Michyl Culos

Michyl Culos

Les fêtes de fin d’année sont une période stressante pour les marketeurs. Les enjeux sont élevés, tant en matière d’image que de chiffre d’affaires : pour de nombreuses entreprises, il est impératif de réussir les campagnes emailing de Noël.

Afin de vous aider à louvoyer entre les écueils de l’emailing, voici nos 3 conseils pour bien préparer vos campagnes de fin d’année.

Conseil n°1 : Respecter les incontournables d’un emailing réussi

Pour réussir une campagne emailing, que cela soit à Noël ou tout au long de l’année, il existe des règles qu’il faut absolument respecter. Petite piqûre de rappel.

1) Insérer un CTA (Call to Action)

Il est important de n’utiliser qu’un ou deux CTA dans vos communications, pas plus. Vous envoyez un email dans un but spécifique, votre CTA principal doit clairement inciter le destinataire à entreprendre cette action (bénéficier d’une offre exceptionnelle, utiliser un code promo, découvrir de nouveaux produits, demander une démo, télécharger un e-book, etc.). Le texte doit être clair et doit pousser le visiteur à agir. Privilégiez donc des verbes d’action comme “télécharger”, “consulter” ou “découvrir” … Votre CTA secondaire vient en complément du premier, il ne doit pas lui faire concurrence. Qu’il s’agisse de sa taille, de son design, de son emplacement ou de son texte, ce second CTA ne doit pas prendre l’ascendant sur le premier. L’idée ici est de proposer un contenu complémentaire afin de susciter l’intérêt des internautes qui ne se sentent pas concernés par votre CTA principal.

Par exemple, si l’objectif principal de votre email est de promouvoir une démonstration d’un logiciel, vous pouvez proposer, en complément, un article de blog qui décrit les principales caractéristiques de ce dernier. Même si votre base de contacts est qualifiée, il ne faut pas oublier que tous les destinataires ne sont pas au même niveau de maturité vis-à-vis de vos produits. Proposer un CTA principal et un CTA secondaire, c’est donc multiplier vos chances de générer des visites sur votre site depuis vos campagnes email.

Mais attention à bien respecter une certaine hiérarchie dans le design de vos emails. Le CTA principal doit immédiatement attirer l’oeil. Nous vous conseillons de choisir des couleurs vives, surtout si le fond de votre email est clair. Le plus important est de respecter une harmonie générale, c’est pourquoi votre réflexion sur le CTA doit intervenir dès le choix des couleurs pour votre email de Noël. Plus votre CTA sera visible, plus le taux de clics sera élevé.

2) Respecter le ratio texte / images

60% de texte, 40% d’images. C’est généralement le ratio conseillé pour éviter de rester coincé dans les mailles des filtres anti-spam. En effet, l’erreur la plus commune en emailing consiste à insérer trop d’images et pas suffisamment de texte. Cela pourrait être l’un des critères principaux qui influence votre taux de délivrabilité.

3) Intégrer une version texte de votre email

Comme son nom l’indique, la version texte (plain-text en anglais) n’affiche que le texte brut, sans image, de votre email. Elle est incontournable pour booster la délivrabilité de votre campagne d’emailing de Noël. Eh oui, il s’agit encore de faire plaisir aux filtres anti-spams, on n’y échappe pas ! En activant la version texte, vous êtes sûrs que votre email pourra être lu même si la boîte mail de votre destinataire ne prend pas en charge le code HTML (montres connectées, téléphones mobiles un peu anciens, etc.).

Dans l’éditeur Mailjet, il suffit par exemple de cliquer sur le bouton “Plain-text version” et le problème est réglé !

reussir-campagne-emailing-noel

4) Ajouter du texte alternatif aux images

Le texte alternatif remplace l’image dans votre email quand celle-ci ne peut pas s’afficher. Ce n’est certes pas une panacée, mais c’est mieux que rien.

Dans l’idéal vous aurez en effet testé votre email de Noël sur les différents navigateurs et boîtes de réception avant de l’envoyer. Le problème ne devrait donc pas se poser, mais on ne sait jamais, mieux vaut prévenir que guérir.

5) Ajouter les boutons de partage pour les réseaux sociaux

Généralement placés à la fin de l’email, ils sont indispensables pour promouvoir votre présence sur les différents réseaux sociaux. Cela permet de gagner des followers et d’étendre votre reach.

6) Ajouter un lien de désinscription

Les destinataires de votre emailing de Noël doivent pouvoir se désinscrire simplement de vos listes d’envoi. C’est d’autant plus important que le RGPD entrera en application le 25 mai 2018 et que les entreprises non conformes seront sanctionnées.

Voici d’ailleurs quelques conseils supplémentaires pour optimiser votre page de désinscription.

