Vous voyez ces emails que vous recevez lorsque vous changez votre mot de passe ? Ou encore ceux que vous recevez pour vous rappeler que vous avez oublié un article dans votre panier ? Ce ne sont pas des emails comme les autres ; ce sont des emails transactionnels.

Améliorer le design de ses emails transactionnels

On appelle « transactionnel » tout email envoyé aux utilisateurs suite à une action donnée, par exemple dans le cas d’un changement de mot de passe, de factures mensuelles, d’achats non achevés, etc. Comme ces emails sont attendus des destinataires – personne ne veut se retrouver sans mot de passe – ce sont des occasions idéales pour diffuser un message marketing à vos utilisateurs. En revanche, rien ne sert de vous donner cette peine si le design de vos emails n’est pas la hauteur. Vous aurez alors raté une excellente opportunité d’engagement ou de conversion.

Heureusement pour vous, voici tous nos conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti de vos emails transactionnels.

1. Tirez profit de l’opportunité

Les emails transactionnels représentent des opportunités en or pour contacter vos clients et prospects en dehors des traditionnelles newsletters et promotions. La plupart du temps, les utilisateurs sont déjà passés par les étapes du parcours d’inscription et de conversion au moment où les emails transactionnels sont envoyés. Il ne vous reste plus qu’à donner le dernier petit coup de pouce bien placé pour les convaincre. Il est donc essentiel de bien penser au contenu de vos emails transactionnels.

Commencez par dire les choses importantes

Étant donné que les emails transactionnels sont envoyés suite à une action bien spécifique, vous devez commencer par indiquer à vos utilisateurs dans quel cadre vous les contactez. L’objet de vos emails ainsi que la première partie du corps doivent expliquer la raison de cet envoi. De cette manière, l’essentiel de votre message est transmis, même si votre client ne lit que la première phrase.

Profitez de l’occasion pour en dire plus

Le fait d’être direct dès le début ne signifie pas que vous ne pouvez pas accompagner votre message d’informations supplémentaires, tant que celles-ci sont pertinentes et utiles. Vous avez l’attention de votre lecteur, faites-en bon usage !

Par exemple, si vous envoyez un email pour confirmer à un utilisateur la bonne prise en compte de son inscription sur votre site, pensez à ajouter un lien vers la page « à propos » de votre site web pour présenter votre entreprise à votre tout nouveau client. Si vous envoyez un email pour remercier un client d’avoir effectué un achat, sautez sur l’occasion pour lui présenter d’autres produits en rapport et qui pourraient lui plaire.

skillshare

Mais n’en dites pas trop non plus

Surprise surprise : les gens ne lisent pas vraiment vos emails. Ils les parcourent en diagonale pour voir s’ils contiennent des informations qui leur seront utiles, puis ils continuent leur route.

Faites en sorte que votre call-to-action le plus important soit bien clairement énoncé. Vos lecteurs doivent pouvoir identifier clairement ce que vous attendez d’eux. Servez-vous des différents éléments de design à votre disposition, comme de flèches ou des boîtes, pour attirer l’attention du lecteur sur votre call-to-action. Organisez votre texte en paragraphes courts et donnez-leur des titres pour rester clair et concis.

2. Misez sur un bon design

Les emails transactionnels ne sont pas connus pour leur contenu fascinant. Réfléchissez-y : quelle est la dernière fois où vous avez reçu une facture qui a suscité votre intérêt et votre émerveillement ?

Investir dans un bon design pour vos emails transactionnels est un excellent moyen de vous démarquer tout en engageant vos lecteurs. Voici quelques conseils de mise en page :

Jouez sur la psychologie des couleurs

Les couleurs ne sont pas juste jolies à regarder, elles peuvent également être très influentes. Faites des choix stratégiques en vous penchant sur la théorie des couleurs. Cela est particulièrement important en ce qui concerne votre call-to-action : optez pour du rouge ou de l’orange, qui sont des couleurs synonymes d’action, pour maximiser vos chances de conversion.

Vous pouvez également utiliser de la couleur dans le corps de votre email, pour séparer les différentes sections. Pensez cependant à utiliser des couleurs complémentaires et pas plus de deux ou trois, sous peine de provoquer des maux de tête auprès de votre audience…

Utilisez les images à bon escient

Les images peuvent apporter un vrai plus à votre email, mais n’oubliez pas que le mieux est l’ennemi du bien.

