En-têtes d’emails : qu’est-ce que c’est et comment les consulter ?

Vous avez déjà entendu parler des en-têtes d’emails (ou email header en anglais), mais n’avez aucune idée de quoi il s’agit ? Ou pire : votre équipe vous a demandé de lui envoyer l’en-tête complet de votre email, mais vous ne savez pas où il se trouve ?

Dans cet article, nous vous expliquerons ce que sont les en-têtes d’emails, en quoi ils peuvent vous aider et, bien entendu, où les trouver exactement.

Qu’est-ce qu’un en-tête d’email ?

Les emails contiennent trois éléments principaux : le corps, l’enveloppe et l’en-tête. Vous savez probablement ce que le corps d’un email désigne — le texte principal du message. Tout le contenu de l’email, de « Cher Professeur Dumbledore » à « Cordialement, Harry Potter », est considéré comme le corps du message. Il est visible aussi bien pour l’expéditeur que pour le destinataire de l’email.

L’enveloppe du message est quelque chose que ni l’expéditeur ni le destinataire ne voient. L’enveloppe correspond aux informations que le programme de messagerie et le serveur utilisent pour communiquer et envoyer le message à la bonne adresse email. Ces informations sont créées entre le moment où l’expéditeur clique sur « Envoyer » et l’arrivée de l’email dans la boîte de réception du destinataire.

Enfin, l’en-tête de l’email est un journal d’informations techniques visible aussi bien pour l’expéditeur que le destinataire, bien que moins facilement accessible que le corps du message. Il contient des détails relatifs à l’expéditeur, au destinataire et au message : les adresses email impliquées, les serveurs ayant acheminé l’email, etc. Découvrez à quoi ressemble un en-tête d’email ci-dessous.

Email-Header-Example

À quoi servent les en-têtes d’emails ?

Les en-têtes d’emails sont généralement utilisés pour consulter des informations telles que l’expéditeur et le destinataire d’un message, les serveurs par lesquels ce dernier a transité et les éventuelles erreurs l’ayant empêché d’atteindre sa destination. Pour la délivrabilité des emails, les en-têtes peuvent fournir des informations utiles sur des interactions positives ou négatives avec un message. Pour en savoir plus sur la délivrabilité, nous vous invitons à télécharger notre guide dédié.

Comme l’en-tête contient les informations d’acheminement de l’email, vous pouvez voir exactement les serveurs, les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) et les plateformes d’emailing par lesquels le message est passé. Vous pouvez facilement voir si l’email est sécurisé et s’il est parvenu à son destinataire sans erreur ou modification. Si l’email a rencontré un problème durant son acheminement ou n’est pas parvenu à destination, un utilisateur expérimenté peut vérifier l’en-tête et déterminer exactement ce qui a affecté le message. L’email de Harry a-t-il été envoyé à Abelforth Dumbledore au lieu d’Albus ?

Après avoir identifié les problèmes, l’utilisateur peut ensuite les résoudre pour permettre aux nouveaux emails d’arriver à bon port. Comme les en-têtes permettent de résoudre rapidement de nombreux problèmes d’envoi, ils constituent une ressource précieuse pour les organisations se souciant de la délivrabilité et du processus technique d’envoi d’emails. C’est la raison pour laquelle il est important, lorsque vous lancez une campagne d’emailing, de configurer correctement vos systèmes d’envoi auparavant et d’envoyer quelques emails de test. Avec les outils appropriés, vous aurez une longueur d’avance en matière de délivrabilité avant même que votre email ne quitte votre boîte d’envoi.

Quelles sont les parties qui composent un en-tête d’email ?

Les en-têtes d’emails vous fournissent les informations dont vous avez besoin. Les parties habituelles d’un en-tête d’email sont les suivantes :

  • From (De) : Cette section contient le nom et l’adresse email de l’expéditeur à l’origine du message.
  • To (À) : Cette section contient le nom et l’adresse email du destinataire. S’il y a plusieurs destinataires, le nom et l’adresse email de chaque destinataire apparaîtront dans cette section.
  • Date : Cette section contient la date et l’heure d’envoi du message.

