Thomas Hajdukowicz

Lundi soir, une injustice a eu lieu. Lors de l’édition 2015 du Choc des Champions de Top Chef, Pierre Augé l’a emporté, alors que le public avait très largement voté pour Xavier Koenig, vainqueur de l’édition 2015 de Top Chef. Argument du jury : le goût l’a emporté, là où les spectateurs n’avaient que leurs yeux pour juger. Quel rapport entre un concours de cuisine télévisé et l’emailing ? Plus que vous ne pourriez le croire ! Car si c’est bien dommage pour Xavier, le verdict nous prouve une chose : nous réagissons d’abord à la vue. Ainsi, aussi intéressant soit votre contenu, vos lecteurs s’attarderont sur (et donc liront) votre email avant tout parce qu’il aura attiré leur regard.

On ne va pas réinventer la roue. Beaucoup de choses ont été dites sur le design d’email (y compris sur notre blog). Aussi, aujourd’hui, plutôt que d’actions concrètes, nous allons reprendre quelques unes des grandes idées sur le design énoncées par Deiter Rams, et comment les appliquer à l’emailing.

 

Un bon design est innovant

On pourrait penser qu’étant donné son âge, on ne peut plus espérer d’innovation dans la conception d’email. C’est faux ! L’évolution des supports et des possibilités techniques permettent aux email marketeurs de nouvelles possibilités. Contenus animés, campagnes géolocalisées, message dynamique (changeant en fonction de l’heure ou dujour d’ouverture) sont désormais à portée de clic. Surtout, ces nouvelles techniques attireront davantage l’attention sur vos contenus : 72% des emails marketeurs ayant intégré des GIFs animés dans leurs emails ont vu leurs taux de clics décoller.

Ubisoft a fait le choix du GIF  animé en bannière de sa dernière newsletter pour montrer la diversité de son catalogue.

Une bannière animée créée par Ubisoft
 

Un bon design est esthétique

Cela va de soi, mais ça va mieux en le répétant : si, à l’ouverture de votre email, votre contact voit un monolithe de texte noir sur fond blanc en Times New Roman taille 10, il y a de fortes chances qu’il ne s’éternise pas à le lire, même s’il s’agit du contenu le plus intéressant au monde. Plus de la moitié des lecteurs d’emails restent moins de 10 secondes sur un message. Vous devez profiter de cette fenêtre pour attirer leur attention et les pousser à prolonger la lecture ! C’est pourquoi un design clair, aéré et cohérent est impératif. On ouvre d’abord les emails avec les yeux ! Suivez nos recommandations générales pour une esthétique optimisée !

 

Un bon design est durable

Si les innovations techniques permettent aux emails d’être plus souples et variés, il ne faut pas oublier que votre modèle d’email vous représente. Faites attention avant de céder aux phénomènes de mode. C’est pourquoi un minimum d’uniformité dans le design de vos newsletters est de rigueur. Déterminez l’usage de chaque section : l’information principale sera généralement placée en avant en début de message, sur une seule colonne, et pourra être mise en valeur par une grande image, par exemple. Donnez des points de repères clairs à vos lecteurs. D’un email à l’autre, ils s’y retrouveront.

La newsletter quotidienne de Time To Sign Off suit toujours la même construction : un récapitulatif des informations de la journée, les événements à venir le lendemain, et le célèbre bloc “Pas envie d’aller au lit”.

La newsletter de Time To Sign Off présente toujours les mêmes caractéristiques.
 

Un bon design est précis, jusque dans les moindres détails

Vous avez agencé vos contenus correctement. Vous avez choisi les bonnes images, les ons volumes de texte, les bons appels à action. C’est le moment de peaufiner votre email. Avez-vous pensez à ajouter un texte alternatif à vos images ? Les couleurs choisies sont-elles cohérentes avec votre charte graphique ? Vos liens sont-ils clairs ? En portant une attention particulière à tous ces éléments, vous prouvez au lecteur que vous respectez son expérience de lecture.

 

Un bon design doit impliquer le minimum de design possible

Cela peut sembler paradoxal, mais la meilleure façon de mettre en avant votre contenu, c’est finalement d’en épurer l’enrobage. Un bon design d’email ne doit pas être surchargé. Pas la peine donc d’aller vers un modèle de newsletter ultra-sophistiqué. Encore une fois, c’est la lisibilité qui prime. Plus le message sera visible, mieux il sera lu et compris.

Le Trabendo a opté pour une newsletter colorée mais sobre, reprenant le logo de la salle de spectacle. L’information principale est mise en avant par une image occupant toute la largeur de la colonne. Les textes sont courts et incitatifs. Les liens sont clairs. Le lecteur comprend tout en un clin d’oeil.

Toute en sobriété, la newsletter du Trabendo répond aux canons de la newsletter propre et lisible
Êtes-vous d’accord avec ces pratiques ? Les appliquez-vous vous-mêmes ? Faites-le nous savoir en commentaire !