A partir d’aujourd’hui jusqu’à la fin de l’année 2015, nous allons répondre à vos questions emailing les plus importantes sur la stratégie, la déliverabilité, le design et bien d’autres sur notre toolkit Marketing de Noël. Chaque semaine, nous choisirons une question qui mérite une réponse détaillé ici sur notre blog. Vous voulez que nous répondions à une de vos questions dans notre prochain article ? Rendez-vous sur notre toolkit de Noël et posez directement votre question à nos pilotes !

Alors, peut-on envoyer trop d’emails?

Il s’agit en fait de trouver la fréquence d’envoi adaptée pour vos emails, alors que les boites de réception sont submergées de solicitation pendant la période de Noël. Un rythme réduit, et votre contenu passera inapercu. Au contraire, une fréquence d’envoi trop élevée et vous risquez d’agacer vos clients. Quelle est la bonne solution?

La réponse à cette question varie en fonction de votre business et de votre public. Mais un élément de réponse peut être trouvé en observant la délivrabilité. Les FAIs et webmails (Gmail, Yahoo Mail, Orange…) suivent certains éléments de vos envois vers leurs utilisateurs. L’un de ces éléments est la fréquence d’envoi. Si vous souhaitez intensifier cette fréquence, il faudra le faire progressivement, sinon quoi vous risquez d’être identifié comme étant un spammeur. Plus votre rythme d’envoi est élevé, plus il y aura de chances pour que certains serveurs d’emails assimilent votre adresse IP d’envoi à celle d’un émetteur de spam.

Cette étude de Return Path vous intéressera : les commerçants qui envoient en moyenne 3 emails par semaine ont les meilleurs résultats avec 98% de leurs emails qui arrivent en boite de réception.