 

Les sections techniques suivantes figurent également dans l’en-tête :

  • Subject (Objet) : Cette section contient l’objet de l’email.
  • Return-Path (Chemin de retour) : Si une erreur est détectée durant l’envoi de l’email ou si ce dernier ne peut pas atteindre la boîte de réception pour quelque raison que ce soit, le message sera envoyé à l’adresse indiquée dans cette section. Il sera généralement renvoyé à l’expéditeur — via le return-path (chemin de retour) — indiqué dans la section « From » (De).
  • Received (Reçu) : Cette section contient toutes les destinations auxquelles le message a été spécifiquement envoyé. Pour chaque point de réception, l’adresse IP et les protocoles d’authentification (SPF, signature DKIM, DMARC) ayant (ou n’ayant pas) été validés par les différents serveurs sont indiqués.
  • Message-ID (Identifiant du message) : Cette section contient l’identifiant unique de chaque email spécifique.
  • MIME-version (Version MIME) : Lorsque le champ « MIME-version » (Multipurpose Internet Mail Extensions) est présent, il contient les programmes prenant en charge les pièces jointes en dehors du message principal, telles que les images statiques et les composants vidéo et audio.
  • Content-type (Type de contenu) : Cette section contient les différents types de contenu dans chaque message (texte, jpeg, etc.).

 

Comment accéder à l’en-tête d’un email dans votre client de messagerie ?

Il existe de nombreux fournisseurs de webmail couramment utilisés aussi bien par les entreprises que par les particuliers. Tous présentent des en-têtes d’emails pour chaque message. Vous trouverez ci-dessous des instructions pour accéder aux en-têtes à partir des principaux clients de messagerie.

En-têtes d’emails dans Gmail

Dans Google Mail, cliquez sur les trois points figurant dans l’angle supérieur droit de chaque email dans votre compte (à côté de la flèche de réponse), puis sur l’option « Afficher l’original ». L’en-tête s’affichera dans une nouvelle fenêtre.

Email-Header-Gmail

En-têtes d’emails dans Microsoft Outlook (Hotmail) – site Web et application

Sur le site Microsoft Outlook, cliquez sur les trois points figurant dans l’angle supérieur droit de l’email, à côté des options de réponse et de transfert. Cliquez ensuite sur « Afficher les détails du message » dans le menu pour afficher l’en-tête complet de l’email.

Show email header on Microsoft Outlook website

Dans l’application Microsoft Outlook, double-cliquez sur l’email pour l’afficher dans une fenêtre séparée, puis cliquez sur « Fichier » et « Propriétés ». Vous pouvez visualiser les informations de l’en-tête dans la section « En-têtes Internet » en bas de l’écran.

En-têtes d’emails dans Yahoo! Mail

Dans Yahoo! Mail, ouvrez le message et cliquez sur les trois points figurant au-dessus de celui-ci, puis sur « Afficher le message en texte brut ». L’en-tête s’affichera alors.

Show email header in Yahoo

En-têtes d’emails dans Apple Mail

Dans Apple Mail, ouvrez le message et sélectionnez l’option « Présentation » dans le volet des menus. Cliquez ensuite sur « Message », puis sur « Tous les en-têtes ». L’en-tête de votre email s’affiche.

Email-Header-Apple

En-têtes d’emails : ce qu’il faut retenir

Les en-têtes d’emails peuvent sembler mystérieux à ceux qui ne les ont jamais consultés, même si vous êtes un professionnel expérimenté. Cependant, ils vous permettent de trouver rapidement et facilement des informations détaillées sur le parcours de vos emails et de savoir s’ils sont correctement envoyés. Les en-têtes constituent une partie importante d’une stratégie de délivrabilité efficace. En vous familiarisant avec eux, vous pourrez lancer des campagnes d’emailing réussies et vérifier leurs résultats.

Pour plus de conseils et d’informations sur la délivrabilité des emails, inscrivez-vous à la newsletter de Mailjet !

Spam traps : de quoi s’agit-il et comment les éviter ?

En matière d’emails, les spam traps (ou pièges à spam) peuvent être un cauchemar pour de nombreuses entreprises. Cependant, les spam traps et le dossier spam ne présentent pas que des aspects négatifs. Ils contribuent à filtrer les tentatives de phishing, les arnaques et les emails de faux princes nigérians, afin que vous receviez uniquement les messages – et donc les informations – dont vous avez réellement besoin.

