Avant toute chose, toute l’équipe de Mailjet vous souhaite une excellente année 2014 !

La période s’étendant de novembre à février correspond à un moment clé de l’année pour les e-commerçants. Noël, le jour de l’an ou la Saint Valentin sont autant d’opportunités pouvant booster votre chiffre d’affaires. La période des soldes d’hiver (du 8 janvier au 11 février en France cette année) est donc capitale, et vos envois d’emails marketing devront donc être optimisés pour accroitre vos ventes en ligne. Voici cinq idées reçues dont vous devez vous détacher afin de toucher un maximum de clients.

 Email marketing et soldes - cinq pièges à éviter
 

1.      « Mes destinataires connaissent parfaitement ma marque »

Votre marque est connue. Cependant, la simple apparition de votre nom dans l’en-tête de votre email ne suffira pas à générer un taux d’ouverture important. Optimisez cet en-tête :

  • Créez des objets efficaces et percutants de 72 caractères maximum (pour éviter qu’il soit tronqué) ;
  • Soyez attractifs en évitant d’utiliser le vocabulaire des spammeurs (mots à proscrire : « gratuit », « luxe », « incroyable ! »…) et préférez des accroches directes et des arguments commerciaux clairs du type « Jusqu’à -60 % sur nos produits cosmétiques ! » ;
  • Répondez aux attentes : inutile de promettre des réductions incroyables si vos prospects doivent effectuer des achats ou inscriptions non voulus pour en profiter. Encore une fois, le mot d’ordre est « Clarifiez ! »

2.      « Tout est susceptible de les intéresser »

Penser que toutes les offres de votre catalogue vont intéresser l’intégralité de votre clientèle est une erreur commune à éviter. Grâce aux différents outils statistiques mis à votre disposition par Mailjet, vous connaissez les comportements d’ouverture et de clics de vos utilisateurs. Une proportion importante de vos destinataires ouvre vos emails via Android ou Safari ? Il y a de fortes chances qu’ils utilisent des appareils mobiles. Proposez leur des produits adaptés à des usages itinérants.

En outre, si vous avez mis en place des outils de segmentation en plus des solutions que nous proposons, vous pouvez envoyer des offres qui correspondront a priori mieux aux attentes de vos clients : les attentes des jeunes femmes de 18 à 25 ans ne sont pas les mêmes que celles de parents d’enfants en bas âge. Plus vous ciblerez juste, meilleure sera la conversion de vos destinataires en clients.

3.      « Une offre par jour »

Depuis novembre, vos destinataires ont (et vont être) sollicités de très nombreuses fois par email, pour le meilleur comme pour le pire. Il est donc impératif que vous vous détachiez du lot. Préférez donc la qualité à la quantité : plutôt que de les bombarder d’emails quotidiens, optez pour des campagnes régulières mais espacées dans le temps. Une toutes les semaines, par exemple.

Profitez-en pour mettre avant vos produits phares, vos offres les plus intéressantes (cette année, les consommateurs français ont réduit leur budget soldes et espèrent davantage de réductions de 50 à 60 %) ainsi que vos ventes flash à venir. Vous saurez ainsi mieux retenir l’attention de vos potentiels clients.

4.      « L’image vaut mieux que le texte »

Il faut évidemment que vos potentiels clients puissent visualiser les produits que vous leur proposez. Cependant, n’oubliez pas que dès lors que les images occupent plus de la moitié de la surface de votre message, votre email aura tendance à être considéré comme spam par certains FAI ou webmails. Faites donc une distinction stricte entre vos contenus visuels et textuels : des descriptions en adéquation avec les images et une mise en évidence des éléments importants (réductions, durée de l’offre…), par exemple.

5.      « Je dois focaliser mes efforts sur un seul canal »

Envoyer des newsletters et des campagnes promotionnelles, c’est bien. Rendre ces campagnes plus efficaces en exploitant tous les canaux mis à votre disposition, c’est mieux !

Ne négligez pas les multiples leviers de conversion et de fidélisation qui s’offrent à vous. Lors d’une confirmation de commande ou d’envoi via vos emails transactionnels, pourquoi ne pas intégrer des offres discrètes concernant des produits similaires susceptibles d’intéresser votre client ? Vous possédez des lieux de vente physiques ? Invitez vos clients à vous rendre visite.

L’email marketing doit devenir un outil de communication, donc d’échange. Invitez vos destinataires à interagir avec vous, en rendant vos campagnes d’emailing humaines, par exemple.

Si vous suivez ces quelques recommandations, vos taux d’ouverture, de clics et de conversion devraient décoller. À vous de jouer !