Qui n’aime pas les GIFs animés* ? Du haut de leurs 28 ans d’âge, ils continuent à nous intriguer et nous amuser. Depuis quelques années, ces “flip books numériques” connaissent un grand retour, notamment grâce aux médias sociaux. Tumblr, la plateforme de micro-blogging connue pour ses usagers friands de GIFs, a lancé il y a quelques jours Tumblr TV – qui propose un “zapping” des images animées les plus tendances du moment – ainsi qu’un outil de recherche de GIFs. Le mois derniers, Twitter annonçait la lecture automatique des GIFs directement dans les flux de ses utilisateurs.

Ces différents exemples sont autant de preuves de l’intérêt d’ajouter des GIFs dans les campagnes d’emails.

Voici un exemple de GIF animé utilisé à la perfection. American Apparel capte l’attention des lecteurs grâce à une animation simple, tenant compte contexte d’envoi du message : seuls les destinataires encore suffisamment éveillés pour lire tous les éléments de l’image pourront profiter de l’offre.

american_apparel_gif
 

Les trois étapes de la création de GIF

Avant de commencer à intégrer des images animées dans votre prochain email, gardez en tête quelques éléments importants :

  • Vous vous souvenez peut-être de notre article posté il y a quelques mois à propos du poids de vos messages. Les GIFs ont la fâcheuse tendance d’alourdir significativement vos emails. Prenez garde à ce que, ajout d’images animées compris, votre message pèse moins de 104 KB. Si d’aventure votre email dépassait cette limite, certains FAIs ou webmails comme Gmail risquerait de stocker le contenu superflux dans des onglets à dérouler. Votre message risque d’être mal compris, puisque ne s’affichant pas en entier. Par ailleurs, des images lourdes mettront plus de temps à être chargées, conduisant à une mauvaise expérience utilisateur et, éventuellement, à un marquage en spam.
  • Bien que le GIF ait aujourd’hui presque 30 ans, certains clients emailing n’affichent toujours pas correctement les animations. Les versions les plus récentes d’Outlook (2007, 2010 et 2013) ne liront pas les GIFs animés. A cette liste, on peut également ajouter la version mobile de Windows 7. Cependant, ne laissez pas ces inconvénients vous dissuader de l’utilisation de GIFs. Même si le client de lecture d’email n’est pas compatible avec l’affichage d’animation, la première image du GIF sera montrée. Soyez donc sûr que cette première image par défaut soit suffisamment claire et attirante pour inciter les lecteurs et lectrices à agir. Ce GIF, utilisé dans un email envoyé par Orange, reste compréhensible même si l’animation ne se joue pas.

gif_orange
 

gif_orange_statique
 

  • Enfin, ne surexploitez pas les GIFs. Comme pour tous les autres types de contenus que vous pouvez intégrer à vos emails, changez régulièrement de stratégie, pour entretenir un effet de surprise auprès du lectorat. L’usage trop régulier des GIFs peut conduire à un sentiment d’ennui et à une perte de valeur du message. Pour que votre prochaine campagne basée sur un GIF soit un succès, réfléchissez longtemps en amont à son contenu, afin de proposer un design original.

 

Prêt à créer votre GIF ?

Conséquence du renouveau du GIF, de nombreux outils ont fait leur apparition pour vous permettre de créer en un clin d’oeil des images animées. Pour vous accompagner, le site Comment Ca Marche a récemment publié un dossier complet sur la création de GIFs. Vous pouvez utiliser une vidéo comme base, ou bien vous servir d’un jeu de photos statiques. Avec des services comme Imgur, vous pouvez les transformer très rapidement en GIFs. Si vous avez des besoins plus sophistiqués, n’hésitez pas à passer par Photoshop.

Si, comme moi, la simple vue de Photoshop vous donne des boutons, d’autres alternatives existent, plus faciles d’utilisation pour les non-designers. Gifmaker vous permet d’importer des images statiques et de les assembler en un GIF animé. Vous pourrez adapter la durée de la boucle ainsi que le format de l’image. Enfin, si vous n’avez pas le temps de créer votre GIF vous-même ou êtes à la recherche d’inspiration, vous pouvez toujours compter sur giphy.com !
* On dit bien “jif” et non “guif” !