1. Mailjet
  2. Support
  3. Documentation

Statuts des emails

Email "Envoyés"

Une fois qu’un message arrive sur les serveurs de Mailjet, il est traité et transmis vers nos serveurs sortants afin de l’envoyer. Ces serveurs échangent ensuite avec “le monde extérieur” (Gmail, Hotmail…) et le message est envoyé.

Un email marqué comme “envoyé” signifie que nous sommes en train de le livrer à destination et attendons une notification du serveur de réception. Cette notification peut mettre entre quelques secondes et quelques heures pour nous parvenir.

Si une quantité importante d’emails conserve le statut “envoyé” pendant une période anormalement longue,il se peut qu’il y ait un problème de délivrabilité. Merci de consulter notre FAQ pour plus de détails sur ce qui pourrait poser ce problème et les façon d’y remédier.

Email "Délivrés"

Ce taux est exprimé par rapport au nombre total d’emails envoyés. Si un email est déclaré “Délivré” cela signifie qu’il n'y a eu aucun problème lors de l'envoi : il a été accepté par le serveur destinataire. Il est donc très probablement arrivé avec succès, jusqu'à la boite de réception de la cible.

Email "Ouverts"

Ce taux se calcule par rapport à l’ensemble des emails "Délivrés" (et donc acceptés par le serveur destinataire).Pour déclarer un email “Ouvert” deux conditions doivent être réunies :

  • Vous devez avoir activé le tracking des ouvertures dans votre compte ;
  • Le service de réception, ou le logiciel utilisé par votre destinataire doit accepter les emails au format HTML.

Email "Cliqués"

Le taux de clic est lui aussi calculé par rapport au nombre d’emails "Délivrés" (ou acceptés).

Notez bien que vous devez avoir activé le tracking des clics dans votre compte.

Cet indicateur est très puissant et vous permet de savoir comment vos destinataires interagissent avec le contenu que vous envoyez : un fort taux de clic est un signe d’intérêt. De plus, peu importe l’interface de lecture de l’email, contrairement aux ouvertures, un lien cliqué sera toujours détecté.

Pour chaque lien de votre email, nous ajoutons un identifiant unique qui nous permet de savoir quel lien est cliqué, par qui, quand, où, etc.

Les "Désabonnements"

Le taux de désinscription se rapporte au nombre d’emails ouverts.

Si vous utilisez notre outil newsletter ou notre interface d'importation d'HTML brut, un lien de désabonnement sera automatiquement proposé et intégré. Mailjet s'occupe alors du reste, en gérant les éventuels désabonnement des souscripteurs. Les emails ayant généré des désinscriptions seront automatiquement marqués comme tel et le système Mailjet en tiendra automatiquement compte lors des prochains envois. Si vous envoyez avec Mailjet en ne faisant qu'utiliser le relai SMTP, il vous faudra alors gérer vous mêmes les désabonnements.

Emails déclaré en "Spam"

Le spam concerne surtout les emails marketing : tout ce qui est transactionnel échappe souvent à ce problème.

Ce taux doit à tout prix être maintenu le plus bas possible : il heurte fortement votre réputation. Sur tous les emails envoyés il correspond au nombre de fois où des personnes ont cliqué sur le bouton “Signaler comme spam” ou “Courrier indésirable”.

Les répercussions sont dramatiques pour votre réputation et peuvent parfois être gênantes pour votre stratégie de relation client. Bien souvent, la déclaration en spam peut résulter de trois cas de figure :

  • L'email envoyé est réellement indésirable, car il n’a jamais été sollicité. Le problème vient alors de votre base et c’est à vous d’agir. Le taux ne devrait idéalement pas dépasser 0,1%. S’’il est vraiment trop élevé le système risque de bloquer vos envois, sans recours possible.
  • L'email envoyé contient un lien de désinscription peu visible, ou pire, il n’en contient pas du tout ! L'utilisateur ira alors au plus simple en signalant votre email comme spam, afin de ne plus recevoir ce qu’il ne lit pas. Veillez donc bien à insérer un lien de désinscription valide et bien visible.
  • Un lien de désinscription est bien présent et visible mais les destinataires utilisent directement le bouton “Spam” pour se désinscrire. C’est un usage assez répandu mais ce n’est en aucun cas une excuse. Posez-vous les bonnes questions. La procédure d’opt-in était-elle claire par exemple ? Vous devriez aussi penser à la façon dont vous travaillez l’engagement de vos cibles. Les contenus envoyés sont-ils pertinents ? Faut-il changer le ton de vos messages ? La fréquence d’envoi n’est-elle pas trop élevée ? Etc.

Email en "Erreurs"

Ce taux est exprimé par rapport au nombre total d’emails envoyés.

Un email est déclaré en “Erreur” ou "Bounce" lorsqu’il nous revient directement avec un message d’erreur, via le service de messagerie du destinataire : il n'est donc pas délivré.

Les erreurs sont plus ou moins graves, selon qu’elles sont “temporaires” ou “définitives”. Ces deux cas de figure sont traités par Mailjet :

Les erreurs temporaires, aussi appelées “Soft bounce”, peuvent être dues à :

  • une panne temporaire sur le service de destination ;
  • une boite aux lettres de destinataire qui est pleine ;
  • Etc.

Les erreurs définitives, aussi appelées "Hard bounce", peuvent être dues à :

  • une adresse email de destinataire qui n'existe pas ;
  • un service de destination qui n'existe plus (ex: tele2.fr) ;
  • Etc.

Le système d’optimisation de délivrabilité de Mailjet traite les Erreurs temporaires en tant que telles : une fois diagnostiquées, de nouvelles tentatives d’envoi sont effectuées de façon automatique. C’est seulement au-delà d’un certain nombre d’essais infructueux que l’email passera en statut “Bloqué” (cf. ci-dessous), cela pour une durée de 90 jours.

Emails "Bloqués" (par le système Mailjet)

L’une des forces de Mailjet est d’anticiper certains problèmes de délivrabilité. Un email bloqué n’est donc pas envoyé : cela permet de ne pas heurter votre réputation en déclenchant une erreur sur le serveur de destination.

Un email est ainsi bloqué s’il n'a aucune chance d’arriver jusqu’au destinataire. Une erreur générée aurait pour effet de heurter votre réputation ainsi que tous les indicateurs de qualité : taux de spam, d’erreur, etc.

Pour décider un blocage, le système se base sur l'historique des envois et divers autres paramètres. Voici quelques exemples entraînant des blocages :

Pour rappel, dans le cas des erreurs (hard bounce), un email reste bloqué pendant 90 jours au sein de Mailjet.

  • Un destinataire vous ayant déclaré en spam ou s'étant désabonné de vos listes ;
  • Une adresse de destination ayant déjà échouée en raison d'une erreur définitive ;
  • Une adresse email erronée ;
  • Etc.

Tip: Si vous utilisez Mailjet via le relais SMTP, notez qu'en envoyant des campagnes, vous pouvez éviter les doublons au même destinataire avec nos headers email personnalisés. Chaque doublon sera bloqué : cela peut être très utile !

Essayer Mailjet maintenant ?
Créez un compte - sans engagement, sans frais cachés