Beatriz Redondo Tejedor

// Head of Content

Aujourd’hui n’est pas un lundi comme les autres : c’est la Journée internationale des droits des femmes. Cette journée permet de célébrer toutes les réussites (grandes et petites) des femmes du monde entier et de préparer l’avenir. À chaque instant, les femmes à travers le monde choisissent de challenger les attentes, les idées fausses et leurs propres limites au travail et en dehors du travail. C’est notamment le cas des femmes de Pathwire.

Chez Pathwire, nous pensons que le thème de cette année, #ChooseToChallenge, représente parfaitement nos valeurs. Cela fait partie de qui nous sommes en tant qu’entreprise et, plus important encore, en tant qu’individus. Pour célébrer la Journée internationale des femmes en 2021, nous avons demandé à certaines des dirigeantes de Pathwire de nous expliquer ce qu’elles choisissent de challenger et comment elles contribuent à un environnement de travail plus diversifié et plus inclusif.

Faire tomber les barrières pour les femmes au travail

Si être une femme n’a jamais été facile, le monde moderne est semé d’embûches bien spécifiques. Que signifie réellement le soutien aux femmes salariées ?

Tout d’abord, il faut comprendre que nous ne pouvons pas parler des femmes au travail sans reconnaître les circonstances et les obstacles auxquels elles sont confrontées dans leur vie quotidienne, qui les empêchent d’entrer sur le marché du travail.

Ne pas comprendre les différentes couches qui contribuent à cette disparité dans le monde peut entraîner des attentes irréalistes et un problème pour subvenir à leurs besoins tant au travail qu’à la maison.

En cette Journée internationale des femmes, je veux attirer l’attention sur deux termes à la mode qui sont souvent utilisés sur le lieu de travail par les femmes occupant des postes de direction : « affirmation » et « équilibre entre vie professionnelle et vie privée”. En réalité, ce sont des pièges qui vous mènent à l’échec. Il n’est pas toujours suffisant ni facile de s’affirmer. Il en va de même pour l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Ces deux termes impliquent que si une femme travaille suffisamment et s’affirme suffisamment, elle peut s’épanouir à la maison et au travail. Ces deux expressions impliquent à tort que la réussite est uniquement la responsabilité de chaque femme et ne tient pas compte des limites et des barrières que les structures sociétales peuvent placer autour d’elles.

Kate Nowrouzi

VP Délivrabilité & Stratégie Produit chez Pathwire

Ces circonstances jouent un rôle encore plus important pour les mères qui travaillent. Certaines responsabilités traditionnellement assumées par les mères obligent souvent les femmes à choisir entre deux rôles, et il faut de l’empathie et des politiques proactives pour que cela ne se reproduise plus.

Les politiques de congé parental et la flexibilité des horaires de garde d’enfants ou des horaires scolaires sont essentielles pour les mères qui travaillent. On a l’impression que les femmes doivent choisir soit une carrière, soit des enfants. Cela ne devrait pas être le cas, mais il a été particulièrement difficile de trouver un équilibre entre le travail et les enfants pendant la pandémie. Quand on travaille, on peut vite avoir l’impression d’être une mauvaise mère. Quand on s’occupe de ses enfants, on peut vite avoir l’impression d’être mauvaise au travail. Reconnaître que c’est ce que les gens ressentent et les traiter comme des êtres humains est la meilleure chose que Pathwire ait faite tout au long de la pandémie, et j’espère que beaucoup d’autres suivront.

Nicole Jacobson

VP Marketing chez Pathwire

Augmenter la représentation des femmes dans l’industrie technologique

Le fait est que les femmes sont nombreuses… Précisément, 3 889 818 369 femmes au 31 décembre 2020. Cela représente environ 49,5 % de la population mondiale. Et pourtant, il y a encore trop de domaines où nous sommes mal représentées ou à peine présentes. Les femmes représentent 39 % des effectifs totaux, mais seulement 25 % dans la tech. Et ce pourcentage n’a pratiquement pas changé au cours de la dernière décennie.

La représentation des femmes est importante. Pour changer la répartition des genres dans le monde de la tech, nous devons ouvrir la voie aux filles, challenger les stéréotypes et donner aux jeunes femmes la possibilité de voir qu’elles aussi ont leur place dans l’industrie technologique.