Malheureusement, ces mêmes spam traps qui vous aident à filtrer les messages de votre boîte de réception peuvent également bloquer de nombreux emails marketing d’entreprises légitimes si celles-ci ne sont pas vigilantes. Avec des lignes directrices appropriées et une bonne exécution, ces entreprises peuvent toutefois s’assurer que leurs emails atteignent la boîte de réception de leurs destinataires. Dans cet article, nous aborderons en détail les spam traps et vous expliquerons comment les éviter.

Définition : qu’est-ce qu’un spam trap ?

Les spam traps sont des pièges créés pour lutter contre les spammeurs, ou contre les expéditeurs ayant de mauvaises pratiques de gestion des contacts. Les spam traps sont généralement utilisés par les Fournisseurs d’Accès à Internet (Orange, SFR, Free…) et par d’autres organisations telles que celles qui établissent des blacklists (listes noires).

Concrètement, un spam traps est une adresse email piège, qui a l’apparence d’une adresse email légitime mais qui n’est pas (ou plus) utilisée par un utilisateur réel. Les spam traps permettent d’identifier les adresses email de leurs expéditeurs d’origine. Lorsque quelqu’un tente d’envoyer des emails indésirables à un spam trap, un système automatisé relève les informations de l’expéditeur du spam. Il existe différents types de spam traps que nous allons vous présenter dans la partie suivante.

Spam filtering emails

Quels sont les différents types de spam traps ?

Spam traps de type pristine

Les spam traps de type pristine, ou honeypots (pots de miel), sont de nouvelles adresses email créées exclusivement pour être une adresse piège. Comme ces adresses n’ont jamais été utilisées, elles n’ont aucun historique ni aucune réputation associés et permettent de générer des signalements de spam fiables.

Ces adresses email sont placées à différents emplacements sur le web. Si un email est envoyé à l’une de ces adresses pièges, c’est que dernière a été collectée par un spambot et qu’il s’agit donc d’un email de spam. Les entreprises risquent d’atteindre des spam traps de type pristine en utilisant des listes de contacts achetées ou des bots pour récupérer des adresses email depuis le web.

Spam traps de type domaine ou adresse recyclés

Un nom de domaine qui n’est plus utilisé par une entreprise ou un particulier (par exemple : domaine.net) peut être racheté et réactivé par les acteurs luttant contre le spam pour identifier les expéditeurs qui envoient des emails aux adresses de ce domaine, même après sa désactivation supposée.

Concernant les spam traps de type adresse recyclé, il s’agit d’adresses email d’utilisateurs qui ont vraiment existé un moment donnée mais dont le compte a été clôturé par les Fournisseurs d’Accès à Internet ou par les clients de messagerie (Gmail, Yahoo, Outlook…) suite à une longue période d’inactivité. Le compte peut être rouvert par les acteurs anti-spams pour suivre les emails envoyés à cette adresse email. Si un expéditeur a envoyé un message à cette adresse, cela signifie qu’il ne vérifie jamais si ses emails sont « désirés » (c’est-à-dire s’ils sont ouverts ou si le destinataire interagit avec ceux-ci).

C’est pourquoi il est important de nettoyer régulièrement vos listes de contacts et de supprimer les adresses inactives.

Spam traps de type adresse email invalide

Ces spam traps sont des adresses email qui diffèrent légèrement d’adresses réelles par des fautes de frappe. Par exemple, une adresse email comme utilisateur@gmail.com peut devenir utilisateur@gnail.com ou utilisateur@gmaii.com dans un spam trap de type adresse email invalide.

Étant donné que ces spam traps sont généralement atteints suite à de simples fautes de frappe, les conséquences sont souvent minimes – tant que vous ne continuez pas d’envoyer des spams aux mauvaises adresses. Là aussi, faites bien attention à vérifier vos listes de contacts et à supprimer les adresses invalides.

En quoi les spam traps peuvent-il avoir un impact négatif sur les entreprises ?

Si vous travaillez pour une entreprise légitime souhaitant disposer d’une liste propre et active, vous devez faire preuve de vigilance vis-à-vis des éventuels spam traps afin d’éviter de les atteindre. Sinon, voici quelques-unes des conséquences auxquelles vous vous exposez :

  • Blocage de votre adresse IP. Le blocage de votre adresse IP vous empêchera d’envoyer des communications à partir de l’appareil ayant l’adresse IP en question, ce qui peut interférer avec votre activité.
  • Blocage de votre domaine d’expédition. Si votre domaine d’expédition est bloqué, le rétablissement de la réputation de votre domaine sera long et difficile, et vous aurez besoin des meilleurs experts en délivrabilité pour vous aider à vous en sortir.
  • Blocage ou filtrage en spam de vos emails. Si vous êtes considéré comme un spammeur, les futurs emails envoyés depuis votre compte atterriront probablement dans les dossiers spam de vos destinataires ou seront tout simplement rejetés.

