Beatriz Redondo Tejedor

// Directrice contenu


Vous avez entendu parler de « noreply » dans l’open space, mais vous ne savez pas exactement de quoi il s’agit ? Pas de panique. Dans cet article dédié de Mailjet by Pathwire, nous vous expliquons ce qui se cache derrière ce terme afin que vous puissiez briller au prochain déjeuner avec vos collègues. Et surtout, nous vous expliquons pourquoi le noreply est une mauvaise pratique à éviter. C’est parti ?

Qu’est-ce qu’une adresse mail noreply : traduction et définition

La traduction française de noreply est « ne pas répondre ». Lorsque l’on parle de noreply, il s’agit en fait d’un format d’adresse email couramment utilisé pour les emails marketing ou transactionnels des entreprises (newsletters ou confirmations de création de compte par exemple). Cette adresse email se présente donc généralement comme suit : noreply@entreprise.com.

Parfois, les entreprises ne l’utilisent pas en adresse d’expéditeur mais uniquement en adresse de réponse. C’est-à-dire que les utilisateurs ne verront cette adresse email noreply que s’ils cherchent à répondre à l’email reçu. Une adresse de réponse différente de l’adresse d’expédition peut se configurer facilement avec certaines plateformes emailing, comme dans l’exemple ci-dessous :

Exemple de configuration d’adresse de réponse différente sur une plateforme d’emailing

 

Pourquoi les entreprises utilisent-elles une adresse email noreply ?

Les entreprises utilisent cette adresse d’expédition pour de multiples raisons :

Elle peuvent vouloir éviter de recevoir les réponses automatiques à une campagne emailing, telles que des notifications d’absence par exemple. En effet, lors de l’envoi d’un message à plusieurs centaines ou milliers de destinataires par l’intermédiaire de logiciels emailing et listes de diffusion, il devient vite contraignant de faire le tri parmi toutes ces réponses.

Il peut également s’agir d’un moyen d’éviter de faire face en interne à une importante quantité de retours consommateurs à traiter. En sous-entendant qu’en cas de réponse, la demande ne sera pas étudiée, cette adresse email expéditrice tient alors un objectif : dissuader les destinataires de répondre à l’email reçu.

Vous-même utilisez peut être cette adresse pour l’une de ces raisons lors de campagne d’emailing ? Ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas venus ici pour souffrir, okay ? Plutôt que de vous faire la morale, nous allons vous expliquer le rôle clé de l’adresse email d’expédition pour le succès de vos campagnes et pourquoi le noreply est une mauvaise pratique.

3 raisons de ne pas utiliser une adresse email noreply

Les adresses email noreply détériorent la relation client

Si un client souhaite prendre contact avec vous suite à la réception de votre email, découvrir que celui-ci a été envoyé via une adresse noreply sera frustrant. Imaginez un peu : il pourrait même l’interpréter comme une marque de mépris à son égard. En cas de question ou de demande de la part d’un abonné, soyez en mesure de lui faire un retour. C’est indispensable. Dans le cas inverse, vous pourriez manquer l’opportunité de convertir un prospect, voire perdre un client actuel.

Face à une adresse noreply, le consommateur doit chercher un autre moyen de prendre contact avec vous. Il se retrouve sans réel nom d’expéditeur. La recherche peut s’avérer fastidieuse et donc le décourager. Plus l’échange avec un support client est difficile, plus l’engagement diminue. Au contraire, l’utilisateur doit pouvoir bénéficier d’une expérience facilitée en pouvant vous contacter de la manière la plus simple possible.

Au-delà des demandes ou des questions, un utilisateur pourrait également profiter de votre campagne emailing pour vous faire part d’une idée d’évolution sur votre offre ou apporter des commentaires. Qu’ils soient positifs ou négatifs, vous vous devez de rester à l’écoute de ces retours clients qui vous aideront à faire évoluer vos produits et services. Récolter les avis de vos consommateurs se révèle toujours bénéfique pour comprendre leurs besoins et optimiser votre stratégie commerciale.

Saisissez cette opportunité de construire une image de marque de qualité auprès de votre audience en :

  • Établissant le dialogue
  • Répondant de manière argumentée
  • Remerciant les utilisateurs de leurs retours

 

Profitez donc de ces échanges pour montrer à vos clients que vous êtes à leur écoute et accentuer la dimension humaine de votre communication.

Vous aimerez également : « Les meilleurs exemples de newsletter pour vous inspirer ».