En cette Journée internationale des femmes, nous devons, en tant que société, remettre en question l’idée que l’industrie technologique et les autres domaines scientifiques sont un « monde d’hommes ». Il faut rappeler aux jeunes femmes qui sont encore à l’école et qui déterminent le chemin à suivre qu’elles sont plus que capables de devenir d’excellentes ingénieures, développeurs ou data scientists. Pour que cela se produise, les universités et les entreprises technologiques doivent offrir aux femmes des opportunités d’éducation et d’emploi afin de leur permettre d’ouvrir la voie à une carrière dans les technologies.

Les femmes devraient se sentir plus légitimes à briser les plafonds de verre et à se challenger pour dépasser les stéréotypes. Les disparités entre les genres dans l’industrie technologique étant plus ouvertes à la discussion qu’auparavant, il appartient désormais aux entreprises de favoriser un environnement dans lequel les femmes sont accueillies et soutenues. En faisant un effort concerté pour combattre les préjugés inconscients selon lesquels les femmes devraient poursuivre d’autres carrières et en ouvrant des opportunités aux filles et aux jeunes femmes, nous pourrions avoir une conversation très différente lors des prochaines Journées internationales des femmes.

Darine Fayed

Directrice Juridique & DPO chez Pathwire

Encourager la diversité dans la direction des entreprises

La diversité est un des principaux moteurs de l’innovation. Pas besoin de nous croire sur parole : une étude de BGC réalisée en 2017 a révélé que les entreprises diversifiées, tant au sein des employés que des équipes de direction, sont plus innovantes, plus adaptables et plus à l’écoute des besoins de leurs clients.

Mais encourager activement la diversité au sein des équipes dirigeantes contribue également à créer un lieu de travail plus sûr et plus inclusif, où les personnes de tous les sexes, de toutes les ethnies et de tous les milieux se sentent chez elles et ont la possibilité de s’épanouir. Les femmes qui dirigent des équipes à prédominance masculine jouent un rôle clé dans ce changement de mentalité.

Une équipe de direction idéale réside plus dans le fait d’avoir une diversité dans sa manière de penser qu’autre chose. Pour moi et le reste de l’équipe, nous voulons nous challenger les uns les autres afin de créer un débat sain et un contexte positif pour élargir nos limites afin d’obtenir les meilleurs résultats possible pour notre entreprise. Et nous voulons que ces challenges s’étendent au-delà de nos murs pour toucher également le reste du monde tech. Cette variété d’opinions et d’idées est extrêmement importante, car le fait de les découvrir et de les valoriser fait de nous de meilleurs dirigeants et une meilleure organisation dans son ensemble.

En réfléchissant à mon propre parcours professionnel, je me suis rendue compte que je n’ai jamais eu de manager femme, et que tous mes mentors officiels ont été des hommes. Cependant, dans mon rôle actuel, les équipes qui reportent à moi sont toutes masculines, ce qui renverse cette dynamique. Pour moi, cela contribue à montrer la réalité, à savoir qu’au même titre que les femmes bénéficient de mentors et d’alliés masculins, les hommes bénéficient aussi grandement du mentorat, du leadership et du parrainage des femmes. Si nous travaillons tous ensemble pour encourager l’inclusion et l’acceptation dans l’espace tech et au-delà, de plus en plus de personnes se sentiront les bienvenues et les entreprises pourront trouver les meilleurs talents.

Heather Arrington

VP du Support chez Pathwire

Offrir des opportunités grâce au mentorat

Oui, il est important d’avoir une solide représentation féminine pour attirer plus de femmes dans le monde de la tech. Mais il est tout aussi important de donner aux femmes la possibilité de s’épanouir et de réussir pour compenser les obstacles supplémentaires auxquels elles sont confrontées lorsqu’elles grandissent et entrent sur le marché du travail.

Le mentorat est un moyen efficace pour les femmes (et les hommes) de se soutenir mutuellement : cela permet de construire des réseaux professionnels, de créer davantage d’opportunités pour les femmes et les femmes de couleur, d’ouvrir des portes au leadership et d’encourager l’esprit entreprenarial.

