Julie Paci

// Responsable Marketing France

Vous vous efforcez jour après jour de construire une solide réputation à votre entreprise, mais qu’en est-il de celle de votre adresse IP ? Savez-vous que cette dernière est déterminante dans le cadre de vos envois d’emails ?

Nous vous confions ce qui se cache précisément derrière votre réputation d’IP et surtout comment la calculer afin d’être en capacité de l’améliorer.

Définition : qu’est-ce que la réputation d’adresse IP ?

Tout email transite via une adresse IP à laquelle est attachée une réputation. On détermine la réputation d’expéditeur en mesurant sa performance à l’aide d’indicateurs clés qui sont importants pour les opérateurs de messagerie et les abonnés des campagnes.

Les Fournisseurs d’Accès à Internet (Free, Orange, SFR…) et les webmails (Gmail, Outlook, Yahoo…) se basent en grande partie sur la réputation de l’adresse IP de l’expéditeur pour décider si les emails entrants seront placés en boîte de réception ou non. La réputation d’adresse IP est donc un facteur déterminant pour la délivrabilité de vos emails.

Comment mesurer sa réputation d’adresse IP ?

Il est possible de mesurer sa réputation d’IP grâce à un score de réputation, appelé Sender Score. Le Sender Score est un indicateur édité par Return Path, un des poids lourds de l’emailing mondial. Ce score est compris entre 0 et 100 et évolue au fil du temps, en fonction de la qualité des envois.

Il est crucial de maintenir le score au-dessus de 90 (avec un score au-dessus de 90, on considère que vous avez une bonne réputation). En effet, plus le score est élevé, plus vos emails ont de chance d’arriver dans la boîte de réception de vos destinataires. À l’inverse, avec un faible Sender Score, vos emails risquent de ne pas passer les filtres anti-spams et d’être mis dans le dossier spam ou pire, bloqués par les services de messagerie. Découvrez dans le tableau ci-dessous vos chances que vos messages soient remis en fonction de votre Sender Score.

Reputation adresse ip sender score

Source : Upbyweb.com

Comment le Sender Score est-il calculé ?

Le mode de calcul exact du Sender Score est gardé secret par Return Path, l’organisation qui est derrière cet indicateur. L’algorithme de Sender Score examine plus de 100 variables avant de configurer votre score !

Voici les différents indicateurs de réputation qui constituent un Sender Score : le taux de plaintes, le taux de messages filtrés, l’infrastructure, le volume d’envoi, le taux de rejet d’expéditeur, le taux d’utilisateurs inconnus et les adresses pièges. Faisons un rapide focus sur 3 des principaux facteurs susceptibles de faire baisser votre score.

Les plaintes

Le signalement d’un email comme étant du spam est une plainte directe de la part du destinataire. Ce dernier l’effectue en un clic, grâce au bouton “signaler comme spam” qui est présent dans la plupart des interfaces de messagerie électronique :

Reputation adresse IP spam

Le nombre de signalements en spams d’un email de la part de ses destinataire a un très fort impact sur le score de la réputation IP. Pour éviter tout impact négatif sur votre délivrabilité, il est donc conseillé de conserver un taux de spam inférieur à 0.08%.

Pour rappel, la règle de base est bien sûr de stopper tout envoi d’email vers une adresse vous ayant signalé en spam ! L’une des valeurs ajoutée de Mailjet est de gérer cela automatiquement : nous récupérons cette information pour vous, auprès de tous les FAIs fournissant des “feedback loops”.

Nous vous conseillons de faire en sorte que votre lien de désinscription soit facilement trouvable par vos destinataires, en général en l’insérant en bas de votre emails. Rappelons qu’avec le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD), il est désormais obligatoire d’ajouter un tel lien à tous vos emails marketings. Si ce dernier n’est pas rapidement identifiable au sein de vos emails, le risque est que vos lecteurs choisissent la facilité et signalent votre message directement comme spam afin de ne plus recevoir vos communications.

Les erreurs (bounces)

Il y a plusieurs types d’erreurs : une boîte de réception trop pleine peut par exemple causer des erreurs temporaires (soft bounces). L’email envoyé est refusé, mais l’erreur est passagère. Il faut au besoin réitérer l’envoi (Mailjet gère tout cela pour vous). Ces types de bounces sont problématiques mais tolérables si leur nombre est limité.

