Il ne vous reste plus beaucoup de temps : le 31 mai, certains domaines Orange, Wanadoo et Freeserve vont fermer une quantité non négligeable d’adresses email, et de nombreux précieux contacts vont être perdus pour toujours. Attention, il ne s’agit que de certains domaines qu’Orange a décidé de ne plus entretenir. Si vous apprenez cette nouvelle en même temps que vous lisez nos lignes, voici les points à retenir.

Fermetures Orange Email prévues pour le 31 mai

« Orange Email ferme !!? 😱 Qu’est-ce que je dois faire ??? »

Bon, tout d’abord, ne paniquez pas.

La vérité, c’est que sur les domaines qu’Orange a prévu de fermer ne comptent plus beaucoup d’utilisateurs. C’est pourquoi EE – la structure regroupant Orange et Deutsche Telekom – a choisi de les fermer. Les domaines concernés sont :

  • Orange.net
  • Orangehome.co.uk
  • Wanadoo.co.uk
  • Freeserve.co.uk
  • Fsbusiness.co.uk
  • Fslife.co.uk
  • Fsmail.net
  • Fsworld.co.uk
  • Fsnet.co.uk

Comme vous pouvez le constater, les adresses orange.fr ne sont pas concernées.

Nous avons fait les calculs pour vous : seulement 0,0017% de tous nos utilisateurs actifs ont ouvert un compte Mailjet en utilisant une adresse rattachée à l’un de ces domaines (et ce depuis les débuts de Mailjet il y a… jadis). Nous avons également compté seulement 8 personnes inscrites aux listes de contacts propres à Mailjet depuis l’une de ces adresses.

« Mais il s’agit de B2B ! » vous exclamez-vous. C’est pourquoi nous avons également jeté un oeil rapide aux bases de contacts de nos utilisateurs. Sur l’échantillon de 8 millions de contacts observé, seulement 127 adresses étaient concernées (d’où notre 0,0017%). Comme vous pouvez le constater, pas de quoi s’arracher les cheveux ni pleurer de rage.

Maintenant que votre panique est passée, détendez-vous. Il y a finalement peu de chance que vos listes contiennent des adresses Orange Email. Néanmoins, quel que soit le nombre de destinataires concernés, cette fermeture ne signifie pas nécessairement que vous devez dire adieu à ces personnes.

J’envoie effectivement des messages à quelques utilisateurs d’Orange Email concernés par la fermeture. Que puis-je faire ?

La première chose à faire est de vous préparer pour la suite. Lorsque des services d’emailing ferment – comme c’est déjà arrivé avec Voila par le passé – ils cessent logiquement de fonctionner, en conséquence de quoi les emails entrants sont systématiquement refusés. Côté expéditeur, cela se traduit par un taux d’erreurs et de bounces plus important, surtout si vous aviez de nombreux contacts utilisant ces domaines.

Comme vous le savez, des taux trop élevés de bounces peuvent sévèrement endommager votre délivrabilité. C’est pour cette raison que, chez Mailjet, nous suivons de près ces statistiques, afin que vos envois soient conformes à nos statistiques limites.

Pas de panique – on vous a dit de vous détendre – nous avons la solution pour vous éviter ces pics de bounces et pour vous aider à préserver votre réputation d’expéditeur (et votre délivrabilité). C’est très simple : il vous suffit de supprimer les adresses correspondant à ces noms de domaines de vos listes avant le 31 mai ! Comme elles ne fonctionneront plus, aucune raison de les conserver. 😉

giphy-4

Mais… quid de mes destinataires ?

Ah, oui. Quid de ces destinataires qui, manifestement, suivent et reçoivent vos emails depuis très longtemps. Vous n’êtes pas encore prêt à les quitter pour toujours.

Eh bien sachez que ce long au revoir n’est pas nécessairement une fatalité. Les chances que ces personnes abandonnent pour de bon l’email juste parce que leur service de messagerie ferme est très peu probable. A l’heure qu’il est, ils se sont déjà certainement créés une nouvelle adresse email. Tout ce qu’il vous reste à faire, c’est de récupérer cette nouvelle adresse.