Le mentorat est essentiel pour encourager le développement et la confiance dans son travail, et j’ai réalisé un effort concerté pour guider et conseiller les nouveaux arrivants tout au long de ma carrière – de tous les genres et de tous les milieux. Je recommande vivement aux femmes d’avoir ce type de mentorat au début de leur carrière, en plus d’un parrain.

La plupart pensent que les « mentors » et les « parrains » sont interchangeables, alors qu’en réalité ils sont différents. Un mentor peut être n’importe qui, à l’intérieur ou à l’extérieur de votre entreprise, à qui vous demandez conseil. Un mentor vous guide sur la manière de résoudre les conflits et les difficultés sur le lieu de travail. Un parrain est une personne qui se trouve à l’intérieur de l’organisation et qui fait tout son possible pour vous ouvrir la voie.

Avec mes 25 années d’expérience, j’ai encore aujourd’hui des mentors et des parrains qui m’aident à prendre les bonnes décisions pour ma carrière. J’aspire à être là pour les autres comme ils l’ont été pour moi, et j’espère qu’après avoir lu ceci, vous pourrez faire de même pour les nouveaux talents prometteurs.

Kate Nowrouzi

VP Délivrabilité & Stratégie Produit chez Pathwire

Donner aux femmes les moyens de faire confiance à leurs propres capacités

Ces dernières années, la montée du « syndrome de l’imposteur » a fait parler de quelque chose qui existe en fait depuis bien plus longtemps : un sentiment de doute qui a amené beaucoup d’entre nous à se demander, à un moment donné, si nous sommes vraiment adaptés à un poste particulier ou si nous sommes capables de passer à l’étape suivante.

Si vous avez déjà ressenti cela, vous n’êtes pas seul(e). Ce phénomène peut en fait toucher n’importe qui, quel que soit son sexe, mais le manque de modèles et de représentation féminine signifie que les femmes, et surtout les femmes de couleur, sont plus susceptibles de souffrir de cette perte de confiance et de ce sentiment de non-appartenance.

Les femmes ont le pouvoir de choisir différemment et courageusement, malgré les nombreux challenges qu’elles doivent relever sur le plan professionnel et familial. Il peut être facile d’oublier que nous sommes maîtres de la suite des événements, mais le thème de cette année nous rappelle avec force qu’il faut faire des choix intentionnels pour savoir qui nous voulons être et ce dont nous sommes capables.

Le plus grand challenge que j’ai eu à relever en choisissant d’assumer un rôle de leader était plutôt un combat interne. Je pensais que je n’étais pas assez douée et je manquais de confiance en moi. Mon conseil aux autres femmes est de connaître votre domaine et de comprendre le produit sur lequel vous travaillez sous toutes les coutures. Choisissez de challenger les perceptions erronées de votre expertise et de vos capacités techniques, et ne vous laissez pas intimider. En abandonnant le perfectionnisme, je suis passée de la direction d’une équipe de deux à une équipe de vingt personnes.

Chez Pathwire, notre équipe de direction est actuellement composée à plus de 40 % de femmes, et je pense que cette représentation féminine est le moyen le plus sûr pour une entreprise de créer un environnement inclusif. Cela permet aux femmes de faire entendre leur voix et de plaider en faveur de programmes et de politiques qui soutiennent les femmes.

Nicole Jacobson

VP Marketing chez Pathwire

La lutte contre les disparités entre les sexes prendra plus qu’une journée

Une récente étude du World Economic Forum a révélé que la parité entre les sexes ne sera pas atteinte avant 100 ans. C’est une longue période et, honnêtement, cela peut sembler un peu décourageant. Mais pour y parvenir, nous devons continuer de remettre les choses en question. Ce que nous faisons chaque jour pour favoriser une société plus inclusive et plus diverse est plus important que ce que nous faisons aujourd’hui, et chez Pathwire, nous ne voulons pas que notre action se limite à une journée par an.

Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités, et nous nous tenons responsables. Gardez un œil sur notre blog pour en savoir plus sur ce que choisissons de challenger à l’avenir. #ChooseToChallenge