L’adresse noreply pénalise la délivrabilité

Rappelons-le tout d’abord, par délivrabilité désigne le fait que des emails légitimes arrivent bien en boîte de réception et non en spams. Un enjeu crucial pour la stratégie emailing des marques.

Boîte de réception mail principale affichant un nouveau message

Les utilisateurs ont plus facilement tendance à mettre une adresse noreply dans les spams. Nous ne pouvons toutefois pas leur en vouloir. En effet, ne pouvant identifier l’expéditeur du message, vos destinataires peuvent percevoir vos emails comme une tentative d’arnaque ou de phishing (technique pour dérober des informations personnelles).

Autre explication possible : certaines personnes ne prennent pas la peine de chercher un lien de désabonnement. Au lieu de cela, elles cliquent sur « Répondre » pour se désinscrire de la liste de distribution. Et en s’apercevant qu’elles ne peuvent pas répondre, elles signalent tout simplement le message comme spam.

Les services de messagerie comme Gmail ou Yahoo sont capables d’analyser le niveau d’interaction entre un expéditeur et un destinataire. Si un client répond à vos emails, les campagnes que vous envoyez ressemblent davantage à une discussion entre deux personnes. Cela suffit à placer automatiquement votre adresse dans ses contacts ou dans sa liste des adresses de confiance.

N’hésitez donc pas à inciter vos contacts à répondre à vos messages afin d’améliorer leurs chances d’arriver à bon port. Lorsque votre réputation en tant qu’expéditeur s’améliore, votre délivrabilité aussi. À l’inverse, si vos destinataires n’interagissent pas avec vos emails, ces services de messagerie pourront faire atterrir vos futures campagnes emailing dans le dossier spams. Ainsi, si vous empêchez vos contacts de vous répondre en utilisant une adresse noreply, vos emails auront la fâcheuse tendance à être identifiés comme des spams.

Enfin, l’adresse email d’envoi utilisée lors d’une campagne emailing se trouve vérifiée par les différents intervenants lors du parcours de l’email (fournisseur d’accès, logiciels anti-spam…). Ces contrôles vérifient l’existence de l’adresse email utilisée. Par conséquent, celle-ci doit obligatoirement fonctionner.

Le noreply empêche la mise à jour des bases de contacts

Vous avez justement décidé d’envoyer vos emails à partir d’une adresse noreply pour ne pas recevoir les réponses automatiques de vos destinataires ? Eh bien, sachez pourtant que c’est un excellent moyen pour faire le tri dans vos bases de contacts. Chez Mailjet, nous nettoyons régulièrement nos listes en supprimant les contacts inactifs, car c’est aussi important que de les développer en faisant de nouveaux adeptes.

Exemple d’une base de contacts d’une newsletter hebdomadaire

Ainsi, aussi peu attrayant que cela puisse paraître – on vous l’accorde –, passer en revue ces notifications présente tout de même un avantage. Cela vous permettra de trouver des informations utiles pour le nettoyage de votre liste de destinataires. Vous saurez par exemple si un employé a quitté une entreprise.

De plus, supprimer ces adresses vous permettra d’augmenter le taux d’ouverture de vos campagnes. Et, nous ne saurions insister assez sur ce point, d’éviter de tomber dans les spams de vos destinataires.

Ce qu’il faut retenir

Pour créer des campagnes emailing performantes et améliorer votre image de marque, suivez ces quelques conseils :

  • Montrez à vos utilisateurs que vous êtes à leur écoute. Répondez à leur(s) question(s) ou faites-leur savoir tout simplement que leur avis vous intéresse. En créant un échange avec votre communauté, vous construisez votre réputation de marque, indispensable à toute stratégie commerciale.
  • Acceptez de recevoir des réponses à une adresse email fonctionnelle. Cela constitue un excellent signal pour les filtres anti-spam. Quelque part, vous indiquez par là avoir un véritable échange avec votre liste de contacts. Un très bon point pour votre délivrabilité afin que vos emails parviennent dans la boîte de réception principale des consommateurs.
  • Profitez de recevoir les réponses générées automatiquement par vos destinataires pour faire le tri dans vos listes de contacts. Nous ne le dirons jamais assez, nettoyer ses listes de destinataires est aussi primordial que de les alimenter.

 

Et vous ? Rejoignez-nous sur Twitter et Facebook pour partager vos pratiques emailing et poser toutes vos questions à la communauté Mailjet !

***

Cet article est une version mise à jour de l’article « Adresse email noreply : définition et raisons de ne pas l’utiliser », publié sur le blog Mailjet le 9 février 2018 par Julie Paci.