Comme l’a déjà expérimenté Denise pour les besoins d’un article précédent, la création d’un email HTML est une tâche ardue lorsque l’on n’a pas de compétence poussée en codage. Après tout, on ne s’improvise pas intégrateur ! Par ailleurs, il n’est pas toujours évident de concevoir un design d’email responsif, s’adaptant automatiquement aux écrans de vos destinataires. Heureusement, de nombreux outils et logiciels de newsletters, directement intégrés à la plupart des services d’emailing, existent pour concevoir et maquetter facilement la newsletter de vos rêves.

 

Quelle structure ?

Pour commencer, vous devez déterminer le nombre de colonnes qui composeront la structure globale de votre message. Vous voulez un design simple avec des images bien mises en valeur ? Le design à une colonne répondra à vos attentes. Vous voulez faire se confronter des éléments de contenu (image/texte, par exemple) ? Optez pour un design à 2 colonnes. Vous avez vraiment beaucoup de contenus différents à partager avec vos lecteurs ? Essayez donc les structure à 3 ou 4 colonnes.

Vous seul connaissez vos besoins et la façon dont vous voulez que votre message apparaisse. Gardez cependant à l’esprit que moins votre trame sera composée de colonnes, plus il sera facile pour vos emails de s’afficher en responsif correctement. Les designs à une ou 2 colonnes sont donc idéaux dans ce cas.

 

Comment agencer ses contenus ?

Une fois que vous avez déterminé votre grille, il est temps de commencer à la remplir. Aujourd’hui, la plupart des logiciels de composition de newsletters intégrés aux services d’emailing proposent une fonction “drag’n’drop”. Ainsi, vous n’avez qu’à faire glisser le type de contenu (texte, image, éléments en HTML…) que vous désirez voir apparaître dans telle ou telle case de votre message.

Drag'n'drop

Concernant l’agencement propre de votre email, là encore, il n’y a pas de règle stricte, juste des idées générales à garder à l’esprit :

  • Votre email doit être lisible : oubliez les newsletters surchargées de texte et d’images. Allégez vos contenus. Après tout, l’idée même de votre email est de rediriger vos lecteurs vers votre site, où vos offres seront plus détaillées.
  • Restez cohérent avec votre identité graphique : dans la mesure du possible, conservez les codes couleurs de votre marque, pour que l’email soit compris comme la continuité de votre site.
  • Un email uniquement composé d’images sera très vite perçu par les fournisseurs d’accès et les webmails comme ayant été envoyé par un spammeur. En effet, pour contourner les systèmes de reconnaissance syntaxique, les spammeurs ont un temps intégré directement leurs textes dans des images. Depuis, les moteurs des acteurs de l’emailing se sont allignés et considèrent comme suspects les messages ne comportant que des images. Optez pour un ratio texte/image de 50/50.

 

Est-ce que mon design d’email est bon ?

Dernière étape avant d’envoyer votre message nouvellement créé : le tester. Là encore, la plupart des logiciels de conception de newsletters intégrés aux services d’emailing proposent des outils de tests. Vous pouvez vous envoyer l’email en test afin de voir ce qu’il rend sur vos écrans. N’hésitez pas à le tester sur un maximum de webmails et navigateurs différents, ainsi que sur différents écrans (smartphones, tablettes et ordinateurs).

Si vous n’avez pas le temps ou les moyens d’effectuer ces tests de rendus à grande échelle, vous pouvez passer par des services comme Litmus qui vous proposeront des rendus automatisés sur la plupart des clients emailing.

previewTPL

Votre design vous convient ? Il répond à vos attentes, est clair et respecte les canons du design responsif ? Bravo ! Vous êtes prêts à envoyer !
Notez à ce propos que Mailjet vient de lancer Passport, un nouvel outil de conception d’emails !