Josie Scotchmer

Josie Scotchmer

Quand on vous parle d’emails marketing, on vous parle toujours de la personnalisation (notre préférée !), ou encore de l’interactivité, la nouveauté du moment. Dès qu’une nouvelle tendance voit le jour, vous l’adoptez sans vous poser de questions, comme vos bonnes résolutions de janvier. Reste à savoir combien de temps elles vont durer… (ces tendances marketing, pas vos résolutions !)

En fin d’année, nous avons mis à profit nos talents de voyante pour prédire les tendances d’emailing pour 2017, et une chose était claire : dans le marketing, on aime bien les nouveautés, mais on a du mal à les utiliser sur la durée. Après moult réflexions, nous avons donc décidé que 2017 serait l’année de l’emailing raisonné et qu’il était temps pour nous de suivre nos propres conseils. Quelle est donc la recette ?

Les tests A/B, évidemment !

Ne vous laissez pas distraire par les nouvelles tendances marketing. Au lieu de papillonner partout, concentrez-vous sur les cinq éléments clés qui influent vraiment sur vos statistiques. Ne les oubliez pas, faites des choix judicieux et testez-les individuellement dans vos campagnes. Ce sont ces éléments qui déterminent le sort de vos emails : seront-ils lus ou directement envoyés dans la corbeille ? Rappelez-vous que vos destinataires suivent un parcours lorsque vous leur envoyez une campagne : ils commencent par ouvrir votre email, puis lisent votre message, réfléchissent à votre offre, et décident enfin de cliquer. Bon… le suspense a assez duré, quels sont ces fameux éléments ?

ligne

N° 1 : votre nom d’expéditeur

Si vous êtes dans la moyenne, vous recevez plus de 124 emails par jour. Pour vous assurer que vos destinataires vous reconnaissent immédiatement, utilisez un nom d’expéditeur percutant. Nous vous recommandons par exemple d’utiliser le nom de votre marque.

Chez Mailjet, comme nous aimons être créatifs (sans partir dans tous les sens non plus), nous avons opté pour le sobre « L’équipe Mailjet« . Vous pouvez également utiliser un nom d’expéditeur personnalisé (par exemple le nom de votre marketeur [Jérémy de Mailjet] ou celui de votre destinataire [IKEA pour Marie]). Si vous préférez ces variations, n’oubliez pas de rester cohérent pour que vos destinataires puissent facilement vous identifier.

nom_expediteur

N° 2 : l’objet

Faites en sorte que votre email sorte du lot. Incitez vos abonnés à ouvrir vos communications en leur donnant un aperçu du contenu passionnant que vous leur avez concocté avec amour. Restez fidèle à votre marque dans le ton et l’esprit, mais osez aussi essayer différentes approches. Pour trouver la solution la plus efficace, testez différentes approches. Des accroches, des questions ou même des emojis humoristiques peuvent ajouter du piment à l’objet de vos emails et attirer l’attention de vos destinataires.

Soyez quand même prudent et n’en faites pas trop : vous pourriez vous faire repérer par les filtres à spam. Evitez par exemple d’utiliser GRATUIT ou encore ACHETEZ MAINTENANT.

objet

N° 3 : le pre-header

Ce héros inconnu de l’emailing (c’est joliment dit, non ?) est le troisième élément que vos destinataires liront avant d’ouvrir votre email. Il faut donc qu’il fasse écho à votre objet tout en incitant vos abonnés à ouvrir votre message.

Chez Mailjet, nous aimons bien compléter l’objet du message dans notre pre-header. Vous pouvez aussi le faire dans l’objet, mais cela prendrait beaucoup trop de caractères : il est donc plus judicieux de le faire dans le pre-header.

preheader

N° 4 : le contenu de votre email

Proposez à vos destinataires du contenu informatif et utile, mais gardez également à l’esprit que vos messages ne sont pas seulement un vecteur de valeur ajoutée pour vos contacts. Chez Mailjet, par exemple, nous nous efforçons de créer des contenus utiles qui assoient notre crédibilité dans le milieu de l’emailing et nous permettent de nous démarquer de nos concurrents. Pour solliciter les émotions de vos lecteurs et les inciter à passer à l’action, vous pouvez notamment raconter le parcours de votre marque, une stratégie que les marketeurs appellent le storytelling.

Contenu

Encore une fois, pour savoir ce qui convient le mieux à votre marque et à vos destinataires, faites des tests ! Si vous choisissez d’offrir à vos clients des récompenses et des promotions incitatives, ils vous récompenseront en ouvrant vos emails. Mais si vous préférez aller plus loin (et vous avez bien raison), proposez à vos destinataires des informations utiles qui leur permettront de tirer pleinement profit de vos produits ou services. Vous améliorerez ainsi votre taux d’engagement et vos clients attendront chaque message de pied ferme ! Pour améliorer les résultats de votre campagne, vous pouvez également apporter une dimension personnelle à vos messages.

N’oubliez pas non plus que les images et la présentation jouent aussi un rôle clé dans la performance de vos emails. Et comme vous pouvez absolument tout tester, il ne vous reste plus qu’à trouver la combinaison la plus efficace !

N° 5 : vos appels à l’action (CTA)

Pour information, c’est comme ça qu’on appelle les boutons sur lesquels vos destinataires doivent cliquer. Si vos lecteurs trouvent votre contenu intéressant, ils voudront sans doute en savoir plus sur vous. Profitez-en pour utiliser des CTA qui les inciteront à passer à l’action. Faites en sorte que vos boutons de CTA soient clairs et simples pour booster le trafic de votre site Web ou de vos pages sur les réseaux sociaux.

CTA

Vous l’aurez compris, pour créer des emails vraiment percutants, vous devez tester autant d’approches que possible pour trouver les options les plus performantes (et pour chaque test que vous n’effectuez pas, un chaton meurt !!!). Ces exemples ont bien fonctionné pour nous, mais c’est à vous de découvrir ce qui marchera le mieux pour votre stratégie. A vos tests, prêts, partez !

cat_email

Vous testez déjà différentes approches pour vos emails marketing ? Racontez-nous vos expériences sur Twitter ! Bons tests !