Mylène Blin

C’est l’été : peut-être avez-vous décidé d’aller méditer dans un ashram au Sri Lanka afin d’ouvrir vos chakras, de canaliser votre énergie interne et de purifier votre karma, loin de toute forme de civilisation. À moins que vous ne soyez tout simplement assis à votre bureau… comme nous, en fait.

Dans ce cas, vous devez sûrement regretter l’absence de toge blanche en coton et de Julia Roberts comme copine de dortoir… de quoi perdre sa zénitude. Mais pas question de s’énerver pour autant : on peut quand même profiter de ces quelques mois de (relatif) calme estival pour s’échauffer et travailler sa stratégie marketing en profondeur ! Aujourd’hui, nous allons nous pencher sur l’idée de trouver (et ajuster) sa “voix intérieure” en matière d’emails. L’objectif : créer un contenu aussi engageant que possible, tout en fidélisant les clients et en maximisant les taux d’ouverture.

 

Trouver sa voix intérieure pour les emails ? Quel rapport avec du contenu engageant ?

Reprenons au tout début. Vous ne vous êtes peut-être jamais dit que vos emails pouvaient avoir une voix, et encore moins que cette voix méritait de la réflexion et du travail. Pourtant, le ton que vous utilisez pour communiquer dans les emails que vous envoyez est capital. On vous l’a déjà asséné, et voilà qu’on le répète : l’email constitue un canal privilégié pour raconter l’histoire de votre marque et nouer des liens étroits et durables avec des prospects, des utilisateurs et des clients. Leur boîte de réception vous est ouverte. C’est un espace privé où les messages de leurs proches côtoient les emails des quelques marques qui ont gagné leur confiance, non sans mal (double opt-ins, objets séduisants, contenu engageant…) : ce privilège précieux doit être préservé à tout prix.

Pour cela, il vous faut vous assurer que le contenu de vos emails cadre parfaitement avec les liens que vous souhaitez créer avec vos destinataires. Nombreuses sont les marques qui, encore aujourd’hui, envoient des campagnes marketing absolument identiques, avec un message banal, sans se soucier de la manière dont elles véhiculent leur message. C’est là qu’elles font fausse route : un email (ou n’importe quel type de texte, en fait) ne se résume pas à son contenu. La voix – autrement dit le ton utilisé – ne doit pas être négligée. C’est un outil précieux pour mettre en valeur les spécificités de votre marque. Dans l’idéal, elle doit vous rendre immédiatement reconnaissable par vos clients, dès la lecture de l’objet.

Avec une voix bien caractéristique, les taux d’ouverture de vos emails peuvent fortement augmenter. Imaginez l’effet : lorsque vos contacts voient arriver votre email, ils ont un sentiment de familiarité, comme lorsqu’une connaissance leur écrit. On a tous un petit faible pour certaines marques dont les messages sont un peu spéciaux, amusants ou pleins d’esprit : même quand on n’a pas forcément l’intention d’acheter, on ouvre quand même leurs emails pour le plaisir de la lecture. Soyons honnêtes, un GIF avec un chaton fait toujours son effet. Mon coup de cœur en matière de marque qui a su définir une super voix pour son emailing ? Cheerz, sans hésiter.

Cheerz contenu engageant
 

Quelle est la personnalité de votre marque ?

Pour définir la voix à utiliser dans vos emails, vous devez vous poser les questions suivantes (ou bien plancher dessus avec votre équipe marketing) :

  • Quelle est la personnalité de votre marque ?
  • Quelle est la finalité de vos emails ?
  • Quel rôle les emails jouent-ils dans votre stratégie marketing générale ?
  • Avez-vous adopté une voix caractéristique sur un autre canal (réseau social, blog ou encore site Web) ?
  • Cette voix cadre-t-elle avec votre stratégie d’email marketing ?

A ce stade, vous voyez sans doute où l’on veut en venir : la voix adoptée dans vos emails doit refléter la voix de votre marque pour maximiser l’impact de votre stratégie marketing et marquer l’esprit du client. Mais cela ne veut pas dire que vos emails doivent employer le même ton que votre FAQ – disons-le franchement, un peu soporifique – ou que vos tweets au ton très (trop ?) léger.

 

Cultiver sa voix intérieure

C’est là qu’entre en jeu la modulation de cette voix. Après avoir défini la personnalité de votre marque, vous devez réfléchir à la finalité de vos emails et identifier le ton que vous souhaitez employer.

Vous pouvez expérimenter avec l’objet et le sous-objet : ce sont les premiers éléments que le destinataire aperçoit une fois l’email reçu, et donc les plus impactants. En présentant votre message de façon originale, votre voix sera d’ores et déjà différente de celle des autres. Un exemple : les emails envoyés par Etsy sont toujours faciles à reconnaître, grâce à leur objet court, poétique mais percutant (Merry & Bright [Joyeux et lumineux], Pretty Persuasion [Joli et séduisant], Aged to Perfection [Pâtiné à la perfection]…).

Email Marketing Etsy
 

Mais la voix va bien au-delà de la manière d’écrire. Elle recouvre chaque aspect d’un email : les images choisies, le modèle de newsletter, la présentation du message, ou encore l’utilisation ou non d’emojis et d’autres symboles pour la communication non verbale.

À ce stade, nous savons que vous pensez instantanément à vos campagnes marketing quand on parle de mettre en place votre identité de marque et sa voix, mais n’oubliez pas les emails transactionnels. Pour le destinataire, il n’y a pas de réelle différence entre vos emails marketing et messages transactionnels : tous ces contenus proviennent d’une même marque, ils doivent donc être parfaitement cohérents. Ne négligez pas les confirmations de commande, les demandes de retours et les rappels de mot de passe, car eux aussi doivent refléter cette voix. Vous ne savez pas comment procéder ? Grâce à des outils comme Passport, notre éditeur « drag-and-drop », vous pouvez élaborer des emails transactionnels et marketing en toute simplicité de la même manière. Vous garantissez ainsi la cohérence du ton employé dans toutes vos communications par email.

Nous espérons que ces conseils auront été instructifs et que vous les mettrez en pratique pour concevoir vos prochains emails. N’hésitez pas à nous raconter sur Twitter comment vous avez trouvé votre voix intérieure en matière d’emailing, avec le hashtag #MailjetMarketing. D’ici là, bon courage pour l’ouverture de chakras. Ommmm…

Yoga content engagement