Conseil n°2 : tester vos emails de Noël avant de les envoyer

Vous vous apprêtez à lancer votre campagne emailing de Noël. 15 000 contacts, ça fait beaucoup tout de même. C’est donc d’une main tremblante et mal assurée que vous dirigez la souris vers le bouton « Envoyer ». Pour éviter les sueurs froides, voici les éléments à tester avant d’expédier vos emails de Noël.

reussir-campagne-emailing-noel

Votre email est-il responsive ?

Testez vos emails sur ordinateur, tablette et smartphone afin de vérifier qu’ils s’adaptent bien à chacun de ces formats.

Mais le travail ne s’arrête pas là. Il est en effet nécessaire de s’assurer que votre email est responsive quels que soit le navigateur et le service de messagerie utilisés par vos contacts. En 2017, en France, les navigateurs les plus utilisés sont Chrome (48,2%), Safari (19,52%), Firefox (15,06%) et Internet Explorer (ou IE, 5,7%). Suivent Edge, Samsung Internet, Opera et les autres.

En 2017 toujours, les boîtes mail les plus utilisées en France sont Apple iPhone (31%), Gmail (22%), Apple iPad (11%), Apple Mail (7%), Outlook (6%), Samsung Email App (5%), Outlook.com (5%), Google Android (4%), Yahoo! Mail (3%), Windows Live Mail (1%).

Méfiez-vous de IE et d’Outlook qui sont très répandues dans les grandes entreprises notamment. Ceux d’entre vous qui travaillent dans le B2B connaissent leur importance et savent que ce sont ce navigateur et ce service de messagerie qui posent généralement le plus de problèmes en matière de responsive et d’affichage.

C’est d’ailleurs parce que nous étions conscients de ces difficultés que, chez Mailjet, nous avons créé l’éditeur Passport. Il vous facilite la vie en vous permettant de créer des emails responsives en quelques clics.

reussir-campagne-emailing-noel

Les images s’affichent-elles correctement ?

Envoyez-vous un email test afin de vous assurer que les images s’affichent bien. Comme pour le responsive, il est bien de mener des tests avec les différents navigateurs et boîtes de réception.

A minima, vous devriez voir le texte alternatif s’afficher si l’image n’apparaît pas.

Les liens fonctionnent-ils ?

Voici la liste des liens à tester :

CTA : dirige-t-il vers la bonne landing page ?
Icônes des réseaux sociaux : si vous envoyez vos emailings en plusieurs langues ou pour le compte de plusieurs clients, il faut prendre garde à ne pas s’emmêler les pinceaux
Liens de désabonnement : dans le footer de votre email de Noël, ce lien est fondamental pour éviter les problèmes de conformité aux RGPD (et respecter la liberté des consommateurs soit dit en passant)

Conseil n°3 : Surveiller les performances de vos emails de Noël

La période de Noël est décisive pour le chiffre d’affaires de nombreuses entreprises, notamment les e-commerçants. D’où l’importance de garder un œil sur vos statistiques email pour détecter toute anomalie et éviter la catastrophe.

Délivrabilité, taux d’ouverture, taux de clic : il est important de les surveiller régulièrement, surtout si vous avez opté pour un A/B test, soucieux que vous êtes de ne pas mettre tous vos oeufs dans le même panier. Vous avez bien raison ! Cette méthode vous permet en effet de tester plusieurs versions de votre emailing de Noël sur un échantillon de votre base de contacts avant de procéder à l’envoi définitif. Cela limite les risques et vous assurera de meilleures performances !

reussir-campagne-emailing-noel

Ce qu’il faut retenir

Tout d’abord, il y a 6 éléments indispensables à garder en tête au moment de concevoir votre emailing de Noël :

– le CTA
– le ratio texte / image
– la version texte
– le texte alternatif des images
– les boutons de réseaux sociaux
– le lien de désinscription

Une fois ces éléments intégrés, pensez à tester votre email : est-il responsive sur ordinateurs, tablette et mobile ? Sous les différents navigateurs et boîtes mail ? Les images s’affichent-elles ? Vos liens fonctionnent-ils correctement ?

Enfin, surveillez à chaque instant la bonne délivrabilité de vos emails, vos taux d’ouverture et de clic, surtout si vous menez un A/B test. À Noël, les enjeux sont grands, vous n’avez pas le droit à l’erreur.

Si vous souhaitez obtenir plus de conseils pour réussir votre campagne d’emailing de Noël, téléchargez gratuitement notre Guide ultime de l’emailing pour les fêtes de fin d’année !

reussir-campagne-emailing-fin-annee-5

En attendant, rejoignez Mailjet sur Twitter pour partager vos réussites et vos bonnes pratiques ou tout simplement pour trouver encore plus de conseils et découvrez également le profil de Mailjet !