Mailjet Team

//

Il y a 3 ans, un des membres de l’équipe de Mailjet a rencontré cette situation étonnante avec l’un des clients de son ancien employeur.

10 astuces HTML pour améliorer la délivrabilité de vos emails
L’annonceur est un acteur reconnu dans le monde du e-commerce. Tout est finement optimisé en matière d’emailing. Des super statistiques d’ouverture (25%) malgré une pression importante (3 newsletters par semaine et 2 à 4 envois partenaires par mois). Mais un important problème de délivrabilité. Ce problème, c’est Yahoo!. Impensable dans la mesure où Yahoo! constitue une cible très féminine. Cible qui est aussi celle du site e-commerce en question.

Pendant 4 mois, tout aura été essayé. À chaque envoi, un test différent … sans résultat. Et pour ce qui est des tentatives de contact direct avec Yahoo! : pas de réponse.

La solution ? Héberger les images des emailings … sur le nom de domaine expédiant les emails ! Et tout est rentré dans l’ordre !

Incroyable n’est-ce pas ? Et pourtant, ce genre d’aventure arrive fréquemment.

HTML : qu’est-ce qui influence la délivrabilité de vos emails ?

  1. Respectez les standards HTML – Ce n’est pas parce qu’il est recommandé de coder vos emails comme vous le faisiez il y a dix ans qu’il ne faut pas respecter les standards.
  2. Pas de javascript dans vos email – Premièrement ça ne sert à rien, ensuite cela vous attirera les foudres de la plupart des filtres anti-spam
  3. Fermez correctement vos tags HTML et imbriquez les correctement – Oui, cela rejoint le premier point, mais on voit trop souvent ce genre d’horreur dans les emails, exemple : <a href=”monsite” target=”_blank”><strong>Mon Lien</a></strong>
  4. Pas besoin d’utiliser des tags antérieurs à HTML 4.01 – Oui, l’utilisation de <u> est déconseillé depuis … 1999 !
  5. N’utilisez pas d’Iframes, de plugins, … – De nouveau, ça ne sert a rien, mais en plus ça donne l’impression aux filtres anti-spam que le contenu expédié par email a été repris en direct d’une page web.
  6. Hébergez les images sur le nom de domaine expédiant les emails – C’est le cas expliqué plus haut, plus votre identité sera cohérente et plus les filtres anti-spam auront confiance.
  7. Effacez les traces des outils utilisés pour créer votre HTML – Surtout s’il s’agit de MS Word ou pire … de Frontpage (pas certain qu’il y ait encore des utilisateurs de ce dernier … mais on n’est jamais trop prudent).
  8. Ne laissez pas de balise title vide – L’idéal étant d’utiliser l’objet de l’email.
  9. N’utilisez pas de contraste trop léger entre la couleur du texte et la couleur de fond – Un lien en gris foncé sur fond gris … un peu moins foncé ? Auriez-vous quelque chose à cacher ?
  10. Astuce supplémentaire, consultez la liste des tests de SpamAssassin, célèbre filtre anti-spam (faites une recherche sur le mot clef HTML dans la page).

Cette dernière astuce vous permettra de mieux comprendre le “spam score” qui est affiché au niveau de vos campagnes dans l’interface de Mailjet. Ce spam score est en effet généré en utilisant les tests de SpamAssassin (voir capture d’écran en début d’article).