Certains utilisateurs peuvent penser que la politique d’envoi de Mailjet est stricte. Mailjet vous recommande notamment de maintenir un taux de mise en spam inférieur à 0,1% (0,08% pour être précis). Cela peut paraître très bas et exagéré. Cette limite n’a pourtant pas été choisie arbitrairement.

L’effet des plaintes sur la réputation IP

Tout email doit transiter par une adresse IP. Celle-ci est dotée d’une réputation notée entre 0 et 100. Si du spam transite par une IP, la note baisse et les emails risquent davantage de ne pas arriver en boîte de réception. Plus le score attribué à votre adresse IP est bas, plus vous aurez de “chances” d’être placé directement en boîte spam, voire de ne plus atteindre vos destinataires du tout.

impact_spam_ip
Impact du taux de spam sur la réputation IP

Les taux de plainte impactent donc directement la réputation IP. À partir de 0,1%, la baisse de réputation se met à coûter très cher !

Rappelons que la délivrabilité n’est pas un indicateur mais un objectif. Parmi les indicateurs intéressants, on a l’IPR : “Inbox Placement Rate” ou en français “taux de placement en boîte de réception”. Il permet d’évaluer le nombre d’emails ayant effectivement aterri en boîte de réception.

Ci-après, voici l’effet que la baisse de réputation IP a sur l’IPR :

ipr_ip

Avec un score oscillant entre 41 et 50 sur 100 (soit un taux de 1,7% de plaintes pour spam), votre taux de placement en boîte de réception n’est plus que de 64%. Notez d’ailleurs que c’est là le meilleur scénario ! Il peut aussi y avoir un blacklistage qui bloquera tous les messages transitant par l’IP utilisée…

 

Que pouvez-vous y faire ?

Les équipes emailing sous-estiment souvent la propension que les destinataires ont à cliquer sur le bouton “signaler en tant que spam”. Certains (de nombreux ?) destinataires opteront pourtant facilement pour cette option s’ils ne trouvent pas rapidement de lien de désinscription, et ce même pour les expéditeurs légitimes ayant demandé des validations opt-in à leurs contacts. Il est donc vital que les destinataires puissent trouver le lien de désinscription très facilement ! En résumé, il faut garantir que vos listes de contacts restent de qualité.

L’autre axe de travail, c’est bien sûr le contenu : il faut éviter d’être trop agressif. On a toujours un produit à vendre, mais il faut tâcher de ne pas paraître trop agressif, insistant ou intrusif. Pour en savoir plus sur les meilleures pratiques en terme de contenu, n’hésitez pas à consulter les autres articles de notre blog.