Par contre, si l’adresse est erronée et ne mène nulle part, il s’agit d’une erreur permanente (hard bounce). On considère alors que l’envoyeur n’a pas tenu sa liste de contacts à jour et/ou qu’il ne sait pas à qui il s’adresse. En conséquence, envoyer des emails vers des adresses emails non-existantes est très pénalisant pour votre réputation IP, car tout indique qu’il s’agit de spam !

Nous vous conseillons d’une part de récolter le consentement de vos contacts avec une procédure de double opt-in afin de vous assurer de collecter des adresses emails correctes. Il s’agit d’obtenir deux fois le consentement d’un utilisateur avant de l’ajouter à une liste de contacts. La première fois lorsqu’il remplit un formulaire ; la deuxième fois lorsqu’il clique sur un lien contenu dans un email de confirmation par exemple. D’autre part, nous vous recommandons de nettoyer régulièrement vos listes de contacts afin de supprimer les erreurs permanentes de vos bases.

Spam traps

Aussi appelés honeypots (pots de miels) en anglais, les spam traps sont destinés à piéger les spammeurs. Ces emails à but anti-spam peuvent avoir été créés pour l’occasion ou être d’anciennes adresses inactives devenues des spam traps.

Les administrateurs des ces pièges sont certains à 100% qu’aucun opt-in n’a jamais été confirmé, c’est-à-dire que le consentement n’a pas été collecté conformément au RGPD. Ils savent donc que chaque email reçu ne respecte pas les bonnes pratiques de l’emailing (ni la réglementation en vigueur).

Les listes achetées ou louées en contiennent systématiquement un grand nombre, c’est pourquoi Mailjet vous déconseille fortement d’avoir recours à ce type de technique. Quelqu’un qui envoie vers un spam trap n’a aucune excuse aux yeux des fournisseurs de messagerie. En conséquence, les sanctions sont souvent très sévères : mise en liste noire par exemple.

Les outils pour calculer votre sender score

Il existe plusieurs outils pour vous aider à calculer votre Sender Score et ainsi connaître l’état de votre réputation d’expéditeur et vos chances d’arriver en boîte de réception.

SenderScore.org

SenderScore.org appartient à Return Path. Avec cet outil, il vous suffit d’entrer une adresse IP et quelques informations afin d’obtenir votre score de réputation. Sur la base des performances des adresses IP renseignées, il vous sera également indiqué l’impact de chaque mesure de réputation sur le score (fort, moyen, faible).

Reputation adresse IP Senderscore.com

Cisco

L’entreprise d’informatique Cisco propose également un outil permettant de calculer sa réputation d’IP. Vous découvrirez aussi plus d’information concernant les blacklists, l’historique de volume d’envoi, etc.

Reputation adresse IP cisco

Comment Mailjet peut vous aider ?

Mailjet est une solution emailing vous permettant de créer, d’envoyer et de suivre en temps réel vos emails marketing ainsi que vos emails et SMS transactionnels.

La structure technique de Mailjet ainsi que les bonnes relations que ses équipes entretiennent avec les Fournisseurs d’Accès à Internet partout dans le monde (leur permettant d’être au fait des modifications des règles propres à chaque acteur de l’industrie) permettent de maximiser l’arrivée des emails en boîte de réception.

Tous les aspects techniques contraignants sont pris en charge du côté de Mailjet. Ensuite, il vous suffit simplement de suivre les bonnes pratiques délivrabilité (par exemple : authentifier vos domaines avec SPF DKIM DMARC, nettoyer régulièrement votre base de données…) pour assurer à votre email marketing ou transactionnel d’atteindre efficacement les boîtes de réception de vos contacts.

Vous souhaitez suivre nos dernières publications pour être au courant des dernières actualités en termes de délivrabilité pour améliorer la performance de vos campagnes emails ? Retrouvez-nous sur Twitter ou LinkedIn.

***

Cet article est une version mise à jour de l’article “3 facteurs clés servant à calculer votre réputation IP”, publié sur le blog Mailjet le 8 mars 2013 par l’équipe Mailjet.