Mailjet Team

Mailjet Team

Avec l’avènement des réseaux sociaux dans la deuxième moitié des années 2000, nombreux sont ceux qui ont décrété la mort de l’email. Mark Zuckerberg le premier a affirmé en 2010 que l’email était obsolète face à des canaux de communications comme les SMS ou les messageries instantanées (cela n’avait bien sûr rien à voir avec le lancement de Facebook Message). On comprend alors pourquoi nombre d’e-marketeurs ont choisi de mobiliser une grande partie de leurs actions sur les réseaux sociaux pour acquérir de nouveaux prospects et les convertir en clients.

Emails vs Notifications sociales - le choc des titans n’a pas eu lieu
 

Email = conversion

Ce changement de stratégie a-t-il été payant ? Une étude récente du cabinet de consulting McKinsey & Company montre que non. Malgré l’apparent déclin de l’email entre 2008 et 2012 (période phare pour les réseaux sociaux alors florissants), l’email reste le canal de communication privilégié d’acquisition et de rétension de clients, avec des taux de conversion 40 fois plus importants que Facebook et Twitter réunis.

Le triggered email, l’avenir de l’emarketing

L’email comme canal marketing est donc loin d’être mort. Même, après une période de marasme durant laquelle l’email marketing et les campagnes de newsletters étaient facilement assimilées à du spam, les emarketeurs sont munis d’outils permettant d’envoyer le bon message à la bonne personne au bon moment. Grâce à une base de contacts correctement personnalisée et segmentée, vous pouvez envoyer vos emails automatisés. Vos destinataires recevront des messages qui les concernent directement, d’après leurs comportements précédents.

L’email devient un outil plus efficace pour impliquer vos clients. Vos destinataires vont plus facilement vouloir interagir avec vous et entretenir une relation privilégiée avec votre marque. Contrairement aux messages poussés sur les réseaux sociaux traditionnels (une voix s’adressant à une multitude indissociée), vous avez un échange en face à face beaucoup plus engageant.

Réconcilier email et réseaux sociaux

Il ne faut cependant pas en finir avec les réseaux sociaux. Les canaux email et réseaux sociaux doivent fonctionner de concert. Vos pages Facebook, Twitter, Google+, Instagram, Pinterest… restent un excellent moyen d’exposer vos contenus et pour diffuser votre image de marque. Notez également qu’insérer des boutons de partage de vos contenus emails sur les réseaux sociaux augmente le taux de clics dans l’email de plus de 150%. Vous émulerez ainsi vos différents canaux de diffusion, gagnerez un temps précieux passé sur les réseaux sociaux – qui plus qu’un canal d’acquisition, deviennent une interface entre votre marque et vos clients – et pourrez vous focaliser sur ce qui fait vraiment du sens : les emails.