N’en utilisez pas trop non plus ou votre message risquerait de perdre en visibilité. Ne commencez jamais par une image (à moins qu’il s’agisse de votre logo), mais plutôt par du texte pour que votre lecteur sache immédiatement la raison de votre email. Si vous êtes forcé d’utiliser un certain nombre d’images ou de photo, optez pour un design simple et construit autour desdites images.

N’oubliez pas de laisser de l’espace

Un email bien aéré est un email qui se lit bien. Non seulement cela augmente la lisibilité générale, mais ça peut également vous aider à attirer l’attention sur certains points clés de votre contenu.

N’oubliez donc pas de laisser des espaces vides dans votre email de sorte à faire ressortir votre message et d’être plus agréable à lire pour vos lecteurs.

Restez en accord avec votre identité de marque

Même s’il ne s’agit que de confirmer un changement de mot de passe, tout email et toute communication faite par votre entreprise en général doit respecter l’identité visuelle de votre marque. Utilisez les couleurs de votre palette et les polices de caractère dédiées, et n’oubliez pas d’ajouter votre logo en en-tête ou en pied de page.

L’identité de votre marque comprend beaucoup plus de choses que de simples éléments visuels. Le ton que vous adoptez et la personnalité de votre marque font aussi partie de votre identité. Si votre marque se présente comme étant décalée, n’hésitez pas à injecter un peu d’humour dans vos emails. Vos lecteurs apprécieront !

attachment_74304174

3. Soignez la mise en page

Si le contenu est roi, la mise en page est reine. La manière dont vous allez organiser l’information qui figure dans vos emails transactionnels est toute aussi importante que l’information elle-même.

Faites attention à la largeur

Un email trop large ne fonctionne tout simplement pas. Si vos lecteurs doivent constamment faire défiler la page de gauche à droite pour pouvoir lire votre email, ils s’arrêteront probablement au bout de quelques secondes et supprimeront votre email.

Ne dépassez pas les 600 pixels en ce qui concerne la largeur de votre email. De cette façon, vous vous assurez que l’ensemble du contenu apparaît d’un coup.

Pensez aux colonnes

Si vous comptez ajouter des informations complémentaires à votre email, vous serez peut-être tenté de créer plusieurs colonnes pour catégoriser votre contenu. Mauvaise idée.

Ne dépassez pas les deux ou trois colonnes maximum avec un email de 600 pixels de large, sans quoi votre email serait beaucoup trop chargé.

Hiérarchisez votre texte

Personne n’aime les très grosses lettres. Ça fait mal aux yeux et ça nous rappelle les manuels scolaires (et vous ne voulez pas que votre audience ait l’impression que vous leur envoyez des devoirs à faire, n’est-ce pas ?).

Hiérarchisez votre texte en créant des sous-titres et en jouant sur le formatage du contenu (caractères en italique, en gras, etc.) de sorte que votre contenu soit visuellement attractif et mette en avant les points principaux de manière organisée.

N’oubliez pas les smartphones

Votre email doit être adapté aux écrans d’ordinateur tout comme à ceux des smartphones, pour ne pas aliéner toute une partie de votre audience. Nombreux sont ceux qui lisent leurs emails sur leur téléphone, pensez donc bien à optimiser vos emails pour ce format-là.

Votre design doit être entièrement responsive. Tous vos lecteurs doivent pouvoir bénéficier d’une expérience positive, quel que soit l’appareil qu’ils utilisent. Vérifiez le rendu de votre email sur tous les appareils et applications possibles afin d’avoir une vue d’ensemble de l’expérience utilisateur que vous offrez.

Pensez également à ajouter un lien « ouvrir dans le navigateur » pour être tranquille. Si votre plan échoue et que votre email ne se charge pas bien sur le téléphone de vos clients, ils pourront toujours se rabattre sur cette option.

Ces conseils pour rédiger de beaux emails transactionnels sont de vraies armes pour augmenter l’engagement et vos taux de conversion.

Besoin d’aide pour mettre tout cela en pratique ? Lancez un concours de design pour créer un design d’email transactionnel sur mesure.