Vous avez replié le parasol pour revenir vers la grisaille et le travail. Les affiches faisant la promotion de fournitures scolaires diverses ont remplacé les offres de voyages vers des plages de sable fin. C’est la rentrée, et il va falloir relancer la machine. Si, sur de nombreux sites consacrés au bien-être ou au management, vous trouverez facilement des articles sur comment bien gérer sa boîte email au retour de vacances, on trouve peu, voire pas d’information sur la stratégie à adopter pour bien recommencer ses envois et se distinguer de l’important flux d’emails de septembre. Nous vous proposons donc ces quelques conseils.

Prenez votre temps

La rentrée est une période de “rush” : tout le monde reprend, donc tout le monde envoie en même temps. A titre d’exemple, le volume d’emails envoyés par les utilisateurs de Mailjet a fait un bond de plus de 15% entre août et septembre 2014. Après la période de calme relatif de l’été, les boîtes de réception se remplissent à nouveau, et rapidement. Très vite les destinataires vont saturer et regretter leurs vacances pas si lointaines. Surtout, ils vont passer moins de temps sur les emails qu’ils ne jugent pas prioritaires, laissant de côté certaines offres qui les auraient pourtant intéressés.

Donc ne vous précipitez pas : envoyez votre emailing de rentrée quand les flux se sont stabilisés et que vos destinataires se sont réhabitués à leur rythme de travail et de vie. A partir de la deuxième quinzaine de septembre, les boîtes de réception se seront désengorgées. Vos contacts seront plus réceptifs aux messages entrant.

Sortir du lot

Votre campagne ne peut pas attendre la deuxième quinzaine de septembre ? Il va alors falloir capter l’attention de vos lecteurs. Le seul moyen pour cela est d’avoir LA ligne d’objet qui va les pousser à ouvrir.

Pour cela, il n’y a pas de secret : il faut tester. Cependant, si l’urgence vous presse, vous n’aurez peut-être pas le temps d’effectuer lesdits tests. Consultez les campagnes que vous avez envoyé avant la période des vacances. Quelles sont celles qui ont généré le plus d’ouvertures ? Quels sont leurs points communs ? Vous devez trouver les éléments qui pousseront vos destinataires à ouvrir l’email.

Vous pouvez également essayer de vous distinguer par l’originalité. Si votre cible s’y prête, pourquoi ne pas tenter d’intégrer des emojis dans la ligne d’objet ? Les newsletters d’information s’y sont mises depuis quelques temps déjà, et des entreprises comme Air France commencent à s’y mettre. Avec un visuel différent, vous pouvez potentiellement intriguer vos contacts qui seront alors plus enclins à ouvrir le message.

air_france_emoji

Adaptez les contenus

Enfin, pour une bonne reprise, ne brusquez pas vos lecteurs. Encore une fois, tout est question de douceur : vous ne voulez pas noyer vos destinataires sous les offres, alors même qu’ils se remettent au travail. Jouez sur la reprise, et proposez un contenu aéré, épuré, pour que le lecteur puisse s’y retrouver tout de suite. Un ou deux call-to-action clairs et incitatifs auront bien plus d’effet qu’une multitude de promotions difficilement lisibles. Surtout, donnez-leur rendez-vous : votre prochaine newsletter pourra reprendre les canons d’avant les vacances.

Et vous, avez-vous une stratégie particulière pour votre rentrée ? Faites-nous en part dans les commentaires..