messagerie est pris en charge. Veillez également à migrer vos contacts désabonnés ou injoignables ! Vous risqueriez sinon d’envoyer du courrier indésirable et de voir votre nouveau compte bloqué.

4. Rétablissez votre réputation lors du changement d’adresse IP et de domaine, via un processus de préchauffage, en envoyant régulièrement des messages à une base de contacts limitée, que vous augmenterez de jour en jour. Pour les premières semaines après la migration, Mailjet recommande à ses utilisateurs de découper leur liste de contacts en 4 portions et d’envoyer votre message sur quatre jours, à chacune des portions. Répétez ce processus pour les 2 ou 3 premières semaines. Cela vous permet d’éviter de déclencher des alertes de courrier indésirable.

5. N’oubliez pas de migrer les codes HTML des emails que vous vous êtes donné tant de mal à créer. C’est un point important, car vos clients sont habitués à l’aspect visuel de vos communications. Vous devez donc rester en cohérence avec cette norme. Il s’agit encore une fois d’un processus simple, car il vous suffit de copier/coller le code HTML depuis votre ancienne interface vers votre nouveau service emailing.

6. Une fois les nouveaux modèles d’e-mail migrés, assurez-vous que tous les liens fonctionnent, et corrigez les éventuels liens morts. En particulier le bouton de désabonnement !

7. Enfin, informez vos clients de votre migration (en leur demandant d’ajouter votre adresse email à leur carnet de contacts pour améliorer votre délivrabilité et vous assurer qu’ils continuent à recevoir vos messages). Si vous n’avez pas contacté vos clients depuis un moment, vous pourriez leur demander de reconfirmer leur inscription pour vous assurer qu’ils souhaitent toujours recevoir vos communications ! Voici quelques arguments pour vous convaincre des avantages de la confirmation d’abonnement.