Thomas Hajdukowicz

Thomas Hajdukowicz

A partir de la mi-janvier, le domaine @voila.fr deviendra caduque. Quelques 500 000 adresses emails seront alors désactivées. Qu’est-ce que cela change pour les expéditeurs d’email ?

Les faits

A compter du 12 janvier 2016, les adresses @voila.fr seront désactivées. Cette désactivation est prévue depuis près d’un an maintenant. Il y avait d’abord eu l’impossibilité de créer un nouveau compte sur Voila Mail dès 2013, puis la fermeture des protocoles POP, IMAP et SMTP en février 2014. A ce train, la fermeture prochaine du service Voila Mail était à prévoir tôt ou tard. Orange, propriétaire du portail Voila et de ses services, aura donc attendu presque deux ans pour laisser aux quelques 500 000 utilisateurs de Voila Mail le temps de passer à une messagerie alternative.

Ce que cela implique pour les utilisateurs de Voila Mail

Les possesseurs d’adresses en @voila.fr doivent donc – si ce n’est déjà fait – se tourner vers un nouveau webmail pour continuer à recevoir des emails. Une multitude de contraintes s’ensuit : prévenir ses anciens contacts, réimporter son carnet d’adresse, récupérer ses anciens messages… C’est d’autant plus contraignant que Voila Mail ne permet pas l’export de la liste de contacts ni des différentes tâches (calendrier, agenda). Aucune migration vers le service email d’Orange n’est pour l’instant prévue. Conscients de cela, certains utilisateurs se sont même organisés pour protester à l’aide d’une pétition.

Ce que cela implique pour les email marketeurs

Surtout, la fin de Voila Mail et des adresses en @voila.fr peut être un problème pour les email marketeurs. Si vous n’y prenez pas garde, à partir du 12 janvier, il se peut que vos taux de bounces et de rejets grimpent en flèche, faute d’adresse de destination. Or, il en faut peu pour alarmer les différents FAI et webmails qui, prenant note de cette dégradation de vos statistiques, auront vite fait de vous marquer comme mauvais expéditeur. Pire, ces adresses peuvent être transformées en pièges à spam par les autorités antispam.

Pour éviter d’en arriver là, une seule solution : la campagne de réengagement. Isolez d’abord les adresses en @voila.fr de vos listes de contacts. Puis envoyez-leur un message leur rappelant que, d’ici peu, leur adresse deviendra obsolète. Proposez-leur alors, s’ils le souhaitent, de s’inscrire à vos campagnes avec une nouvelle adresse. Enfin, vous pouvez éventuellement les inviter à désinscrire leur ancienne adresse de votre liste. Vous vous assurerez ainsi de limiter les dégâts le 12 janvier, en conservant au moins une part de ces destinataires.

Dans tous les cas, nous ne saurions trop vous recommander de supprimer les adresses en @voila.fr de vos listes avant le 12 janvier. Conserver ces contacts inutiles n’aura plus de sens passé cette date et ne pourra que vous être préjudiciable.

Ce que cela implique pour les utilisateurs de Mailjet

Si d’aventure vous utilisez nos services, détendez-vous : vous n’avez pas à vous inquiéter de la suppression des adresses en @voila.fr. Dès le 12 janvier 2016, les messages envoyés vers ce domaine seront automatiquement pré-bloqués par notre système.

Nous vous recommandons cependant de lancer une campagne de réengagement auprès de vos contacts en @voila.fr afin de tenter de conserver le lien avec eux grâce à l’ajout de leurs nouvelles adresses. Il serait dommage de perdre des contacts.