 
Ces conséquences auront évidemment un impact négatif sur votre la délivrabilité de vos messages. Si vous touchez des spam traps, votre réputation d’expéditeur risque d’être impactée et vos emails risquent de ne pas parvenir à leurs destinataires. Cela réduirait l’impact et le retour sur investissement de votre stratégie d’emailing.

A l’inverse, si vous suivez les recommandations en matière de délivrabilité et prenez soin de cette dernière, votre stratégie d’emailing peut devenir un excellent investissement et un puissant levier d’acquisition et de fidélisation pour votre entreprise. Si vous souhaitez en savoir plus sur les bonnes pratiques à suivre en matière de délivrabilité, téléchargez gratuitement notre guide dédié.

Banner Delivrability Guide

Comment éviter les spam traps ?

Heureusement, il existe de nombreuses façons d’éviter les spam traps. Pour cela, appliquez les bonnes pratiques emailing en suivant cette liste de choses à faire et à ne pas faire.

À ne pas faire

Voici quelques pratiques dangereuses à proscrire si vous souhaitez éviter les spam traps :

  • Ne gardez pas des adresses email de contacts inactifs, c’est-à-dire n’ayant pas ouvert vos communications au cours des derniers mois, dans votre liste de diffusion. Les anciennes adresses email non utilisées servent couramment de spam traps, et les clients non intéressés risquent de signaler vos communications comme spam. Mieux vaut une liste réduite de contacts vraiment intéressés par vos communications qu’une longue liste non nettoyée depuis longtemps.
  • N’achetez pas de listes de contacts. Même si vous souhaitez agrandir rapidement votre base de données, de nombreuses listes en vente comportent des spam traps et cette méthode risque fortement de compromettre votre stratégie emailing. Développez plutôt votre liste de façon organique et vous assurant d’obtenir le consentement de chacun de vos contacts, conformément à la réglementation en vigueur.

 

À faire

A l’inverse, voici les meilleures pratiques à suivre pour vous protéger contre les spam traps :

  • Appliquer une politique de double opt-in lors de l’inscription de nouveaux abonnés à votre liste de contacts. Lorsqu’un utilisateur s’inscrit, demandez-lui de saisir son adresse email puis de cliquer sur un lien de confirmation envoyé à l’adresse email renseignée. Cela vous permet non seulement de vous assurer que l’adresse saisie est correcte mais surtout d’être certain(e) que l’utilisateur souhaite bien recevoir vos communications.
  • Nettoyez régulièrement vos listes de contacts, 2 à 4 fois par an dans l’idéal. Assurez-vous que votre liste est à jour et composée d’adresses emails correctes et d’abonnés intéressés ayant interagi récemment avec vos emails. Si vous envoyez des emails une fois par semaine, vous pouvez supprimer les contacts n’ayant pas ouvert vos messages au cours des 3 à 6 derniers mois. Si vous envoyez des emails une fois par jour, vous devriez supprimer les contacts n’en ayant ouvert aucun depuis un mois.

 

En quoi Mailjet peut vous aider ?

L’email marketing et la délivrabilité des emails sont notre spécialité, et nous disposons de toutes sortes d’outils qui peuvent vous aider à optimiser la gestion de votre liste de contacts et à conserver des abonnés fidèles. Avec Mailjet, vous pouvez notamment facilement créer et intégrer un formulaire d’inscription en double opt-in pour recueillir les adresses email en toute sécurité et nettoyer vos bases de données pour ne garder que les contacts actifs. N’hésitez pas à créer un compte gratuit pour tester notre plateforme et toutes nos fonctionnalités.

Si vous envoyez des volumes d’emails importants, vous pouvez également bénéficier de services supplémentaires pour bénéficier d’une expertise dédiée en délivrabilité afin de vous aider à préserver votre réputation et à maximiser vos chances d’atteindre la boîte de réception de vos destinataires.