Comment ? Voici plusieurs idées :

  • Segmentez votre liste de contacts, et envoyez une campagne spéciique aux destinataires utilisant un des noms de domaines qui vont bientôt fermer. Encouragez-les à vous donner leur nouvelle adresse email – que vous mettrez à jour dans votre liste de contacts – ou à s’inscrire à vos emails en utilisant cette nouvelle adresse. Pensez à bien rappeler les plus values de vos emails, afin qu’ils aient une raison supplémentaire de se réinscrire. C’est l’occasion ou jamais de renforcer la relation que vous entretenez avec cette personne. Pensez donc à également utiliser la personnalisation pour maximiser l’engagement du message.
  • Quelques contacts vont mettre à jour d’eux-mêmes leur adresse email. Bien. Cela signifie qu’ils sont intéressés par vos contenus et veulent poursuivre les échanges. Aussi, accueillez-les à nouveau avec une campagne de bienvenue conçue sur mesure pour les remercier de leur confiance renouvelée, et là encore consolider votre relation.
  • Il se peut également que certains contacts ne réagissent pas à votre campagne de mise à jour. Les raisons de leur absence de réponse peuvent être multiples. Si votre premier email est sans réponse, tentez une relance avec un deuxième message. Si cela ne donne toujours rien, vous pouvez sereinement retirer ces adresses de vos listes.

Enfin, n’oubliez pas que mettre à jour ses informations de contact sur l’ensemble des plateformes en ligne et site que l’on utilise est un travail long et fastidieux. Il se peut que dans ce processus, ils aient oublié votre service. Soyez indulgent et surtout réactif : rappelez-vous à leur bon souvenir, et facilitez-leur le processus de mise à jour de leur adresse email.

Un instant ! Vous m’oubliez ! Qu’en est-il de ma propre adresse Orange, Wanadoo ou Freeserve ?

Attendez… vous envoyez toujours des emails depuis ces noms de domaine ? Etant donnés que EE a cessé l’autorisation de création de nouvelles adresses emails sur les domaines concernés depuis 2012 et la vitesse à laquelle les choses vont (vite) dans le monde du numéique, vous pouvez sans problème prétendre au titre d’archive vivante de l’emailing.

Même si votre volonté – à la fois admirable et étrange – de devenir la dernière personne sur terre à utiliser ces noms de domaine pour vos envois d’emails, utiliser des adresses de webmails pour votre emailing n’est pas la technique la plus recommandable, d’un point de vue délivrabilité en tout cas. Les adresses d’expéditeurs « professionnels » n’ont pas seulement l’air d’émaner de spammeurs. Elles risquent également d’être plus facilement bloquées par les autres FAI et auront donc moins de chances d’arriver en boîte de réception. En outre, recevoir un email d’une entreprise envoyé depuis une adresse webmail plutôt que depuis le nom de domaine de l’entreprise même ne donne pas vraiment un sentiment de professionnalisme.

giphy-2 copy

EE conseille à ses utilisateurs d’opter pour une adresse Gmail et donne même des conseils pour effectuer la migration des emails reçus en Messagerie Orange vers Gmail. Mais comme pour Orange, Gmail est loin d’être la meilleure option pour vos envois d’email marketing. Facilitez la vie de tout le monde (vous compris) en optant pour un domaine d’envoi personnel propre. Vous augmenterez drastiquement vos chances d’arriver en boîte de réception.

Voilà. Orange Email ferme quelques domaines, mais tout le monde ira bien. Votre stratégie d’emailing y survivra, en plus d’avoir appris quelques conseils en délivrabilité (comme l’importance d’entretenir régulièrement vos listes de contacts pour éviter les bounces). Vous voulez aller plus loin ? Consultez notre guide sur les fondamentaux de la délivrabilité.

Vous souhaitez rester au courant des dernières actualités du monde de l’emailing ? Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire, ou suivez-nous sur Twitter. Vous pouvez également nous y faire part de vos commentaires, questions ou idées.Fermetures Orange Email : ce que vous devez savoir